Vous êtes sur la page 1sur 2

Barbara 2J

Perryne

Les normes alimentaires :


1) Pourquoi est-il difficile d’obtenir des statistiques fiables sur les pratiques
alimentaires ?
Il est difficile d’obtenir des statistiques fiables sur les pratiques alimentaires car souvent les
personnes interrogées veulent faire partie de la norme sociale et mentent sur leur mode
d’alimentation (leur nombre de repas, leur consistance)

2) Distinguer norme diététique et norme sociale


La norme diététique est basée sur des faits scientifiques et médicaux. Elle dicte ce qui est bon
pour l’organisme de l’homme et définit un bon repas équilibré d’un mauvais
La norme sociale est ce qui permet aux gens de s’intégrer à la société.
La norme diététique et sociale s’influence mutuellement.

3) La norme sociale des repas est elle aujourd’hui appliquée ?


La norme sociale en France est la structure des repas qui définit un repas complet comme se
composant de quatre catégories : « entrée, plat garni, fromage, dessert », mais il existe une
version simplifiée qui elle se compose de seulement trois catégories : « entrée, plat garni,
dessert »
La norme sociale des repas n’est pas réellement appliquée en France car seulement 32% la
population française prend un repas complet, et 20 % prend un repas simplifié. Donc
seulement la moitié de la population suit les normes sociales.
De plus 40% de la population prend cinq repas par jour alors que la norme est de 3 repas par
jour, et 75% de la population mange entre les repas.

4) Quels sont les différents modèles qui peuvent être mis en évidence ?
Les modèles qui peuvent etre mis en évidence sont :
- « Norme traditionnelle structurée »
Repas complets et équilibrés
- « Norme traditionnelle pratiques simplifiées »
Repas traditionnels mais incomplets
- « Norme simplifiée pratique traditionnelle »
Repas simplifiés mais complets
-« Norme simplifiée à pratiques simplifiée »
Repas simplifiés et incomplets

5) Quelles variables influencent le choix du modèle ?


Les variables qui influencent le choix du modèle sont :
-Le lieu : dans les grandes villes les gens mangent moins équilibrés que dans les
régions moins peuplées.
-Le sexe : les hommes mangent en générale plus sainement que les femmes
-L’emploi exercé : les employés et les cadres mangent moins sainement que les
professeurs et les intermédiaires.
Les prises alimentaires hors repas :

1) Les prises alimentaires hors repas sont-elles en cohérence avec la norme


diététique La norme sociale ?
les prises alimentaires ne sont pas en cohérence avec la norme diététique car pour avoir un
mode alimentaire sain, il ne faut pas manger ou boire autre chose que de l’eau entre les repas.
Les prises alimentaires sont par contre en cohérence avec la norme sociale car lorsque l’on va
prendre un café, boire un verre ou prendre un goûter, c’est une manière de s’intégrer à un
groupe c’est un moment agréable qui permet aux gens d’apprendre à se connaître.

2)Quel est le facteur qui influence : le nombre de prises alimentaires hors repas ?
La forme des prises alimentaires ?
Le facteur principal qui influence le nombre de prises alimentaires hors repas est surtout le
travail. En effet, les prises alimentaires hors repas sont très souvent prises sur le lieu de travail
et les horaires de prises correspondent quant à elles aux heures de pose
Le facteur qui influence la forme des prises alimentaires en dehors des repas est l’heure des
poses. Car quand les poses sont plus éloignées des repas, les gens consomment des solides et
des liquides alors que quand les poses sont proches des repas, les gens ne consomment que
des liquides (car ils n’ont pas faim).