Vous êtes sur la page 1sur 40

Sommaire de la séquence 5

t

Séance 1

141

Pourquoi et comment Alexandre le Grand a-t-il conquis un si grand empire ?

141

t

Séance 2

149

Que nous apprend Alexandrie d’Égypte sur la civilisation hellénistique ?

149

Objectifs

a) Savoir :

Alexandre le Grand (356-323 av J -C )

La carte des conquêtes d’Alexandre

Caractériser un littoral industriel et ses aménagements

Connaître les points positifs et négatifs des transformations des littoraux dans le monde

b) Savoir-faire :

Raconter l’épopée d’Alexandre le Grand

Décrire la cité d’Alexandrie d’Égypte

Méthodes

La fiche méthode n° 1 page 201 Comment organiser mon temps de travail ?

La fiche méthode n° 2 page 202 Bien tenir mon cahier

La fiche méthode n° 3 page 203

Comment apprendre ma leçon ?

t

Séance 3

158

L’identité, qu’est-ce que c’est ?

158

t

Séance 4

162

Qui garantit l’identité ?

162

t

Séance 5

166

La nationalité, composante de l’identité

166

t

Séance 6

170

Tu es mineur, qui décide pour toi ?

170

t

Séance 7

174

Même mineur, tu as des droits et des devoirs

174

Méthodes

Comprendre la notion abstraite d’identité, ainsi que sa dimension légale

Savoir se situer à la fois comme citoyen qui possède à ce titre des droits, et comme mineur

Aborder la notion de nationalité, qui sera étudiée plus en détail en 3e

séance 1 —

Séquence 5

Cette cinquième séquence de travail est consacrée à l’Histoire et à l’Éducation Civique. Les deux premières séances sont consacrées à l’histoire d’Alexandre le Grand. L’Éducation Civique est consacrée à l’identité, la nationalité, et l’étude de tes droits et devoirs, même si tu es mineur.

Chaque séance comprend peu d’exercices afin de faciliter tes apprentissages. Chacune des séances de travail, en fonction de ton rythme personnel, comprend 45 à 60 minutes, certains exercices étant moins faciles que d’autres. Tu dois réaliser au minimum trois séances par semaine. Pour bien te préparer, relis la fiche méthode n° 1 en fin de livret : « organiser mon temps de travail ».

Pour la tenue de ton cahier, il faut être rigoureux et bien respecter les consignes. Réponds aux questions et réalise les auto-évaluations proposées au crayon à papier. Note ce qui est important en vert (titre, correction des exercices, « je retiens », vocabulaire). Relis les conseils de la fiche méthode n° 2 : « Bien tenir mon cahier ».

Lorsque tu lis un document ou une question, si tu as du mal à comprendre, lis-le à voix haute. Lorsque tu ne connais pas le sens d’un mot, cherche le sens de ce mot dans le manuel (dans les encadrés de définitions ou dans le lexique à la fin du manuel) ou dans un dictionnaire.

N’oublie pas que sur le site collège de ton niveau d’enseignement, si tu possèdes un ordinateur avec une connexion à Internet, tu disposes d’un forum d’entraide pour échanger avec tes camarades des quatre coins du monde, ce qui te permet de mieux comprendre le sens d’un exercice. Tu peux également, en cas de difficultés plus importantes, faire appel au tutorat sur le site ou par téléphone si cela correspond aux modalités de ton inscription.

Bon travail !

Séance 1

aux modalités de ton inscription. Bon travail ! Séance 1 Histoire Alexandre de Grand Pourquoi Alexandre

Histoire

Alexandre de Grand

Pourquoi Alexandre le Grand a-t-il conquis un si grand empire ?

Dans cette première leçon sur Alexandre le Grand, nous allons nous demander :

- Qui était Alexandre en 336 av. J.-C. ?

- Pourquoi s’est-il lancé dans la conquête de l’Asie ?

- Comment se sont passées ces conquêtes ?

- Quel héritage en reste-t-il ?

Pour répondre à ces questions, nous allons étudier des textes d’historiens et observer des cartes et des œuvres d’art.

Séquence 5

séance 1

Recopie d’abord au stylo rouge (et encadre-les) les titres de la séquence, « Histoire - Alexandre le Grand » et de la séance - « Pourquoi Alexandre le Grand a-t-il conquis un si grand empire ? » - sur ton cahier. Puis, prends un stylo à bille noir pour faire les exercices. N’oublie pas pour chaque exercice de bien noter la référence des exercices, les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes qui reprennent l’intitulé des questions. Cette leçon doit te prendre une heure environ.

