Vous êtes sur la page 1sur 100

Bureau National des Elèves Ingénieurs

Bien préparer
SES
Co nco urs
Grande Ecole d'Ingénieur

Devenez
Ingénieur de
l'Institut d'Optique

Une Grande Ecole tournée vers le monde de l'avenir,


un pont entre les entreprises et la recherche
s
A
Edito

Bonjour à toi ami préparationnaire et futur ingénieur !

Voici pour toi un nouveau guide pour t’aider à t’orienter dans le choix des
concours aux grandes écoles. La force de ce guide est de
regrouper des informations de même niveau, que tu mettrais
longtemps à trouver par toi-même sur l’ensemble des sites internet cor-
respondants.

Ce guide, rédigé par des élèves-ingénieurs, est structuré de la


manière suivante : une première partie pour présenter le Bureau
National des Elèves Ingénieurs [BNEI], unique association
représentative des élèves-ingénieurs au niveau national, une seconde
et troisième parties pour appréhender et définir le métier d’ingénieur, la
plus grande partie du guide est la description détaillée des concours et
enfin deux dernières parties pour te donner des clés de choix de ton
écoles et des trucs et astuces auxquelles tu n’auras pas toujours eu le
temps de penser.

Tout a été mis en œuvre pour que tu trouves un maximum


d’informations en un temps minimum.

Au nom du bureau du BNEI, je te souhaite une


excellente lecture et une belle réussite lors de tes
concours !
Présentation
du BNEI

Noémie AUBRY
Présidente du BNEI
P

11
BNEI
Sommaire

Edito 98

Le BNEI
Présentation du BNEI 4
Missions & objectifs du BNEI 3

Définition de la formation d’ingénieur


Les 4 piliers des formations d’ingénieur 8

Définition des métiers d’ingénieur 10

Les concours
A.T.S 14
B.C.S.P.T 16
M.P 24
P.C 40
P.S.I 58
P.T 70
T.B 74
T.P.C 75
T.S.I 78

Comment choisir son école 86

Astuces et conseils 88

Remerciements 98

22 Bureau
Bur
reau National
N tional
Nati lddes Elèv
Elèves
E es Ingénieurs
Ingénieurs
Orientez votre carrière au Sud, vers des débouchés durables !

Diplôme d’Ingénieur Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud


(SAADS) Niveau Bac + 5
Une formation sur 3 ans orientée vers les Conditions d’admission :
métiers à l’international : -1ère année : concours spécifique
- Tronc commun sur 18 mois pour acquérir les (entretien + dossier)
connaissances fondamentales en ingénierie Niveau académique : bac + 2

Conception et réalisation graphiques : service communication Montpellier SupAgro / Crédit photographique : phothothèque Irc
- Spécialisation sur 18 mois pour acquérir des minimum dont les élèves en
compétences spécifiques aux besoins des pays du Sud, 2ème année du cycle préparatoire
dans deux domaines (au choix) : aux grandes écoles scientifiques
Développement agricole et rural - 2ème année : concours
Industrie agroalimentaire spécifique ( entretien + dossier)
- Stages à l’étranger dès la 1ère année et tout au long Niveau académique : bac + 4
du cursus minimum
- Possibilité d’effectuer 6 mois de formation dans une - 3ème année : admission sur
université étrangère dans le cadre de programmes dossier et entretien pour les
d’échange étudiants issus de grandes
Objectif : former des cadres de haut niveau capables écoles d’agronomie ou
de mettre leurs compétences pluridisciplinaires au titulaires d’un diplôme reconnu
service de divers acteurs des zones tropicales et par le Ministère de l’agriculture
méditerranéennes (exploitations agricoles, organisations et de la pêche.
professionnelles, entreprises agroalimentaires, Renseignements :
collectivités locales, ONG, …) admission-irc@supagro.inra.fr

Un label d’excellence pour les métiers au sud


www.supagro.fr/irc/
Le BNEI

Présentation du BNEI
Le Bureau National des Elèves Ingénieurs est la fédération nationale des
Bureaux Des Elèves [BDE] en écoles d'ingénieurs. Il a pour
vocation de fédérer et de représenter les 106 000 élèves ingénieurs des
quelques 215 écoles d'ingénieurs en France.

Le BNEI est une association asyndicale,


aconfessionnelle et apolitique

Le BNEI, association régie par la loi du 1er juillet 1901, fonctionne grâce
au travail d'étudiants bénévoles et est la seule organisation non syndicale
fédérant tous les élèves ingénieurs, indépendante de toutes considérations
politique, ethnique ou religieuse. Depuis sa création, le BNEI fonctionne
sur un système démocratique et représentatif. Le BNEI est reconnu
comme l'unique instance représentant les élèves ingénieurs auprès des
institutions nationales, lesquelles interviennent directement sur
l'évolution des formations d'ingénieur comme la CTI, la CDEFI, la CGE,
le CNISF…

Ce mode de fonctionnement permet au BNEI d’être objectif et


représentatif lorsqu'il se fait le porte-parole des élèves ingénieurs et
lorsqu'il défend et fait la promotion de notre filière.

Si tu souhaites obtenir plus d'informations : www.bnei.org

4 Bureau
Bur
reau National
N tional
Nati lddes Elèv
Elèves
E es Ingénieurs
Ingénieurs
s
A

Le BNEI est ainsi la mono disciplinaire* des ingénieurs et travaille de


concert avec l’organisation nationale représentative Promotion et
Défense des Étudiants* [PDE], qui regroupe les monodisciplinaires de
plusieurs filières.

Si tu souhaites obtenir plus d'informations :

www.bnei.org

Extrait du site internet :

Présentation
du BNEI
P

55
BNEI
Missions & objectifs

Le BNEI fédère aujourd'hui la grande majorité des BDE d'écoles


d'ingénieurs en France. Organisation indépendante, le BNEI a un rôle de
formation et d'information auprès des responsables associatifs et des élus
étudiants en Conseils centraux et CROUS. Ainsi, le BNEI profite de ses
événements (Assemblées Générales) pour dispenser des formations issues de
la capitalisation des expériences des associatifs comme le management
partenarial, la responsabilité des dirigeants d'association, l'organisation
d'événements, le rôle des étudiants en Conseils, la représentation étudiante
dans les écoles d'ingénieurs, l’application du processus de la Sorbonne - Bologne
(réforme LMD)… Le BNEI a pour vocation de représenter les élèves
ingénieurs, quel que soit le statut et le ministère de tutelle de leur
établissement, auprès des organismes en relation avec leur formation,
mais également auprès des ministères, des industriels ou encore à
l'étranger.

Le BNEI organise régulièrement des actions locales et nationales


permettant le développement d'un réseau d'échanges entre les élèves
ingénieurs mais également de mener une réflexion continue sur la
nature, l'organisation et l'évolution des formations et des métiers de
l'ingénieur. Le BNEI, par ses actions, engage tous les acteurs des formations
d'ingénieur dans une réflexion commune en vue de l'amélioration et de la
promotion de nos formations d'ingénieur. Nous t'invitons à te rapprocher de
ton BDE si tu souhaites participer aux Assemblées Générales [AG] que nous
organisons au minimum quatre fois par an. N’hésite pas à consulter le site du
BNEI pour connaître la date des AG.

Le BNEI est le porte-parole des élèves


ingénieurs auprès des instances nationales

6 Bureau
Bur
reau National
N tional
Nati lddes Elèv
Elèves
E es Ingénieurs
Ingénieurs
intégrez
L’Ecole de la Maîtrise des Risques
Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Bourges
Etablissement public habilité CTI, membre de la CGE

eu rs au coeu r du able
i
des ingén développement dur

Maîtrise des Sécurité et Technologies


Risques Industriels Informatiques
Ingénieurs généralistes Ingénieurs en informatique
formés à une approche experts dans la sécurité
systémique des risques des systèmes d'information,
industriels. réseaux et logiciels.
2 Filières

Conseil Énergies
Industrie Expertise
Nucléaire Recherche
Transports Informatique
Aéronautique Enseignement
Environnement Banque-Assurance

Recrutement :
Classes préparatoires : Concours Communs Polytechniques (CCP) filières MP, PC, PSI, TSI et PT
Titres : Licence 2 et 3 (1ére année) & Master 1 (2éme année) - Concours National DEUG
88 boulevard Lahitolle 18020 Bourges Cedex Tél. 02 48 48 40 00
Site : http://www.ensi-bourges.fr Courriel : concours@ensi-bourges.fr
Définition de la
formation d’ingénieur
Devenir ingénieur c’est avant tout choisir non pas un, mais des métiers.
Ce qui fait la spécificité de la formation d’ingénieur est la multiplicité des
savoirs et savoir-faire que l’élève ingénieur devra acquérir. Les formations
d’ingénieur reposent sur quatre piliers.

Les 4 piliers de la formation d’ingénieur

Les sciences de base

Ces connaissances sont le socle commun des scientifiques. Elles garantis-


sent la rigueur d’analyse de l’ingénieur, ainsi que la compréhension globale
des phénomènes physiques et de leurs mécanismes. C’est la garantie de
la capacité d’adaptation à long terme de l’ingénieur.

Les sciences de l’ingénieur

Elles développent la capacité d’adaptation de l’ingénieur à court


terme.Ces connaissances sont orientées vers le monde professionnel et
sont acquises par le biais de projets personnels (pédagogie par projet), de
stages, et de modules d’enseignement spécifiques.

La culture d’entreprise et la compréhension de l’environne-


ment économique, social, humain, éthique

C’est particulièrement à ce niveau que se différencient la formation uni-


versitaire et la formation en école. L’ingénieur devra être conscient des
enjeux économiques de ses décisions et du tissu financier connexe à l’en-
treprise. Pour cette raison, en école d’ingénieurs des modules d’enseigne-
ment de connaissance générale de l’entreprise et de l’environnement
professionnel sont proposés : cours de stratégie

8 Bureau
B
Bur
reau Na
National
tional des Elèves
Elèves IIngénieurs
ngénieurs
B

Conseils
eillss
nseil
Astuces
uces
ns
tuc
on
stu
Co
o
st
C
Comment choisir A
&
d’entreprise, d’économie, et de finance pour mieux appréhender les mou-

ole
son éco
vements financiers qui rythment la vie des entreprises, mais également
des éléments de droit pour sensibiliser aux aspects juridiques. Armé de
ces connaissances, l’évolution de l’ingénieur sera plus aisée dans le monde
professionnel, car il comprendra l’ensemble des composantes du monde de
l’entreprise (et pas uniquement les composantes techniques).

Les concours
La communication et la culture internationale

Le métier d’ingénieur est une des professions les plus internationales et


l’anglais est devenu indispensable. Il ne doit plus être considéré comme
une langue étrangère pour l’ingénieur, mais plutôt comme un outil de tra-

formation d’ingénieur métiers d’ingénieur


vail qu’il doit maîtriser, au même titre que l’informatique. L’apprentissage

Définition des
de l’anglais et l’atteinte d’un niveau soutenu (conforme aux attentes des
entreprises) sont des conditions sine qua non à l’obtention du diplôme. En
écoles, le niveau d’anglais est largement testé par des concours externes
dont les plus utilisés sont le TOEFL (Test of English as a Foreign Language)
et le TOEIC (Test of English for International Communication).

Par ailleurs, l’ingénieur doit maîtriser les outils de communication car sa


carrière de cadre l’entraînera vers le management d’équipes et la gestion
de projets. Il devra ainsi savoir présenter ses projets de manière claire et
concise, mais aussi faire preuve de charisme et savoir motiver ses colla- Définition de la
borateurs. Ces compétences sont acquises par l’élève ingénieur lors de sa
formation, notamment par l’apprentissage par projets (individuels ou en
groupe selon les cas), des cours de communication et des éléments de
psychologie, mais aussi par son implication dans la vie associative.

L’ingénieur est le cadre supérieur polyvalent par excellence. A l’aise dans


les domaines techniques grâce à son bagage scientifique, il est également
manager, et peut aussi se voir attribuer des responsabilités plus commer-
ciales.
Présentation

Toutes ces connaissances et capacités sont validées par l’obtention d’un


du BNEI

diplôme qui sanctionne cinq années d’études après le baccalauréat. Ce


diplôme est délivré par une école d’ingénieurs habilitée par la Commision
des Titres d’Ingénieur et donne automatiquement droit au grade de
master.
9
BNEI
Définition des
métiers d’ingénieur
Etre ingénieur, c'est poser et résoudre des problèmes complexes liés à la
conception, la réalisation et à la mise en œuvre de produits ou de
services. Pour résoudre des problèmes de nature technique, l'ingénieur,
dans l'industrie, le bâtiment, les travaux publics, l'agriculture ou les
services, mobilise des hommes et des moyens techniques et financiers,
dans un contexte international.

Le Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France [CNISF]


organise chaque année auprès des ingénieurs en activité une enquête
permettant de savoir ce que font les ingénieurs, en 2006, 33000
ingénieurs y ont répondu, voir www.cnisf.org, grâce à cette enquête on a
une bonne idée des métiers et secteurs d'activité des ingénieurs.

Leur salaire médian est de 52200 euros, la moitié des ingénieurs est
employée dans les très grandes entreprises de plus de 2000 salariés

Compte tenu de la diversité des métiers occupés par l'ingénieur, les


tâches réalisées sont variées:

CONCEVOIR, CHERCHER, INNOVER : ingénieur de recherche,


de développement ou d'études. Ce pôle emploie 4 ingénieurs sur 10, c'est
le pôle d'emploi majoritaire des jeunes diplômés.

PRODUIRE : ingénieur de production ou de fabrication, ingénieur


qualité. C'était autrefois le métier phare de l'ingénieur, compte tenu de la
mondialisation, ce secteur est un peu en recul.

ORGANISER : ingénieur gestion de production ou logistique,


ingénieur méthodes de production ou ingénieur de maintenance de l'outil
de production. Beaucoup de fonctions transversales sont nécessaires dans
l'industrie et les services.

L'industrie est le premier secteur d'emploi (49,2%), le tertiaire emploi


44,3%, le bâtiment travaux publics 4,5% et l'agriculture 2%.

10 Bureau
Bur
reau Na
National
tional des Elèves
EElèves IIngénieurs
ngénieurs
génieurs
C

& Conseils
Comment choisir Astuces
ole
son éco
Outre ses compétences scientifiques et techniques, l'ingénieur doit sa-
voir travailler en équipe et de communiquer. L'ingénieur, quelle que
soit sa fonction de base, doit pouvoir motiver et animer des équipes,
ê t r e
attentif à la protection de l'homme, de l'environnement, dans un souci

Less concours
d'éthique professionnelle, mais certaines fonctions sont plus axées sur
ces taches :

MANAGER : des groupes humains dans un atelier, un labora-


toire, une entreprise, un groupe d'entreprises.

d’ingénieur
VENDRE, COMMUNIQUER : ingénieur technico commercial,
formateur, rédacteur technique.

Définition des
formation d’ingénieur métiers d’ing
Au cours de sa vie, un ingénieur occupe souvent plusieurs
postes, la tendance est d'aller de postes à dominante technique vers
des postes plus managériaux en fin de carrière, cette évolution dépend
de la
personnalité et des attentes de l'ingénieur.

La carrière de l'ingénieur se déroule dans un contexte mondial, c'est


pourquoi la connaissance de plusieurs langues étrangères est fon- Définition de la
damentale.

