Vous êtes sur la page 1sur 116

Edito

Etre en école d’ingénieurs c’est bien, mais savoir ce que l’on va faire
avec son diplôme et construire son projet professionnel c’est encore
mieux. Cette deuxième édition du guide de la formation d’ingénieur
intitulée « Une formation pour des métiers » est là pour ça. Elle
s’appuie sur les points forts de la première publication, et s’enrichit d’ar-
ticles supplémentaires, notamment sur les PhD et les MBA.

Le Bureau National des Elèves Ingénieurs [BNEI], qui est l’unique


association représentative des élèves ingénieurs au niveau national,
s’est en effet attaché à regrouper dans ce guide des informations sur
l’essentiel des possibilités qui s’ouvriront à toi une fois ton diplôme en
poche.

Tu y trouveras ainsi des conseils sur la manière de valoriser tes


expériences et de construire ton projet professionnel, sur le premier
emploi, mais aussi sur les poursuites d’études telles que les MS, les
thèses, PhD, ou encore MBA.

Réalisé pour et par des élèves ingénieurs, ce guide est illustré par les
témoignages de jeunes diplômés qui expliquent leurs choix, et de
professionnels qui te conseillent pour réussir à exploiter au mieux ton
diplôme. Cela tant en terme de définition d’un parcours professionnel
dans lequel tu pourras t’épanouir, que dans la manière de révéler tes
compétences.

Au nom de toute l’équipe du BNEI je te souhaite une


bonne et fructueuse lecture.

Ugo SILVEIRA
Président du BNEI
Bureau National des Elèves Ingénieurs

SOMMAIRE
Le BNEI

Le BNEI
Présentation du BNEI 1
Missions & objectifs du BNEI 3

Les formations d’ingénieur


Les 4 piliers des formations d’ingénieur 5

Préparer son expérience professionnelle


Les formations
d’ingénieur

La place de l’ingénieur dans l’industrie 9


Le projet professionnel 11
La recherche d’emploi 12

Une formation professionnalisante


Objectif des stages 27
Charte des stages étudiants en entreprise 27
Préparer son expérience

Les différents stages en école d’ingénieurs 29


Année de césure 31
professionnelle

L’après école d’ingénieurs


Les Mastères Spécialisés 35
Le Doctorat 51
Le PhD 59
Le MBA 65
Le VIE 69
Le premier emploi 75
professionnalisante
Une formation

Glossaire 107

Ils recrutent - Remerciements 109

Publicité OSE BNEI


L’après Ecole
d’Ingénieurs

ose75@clubetudiant.com contact@bnei.org
01 55 42 80 80 06 82 20 74 02
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le BNEI
Le BNEI

Présentation du BNEI
Le Bureau National des Elèves Ingénieurs est la fédération nationale
des Bureaux Des Elèves [BDE] en écoles d'ingénieurs. Il a pour
Les formations

vocation de fédérer et de représenter les 106 000 élèves ingénieurs


d’ingénieur

des quelques 215 écoles d'ingénieurs en France.

Le BNEI est une association asyndicale,


aconfessionnelle et apolitique
Préparer son expérience

Le BNEI, association régie par la loi du 1er juillet 1901, fonctionne


professionnelle

grâce au travail d'étudiants bénévoles et est la seule organisation


non syndicale fédérant tous les élèves ingénieurs, indépendante de
toutes considérations politique, ethnique ou religieuse. Depuis sa
création, le BNEI fonctionne sur un système démocratique et
représentatif. Le BNEI est reconnu comme l'unique instance
représentant les élèves ingénieurs auprès des institutions nationales,
professionnalisante

lesquelles interviennent directement sur l'évolution des formations


Une formation

d'ingénieur comme la CTI, la CDEFI, la CGE, le CNISF*…

Ce mode de fonctionnement permet au BNEI d’être objectif et


représentatif lorsqu'il se fait le porte-parole des élèves ingénieurs et
lorsqu'il défend et fait la promotion de notre filière.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

*Pour plus d’informations, se reporter au glossaire

p.1
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le BNEI est ainsi la mono disciplinaire* des ingénieurs et travaille de


concert avec l’organisation nationale représentative Promotion et
Défense des Étudiants* [PDE], qui regroupe les monodisciplinaires
de plusieurs filières.

Si tu souhaites obtenir plus d'informations :

www.bnei.org

Extrait du site internet :

p.2
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Missions & objectifs du BNEI


Le BNEI

Le BNEI fédère aujourd'hui la grande majorité des BDE d'écoles d'in-


génieurs en France. Organisation indépendante, le BNEI a un rôle de
formation et d'information auprès des responsables associatifs et des
élus étudiants en Conseils centraux et CROUS. Ainsi, le BNEI
profite de ses événements (Assemblées Générales) pour dispenser des
formations issues de la capitalisation des expériences des associatifs
Les formations
d’ingénieur

comme le management partenarial, la responsabilité des dirigeants d'as-


sociation, l'organisation d'événements, le rôle des étudiants en Conseils,
la représentation étudiante dans les écoles d'ingénieurs, l’application du
processus de la Sorbonne - Bologne (réforme LMD)… Le BNEI a pour voca-
tion de représenter les élèves ingénieurs, quel que soit le statut et le
Préparer son expérience

ministère de tutelle de leur établissement, auprès des organismes en


professionnelle

relation avec leur formation, mais également auprès des ministères,


des industriels ou encore à l'étranger.

Le BNEI organise régulièrement des actions locales et nationales


permettant le développement d'un réseau d'échanges entre les élèves
ingénieurs mais également de mener une réflexion continue sur la
nature, l'organisation et l'évolution des formations et des métiers de l'in-
professionnalisante
Une formation

génieur. Le BNEI, par ses actions, engage tous les acteurs des forma-
tions d'ingénieur dans une réflexion commune en vue de l'amélioration
et de la promotion de nos formations d'ingénieur. Nous t'invitons à te
rapprocher de ton BDE si tu souhaites participer aux Assemblées
Générales [AG] que nous organisons au minimum quatre fois par an.
N’hésite pas à consulter le site du BNEI pour connaître la date des AG.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Le BNEI est le porte-parole des élèves


ingénieurs auprès des instances nationales

p.3
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Les Formations
d'ingénieur
Les institutions avec lesquelles travaille le BNEI sont principalement la
Commission des Titres d'Ingénieur [CTI] qui habilite nos formations
d'ingénieur, les différents ministères de tutelle des écoles qui décident
Les formations

leur budget, la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises


d’ingénieur

d'Ingénieurs [CDEFI] qui est l'organisation représentant les directions


des écoles d'ingénieurs, la Conférence des Grandes Ecoles [CGE] et le
Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France [CNISF] qui
regroupe toutes les associations d'anciens élèves et représente
environ 610 000 ingénieurs en activité ou en retraite.
Préparer son expérience
professionnelle

Les 4 piliers de la formation d'ingénieur

Les sciences de base


Ces connaissances sont le socle commun des scientifiques. Leur appren-
tissage doit permettre de garantir la rigueur d'analyse de l'ingénieur, sa
compréhension globale des phénomènes physiques et leurs mécanismes.
professionnalisante
Une formation

Capacité d'adaptation à long terme de l'ingénieur

Les sciences de l'ingénieur


Ces connaissances sont orientées vers le monde professionnel et
sont acquises par l'élève ingénieur par le biais des Bureaux d'Etudes
[BE], projets personnels et stages.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Capacité d'adaptation du jeune ingénieur à court terme

p.5
Bureau National des Elèves Ingénieurs

La culture d'entreprise et la compréhension de l'envi -


ronnement économique, social, humain, éthique
La formation en école se différencie de la formation universitaire
notamment par des cours de connaissance générale de l'entreprise et
de l'environnement professionnel (économie, droit des entreprises et
du travail, analyse financière, création d'entreprise….)
Les formations
d’ingénieur

Evolution plus aisée dans le monde professionnel


par la compréhension de toutes les composantes
- et pas seulement les composantes techniques -
du monde de l'entreprise
Préparer son expérience

La communication et la culture internationale


Le métier d'ingénieur est une des professions les plus internationa-
professionnelle

les et l'anglais est devenu un outil de travail incontournable, au même


titre que l'informatique. Aujourd'hui, ne pas parler anglais constitue
un handicap lourd. L'apprentissage de l'anglais et l'obtention d'un
niveau en anglais conforme aux attentes des entreprises sont une
condition sine qua non à l'obtention du diplôme.
professionnalisante
Une formation

Les élèves ingénieurs doivent maîtriser les outils de communication


car leur carrière de cadre les entraînera vers le management d'équi-
pes et la gestion de projets. Les ingénieurs sont souvent appelés à
présenter leurs travaux de manière claire et concise. La
formation d'ingénieur prend en compte l'acquisition de ces
compétences notamment grâce à l'apprentissage par projets.
L’après Ecole

Maîtrise de son métier dans un contexte international


d’Ingénieurs

p.7
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Préparer son expérience


professionnelle

La place de l'ingénieur dans l'industrie

L'ingénieur est en quelque sorte le trait d'union entre la science et


l'industrie et sans oublier son important rôle social, il a son mot à dire
tant dans l'ordre national que dans l'ordre international pour la
direction de la technique et de l'économique.

Un ingénieur doit donc être à la fois technique mais également


Préparer son expérience

pragmatique car il est confronté aux problématiques quotidiennes de


professionnelle

la gestion de projet, des relations humaines, de l'économie…

L'ingénieur a une formation très technique. Cependant, le monde qui


l'entoure n'est pas uniquement technique : il est à la fois
économique, social, linguistique, politique… Il est donc nécessaire de
se former en dehors de l'école :
professionnalisante
Une formation

Lire : revues pour approfondir certains sujets ou se


renseigner (connaître l'actualité économique peut s'avérer très utile)
Ecouter : conférences, émissions, documents…
Voir : expositions, théâtre, musées, voyages, cinéma…
Interroger : professeurs, artistes, journalistes, professionnels…
L'expérience des autres est souvent un bon moyen d'acquérir de
L’après Ecole
d’Ingénieurs

nouvelles connaissances.
Etudier : Littérature, philosophie, informatique, langues…

p.9
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Réfléchir : recevoir une masse de connaissances est inutile si


on ne les regarde pas de façon critique afin de se forger son propre
avis.

L’investissement associatif est aussi un moyen de découvrir des


activités que tu n'aurais jamais pratiquées dans ta formation à l’éco-
le. Prendre des responsabilités associatives est très formateur et te
sera de toute manière utile pour ta carrière professionnelle
(connaissance de soi, sens de l'organisation, travail en équipe,
gestion de budgets…) : un investissement associatif permet donc de
développer certaines compétences qui te serviront, aussi bien lors de
ton entretien d'embauche que tout au long de ta carrière.
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le projet professionnel

Aujourd'hui, il est inimaginable de se présenter à un


entretien d'embauche sans avoir de projet professionnel. Il est
nécessaire non seulement pour l'entreprise qui verra dans le
candidat quelqu'un d'équilibré qui sait ce qu'il veut, mais aussi pour
l'ingénieur afin de faire un point sur lui-même. Ne t'inquiète pas:
si tu n'as pas complètement arrêté ton projet, ce guide est fait pour
t'aider dans cette tâche. Tout d'abord pour pouvoir bien définir ton
projet professionnel, il apparaît obligatoire de te connaître toi-même.

Objectif : mieux se connaître sur un plan


personnel et professionnel
Préparer son expérience

Le bilan personnel
professionnelle

Il est très difficile car il impose d'être totalement honnête avec


soi-même, d'être prêt à reconnaître ses défauts et assumer ce que l'on
est. Pour cela, il faut lister ses capacités, ses possibilités et ses goûts.
Ceci permet de mieux cerner ses ambitions et à terme d'être plus
convaincant lors d'un entretien futur. Ce bilan comporte quatre points :
professionnalisante

Ta personnalité : points forts et points faibles de ta


Une formation

personnalité (qualités, défauts, traits particuliers…)


Tes expériences professionnelles : stages, contacts avec
les entreprises, petits boulots… (pourquoi tel stage plutôt qu'un
autre ? Qu'est ce qu'il t'a apporté ? Ou en quoi t'a t-il déçu ?...)
Tes expériences personnelles (loisirs, voyages,
rencontres, activités extrascolaires)
Bilan de ta formation (diplômes, cursus, matières
L’après Ecole
d’Ingénieurs

appréciées)

p.11
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Il ne faut surtout pas hésiter à interroger son entourage, aussi bien les
personnes connues de longue date que des personnes rencontrées une
seule fois (un entretien est très court, tu seras toujours jugé sur un
contact bref) : il apparaît donc intéressant de savoir ce qu'on pense de
soi au premier abord (personnalité plutôt ouverte, chaleureuse,
timide…). En posant la même question à ton entourage, tu pourras
comparer ta perception de toi, avec celle que ton entourage a de toi
et en tirer ainsi les conclusions qui te permettront de mieux te cerner.

La recherche d'emploi

Les documents présentés dans ce chapitre te seront indispensables


pour décrocher un emploi, donc réalise-les avec attention.

Le CV

En lisant ton CV, les recruteurs doivent réussir à cerner ton projet
professionnel. Il doit permettre d'obtenir un entretien. L'employeur
n'a que peu de temps à passer sur chaque CV. Il doit donc être aéré,
clair et précis et permettre une lecture des éléments qui intéresse
l'employeur en seulement dix secondes. Il s’avère utile de faire un CV
adapté au stage ou à l'emploi visé en faisant ressortir telle ou telle
option, expérience, loisir, activité associative…

L'essentiel:
> Le projet professionnel
> Mobilité géographique
> Ton école et ton cursus
> Tes compétences
> Les langues
> L'état civil
> Activités sportives, culturelles, associatives

p.12
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Il est judicieux de montrer en en-tête du CV les points clés (diplôme,


année, école et ce que l'on désire, "bilingue anglais, mobilité
internationale" si tu veux travailler à l'étranger par exemple).

Des interrogations se posent sur la place de la photo sur le CV. C'est


à toi de choisir. Quoi qu'il en soit, si tu décides d'en mettre une,
choisis en une dynamique, habillé en costume ou tailleur de
préférence, mais surtout rien de folklorique !

