Vous êtes sur la page 1sur 13

Partie 4 PRODUCTION ORALE

25 points 30 minutes de préparation 20 minutes de passation

Tirez au sort deux documents parmi ceux proposés par l’examinateur et vous en choisirez un.

Vous dégagerez le problème soulevé par le document, puis vous présenterez votre opinion sur le sujet de manière argumentée. Si nécessaire, vous défendrez votre opinion au cours du débat avec l’examinateur.

Sujet 1

Tous unis face à la crise

L’appartement intergénérationnel est une excellente idée même si le concept a du mal à s’imposer en France. Il s’agit de proposer aux personnes âgées de partager leur logement avec des jeunes, souvent étudiants, qui ont des difficultés pour se loger. Il faut lutter contre les stéréotypes et les idées reçues. Pourtant, cette pratique permet non seulement aux personnes âgées de rompre avec l’isolement et aux jeunes d’accéder à un logement à moindre coût, mais surtout de tisser des liens sociaux entre les générations. L’objectif final est donc bien le suivant : recréer des rapports entre les jeunes et le 3 ème âge pour une société solidaire.

Sujet 2

Des vacances solidaires

La période estivale est pour tous signe de vacances et de détente. Pour tout le monde ou presque… C’est pendant cette période que les personnes âgées ressentent le plus l’isolement et la solitude. Le département des Yvelines a mis en place une nouvelle initiative pour favoriser les relations intergénérationnelles. Le principe est simple : offrir aux seniors un service de jeunes volontaires prêts à partager les moments du quotidien avec leurs aînés. Véritable succès social qui ne demande qu’à être généralisé sur tout le territoire national !

Sujet 1

Un coach pour le bac ?

par Catherine Le Gall

«Pour réussir, tu dois considérer ton stress comme un allié.» Le coach scolaire de Julien, 19 ans, en terminale, a trouvé la formule pour calmer la panique qui paralysait le lycéen à chaque examen. Après le monde de l’entreprise, le coaching investit l’école. Défauts d’organisation ou manque de confiance en soi ? En quelques séances, les coachs scolaires prétendent lever les blocages et déceler les points forts. «L’élève est un professionnel de l’éducation : il doit préparer son entrée sur le marché du travail», explique Jean-Philippe Riant, de l’Institut européen de coaching de l’étudiant. Le nombre d’inscriptions à l’institut double chaque année. «Face à un avenir incertain, les parents sont à la recherche de solutions nouvelles», assure Jean-Pierre Dupuis, responsable de Headways. (…) À raison de 60 euros de l’heure, la majorité de la clientèle est composée de familles aisées. Et une nouvelle tendance émerge : le coaching parental.

Extrait de L’Express, 05/09/2005

de familles aisées. Et une nouvelle tendance émerge : le coaching parental. Extrait de L’Express ,

Sujet 2

Encourager le « savoir être »

QUOTIDIEN : jeudi 7 décembre 2006

La «note de vie scolaire», prévue par la loi Fillon sur l’école et créée par un décret du 12 mai 2006, est entrée en vigueur à la rentrée. Selon le ministre Gilles de Robien, elle est un instrument d’ «éducation civique active», censée démontrer qu’au-delà des connaissances, l’école encourage aussi le «savoir être» des élèves. Concrètement, cette note figurera sur les bulletins trimestriels de la sixième à la troisième. Elle pèsera dans l’obtention du brevet, où les résultats de quatrième et de troisième sont pris en compte. Elle «mesure l’assiduité de l’élève, son respect du règlement intérieur» et «prend en compte sa participation à la vie de l’établissement». Elle est attribuée par le chef d’établissement sur proposition du professeur principal de la classe et après avis du conseiller principal d’éducation.