A
A

Les atouts d’un jeune roi

Cette première partie de la leçon a pour objectif de présenter Alexandre de sa naissance jusqu’au moment où il devient roi (356-336 av. J.-C.) afin de mieux comprendre quels étaient les atouts qui ont permis à ce jeune roi de devenir un grand conquérant.

Si tu travailles vite tu peux répondre aux questions au crayon à papier sur ton cahier. En revanche, si tu as des difficultés ou si tu manques de temps, je te conseille de lire le document 1 de l’exercice 1 et le texte de l’exercice 2, puis de passer directement à la partie B de la leçon sans répondre aux questions.

à la partie B de la leçon sans répondre aux questions. Exercice 1 Une éducation ambitieuse

Exercice 1

Une éducation ambitieuse Document 1 : L’éducation d’Alexandre

Philippe avait observé que le caractère de son fils était difficile à manier et qu’il résistait toujours à la force, mais que la raison le ramenait aisément à son devoir :

il […] appela auprès de lui Aristote, le plus savant et le plus célèbre des philosophes de son temps. […] Il paraît qu’Alexandre apprit de ce philosophe, non seulement la morale et la politique, mais encore les sciences plus secrètes et plus profondes. […] Ce fut Aristote qui lui donna, plus qu’aucun autre de ses maîtres, le goût de la médecine. […] Il avait aussi un goût naturel pour les belles-lettres et portait jusqu’à la passion l’amour de la lecture et de l’étude. Il faisait le plus grand cas de l’Iliade. […]. Aristote lui donna l’édition de ce poème qu’il avait corrigée. Alexandre […] la mettait la nuit sous son chevet avec son épée. )

[…] la mettait la nuit sous son chevet avec son épée. ) Buste d’Alexandre le Grand,

Buste d’Alexandre le Grand, œuvre romaine d’après une statue en bronze de Lysippe vers 330 av J.C. Musée du Louvre, Paris.

© RMN / Hervé Lewandowski 91-000100

Source : Plutarque. Vie d’Alexandre. IIe siècle ap. J.-C. (trad. Ricard 1840)

a) Document 1 : Lis attentivement le texte, puis recopie et complète le tableau ci-dessous à l’aide des mots soulignés dans le texte :

Le nom du maître d’Alexandre :

Le nom du père d’Alexandre :

Le nom du livre préféré d’Alexandre :

b) Qui est l’auteur du livre préféré d’Alexandre ? (si tu ne sais plus, relis l’exercice 5 de la séance 2 de la séquence 2)

c) Quelles sont les matières étudiées par Alexandre ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de répondre aux questions de l’exercice 2.

séance 1 —

Séquence 5

séance 1 — Séquence 5 Exercice 2 Alexandre, héritier d’un puissant royaume En 336 av. J.-C

Exercice 2

Alexandre, héritier d’un puissant royaume

En 336 av. J.-C. la Macédoine est le plus puissant de tous les États grecs. Toutes les cités grecques lui sont soumises. Pour comprendre comment ce petit royaume du Nord de la Grèce est parvenu à s’imposer à tous les Grecs, il faut faire un petit retour en arrière

En 368 av. J.-C., le père d’Alexandre, Philippe, est envoyé à Thèbes comme otage. Il n’a que 14 ans. Ce séjour forcé fut crucial pour Philippe qui y apprend l’art de la guerre auprès du grand général Thébain Épaminondas. À la mort de son frère en 359 av. J.-C., Philippe est rappelé en Macédoine pour devenir le tuteur de son neveu. Il n’a que 23 ans mais n’hésite pas à éliminer le jeune souverain pour s’emparer du trône. Fort de son expérience militaire acquise à Thèbes, Philippe réforme l’armée macédonienne. Associée à une cavalerie très mobile, qui était déjà le point fort des Macédoniens, la phalange de Philippe devient redoutable. De fait, après vingt années de guerre, Philippe finit par s’imposer contre Athènes et Thèbes à la bataille de Chéronée (338 av. J.-C.). Alexandre qui vient d’avoir 18 ans y fait ses preuves en commandant avec efficacité la cavalerie macédonienne.