A bannir :
> Rédiger un CV recto-verso
> Ecrire " Curriculum Vitae " ou " CV "
> Ecrire : " Nom : XXX Prénom : XXX "
> Faire une mise en page fantaisiste
> Les fautes de Français
> Signer le CV
Préparer son expérience

> Mentir et inventer des expériences


professionnelle

> Faire une référence assimilable à un piston

Plan possible :
> Formation
> Langues et Informatique
> Expériences professionnelles/Stages
> Responsabilités associatives
> Loisirs et Intérêts/Activités personnelles
professionnalisante
Une formation

En ce qui concerne les expériences professionnelles et stages, il s'a-


git pour chacune d'elle de faire ressortir : l'objectif, les actions réali-
sées, le niveau d'atteinte de l'objectif, les progrès effectués et de les
inscrire dans ton projet professionnel.

Objectif du CV :
le recruteur doit cerner en lisant ton CV le
L’après Ecole
d’Ingénieurs

cheminement logique qui t'a amené jusqu'à lui

p.13
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Veille à faire ressortir la cohérence de ton projet professionnel !

La lettre de motivation

La lettre représente le côté personnel de ta candidature, elle est donc


importante.

A faire :
> Alignement justifié
> 20 lignes maximum
(ton esprit de synthèse doit ressortir)
> Phrases courtes => reflète ton efficacité
> Pas de fautes d'orthographe
> Doit être adressée nominativement
(s'arranger pour obtenir le nom)
> Coordonnées personnelles, lieu, date et coordonnées
du correspondant doivent figurer en en-tête
> Elle doit être signée à la fin
> Une lettre = un poste : personnalise ta
lettre pour chaque poste auquel tu candidates

Trois parties :
L'accroche : Il faut y faire le lien entre toi et l'actualité de
l'entreprise ou le poste souhaité. A soigner, car le recruteur risque de
s’arrêter là si cette partie est mal rédigée.
Le développement : il faut y montrer l'adéquation entre le
poste proposé et ce que tu es capable d'apporter à l'entreprise, ainsi
que ta motivation pour ce poste.
La conclusion : il faut y synthétiser l'argumentation et dans le
même temps solliciter un entretien.

p.14
Bureau National des Elèves Ingénieurs

L'entretien

Avant
> Avoir un projet professionnel bien défini (on en revient
toujours au même pré requis)
> Savoir précisément pour quel type de métier on postule
> Connaître la société
> Visiter le site Internet sérieusement est un minimum
> Niveau vestimentaire : costume ou tailleur nécessaire voire
totalement obligatoire dans les grands groupes.

Pendant
> Faire ressortir ton potentiel
Préparer son expérience

> Donne des réponses concises et précises


> Sois simple, franc mais diplomate
professionnelle

> Sois naturel et décontracté mais reste mesuré


dans tes réactions
> Evite l'humour mais reste souriant
> Ta tenue doit être professionnelle

A la fin
professionnalisante
Une formation

Ne pas hésiter à se renseigner sur la suite des évènements


(ça démontre une nouvelle fois ta motivation)

Après
Attendre une dizaine de jours est un délai raisonnable,
après, il faut rappeler.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Ton investissement sportif, culturel ou associatif doit


être mis en valeur lors de l'entretien

p.15
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Pendant l’entretien, tu dois mettre en valeur ton investissement


sportif, culturel ou associatif. En effet, souvent prisé des recruteurs,
c'est ce qui fait la différence entre des dizaines de CV semblables. De
plus, les activités sportives et associatives sont maintenant
totalement assimilées à la formation d'ingénieur, et bien qu'elles
soient valorisées différemment selon les écoles, il t'appartient de les
mettre en avant lors de l'entretien.

Les écoles forment des ingénieurs citoyens,


les activités associatives sont reconnues
et comparables à une expérience professionnelle

A toi de traduire en compétence ton investissement : ouverture


d'esprit, gestion d'objectifs, d'équipe, de budget, esprit créatif, réagir
face à l'imprévu, prise de responsabilités, savoir s'exprimer devant
différents publics…

Afin de te préparer pour tes entretiens, nous avons interrogé des


professionnels du recrutement pour te donner une vision pratique
des conseils énoncés précédemment.

p.16
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

Mme Nelly Sayag


Responsable du recrutement
de l'entreprise HR Access

HR Access est une entreprise spécialisée dans la


gestion des ressources humaines. Elle compte
environ 600 employés et est présente dans plu-
sieurs pays européens dont la France, l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

Quelles sont selon vous les qualités de tout ingénieur ?

Il faut distinguer le système anglo-saxon et le système français.


Dans le système français, le contenu initial pédagogique est moins
Préparer son expérience

important et laisse peu à peu sa place à d'autres qualités très


professionnelle

recherchées telles que le travail en équipe, l'esprit de recherche, la


rapidité ou encore le développement de l'adaptabilité.

“ Les entreprises apprécient les ingénieurs capables


d'aller droit au but, d'être communiquant, des
personnes de dialogue tout en restant synthétiques,
professionnalisante

créatifs et humbles ”
Une formation

Dans le système anglo-saxon, l'attention est traditionnellement cen-


trée sur l'aspect comportemental en priorité, c'est-à-dire savoir bien
s'adapter dans les entreprises, faire preuve d'une capacité d'évolu-
tion. Les compétences pédagogiques sont, pour ces entreprises, sou-
vent un bagage général, et de ce fait, les entreprises
L’après Ecole
d’Ingénieurs

attendent plus d'un ingénieur un investissement personnel important


en sachant travailler en groupe et en étant capable de progresser

p.17
Bureau National des Elèves Ingénieurs

dans ce sens dans un esprit compétitif. On remarque petit à petit que


les entreprises françaises ont tendance à se rapprocher du système
anglo-saxon. En règle générale, indépendamment des deux
systèmes, les entreprises apprécient les ingénieurs capables d'aller
droit au but, d'être communiquant, des personnes de dialogue tout
en restant synthétiques, créatifs et humbles.

Quelle importance accordez-vous au diplôme par rapport aux


expériences professionnelles ?

Bien que le diplôme soit la condition principale pour postuler à un


poste, celui-ci n'est quasiment jamais demandé et l'attention des
entreprises s'attarde plus sur les expériences professionnelles dudit
ingénieur, beaucoup plus révélatrices de sa personnalité. Les
entreprises préfèreront mettre le nouvel employé ou le candidat dans
une position de mise en situation pour tester son esprit d'initiative, sa
gestion des contradictions (problèmes particuliers à résoudre pouvant
être indépendant du bagage pédagogique). Par ses anciennes
expériences professionnelles et ses mises en situation, on remarque
si l'ingénieur est bien dans sa peau, sait bien parler de ses défauts
("les gens disent de moi que…"). Ces différents aspects sont
beaucoup plus révélateurs de la personne que le diplôme en lui-même.
Ils permettent de savoir :
> montrer qu'on est le " meilleur " pour ce poste
> qui on est ?
> ce qu'on a à offrir
> qu'est-ce que l'on veut ?
> que l'on sait communiquer
> quel est notre niveau de communication (français,
anglais, esprit de synthèse, fautes d'orthographe…)

p.18
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Accordez-vous de l'importance au prestige de l'école ?

Dans le système anglo-saxon, les entreprises n'accordent aucune impor-


tance au prestige de l'école, l'important, c'est que l'ingénieur soit polyva-
lent et fasse preuve d'initiative. Dans le système français plus traditiona-
liste, le prestige de l'école est de moins en moins un facteur clé. Les PME,
en majorité, n'accordent quasiment plus d'importance au prestige de l'école.

Comment préparer son expérience à l'étranger ?

A l'international et dans le cadre d'une demande d'emploi, il est


primordial de maîtriser l'anglais, savoir se présenter, poser des ques-
tions et tout cela en anglais. Il est fortement conseillé de se préparer
avec un anglophone (non français de préférence) comme un ami, une
association ou un professeur. Pour le côté pratique, il faut se renseigner
Préparer son expérience

sur les conditions sur place (contrat de travail, avantages / inconvé-


professionnelle

nients sur l'embauche, vie, prise en charge des soins médicaux…)

Comment préparer son entretien ?

En entretien, il est important de parler de soi, de ses expériences, de


son Travail ou Projet de Fin d'Etudes [TFE ou PFE] en le replaçant dans
son contexte (intérêt, avantages / inconvénients,…), relation avec son
professionnalisante
Une formation

maître de stage. Un entretien se construit en partie autour d'une phase


de présentation où il est important d'explorer et se renseigner sur l'en-
treprise. Pendant cette phase, il est indispensable de poser l'entretien
d'égal à égal afin qu'un véritable échange se mette en place. L'ingénieur
doit pouvoir parler de ses stages en y présentant tous les aspects
(avantages et inconvénients) ainsi que de présenter le bilan de ses étu-
des (contenu des programmes, vie étudiante,…). Cette phase est aléa-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

toire (maîtrise d'un bon français, temps consacré pour l'entretien…)


mais c'est une phase extrêmement importante.

p.19
Bureau National des Elèves Ingénieurs

“ Le profil d'ingénieur-manager
est de plus en plus recherché ”

Pendant l'entretien, cela est intéressant de développer une réflexion


personnelle sur soi-même et de faire preuve d'un esprit critique. On
n'attend pas les mêmes exigences d'un ingénieur s'il se sent plus expert
ou manager (responsabilité de budget, d'hommes, de réussite à un pro-
jet ou encore d'un service, d'une division, d'une filiale, d'une business
unit,…). Le profil d'ingénieur-manager est de plus en plus recherché par
rapport aux cadres issus des écoles de commerce ou de management.

Quelles sont les attitudes à adopter pendant l'entretien ?

Le comportement à suivre en entretien : être naturel et décontracté,


détendu mais concentré tout en ayant une tenue vestimentaire accep-
table (costume ou tailleur de rigueur). Un bon entretien est synonyme
de bonne relation avec l'entreprise même si le poste n'est pas obtenu,
si l'entreprise a eu un bon contact, elle n'hésitera pas à contacter de
nouveau le candidat si une nouvelle opportunité se présente.

La lettre de motivation est-elle aussi importante que le CV ?


Quelle importance a-t-elle durant la phase de repérage des
candidats durant l'entretien ?

Le CV est plus important que la lettre de motivation. Les entreprises


préfèrent porter leur attention sur le CV où figurent tous les détails
les plus importants. En cela, la lettre manuscrite est proscrite (sauf
si spécifié) pour des raisons de confort visuel. Il convient donc de
plus se pencher sur l'importance du CV. Durant l'entretien, la lettre de
motivation n'a aucune importance.

p.20
Bureau National des Elèves Ingénieurs

“ Le CV est plus important que la lettre de motivation ”

Comment réagir à un entretien téléphonique ?

Le jeune diplômé doit avant tout appel téléphonique bien connaître


l'entreprise (visionner le site internet, se renseigner sur les besoins
de l'entreprise,…) et doit être capable de poser des questions en vue
d'un futur entretien (à qui s'adresser, où,…). Du reste, l'entretien
téléphonique se traite de la même manière que l'entretien en
lui-même mais de façon plus concise.

Est-ce que les compétences annexes, tel l'engagement asso-


ciatif, sont prises en compte ? Si oui, comment les valoriser
lors d'un entretien, sur son CV ?
Préparer son expérience
professionnelle

Les compétences annexes tel que l'engagement associatif sont très


appréciées par les entreprises. Il ne faut pas hésiter à détailler, tant
bien sur son CV qu'en entretien, ces compétences. Dans le cas de l'en-
gagement associatif, il convient de décrire le rôle tenu dans l'associa-
tion, le temps consacré et les activités réalisées. Tous ces détails
démontrent la relation étroite qu'il existe entre l'ingénieur et ses
professionnalisante

traits comportementaux. Dans le cas d'un jeune diplômé, il est


Une formation

recommandé de détailler sur son CV autant ses stages que ses


expériences annexes (associations,…). D'autre part, en ce qui
concerne les "petits boulots", ne pas hésiter là aussi à décrire les
travaux réalisés.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.21
Bureau National des Elèves Ingénieurs

M. Stéphane Rivière
Directeur de l'APEC de Grenoble

Acteur majeur du marché de l'emploi cadre en France, l'Association Pour


l'Emploi des Cadres [APEC] est le partenaire des entreprises pour le
recrutement de leurs cadres, et accompagne les cadres pendant toutes les
étapes de leur vie professionnelle (premier emploi, mobilité, évolution
professionnelle...). Aujourd'hui, 25 000 entreprises et 400 000 cadres
utilisent les services de l'APEC.

Quelles sont selon vous les qualités de tout ingénieur ?

Les compétences principales qui sont attendues d'un ingénieur ne


sont pas essentiellement techniques mais sont en grande partie
basées sur des qualités relationnelles. On attend d'un ingénieur qu'il
use de qualités de management, qu'il soit un "bon communicant".

“ On attend d'un ingénieur qu'il use


de qualités de management,
qu'il soit un bon communiquant ”

Quelles qualités recherchez-vous chez un nouveau diplômé ?

Pour un nouveau diplômé, on recherche plus de lui qu'il soit


opérationnel et qu'il puisse avoir une certaine connaissance de l'en-
treprise, qu'il montre un esprit de réalisme et d'ouverture
vis-à-vis du monde du travail.

p.22
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Quelle importance accordez-vous au diplôme par rapport aux


expériences professionnelles ?

Le diplôme n'est qu'un indicateur des compétences techniques. Ce qui


est plus important, ce sont les expériences que le nouveau diplômé a
engrangé au-delà, comme ses stages. Ceux-ci sont importants car ils
apparaissent comme des indices de "stratégie" de démarche
professionnelle qui permettent de mieux cerner l'ingénieur en question.
En bref, l'attention est plus portée sur des éléments différenciant (expé-
riences professionnelles, stages,…) que sur le diplôme en lui-même.

Accordez-vous de l'importance au prestige de l'école ?

Les entreprises accordent de moins en moins d'importance au


Préparer son expérience

prestige de l'école surtout dans le contexte international actuel.


professionnelle

“ Les entreprises accordent de moins en moins


d'importance au prestige de l'école ”

Comment préparer son expérience à l'étranger ?


professionnalisante

En ce qui concerne les expériences à l'étranger, il est important,


Une formation

avant de se décider à partir, de penser à préparer son éventuel


retour. Ensuite, il s'agit de bien se renseigner sur les besoins et les
conditions de départ (auprès des ambassades, consulats,…) selon le
pays (dans certains pays, il faut parfois attendre plusieurs mois
avant d'avoir l'opportunité de travailler dans la branche souhaitée).
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.23
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Comment préparer son entretien ?