Les déplacements à l'étranger sont le lot de nombreux ingénieurs quelle


que soit leur branche d'activité ou la taille de leur entreprise.

Actuellement 13% des ingénieurs diplômés ont leur emploi hors de


France. En 2005, 26% des ingénieurs ont entrepris une mobilité géo-
graphique (74000 personnes), les 4 principales zones d'emploi à
l'étranger sont : les états unis 14%, la Suisse 14%, l'Allemagne 12%
Présentation

et la Grande Bretagne 10% : avoir des responsabilités à l'international


du BNEI

entraîne en moyenne un salaire plus élevé de 9,4%.


En France il y a actuellement 585200 ingénieurs diplômés de moins de
60 ans.

11
BNEI
Les concours

Les différentes filières:

A.T.S
Adaptation techniciens supérieurs
B.C.S.P.T
Biologie, Physique, Chimie et Sciences de la
Terre
M.P
Maths & Physique
P.C
Physique-Chimie
P.S.I
Physique & Sciences de l’ingénieur
P.T
Physique & Technologies
T.B
Technologies & Biologie
T.P.C
Technologies & Physique-Chimie
T.S.I
Technologies & Sciences de l’ingénieur

12 Bureau National des Elèves Ingénieurs


École
École N
Nationale
ationale S
Supérieure
upérieure d
d'Ingénieurs de C
Caen
aen
&CCentre
entre de Recherche
Recherche

<EJ@:8<E
<EJ@:8<
<E
LeZlijljX[Xgk„~m
LeZlijljX[Xgk„~mfjXdY`k`fej#
 mfjXdY`k`fej#
gfli[\m\e`i[\j`e^„e`\lijZfdg„k\ekj\kfg„iXk`fee\cj
gfli[\m\e`i[\j`e^
 ^„e`\lijZfdg„k\ekj\kfg„
 „iXk`fee\cj
;`gcd\[Ë`
 `e^„e`\li
;`gcd\[Ë`e^„e`\li
›<c\Zkife`hl\\kG_pj`hl\8ggc`hl„\1
›<c\Zkife`hl\\kG_pj`hl\8ggc`hl„\1
j   +jg„Z`Xc`k„j\e]fidXk`fe`e`k`Xc\
+jg„Z
 Z`Xc`k„j\e]
  fidXk`fe`e`k`Xc
 \
d`Zi
d`Zif„c\Zkife`hl\#k„c„Zfdj#XlkfdXk`hl\\kg_pj`hl\Xggc`hl„\#^„e`\elZc„X`i\
` f„c\Zki
„c k fe`hl\
` #k„c„
k„c„„ fdj#Xlk
„Z  kfdXk`hl\\
k`  kg_
k _pj`hl
` l\Xggc`hl„\
 c` „ #^„e`\elZc„X`i
 „ `  c„ ` \
›@e
›@e]fidXk`hl\
]fidXk`hl\
`dX^\\
`dX^\\kdlck`d„[`X#dfe„k`hl\\kj„Zli`k„`e]fidXk`hl\#dfe„k`hl\\kj„Zli`k„
kdlck`d„[`X#d
 dfe„k`hl\\  kj„Zli`k„`e]fidXkk`hl\#dfe„k`hl\\kj„Zli`k„
[\
[\jjpjk…d\jXggi\ek`jjX^\
jjpjk…d\jXggi\ek`jjX^\
›DXk„i`Xlo $:_`d`\
›DXk„i`Xlo$:_`d`\
dXk„i`Xlo\ k„e\i^`\#ddXk„i`Xloj kilZkliXlo\kjpek__…j\fi^Xe`hl\#g„kifZ_`d`\
dXk„i`Xlo\k„e\i^`\#dXk„i`XlojkilZkliXlo\kjpek_…j\fi^Xe`hl\#g„kifZ_`d`\
F
Flm \ikli\\e)
 )''01
''0 ]]fidXk`fe\eXggi\ek`jjX^\#d„ZXe`hl\\k^„e`\[\jdXk„i`Xlo
Flm\ikli\\e)''01 fidXk`fe\eXggi\ek`jjX^\#d„Z
 „ Xe
e`hl\\
 k^„e`\[\
 „  jdXk„i`Xlo
 „ 

:fejkil`j\qmfki\Xm\e
e`iX
 m\ZcË<EJ@:8<E
8[d`jj`fej1jli:feZflij:fddlejGfcpk\Z_e`hl\j
8[d`jj`fej1jli:feZ
Zflij:fddlejGfcpk\Z_e`hl\j

›Le\gfc`k`hl\]fik\m\ijcË`ek\ieXk`feXc1
›Le\gfc`k`hl\]fik\m\ijcË`ek\ieXk`feXc1
 +
+,XZZfi[jXm\Z[\jle`m\ij`k„j„kiXe^…i\j#jkX^\j\k*…d\Xee„\~c˄kiXe^\i
,XZZfi[jXm\Z[\jle`m\ij`k„j„kiXe^…i\j#jkX^\j\k*…d\Xee„\~c˄kiXe^\ii

›Lei„j\Xl[Ë\eki\gi`j\jXZk`]\kg\i]fidXek1
›Lei„j\Xl[Ë\eki\gi`j\jXZk`]
 \kg\i]fidXek1ggXik\eX`i\j`e[ljki`\cj`dgc`hl„j[XejcX]fidXk`fe#-,''[`gcd„j#jkX^\j
Xik\eX`i\j`e[ljki`\cj`dg
 gc`hl„j[XejcX]
   fidXk`fe#-,''[`gcd„j#jkX^^\j

 fki\Zlijlj1leZ
›Le\ZfdgfjXek\[peXd`hl\[Xejmfki\Zlijlj1
›Le\ZfdgfjXek\[peXd`hl\[
 [Xejm leZ\eki\[\.CXYfiXkf`i\j[\i\Z_\iZ_\[Ë\oZ\cc\eZ\
\eki\[\.CXYfiXkkf`i\j[\i\Z_\iZ_\[Ë\oZ\cc\eZ\

›/'[\j[`gcd„j[\cX
›/'[\j[`gcd„j[\cXgifdfk`fejfikXek\fekkiflm„le\dgcf`\edf`ej[\[\lodf`j
   Xgifdfk`fejfikXek\fekkiflm„le
 e\dgcf`\edf`ej[\[\lodf`j
    
›-'[\jjkX^\j[„YflZ_\ekjlile\gifgfj`k`fe[\ZfekiXk[\kiXmX`c
›-'[\jjkX^\j[„Yfl
 lZ_\ekjlile\gifgfj`k`fe[\ZfekiiXk[\kiXmX`c

<EJ@:8<E$-#9flc\mXi[DXi„Z_XcAl`e$(+',':X\eZ\[\o+
<EJ@: 8<E$-#9flc\mXi[DXi„Z_XcAl`e$(+',':X\eZ\[\o+
K„c%**"'
K„c%**"' )*(+,).,'$=Xo%**"'
)*(+,).,'
 '$= )*(+,)..*
 Xo%**"' )*(+,)..*
ATS (Adaptation
Technicien Supérieur)
En filière ATS les candidats ne passent qu’une seule série d’épreuves
écrites commune aux 43 écoles accessibles sur concours ATS. Ces
épreuves sont ensuite utilisées par les écoles auxquelles ils se sont inscrits.
A noter qu’aucun candidat ne peut s’inscrire plus de deux fois à ce
concours.

Ensuite, en cas d’admissibilité, les candidats sont invités à passer des


épreuves orales d’admission. Ces épreuves sont communes pour une ma-
jorité des écoles. Cependant quelques établissements organisent leurs
propres oraux. C’est le cas de l’ENSAIT, l’IFMA, l’EIC, l’ENSISA, l’ESITC
Caen, l’ENI Val de Loire, télécom INT et le Réseau POLYTECH.

Les épreuves écrites se déroulent aux du 13 mai au 15 mai.


Les oraux communs se déroulent à l’ENSEA (Cergy) du 15 au 18 juin
Les oraux spécifiques se déroulent à partir du 22 juin.

Le nombre approximatif de places et les frais d’inscription de l’année sont


les suivants :

Chaque candidat doit payer une somme fixe de 56 (28 s’il est boursier)
plus une somme variable par école indiquée ci-dessous.

• pour l’ENSEA, l’EC Lille, l’EC Nantes, l’EC Marseille, l’ENSAM, l’EN-
SMA, l’ISAT, l’ESIREM, TELECOM St Etienne, l’ECE, l’ESIEE Amiens, l’ESIEE
Paris, l’ESIGELEC, l’ESTIA, l’ESIEA Paris, l’ESIEA Ouest, l’EPMI, 3iL, l’EIPC,
l’ISPA, l’ISMANS, l’ESIGETEL, l’ENSSAT : 20  par école choisie,

• pour l’ESTP : 10  par spécialité choisie,

• pour l’ENI Val de Loire, l’ENSISA, l’ENSAIT, l’ESIX Normandie,


l’IFMA, TELECOM Sud Paris : 10  par école choisie,

• pour le Réseau POLYTECH : 50  (inscription aux 14 filières des


11 écoles du réseau simultanément)

14 Bureau National des Elèves Ingénieurs


D

& Conseils
tuces
Les épreuves écrites d’admissibilité communes et leurs coefficients sont
résumées dans le tableau ci-dessous :

nature durée coeff

son
Math problème 3h 3
Phy problème 3h 3
génie élec 3h 2

C
SI
génie méca 3h 2

Less concours
Français résumé + commentaire 3h 2
Anglais QCM 1h 1
Langue choisie QCM 1h 1

génieur
Les épreuves orales d’admission communes et leurs coefficients sont
rappelées dans le tableau ci-dessous :

nature durée coeff


Math Interrogation 30 min 2
Phy Interrogation 30 min 2
Interro génie élec 30 min 2
SI Interro génie
méca 30 min 2
Langue
choisie Interrogation 30 min 2

Les épreuves orales d’admission spécifiques à l’ENSAIT, l’IFMA, l’EIC,


l’ENSISA, l’ESITC Caen, l’ENI Val de Loire, télécom INT et au Réseau
POLYTECH sont à consulter sur leur site respectif.

Pour plus d’information sur ce concours, rendez vous sur :


http://www.concours-ensea.org/

15
BNEI
BCPST (Biologie,
chimie, physique et
sciences de la terre)
En filière BCPST il existe trois banques d’épreuves pour les écrits. Cela
signifie que les épreuves d’admissibilités de toutes les écoles d’une même
banque sont communes. Ce qui peut différer ce sont les coefficients et les
barres d’admissibilité donnés aux épreuves selon les écoles : c’est-à-dire
qu’au sein d’une même banque on peut avoir des résultats d’admissibilité
différents selon les écoles (c’est le cas dans certaines banques mais pas
dans toutes). Ensuite, certaines banques se divisent en plusieurs groupes
pour les oraux.
Les trois banques pour les écrits sont :

1. Agro-Véto : (d’après la notice 2007 publiée sur le site du SCAV)


- A BIO (les ENSA, les ENITA, la FIF)
- A ENV (Alfort, Lyon, Nantes, Toulouse)
- A PC BIO (écoles de chimie : ENSCL, ENSCM, ENSCP, ESPCI)
Pour ces trois groupes, les épreuves orales sont communes à toutes
les écoles du groupe.
- A ARCH BIO: les épreuves orales sont divisées en 3 groupes :
l’ENSTIB Epinal,
les écoles du groupe A (Archimède) : ESBS, ESIL, ESMISAB,
ESTBB, ISIFC, ISTAB,
les écoles du groupe P (réseau Polytech’), parmi lesquelles 9
spécialités :
• Clermont : génie biologique
• Grenoble : géotechnique
• Grenoble : technologies de l’information pour la santé
• Lille : industries agro-alimentaires
• Montpellier : sciences et technologies de l’eau
• Montpellier : sciences et technologies des industries alimentaires
• Nice : génie biologique
• Paris UPMC : agro-alimentaire
• Tours : aménagement

16 Bureau National des Elèves Ingénieurs


Lors de l’inscription au concours, le candidat doit choisir à quel groupe
d’écoles il souhaite se présenter (A, P ou les deux). Il doit également
choisir son centre d’oral, parmi toutes les écoles du groupe
(indépendamment de ses préférences pour chaque école)

Nombre de places offertes en 2006 :


INA P-G 182 
ENSAM 97 ENV Alfort 93
Agrocampus Rennes 96 ENV Lyon 93
ENSAT 90 ENV Nantes 93
ENSAIA 92 ENV Toulouse 93
ENSIA 46 
ENSHAP 38
ENSBANA 39 
ENSTIB 14
FIF (fonctionnaires) 3
FIF (civils) 29
Groupe A 81
ENITAB 59
ESBS 6
ENITAC 44
ESIL Biomédical 3
ENITIAA 53
ESIL Biotechnologies 10
ENESAD 35
ESIP 3
ESMISAB 13
 ESTBB 22
ENSCL 5 ISIFC 8
ENSCM 4 ISTAB 19
ENSCP 2
ESPCI 5 Groupe P 64
EPUPMC 5
Polytech’Clermont 11
Polytech’Grenoble 5+3
Polytech’Lille 14
Polytech’Montpellier 5+8
Polytech’Nice 8
Polytech’Tours 10

18
D

& Conseils
tuces


Frais en €
Dossier
Non Boursiers / Boursiers

1 concours 235 / 142


2 concours 284 / 188

son
3 concours 320 / 220
4 concours 332 / 230

C
       

Less concours


Frais en €
Oraux
Non Boursiers / Boursiers

génieur
Oral groupe A 50 / 25
Oral groupe P 50 / 25
Oral école indépendante 20 / 10



Bio Bio Maths Maths LV
Français
(A) (B) Chimie Phys (A) (B)
A BIO 3 5 4 4 4 4 4 4
A ENV 5 5 4 4 3 3 5 4
A PC BIO 2 2 8 8 5 5 4 4



TP LV Info LV
Bio TIPE Géol Chim Phys Maths Géo
Bio (option) (option)
A BIO 3 3 6 2 3 3 4 2 4 3 3
A ENV 6 4 6 1 4 3 1 1 4 3 3
A PC BIO - 2 4 - 8 8 6 - 4 3 2

19
BNEI
Les épreuves orales des concours A BIO, A ENV et A PC BIO se déroulent
à Paris et en région parisienne.
Les épreuves de TP de biologie, biologie, géologie, maths, physique,
chimie sont à calendrier imposé. Les autres épreuves orales (géographie,
TIPE, LV et les options) sont à calendrier libre, c’est-à-dire que le
candidat choisit les horaires au moment de l’inscription des épreuves
orales qui a lieu sur internet.
Pour le concours Archimède le candidat peut choisir son calendrier
d’épreuves orales.

2. ENS : Ulm, Cachan, Lyon


Les épreuves écrites et orales sont communes aux trois écoles.
Cependant, chaque école fixe sa propre barre d’admissibilité car les
coefficients diffèrent pour chaque école.

Le candidat doit choisir entre « option biologie » et « option sciences de


la terre » pour Ulm et Lyon. A Cachan il s’agit uniquement de biologie.