Pour maintenir les Grecs sous son autorité et éviter toute révolte de leur part, Philippe envisage alors de les emmener en Orient pour conquérir l’Empire perse. Mais Philippe est assassiné par un de ses soldats. Nous sommes en 336 av. J.-C., Alexandre devient roi à 20 ans. Pour ne pas perdre tout le bénéfice des guerres de son père, il reprend son projet. Après avoir éliminé ses adversaires et obtenu le soutien des cités grecques, il se lance à la conquête de la Perse. Au printemps 334 av. J.-C., une armée de 40 000 Grecs et Macédoniens franchit l’Hellespont en direction de l’Asie.

a) Avec les mots en gras du texte, j’ai réalisé un tableau chronologique… mais je crois que j’ai mis les événements dans le désordre ! Replace les événements dans le bon ordre chronologique.

Conseils : Utilise les dates et les lettres pour aller plus vite (ex. : 368
Conseils : Utilise les dates et les lettres pour aller plus vite (ex. : 368 = C). Note les réponses sur
ton cahier. Puis consulte le corrigé de l’exercice. Corrige directement sur le tableau en faisant des
traits et en utilisant tes crayons de couleurs.
Dates
Événements
368
A - Naissance d’Alexandre.
359
B - Assassinat de Philippe. Alexandre devient roi de Macédoine à 20 ans.
356
C - Philippe, otage à Thèbes y apprend l’art de la guerre.
338
D - Alexandre conduit une armée de 40 000 soldats à la conquête de l’Asie.
336
E - Philippe devient roi de Macédoine et réforme son armée.
334
F - Bataille de Chéronée. Victoire des Macédoniens contre les cités grecques.

Séquence 5

séance 1

Exercice 3

Alexandre, chef d’une armée redoutable

Document 2 : La phalange macédonienne

Pour rendre la phalange macédonienne plus efficace, Philippe allège la tenue et l’armement de ses

Pour rendre la phalange macédonienne plus efficace, Philippe allège la tenue et l’armement de ses soldats afin qu’ils puissent porter une longue pique de 6 mètres, la sarisse. Cette pique dotée de pointes en bronze aux deux extrémités pouvaient être plantée dans le sol. Les piques des cinq premiers rangs dépassaient de la phalange, et pouvaient briser les charges des fantassins et même des cavaliers ennemis. Les soldats des rangs suivants maintenaient leurs piques en l’air pour protéger les premiers rangs des projectiles de l’ennemi. Devenu roi, Alexandre bénéficie des innovations militaires de son père.

Dessin © Franck Marthaz

a) Doc. 2 : Comment s’organise la phalange macédonienne ?

b) Quelle est l’arme principale du soldat macédonien ?

c) En quoi cet armement rend-il la phalange macédonienne plus efficace ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de répondre aux questions de l’exercice 4.

séance 1 —

Séquence 5

B
B

L’épopée d’Alexandre

séance 1 — Séquence 5 B L’épopée d’Alexandre Exercice 4 Découvrir les conquêtes d’Alexandre Document 3

Exercice 4

Découvrir les conquêtes d’Alexandre Document 3 : Les conquêtes d’Alexandre

d’Alexandre Document 3 : Les conquêtes d’Alexandre Carte © Franck Marthaz Observe attentivement la carte
d’Alexandre Document 3 : Les conquêtes d’Alexandre Carte © Franck Marthaz Observe attentivement la carte

Carte © Franck Marthaz

Observe attentivement la carte (doc. 3) et la mosaïque page 146 (doc. 4). Puis lis les textes sur l’épopée d’Alexandre page 146 (doc. 5). Si certains mots te sont inconnus, utilise un dictionnaire pour trouver leur sens.

Lorsque tu lis les textes, n’hésite pas à regarder la carte en même temps pour localiser les lieux cités dans les textes.

Enfin, réponds aux questions de l’exercice en complétant le tableau. L’objectif final étant de rédiger un petit paragraphe sur l’épopée d’Alexandre à partir de ce que tu as compris des documents et du tableau que tu as complété.

Séquence 5

séance 1

Document 4 : La bataille d’Arbèles (331 ac. J.-C.)

Mosaïque retrouvée dans la maison du Faune à Pompéi (1er siècle ap. J.-C.). Musée national

Mosaïque retrouvée dans la maison du Faune à Pompéi (1er siècle ap. J.-C.). Musée national de Naples. Alexandre, sur son cheval Bucéphale, le regard fixe en direction de Darius, mène la bataille et met en fuite le roi des Perses.