Obtenir un entretien, c'est déjà un tiers du chemin réalisé. Ensuite,


il est primordial de zoomer sur les besoins du recruteur, de bien se
renseigner sur l'entreprise (style, culture,…) et cela commence par
une visite obligatoire sur le site internet s'il existe. Il ne faut surtout
pas hésiter à se renseigner auprès d'anciens élèves présents dans
l'entreprise afin de recueillir leurs avis depuis l'intérieur. Pendant
l'entretien, il est fortement recommandé de poser des questions pour
se projeter dans le poste recherché et éviter d'utiliser le terme "se
vendre" ou autres termes équivalents.

Quelles sont les erreurs à éviter en entretien ?

Les principales erreurs à ne pas commettre sont en partie d'arriver en


terrain conquis, de se laisser poser des questions, de ne pas se sentir
concerné ou encore s'appuyer sur son CV. Il faut bien avoir à l'esprit que
l'entretien est là pour que, en un laps de temps, on puisse se faire une idée
de la personne, centrer ses motivations, découvrir ses projets, ses envies,…

La lettre de motivation est-elle aussi importante que le CV ?


Quelle importance a-t-elle durant la phase de repérage des
candidats durant l'entretien ?

La lettre de motivation est de moins en moins importante, elle


disparaît doucement au profit du CV beaucoup plus important. Il est
de plus en plus courant d'accompagner un CV par un mail structuré
remplaçant la lettre de motivation. Il est plus important de centrer
son attention sur l'efficacité en mettant en avant ce qui peut
différencier un profil vis-à-vis d'un autre par le biais du CV.

p.24
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Comment réagir à un entretien téléphonique ?

Lors d'un premier entretien téléphonique, il ne faut pas hésiter à


reporter l'appel ultérieurement (faire paraître que l'on est dans l'inca-
pacité de rester en communication) afin d'éviter d'être pris au dépour-
vu : l'entretien téléphonique est d'une certaine manière
considéré comme un premier vrai entretien, il s'agit donc d'être prêt
comme on pourrait l'être face à un entretien physique. Du reste, il est
judicieux de bien être au point sur toutes les demandes d'entretien
formulées pour ne pas être surpris lors d'un appel. Le téléphone
portable étant de plus en plus utilisé, il paraît évident de ne pas avoir
recours à des messageries vocales fantaisistes.
Préparer son expérience

Est-ce que les compétences annexes, tel l'engagement


associatif, sont prises en compte ? Si oui, comment les
professionnelle

valoriser lors d'un entretien, sur son CV ?

Les compétences annexes et en particulier l'engagement associatif sont


de réels atouts. Cela met en avant un bon indice de motivation, d'é-
coute ou encore d'investissement qui sont de réelles qualités atten-
dues d'un ingénieur. Il ne faut pas hésiter à valoriser l'engagement
professionnalisante

associatif comme une réelle expérience professionnelle.


Une formation

“ Il ne faut pas hésiter à valoriser l'engagement asso -


ciatif comme une réelle expérience professionnelle ”

Sur un CV, il est recommandé, pour un jeune diplômé,


d'accorder la même importance sur la description de ses expériences
associatives que sur celle des stages tout en utilisant la même
L’après Ecole
d’Ingénieurs

terminologie.
Ces deux interviews te donnent de bonnes pistes pour la préparation

p.25
Bureau National des Elèves Ingénieurs

de ton entretien. De plus, on a sélectionné pour toi un ensemble de ques-


tions qui sont couramment posées par les recruteurs. Pour te préparer
au mieux et ainsi faire la différence par rapport à d'autres candidats,
réfléchis aux réponses que tu apporterais aux questions suivantes :

Quelle a été le sujet de votre travail de fin d'études ?


Qu'avez-vous plus particulièrement apprécié dans votre stage ?
Pourquoi ?
Qu'avez-vous le moins apprécié et pour quelles raisons ?
Si vous faites le bilan de vos études, quelles réflexions pouvez-vous
dégager concernant le contenu des programmes, l'organisation des
cours, votre vie d'étudiant ?
En quoi ces années de formation vous ont-elles préparé(e) à la vie
professionnelle ?
Comment envisagez-vous votre carrière ?
Que signifie pour vous la notion d'engagement personnel dans la
réussite des objectifs de l'entreprise ?
Est-ce que vous vous sentez des qualités de manager, d'expert ou
d'esprit de mobilité ?

De ton côté, en entretien, il faut impérativement poser des questions


pour engager le dialogue, au cas où, telles que :

Quel est votre rôle dans le processus de recrutement ?


Est-ce que je peux me permettre de vous appeler si j'ai une question
supplémentaire ?

Ces questions vont te permettre une fois de plus de montrer ta


motivation pour le poste.

p.26
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Une formation
professionnalisante

Un des points forts des formations d'ingénieur réside dans une


coopération étroite entre le monde professionnel et nos écoles, ce qui
nous permet d'avoir un excellent taux d'insertion professionnelle.

Objectif des stages

Les stages font partie intégrante de la formation d'ingénieurs. Ils


servent à mettre en pratique les connaissances enseignées dans l'é-
cole d'ingénieurs au sein du monde professionnel. Les stages
constituent une passerelle entre la formation dispensée en école d'in-
génieurs et l'insertion dans le monde de l'entreprise.

Charte des stages étudiants


professionnalisante
Une formation

en entreprise

Pour permettre qu'un stage rentre en adéquation avec ta formation


et pour que ton stage se déroule dans les meilleures conditions, le
ministère a mis au point une charte des stages. La charte des stages
est un " code de bonne conduite " ; de ce fait, les acteurs du stage
de l'élève ingénieur sont invités à la respecter. Elle insiste sur le fait
L’après Ecole
d’Ingénieurs

que le stage permette de faire la liaison entre le contexte

p.27
Bureau National des Elèves Ingénieurs

pédagogique de l'école et celui du monde professionnel en mettant


en situation le stagiaire sur ses premières expériences
professionnelles, tout en utilisant les connaissances acquises durant
sa formation à l'école. Dès lors, le stage est une partie intégrante de
la formation pédagogique de l'élève ingénieur et ne peut être
considéré comme un emploi.

La formalisation du projet de stage s'appuie sur la signature mutuelle


d'une convention entre l'école, l'entreprise et le stagiaire. Celle-ci
récapitule toutes les obligations et responsabilités auxquelles chaque
partie doit se conformer, ainsi que la durée du stage. Un travail de
collaboration doit être mis en œuvre entre l'école et l'entreprise afin
que le stagiaire puisse être suivi et évalué, autant pédagogiquement
que professionnellement.

Pour plus de renseignements sur la charte des stages :


reporte toi au site du BNEI qui a participé avec le
Ministère à la rédaction de cette charte.

N’hésite pas à t’y reporter pour veiller à la bonne application de cette


charte pour tes stages.

p.28
Bureau National des Elèves Ingénieurs

L'engagement de chaque partie peut être synthétisé conformément


au schéma suivant :
Evaluation
E
ENNT
TRRE
EPPR
RIIS
SEE
Encadrement
Conseils/informations
Intégration dans l’entreprise
Stage conforme à la formation

Réaliser la mission du
stage
Respect des règles
Echange d’informations Remise du rapport
Confidentialité
S
Accord de confidentialité
STTAAG
GIIA
AIIR
REE
Objectif du stage
Préparation du stagiaire
Aide à la recherche du stage
Aide à la rédaction du rapport
Encadrement par un
enseignant tuteur
Echéancier
Rapport de stage
Synthèse
Soutenance

E
ECCO
OLLE
E

Les différents stages en école d'ingénieurs

Stage découverte entreprise "ouvrier" : durée


moyenne de 1 mois
professionnalisante
Une formation

Ce stage a pour objectif de te familiariser au monde de l'entreprise


en t'immergeant dans un contexte professionnel. Tu peux mettre en
pratique les connaissances que tu as acquises pendant ta première
année en cycle ingénieur. Ce premier stage a aussi comme objectif
d'amorcer ton passage du contexte pédagogique de l'école d'ingé-
nieurs à celui du monde professionnel. Du reste, ce stage n'a de
vocation que la découverte de l'entreprise en y apportant une pre-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

mière expérience professionnelle.

p.29
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Stage "assistant ingénieur" : durée de 3 à 6 mois

Ce stage met plus l'accent sur l'esprit d'initiative en te mettant en


situation face à un problème industriel à dominante technologique ou
technico-économique que tu dois résoudre. Ce stage évalue donc ton
aptitude à aborder ces problèmes, les traiter et les résoudre, qualité
première requise pour un ingénieur. Tu es en principe encadré par un
ingénieur ou un responsable de services.

Stage de fin d'études : durée moyenne de 6 mois

C'est l'accomplissement de ta formation, la mise en pratique de tes


connaissances et de tes compétences acquises durant tout ton
parcours dans ton école, la clé de voûte de la professionnalisation de
ta formation. Il est donc conseillé de trouver ton sujet de stage le
plus proche possible de ton domaine de prédilection, celui dans
lequel tu souhaiterais en principe évoluer en sortant d'école. En fin
de dernière année de cycle ingénieur, le TFE/PFE est orienté sur une
étude scientifique ou technique de haut niveau en France ou à l'é-
tranger, en industrie ou en laboratoire de recherche.

30 % des élèves ingénieurs trouvent un emploi dans


l’entreprise d’accueil de leur PFE

Durant ce stage, tu mets à profit toutes tes connaissances acquises


pendant ton parcours en école d'ingénieur et te sers des stages
précédents pour développer ton esprit d'initiative. Ce stage, dont la
durée est la plus longue, peut conduire à une embauche en sortie
d'école (dans 30% des cas, le PFE se concrétise par une embauche
en fin de stage).

p.30
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Année de césure

L'année de césure est un accord mutuel entre l'élève et l'école. Elle


n'est pas à proprement parler un stage car elle ne s'inscrit pas dans
le processus pédagogique de ton école (un diplôme d'ingénieur est
un ensemble cohérent de 5 années d'études après le bac et non 6).
Voilà pourquoi la CTI, d'une part, autorise l'élève à avoir l'opportuni-
té de faire une année de césure mais est, d'autre part, contre le fait
de l'inscrire au programme de la formation d'ingénieur. En revanche,
elle est l'occasion d'une forte expérience professionnelle avant de te
lancer dans le monde de l'entreprise.

Alors dans quels cas faire une année de césure ou d'immersion en


entreprise ? As-tu envie de découvrir les réalités du monde de l'en-
treprise lors d'une expérience longue et rémunérée ? As-tu envie d'a-
voir une première expérience professionnelle à l'étranger ?

Attention, pour partir en année de césure à l’étranger, ton école te


demandera au préalable de justifier d’un score suffisant au TOEIC ou
au TOEFL. L'année de césure permet de faire une coupure dans tes
professionnalisante

études pour mieux appréhender ton projet professionnel, changer ton


Une formation

cadre de vie, commencer à gagner un peu d'argent.

Il existe trois types d'années de césure :

L'année d'interruption d'études : il s'agit d'interrompre


son cursus académique pour s'impliquer dans un projet personnel
qu'il soit professionnel, associatif ou autres. La plupart du temps, il
L’après Ecole
d’Ingénieurs

s'agit de confronter son projet professionnel aux réalités de l'entre-


prise. Le cursus normal reprend alors à la fin de cette année. Chaque

p.31
Bureau National des Elèves Ingénieurs

élève a le droit de partir pour une année de césure dès lors que son
projet est motivé. Pour autant, en pratique, cette année est soumise
à l'accord de l'école.

L'année de remise à niveau destinée à rééquilibrer le


niveau de compétences.

L'année de césure régulièrement prévue dans le cursus de


l'école. Peu d'écoles proposent cette année de césure, pratique liée à
leur histoire : on pourra citer l'IFMA à Clermont-Ferrand, CPE à Lyon,
les écoles de la fédération Gay Lussac...

Témoignage

Pierre Delmas
Elève ingénieur en 3ième année à l’ENSIETA
(BREST)

J'ai décidé de partir en année de césure à l'é-


tranger car l'anglais est aujourd'hui indispen-
sable pour un ingénieur. C'est aussi l'occasion d'avoir une
expérience réelle dans une entreprise afin de booster son CV lorsque je
serai officiellement sur le marché du travail. Je voulais également pou-
voir me conforter dans mon objectif professionnel en exerçant mes com-
pétences dans le domaine dans lequel je souhaite travailler par la suite. De
plus, je considère que l'année de césure est un plus pour ma carrière car
ça m'a donné une adaptation plus grande au monde de l'entreprise qu'un
ingénieur sortant d'école. Cette année m'a également permis d'avoir plus de
recul sur les compétences acquises en école. C'est pour toutes ces raisons que
les recruteurs sont très demandeurs de ce type de profils.

p.32
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Les seuls petits bémols : je n'ai pas eu les cours de spécialisation


avant mon année de césure (c'est difficile d'anticiper sur les
compétences futures que je suis en train d'acquérir en dernière
année d'école) mais d'un autre côté je peux cette année valider mes
connaissances pratiques acquises durant mon année de césure par la
théorie dispensée pendant ma troisième année à l’école.

En partant en année de césure et c'est encore plus vrai à l'étranger,


on part dans l'inconnu souvent pour la première fois sans un
accompagnement très convaincant de notre administration. Je n'ai
également pas fait ma troisième année avec ma promotion, ce qui est
tout de même très dommage !

De manière générale, il ne faut pas hésiter à se lancer : les peurs sont


logiques au départ mais il faut oser ! Même si tu réalises une année
de césure dans un domaine qui n'est pas ton domaine de
compétences initiales, la pluridisciplinarité est un atout incontestable
pour l'ingénieur d'aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, il faut exploiter le
domaine de l'entreprise, s'en servir pour son avenir en tissant un
réseau de connaissances qui peut s'avérer très utile pour la carrière.
professionnalisante
Une formation
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.33
Bureau National des Elèves Ingénieurs

L'après école
d'ingénieurs

Les Mastères Spécialisés


Qu'est ce qu'un mastère spécialisé ?

Attention tout d'abord de ne pas confondre un Master (diplôme


bac +5, équivalent de l'ancien DESS, depuis la réforme LMD) et un
Mastère Spécialisé [MS], qui est une formation post-diplôme. Un
Mastère Spécialisé n'est donc pas un diplôme mais une marque col-
lective, propriété de la Conférence des Grandes Ecoles [CGE], un
label qui est accordé à une formation spécifique organisée par une
école membre de la Conférence, et après une procédure d'accréditation très
rigoureuse qui en assure l'excellence dans la durée.