Extrait de www.liberation.fr, 07/12/2006

Sujet 1

La crise d’adolescence n’a rien d’une fatalité

À qui revient cette idée folle d’inventer, un jour… la « crise » d’adolescence ? Jean-Jacques Rousseau lui-même, le philosophe pédagogue ! Il n’y aurait, selon lui, que des adolescents

Pourtant, tout ceci n’est qu’une fable ! La crise d’adolescence (de la

puberté, en réalité) n’a rien d’une fatalité, ne répond à aucun déterminisme biologique. Et l’opposition aux parents -aux enseignants quelquefois- n’est pas une nécessité, même si les « spécialistes » estiment que non seulement la crise existe, mais encore qu’il vaut mieux la faire tôt que tard. Nous savons maintenant que l’erreur d’analyse tient au fait que la plupart des psychologues, psychiatres, psychanalystes et médecins parlent de l’adolescence sur la base d’observation de jeunes en difficulté psychologique ou sociale, essayant de comprendre et de dessiner le « normal » à partir du « pathologique ».

révoltés ou déprimés

Michel Fize, sociologue au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique)

Sujet 2

Violence : les écrans en accusation

Une question complexe qui ne semble pas près d’être résolue.

Ce n’est plus une vague mais un raz de marée. En Europe et aux Etats-Unis, les associations familiales et de téléspectateurs, les instances de régulation voire les chaînes elles-mêmes s’inquiètent de l’impact de la violence des films et des séries télé sur les enfants. Avec chiffres et expérimentations à l’appui. Comme cette enquête de Columbia University expliquant qu’un enfant regardant la télé plus de trois heures par jour risque cinq fois plus qu’un autre d’avoir un comportement violent à l’âge adulte. (…) Ou encore comme ces tests canadiens démontrant que le degré de la violence acceptée par un jeune est plus élevé que celui d’un adulte. Face à certains « experts » pour qui la télévision est responsable de tous les maux, d’autres comme George Gerbner, pionnier américain des études télé, osent rappeler que l’industrie du film et les exigences mercantiles sont à l’origine du phénomène. « L’homme n’a pas attendu la télé pour tuer », ironise l’universitaire canadien Richard Tremblay. Le problème, complexe, exige des réponses forcément nuancées et la responsabilisation des familles et des parents eux-mêmes bien souvent en crise. Et puis il y a aussi internet : un mal chasse l’autre…

Yves-Marie Labé, Le Monde du 3 mai 2003

Sujet 1

Vous avez un chien ? Il s’ennuie ? Vous aussi ?

Grâce au site Date-Dog, rencontrer l'âme sœur sur Internet est aussi possible pour un chien. À l'occasion de la Saint-Valentin, le moment est venu de vous inscrire sur ce site Internet spécialisé dans les rencontre" « amoureuses » pour chiens. Plus de 670 inscrits vous attendent… Ce site vous propose également des partenariats, des soirées spéciales pour chiens dans des bars parisiens, des articles et accessoires dessinés par le plus grand spécialiste de la mode canine.

Sujet 2

À l’aide, mon chien est devenu obèse !

Les chiens aussi grossissent: affalés sur le divan à longueur de journée, sans aucune activité si ce n'est les deux ou trois promenades quotidiennes « hygiéniques ». En Angleterre, un propriétaire de chien a été dénoncé et l'animal a été retiré à son maître pour mauvais traitements. Selon les vétérinaires, le problème est sérieux. Les maladies cardio-vasculaires et le diabète, causés par l'obésité, sont aussi dangereux pour l'homme que pour l'animal. Un nouveau médicament fait donc son entrée sur le marché: il s'agit d'un traitement amaigrissant pour chien. À prescrire sur ordonnance!

Sujet 1

DES VACANCES SANS DÉCHETS Séjours en France. « Chouette Nature », des relais de tourisme durable pour tous les goûts

Poser ses bagages dans un beau relais, prendre une douche avec l'eau chauffée par le soleil,

déguster un café issu du commerce équitable, jeter l'emballage dans la bonne poubelle

tourisme durable n'a rien d'insurmontable, il est même plutôt alléchant. C'est ce que s'est dit Cap France, qui fédère cent villages-vacances en bord de mer, à la montagne ou à la campagne. En 2004, Cap France s'est mis au diapason du tourisme durable en lançant le label « Chouette

Nature» : les relais et villages-vacances concernés s'engagent à traiter leurs déchets, à économiser l'énergie et l'eau, à lutter contre les nuisances sonores, à encourager les transports propres, à respecter et protéger la nature, à mettre en avant des aliments de terroir ou issus du commerce équitable. D'ici à 2008, une quarantaine de relais seront labellisés « Chouette Nature », répartis en Bretagne, dans le Limousin, en Midi-Pyrénées, dans le Languedoc-

Roussillon

Le

Le choix est particulièrement vaste dans l'Est et en Rhône-Alpes.