Document 5 : Au temple d’ Amon

© RMN

« Pour aller au temple d’Amon […] le chemin était long et fatigant ; il offrait partout les plus

grandes difficultés. Il y avait deux dangers à courir : le manque d’eau, qui rend le pays désert pendant plusieurs journées de marche ; l’autre, d’être surpris, en traversant ces plaines immenses d’un sable profond, par un vent violent du midi […]. Quand Alexandre eut traversé le désert et qu’il fut arrivé à la ville où était le temple, le prophète d’Amon le salua au nom du dieu, comme son fils. Il l’interrogea […] sur l’empire qui lui était destiné et demanda si le dieu lui accorderait de régner sur tous les hommes. Le dieu lui répondit, par la bouche du prophète, qu’il le lui accordait […]. Alors il fit à Amon les offrandes les plus magnifiques et aux prêtres de

riches présents.»

Source : D’après Plutarque. Vie d’Alexandre. IIe siècle ap. J.-C. (trad. Ricard 1840)

Document 6 : En Inde contre les éléphants de Porus

« Vers le milieu du printemps, Alexandre prit la route de l’Inde avec toutes ses troupes,

disposé à porter la guerre contre le roi Porus […]. Ce roi avait plus de cinquante mille hommes d’infanterie, soutenus d’une cavalerie de trois mille hommes […] accompagnés de mille chariots au moins et de cent trente éléphants. […] Au cœur de la bataille, les éléphants qu’on avait dressés à se mettre en action jetaient à bas par le seul poids de leur corps les premiers qui s’approchaient d’eux. Ces animaux les foulant aux pieds brisaient les uns sous leurs propres armes qu’ils mettaient en pièces. Ils en saisissaient d’autres avec leurs trompes et les lançaient en l’air pour les reprendre, après quoi les frappant contre terre, ils leur faisaient subir un indigne genre de mort. […] Courageux, les Macédoniens […] perçaient ces animaux à coups de traits et les mettant en fureur par les plaies qu’ils leur faisaient, leurs guides n’en étaient plus les maîtres : de sorte que se jetant de rage dans les rangs des Indiens-mêmes, ils y faisaient un ravage effroyable. Le roi indien soutint héroïquement cette furieuse attaque jusqu’à ce que perdant tout son sang, il tomba évanoui du dos de son éléphant jusqu’à terre. Le bruit courut aussitôt qu’il était mort et toute son armée prit la fuite, non sans un grand carnage de la part des troupes victorieuses qui la poursuivaient. Alexandre, ayant clairement gagné la bataille, fit rappeler toutes ses troupes. »

Source : D’après Diodore de Sicile. Bibliothèque historique. 1er siècle ap. J.-C. (trad. Abbé Terrasson 1737-44)

séance 1 —

Séquence 5

a) Recopie le tableau ci-dessous sur ton cahier et complète-le à l’aide de la carte (doc. 3), de la mosaïque (doc. 4) et des deux textes (doc. 5 et 6) sur l’épopée d’Alexandre.

 

Nom de la bataille ou du lieu

Date

Doc. 4

   

Doc. 5

   

Doc. 6

   

j e rédige

b) À l’aide du tableau recopié et complété sur ton cahier, mais aussi de la carte (doc. 3), rédige un petit paragraphe d’une dizaine de lignes qui raconte l’épopée d’Alexandre.

Attention ! Il ne faut pas recopier les textes. Tu dois utiliser le tableau et la légende de la carte pour remettre dans le bon ordre les dates et les grandes étapes de l’épopée d’Alexandre (départ, batailles, villes conquises… mort d’Alexandre). Pour cela, tu dois utiliser tes propres mots et tes propres phrases (cache les textes pour ne pas être tenté de les recopier). L’objectif étant de voir ce que tu as compris de l’épopée d’Alexandre et de savoir si tu es capable de l’expliquer par écrit.

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de répondre aux questions de l’exercice 5.