Les Mastères Spécialisés ont pour but soit une spécialisation, soit
l'acquisition d'une double compétence dans un secteur précis.
D'ailleurs, la majorité des étudiants fait un Mastère Spécialisé pour
acquérir une double compétence. Ces derniers suivent alors leur
mastère spécialisé en école de commerce. Par ailleurs, il est possible
d’obtenir cette double compétence en suivant une formation en
Institut d’Administration d’Entreprise [IAE], celui-ci délivrant un
master (qui n’est pas un MS). Dans le cas où les élèves ingénieurs
sont motivés pour approfondir leur domaine, il se dirigent naturellement
L’après Ecole
d’Ingénieurs

vers une école d’ingénieurs.

p.35
Bureau National des Elèves Ingénieurs

La scolarité est d'une durée minimale de 4 trimestres et comprend :


> un ensemble d'enseignements théoriques et pratiques
de 350 heures,
> l'élaboration d'une thèse professionnelle en entreprise
de 4 mois minimum. Toutefois, les étudiants ayant déjà une expérien-
ce en entreprise pourront faire leur thèse en laboratoire de recherche.

Si les résultats sont satisfaisants, cette formation est sanctionnée par


l'attribution d'un diplôme ou d'un certificat délivré par l'Ecole et faisant
référence au label de la conférence.

Les Mastères Spécialisés ont pour but soit une spéciali -


sation, soit l'acquisition d'une double compétence

Chercher son Mastère Spécialisé

Un Mastère Spécialisé, pour qui ?


Tout d'abord, il est intéressant de savoir à qui sont destinés ces
Mastères Spécialisés. Seuls les étudiants titulaires d'un des diplômes
suivants peuvent postuler :
> diplôme d'ingénieur habilité par la CTI
> diplôme d'une des Ecoles de gestion dont la liste est arrêtée par la
Conférence des Grandes Ecoles (disponible sur le site du BNEI)
> diplôme équivalent Bac+5 (Master 2) dont la liste est arrêtée par
la Conférence des Grandes Ecoles.

Sont également recevables les candidatures :


> d'étudiants titulaires d'un diplôme étranger équivalent aux diplômes
L’après Ecole
d’Ingénieurs

français exigés ci-dessus.


> de candidats titulaires d'un diplôme équivalent bac+4 (Master 1)

p.37
Bureau National des Elèves Ingénieurs

et justifiant d'au moins trois ans d'expérience professionnelle.

A titre dérogatoire, le Directeur d'établissement pourra considérer


comme recevables, les candidatures qui, tout en ne répondant pas
aux critères formels ci-dessus apparaîtraient exceptionnelles aux
vues du dossier. Les dérogations ne pourront dépasser une
proportion fixée lors de l'accréditation ou du renouvellement du
Mastère Spécialisé ; proportion qui doit être inférieure à 30 % des
candidats admis par Mastère Spécialisé sur une année déterminée.

Un Mastère Spécialisé, pourquoi ?

M. Alexandre Henon,
diplômé de l'ENSAM en Mastère Spécialisé à HEC

Mon choix s'est porté sur les Mastères Spécialisés car ces formations
d'une durée courte (1 an) permettent aux étudiants d'élargir leurs
compétences tout en étant très professionnalisantes.

J'ai choisi le Mastère Spécialisé "Strategic Management" d'HEC car


mes choix professionnels s'orientent vers le conseil en stratégie.
Avec ma formation d'ingénieur il était impossible de commencer
dans un cabinet de conseil en stratégie, une formation
complémentaire était donc nécessaire.

Ce mastère me permettra de faire un métier qui me plait, ce qui n'é-


tait pas possible avec ma formation précédente, et d'orienter toute
ma carrière vers un secteur qui me plait ! Ce mastère me permet
aussi de bénéficier du réseau HEC. Ce mastère, selon moi, me permet-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

tra aussi d'accélérer ma carrière. Enfin, même si cela n'est pas le plus
important, ce mastère me fera bénéficier d'un revenu plus élevé.

p.39
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Un mastère spécialisé permet d'aborder un domaine ne faisant, en


général, pas partie de nos domaines de compétences. La plupart du
temps, ce n'est pas une spécialisation à proprement dit, mais plutôt
une ouverture à un nouveau secteur.

Il est donc important d'avoir un projet bien défini avec un objectif de


carrière car tous les dossiers le demandent. En effet, les écoles de
commerce veulent à tout prix éviter les personnes désirant
seulement rajouter une ligne sur leur CV sans but précis.

Le coût moyen d'un MS est de l'ordre de 7000€

Un Mastère Spécialisé touche et enseigne un domaine bien précis et est


totalement spécialisé. Il est ainsi important en premier lieu de prendre
connaissance des domaines couverts par les écoles. Ensuite, attention
de ne pas se limiter à l'image que l'on a d'un domaine particulier mais
bien prendre conscience de ce que recouvre réellement le terme
utilisé. Par exemple, si tu décides de te spécialiser en marketing, il est
important de regarder ce qu'est vraiment le marketing, entre autre, en
épluchant les offres d'emplois classées sous ce terme. Une fois le domai-
ne choisi, il faut essayer de déterminer ce qui différencient les écoles de
façon à choisir ensuite celle qui correspondra le mieux à tes attentes.

Pour trouver ton mastère, il faut commencer à chercher au moins six


mois avant. Le site de la CGE (www.cge.asso.fr/cadre_masteres.html)
regroupe la liste de tous les mastères spécialisés. D'autre part, chaque
école a un onglet dédié aux mastères où sont explicités les
programmes. Le coût moyen d'un Mastère Spécialisé est de l'ordre
de 7000€. Cependant, des Mastères Spécialisés en alternance
L’après Ecole
d’Ingénieurs

existent et donc un financement peut être assuré par l'entreprise.

p.41
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le "retour sur investissement" est estimé ainsi après un sondage


auprès des entreprises:
> 50 % d'entre elles ne font pas de différence AU DEPART et
attendent de voir...
> 50 % avouent un "plus" salarial allant de 4 à 15 % (ce sont des
chiffres provenant directement de la Conférence des Grandes Ecoles)

Le dépôt de candidature

La candidature à un Mastère Spécialisé se fait en deux phases : la


candidature par dossier (sanctionnée par la barre d'admissibilité),
puis l'entretien.

La constitution du dossier
Chaque Mastère Spécialisé a son propre dossier de candidature, cependant
on retrouve certaines ressemblances. Il est tout d'abord demandé d'ex-
pliciter son projet de carrière et pourquoi tu as choisi cette dominan-
te. Il est très important ici de montrer la cohérence de tes choix,
ainsi que ta réelle motivation professionnelle pour ce domaine. Il est
également important de montrer que seul un mastère peut te
permettre d'atteindre ton but et que cette année supplémentaire n'est
pas superflue mais s'inscrit complètement dans ton projet professionnel.

Ensuite, chaque dossier s'intéresse à tes activités extrascolaires ainsi


qu'aux responsabilités que tu as pu prendre. Le fait que tu te sois
investi témoigne d'une certaine maturité, d'une persévérance, d'un
goût pour le travail d'équipe, ainsi que d'une prise de
responsabilités. Il est donc important d’insister sur ses expériences
L’après Ecole
d’Ingénieurs

associatives. L'internationalité de ton profil peut aussi être un


élément majeur dans la sélection de ton dossier.

p.43
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Il est impératif d'être très sincère sur ce dossier, l'entretien


risque sinon de très mal se dérouler. Le but est de définir si le
Mastère Spécialisé que tu demandes peut répondre à ton objectif de
carrière.

Les tests indispensables


Il est également demandé pour le dossier de candidature deux types
de test :
> les tests de langue : TOEIC ou TOEFL, lesquels sont de toutes
façons exigés par les écoles d'ingénieurs pour l'obtention du diplôme.
> Les tests " de management " : le TAGE MAGE ou le GMAT.
Les autres tests
Certaines écoles organisent leurs propres tests en complément des
tests mentionnés ci-dessus. Entre autres, il est parfois demandé aux
candidats de passer un test de culture générale qui prend souvent la
forme d'un QCM. Les questions peuvent porter sur le sport, la
politique française ou étrangère, la culture, l'économie,… Il peut
aussi être proposé aux candidats des tests relatifs à leur dominante:
un test de créativité pour un Mastère Spécialisé marketing
communication par exemple. Pour ces tests, en général, il n’existe
pas d'annales gratuites. Il est donc vivement conseillé de contacter les
anciens élèves ou encore de regarder sur les forums Internet expliquant le
déroulement des épreuves.

Comment réussir son entretien ?

Le jury est souvent composé de trois personnes : un enseignant du


mastère, un professionnel issu de l'école et un étudiant de la
spécialisation. Le but de l'entretien est de vérifier que ce que tu as
L’après Ecole
d’Ingénieurs

dit dans le dossier de candidature est cohérent. D'autre part, il

p.45
Bureau National des Elèves Ingénieurs

permet aux membres du jury de s'assurer de la pertinence de ta


candidature et de tes projets professionnels. Il est donc impératif de
relire ton dossier avant d'aller à l'entretien afin de te remémorer l'axe
de ta candidature. D'autre part, il faut se renseigner sur l'école et sur
le mastère présenté afin de pouvoir poser toutes tes questions aux
personnes concernées. L'entretien peut te permettre de mieux faire
ton choix en comprenant bien les enjeux de la formation et les
débouchés.

En école de commerce, les membres du jury peuvent, dans certains


cas, tester ta résistance au stress en te posant des questions
déstabilisantes. Le tout est de savoir reprendre ensuite le fil de la
conversation et ne pas se laisser impressionner par des remarques
parfois embarrassantes. Il faut savoir que ces écoles te forment à
devenir un jeune cadre ayant rapidement des responsabilités. Il est
donc important pour eux de s'assurer de ton dynamisme et de ta
capacité à réagir en cas de crise, sous la pression.

Pour finir, soigne ta présentation lors de l'oral. Il est évident que le


jeans n'est pas de mise dans ce type d'entretien. Prépare-toi comme
pour un entretien d'embauche. N'oublie pas que la première et la
dernière impression sont très importantes. Pense donc à dire bonjour
en arrivant et à remercier ainsi que dire au revoir en partant, les
membres du jury apprécient en général. Lors de l’entretien, il est
également important de mettre en avant les responsabilités
(associatives ou autres) que tu as prises, d’autant si le master est
orienté stratégie d’entreprise ou management, car tes prises de
reponsabilité témoignent d’une capacité à mener des projets d’en-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

vergure, ta capacité de travailler en équipe et bien d’autres


qualités très utiles dans ces domaines.

p.47
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

Melle Céline Dugas


Diplômée de Polytech'Lille
en Mastère Spécialisé à HEC

Après ma formation d'ingénieur à Polytech'Lille,


j'ai décidé de faire un Mastère Spécialisé. En
effet, j'avais envie d'étendre mon domaine de
compétences mais aussi d'avoir une meilleure
vision de l'entreprise. D'autre part, je ne m'i-
maginais pas en tant que pur ingénieur et j'avais une envie de
travail en équipe, et de management très rapidement. En tant qu'in-
génieur statisticienne, un tel choix me permettra donc d'accéder à un
métier demandant à la fois des compétences scientifiques
(statistiques) et marketing (tarification). La pédagogie du Mastère
Spécialisé, privilégiant le travail en équipe est une bonne préparation à
la vie professionnelle, où de nombreux projets sont menés de manière
transversale. Ainsi, j'ai présenté les trois écoles parisiennes (HEC,
ESSEC, ESCP) et l'EM Lyon. Ayant eu les quatre écoles, mon choix
s'est fait sur la réputation de celle-ci. En effet, un Mastère c'est aussi
acheter un carnet d'adresses en plus de la formation
complémentaire qu'il dispense. Cependant, il faut faire attention,
l'entrée en Mastère Spécialisé doit être réfléchie et ne doit pas
constituer une ligne supplémentaire sur son CV qui ne pourra, le cas
échéant, pas être valorisée. Il faut bien se renseigner sur les
différents domaines de compétences proposés par les écoles
(marketing, finance, audit, management, …). Demandez-vous si une
poursuite d'étude est nécessaire ou fortement conseillée pour vos
objectifs de carrière.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.49
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le Doctorat
Présentation

Le doctorat est le diplôme qui caractérise l'excellence à l'internatio-


nal. C'est la reconnaissance par les pairs d'un haut niveau de
connaissances dans un domaine. En France, il est normalement obte-
nu au bout de trois années de recherche, après une soutenance
auprès d'un jury composé de Professeurs des Universités et demaît-
res de conférences titulaires de l'habilitation à diriger la recherche.

Le doctorat est le diplôme qui caractérise


l'excellence à l'international

Ce n'est donc pas une poursuite d'étude mais plutôt une première
expérience professionnelle où le thésard devra savoir mener son
projet de thèse. L'obtention de la thèse confère le titre de Docteur
d'un établissement, dans une discipline et le grade de Docteur au
niveau de l'enseignement supérieur européen de la recherche.

Le doctorat : pourquoi ?

Faire une thèse, c'est la volonté de devenir le spécialiste d'un


domaine. Pour cela, il faut avoir un bagage de départ et une équipe
d'accompagnement. On ne s'autoproclame pas spécialiste. Le titre de
Docteur est l'acte de reconnaissance de la communauté scientifique.
Cette volonté peut venir dans la continuité du cursus mais aussi pendant
ou suite à une activité professionnelle. La thèse est plus qu'un diplôme,
L’après Ecole
d’Ingénieurs

c'est à la fois la reconnaissance d'une compétence et d'un apport.

p.51
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le doctorat : pour qui ?

Pour commencer un travail de thèse de doctorat, il faut être titulaire


du grade de master. Le diplôme d'ingénieur conférant ce grade, il est
possible de s'inscrire en doctorat directement après son diplôme. Il
est conseillé de faire un master recherche [M2R] en parallèle de l'an-
née diplômante (dernière année d'école), mais ce n'est pas une obli-
gation. Le M2R peut aussi être préparé durant la première année de
doctorat, auquel cas il permettra de préparer l'état de l'art, c'est-à-
dire un constat des connaissances lié au sujet traité et de leurs lacu-
nes. L'état de l'art permet de justifier le sujet choisi.