Extrait de Métro, 21/05/2007

Sujet 2

Les végétariens seraient-ils plus intelligents?

Dans une étude publiée dans le British Medical Journal, les scientifiques britanniques ont mis en évidence que plus le QI d'un enfant de 10 ans augmentait, plus la probabilité qu'il devienne végétarien était forte. Par exemple pour un QI supérieur de 15 points à la moyenne, la probabilité qu'un enfant devienne végétarien 20 ans plus tard est de 38%. Ce qui n'est pas négligeable. Cette étude a été réalisée sur près de 8 170 garçons et filles dans les années 70 lorsque ceux-ci avaient 10 ans. Quelle explication avancer? La plus répandue serait que les enfants au QI plus élevé ont une meilleure conscience de l'importance de se nourrir correctement. D'autres, moins répandues, pensent qu'il y a là une pure coïncidence dans le lien de cause à effet.

Extrait de Sophie Ravier, Apprendreaapprendre.com, 28/03/2007

Sujet 1

« Journée sans fessée» :

des associations disent non à la violence éducative

Des associations de parents se mobilisent pour s'opposer aux gifles et aux fessées dans

l'éducation des enfants, à l'instar d'Olivier Maurel, spécialiste du sujet, de passage en Bretagne à l'occasion de la « Journée de la non-violence éducative» du 30 avril.

« Nous devons faire comprendre aux parents qu'il ne faut absolument pas frapper les

enfants», explique M. Maurel, professeur de lettres retraité. « En le frappant, on n'apprend pas à l'enfant à obéir à sa conscience ou à la loi, on apprend à son corps à obéir à la

violence.» De plus, souligne l'auteur de La Fessée (2005, éd. La Plage), par ailleurs fondateur de l'Observatoire de la violence éducative ordinaire (Oveo), les enfants« apprennent tout par imitation ».

« En désamorçant la violence éducative, on peut ainsi faire décroître la délinquance »,

comme ce fut le cas en Suède où l'interdiction légale de toute violence à l'encontre des enfants

en 1979 a eu pour effet, selon lui, de faire baisser notablement le nombre des incivilités.

Extrait de Céline Agnielsaint-Brieuc, Metro, 30/04/2007

Sujet 2

NE PAS JUSTE CONSOMMER MAIS CONSOMMER JUSTE

Pour Charlotte Dudignac, 29 ans, chargée de communication pour Artisans du Monde, il doit y avoir une « information et une sensibilisation des Français à une consommation responsable ». L'éducation, l'économie et la politique doivent ainsi se mêler pour aboutir à un commerce plus juste. Car si « le marché a besoin de régulation politique », il en va de la responsabilité de chacun et l'organisation prône une sensibilisation des plus jeunes pour faire évoluer les choses.

Extrait de Grégory Onillon, Liberation.fr, 30/04/2007

Sujet 1

Une scène de meurtre à la hache dans le jeu

( ) Jugé « violent, brutal, sadique », le jeu vidéo « Manhunt 2 » (Chasse à l'homme) affole les

Britanniques. Le jeu édité par Rockstar Games vient d'être retoqué par le British Board of Film

Classification (BBFC), l'organisme chargé de valider la mise sur le marché des films et des jeux vidéo.