Sciences
Option Biologie Chimie de la Physique
Terre
Bio 7 4 2 2
Ulm
Géol 4 3 5 3
Bio 8 4 4 4
Lyon
Géol 4 3 8 5
Cachan (bio) - 8 5 4 2

Epreuves d’admission :
Epreuves écrites :
Toutes les épreuves écrites sont passées en même temps, mais les
épreuves suivantes ne sont corrigées que si le candidat est admissible :

Maths Français LV1 LV2


Ulm 16 8 3 3
Lyon 4 2 1.5 -
Cachan 4 3 2 2

20
D

& Conseils
tuces
Epreuves orales d’admission :

Les épreuves communes orales on lieu à la rue d’Ulm.


Les épreuves de langues ont lieu à Cachan et les TP en alternance à
Cachan ou a Lyon.
L’épreuve de TP est soit bio soit chimie physique par tirage au sort.
Le calendrier des épreuves orales n’est pas soumis au choix du candidat,

son
cependant en cas de chevauchement avec d’autres oraux le service des
concours peut effectuer quelques modifications dans un bref délai après la
publication des calendriers.

C
Less concours
Option Bio Chimie Géol Physique TIPE TP LV1
Bio 24 20 10 15
Ulm 15 12 4
Géol 17 14 19 19
Bio 8 5
Lyon 3 3 4 6 2
Géol 5 8
Cachan
- 12 8 - - 4 8 3
(bio)

génieur
3. G2E :
ENGEES fonctionnaire, ENGEES civil, ENSG, ENSIL (eau et
environnement), EOST, ENTPE, ESIP (génie civil – eau et environnement),
Polytech’Paris UPMC (Sciences de la Terre), Polytech’Orléans

Frais d’inscription l’année passée :

Frais en €
Dossier
Non Boursiers / Boursiers

G2E 200 / 100


ENTPE Géol fonctionnaire 284 / 188

Nombre approximatif de places:


ENSG 64
Polytech’Orléans 22
ENGEES civil 22
ENGEES fonctionnaire 1
ENTPE fonctionnaires 10
ENSIL 6
EOST 6
ESIP 5
Polytech’Paris UPMC 5

21
BNEI


Chimie Français Physique Bio 1 Bio 2 Maths Géol
4 5 4 1.5 1.5 5 3

La liste d’admissibilité est commune à toutes les écoles, mais elles


n’appliquent pas toutes les mêmes coefficients pour les épreuves
d’admission.

Coefficients des épreuves d’admission (les oraux ont lieu au lycée Saint
Louis à Paris, le candidat ne choisit pas les horaires):

TP LV2
Maths Phys Chimie TIPE LV1
Géol option
ENGEES 4 5 1 3 8 5 2
ENSG, Polytech’Orléans,
ENSIL, ESIP, 4 4 2 4 5 5 2
Polytech’Paris UPMC
ENTPE, EOST 6 6 1 3 5 3 2

Les épreuves écrites se déroulent généralement les trois premières


semaines de mai. En règle générale elles se passent comme suit : une
semaine Agro-Véto, un peu plus d’une semaine ENS, et enfin 3 jours G2E.

Les épreuves d’admission (oraux, entretiens, TP) se déroulent au long de


l’été et les convocations sont personnalisées.

22
r Cultive ta différence
tu Deviens Ingénieur en Sciences de la Terre,
n fu u ! du Vivant et de l’Environnement
Mo burea
>> Grande Ecole d’Ingénieur – Recrutement :
Prépas BCPST, PCEM1, PC, MP, PT, PSI
>> 3 formations d’ingénieur
>> Campus avec 750 chambres, restauration,
infrastructures sportives et plus de 40 associations
étudiantes aux portes de Paris
>> Accompagnement pour un projet professionnel d’avenir
>> LaSalle Beauvais est membre
du réseau international
des Universités LaSalle

www.lasalle-beauvais.fr
M-P (Maths & Physique)

Ecole Polytechnique
Le nombre de places attribuées pour l’Ecole Polytechnique pour la session
2009 est de 188 places reparties de la manière suivante :

- 105 places pour les étudiants de l’option informatique


- 83 places pour les étudiants de l’option physique et science de
l’ingénieur

Les frais d’inscriptions en filière MP s’élèvent à 60  pour l’Ecole


Polytechnique.

Le concours se déroule en deux phases :

Phase d’admissibilité composée uniquement d’épreuves écrites :

ADMISSIBILITES Informatique PSI


Mathématiques 1 8 8
Mathématiques 2 7 7
Informatique 6
Physique 1 6 6
Physique Sciences de l'Ingénieur 6
Composition Française 6 6
Total 33 33

Les candidats 3/2 bénéficient de 50 points supplémentaires tandis que les


candidats 5/2 ne bénéficient que de 30 points de bonification.

24
D

& Conseils
tuces
Phase d’admission composée d’épreuves écrites, orales, pratiques et
sportives :

ADMISSIONS Informatique PSI

son
Epreuves écrites
Informatique * 4 4

C
LV Obligatoire Expression Ecrite 3 3

Less concours
LV Obligatoire Version 3 3
Epreuves Orales et TP
Mathématiques 1 16 16
Mathématiques 2 16 16
Physique 20 20

génieur
Chimie 9 9
Analyse de Documents Scientifiques 15 15
Français 8 8
Langue Obligatoire 8 8
Langue Facultative ** **
Education Physique et Sportive *** 5 5
Total 107 107
* : l’épreuve d’informatique prend un coefficient égal à 6 pour
l’admissibilité et passe à 10 (6+4) en phase d’admission
** : seules les notes N au-dessus de 10 comptent, ensuite 4*(N-
10) points sont ajoutés au total
*** : un barème masculin et féminin est appliqué à chaque can-
didat

En substitution des points de bonification de la phase d’admissibilité, les


candidats 3/2 ajoutent 120 points supplémentaires contre 80 pour les
candidats 5/2.

A noter également que chaque candidat est assujetti à une visite médicale.

25
BNEI
ENS Ulm/Lyon/Cachan :
La filière MP ouvre sur les trois écoles ENS : Ulm (Paris), Lyon et Cachan.
Le nombre de places attribuées lors de la session 2009 est de:

Ecole Groupe Places


ENS Ulm MP/MPI 40
Info 8
ENS Lyon MP/MPI 19
Info 19
ENS Cachan MP/MPI 25
Info 19
Total 130
Les frais d’inscription sont gratuits pour ces écoles.

Coefficients des épreuves écrites comptant pour l’admissibilité :

Groupe MP/MPI Groupe I


ENS Ulm ENS Lyon ENS Cachan ENS ENS ENS
MP MPI MP MPI MP MPI Ulm Lyon Cachan

Informatique MPI 5 4 4 4 4 5
Mathématiques MPI 1 6 6 4 4 5 5
Mathématiques MPI 2 4 4 4 5 5 4 4 4
Physique MPI 6 5 4 4
Math-Info I 4 4 5
Physique PC 2 4 4
Chimie PC 4 4
Total 16 16 12 12 14 14 12 12 14

Les candidats du Groupe I doivent choisir une option parmi trois matières
(mathématiques MPI 2, Physique PC 2 et Chimie PC dont les coefficients
apparaissent en italique).

26
D

& Conseils
tuces
Coefficients des épreuves écrites et orales comptant pour l’admission
Epreuves Groupe MP/MPI Groupe I
Ecrites ENS ENS ENS ENS ENS ENS
Ulm Lyon Cachan Ulm Lyon Cachan

son
Français 8 2 3 2 2 3
Langue Etrangère 1 3 1,5 2 1,5 1,5 2
Langue Etrangère 2

C
3 2

Less concours
Total 14 3,5 7 3,5 3,5 5

Epreuve Orales Groupe MP/MPI Groupe I


ENS Ulm ENS Lyon ENS Cachan ENS ENS ENS
MP MPI MP MPI MP MPI Ulm Lyon Cachan
Mathématiques Ulm 25 20

génieur
Mathématiques Lyon 6 4
Mathématiques Cachan 12
Mathématiques U/L/C 15 10 4 4 8 8 4 4 6
Physique Ulm 20 20
Physique L/C 4 4
Physique U/L/C 10 4 3 6 6
Chimie L/C 4 4 5
Informatique U/L/C 20 3 12 4 4 12
TP d'Algo U/L/C 4 4 8
TIPE 8 8 1,5 1,5 2 2 1 1,5 2
Langue Vivante U/L/C 3 1,5 2 1,5 1,5 2
Total 81 81 17 17 30 30 14,5 15 35

Les candidats du Groupe I doivent choisir une option parmi trois matières
(Mathématiques U/L/C, Physique L/C et Chimie L/C dont les coefficients
apparaissent en italique).

Les épreuves écrites se déroulent généralement durant la deuxième


quinzaine du mois de mai. Les épreuves orales, quant à elles, s’étalent
entre mi juin et mi juillet.

27
BNEI
Centrale-Supélec
Ce concours commun regroupe 9 écoles, chacune fixant ses barres
d’admissibilité et d’admission. L’inscription est se fait par école.

Le nombre de places par école est attribué comme suit :

Ecoles Places Ecoles Places


Ecole Centrale Paris 140 SupOptique étr. 2
Ecole Centrale Paris étr. 10 Ecole Centrale de Lille 90
Supélec 135 Ecole Centrale de Marseille 72
Supélec étr. 2 Ecole Centrale de Nantes 135
Ecole Centrale de Lyon 125 ENSEA 60
SupOptique 34 ENSIIE 75
Total 880

Frais d’inscription :
Ecoles Boursier Non boursier
ECP 0 87
ECP étr. 87 87
ECP + ECP étr. 87 131
Supélec 0 87
Supélec étr. 0 87
Supélec + Supélec étr. 45 131
ECL 0 87
SupOptique 0 87
SupOptique étr. 0 87
SupOptique + SupOptique étr. 45 131
ECLille 0 87
ECM 0 87
ECN 0 87
ENSEA 0 87
ENSIIE 0 87

Les épreuves écrites sont au nombre de 7 (6 pour les candidats étrangers)


et se répartissent selon les coefficients suivants :

28
D

& Conseils
tuces
MI MII Ph Ph-Ch S2I/Info Rédac LV Total
ECP 11 11 7 7 8 11 6 61
ECP étr. 11 11 7 7 8 2 46
Supélec 12 12 10 10 6 10 8 68
Supélec étr. 12 12 10 10 6 2 52
ECL 10 10 8 8 7 10 7 60

son
SupOptique 12 12 10 10 8 11 8 71
SupOptique étr. 12 12 10 10 8 2 54

C
ECLille 12 12 8 8 7 11 8 66
ECM 12 12 9 9 10 11 8 71

Less concours
ECN 10 10 7 7 10 11 7 62
ENSEA 11 11 11 11 8 11 8 71
ENSIIE 14 14 6 6 9 10 8 67

Les candidats 3/2 bénéficient de 50 points supplémentaires (60 pour


Supélec, SupOptique et ENSIIE).

génieur
A l’issue des épreuves écrites, les candidats admissibles doivent pas-
ser les épreuves orales suivantes :

MI MII PI PII Chimie TP Phy TIPE LVI Rédac LVII Total


ECP 12 12 6 6 6 8 8 8 2 66
ECP étr. 12 12 6 6 6 8 8 58
Supélec 10 10 9 9 3 7 8 6 4 62
Supélec étr. 10 10 9 9 3 7 8 56
ECL 12 12 10 10 5 7 10 8 6 3 80
SupOptique 10 10 10 10 4 7 8 6 4 65
SupOptique étr. 10 10 10 10 4 7 8 59
ECLille 12 12 8 8 6 8 8 8 3 70
ECM 12 12 10 10 8 8 8 7 3 75
ECN 12 12 10 10 6 8 8 9 2 75
ENSEA * 14 12 8 10 8 3 52
ENSIIE * 24 12 8 8 2 54
* : dans ces deux écoles, les candidats font la moyenne entre MI/MII et PI/PII pour
obtenir respectivement une seule note de Mathématiques et de Physique.
La note de rédaction est reprise pour le total des points des épreuves orales pour l'ECL
et l'ENSIIE.
La note facultative de LVII est prise en compte en multipliant le coefficient par le nom-
bre de points obtenus supérieurs à 10 puis sont ajoutés au total des points des
épreuves orales.

BNEI
Le candidats 3/2 bénéficient de points supplémentaires à ajouter dans le
total des points contant pour l’admission. Ils s’élèvent à 25 points sauf
pour Supélec, SupOptique (30 points) et ENSIIE (60 points).

Les épreuves écrites se déroulent généralement fin avril/début mai et les


épreuves orales débutent vers fin juin.

Banque Mines-Ponts
La banque Mines-Ponts se décompose en plusieurs autres concours :

Le Concours Commun Mines-Ponts regroupant l’ENPC, l’ENSAE,


l’ENSTA, l’ENST Paris, l’Ecole des Mines de Paris, l’Ecole des Mines de
Saint-Etienne, l’Ecole des Mines de Nancy et l’ENST Bretagne.
Le Concours des ENSTIM regroupant l’Ecole des Mines d’Albi,
l’Ecole des Mines d’Alès, l’Ecole des Mines de Douai et l’Ecole des Mines de
Nantes.
Le Concours TELECOM INT regroupant TELECOM INT, l’ESIIE
Paris, l’ISMEA, MATMECA, l’ISTASE, l’ENSG (civils) et l’ESIAL.
Le Concours TPE regroupant l’ENTPE, l’ENM, l’ENSG (fonction-
naire), l(ENTM, l’Ecole des Mines de Douai (fonctionnaire) et l’EIVP.
Le Concours ENSAE Statistiques.
Le Cycle International Centrale-Supélec commun à l’ECP,
Supélec, l’ECL et l’ECLille.

Nombre de places approximatif par concours :

Concours Places
C. C. Mines-Ponts 447
Concours TPE 103
Concours ENSAE Statistiques 45
Concours des ENSTIM 76
Concours TELECOM INT 162
C. I. Centrale-Supélec 20
Total 853

30
D

& Conseils
tuces


 
 
 
 
 
 

son
 

           

C


Less concours


          
         
         
         
         

génieur
         
          
          
         
          
         



        
       
        
       
        
       
        
       
        
       
         
         
        
Centrale-
        
Supélec         



           


31
BNEI




Concours Communs Polytechniques


        



 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 1 404




       
        
       


32
D

& Conseils
tuces


 
  
 
 

son
 
 
 

C
 

Less concours
 
 
 
 

 

génieur
 
 
 
 
 
 
 
 
 




  





Pour l’admission, il faut tenir compte de l’addition des notes obtenues à


l’écrit et à l’oral dans le total des coefficients .

33
BNEI

           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           

           
           




          


      
      
      
      
      

        
         


       
       

         
         
34
D

& Conseils
tuces
Remarque : l’EOST affecte un coefficient égal à 14 pour son entretien
spécifique.

Le Concours Commun Polytechnique attribue 30 points à l’issue des


épreuves orales aux candidats 3/2.

son
Les épreuves écrites des C. C. P. se déroulent vers fin avril et les épreuves
orales entre mi juin et mi juillet.