Le doctorat est un long et rigoureux travail d'équipe. Quel que soit le


domaine, la thèse doit être personnelle et collective : c'est le travail
unique d'une personne au service d'une communauté. La première
étape consiste à trouver une équipe d'accueil et un directeur de
thèse. Celui-ci doit être titulaire d'une HDR. La seconde consiste à
déterminer le sujet de thèse. Celui-ci pourra évoluer au fur et à
mesure que le travail de recherche avancera. Le sujet doit être
unique et la thèse doit apporter des connaissances supplémentaires.
C'est pourquoi la première partie est normalement consacrée à l'état
de l'art. L'inscription en thèse se fait dans une Ecole Doctorale [ED]
accréditée par l'Agence d'Evaluation de la Recherche et de
l'Enseignement Supérieur [AERES], ou dans un des établissements
associés à une Ecole Doctorale accréditée. Cette accréditation doit
couvrir le champ disciplinaire de la thèse. L'accréditation est une
nouveauté, son objectif est de garantir la qualité de l'accueil et de la
formation doctorale.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.53
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Comment financer sa thèse ?

Il existe différentes manières de financer sa thèse. Si l'on considère le


doctorat comme une première expérience professionnelle, alors néces-
sairement ce travail mérite une rétribution. Il est difficile d'encourager les
nouveaux diplômés à s'inscrire en thèse si les perspectives financières
à moyen et court terme ne sont pas à la hauteur de leurs compétences.

L'Etat et certaines collectivités territoriales distribuent un nombre


limité de bourses aux écoles doctorales. La redistribution de ces
bourses dépend des règles de l'Ecole Doctorale. Etre titulaire d'une
bourse d'étude doctorale permet de se concentrer exclusivement sur
la thèse. Elles sont malheureusement peu nombreuses. Certains
laboratoires financent eux-mêmes leurs doctorants, souvent via
des partenariats industriels ou consulaires (Conseil Régional,
Conseil Général…). Le doctorant peut aussi devenir salarié du labo en
tant qu'enseignant, administrateur, secrétaire… L'intérêt de ce
financement dépend des contreparties.

La Convention Industrielle de Formation par la Recherche [CIFRE]


est une convention tripartite entre un laboratoire, un industriel et le
thésard. L'objectif est de permettre au thésard d'être embauché en
tant que cadre et de passer une partie de son temps de travail à
préparer sa thèse dans un laboratoire privé ou public. Le temps de
recherche est facturé par l'entreprise à l'Association Nationale de la
Recherche Technique [ANRT]. L'objectif d'une telle convention est
aussi de rapprocher les entreprises des laboratoires et de développer
la recherche et les transferts de technologies. Mais attention, la
CIFRE est une convention permettant un financement, ce n'est pas
une thèse spécifique et elle n'est pas réservée aux ingénieurs.

p.54
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

Mme Laure Reinhart


Salariée de Thales responsable du recrutement témoignant pour
l'ANRT (Association Nationale de la Recherche Technique)

L'ANRT est une association qui a été créée par les principaux acteurs de la
R&D en France, entreprises et organismes publics de recherche. Depuis plus
de cinquante ans, son objectif est d'aider à améliorer l'efficacité du système
de recherche et d'innovation. L'action de l'ANRT consiste à proposer aux
acteurs de l'innovation des outils d'échange et de concertation afin de
faciliter la coopération entre laboratoires de recherche et entreprises, entre
disciplines, entre concurrents, entre pays ...

Recrutez-vous beaucoup de doctorants chez Thales, et si oui,


pourquoi ?

Chez Thales, en Europe, on compte un peu moins de 120 doctorants


en cours de thèse dont une centaine dans le cadre d'une convention
CIFRE. Cela représente une quarantaine de nouveaux doctorants
chaque année. La formation par la recherche a beaucoup d'atouts. Le
thésard garde un pied à l'extérieur de l'entreprise et travaille sur des
délais moins contraints dans le temps et dans les résultats ce qui lui
garantit liberté, créativité et autonomie. C'est cette démarche qui lui
donne les moyens d'apporter des solutions scientifiques et
technologiques nouvelles. Les doctorants qui ont le plus marqué l'en-
treprise sont ceux qui ont réussi à sortir des sentiers battus.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.55
Bureau National des Elèves Ingénieurs

La majorité de vos doctorants sont en convention CIFRE,


pourquoi ?

La procédure CIFRE est extrêmement bien encadrée, les industriels


savent exactement à quoi s'attendre lorsqu'ils signent ce type de
convention que ce soit par rapport au statut du thésard, aux
attentes des laboratoires, aux délais d'obtention de la convention, au
coût que cela va représenter... Un laboratoire comme Thales
Research and Technology [TRT] ne compterait probablement pas
autant de doctorants si la procédure CIFRE n'existait pas.

Comment recrutez-vous les thésards chez Thales ?

Dans la majorité des cas, nous avons un projet à mener en interne


ou en coopération avec un organisme de recherche et pour lequel
nous recherchons des doctorants en fonction d'un profil technique
très précis.

Après la convention, recrutez-vous beaucoup de vos thésards?


Que vous apporte l'expérience CIFRE dans ces recrutements?

Nous recrutons entre 10 et 20% de nos thésards CIFRE chaque


année, la plupart a également un diplôme d'ingénieur. Leur premier
poste reste en général une mission de R&D dans des sujets
techniques connexes à celui de leur thèse. Leur carrière évolue le
plus souvent pour atteindre des postes de management. Il existe
aussi une filière d'expert chez Thales, mais elle est réservée aux
personnalités les plus brillantes. Dans cette filière, le plus haut
niveau n'est atteint que par une vingtaine d'experts sur l'ensemble
du groupe aujourd'hui. La convention CIFRE est une façon

p.56
Bureau National des Elèves Ingénieurs

extraordinaire d'évaluer les capacités d'un futur employé, mais si c'é-


tait son seul intérêt, elle n'aurait pas besoin de durer si
longtemps. Je suis aussi très favorable à l'extension de la procédure
CIFRE au niveau post-doctoral comme cela est prévu dans le projet
de " Pacte pour la Recherche " qui permettrait de faire travailler une
personne plus expérimentée dans un délai plus court, sur un sujet
plus contraint tout en restant à la fois créatif et amont.

Le doctorat en quelques chiffres :

10 000 thèses par an


dont 1 000 thèses CIFRE

50% des CIFRE sont honorées


par des élèves ingénieurs

5% des élèves ingénieurs


décident de faire un doctorat
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.57
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le PhD (Philosophiæ Doctor)


Présentation

Choisir de s’orienter vers un PhD c’est choisir la voie de la recherche


et de l’excellence dans un domaine particulier. Cependant il s’agit
d’un cursus long et qui nécessite une réelle implication (au moins 3
ans en règle générale, voire jusqu’à 6 lorsqu’il est combiné avec une
activité professionnelle). En conséquence il est indispensable de bien
choisir son PhD, et surtout d’en tirer le maximum. Le projet du PhD
en lui-même n’est qu’une partie de ces années. Le développement
personnel par la lecture scientifique, la participation à des
conférences et séminaires, et toute opportunité liée à la
communauté de la recherche, sont également parties intégrantes de
cette formation. L’étudiant en PhD doit entrer dans une démarche de
recherche qui nécessite de se confronter à de nombreuses
publications et interventions. Se cantonner à l’étude de sa thèse
selon son intitulé exact serait faire preuve d’étroitesse d’esprit, ce qui
n’est pas compatible avec le domaine d’activité de la recherche.

Pourquoi faire un PhD ?

Pour approfondir un sujet qui plaît particulièrement et en devenir un


expert. Pour accéder à une carrière ou des responsabilités
inenvisageables sans cette reconnaissance.

Pourquoi choisir un PhD à l’étranger plutôt


qu’une thèse en France ?
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Car le laboratoire ou le département dans lequel on compte faire son

p.59
Bureau National des Elèves Ingénieurs

PhD est le meilleur. Car l’on envisage une carrière à l’étranger. Car
on veut voyager et découvrir une autre culture. Car le PhD est mieux
reconnu à l’étranger qu’une thèse en France si l’on veut entrer dans
l’industrie par la suite.

Comment réussir au mieux ?

Choisir le bon PhD : comme dis précédemment, s’engager pour un


PhD c’est signer pour plusieurs années à travailler sur un même
projet. Il est donc primordial que celui-ci corresponde à un réel
attrait personnel. Par ailleurs, par sa nature même le PhD se fait en
très grande autonomie. Le tuteur n’ayant qu’un rôle de guide et de
soutien. C’est important de réaliser que ce projet sera le votre et que
l’encadrement sera minime. Enfin, choisir un PhD signifie aussi
partir pour plusieurs années à l’étranger. Pour ces raisons il faut donc
se demander :

> Quelles sont ses motivations pour faire un PhD : Pourquoi


voulez-vous faire un PhD ? Avez-vous bien pris conscience de ce en
quoi consiste la recherche ? Vous êtes-vous entretenu(e) avec des
chercheurs et étudiants en PhD pour avoir une image réelle de ce
qu’est la recherche dans le domaine choisi ?

> Quel champ de connaissance vous attire : voulez-vous developper


vos connaissances dans un domaine que vous avez déjà bien
exploré avant votre diplôme d’ingénieur ? Préférez-vous glisser vers
un autre domaine (lié malgré tout) ? Avez-vous lu des publications
de chercheurs dans ce domaine ? Etes-vous intéressé(e) par de la
recherche avec une application concrète ? Voulez-vous un partenaire
industriel en dehors de l’Université ?

p.60
Bureau National des Elèves Ingénieurs

> Quel superviseur aimeriez-vous avoir : avez-vous des retours d’ex-


périence du/des étudiants encadrés par votre potentiel
superviseur ? Comment aimeriez-vous être encadré ? Cela est-il
compatible avec la manière de faire de ce superviseur ?

> Quelle institution vous semble idéale pour poursuivre ce PhD : la


bibliothèque est-elle bien fournie dans votre domaine (livres, articles,
essais, etc…) ? L’Université est-elle reconnue dans votre domaine ?
Existe t-il une activité de recherche dynamique ?

> Qu’allez vous faire une fois ce PhD en poche : envisagez-vous une
carrière académique ? Aurez-vous une chance de publier votre
travail s’il est de qualité suffisante ? Pensez-vous intégrer une
entreprise ? Que font vos prédécesseurs après leur PhD ?

Entrer dans une démarche de recherche et en devenir un digne


représentant : rechercher c’est constamment s’interroger. Il faut
toujours aller de l’avant et chercher à aller « au-delà » de ce que l’on
peut voir ou trouver. Il faut aussi comprendre qu’un étudiant en PhD
est très autonome et il ne faut pas se laisser destabiliser par ça.
D’autre part il faut aussi savoir partager ses découvertes et ses
interrogations. C’est pourquoi des qualités de communication écrite
et orale sont aussi très importantes. Une autre chose essentielle est
d’assister à de nombreuses conférences dans le domaine qui vous
intéresse. Vous y rencontrerez des spécialistes avec qui vous
pourrez échanger et vous enrichir. En plus de cela leur expérience et
leur exemple de carrière vous permettra d’envisager la vôtre.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.61
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Quelles sont les compétences et qualités


nécessaires ?

> Technique et recherche : esprit critique et d’analyse, curiosité et


imagination, volonté et capacité d’apprentissage, flexibilité et
ouverture d’esprit, rigueur et esprit d’initiative.
> Management : gestion de projet.
> Communication : communication orale et écrite, développement
d’un réseau de connaissances, travail d’équipe.

Et après ?

Après un PhD deux voies principales s’offrent à son détenteur. La


première est la carrière académique. Celle-ci se déroule de manière
classique entre recherche et enseignement. La deuxième possibilité
est la carrière industrielle. Dans ce cas là les détenteurs d’un PhD
sont très demandés dans les départements de R&D notamment, mais
aussi dans des fonctions d’encadrement dans certaines entreprises.
Leur excellence dans leur domaine, ainsi que leur capacité d’innova-
tion et à résoudre des problèmes complexes étant assurées par le
PhD. Certaines fonctions, comme les aérodynamiciens dans le
domaine de la F1, ne sont ainsi quasiment accessibles qu’après un
PhD.

p.62
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

M. Armel De Montgros
Diplômé de l'ENSAM - MSc
En PhD à l’Imperial College de Londres

Entrer dans une démarche de recherche et en devenir un digne


représentant : rechercher c’est constamment s’interroger. Il faut
toujours aller de l’avant et chercher à aller « au-delà » de ce que l’on
peut voir ou trouver. Il faut aussi comprendre qu’un étudiant en PhD
est très autonome et il ne faut pas se laisser destabiliser par ça.
D’autre part il faut aussi savoir partager ses découvertes et ses
interrogations. C’est pourquoi des qualités de communication écrite
et orale sont aussi très importantes. Une autre chose essentielle est
d’assister à de nombreuses conférences dans le domaine qui vous
intéresse. Vous y rencontrerez des spécialistes avec qui vous
pourrez échanger et vous enrichir. En plus de cela leur expérience et
leur exemple de carrière vous permettra d’envisager la votre.

Pour comprendre le fait que je suis en train de faire une thèse à


l’Imperial College de Londres, je crois qu’il est important de revenir
sur mon cursus. Je viens d’une école d’ingénieur, l’Ecole Nationale
Supérieure d’Arts et Métiers, spécialisée en génie mécanique. Ayant
toujours désiré travailler dans le secteur de recherche et développe-
ment aéronautique, j’ai effectué un Master of Science en
aéronautique. On m’a ensuite proposé d’enrichir mon projet
professionnel en effectuant une thèse.

Qu’est ce qui m’a donc poussé à accepter? Différents critères sont à


prendre en compte. Tout d’abord, j’ai toujours été intéressé par l’aé-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

ronautique et la possibilité d’approfondir mes connaissances dans ce


domaine a été un paramètre déterminant dans ma décision. La thèse

p.63
Bureau National des Elèves Ingénieurs

à cet avantage par rapport au monde du travail de laisser le temps


d’assimiler les différents concepts et les derniers cinquante ans de
recherche. J’ai également voulu faire partie de cette communauté de
chercheurs qui a aidé à faire avancer les compétences de l’aéronau-
tique depuis sa création au début du vingtième siècle. J’ai voulu
apporter ma pierre à l’édifice. Enfin, la thèse est reconnue dans le
secteur industriel anglais et de nombreuses compagnies financent
des projets par l’intermédiaire de centre de recherche basés dans les
plus grandes universités du Royaume-Uni. Trouver un emploi après
une thèse est dès lors simplifié. J’ai ainsi pu bénéficier d’une bourse
qui couvre l’ensemble du projet sur trois ans.