Manhunt 2 se voit donc interdire l'accès aux rayons des magasins britanniques. (

Dans Manhunt 2, Danny, le personnage principal, essaie de s'enfuir d'un asile. Pour y parvenir, il devient un

tueur en série. Alors tous les coups sont permis pour s'échapper de l'hôpital dans lequel il est enfermé:

tueries à coups de hache ou de hachoir, meurtre d'une infirmière avec une seringue dans le cou, crayon

Des scènes qui, selon douze experts mandatés par la BBFC, sont

« insoutenables ». Rockstar Games n'est évidemment pas d'accord. Même si l'éditeur a dit « respecter la décision du Board »,

il la trouve « injuste comparée avec la violence présente dans les films d'horreur ou les émissions de

télévision ». L'éditeur pourrait toutefois faire appel. (

enfoncé dans l'œil d'un gardien

)

)

Extrait d'" Une scène de meurtre à la hache dans le jeu de Rockstar Games », 20minutes.fr, 20/06/2007

Sujet 2

L’accès à l’emploi, premier handicap des handicapés

) Stéphane Grosberg est l'exemple même du « handicapé invisible ». Bel homme, allure sportive et

repartie brillante, ce père de trois enfants a impressionné ses interlocuteurs. Ancien directeur financier d'une multinationale, il gagnait 140 000 euros par an jusqu'à ce qu'un double infarctus cérébral le fauche. «J'ai récupéré mais j'ai des coups de pompe, je ne peux plus travailler 80 heures par semaine, mais 50 heures », dit-il. Comme il se refuse à cacher son handicap, il a le sentiment que les cabinets de recrutement évincent sa candidature. « Dans deux mois, je suis en fin de droits. » « C'est un problème de mentalités, reconnaît une chargée du recrutement d'une grande entreprise, qui préfère garder l'anonymat. Pour beaucoup de dirigeants, handicap rime encore avec inapte ou au mieux caritatif» (

Extrait de Le Monde pour Matinplus, 27/06/2007

(

)

Sujet 1

Journée nationale du sommeil : métro et boulot nuisent au dodo

On dort chaque jour en moyenne une heure et demie de moins qu'il ya 50 ans: à l'occasion de la 7 ème Journée nationale du sommeil, mercredi, les spécialistes insistent sur l'importance d'être à l'écoute de ses besoins pour dormir suffisamment. Horaires de travail et temps de trajet sont les facteurs majeurs qui poussent à réduire le temps consacré au sommeil. Les changements de mode de vie, avec la multiplication des « tentations» à rester éveillé, comme la télévision ou Internet, ont aussi leur part de responsabilité.

Extrait de metrofrance.com, mars, 2007

Sujet 2

La militaire academy

On se frotte les yeux, on se pince, on se demande si l'on tourne, dans ce somptueux château de Montry, ancienne propriété du baron de Reilhac, un téléfilm sur le service militaire Non, c'est ici, à deux pas d'Euro Disney, que la République expérimente sa dernière trouvaille pour sauver la jeunesse: « le centre Défense seconde chance. Un camp militaire destiné à redonner le goût et l'ardeur de travailler. » […] « Les premières promotions donnent des résultats vraiment encourageants », annonce Nathalie Mouillet, la directrice de communication de l'Épide, l'organisme chargé par le ministère de la Défense de développer l'opération. « Environ 60% des volontaires auraient décroché, à l'issue de leur stage, un contrat d'apprentissage, de formation, un CDD ou un CDI.»

Extrait de Sophie des Déserts, Le Nouvel Observateur, nº 2198, janvier, 2007

Sujet 1

Les intermittents du foyer

Les rôles traditionnels de l'homme et de la femme sont souvent renforcés par l'exigence de mobilité professionnelle. En effet, les femmes actives cherchent à concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle, elles sont donc très peu mobiles. Et vu que la mobilité est un facteur de promotion, elles évoluent moins. La valorisation de la femme passe par son rôle de mère alors que celle de l'homme passe avant tout par son métier. Ceci dit, la société est peut-être en train de changer, les hommes s'impliqueront-ils plus dans la vie familiale?

Sujet 2

Quand je serai grand… je serai star

Les rêves des enfants ont changé: ils ne veulent plus devenir professeurs, policiers ou pompiers mais artistes, célèbres et passer à la télé. Il faut chercher l'explication dans la perte de prestige de ces métiers mais aussi par le martèlement télévisuel. Les médias donnent à voir des métiers où l'on ne se fatigue pas trop, qui ne nécessite pas de faire des études et où l'argent est facile. Ajoutons à cela les crises familiales liées aux problèmes d'emploi et le tour est joué!