C
E3A

Less concours
Ce Concours se décompose en plusieurs écoles ou groupes d’écoles :
ENSAM
ESTP
ARCHIMEDE lui-même décomposé en sous groupes :
Concours A : ARCHIDF (IFIPS-ISTG-ISTY), EIC, ENSIBS, ENSIM,
ENSSAT, ESBS, ESIEC, ESIL, ESIREM, ESSTIN, IFSIC, ISIFC, ISITV et

génieur
ISTIL.
Concours P POLYTECH : POLYTECH’Clermond-Ferrand, POLY-
TECH’Grenoble, POLYTECH’Lille, POLYTECH’Marseille, POLYTECH’Montpel-
lier, POLYTECH’Nantes, POLYTECH’Nice Sophia, POLYTECH’Orléans,
POLYTECH’Paris UPMC, POLYTECH’Savoie et POLYTECH’Tours.
Autres : ENSIL, ENSTIB, ESIP et IDC.
Autres : ECE, EFREI, EIPC, EIPI-ISPA, ENSAIT, EPMI, ESB, ESIEA,
ESIGELEC, ESIGETEL, ESITC Caen, ESME Sudria, ESTIA, IFMA, ISMANS,
ITECH Lyon, 3IL et Concours FESIC Prépa (ESCOM, ESEO, HEI, ISEN Brest,
ISEN Lille, ISEN Toulon, ISEP, LaSalle Beauvais et Louis de Broglie).



  
 
 
 


 
 
 
 
 

35
BNEI
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 
  
 
 
 

 
 
  
  
 
 
 
 
 
 

36
D

& Conseils
tuces
 
 

 
  
 

son
 
 

C
 

Less concours


 

       

génieur
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
          

37
BNEI
      



          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          

Une épreuve facultative de LV2 est possible à l’ENSAM attribuée d’un


coefficient égal à 1 pour les notes supérieures ou égales à 10. A l’ENSAIT,
la note d’entretien et de LV peut être éliminatoire. Une présentation du
TIPE est prévue à l’ISMANS et est spécifique à Louis de Broglie (partie C,
coefficient * égal à 5).

A l’ESB, l’épreuve optionnelle est une épreuve de physique.

      


      

Les épreuves écrites du Concours e3a se déroulent courant mai et les


épreuves orales entre mi juin et mi juillet.

38
Brest - Rennes
Toulouse
w w w. t e l e c o m - b r e t a g n e . e u

le
G r a n de Éco
e
t r e z d a ns u n r a l i s t e r e t ag n
e
En r g é n é c o m B
ni eu él é
d ’ i n gé I n g é ni eu r T ts (apr
ès CPG
E)
e z … n
De v e n
s -P o
n Mine
commu
ncours
o carte
n s ur C urs à la
Admiss
io
ou r u n parco et 2 a
:
nnées Réseaux, e

erte p
re
e,
n o uv b les en 1 ue, Informatiqu
io
format
d ula hysiq
ent mo ique et p
Une nem
’enseig t du signal, Élec
tron
aines d men
! 5 domatiques et traite aines
Mathém et sciences hum l'informat
ion
Économie 3
e
a nnée : es lo giciels e traite ment de
n èm d
choix e e systèmes, Syst faires, Systèmes
res au d af
! 4 filiè e et intégration services et des
Ingénie ri rie des
x, Ingénie ays
et réseau ec 26 p
nge av
s d’écha s
! 40 ac
c o rd iplô em née
bles d et la 3 an
e

de dou
e

il it é s ible en tre la 2
s ib oss es
tre ris
p o s ris e p p
! 27 ep
en entr rs d’en
césure ubateu e
sur sit
e d e 2 in c
! Anné e et
admission@telecom-bretagne.eu
e s de re
cherch
p le x e sportif
et com ut Télécom
ora to ir
02 29 00 11 11 ! 6 lab ration
e n t , restau e, membre de l’Instit
em
Héberglication de Polytechdne Bretagne.
iqu
pp e
École d’a ersité européenn
niv
et de l’U
P-C: Physique - Chimie

X-ESPCI



 
 
 
 



 
 
 



  
  
  
  
  
  
  

      

      


40
D

& Conseils
tuces



  

  

son
  
  

C


Less concours
  
  
  
  
  
  

génieur
  
  
  
  
  






En substitution des points de bonification de la phase d’admissibilité, les


candidats 3/2 rajoutent 120 points supplémentaires contre 80 pour les
candidats 5/2.

A noter également que chaque candidat est assujetti à une visite médicale.

41
BNEI
ENS: ULM, LYON, CACHAN






 
 
 
 
 







  
   
  
    
       
       
       
       
       
       
       
       

Les candidats du Groupe I doivent choisir une option parmi trois matières
(mathématiques MPI 2, Physique PC 2 et Chimie PC dont les coefficients
apparaissent en italique).

42
BNEI
D

C tuces
Less concours & Conseils
génieur son
Coefficients des épreuves écrites et orales comptant pour l’admission :

  


      
      
      
      
      

  
   
  
     
        
        
        
        
        
        
        
        
        
       
       
        
      
      
        

Les candidats du Groupe I doivent choisir une option parmi trois matières
(Mathématiques U/L/C, Physique L/Cet Chimie L/C dont les coefficients
apparaissent en italique).

Les TP de Physique U/L/C et de Chimie U/L/C sont optionnels à l’ENS Ulm.

Les épreuves écrites se déroulent généralement durant la deuxième quin-


zaine du mois de mai. Les épreuves orales, quant à elles, s’étalent entre
mi juin et mi juillet.

44
D

& Conseils
tuces
CENTRALE SUPELEC
Ce concours commun regroupe 12 écoles, chacune fixant ses barres
d’admissibilité et d’admission. L’inscription est se fait par école.

Le nombre approximatif de places par école est attribué comme suit :

son
Ecoles Places
ECP 85
ECP étr. 2

C
Supélec 90

Less concours
Supélec étr. 2
ECL 60
SupOptique 27
SupOptique étr. 2
ECLille 45
ECM 50

génieur
ECN 67
ENSEA 20
ENSIIE 10
Total 460


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ENSEA 
ENSIIE 

45
BNEI
Les épreuves écrites sont au nombre de 7 (6 pour les candidats étran-
gers) et se répartissent selon les coefficients suivants :

        


        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        

Les candidats 3/2 bénéficient de 50 points supplémentaires (60 pour Su-


pélec, SupOptique et ENSIIE).

A l’issue des épreuves écrites, les candidats admissibles doivent passer


les épreuves orales suivantes :

           
           
           
           
           
           
           

           
           
           
           
         
         

46
Formations aéronautiques:
ENAC, la référence
Ingénieur ENAC Ingénieur électronicien
des systèmes de la sécurité
Ingénieur du contrôle aérienne
de la navigation aérienne
Pilote de ligne
Véritable “université de l’Aviation Civile”,
l’ENAC est l’unique exemple d’une école formant
à toutes les disciplines et à tous les métiers
de l’aéronautique civile.

www.enac.fr
7 avenue Edouard-Belin • BP 54005 • 31055 Toulouse cedex 4

Votre avenir se construit ici

"Le diplôme Centrale Marseille


"Centrale Marseille m'a aidé à bâtir mon projet attire les employeurs car il offre
professionnel personnel, grâce notamment aux stages, une bonne lisibilité, c'est un gage
aux options générales, au système de tutorat prof./élève de confiance, de sérieux et de
ainsi qu'au fait de placer l'élève ingénieur dans une qualité du candidat recruté".
situation active de recherche de sa voix professionnelle". Lionel Cregut
Lionel Roche Responsable maintenance des voies
Ingénieur en bâtiment - Bureau d'études Bouygues construction - SNCF

"En tant qu'élève, on est partie prenante de


"La possibilité qu'offre Centrale Marseille la construction de l'école et la formation ne
d'effectuer les années dans des établissements se limite pas aux salles de cours ; elle se
étrangers est un bel atout. La mondialisation prolonge logiquement dans le cadre
est une réalité et pouvoir étudier à l'étranger est associatif".
un plus indéniable". Melissa Ait-Ouakli
Marion Dietz - Service achat - Leroy Merlin Espagne Project office manager - LVMH New-York

www.centrale-marseille.fr
* : dans ces deux écoles, les candidats font la moyenne entre MI/MII et
PI/PII pour obtenir respectivement une seule note de Mathématiques et de
Physique. La note de rédaction est reprise pour le total des points des
épreuves orales pour l'ECL et l'ENSIIE. La note facultative de LVII est prise
en compte en multipliant le coefficient par le nombre de points obtenus
supérieurs à 10 puis sont ajoutés au total des points des épreuves orales.

Le candidats 3/2 bénéficient de points supplémentaires à rajouter dans le


total des points contant pour l’admission. Ils s’élèvent à 25 points sauf
pour Supélec, SupOptique (30 points) et ENSIIE (60 points). Les épreuves
écrites se déroulent généralement fin avril/début mai et les épreuves
orales débutent vers fin juin.

BANQUE MINES PONTS


La banque Mines-Ponts se décompose en en plusieurs autres concours :
Le Concours Commun Mines-Ponts regroupant l’ENPC, l’ENSAE,
l’ENSTA, l’ENST Paris, l’Ecole des Mines de Paris, l’Ecole des Mines de
Saint-Etienne, l’Ecole des Mines de Nancy et l’ENST Bretagne.
Le Concours des ENSTIM regroupant l’Ecole des Mines d’Albi, l’Ecole
des Mines d’Alès, l’Ecole des Mines de Douai et l’Ecole des Mines de
Nantes.
Le Concours TELECOM INT regroupant TELECOM INT, l’ESIIE Paris,
l’ISMEA, MATMECA, l’ISTASE, l’ENSG (civils) et l’ESIAL.
Le Concours TPE regroupant l’ENTPE, l’ENM, l’ENSG (fonctionnaire),
l(ENTM, l’Ecole des Mines de Douai (fonctionnaire) et l’EIVP.
Le Cycle International Centrale-Supélec commun à l’ECP, Supélec,
l’ECL et l’ECLille.

Nombre de places approximatif par concours :

 
 
 
 
 
C. I. Centrale-Supélec 6
 

48
Frais d’inscription :
 

 
 
 
 
 

Coefficients appliqués aux épreuves écrites :

         


        
        
        
        
        
         
         
        

Coefficients appliquées aux épreuves orales :


        
       
        
       
        
       
       
       

         
         
        

        
         

49
Que ce pour la phase d’admissibilité ou d’admission, les candidats 3/2 peu-
vent bénéficier de points supplémentaires différents selon le concours (30
aux épreuves écrites et 60 aux épreuves orales pour le Concours Com-
mun Mines-Ponts par exemple).

Les épreuves écrites de la Banque Mines Ponts se déroulent vers mi avril


et les épreuves orales entre mi juin et mi juillet.

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

Le sous groupe des Concours Communs Polytechniques se décomposent


comme suit selon un nombre approximatif de places :

     
     
     
    
    
    
  
  
  
  
    


En lui-même le Concours Commun Polytechnique regroupe, pour la filière


PC, les écoles suivantes :
Concours Physique : ENSMM, ENSEIRB, ENSIB, ENSIETA, ENSI-
CAEN, ISIMA, EFPG, ENSEEG, ENSERG, ENSHMG, ENSIEG, ENSIMAG,
ENSPG, INPG TELECOM, CPE Lyon, ENSEM, ENSG, SUPMECA, ENSGTI,
ENSMA, ENSPS, ENAC, ENSEEIHT, ENSIACET, ENSICA et ENSIAME.
Concours Chimie : ENSCPB, ENSICAEN, ENSCCF, ENSCL, CPE Lyon,
ENSCM, ENSCMu, ENSIC, ENSCP , ENSCR, ECPM et ENSIACET.

50
Stages et soutien individuel
en classes préparatoires
Enseignants exclusivement :
agrégés normaliens, en poste en CPGE
ou colleurs en prépa

!!! Stages en groupe

Photo : Fotolia - Cours Thales • 62, rue d’Aubervilliers 75019 PARIS


" perfectionnement et préparation aux concours
" stage de pré-rentrée en Maths Sup
" stage de pré-rentrée en Maths Spé
" stages de Toussaint, février et Pâques

!!! Soutien individuel


et à domicile
" Paris et proche banlieue
!!! Préparation aux oraux
de concours
Renseignements :
Tél : 01 42 05 41 36 • contact@cours-thales.fr • www.cours-thales.fr

[ Adoptez l’esprit « Grand large » ! ]


>>> Cursus
7 options de spécialisation en 3e année
- Architecture véhicules & modélisation
- Architecture navale et ingénierie offshore
- Ingénierie des matériaux énergétiques
- Électronique et signal
pour les systèmes embarqués
>>> Admissions - Informatique et automatique
110 places élèves civils pour les systèmes embarqués
Concours Communs Polytechniques CPGE,
- Hydrographie - Océanographie
MP, PC, PSI, TSI, PT
- Ingénierie et gestion des organisations
42 places élèves militaires
Banque de note des CCP, CPGE, MP, PC, PSI, TSI Personnalisation de votre cursus
Admissions sur dossier en 1ère année pour les - Semestre ou année de substitution à l’étranger
titulaires d’une Licence et en 2e année pour - Année d’immersion en entreprise
les étudiants de M1. - Contrat de professionnalisation...

www.ensieta.fr
2 rue François Verny - 29806 Brest cedex 9
eFROHSXEOLTXHVRXVWXWHOOHGXPLQLVWqUHGHODGpIHQVH'LSO{PHKDELOLWpSDUOD&7,GHSXLVeFROHFHUWL¿pH,62HQ
Frais de dossier :

 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



  




Pour l’admission, il faut tenir compte de l’addition des notes obtenues à


l’écrit et à l’oral dans le total des coefficients ; les épreuves écrites se
présentent ci-après :

52
D

& Conseils
tuces
           
           26

Chimie           26
           28
           26

son
           26
           26
           26

C
           26

Less concours
           26
           26
           65
           65
           26
           

génieur
A l’EEIGM, l’épreuve de LV f est obligatoire.

A l’issue des épreuves écrites, les candidats 3/2 bénéficient de points sup-
plémentaires (15 pour l’ENSGI et l’ENSGSI et 20 pour l’EISTI,
l’ENSCI et l’ENSISA).

Les épreuves orales sont spécifiques pour chaque école mais disposent
néanmoins d’un entretien propre. Voici les épreuves spécifiques des autres
écoles du groupe :

  


        
       

       
        

        

        


         
Le test T est le test SECPIL, T2 le test « Vingtile Pilotage

53
BNEI
       
       

          
          

Remarque : l’EOST affecte un coefficient égal à 14 pour son entretien


spécifique.

Le Concours Commun Polytechnique attribue 30 points à l’issue des


épreuves orales aux candidats 3/2.

Les épreuves écrites des C. C. P. se déroulent vers fin avril et les épreuves
orales entre mi juin et mi juillet.

e3a :
Ce Concours se décompose en plusieurs écoles ou groupes d’écoles :
ENSAM
ESTP
ARCHIMEDE lui-même décomposé en sous groupes :
Concours A : ARCHIDF (IFIPS-ISTG-ISTY), EIC, ENSIBS, ENSIM,
ENSSAT, ESBS, ESIEC, ESIL, ESIREM, ESSTIN, IFSIC, ISIFC, ISITV et
ISTIL.
Concours P POLYTECH : POLYTECH’Clermond-Ferrand, POLY-
TECH’Grenoble, POLYTECH’Lille, POLYTECH’Marseille, POLYTECH’Montpel-
lier, POLYTECH’Nantes, POLYTECH’Nice Sophia, POLYTECH’Orléans,
POLYTECH’Paris UPMC, POLYTECH’Savoie et POLYTECH’Tours.
Autres : ENSIL, ENSTIB, ESIP et IDC.
Autres : ECE, EFREI, EIPC, EIPI-ISPA, ENSAIT, EPMI, ESB, ESIEA,
ESIGELEC, ESIGETEL, ESITC Caen, ESME Sudria, ESTIA, ISMANS, ITECH
Lyon, 3IL et Concours FESIC Prépa (ESCOM, ESEO, HEI, ISEN Brest, ISEN
Lille, ISEN Toulon, ISEP, LaSalle Beauvais et Louis de Broglie).