C
C

Alexandre, roi grec et empereur oriental

l’exercice 5. C Alexandre, roi grec et empereur oriental Exercice 5 Au-delà des conquêtes, le rêve

Exercice 5

Au-delà des conquêtes, le rêve d’un monde hellénisé

Document 7 : Le mélange des civilisations

« De la Médie, Alexandre se rendit en Parthie et, comme il y jouissait d’un grand loisir, il prit pour la première fois l’habit des Barbares 1 , soit pour se mettre en conformité aux lois et aux coutumes du pays et en apprivoiser les habitants, soit pour sonder les Macédoniens sur l’usage des coutumes qu’il voulait introduire parmi eux, en les habituant peu à peu aux manières des

Barbares. […] Alexandre pensait que ce mélange et cette communication réciproque des mœurs 2 des deux peuples, contribueraient, plus que la force, à affermir sa puissance, quand il se serait éloigné des Barbares. Il choisit donc parmi eux trente mille jeunes gens, qu’il fit instruire dans les lettres grecques et former aux exercices militaires des Macédoniens ; il leur donna plusieurs maîtres chargés de diriger leur éducation. Pour son mariage avec Roxane, l’amour seul en forma

le lien. Il la vit dans un festin, chez son père, un satrape

qu’il se détermina à l’épouser. […] À Suse, il célébra le mariage de ses généraux avec les plus

nobles femmes des Barbares. »

3 perse, et il la trouva si belle, si aimable,

1. Ceux qui ne parlent pas Grec

2. Habitudes, coutumes, règles propres à un groupe humain.

3. Gouverneur

Source : D’après Plutarque. Vie d’Alexandre. IIe siècle ap. J.-C. (trad. Ricard 1840)

Séquence 5

séance 1

Document 8 : Monnaies d’Alexandre

Deux monnaies en argent d’Alexandre le Grand. Sur la monnaie (A) Alexandre porte les cornes
Deux monnaies en argent d’Alexandre le Grand. Sur la monnaie (A) Alexandre porte les cornes

Deux monnaies en argent d’Alexandre le Grand. Sur la monnaie (A) Alexandre porte les cornes de bélier du dieu égyptien Amon, tandis que sur la monnaie (B) il se fait représenter en Héraclès, le héros grec qui tue le lion de Némée puis porte sa peau pour être invincible. Sur ses monnaies, Alexandre mélange donc les cultures grecque et égyptienne.

Source : © AKG-Images. 1GR-1-H18 et 1GR-1-H19

a) Doc. 7 : Pourquoi Alexandre souhaite-t-il que les Macédoniens et les Barbares se mélangent ?

b) Quelles mesures prend-il pour y parvenir ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de recopier le résumé de la leçon sur ton cahier.

Recopie le résumé suivant au stylo sur ton cahier et apprends-le en utilisant les mots en gras pour le mémoriser.

j e retiens

les mots en gras pour le mémoriser. j e retiens En 336 av. J.-C. Alexandre le

En 336 av. J.-C. Alexandre le Grand succède à son père Philippe qui avait soumis les cités grecques au royaume de Macédoine. Pour conserver son autorité sur les Grecs, Alexandre organise une expédition militaire contre l’Empire Perse.

Entre 334 av. J.-C. et 323 av. J.-C., Alexandre conduit vers une épopée une armée de 40 000 soldats à travers l’Asie. Après avoir vaincu à plusieurs reprises le Grand roi perse Darius, Alexandre s’empare de la Syrie, de l’Égypte, de la Mésopotamie, puis s’aventure jusqu’en Inde. Dans toutes ces régions il fonde de nombreuses villes qui portent son nom, encourage les mariages mixtes entre les Grecs et les peuples conquis, fixe des garnisons de soldats grecs. La civilisation grecque se diffuse sur un immense territoire et évolue au contact des autres civilisations.

Fatigués par vingt années de guerres et des milliers de kilomètres parcourus, certains de ses généraux se révoltent. Alexandre meurt en 323 av. J.-C. à Babylone, sans doute empoisonné. Son empire ne lui survit pas. Ses généraux se proclament rois, fondent des dynasties* et se partagent l’empire : c’est la naissance des royaumes hellénistiques*.

Consulte dans le lexique page 204 la définition des mots de vocabulaire marqués par une * car ils sont essentiels. Recopie au stylo leur définition sur ton cahier en notant le mot dans la marge et la définition à droite comme ci-dessous :

marge

La phalange* :
La phalange* :

Une troupe de fantassins grecs (soldats à pieds) armés de longues piques qui affrontent l’ennemi en rang serrés. Qui s’inspire de la civilisation des Hellènes.

