Vous êtes sur la page 1sur 1

El Southwest Lobos

12 h 50
Le loup gris mexicain est un espèce en voie
d’extinction, et même le mammifère le plus
menacé de disparition des États-Unis. Il ne reste
plus aujourd’hui que 52 spécimen en liberté. Nous
en avons vus deux - en captivité, bien sûr - au
Desert Botanical Garden (en fait, un zoo) de
Tucson. Ils étaient tristes, leur pelage était terne et
abîmé et ils manquaient singulièrement de cette
splendide si spécifique aux loups. Néanmoins,
leurs souffrances et leur captivité ne sont pas en
vains : leurs rejetons sont mis en couveuse dans un
programme de réintroduction dans la nature
(j’imagine qu’ils ne sont pas trop couvés et qu’on
leur apprend à se débrouiller par eux-mêmes?!). La
biodiversité en Arizona et au Nouveau-Mexique
(les seuls endroits où l’on trouve encore des loups
gris mexicains, ceux-ci ayant disparu du Mexique) a évolué en fonction de l’existence de ce
prédateur, et sa disparition provoquerait inévitablement de graves déséquilibres. D’autant plus
qu’il y a moins d’un siècle, la présence de cette espèce était très largement répandue et
abondante. Un site internet, extrêmement bien fait, défend la cause de ces «Lobos of the
Southwest». Je suggère d’aller y jeter un oeil et de regarder le «teaser» de deux ou trois minutes, la
vidéo en page d’accueil. L’on y constate la drastique réduction, la littérale fonte du territoire
occupé par ces loups gris.

Le gouvernement arizonien, sans y être ouvertement opposé, fait preuve d’une attitude
fortement timorée par rapport aux programmes de réintroduction. Deux cas particuliers qui
n’avaient pas trouvé grâce à ses yeux ont été bloqués. Toutefois, ce 1er avril 2009, une décision de
justice est intervenue pour annuler ces deux décisions gouvernementales.

1910 - 1940
1976 - 2009

60