54
D

& Conseils
tuces


  
 
  

son

   


   

C
   

Less concours
   
   
   
   
   
   

génieur
   
   
   

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
  
 

* : 20 / 10 par Concours-Ecole et 50 / 25 par Concours-Groupe

55
BNEI


       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       

En ce qui concerne les candidats 3/2 au Concours P, ils se voient bonifiés


de 15 points supplémentaires. Une épreuve facultative de LV2 est possi-
ble à l’ENSAM attribuée d’un coefficient égal à 1 pour les notes supé-
rieures ou égales à 10. A l’ENSAIT, la note d’entretien et de LV peut être
éliminatoire. Une présentation du TIPE est prévue à l’ISMANS et est spé-
cifique à Louis de Broglie (partie C, coefficient * égal à 5). A l’ESB,
l’épreuve optionnelle est une épreuve de physique.

Les épreuves écrites du Concours e3a se déroulent courant mai et les


épreuves orales entre mi juin et mi juillet.

56
D

& Conseils
tuces
 
          
          
          

son
          
          
          

C
          

Less concours
          
          
          
          
          
          

génieur
          
          
          
          
          
          
          
          

57
BNEI
PSI: Physique & Sciences de
l’ingénieur

En filière PSI il existe cinq banques d’épreuves pour les


écrits. Cela signifie que les épreuves d’admissibilités de
toutes les écoles d’une même banque sont communes.
Ce qui peut différer ce sont les coefficients et les barres
d’admissibilité donnés aux épreuves selon les écoles :
c’est-à-dire qu’au sein d’une même banque on peut
avoir des résultats d’admissibilité différents selon les
écoles (c’est le cas dans certaines banques mais pas
dans toutes). Ensuite, certaines banques se divisent en
plusieurs groupes pour les oraux. Les cinq banques
pour les écrits sont :

1) X-ENS Cachan
à noter que les ENS Ulm et Lyon ne sont pas accessibles depuis la filière
PSI.



X-ENS Cachan 93
Ecole
Polytechnique 47
ENS Cachan 46



Frais en €
Dossier Spécifiques
Non Boursiers / Boursiers

X-ENS Cachan
Polytechnique 60 / 0 -
ENS Cachan - -

58
D

& Conseils
tuces
Coefficients des épreuves d’admissibilité (la LV2 facultative n’est pas
référencée) :
Math Ph SI Modélisation Français
Ecole
Polytechnique 5 5 5 5 4
ENS Cachan 5 5 5 5 4

son
Les candidats 3/2 sont crédités d’une bonification de 30 points, et les
candidats 5/2 de 20 points.

C
Less concours
Coefficients des épreuves d’admission :

LV LV TP
écrit oral Ph Ph SI M Info EPS TIPE
Ecole
Polytechnique 2 2 3 3 6 5 2 2 4

génieur
ENS Cachan 2 2 3 3 6 5 0 0 4

A l’issue des épreuves d’admission les candidats 3/2 sont crédités d’une
bonification de 50 points, et les candidats 5/2 de 30 points. Ces
bonifications remplacent celles des épreuves d’admissibilité.

2) CENTRALE SUPELEC
l’inscription se fait par école. Chacune des 9 écoles de cette banque
applique sa propre barre d’admissibilité. Il est ainsi possible d’être
admissible à Centrale Lyon, mais pas à Paris par exemple. Les oraux sont
communs, mais un élève ne peut pas être admis à une école pour laquelle
il ne s’est pas inscrit ou n’a pas été admissible.
Nombre approximatif de places :
Centrale Supélec 523
Centrale Paris 85
Supélec 102
Centrale Lyon 80
SupOptique 26
Centralle Lille 60
Centrale Nantes 70
Centrale Marseille 45
ENSEA 35
ENSIIE 20
59
BNEI


Frais en €
Non Boursiers / Dossier Spécifiques
Boursiers
Centrale Supélec
Centrale Paris 87 / 0 -
Centrale Paris
étranger 87 / 87 -
Supélec 87 / 0 -
Supélec étranger 87 / 0 -
Centrale Lyon 87 / 0 -
SupOptique 87 / 0 -
SupOptique étranger 87 / 0 -
Centralle Lille 87 / 0 -
Centrale Nantes 87 / 0 -
Centrale Marseille 87 / 0 -
ENSEA 87 / 0 -
ENSIIE 87 / 0 -

Coefficients des épreuves d’admissibilité (la LV2 facultative n’est pas ré-
férencée) :
Ph-
M1 M2 Ph Ch S2I Rédac LV
Centrale Paris 8 8 10 10 8 11 6
Centrale Paris
étranger 8 8 10 10 8 2 -
Supélec 10 10 11 11 8 10 8
Supélec étranger 10 10 11 11 8 2 -
Centrale Lyon 7 7 10 10 9 10 7
SupOptique 10 10 12 12 8 11 8
SupOptique étranger 10 10 12 12 8 2 -
Centralle Lille 9 9 11 11 7 11 8
Centrale Nantes 8 8 10 10 8 11 7
Centrale Marseille 9 9 11 11 10 11 7
ENSEA 10 10 10 10 12 10 8
ENSIIE 14 14 6 6 9 10 8

Les candidats 3/2 bénéficient de 60 points de bonification pour Supélec,


SupOptique, et l’ENSIIE et de 50 points pour les autres écoles (sauf les
candidats aux concours « étranger » qui ne peuvent pas bénéficier de ces
bonifications).

60
D

& Conseils
tuces

Ph- TP
M1 M2 Ph Ch S2I Ph TIPE LV
Centrale Paris 8 8 9 9 8 8 8 8
Centrale Paris
étranger 8 8 9 9 8 8 8 0
Supélec 8 8 10 10 5 7 8 6

son
Supélec étranger 8 8 10 10 5 7 8 0
Centrale Lyon 8 8 12 12 9 7 10 8

C
SupOptique 8 8 11 11 4 9 8 6

Less concours
SupOptique étranger 8 8 11 11 4 9 8 0
Centralle Lille 9 9 11 11 6 8 8 8
Centrale Nantes 9 9 11 11 10 8 8 9
Centrale Marseille 9 9 11 11 8 8 8 8
ENSEA 12* 14** 0 0 10 8

M Ph TIPE LV

génieur
ENSIIE 24 12 8 8



Les candidats 3/2 bénéficient de 30 points de bonification pour Supélec et


SupOptique, de 25 points pour Centrale Paris, Centrale Lyon, Centrale Lille,
Centrale Nantes, Centrale Marseille, et l’ENSEA, et de 60 points pour
l’ENSIIE (sauf les candidats aux concours « étranger » qui ne peuvent
pas bénéficier de ces bonifications).
Ces bonifications s’ajoutent à celles des épreuves d’admissibilité.

3)Mines-Ponts :
5 concours différents recrutent dans cette banque d’épreuves :

Mines Ponts : l’inscription se fait pour les 8 écoles du concours.


Le classement (d’admissibilité et d’admission) et les oraux sont communs
à l’ensemble des écoles. Dans ce groupe on trouve les écoles suivantes :
Mines de Paris, de Saint-Étienne, de Nancy, les Ponts et Chaussées, l’EN-
STA, Télécom Paris, Télécom Brest, et Supaéro.

61
BNEI
ENSTIM : aussi appelées « Minettes » ou « Petites Mines ». Elles
sont accessibles sur concours particulier à la fin de la Sup, ou bien sur
cette banque en Spé (en moins grand nombre). Utilise les notes de la
banque Mines-Ponts pour ses admissibilités (mais applique des coefficients
et une barre d’admissibilité différents). Les oraux sont différents. Dans ce
groupe on trouve les écoles suivantes : les Mines d’Albi (ENSTIMAC), d’Ales
(EMA), de Douai (ENSM Douai), et de Nantes (EMN).

TELECOM INT : utilise les notes de la banque Mines-Ponts pour


ses admissibilités (mais applique des coefficients et une barre
d’admissibilité différents). Les oraux sont différents. Dans ce groupe on
trouve les écoles suivantes : Télécom INT, ESIEE Paris, ISMEA, MATMECA,
ISTASE, ENSG (Ing. civils), ESIAL.

TPE / EIVP : utilise les notes de la banque Mines-Ponts pour ses


admissibilités (mais applique des coefficients et une barre d’admissibilité
différents). Les oraux sont différents. Dans ce groupe on trouve les écoles
suivantes : EIVP, ENSG (Ing. fonctionnaires), ENM.

Cycle international Centrale-Supélec : concerne les élèves


étrangers suivant des études à l’étranger.



Mines Ponts 442
Mines Ponts 251
ENSTIM 33
TELECOM INT 108
TPE / EIVP 50



Frais en €
Dossier Spécifiques
Non Boursiers / Boursiers

Mines Ponts
Mines Ponts 255 / 20 -
ENSTIM 53 / 53 -
TELECOM INT 90 / 45 -
TPE / EIVP 0/0 -

62
D

& Conseils
tuces
   


M1 M2 Ph1 Ph2 SI Ch Français LV
Mines Ponts 4 3 3 4 4 2 5 3

son
ENSTIM 1,5 1,5 1,5 1,5 4 2 4 0
TELECOM
INT 2 2 2 2 2 0 3 1

C
TPE / EIVP 5 4 5 5 8 3 8 2

Less concours

Les candidats 3/2 bénéficient de 30 points de bonification au concours
commun Mines Ponts


Ph-

génieur
M Ph SI TIPE Français LV
Mines Ponts 9 9 6 6 6 5

M SI LV Entretien TIPE
ENSTIM 4 4 4 4 4

M Ph LV Entretien
TELECOM
INT 1 1 3 4

M Ph SI TIPE Français LV
TPE / EIVP 11 12 12 10 10 5

4) Concours Communs Polytechniques


(CCP)
il regroupe 35 écoles du groupe CCP, des écoles en banque de notes, ainsi
que 4 écoles militaires : l’école Navale, l’ESM St-Cyr, l’ENSIETA
Militaire, et l’école de l’air.

63
BNEI
Le groupe CCP est composé des écoles suivantes : SUPMECA, ENSCM,
ENAC, ENSEEIHT, ENSIACET, ENSICA, ENSGTI, ENSCPB, ENSEIRB,
ENSCCF, ISIMA, CPE Lyon, EFPG, ENSEEG, ENSERG, ENSHMG, ENSIEG,
ENSIMAG, ENSPG, TELECOM, ENSMA, ENSI, ENSMM, ENSCMu, ECPM,
ENSPS, ENSEM, ENSG, ENSIC, ENSCP, ENSCR, ENSIETA, ENSICaen,
ENSCL, ENSIAME.



CCP 948
CCP 758
EEIGM NC
EISTI NC
ENGEES 13
ENSCI 12
ENSGI 45
ENSGSI 16
ENSISA NC
EOST 3
Ecole de l'air 29
Ecole Navale 25
ENSIETA militaire 11
ESM St Cyr 36



Frais en €
Dossier Spécifiques
Non Boursiers / Boursiers

CCP 140 / 0
EEIGM 50 / 25
EISTI 20 / 15
ENGEES 55 / 28
ENSCI 32 / 16
ENSGI 52 / 26
ENSGSI 50 / 25
ENSISA 20 / 10
EOST 30 / 15

64
D

& Conseils
tuces
Coefficients des épreuves d’admissibilité (la LV2 facultative n’est pas ré-
férencée. Elle uniquement obligatoire à l’EEIGM avec un coefficient 4) :

M1 M2 Ph1 Ph2 SI Fr-Philo Fr-Synthese LV


CCP 4 4 4 4 4 4 0 2

son
EEIGM 4 4 4 4 4 0 0 4
EISTI 4 4 4 4 4 4 0 2

C
ENGEES 4 4 3 3 4 5 0 3
ENSCI 4 4 4 4 4 4 0 2

Less concours
ENSGI 4 4 4 4 4 4 0 2
ENSGSI 4 4 4 4 4 4 0 2
ENSISA 4 4 4 4 4 4 0 2
EOST 4 4 5 5 2 4 0 2
Ecole de l'air 8 8 8 8 8 8 10 7
Ecole Navale 8 8 8 8 8 8 10 7

génieur
ENSIETA
militaire 4 4 4 4 4 4 0 2
ESM St Cyr 7 7 6 8 4 8 0 6



P S TIPE - Epr TIPE - Epr L
M h I commune spécifique V
CCP 4 4 2 4 0 2
ENGEES 4 4 2 0 6 2
ENSIETA
Militaire 4 4 2 4 0 2




5) e3a : cette banque comprend plusieurs concours (si les épreuves


écrites sont les mêmes, les coefficients appliqués et les épreuves orales
dépendent du concours et des écoles)

65
BNEI
Arts et Métiers ParisTech (anciennement ENSAM) : à noter que
l’école d’Arts et Métiers ParisTech est une école unique, même s’il existe
plusieurs centres en France.

ESTP

Archimède : ce concours se divise ensuite en trois parties : A


(Groupement Archimède), P (Réseau Polytech’), et oraux indépendants.

Les autres écoles en banque de notes : groupement FESIC, ECE,


EFREI, EIPC, EIPI-ISPA, ENIVL, ENSAIT, EPMI, ESB, ESIEA (Laval et Paris),
ESIGELEC, ESIGETEL, ESITC, ESME, ESTIA, IFMA, ISMANS, 3IL.