J’ai maintenant effectué la moitié des trois ans qui me sépare de mon
diplôme de docteur et j’ai pu réfléchir sur les qualités nécessaires
pour survivre. Tout d’abord, il faut être passionné par ce que l’on fait
et bien choisir son sujet. En effet, la thèse après tout est votre bébé
et si vous n’y trouvez pas d’intérêts, il sera dur de la porter à matu-
rité. Ensuite l’interaction avec votre directeur de thèse est primor-
diale et il faut donc choisir une personne avec qui vous vous enten-
dez bien et qui pourra vous aider dans les moments difficiles. Il faut
savoir faire preuve d’indépendance, de persévérance et de patience
car la thèse est quelque chose qui a besoin de mûrir. Les résultats
ne sauront pas immédiats. Enfin, il faudra savoir vendre votre projet
et vos résultats avec toute la vergue que vous pourrez trouver et
générer le plus d’intérêts possibles autour de votre projet.

Faire une thèse peut paraître comme quelque chose de ardu et long,
d’autant plus qu’il est tentant de choisir, dès la sortie de l’université ou
des grandes écoles, une carrière dans le privé, et ceci du simple point
de vue de la rémunération. Faire fi de cela est difficile, mais ces trois
années passées au cœur de votre domaine de prédilection seront gra-
tifiantes et excitantes. Elles vous permettront d’acquérir une connais-
sance approfondie de votre domaine d’activité et de vous même.

p.64
Bureau National des Elèves Ingénieurs

MBA : Master of Business


Administration

Présentation

En français, « Maîtrise en administration des affaires », le MBA est un


master qui porte sur les domaines du commerce et de la gestion des
entreprises. À l'origine créé pour offrir des notions de management
aux ingénieurs, le MBA propose désormais tous types de formations.

Pourquoi faire un MBA ?

Un MBA est souvent présenté comme le complément de formation


idéal pour les cadres qui souhaitent accélérer leur ascension
professionnelle. Avant de vous lancer, il faut bien se rendre compte
que la préparation d'un MBA doit s'inscrire dans le cadre d'un projet
professionnel qui va bien au-delà du simple "habillage de CV". Avec
la multiplication des titres et des formules de MBA, la capacité à
personnaliser votre diplôme reste déterminante pour faire la
différence face aux recruteurs.

Contenu du MBA

Le contenu d’un MBA se compose d’une multitude de formations :


cours de stratégie, management, ressources humaines, marketing,
comptabilité, finances, séminaires internationaux… Un MBA s’appuie
sur un enseignement transversal basé sur les fondamentaux de l’en-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

treprise et sur une pédagogie unique fondée sur l’échange et les cas
pratiques.

p.65
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Bien plus qu’une formation universitaire classique, le MBA d’une


durée de 10 à 24 mois permet de côtoyer des personnes de tout
horizon et ouvre sur un panel élargi de cas concrets auxquels on peut
être confronté lors de notre parcours professionnel en entreprise. Il
convient donc de bien choisir son MBA en relation de ses orientations
professionnelles (donc après son diplôme d’ingénieur en l’occurren-
ce).

Quelles obligations ?

La première difficulté est l’aspect financier d’un MBA. En effet, de


part sa spécificité, un MBA est assez onéreux : entre 20 000 et
30 000 € par an. Là encore, il est clair que la décision de suivre un
parcours MBA est donc mûrement réfléchie. Cependant, le recours à
des prêts et/ou l’aide financière de l’entreprise on l’on travaille peut
permettre de financer un MBA.

Il faut ensuite être très attentif quant à la manière de travailler.


Aménagement du temps de travail, sens des responsabilités et forte
motivation sont des qualités quasi obligatoires lors d’une poursuite
d’études telles le MBA. Un MBA impose qu’on ait la motivation de le
suivre jusqu’au bout. Il ne faut pas se lancer dans cette voie en se
disant que ça peut être un plus même en cas d’échec mais bien qu’il
est bel et bien un atout essentiel mettant un point final à son
parcours scolaire avant l’insertion dans le monde professionnel.

p.66
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Comment choisir un MBA ?

Le choix de son MBA s’appuie sur l’analyse suivante :


> Vérifier que le MBA soit en concordance avec votre projet et qu’il
soit un prolongement de votre parcours scolaire (en lien avec votre
diplôme d’ingénieur).
> Choisir entre un MBA « Full Time » ou « Part Time ». Le MBA « Part
Time » permettant de travailler en parallèle si le temps le permet.

Quels atouts peut apporter un MBA ?

Les atouts apportés par un MBA peuvent être multiples. Tout d’abord,
il peut permettre de gravir plus aisément les échelons d’une
entreprise (être nommé responsable d’une succursale internationale
d’une PME florissante par exemple).

Ensuite, un MBA peut permettre de briguer des postes qui auraient


été inaccessible avec juste un diplôme d’ingénieur (le MBA peut
mettre au même niveau qu’un titulaire d’un diplôme d’une école de
commerce par exemple). Par extension, il facilite le changement de
poste dans une entreprise.

Enfin, et c’est un peu le but ultime du MBA, il forme à devenir un réel


manager stratège au sein de l’entreprise et donc apporte un plus à
l’aspect purement technique du diplôme d’ingénieur et surtout si l’on
débute au sein de l’entreprise.

Néanmoins, le MBA, de par sa notoriété croissante de nos jours, n’est


pas gage de réussite et, par conséquent, le détenteur d’un MBA doit
L’après Ecole
d’Ingénieurs

faire preuve en temps voulu de son esprit de manager qu’il aura acquis,
de son charisme, de ses talents de marketing. Le MBA se répand de plus

p.67
Bureau National des Elèves Ingénieurs

en plus, il n’aura donc qu’un aspect positif lors de l’entretien : l’individu doit
donc faire ses preuves par la suite. De plus, le MBA peut faire passer son
détenteur comme « surdiplômé ». Il est donc, quelquefois, malvenu dans
certaines PME de posséder un MBA. Enfin, le MBA s’applique très bien dans
une carrière internationale, il parait ainsi presque inutile de posséder un
MBA pour une personne n’ayant pas vocation de travailler hors de France.

Ce qu’on peut quand même conclure sur un MBA est qu’il peut conduire
à un meilleur salaire (surtout en fonction de la réputation du MBA et de
son établissement), une meilleure insertion dans le monde de l’entrepri-
se (les plus prestigieuses étant en relation avec des MBAs), des postes
très généralistes et valorisants et travailler dans des entreprises presti-
gieuses (multinationales à la pointe de la technologie et du marché).
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Volontariat International
en Entreprise

Le VIE n'est pas obligatoirement à faire après son école d'ingénieur


mais en pratique, tous les élèves ingénieurs faisant un VIE le font à
la sortie de l'école (pour pouvoir avoir une mission ingénieur à l'é-
tranger)

Définition

Envie d'avoir une expérience à l'international dans le secteur commer-


cial, technique ou scientifique ? Envie de travailler dans une
entreprise française à l'étranger ? Envie d'avoir une 1ère expérience
professionnelle enrichissante ? Envie de donner un avantage à sa
carrière internationale ? Tu veux parfaire une langue étrangère ?
Comme les 2 600 volontaires par an, le VIE est fait pour toi !

Le VIE, qu'est-ce que c'est ?


Il s'agit du Volontariat International en Entreprise. En trois points :
> Emploi à l'étranger
> Entreprise française à l'étranger
> Fonction commerciale, technique ou scientifique
Puis-je faire un VIE ?
> Tu as entre 18 et 28 ans
> Tu es de nationalité française
> Tu es en règle avec les obligations du service national
L’après Ecole

> Mais surtout, tu es motivé


d’Ingénieurs

> Tu es en école ou tu viens d'être diplômé

p.69
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Quelle tâche pour un VIE ?


> Contrôle de gestion, Comptabilité, Finance
> Commerce international, Ventes
> Mécanique, Génie Civil, Chimie
> Electronique, Informatique, Télécommunications
Quel secteur pour un VIE ?
> Industrie automobile
> Banque
> Pétrole - gaz
> BTP
> Commerce - distribution
> Industrie pharmaceutique
> Conseil aux entreprises
> Télécommunications
> Industrie agro-alimentaire
> Transports aériens
Combien de temps pour un VIE ?
> De 6 à 24 mois avec une durée moyenne d'un peu plus de 16 mois.

Trouver un VIE

Où chercher ?
Le site du CIVI (www.civiweb.com) rassemble de nombreuses offres
pour les départs en VIE. Cependant, ce n'est pas le seul moyen pour
trouver un VIE. Il ne faut pas hésiter à présenter des candidatures
spontanées, faire fonctionner le réseau notamment après le stage de
fin d'études. N'hésite également pas à utiliser Internet et arpenter
les salons d'entreprises.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Combien de temps ?
La durée de recherche s'étend généralement entre 1 et 6 mois.

p.71
Bureau National des Elèves Ingénieurs

50 % des volontaires trouvent leur VIE


en moins de trois mois

Statuts

Le VIE permet au volontaire d'être placé sous la tutelle de


l'Ambassade de France. À ce titre, il bénéficie d'une protection puisque
son statut est garanti par l'Etat. Il n'existe pas de contrat de travail
établi entre l'entreprise et le volontaire.

Rémunération du VIE

Le volontariat à l'international ne signifie pas bénévolat. Le


volontaire perçoit une rémunération mensuelle qui dépend du pays
de destination : à une partie fixe, vient s'ajouter une indemnité
complémentaire calculée par pays en fonction de facteurs tels que le
coût de la vie, les conditions de vie…

La rémunération s'élevait, par exemple, en novembre 2006, à :


1802,03 € pour Londres, entre 2229,59 € et 2886,61 € pour les
Etats-Unis, à 1501,65 € pour l'Allemagne… (tout le barème sur le site
du CIVI). Cette rémunération n'est pas soumise à charges sociales.
Concernant l'impôt sur le revenu, en règle générale, la rémunération
n'est pas soumise à l'impôt ; néanmoins, dans certains pays, les
indemnités sont imposables. Dans ce cas, c'est l'entreprise qui en prend la
charge. En dernier point, le statut de volontaire assure, de fait, l'as-
surance en France et à l'étranger, couvrant les frais médicaux et chi-
rurgicaux, l'assistance rapatriement et la responsabilité civile, ce qui
te permet de partir tranquille.

p.72
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Où part-on en VIE ?
2% 12%

15%

46%

7%

18%
Afrique Amérique du Nord (Etats-Unis)
Amérique latine Asie
Europe Proche et Moyen-Orient

Témoignage :

M. Frédéric Vanhove
Diplômé de Centrale Nantes, en VIE à Canberra (Australie)

Lors de ma formation d'ingénieur à Centrale Nantes, j'ai eu l'opportunité de


réaliser trois stages, dont deux à l'étranger. Mon stage ingénieur, le
deuxième dans ma scolarité, a eu lieu en Allemagne dans le domaine de
l'automobile, pour un équipementier français. C'est dans ce contexte
que j'ai rencontré des Volontaires Internationaux [VI], et que j'ai pu en
découvrir les nombreux avantages : passer deux années d'expérience
dans une entreprise ou une administration française, basée à l'étranger,
bénéficier d'une indemnité plus que raisonnable, être couvert par la sécu
française,… J'ai vite compris qu'une telle expérience était une opportu-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

nité en or pour tout jeune souhaitant voir ce qui se passe ailleurs, tout
en gagnant une expérience extraordinaire, et qui plus est en restant

p.73
Bureau National des Elèves Ingénieurs

dans le système français ! Il n'y a donc pas de problème de reconnais-


sance des diplômes, pas de problème pratique sur place comme la prise
en charge des soins médicaux et surtout pas de problème de
réintégration en France après ces deux années, bien au contraire !

Mon troisième stage était un stage de découverte du monde de la


recherche, que j'ai eu la chance de passer en partie à l'université de
Melbourne (3 mois de séjour). A mon retour en France, et après la
remise des diplômes, est venu le moment redouté de la mise sur le
marché de l'emploi. Ayant toujours cette idée de VIE, je consultais le
site officiel (civiweb.com) quotidiennement dans l'espoir de trouver
l'annonce qui me corresponde! Après plusieurs candidatures en
réponse à une offre, et spontanées, me voilà sélectionné pour partir
en tant que chargé de mission scientifique à l'ambassade de France
en Australie. Je ne détaille pas le poste en tant que tel car il est très
riche et varié et dépend beaucoup de l'ambassade d'affectation. C'est
une expérience atypique certes, mais très riche et complémentaire à
une formation d'ingénieur. Mon contrat est maintenant terminé et
pendant deux années j'ai eu l'occasion de découvrir largement
l'Australie et son mode de vie, si bien que j'ai décidé de déménager
à Sydney pour un poste d'ingénieur dans une filiale australienne d'un
grand groupe français.

Pour en savoir plus :

> Centre d'Information sur le Volontariat International : www.civi-


web.com
> UbiFrance (Agence Française pour le Développement International
des Entreprises) : www.ubifrance.fr
> Ministère des Affaires Etrangères : www.diplomatie.gouv.fr

p.74
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Le premier emploi
Comment décrocher son premier emploi ?

Il est essentiel avant toute recherche d'établir son projet


professionnel pour ne pas faire de faux pas pour son premier emploi.
Ainsi, savoir quels types de métier, de secteur et d'entreprise est
essentiel pour bien se lancer dans la vie active. Tout d'abord, il ne
faut pas hésiter à faire des candidatures spontanées dans les
entreprises qui t'intéressent. Nombreux sont les exemples pour
lesquels cette démarche a été payante.

Les petites annonces restent aussi une valeur sûre, l'essentiel étant
de savoir où chercher. En général, les recruteurs font paraître leurs
offres dans des journaux et magazines tels que Le Monde, Le Figaro,
Les Echos, La Tribune, Courrier Cadres, L'Usine Nouvelle, L'Entreprise
et biens d'autres.

Il existe également différents organismes qui peuvent t'aider dans ta


recherche d'emploi :

L'APEC [Association Pour l'Emploi des Cadres] www.apec.asso.fr :


elle donne des renseignements sur l'évolution du marché et propose
des offres d'emploi.