Hellénistique* :
Hellénistique* :
Une dynastie* :
Une dynastie* :
Une épopée* :
Une épopée* :

(Nous utilisons un mot latin pour désigner les Grecs, mais eux se désignaient dans leur langue par le mot « Hellènes » ( VEllhe~)

Une suite de souverains (roi, princes) issus d’une même famille. Une suite d’exploits héroïques.

séance 2 —

Séquence 5

séance 2 — Séquence 5 le coin des curieux Si tu disposes d’un ordinateur avec une

le coin des curieux

séance 2 — Séquence 5 le coin des curieux Si tu disposes d’un ordinateur avec une

Si tu disposes d’un ordinateur avec une connexion à internet, tu peux aller consulter :

Sur la phalange grecque et son évolution sous les Macédoniens, l’article de Wikipédia sur ce sujet :

http://fr.wikipedia.org/. Dans la barre de recherche, tape les mots clés « phalange » et « antiquité ». Tu découvriras notamment une animation sur la tactique de la « phalange oblique » du général thébain Épaminondas.

Pour en savoir plus sur Philippe de Macédoine et sur son fils Alexandre, tape dans la barre de recherche les mots-clés : « Philippe II » et « Alexandre le Grand ».

Séance 2

: « Philippe II » et « Alexandre le Grand » . Séance 2 Que nous

Que nous apprend Alexandrie d’Égypte sur la civilisation hellénistique ?

j e sais déjà

Nous avons vu qu’Alexandre a parcouru toute l’Asie, conquérant l’empire perse de Darius, soumettant les peuples d’Asie centrale et s’aventurant jusqu’aux frontières de l’Inde.

Mais après sa mort en 323 av. J.-C., son empire est divisé en plusieurs royaumes. Dirigés par les anciens généraux d’Alexandre, ces royaumes développent une civilisation qui mélange la culture grecque et les cultures locales. C’est ce que l’on appelle la civilisation hellénistique.

L’Égypte fait partie des royaumes conquis par Alexandre lors de son expédition. Son étude nous permettra de mieux comprendre les grands traits de la civilisation hellénistique qui domine le monde antique jusqu’à la conquête romaine en 31 av. J.-C.

Posons nous la question : Que reste-t-il du passage d’Alexandre en Égypte ?

Après avoir recopié au stylo rouge sur ton cahier le titre de la séance et l’avoir encadré en rouge - Que nous apprend Alexandrie d’Égypte sur la civilisation hellénistique ? - réponds au stylo à bille noir, sur ton cahier, aux questions des exercices quand cela est demandé. N’oublie pas pour chaque exercice de bien noter la référence des exercices et les lettres des questions sur ton cahier. Pour répondre, fais des phrases complètes qui reprennent l’intitulé des questions.

Séquence 5

séance 2

A
A

Quand, où et par qui fut fondée Alexandrie ?

Exercice 6

Le choix du site d’après Plutarque

Ce premier exercice a pour objectif de localiser plus précisément la ville d’Alexandrie et de comprendre, à travers une source historique par qui et dans quelles circonstances le choix du site a été fait. Cet exercice doit être fait rapidement. Je te propose donc de lire attentivement le texte mais de ne répondre qu’à l’oral aux questions posées. Cette leçon doit te prendre une heure.

Document 9 : Le songe d’Alexandre

« Pendant qu’il dormait, Alexandre eut une vision singulière. Il crut voir un vieillard à cheveux blancs, et d’une mine vénérable, qui, s’approchant de lui, prononça ces vers : « Au sein des vastes mers dont l’Égypte est baignée, est l’île de Pharos, très longtemps renommée. ». Aussitôt il se lève et va voir cette île de Pharos, qui alors était un peu au-dessus de l’embouchure […] du Nil […]. Il admira la position de cette île, qui, semblable à un isthme, est de la forme d’une langue de terre plus longue que large et qui, séparant de la mer un étang considérable, se termine en un grand port. Il dit qu’Homère, admirable en tout, était aussi un habile architecte, et, il ordonna qu’on traçât un plan de la nouvelle ville, conforme à la position du lieu. Comme les architectes n’avaient pas de craie, ils prirent de la farine et tracèrent sur le terrain, dont la couleur est noirâtre, une enceinte en forme de croissant. »