Dans le concours Archimède on trouve les écoles suivantes :


Partie A (Groupement Archimède) : ARCHIDF (IFIPS - ISPG -
ISTY), EIC, ENSIBS, ENSIM, ENSSAT, ESBS, ESIEC, ESIL, ESIREM, ESS-
TIN, IFSIC, ISIFC, ISITV, ISTIL.
Partie P (Réseau Polytech’) : Polytech’Clermont-Ferrand,
Polytech’Grenoble, Polytech’Lille, Polytech’Marseille, Polytech’Montpellier,
Polytech’ Nantes, Polytech’Nice-Sophia, Polytech’Orléans, Polytech’Paris
UPMC, Polytech’Savoie, Polytech’Tours.
Oraux indépendants : ENSTIB, ENSIL, ESIP, IdC



e3a 1377 EPMI 7
ENSAM 260 ESB NC
ESTP 149 ESIEA 30
ARCHIMÈDE 600 ESIGELEC 40

Concours FESIC 81 ESIGETEL 15


ECE 20 ESITC Caen 8
EFREI 20 ESTIA 22
EIPC 20 IFMA 59
EIPI-ISPA 5 ISMANS 15

ENI Val de Loire NC 3IL 10


ENSAIT 16

66
D

& Conseils
tuces


Frais en €
Dossier Spécifiques
Non Boursiers / Boursiers

e3a 75 / 20
ENSAM 49 / 0

son
ESTP 49 / 0
ARCHIMEDE *
Concours FESIC 50 / 25

C
ECE 20 / 15

Less concours
EFREI 25 / 15
EIPC 30 / 15
EIPI-ISPA 20 / 15
ENI Val de Loire 20 / 0
ENSAIT 46 / 0
EPMI 30 / 15

génieur
ESB 30 / 15
ESIEA 46 / 0
ESIGELEC 20 / 15
ESIGETEL 25 / 15
ESITC Caen 45 / 30
ESTIA 30 / 15
IFMA 46 / 23
ISMANS 30 / 15
3IL 25 / 15

Boursiers 10 € par concours-école 25 € par concours-groupe
Non Boursiers 20 € par concours-école 50 € par concours-groupe

   




Ph-
Math. A Math. B Ph SI Français LV
Ch
ENSAM 4 5 5 6 6 6 4
ESTP 4 5 5 6 6 6 4
ARCHIMÈDE 4 0 3 0 3 2 2
Concours
FESIC 5 0 0 5 4 4 2
ECE 4 4 6 0 6 5 5
EFREI 6 6 8 6 6 6 4

67
BNEI
   


Ph-
Math. A Math. B Ph SI Français LV
Ch
EIPC 5 5 5 5 5 4 4
EIPI-ISPA 4 0 0 5 3 4 4
ENI Val de
Loire 2 2 3 2 4 2 3
ENSAIT 5 5 8 5 6 4 4
EPMI 5 5 5 0 6 3 3
ESB 0 5 0 5 5 5 5
ESIEA 6 6 6 3 6 7 6
ESIGELEC 4 4 0 4 6 4 3
ESIGETEL 6 6 6 3 6 7 6
ESITC Caen 3 3 3 3 2 3 3
ESTIA 0 4 3 0 3 5 5
IFMA 4 4 6 3 6 5 5
ISMANS 0 5 5 0 5 5 5
3IL 5 0 5 0 4 2 2



Fr / Test
M Ph SI Ch LV TIPE
Entretien Psy
ENSAM 5 5 5 0 0 5 5 0
ESTP 0 0 0 0 0 0 5 0
ARCHIMÈDE 0 0 0 6 0 0 0 0
Concours
FESIC 0 0 0 5 0 0 5* 0
ECE 0 0 0 10 0 0 0 0
EFREI 0 0 0 0 0 0 10 0
EIPC 0 0 0 10 0 0 0 0
EIPI-ISPA 0 0 0 20 0 0 0 0
ENI Val de
Loire 0 0 0 10 0 0 0 0
EPMI 0 0 0 0 0 0 15 0
ESB 1 0 0 2 1 1 0 0
ESIEA 0 0 0 0 0 0 0 0
ESIGELEC 0 0 0 15 0 0 0 0
ESIGETEL 0 0 0 20 0 0 0 0
ESITC Caen 0 0 0 20 0 0 0 0
ESTIA 0 0 0 6 0 6 0 6
ISMANS 0 0 0 10 0 0 10 0
3IL 0 0 0 15 0 0 0 0
68
D

& Conseils
tuces
Fr / Test
Dossier LV1 LV2
Entretien Psy
IFMA 3 3,5 1 0,5 2

son
Les épreuves écrites se déroulent généralement à partir de mi-avril,
au rythme d’une banque par semaine (les épreuves de chaque banque

C
s’étalant sur 3 à 4 jours). L’ordre est traditionnellement le suivant : Mines-

Less concours
Ponts, CCP, Centrale-Supélec, e3a, X-ENS Cachan.

Les épreuves d’admission (oraux, entretiens, TP) se déroulent au long de


l’été et les convocations sont personnalisées.

génieur

BNEI
P-T: Physique - Technologie
En filière PT, il n’existe qu’une seule banque d’épreuves à l’écrit et dans la-
quelle chaque concours partenaire (Concours Commun Mines-Ponts,
Concours Centrale-Supélec, Concours Communs Polytechniques, Concours
ENS de Cachan, Concours Commun ENSAM et Concours École Polytech-
nique ou écoles) affecte des coefficients propres. Cette
particularité propre à la filière PT présente l’avantage de pouvoir conden-
ser toutes les épreuves écrites en deux semaines. En revanche, les frais
de dossier sont propres à chaque école ou groupement d’écoles et non
pas commun à toute la banque PT.

Le tableau ci-dessous récapitule le descriptif des épreuves écrites par école


ou groupe d’écoles affectées de leurs coefficients. Les montants des frais
d’inscriptions (pour étudiants boursiers et non boursiers) ainsi que le nom-
bre approximatif de places réservées sont aussi indiqués.

70
Réussissez en ingénierie
pour la protection
de l’environnement
Intégrez l’École Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers
> Eau et Environnement > Éclairage - Acoustique - Climatisation
> Génie Civil > Énergétique
> Génie Électrique et Automatique

L’ESIP recrute par les Concours


Communs Polytechniques (CCP)

École Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers


40 avenue du Recteur Pineau 86022 Poitiers Cedex
Secrétariat de direction : 05 49 45 37 17 • Direction des études : 05 49 45 37 21
Scolarité : 05 49 45 37 19 • courriel : scolarite@esip.univ-poitiers.fr

http://esip.univ-poitiers.fr
Math Phy Phy Phy Fra Fra LV LV SI SI SI
Math A B Math C A B C A B A B A B C Dossier TIPE Places
50€ /
Concours A 25€ non 56
50€ /
Concours P 25€ non 177
20€ /
Archimède ENSIL 4 3 2 2 3 10€ non 4
20€ /
ENSTIB 10€ non 18
20€ /
ESIP 10€ non 8
104€ /
C. C. ENSAM 4 4 4 6 5 5* 4 5 6 0€ oui 595
ECP 8 8 9 9 11 6 2 8 87€ / 0€ oui 10
ECLille 9 9 11 11 9 8 2 7 87€ / 0€ oui 12
ECL 7 7 9 9 10 7 2 9 87€ / 0€ oui 20
Centrale Supélec ECM 8 8 10 10 11 7 2 8 87€ / 0€ oui 8
ECN 8 8 9 9 10 7 2 8 87€ / 0€ oui 15
Supoptique 12 9 12 9 10 8 8 87€ / 0€ oui 3
Supélec 12 9 12 9 10 8 8 87€ / 0€ oui 24
255€ /
C. C. Mines Ponts 4 3 4 3 5 3 6 0€ oui 22
Ecole Polytechnique 6 6 6 4 4 6* 10 60€ / 0€ oui 10
ENS Cachan 3 3 3 2 4* 1* 4 6 0€ / 0€ oui 46
140€ /
C. C. Polytechniques 4 3 4 3 2 2 1 1 3 3 0€ oui 196
50€ /
FESIC Prépa 3 2 2 3 4 2 4 25€ non¹ 54
53€ /
ENSTIM 5 5 5 5 5 5 10 53€ oui 25
50€ /
3IL 5 5 2 2 25€ non 12
20€ /
ECE 3 3 3 3 4 4 4 15€ non 15
25€ /
EFREI 6 6 5 5 4 4 5 15€ oui 10
30€ /
EIPC 5 5 5 4 4 5 15€ non 20
20€ /
EIPI - ISPA 4 2 4 3 3 4 15€ non 10
20€ /
EISTI 5 5 5 4 5 4 4 8 15€ non 20
ENI Val de Loire 2 4 4 4 4 5 8 20€ / 0€ non 8
ENSAIT 5 5 5 4 2 2 2 2 5 5 46€ / 0€ non 28
50€ /
Concours A 25€ non 56
50€ /
Concours P 25€ non 177
20€ /
Archimède ENSIL 4 3 2 2 3 10€ non 4
20€ /
ENSTIB 10€ non 18
20€ /
ESIP 10€ non 8
104€ /
C. C. ENSAM 4 4 4 6 5 5* 4 5 6 0€ oui 595
ECP 8 8 9 9 11 6 2 8 87€ / 0€ oui 10
ECLille 9 9 11 11 9 8 2 7 87€ / 0€ oui 12
ECL 7 7 9 9 10 7 2 9 87€ / 0€ oui 20
Centrale Supélec ECM 8 8 10 10 11 7 2 8 87€ / 0€ oui 8
ECN 8 8 9 9 10 7 2 8 87€ / 0€ oui 15
Supoptique 12 9 12 9 10 8 8 87€ / 0€ oui 3
Supélec 12 9 12 9 10 8 8 87€ / 0€ oui 24
255€ /
C. C. Mines Ponts 4 3 4 3 5 3 6 0€ oui 22
Ecole Polytechnique 6 6 6 4 4 6* 10 60€ / 0€ oui 10
ENS Cachan 3 3 3 2 4* 1* 4 6 0€ / 0€ oui 46
140€ /
C. C. Polytechniques 4 3 4 3 2 2 1 1 3 3 0€ oui 196
50€ /
FESIC Prépa 3 2 2 3 4 2 4 25€ non¹ 54
53€ /
ENSTIM 5 5 5 5 5 5 10 53€ oui 25
50€ /
3IL 5 5 2 2 25€ non 12
2
3 3 3 3 4 4 4
2

72
6 6 5 5 4 4 5
3
5 5 5 4 4 5
2
4 2 4 3 3 4
2
5 5 5 4 5 4 4 8
D

& Conseils
tuces
A noter qu’en filière PT, les concours communs, non détaillés dans ce
tableau, présentent les écoles suivantes :

C. C. ENSAM : ENSAM, ENSEA et ESIEE.

C. C. Mines-Ponts : ENPC, ENSAE, ENSTA, ENST Paris, Ecole des

son
Mines de Paris, Ecole des Mines de Sainr-Etienne, Ecole des Mines
de Nancy et TELECOM Bretagne.

C
C. C. Polytechnique : ENSMM, ENSEIRB, ENSIB, ENSIETA, ENSI

Less concours
CAEN, ISIMA, EFPG, ENSEEG, ENSERG, ENSHMG, ENSIEG, ENSI
MAG, ENSPG, ENSCI, CPE Lyon, ENSEM, SUPMECA Paris, SUP
MECA Toulon, ENSMA, ENSEEIHT, ENSICA et ENSIAME.

FESIC Prépa :ESEO, HEI, ISEN Brest, ISEN Lille, ISEN Toulon,
ISEP, La Salle Beauvais, Louis de Broglie.

génieur
ENSTIM : Ecole des Mines d’Albi, Ecole des Mines d’Alès, Ecole
des Mines de Douai et Ecole des Mines de Nantes.

Archimède :
Concours A : ArchIDF (IFIPS Orsay, IFPG Villetraneuse, ISTY Versailles),
ENSSAT Lannion, ENSIM Le Mans, ESIEC Reims, ESIREM Dijon, ESSTIN
Nancy, ISIFC Besançon et ISTIL Lyon
Concours P : (les 11 écoles du réseau Polytech) : Polytech’Clermont-
Ferrand, Polytech’Grenoble, Polytech’Lille, Polytech’Marseille,
Polytech’Montpellier, Polytech’Nantes, Polytech’Nice Sophia Antipolis,
Polytech’Orléans, Polytech’Paris UPMC, Polytech’Savoie et Polytech’Tours.

A l’issue des épreuves écrites et selon les admissibilités, chaque école


décide de faire passer un entretien et/ou une série d’épreuves orales
supplémentaires qui conduiront, par la suite, à un classement final.

73
BNEI


Math Math Phy LVE Autr TIP
I II Phy Ch SI I SI II LV f. e E Total
ENSA n>10,
M 4 4 4 6 5 2 5 5 33
n>10,
ECP 14 8 12 16 8 2 8 66
n>10,
ECLille 14 8 12 20 8 2 8 70
Centrale Supélec

n>10,
ECL 10 11 12 23 8 3 10 74
n>10,
ECM 14 8 12 20 8 3 8 70
n>10,
ECN 9 9 12 22 8 2 7 67
Supoptiqu n>10,
e 10 10 11 20 6 4 8 65
n>10,
Supélec 10 9 12 17 6 4 8 62
n>10,
Mines Ponts 9 4 6 8 5 2 3 6 41
Ecole n>10,
Polytechnique 21 12 16 24 8 4 15 12* 108
ENS Cachan 4 6 4 2 2 5 4 27
C. C. n>10,
Polytechniques 4 4 6 2 1 4 20

Autre : Reprise des notes obtenues à l'écrit (#*)


Concours Mines Ponts : reprise de la note attribuée à l'écrit.
Ecole Polytechnique : Epreuve d'informatique (coefficient 4), épreuvesportives (coefficient
5).
* : ADS

Il ne faut pas oublier que certaines écoles peuvent avoir recours à d’au-
tres épreuves orales qui leur sont propres (ENSTIM, ESTIA, IFMA,…).

Les épreuves écrites se déroulent généralement aux alentours de début


mai et les épreuves orales fin juin/début juillet, celles-ci étant
personnalisées par envoi de convocations (épreuves communes) ou sur
rendez-vous pour les écoles faisant passer des entretiens.

74
D

& Conseils
tuces
T-B: TECHNOLOGIE & BIOLOGIE
           



            

son


 

C
 

Less concours
 

            


   
   

génieur

  

  



               
          

         
 
 
 





      
 
 

 
 
 
 

 
 
      
 
 
 
 
 
      
 
 
 
75
BNEI
            



     
     
     
     
     
     
     
     
     

     
     



TPC/ Technologies & Physique-


Chimie

La filière TPC, est une filière qui se destine à former des ingénieurs
chimistes et prépare ses étudiants à intégrer 11 écoles qui présentent une
spécialité en relation avec le domaine de la chimie.

Pour les candidats en filière TPC, les démarches restent assez simples. Les
frais de dossier s’élèvent à 140  pour les étudiants non boursiers et
gratuits pour les étudiants boursiers et pupilles de la nation.

La particularité de la filière TPC est que le contrôle continu des


connaissances durant les deux ans de préparation est comptabilisé dans
la note d’admissibilité. Celui-ci est évalué par une note sur 20 dont les
points au-dessus de 10 sont affectés d’un coefficient égal à 29 et
ajoutés au total des points obtenus aux épreuves écrites.

Les épreuves écrites sont au nombre de 6 et se déroulent sur trois jours.

76
D

& Conseils
tuces



        
        

           

son
    


C
      

Less concours
      



 
 

génieur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

77
BNEI
TSI: TECHNOLOGIE & Sciences de
l’ingénieur

Banque MINES PONTS


La Banque Mines Ponts regroupe, pour la filière TSI, les écoles suivantes
:
C. C. Centrale Supélec : ECP, ECLille, ECL, ECM, ECN, Supélec,
SupOptique et ENSIIE.
C. C. Mines Ponts : ENPC, ENSTA, ENST, Ecole des Mines de Paris,
Ecole des Mines de Saint-Etienne, Ecole des Mines de Nancy, ENST Bre-
tagne et Ecole Polytechnique.
C. C. ENSAM : ENSAM, ENSEA et ESIEE.
Autres écoles : EIC, IFMA, ISMANS et TELECOM INT.

Le nombre approximatif de places pour ces écoles est le suivant :


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 

78
D

& Conseils
tuces


 
 
 
 
 

son
 
 
 
 

C
 

Less concours
 
 
 
 
 



génieur

          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          

supplémentaires (10 pour TELECOM INT, 30 pour le C. C. Mines Ponts, 50


pour ECP, ECLille, ECL, ECM et ECN et 60 pour Supélec, SupOptique et
ENSIIE).