L'AFIJ [Association Pour l'Insertion professionnelle des


Jeunes Diplômés] www.afij.org : elle propose des formations
gratuites et organise des rencontres avec des professionnels afin de
L’après Ecole
d’Ingénieurs

faire découvrir les différents secteurs d'activité. Il existe 20 centres


répartis en France.

p.75
Bureau National des Elèves Ingénieurs

L'EURES [European Employment Services]


http://europa.eu.int/index_fr.htm : cette association s'adresse aux
personnes qui désirent travailler à l'étranger (en Europe).

Ton association d'anciens élèves : les associations d'an-


ciens élèves constituent également une bonne piste. Ces
dernières sont souvent heureuses d'aider des jeunes de leur école.

Une liste de diffusion du BNEI : elle propose des offres


d’emploi et de stage. Pour vous inscrire contact@bnei.org.

Les salons et forums constituent également une bonne occasion


de nouer des contacts et de poser sa candidature. Les entreprises y sont
nombreuses et cherchent souvent à recruter. C'est aussi l'occasion de
découvrir des postes et des sociétés auxquels tu n'aurais pas pensé.
Toutes les grandes écoles, ou presque, organisent des forums.
N'hésite pas à contacter les associations des anciens élèves ou l'ad-
ministration des écoles en question pour savoir quand ceux-ci se
déroulent.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.77
Bureau National des Elèves Ingénieurs






  

  
 

 





 

 
  


   

  



 



  
 


 

 
  ! "




 #



 #


$
%&



  
 
  
#'! ()*+
+)  ,
- . 
%/0
-+
  

 
1 +"




 
 





  





      
112
  
 11  

  
(
3*+ 
,
 .#*%/4 
*5 
5



 *  #*
$*
3
(*, 5

 * 5
 
  
'

 +
+


#*
67
+
 ( 
'
, 

 


 

 +
   
.! 
  

 

8 6 :&2


 

    
96 

L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.79
Bureau National des Elèves Ingénieurs

 
 
    




  


  
    
  
  

    


   
 !


"  
 #   $#

% &'    ('   )


 

*)%  


 )  + 

   !


 !

  


 
 

,  ) ( -


.#
 

* /  


 /   $ 
 

(  


   

  -    


  

 
 
 

) + % 


 )   !) 
L’après Ecole
d’Ingénieurs

p.81
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Internet
Enfin, Internet est désormais une vraie mine d'or pour la recherche
d'emploi. On y trouve des sites qui recensent les offres d'emploi, des
sites sur lesquels on peut déposer son CV en ligne, et pour terminer,
certains sites d'entreprises ont une rubrique carrière ou recrutement
sur laquelle on peut postuler. Par exemple :

> Sites Généralistes :


www.lve.fr www.jobline.fr
www.cadresonline.com www.cadremploi.fr
www.emailjob.com www.capcampus.com
www.monster.fr www.directemploi.com

> Sites pour Jeunes Diplômés:


www.go.tm.fr www.afij.org
www.apec.fr www.stepstone.fr

> Sites Internationaux :


www.doctorjob.com www.iagora.com
www.trabajos.com www.monster.com
www.directetudiant.com www.careerbuilder.com

> Etats-Unis : www.careerpath.com


www.valleyjobs.com

> Asie : www.asia-net.com

> Allemagne : www.jobnet.de


L’après Ecole
d’Ingénieurs

> Royaume-Uni : www.jobsite.co.uk

p.83
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Quoi qu'il en soit, garde bien en tête ton projet professionnel.


Attention être trop exigeant et restrictif : il faut au contraire établir
le contexte dans lequel tu veux travailler et par opposition, ce que tu
ne veux vraiment pas faire. La suite du guide va te dresser les
différentes structures possibles pour ton 1er emploi en avançant les
avantages et les inconvénients pour chaque type.

Le premier emploi en quelques chiffres :

68 % des ingénieurs ont trouvé un emploi


dans les 2 mois ou avant la sortie de l'école

92 % ont trouvé un emploi


avant les 6 premiers mois.

31 000 € de salaire brut par an


en moyenne en sortie d'école

PME

Avantages
Une PME offre l'avantage d'une structure de fonctionnement simple dans
laquelle un jeune ingénieur peut accéder rapidement à des
responsabilités importantes. Il se voit par conséquent souvent
impliqué à part entière dans l'entreprise. Par ailleurs, la taille
restreinte de cette dernière lui permet d'avoir une vision globale.Tous
ces éléments constituent un socle de connaissance et une expérience
solide pour une éventuelle création d'entreprise par la suite. C'est une
L’après Ecole
d’Ingénieurs

bonne occasion d'acquérir une certaine polyvalence et un esprit de


débrouillardise.

p.85
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Inconvénients
Intégrer une PME est souvent synonyme d'horaires lourds. Par
ailleurs, ce genre de structure est plus sensible aux fluctuations du
marché. En conséquence, un ingénieur travaillant dans une
entreprise de ce type nécessite flexibilité et patience. Enfin, l'emploi
y est plus instable que dans une grande entreprise.

Témoignage

M. Rémy Meuleman
Diplômé de l'ENSAM
Détenteur d'un Mastère Spécialisé de l'INSEEC

J'ai choisi d'intégrer une PME pour sa façon de


travailler… De même que j'attache de l'impor-
tance au premier emploi (d'une part parce que c'est la concrétisation
du projet professionnel et d'autre part parce que c'est une rampe de
lancement importante pour l'avenir), j'attache de l'importance au
type de structure dans lequel je souhaitais évoluer. En effet, le cadre
et donc le travail est différent que l'on soit en petite ou en grande
entreprise. Je sais m'épanouir davantage au quotidien lorsque je trou-
ve une certaine flexibilité et une amplitude de travail que je savais ne
pas pouvoir trouver dans beaucoup de grandes entreprises. Par exemple
faire du technique, du management, de l'organisation, des relations
clients… En plus, les PME sont plus propices à des relations avec tous
les corps de métiers et tous les niveaux hiérarchiques ; qu'il est beau-
coup plus difficile d'atteindre dans des grands groupes.

En revanche, les grandes entreprises apportent des atouts que les peti-
tes entreprises ne possèdent pas : c'est le cas par exemple du cadre

p.86
Bureau National des Elèves Ingénieurs

humain (important aussi au développement structuré de l'intellect), d'é-


volution transversale et pas uniquement verticale, d'épanouissement
d'autres collègues, des formations, des avantages du CE…

Il existe aussi dans les grandes entreprises, des structures


comparables à des PME qui permettent aux employés de travailler
comme s'ils étaient dans une petite entreprise (sur des missions,
chantiers ou affaires par exemple). Ces fonctionnements cumulent
souvent les avantages des petits et des grands groupes. Ainsi, les
deux types de structure présentent des avantages et des inconvé-
nients, mais il est surtout important de choisir en fonction de sa
personnalité et de ses envies. Le meilleur moyen pour ça est de bien
se renseigner et de se connaître avant d'entrer dans la vie active.

Grand groupe

Avantages
A l'inverse des petites structures, les grands groupes sont plus
"confortables" et la "qualité de vie" supérieure. Les horaires sont
moins importants, et les salaires plus élevés la plupart du temps.
Changer de poste en interne y est aussi plus facile. Par ailleurs, cela
peut constituer un bon tremplin en cas de début réussi. Enfin, la
possibilité de suivre des formations continues y est plus fréquente.

Inconvénients
Revers de la médaille, la hiérarchie y est importante et les jeunes
restent longtemps à des tâches très encadrées. Les postes y sont
plus figés et les responsabilités limitées au début. Comme le rôle
L’après Ecole
d’Ingénieurs

d'un jeune ingénieur reste assez limité au sein de l'entreprise, il n'au-


ra pas une vision globale et conservera une approche plus cernée.

p.87
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

M. Christopher Cochet
Diplômé de l’ENSTB, salarié de Hewlett Packard

Entreprise : Hewlett-Packard
- 150 000 employés repartis dans 170 pays
- $86 Milliards de chiffre d'affaire en 2005

Description du poste : Technical consultant dans la branche télécoms


(OpenCall Business Unit) à HP (Grenoble)

L'ENST de Bretagne offre un large éventail de cursus et de différen-


tes spécialisations. J'ai pour ma part choisi de me spécialiser en
dernière année en réseau et en système d'information bancaire à
Rennes. Une fois mon diplôme en poche, j'ai cherché une entreprise
internationale, qui pourrait me donner la possibilité d'évoluer à l'é-
tranger dans le futur et dans laquelle je pourrais exploiter et acqué-
rir des compétences techniques pointues. Hewlett-Packard regroupait
tous ces critères et à la suite d'un stage de six mois à Grenoble, je
me suis vu proposé un poste de développement logiciel dans ses
laboratoires de recherche et de développement télécom.

Pour commencer, HP est une très belle carte de visite. Je pense que
l'entreprise jouit d'une bonne réputation et d'une belle image de
marque. Elle opère dans la quasi-totalité des pays du globe et s'est
imposée comme leader dans de nombreux secteurs. On rencontre au
sein de l'entreprise de nombreux profils différents. La plupart des
employés travaille en équipes et les projets couvrent souvent
plusieurs pays, voire plusieurs continents. La langue principale est
L’après Ecole
d’Ingénieurs

évidemment l'anglais et l'environnement très multiculturel.

p.89
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Tous les profils de carrières sont possibles à HP. Il est possible d'évoluer
au sein de l'entreprise sans trop de difficultés. Il est aussi tout à fait
possible de changer de poste et de pays si on est mobile et prêt à tenter
l'aventure.

Je conseille cette entreprise aux jeunes ingénieurs car il est vraiment


agréable de travailler à HP. Les gens y sont compétents, ouverts
d'esprit et l'environnement agréable. En revanche, je ferais
attention à ne pas me laisser trop enfermer dans la technique et à
élargir au maximum mes domaines de compétences. Dans le domai-
ne des télécommunications où je travaille, la compétition est rude.
Des pays comme l'Inde sont en pleine croissance et attirent de plus
en plus de projets développés à des coups moindres. L'important est
de s'avoir s'adapter.

Le diagramme ci-dessous permet de distinguer la répartition des


entreprises en France selon leur taille :

9,2%

27,8%
49,1%

13,9%

Moins de 20 salariés 20 à 499 salariés


500 à 1 999 salariés 2 000 salariés et plus

p.90
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Sociétés de conseil et de prestation

Attention, il y a énormément de choses derrière l'appellation


"Conseil". Il faut comprendre sociétés de placement de prestataires qui
vont accomplir une mission précise pour une durée bien définie. Les
entreprises font appel à ce type de prestation pour éviter d'embaucher lors-
qu'elles ont des projets exceptionnels ou lorsqu'elles ont des besoins
très particuliers, qu'elles ne maîtrisent pas suffisamment. Cette pra-
tique est extrêmement courante dans le domaine de l'ingénierie. En
société de prestation, les missions sont plutôt techniques et sont en
rapport avec la formation initiale acquise en école ; tandis qu'en
société de conseil, les missions sont plutôt managériales, portées sur
la gestion de projets et l'audit. Depuis 2004, de nombreuses socié-
tés de conseil embauchent de jeunes diplômés d'écoles d'ingénieurs.

Une grande partie occupe des postes d'ingénieurs ou d'experts en


rapport avec leur formation initiale. Toutefois, ce type de candidats
intéresse beaucoup ces entreprises car si les diplômés d'écoles de
gestion et de commerce ont de bonnes connaissances commerciales
et financières plutôt orientées stratégie d'entreprise et finance, les
ingénieurs disposent eux d'un sens logique et d'un très bon esprit de
synthèse. Pour les sociétés de conseil, la diversité des équipes est
fondamentale car elle permet d'envisager la totalité des problèmes
des clients.
A leur arrivée, les jeunes collaborateurs suivent en général quelques
semaines de formation. Ensuite un consultant plus âgé, t'encadre, te
suit et souvent te guide dans ton parcours professionnel. Hors partici-
pation et intéressement, le salaire annuel d'embauche d'un polytech-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

nicien ou d'un centralien avoisine les 41 000 €. Pour les candidats


issus d'écoles moins renommées, il faut tabler sur 35 000 € environ.

p.91
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

M. Aurélien Couderc
Ingénieur SUPELEC - MSc in Aeronautics
AKKA Technologies, société de conseil en
hautes technologies

Après avoir étudié deux ans à Supélec et un an


à l’Imperial College, j’ai reçu une proposition
d’embauche à AKKA Technologies en tant qu’ingénieur d’affaires
(après deux entretiens).

Mon rôle sera multiple : d’une part trouver des missions en allant
rencontrer les industriels, et d’autre part monter et gérer une
équipe de consultants ayant les compétences requises pour fournir le
meilleur travail et répondre au mieux aux attentes des clients.

Le métier de consultant me plaisait dès le départ : en effet cela


permet de varier les missions et les types d’entreprise pour acquérir
une solide connaissance des industries. Mon métier d’ingénieur d’af-
faires apporte en plus un coté commercial et management qui est
très intéressant et formateur.

Toutefois il faut aussi être conscient que le côté commercial du


métier d’ingénieur d’affaires va ajouter une dimension accrue de
compétition qui est moins présente dans d’autres emplois de type
consultant. Il faut donc bien réfléchir avant de choisir ce type de
métier et savoir si on est prêt à s’y engager.

p.92
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Pourquoi travailler à l'étranger ?

Généralités
Travailler à l'étranger est avant tout un moyen efficace de rencontrer,
d'apprendre au contact des autres, se confronter à d'autres cultures.
C'est aussi le meilleur moyen pour prendre conscience des différen-
ces de mentalité entre pays, et de percevoir les différentes façons
d'appréhender un même problème. Le contexte actuel de mondialisa-
tion et d'ouverture sur l'international constitue une excellente expé-
rience qui, de plus, est très valorisante sur le marché du travail. Les
atouts indispensables sont bien entendus une bonne maîtrise de l'an-
glais et, de préférence, de la langue du pays dans lequel on va. Il faut
également savoir faire preuve d'adaptabilité et d'esprit d'ouverture. La
majorité des candidats à l'expatriation prévoit de revenir en France
à terme. Il est donc essentiel, en étant à l'étranger, de savoir se
ménager une porte de sortie, et penser à la manière de valoriser
cette inégalable expérience de retour en France. Cependant, il ne
faut pas croire que s'expatrier est beaucoup plus rentable
financièrement que de rester en France. Le statut d'expatrié n'est
plus aussi avantageux que ce qu'il a pu être. Il faut prendre garde
aux salaires nets qui peuvent sembler plus élevés, mais qui ne
comprennent pas forcément la retraite ou le chômage. Avant de
partir, il faut donc bien se renseigner sur ce genre de détails, ainsi
que sur la couverture sociale dans le pays d'expatriation. En
définitive, travailler à l'étranger constitue une opportunité, mais
implique également quelques sacrifices dont il faut être conscient.
Par exemple, selon les pays, les conditions de vie peuvent être fati-
gantes ou perturbantes. Par ailleurs, les relations avec la famille res-
L’après Ecole
d’Ingénieurs

tée en France seront moins évidentes. Cependant, si l'on est prêt à


accepter cela, l'expatriation représente réellement une occasion à saisir.

p.93
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Travailler à l'étranger

De l'idée au projet
La mobilité internationale fait partie des projets mobilisateurs,
séduisants et difficiles. Entre le mythe doré de l'expatrié et la réalité
de ton propre départ, tu te dois de préciser étape par étape la mise
en oeuvre de ton projet.