Sujet 1

Libertés

La liberté de presse doit-elle être illimitée? En d'autres termes, un journal peut-il publier n'importe quelle opinion sous couvert de respecter la liberté d'expression? Cette question revient de plus en plus souvent après différents procès qui se sont tenus suite à la parution dans les journaux d'articles d'opinion ou de dessins prétendument humoristiques mais dont la teneur flirtait sans nul doute avec le manque de respect et pouvait même porter atteinte là la dignité de la personne. Il ne s'agit pas de défendre la censure mais de savoir si l'insulte, l'irrévérence, le dénigrement, etc., sont des recours honnêtes pour critiquer un fait, une personne, une nation ou une religion.

Sujet 2

Non, Messieurs, nous ne voulons pas de cette parité ! Non, ce n’était pas ce que nous voulions !

Non, Mesdames, nous ne croyons pas que cette victoire soit la nôtre! Non, nous ne la célébrerons pas à vos côtés! Avant, nous n'atteignions pas le haut de l'échelle et voilà que maintenant nous devrions nous targuer de l'atteindre parce qu'une loi y met les mains pour nous aider à monter! Eh bien, non! Nous les entendons déjà vociférer, autour de leur café, que la nouvelle directrice du personnel ou que telle élue locale occupent une place pour remplir un quota! Nous sommes convaincues que la parité se retournera contre nous! La parité ne mettra pas fin à la discrimination, au contraire! Alors, ralliez-vous à nous pour que l'universel l'emporte sur la différence!

Sujet 1

Hommes-Femmes : mode d’emploi

Sur ce sujet, très en vogue, un article récemment paru dans le New York Times fait sensation. La journaliste y raconte comment la paix est revenue dans son ménage depuis qu'elle utilise

aux dresseurs d'animaux! Des petits trucs, faciles à

appliquer. À la question: « Chérie, tu n'as pas vu mes clés? », réponse du dresseur de dauphins: « Ne t'inquiète pas, elles ne doivent pas être loin » puis faire l'autruche. Pour que les chaussettes sales trouvent le chemin de la panière à linge, il suffit de mettre en pratique la technique des approximations, utilisée par les dresseurs de chimpanzés. En d'autres termes, éduquez vos maris pour vivre en harmonie votre couple…

avec son mari une technique empruntée

Sujet 2

Des pères à la recherche de repères

De plus en plus d'hommes remettent en question leur rôle dans un contexte familial complètement nouveau.

Les femmes travaillent à l'extérieur, le taux des divorces est en hausse, les familles se

Et pourtant, dans plus de 80% des cas, la garde des enfants revient à la mère.

Depuis le mouvement féministe, les hommes se sont tus et se sont laissé exclure, maintenant les papas se sentent lésés. Ils se regroupent en association pour faire changer les lois et faire reconnaître leurs droits de père.

reconstituent

Sujet 1

Ces femmes qui ne veulent plus faire carrière

Elles sont diplômées de grandes écoles, elles ont un travail à responsabilités dans lequel elles s'accomplissent mais elles sont aussi mères au foyer. De plus en plus de françaises décident de faire un « break» dans leur vie professionnelle pour se dédier à leurs enfants. Elles découvrent « enfin » les petits bonheurs de la vie de famille: accompagner son enfant à l'école, préparer le dîner tranquillement, reprendre le sport, prendre un thé avec les copines, Elles ont conscience de vivre un moment de vrai luxe. Mais pour combien de temps?

Sujet 2

POUR LÉGALITÉ FILLES-GARÇONS DANS LE SYSTÈME ÉDUCATIF

Les femmes sont davantage confrontées à des difficultés d'insertion professionnelle et leur emploi se caractérise par une concentration dans le secteur tertiaire et par une sous-représentation aux postes de direction. Une disparité qui puise en partie sa source dans les représentations véhiculées sur les filières et les métiers. Face à ce constat, huit ministères, dont celui de l'Éducation nationale, ont signé une convention commune pour promouvoir l'égalité des filles et des garçons dans le système éducatif. La convention a notamment pour but d'« inciter les professionnels de l'édition à renforcer la place des femmes dans les manuels scolaires et à écarter tout stéréotype sexiste de ces supports ».

Extrait de Famille & éducation, N° 466, avril-mai, 2007