79
BNEI


            
            
            
            
            
            
            
            
            
            

      


      

      
      

   
   

     
     
     
     

Comme le montre le tableau ci-dessus, deux épreuves orales sont prises


en compte avec les épreuves écrites pour déterminer si le candidat est
admissible ou non.

En ce qui concerne l’EIC, les candidats sont évalués sur : l’expression


écrite et orale, la culture scientifique et technique, le dynamisme,
l’initiative et la motivation.

L’épreuve de LV2 comptant pour l’admissibilité est prise en compte de la


manière suivante :

80
Votre avenir se construit ici

www.ce n t
rale -m arse i
lle .fr

(FROH1DWLRQDOH6XSpULHXUH
HQ*pQLHGHV6\VWqPHV,QGXVWULHOV
6XU&RQFRXUV&RPPXQ3RO\WHFKQLTXH
$GPLVVLRQ HQEDQTXHG·pSUHXYHV033&36,76,
DYHFXQHpSUHXYHRUDOHVSpFLILTXH

/·(16*6,IRUPHGHVLQJpQLHXUVH[SHUWVHQLQQRYDWLRQHWFRQGXLWH
GXFKDQJHPHQWVXUODEDVHGHFRPSpWHQFHVVFLHQWLILTXHVJpQpUDOLVWHV
(OOHPHWHQRHXYUHGHVSUDWLTXHVSpGDJRJLTXHVRULJLQDOHVDOOLDQW
3pGDJRJLH IRUPDWLRQVFLHQWLILTXHHWPDQDJpULDOH
/DVSpFLILFLWpGHO·(16*6,HVWGHWUDQVIRUPHUFHEDJDJHVFLHQWLILTXH
HQFRPSpWHQFHVSURIHVVLRQQHOOHVHQ\LQWURGXLVDQWXQHSDUWFRQVpTXHQWH
GHSpGDJRJLHSDUO·DFWLRQYLDODFRQGXLWHGHSURMHWVLQGXVWULHOV

&KRLVLUOHPpWLHUTXHYRXVDLPH]
(WDSUqV" HWO·H[HUFHURYRXVYRXOH]
F·HVWOHSULYLOqJHGHVLQJpQLHXUVGHO·(16*6,

6HUYLFHFRQFRXUVHWDGPLVVLRQVHQVJVLUHFUXWHPHQW#HQVJVLLQSOQDQF\IU
KWWSZZZHQVJVLLQSOQDQF\IU
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Enfin les candidats 3/2 bénéficient de points supplémentaires à l’issue des


épreuves orales : 25 points pour ECP, ECL, ECLille, ECN et ECM, 30 points
pour Supélec, SupOptique et C. C. Mines Ponts et 60 points pour l’ENSIIE.

Les épreuves écrites de la Banque Mines Ponts se déroulent généralement


vers fin avril/début mai.

Banque C. C. P. :
La Banque C. C. P. regroupe, pour la filière TSI, les écoles suivantes :
? C. C. P. : ENSMM, ENSEIRB, ENSIB, ENSIETA (Civil), ENSICAEN,
ISIMA, EFPG, ENSEEG, ENSIEG, CPE Lyon, ENSEM, SUPMECA, ENSMA,
ENSPS, ENSEEIHT, ENSICA et ENSIAME.
? ENSTIM : Ecole des Mines d’Albi, Ecole des Mines d’Alès, Ecole des
Mines de Douai et Ecole des Mines de Nantes.
? Réseau POLYTECH : POLYTECH’Clermont-Ferrand, POLYTECH’Gre-
noble, POLYTECH’Lille, POLYTECH’Marseille, POLYTECH’Montpellier, POLY-
TECH’Nantes, POLYTECH’Nice Sophia, POLYTECH’Orléans, POLYTECH’Paris
UPMC, POLYTECH’Savoie et POLYTECH’Tours.
? Autres écoles : ENSAIT, ENSGSI, ENSISA, ENSTIB, ESIGELEC,
ESTIA, ESTP, ISEP, ISMEA, 3IL, ENS Cachan, ENSIETA (Militaire) et ENTPE
(Fonctionnaire).



   
   
   
   
   

   
   
   

   
   


82 
D

& Conseils
tuces




 
 
 
 
 

son
 
 
  
 

C
 

Less concours
 
 
 
 

  


génieur


          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          
          





83
BNEI


      
      
      
      
      
      
      
      
      





        
        

     
     

   


   
   
   
   
   
   








  
  
  
  
  
  
  
  
  
  






84
Devenez E

onseils
tuces
Ingénieur de

hoisir Astu
Co
l'Institut d'Optique

&
choisir
Une pédagogie diversifiée

ole
son école
Comment ch
éco
Otmane Zamama
3e année Apprentissage

"A travers l'apprentissage, l'Institut d'Optique - Graduate School m'a permis


de coupler une forte culture scientifique à la bonne compréhension
des enjeux de l'entreprise. Mon exprience chez L'OREAL fut enrichissante
tout en garantissant le label d'excellence de ma formation d'ingénieur. "

Less concours
Clotilde Dalmet
2e année
L'assurance d'une qualité scientifique

formation d’ingénieur métiers d’ingénieur


"Si j'ai choisi l'Institut d'Optique - Graduate School, c'est qu'en plus d'être une école de pointe
dans un domaine de la physique aux applications très variées, il offre de multiples possibilités

Définition des
de construire un réel projet professionnel. Les nombreux projets (scientifiques, d'ouverture
et de vie associative) sont autant d'opportunités de personnaliser son parcours.

Passionnée de photographie et d'imagerie, j'ai en plus choisi de faire deux ans


en apprentissage ainsi que ma troisième année dans l'antenne de St Etienne.
Il s'agit d'une filière qui comprend une spécialisation en imagerie et permet d'obtenir
un double diplôme et donc une double compétence dont je peux d'ores et déjà voir l'utilité
au sein de mon entreprise."

Nicolas Mathieu
3e année Filière Innovation Entrepreneurs
Définition de la
"Lors de ma seconde année d’études à l’Institut d’Optique - Graduate School,
j’ai intégré la Filière Innovation Entrepreneur.
Cette filière développe un projet de création d’entreprise sur deux ans et forme
les étudiants à gérer une entreprise.
Arrivé au terme de mes études je vais créer ma société avec deux copains
de promo et un chercheur de l’Institut. L’école met à notre disposition
des locaux pour démarrer note activité, nous conseille et nous aide
financièrement pour que l’entreprise soit un succès."

Une mobilité nationale et internationale !


Présentation
du BNEI

BNEI
Comment choisir son école?

Les écoles d’ingénieurs offrent un panel de spécialisation très large. En


effet, chaque année, sont diplômés 30000 ingénieurs dans les domaines
suivants : mécanique, informatique, électronique, aéronautique, chimie,
agriculture, agro-alimentaire, banque…

La diversité des formations d’ingénieurs est importante au moment du


choix décisif (de l’électronique à l’agriculture, en passant par la
mécanique, la chimie et tant d’autres domaines). Une formation
d’ingénieur correspond à un diplôme. Ainsi, certaines écoles peuvent
délivrer plusieurs diplômes que l’on appelle spécialités. Ce qui est avant
tout important c’est de bien comprendre la différence entre une formation
spécialisée et une formation généraliste. De nombreuses écoles sont
généralistes, c'est-à-dire qu’elle délivre un seul diplôme (ENI, ENSAM,
Centrale…) et offrent une formation transversale sur de nombreuses
spécificités techniques. Les formations spécialisées, quant à elles,
explorent de manière très aboutie un domaine scientifique et technique
particulier (électronique, mécanique, aéronautique…). Même s’il est vrai
qu’une formation généraliste donne davantage un profil « gestion de
projet » à l’élève ingénieur, les cours non scientifiques prennent une part
similaire dans le volume d’enseignement, que ce soit une formation
spécialisée ou généraliste.

Il est important de choisir son école en fonction de ses résultats au


concours, mais aussi de son affinité pour le domaine de prédilection de
l’école. Il est évident que le prestige de l’école est un élément de poids,
mais il faut aussi véritablement s’interroger sur soi-même et se
questionner sur ce qu’on aime faire et surtout dans quel secteur technique
on souhaite évoluer lors de sa carrière professionnelle (on peut également
avoir une démarche inverse qui consisterait à cerner les domaines dans
lesquels on ne souhaite pas évoluer).

A la vue de ces deux éléments, il apparaît donc essentiel de bien


s’interroger sur soi même pour savoir ce que l’on aime vraiment. Bien se
connaître est la première clé du succès. Le choix de l’école doit ainsi
correspondre à son projet professionnel (il faut avant de rentrer en école
se projeter dans sa future carrière professionnelle), et si celui-ci n’est pas
encore clairement défini, il doit au moins prendre en compte les goûts que
l’on a pour les enseignements proposés.

86 Bureau
Bur
reau Na
National
tional des Elèves
Elèves IIngénieurs
ngénieurs
E

onseils
tuces
hoisir Astu
Co
Les matières enseignées, les projets industriels, les stages, la
participation associative sont autant de composantes qui permettront à

&
l’élève ingénieur de pouvoir affiner son projet professionnel. Vous

choisir
passerez trois ans en école, plus votre intérêt sera important, plus les
objectifs seront faciles à atteindre et la réussite sera éminente.

ole
son école
Comment ch
éco
Enfin, ce qu’il faut aussi retenir, c’est que le diplôme d’ingénieur ouvre
de nombreuses portes sur le monde socioprofessionnel et c’est bien une
des principales forces du diplôme. A la sortie de l’école, le choix de mé-
tier est vaste et les opportunités variées : bureaux d’études, recherche
et innovation, gestion industrielle, production, management, etc… (pour

Less concours
les écoles spécialistes comme pour les généralistes). En choisissant une
école, on ne s’enferme donc pas dans un rôle prédéfini, et ce pour toute
sa vie. En effet, le choix entre une école spécialiste et généraliste condi-
tionne davantage le premier emploi. Si vous préférez travailler au sein
d’une société aérospatiale, le fait d’avoir fait une école spécialisée dans
ce domaine permet plus aisément d’y trouver son premier emploi.

formation d’ingénieur métiers d’ingénieur


Définition de la
Présentation Définition des
du BNEI

BNEI
Astuces et conseils

Les concours peuvent sembler loin quand on entre en prépa, mais fina-
lement ils arrivent plus vite que l’on ne l’imagine. Aussi il est préférable
de s’y préparer bien à l’avance et ne pas se laisser dépasser par les évé-
nements.

Le premier conseil, qui peut paraître évident mais qui est néanmoins es-
sentiel, est qu’un travail régulier et assidu est la base de la réussite. Il
vaut mieux privilégier le long terme. C’est-à-dire qu’utiliser la mémoire
tampon pour un test est inutile, puisque ce qui compte c’est d’être opé-
rationnel le jour du concours et non pas de briller sur un devoir sur table
ou un contrôle. En adoptant cette démarche les révisions avant les écrits
doivent seulement servir à se remettre en tête tout ce que l’on a fait
pendant deux (trois) ans. Il est en effet inenvisageable d’espérer tout
assimiler lors des quelques semaines qui précèdent les concours.
Dans le même ordre d’idée, il vaut mieux autant que possible éviter de
travailler trop tard la nuit quand le lendemain on a cours. Dépasser les
1h du matin est souvent préjudiciable. En effet, avec l’accumulation de
la fatigue on est moins efficace en classe, et par conséquent on doit
fournir plus de travail personnel pour compenser. C’est un cercle vicieux
dans lequel il vaut mieux éviter d’entrer.

Une bonne pratique (mais on peut très bien réussir sans), est de faire
des fiches régulièrement sur les chapitres au programme. Elle existent
déjà dans des livres spécialisés, mais les rédiger soi-même aide à assi-
miler le cours et à mieux le fixer dans sa mémoire. Ces fiches sont par
ailleurs fort utiles lors des périodes de révisons avant les concours écrits
et les oraux. Elles permettent de gagner du temps à ce moment et d’op-
timiser sa préparation.

Une autre astuce est de s’accorder un petit moment de détente dans la


journée. Même un quart d’heure peut suffire, mais il faut se l’accorder
pour éviter de craquer. Il peut s’agir d’aller boire un café, d’une partie de
carte, d’un peu de sport, de lecture, etc… Chacun sa méthode et ses ac-
tivités, mais cela permet de se vider l’esprit avant de reprendre de plus
belle.

88 Bureau
Bur
reau Na
National
tional des Elèves
EElèves IIngénieurs
ngénieurs
F

Conseils
sirr Astuces
A
&
Le régime alimentaire aussi est souvent négligé, mais il est pourtant
également très important. Manger équilibrer (et surtout ne pas négliger les

hoisir
fruits et les légumes) aide à être en forme, et donc efficace. C’est aussi
bon pour éviter la déprime et le stress.

ole
h
Commentt ch
son éco
col
Le TIPE est une autre chose à laquelle il faut penser à l’avance. L’idéal est
de commencer à réfléchir à son sujet pendant l’été entre la première et la
deuxième année. Il ne s’agit pas de le commencer pendant cette période,
mais de se décider sur le thème que l’on va développer. Ensuite, dès la
rentrée il faut se mettre à le préparer. De cette manière on évite les

Less concours
« coups de bourre » vers la fin de l’année qui bien souvent se font au
détriment des révisions. Par ailleurs cette méthode permet de laisser le
sujet mûrir, et ainsi d’arriver plus sûr de soi devant le jury et pleinement
maître de son TIPE.

Concernant cette épreuve il faut aussi savoir qu’on ne la passe qu’une fois

métiers d’ingénieur
et qu’elle sert pour tous les concours.

Définition des
Enfin, une dernière chose à ce sujet, il faut penser à remplir et retourner

g
la fiche synoptique qui résume le sujet que l’on aborde dans son TIPE.

Dernier conseil, il faut profiter des forums dans lesquels des anciens de la
prépa viennent présenter leur école. Ils vous permettront de mieux

d ingénieur mé
connaître les écoles pour lesquelles vous passerez les concours, et peut
être même trouver celle de vos rêves ci ce n’est pas déjà fait.

formation d’ingénieur
Centrale Supélec : Définition de la
Filières MP, PC et PSI : Supélec, ECP et SupOptique.
Filière TSI : ECP et ENSAM (voir Banque PT).
formati

Ecole Centrale de Paris


Grande voie des Vignes
92295 Châtenay-Malabry Cedex
Arrêt Antony, RER B puis Bus 395, arrêt Grande Voie des Vignes.
Présentation

Supélec
du BNEI

3, rue Joliot Curie


Présent

Plateau de Moulon
91192 Gif-surYvette Cedex
Arrêt Massy-Palaiseau, RER B direction Saint-Rémy-lès-Chevreuse puis
89
BNEI
Bus 91-06 direction Saint-Quentin, arrêt Moulon (week-ends et jours
fériés, les lignes de bus peuvent être différentes).
Arrêt Le Guichet, RER B direction Saint-Rémy-lès-Chevreuse puis Bus
APTR 269.002 Le Guichet-Saclay (place au nord de la gare RER) arrêt
Supélec (1h15 environ depuis Paris.

Institut d’Optique Graduate School (SupOptique)


Campus Polytechnique
RD 128
91127 Palaiseau cedex
Arrêt Massy-Palaiseau, RER B direction Saint-Rémy-lès-Chevreuse puis
Bus 91-06 direction Saint-Quentin, arrêt RD128 devant l’école (week-ends
et jours fériés, les lignes de bus peuvent être différentes).