Un projet de mobilité internationale commence comme un autre


projet de mobilité professionnelle. Pour que ta prospection soit effi-
cace, ta recherche devra être ciblée et ta proposition de service
cohérente avec le marché et les processus de recrutement.

> Première étape - L'analyse de tes motivations


Motivations personnelles (voir du pays, suivre son conjoint ou sa
conjointe), motivations professionnelles (gagner en autonomie, prendre
de nouvelles responsabilités). Elles sont toutes légitimes. Tu te dois de
les clarifier afin de pouvoir les utiliser au mieux et tu devras
sélectionner celles qui retiendront l'attention d'un recruteur.
Un conseil : écris-les, laisse reposer, reviens-y quand ton projet sera
finalisé pour être bien sûr de ne pas avoir oublié l'essentiel.

> Deuxième étape - La description de ton projet


Pourquoi partir ? Pour exercer quelles activités, quelles fonctions ?
Où, combien de temps ? Chacune de ces questions mérite une
réponse étayée. Elles auront une influence sur l'ensemble de ton
parcours.
Un conseil : ce projet de départ mobilise ton énergie et toute ton
L’après Ecole
d’Ingénieurs

attention. Tu dois savoir le préparer mais aussi prendre du recul et


en mesurer l'impact sur l'ensemble de ton parcours professionnel.

p.95
Bureau National des Elèves Ingénieurs

> Troisième étape - Le bilan de ton parcours


Il te faudra garder en tête cette question : pourquoi le recruteur
privilégiera-t-il ma candidature? L'analyse de tes différentes
expériences professionnelles, tes liens antérieurs avec l'étranger sont
autant d'atouts à faire valoir.
Un conseil : dès cette étape, commence à élaborer ta présentation et
ton argumentation dans la langue de ton recruteur potentiel.

N'oublie pas la dimension internationale de ton projet. Si la


démarche diffère peu de celle d'un projet de mobilité
professionnelle en France, chacune des étapes se prépare et s'analy-
se en ayant à l'esprit sa dimension internationale. Tes
compétences, la compétitivité de ta candidature, l'impact de cette
expérience sur ton parcours professionnel seront évalués et mesurés
dans un autre contexte, avec d'autres repères.

Ton contrat de travail


Recruté à l'étranger, déjà salarié d'une entreprise en France ou
recruté en France pour être envoyé à l'étranger, les relations
contractuelles avec ton employeur vont changer. Il n'existe pas de
modèle de contrat commun à toutes les situations. En matière
contractuelle et en principe, les deux parties peuvent choisir le droit
applicable. Quel que soit ton pays de destination, il est indispensable
d'avoir le contrat de travail, car celui-ci sera ton document de
référence.

La persistance ou non d'un lien avec ton entreprise d'origine en France,


détermine trois situations principales :

p.96
Bureau National des Elèves Ingénieurs

> 1. Tu n'as plus aucun lien avec ton entreprise d'origine. Tu es


directement recruté à l'étranger, quel que soit le pays. Tu as donc un
contrat local et non un contrat international. Dans ce cas, le plus fré-
quent, tu es employé aux conditions prévues par la législation de ton
pays d'accueil, notamment en matière de licenciement et de protection
sociale. Attention aux conditions, renseigne toi bien avant de partir.

> 2. Ton entreprise en France te propose de travailler pour une autre


entreprise, du même groupe, implantée à l'étranger. Tu as deux contrats
de travail : ton contrat initial est suspendu (il n'y a ni démission, ni
licenciement). Tu signes un nouveau contrat de travail avec ton entre-
prise d'accueil. Dans ce cas, tu es employé dans le pays d'accueil aux
conditions prévues par la législation de ce pays, notamment en
matière de licenciement et de protection sociale. En fin de mission,
le contrat de travail avec la société d'accueil est rompu. Compte tenu
de la persistance du contrat d'origine, le salarié est réintégré dans les
effectifs de la société d'origine avec obligation de reclassement.

> 3. Ton entreprise en France t'envoie à l'étranger pour son propre


compte. Tu as un seul contrat, un seul employeur. Ta nouvelle situa-
tion fait l'objet d'un avenant à ton contrat de travail. Le lien de sub-
ordination est maintenu avec ton entreprise. Au quotidien, tu seras
soumis aux droits et devoirs des résidents de ton pays d'accueil mais
pour ce qui est de ta relation contractuelle avec ton employeur, rien
ne change. La fin de mission oblige l'entreprise d'origine à rapatrier
le salarié. Le salarié doit retrouver un poste équivalent en termes de
rémunération et de qualification, que celui qu'il avait avant son départ.
L’après Ecole

Le contrat de travail international est un contrat conclu dans un pays


d’Ingénieurs

et exécuté dans un autre. Il n'y a ni définition ni cadre plus précis.

p.97
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Témoignage

M. Jordi Montesinos
Diplômé de l'ENSAM,
Salarié Schlumberger en Libye

Schlumberger Limited est la plus grande socié-


té multinationale de services pétroliers au
monde.
- 70 000 employés répartis sur plus de 80 pays.
- $14.31 milliards de chiffre d'affaire en 2005.

Travailler à l'international représente pour moi une opportunité


intéressante et me permet d'avoir un décollage de carrière rapide.
Certains le font pour la découverte de nouveaux pays ou de
nouvelles cultures, moi j'ai été guidé par des considérations un peu
plus terre à terre. D'un point de vue carrière, c'est élargir l'éventail
de postes qui s'offrent à toi et bien souvent choisir des postes qui
boostent tes futures responsabilités. Dans le cadre d'une expatriation
dans des pays "exotiques", tu es bien souvent amené à gérer bien
plus de "problèmes" que ceux que tu aurais eus à gérer en France
par exemple.

J'ai choisi les services pétroliers parce que ce sont eux qui font
réellement de la Technologie. Je suis allé postuler pour Schlumberger
parce qu'ils sont la référence mondiale en la matière. Après, je n'ai
pas réellement choisi ma première destination, elle s'est faite en fonc-
tion du besoin en Ingénieurs.

p.98
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Mon travail à l'international me confère un salaire plus important, la


prise en charge de tous mes frais, beaucoup de temps de récupération
(rotation 6/3 semaines). Je suis également confronté à de nouvelles
cultures, une nouvelle manière de manager, ce qui est extrêmement
enrichissant. Le code du travail est également intéressant car il impo-
se moins de barrières pour travailler et la fiscalité est avantageuse.

En revanche, peu de pays sont aussi rigoureux que la France dans


leur manière de travailler, ce qui peut paraître exaspérant au début.
Evidemment, l'expatriation implique peu de contacts avec la famille;
ce qui est parfois déprimant. Au niveau du code du travail, sa
flexibilité revêt des inconvénients : on n'est pas protégé au boulot et
pour la retraite quand je reviendrai en France, c'est pas gagné !

Pour les personnes qui se posent la question de leur expatriation en


sortant d'école, je leur conseillerais de bien se connaître, d'apprécier
ses réelles qualités et défauts. Pour moi, cela passe par une
implication extra scolaire avec des hautes responsabilités qui
permettent de te tester, de t'éclairer sur toi-même.

Le travail à l’étranger en quelques chiffres :

72 400 ingénieurs travaillent à l'étranger avec la


répartition des types de contrats de travail suivant :
9% 5%
5%
3%

12%
66%
Contrat de droit local
Salarié CDD
Salarié CDI
Statut d'expatrié
L’après Ecole

VIE
d’Ingénieurs

Autre (indépendant)

p.99
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Les Contrats de travail

Il existe beaucoup de contrats de travail. Pour l'efficacité de ce guide,


nous avons sélectionné les deux contrats principaux pour les ingénieurs:

CDI : Contrat à Durée Indéterminée : c'est le contrat "idéal", il


n'est cependant pas toujours facile d'en décrocher un dès la
première embauche. Paradoxalement, le contrat à durée
indéterminée est, de tous les contrats de travail, celui dont la
conclusion est la moins réglementée. En particulier, aucun
formalisme n'est à respecter. La rédaction d'un écrit, si elle est vive-
ment conseillée, n'est même pas obligatoire, sauf stipulation conven-
tionnelle contraire. Les services administratifs estiment, en effet, que
les prescriptions européennes imposant la remise d'un écrit au sala-
rié dans les deux mois suivant l'embauche, soient respectées par le
droit interne, par le biais de l'obligation de remettre à l'intéressé une
copie de la déclaration préalable à l'embauche et de l'obligation d'é-
tablir régulièrement un bulletin de salaire. Le CDI est le contrat
décroché immédiatement par la grande majorité des ingénieurs.

CDD : Contrat à Durée Déterminée : il peut être intéressant,


en cas de difficultés à trouver un premier CDI. Il ne peut être rompu
avant le terme prévu sauf faute grave, force majeure, commun
accord ou signature de CDI. De plus, l'employeur est tenu de verser
en fin de contrat une indemnité correspondant à 10% des
rémunérations perçues au cours du contrat. Fais bien attention à ce
que cela soit mentionné sur ton contrat de travail sinon tu n'y auras pas
droit. Une entreprise ne peut embaucher en CDD qu'à 3 conditions :
> Le remplacement d'un salarié
L’après Ecole
d’Ingénieurs

> L'accroissement temporaire de l'activité


> Travaux temporaires par nature

p.101
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Notes
Le BNEI

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
Les formations

______________________________________________________
d’ingénieur

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
Préparer son expérience

______________________________________________________
professionnelle

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
professionnalisante
Une formation

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
L’après Ecole
d’Ingénieurs

______________________________________________________

p.103
Bureau National des Elèves Ingénieurs

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

p.104
Bureau National des Elèves Ingénieurs

______________________________________________________
Le BNEI

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
Les formations

______________________________________________________
d’ingénieur

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
Préparer son expérience

______________________________________________________
professionnelle

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
professionnalisante
Une formation

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________
L’après Ecole
d’Ingénieurs

______________________________________________________

p.105
Bureau National des Elèves Ingénieurs

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

______________________________________________________

p.106
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Glossaire
Le BNEI

Tu trouveras dans ce glossaire une liste non exhaustive des termes que
tu auras eu l'occasion de rencontrer au cours de la lecture de ce guide.

ANRT : Association Nationale de la Recherche Technique


BNEI : Bureau National des Elèves Ingénieurs
Les formations

CDEFI : Conférence des Directeurs des Écoles Françaises


d’ingénieur

d'Ingénieurs (instance ministérielle) : organisation représentant les


directions des écoles d'ingénieurs. La CDEFI propose notamment des
outils aux directeurs pour intégrer les réformes. Elle anticipe et pro-
pose des évolutions afin de permettre aux formations françaises d'in-
génieurs de répondre aux besoins de la société.
Préparer son expérience

CGE : Conférence des Grandes Ecoles : association défendant le


professionnelle

modèle des grandes écoles auprès des pouvoirs publics


CNISF : Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France
CTI : Commission des Titres d'Ingénieur : Commission ministérielle
garante de la qualité des formations françaises d'ingénieur. La CTI
audite régulièrement les formations. Elle émet alors un avis à
tutelle des établissements publics et habilite directement les
professionnalisante
Une formation

établissements privés. L'habilitation permet à une formation de


recruter des élèves en vue de les diplômer ingénieurs. La CTI
travaille aussi à la reconnaissance des formations françaises d'ingé-
nieur à l'international, en habilitant notamment des
établissements étrangers, en élaborant des normes communes d'au-
dit avec les organismes étrangers d'accréditation ou en
travaillant à l'établissement d'équivalence.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

ED : Ecole Doctorale : établissement organisant la formation doctorale


Mono disciplinaire : Souvent appelée " mono ". Terme générique

p.107
Bureau National des Elèves Ingénieurs

désignant une organisation étudiante d'une discipline/filière. Les


monos oeuvrent à la promotion et à la défense de leur filière, ainsi
que pour le développement associatif de leurs associations membres.
Le BNEI est la mono disciplinaire des élèves ingénieurs.
OVE : Observatoire de la Vie Etudiante
PDE : Promotion et Défense des Etudiants. Association loi 1901
composée de mono disciplinaires à fonctionnement confédéral : le
BNEI, la FNEB (étudiants en Biologie), UNEDESEP (étudiants en droit,
sciences économiques et politiques) et l’UNEG (étudiants en gestion).
Chaque mono est indépendante. N'ayant aucune activité politique,
syndicale ou commerciale, PDE est née en 1994 afin de former un
groupement associatif de formation et représentatif des étudiants.
PFE/TFE : Projet de Fin d'Etudes : dernier stage du cursus ingénieur
Bureau National des Elèves Ingénieurs

Les entreprises
qui recrutent !
Le BNEI
Les formations
d’ingénieur
Préparer son expérience
professionnelle

Remerciements
professionnalisante
Une formation

Je remercie très chaleureusement tous les acteurs de la rédaction de ce


guide et tout particulièrement nos partenaires qui, par leur contribution,
ont permis de réaliser ce guide, l’entreprise HR Access et l’APEC pour le
temps consacré à nos questions, l’ANRT, le CNISF et la CGE pour les
compléments d’informations apportés, les différents élèves ingénieurs et
ingénieurs pour leur témoignage ainsi que, enfin, toutes les personnes
ayant aidé à rédiger les différents chapitres de ce guide.
L’après Ecole
d’Ingénieurs

Rédacteur : Thomas Berardi Graphiste : Guillaume JOYEUX


60 000 ex.

p.109