Ecole Polytechnique :

Ecole Polytechnique
91128 Palaiseau Cedex
Arrêt Lozère, RER B direction Saint-Rémy-lès-Chevreuse : à l’ouest de la
Place de la Gare de Lozère, prendre la Rue Charles Gounod puis prendre
à droite le sentier de l’Ecole Polytechnique.

ENS :

ENS Paris
45, rue d’Ulm
75230 Paris Cedex 05
Arrêt Luxembourg, RER B : descendre la Rue Gay-Lussac puis tourner à
gauche sur la Rue Louis Thuillier débouchant sur la Rue d’Ulm.

ENS Lyon
46, allée d’Italie
69364 Lyon Cedex 07

ENS Cachan
61, avenue du Président Wilson
94235 Cachan Cedex
Arrêt Bagneux, RER B : descendre l’Avenue du Pont Royal, tourner à droite
sur l’Avenue Chateaubriand, traverser la Place Chateaubriand puis tourner
à gauche sur la Rue de la Somme débouchant sur l’Avenue du Président
Wilson.

90
Bureau
Bureau
u Na
National
tional des Elèves
Elèvves Ingénieurs
Ingénieurs
Bureau
Burreau Na
National
tional des Elèves
EElèves IIngénieurs
ngénieurs
F

Conseils
choisirr Astuces
F

Conseils
sirr Astuces
A
C.C.P. :

&
A
&
Les lieux de passage des épreuves orales des C.C.P. pour les filières MP,

hoisir
PC, PSI et TSI ne sont pas fixes d’une année sur l’autre, se

cole
lt ch
son écol
renseigner lors des éventuelles admissions sur le site internet des C.C.P.

Commentole
Commentt chh
: http://ccp.scei-concours.org/

son éco
co
Banque PT :

Pour l’Ecole Polytechnique, se référer aux paragraphes précédent.

Les concours
Less concours
Une partie des épreuves se déroulent à l’ENSAM :
151, Boulevard de l’Hôpital
75013 Paris
Arrêt Campo Formio, Ligne 5 : descendre le Boulevard de l’Hôpital vers la
Place d’Italie.

d’ingénieur
Arrêt Place d’Italie, Ligne 5 : remonter le Boulevard de l’Hôpital.

g des
d’ingénieur
L’autre partie des épreuves orales se déroulent à l’ENS Cachan, se

Définition des

g
mé Définition
référer à son paragraphe.

étiers
Banque AGRO-VETO :

de la métiers
d ingénieur méé
Les lieux de passage se tiennent à AgroParisTech, l’ESTP, l’ENCPB et à
l’Université Paris VI.

ormation d’ingénieur
AgroParisTech

d ingénieur
d’ingénieur
16, Rue Claude Bernard
75005 Paris Définition de la
Arrêt Cerisier-Daubenton, Ligne 7 : descendre la Rue Monge, tourner à Définition
droite sur la Rue Cerisier, traverser le rond-point et continuer sur la Rue
Edouard Quenu puis tourner à droite sur la Rue Claude Bernard.
ormati
formation
formati

Ecole Supérieure des Travaux Publics


fo

41, Rue Marcel Bonnet


94234 Cachan
Présentation

Arrêt Arcueil-Cachan, RER B : descendre la Rue de la Coopérative dé-


du BNEI
Présentation

bouchant sur la Rue Marcel Bonnet.


Présent
BNEI
Présent

Ecole Nationale de Chimie-Physique-Biologie


11, Rue Pirandello
du

75013 Paris
BNEI
BNEI
91
BNEI
Arrêt Les Gobelins, Ligne 7 : descendre l’Avenue des Gobelins puis tour-
ner à gauche sur la Rue Le Brun. La Rue Pirandello se trouvera sur la
droite.

Université Paris VI
Bâtiment Atrium
4, Place Jussieu
75005 Paris
Arrêt Jussieu, Lignes 7 et 10 : le complexe universitaire se trouve en
face de l’arrêt de métro.

Concours G2E :

Ce concours tient ses épreuves orales dans les Lycée Stanislas et Saint-
Louis.

? Lycée Stanislas
22, Rue Notre-Dame des Champs
75279 Paris Cesex 06
Arrêt Saint-Placide, Ligne 4 : descendre sur la Rue Notre-Dame des
Champs.
Arrêt Notre-Dame des Champs, Ligne 12 : remonter la Rue Notre-Dame
des Champs après avoir tourner à gauche sur le Boulevard Raspail.

? Lycée Saint-Louis
44, Boulevard Saint-Michel
75006 Paris
Arrêt Luxembourg, RER B : remonter le Boulevard Saint-Michel vers la
Seine.

Remarque :

En ce qui concerne les autres écoles ou concours communs (comme e3a


par exemple), la plupart de ces écoles font passer un entretien ou des
épreuves spécifiques propres à leur(s) école(s) qui se déroulent soit dans
leurs locaux soit dans ceux d’une autre école (pour le réseau Polytech, par
exemple, les épreuves orales se résument à un entretien passé dans l’une
des onze écoles du réseau qui ne sera, à terme, par forcément l’école dé-
finitive du candidat).
Par conséquent, veiller à bien demander les informations propres à chaque
lieu d’examen en termes de transport (train, route, métro, bus,…).

92
Bureau
Bureau
u Na
National
tional des Elèves
Elèvves Ingénieurs
Ingénieurs
Bureau
Burreau Na
National
tional des Elèves
EElèves IIngénieurs
ngénieurs
Paris :
Gare d'Arrivée
Austerlitz Est Lyon Montparnasse Nord Saint-Lazare
Ligne 5 Accès à Pied RER C Direction Ligne 5 RER C Direction
Direction par le Saint-Quentin-en-Yvelines Direction Saint-Quentin-en-Yvelines
Austerlitz Bobigny - Pablo Picasso Pont d'Austerlitz Arrêt Saint-Michel Bobigny - Pablo Picasso Arrêt Invalides
Enjambant la Seine Ligne 4 Direction Ligne 13 Directions
Porte d'Orléans Gabriel Péri / Saint-Denis
Ligne 5 Ligne 5 Direction Ligne 4 Ligne 5 Direction Station Magenta
Direction Place d'Italie Direction Bobigny - Pablo Picasso (Gare du Nord)
Est Place d'Italie Arrêt Bastille Porte d'Orléans OU RER E
Ligne 1 Direction Ligne 4 Direction Direction
Château de Vincennes Porte de Clignancourt Haussmann - Saint-Lazare
Accès à Pied Ligne 1 Direction Ligne 14 Direction Ligne 1 Direction Ligne 14
par le La Défense Saint-Lazare La Défense Direction
Lyon Pont d'Austerlitz Arrêt Bastille Arrêt Châtelet Arrêt Bastille Saint-Lazare
Enjambant la Seine Ligne 5 Direction Ligne 4 Direction Ligne 5 Direction
Bobigny - Pablo Picasso Porte d'Orléans Bobigny - Pablo Picasso
Ligne 4 Direction Ligne 4 Ligne 4 Direction Ligne 4 Ligne 13
Porte de Clignancourt Direction Porte de Clignancourt Direction Directions

Garede Départ
Montparnasse Arrêt Saint-Michel Porte de Clignancourt Arrêt Châtelet Porte de Clignancourt Gabriel Péri / Saint-Denis
RER C Direction Ligne 14 Direction
Massy - Palaiseau Olympiades

BNEI
Ligne 5 Ligne 5 Direction Ligne 5 Direction Ligne 4 Station Magenta
Direction Place d'Italie Place d'Italie Direction (Gare du Nord)
Nord Place d'Italie OU Arrêt Bastille Porte d'Orléans RER E
Ligne 4 Direction Ligne 1 Direction Direction

BNEI
BNEI
Porte d'Orléans Château de Vincennes Haussmann - Saint-Lazare
Ligne 13 Direction Station Ligne 14 Ligne 13 Station
Châtillon - Montrouge Haussmann - Saint-Lazare Direction Direction Haussmann - Saint-Lazare
Saint-Lazare Arrêt Invalides RER E Olympiades Châtillon - Montrouge RER E
RER C Direction Arrêt Magenta Arrêt Magenta
Massy - Palaiseau (Gare du Nord) (Gare du Nord)
Correspondances des six grandes gares parisiennes
F
F

France, voici les itinéraires à prendre en compte pendant votre passage à


voir changer de gare lors d’un oral dans une école à l’autre bout de la
Parce qu’il n’est pas toujours évident lorsqu’on habite la province de sa-

Présent
Présentation Définition de la Définition des Commentt chhoisir
h A
sirr Astuces
Less concours

93
du BNEI
Présent
Présentationformation
formati d ingénieur
d’ingénieur d’ingénieur son éco
co
ole & Conseils
A
Définition de la métiers
mé Définition
g des Comment lt ch
choisirr Astuces
Les concours & Conseils
du BNEI fo
ormation d’ingénieur
ormati d ingénieur méé
étiers d’ingénieur
g son écol
cole
Astuce pratique :

Bien que la majorité d’entre vous connaissent déjà la Carte 12/25 de la


SNCF, voici quelques rappels pratiques sur les modalités de cette carte :
? 50 % de réduction sur la plupart des trains (TGV, TER,…) quelques
soient le type de voyage (train couchettes, places assisies, première ou se-
conde classe,…). Ces réductions sont le plus souvent valables en périodes
bleues prévues dans le Calendrier consultable en gare ou sur internet.
? 25 % de réduction dans tous les autres cas.
Astuces 12/25 : pour bénéficier plus facilement des 50% de réduction, il
est souhaitable de penser à réserver les billets à l'avance ou à choisir les
périodes bleues correspondantes aux dates des oraux concernés.

N'oubliez pas non plus qu'en période de pointe, la première classe à moins
50 % est toujours moins chère que la seconde à -25%, alors n'hésitez
plus à vous offrir le confort de la première classe.

Où et comment se loger ?

L’un des principaux obstacles rencontrés durant les oraux et le


logement. Une grande partie des candidats n’habitant pas la capitale, il
s’agitc à ce moment donné, de pouvoir trouver un logement.

Bien évidemment, un grand nombre d’entre vous privilégieront la


famille et les connaissances qu’ils pourraient avoir sur Paris. Pour les
autres, c’est une autre paire de manches, voici donc quelques astuces à
votre prospection.

Certains Concours Communs mettent, quand ils le peuvent, les


résidences d’écoles présentes à leur concours :

 


 
 
 
 

94
Bureau
Bureau
u Na
National
tional des Elèves
Elèvves Ingénieurs
Ingénieurs
Bureau
Burreau Na
National
tional des Elèves
EElèves IIngénieurs
ngénieurs
F

Conseils
choisirr Astuces
F

Conseils
sirr Astuces
A
&
A
&
Pour les autres écoles, particulièrement les plus conséquentes, n’hésitez

hoisir

cole
pas à prendre directement contact avec elles pour voir quelles

lt ch
son écol
ole
infrastructures de logements elles peuvent mettre à votre disposition.

Comment
Commentt chh
son éco
co
En outre, vous pouvez également vous renseigner sur les hôtels mais qui
restent encore assez onéreux dans la capitale surtout pour plusieurs jours.
Les auberges de jeunesse peuvent être une solution bien moins chère et
qui s’avèrerait très pratique. La plupart d’entre elles proposent des

Les concours
forfaits qui incluent repas du soir et petits déjeuners, atout essentiel car

Less concours
la restauration s’avère être aussi un obstacle pendant cette période.

SITES UTILES

d’ingénieur
g des
d’ingénieur
Définition des

g
mé Définition
Association indépendante représentative des étudiants :
Promotion et Défense des Etudiants - [PDE]

étiers
www.pde.fr

de la métiers
d ingénieur méé
Association représentative des élèves ingénieurs :
Bureau National des Elèves Ingénieurs [BNEI]

ormation d’ingénieur
www.bnei.org

d ingénieur
d’ingénieur
Sites des directeurs d’écoles d’ingénieurs Définition de la
www.cdefi.fr
www.cge.fr Définition
ormati
Sites des ingénieurs et scientifiques de France
formation

www.cnisf.fr
formati
fo

Inscription et informations sur les concours


www.scei-concours.org
Présentation
du BNEI
Présentation

Office de tourisme d’Ile de France


Présent
BNEI

http://www.ile-de-france-paris.com
Présent
du

BNEI
BNEI
95
BNEI
Remerciements
Nous remercions très chaleureusement tous les acteurs de la rédaction de ce
guide et tout particulièrement nos partenaires qui, par leur contribution, ont
permis de réaliser ce guide, les différents préparationnaires, élèves ingé-
nieurs et ingénieurs pour leur témoignage ainsi que, enfin, toutes les per-
sonnes ayant aidé à rédiger les différents chapitres de ce guide.

BNEI
Pour plus d’informations :
Bureau National des Elèves Ingénieurs
14, passage Dubail - 75010 PARIS
contact@bnei.org - 06 82 20 74 02

96 Bureau
Bur
reau National
N tional
Nati lddes Elèv
Elèves
E es Ingénieurs
Ingénieurs
(6,;1RUPDQGLH
, V V X H  G H  O D  I X V L R Q  G H  O ¶ ( 1 , $ $ H W  G H  O ¶ ( , &

'HV
IRU P
DWLRQV
G·,QJpQLHXUV

,QJpQLHXUHQ
$JUR$OLPHQWDLUH
6XUOHVVLWHVGH&DHQ6DLQW/{
)RUPDWLRQHQDQVGHQLYHDX%DF
/D VSpFLDOLWp $JUR$OLPHQWDLUH IRUPH GHV LQJpQLHXUV HQ
SURGXFWLRQTXDOLWpHWGpYHORSSHPHQWGHVSURGXLWVDJURDOL
PHQWDLUHVGDQVOHVVHFWHXUVGHV3URGXLWVODLWLHUV3URGXLWV
FDUQpV3URGXLWVYpJpWDX[HW3URGXLWVGHODPHU

,QJpQLHXUHQ
3URGXFWLRQ,QGXVWULHOOH
6XUOHVLWHGH&KHUERXUJ
)RUPDWLRQHQDQVGHQLYHDX%DF
/D VSpFLDOLWp 3URGXFWLRQ ,QGXVWULHOOH IRUPH GHV LQJp
QLHXUVJpQpUDOLVWHV PDvWULVDQWOHVWHFKQRORJLHVHWOHVHQ
YLURQQHPHQWV GH SURGXFWLRQ GDQV GH QRPEUHX[ VHFWHXUV
G¶DFWLYLWpV DXWRPRELOHQDYDODpURQDXWLTXHpOHFWURQLTXH
QXFOpDLUHVDQWpSKDUPDFLH« 

,QJpQLHXUHQ
2SpUDWLRQVQXFOpDLUHV
6XUOHVLWHGH&KHUERXUJ
)RUPDWLRQHQDQVGHQLYHDX%DF
/D VSpFLDOLWp 2SpUDWLRQV 1XFOpDLUHV HVW DFWXHOOHPHQW
HQFRXUVG¶H[DPHQSDUOD&RPPLVVLRQGHV7LWUHVG¶,QJp
QLHXUV

LH
eFROH6X RUPDQG
S p U LH X U H G ¶ ,Q J p Q L H Q %DVVH1
X U V G H  O¶ 8 Q L Y H UV L W p G H & D H

ZZZXQLFDHQIUHVL[