Source : D’après Plutarque. Vie d’Alexandre. IIe siècle ap. J.-C. (trad. Ricard 1840)

a) Document 9 : Qui est l’auteur du texte ? Quand écrit-il sa Vie d’Alexandre ? (Précise si c’est à l’époque d’Alexandre ou longtemps après sa mort)

b) Qui est le vieillard qui apparaît en songe à Alexandre ?

c) Documents 9 et 10 : Où se trouve l’île de Pharos dont lui parle le vieillard ? (Précise le royaume et le lieu exact)

Document 10 : Les royaumes hellénistiques

et le lieu exact) Document 10 : Les royaumes hellénistiques Carte © Franck Marthaz — ©

Carte © Franck Marthaz

© Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e © Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e

séance 2 —

Séquence 5

d) Doc. 10 : D’après la carte, pourquoi peut-on dire que le site choisi par Alexandre pour fonder la nouvelle cité d’Alexandrie fut un bon choix ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de répondre aux questions de l’exercice 7.

B
B

Alexandrie, une ville cosmopolite

Les deux exercices qui suivent ont pour but de découvrir les principaux lieux de la ville d’Alexandrie et la vie d’un savant grec qui a vécu dans cette ville à la fin du IIIe siècle av. J.-C.

Seul l’exercice 7 est obligatoire. Ne réponds aux questions de l’exercice 8 que si tu veux approfondir tes connaissances et que si tu travailles vite.

approfondir tes connaissances et que si tu travailles vite. Exercice 7 Découvrir les principaux lieux d’Alexandrie

Exercice 7

Découvrir les principaux lieux d’Alexandrie

Document 11 : Alexandrie à l’époque hellénistique (vers 250 av. J.-C.)

à l’époque hellénistique (vers 250 av. J.-C.) Carte © Franck Marthaz a) Que peut-on dire du

Carte © Franck Marthaz

a) Que peut-on dire du plan d’Alexandrie ? (observe le dessin des rues).

Séquence 5

séance 2

b) Ci-dessous, j’ai réalisé un tableau qui complète le plan de la ville d’Alexandrie (doc. 11). J’ai volontairement laissé des cases vides. À toi de retrouver les mots qui manquent à l’aide du plan.

Lieu

Fonction

influence

Temple de Poséidon

Religieuse

Grecque

Temple d’Isis

Religieuse

…………

Temple de Sérapis

…………

Grecque et Égyptienne

Stade

…………

Grecque

Palestre

Sportive

…………

…………

Sportive

Grecque

Théâtre

Culturelle

…………

Musée et bibliothèque

…………

Grecque

… ………

Politique

Égyptienne

Pour mieux comprendre qui était Sérapis, tu peux lire la légende du document 12, ci-dessous.

Document 12 : Le dieu Sérapis

du document 12 , ci-dessous. Document 12 : Le dieu Sérapis Buste de Sérapis, IIe siècle

Buste de Sérapis, IIe siècle après J.-C. Musée du Louvre, Paris. Sérapis est un dieu hellénistique, mélange de deux divinités : le dieu grec Zeus et le dieu égyptien Apis. Il porte sur sa tête le calathos, récipient servant à mesurer le grain, symbole de fertilité.

© RMN / Hervé Lewandowski 05-509829

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices avant de répondre aux questions de l’exercice 8.

j ’approfondis et je rédige

de l’exercice 8. j ’approfondis et je rédige Exercice 8 Découvrir Ératosthène, savant d’Alexandrie

Exercice 8

Découvrir Ératosthène, savant d’Alexandrie

Cet exercice est difficile et long. Je propose donc qu’il soit facultatif. Cela signifie que tu n’es pas obligé de le faire. Réponds aux questions seulement si tu souhaites approfondir tes connaissances et seulement si tu travailles très vite. Sinon passe directement au résumé de la leçon (« je retiens »)

séance 2 —

Séquence 5

Document 13 : Alexandrie, capitale des savants

« Soutenant les études, Ptolémée fit construire dans la ville d’Alexandrie une bibliothèque qu’il

confia à Démétrios de Phalère. Il lui donna l’ordre de rassembler les livres provenant des quatre

coins de la terre. Ptolémée lui-même demandait aux rois et aux plus grands du monde de lui envoyer les œuvres de tous les savants. »

Source : D’après Épiphane. Des poids et des mesures. IVe s. après. J.-C.

« À Alexandrie, non seulement de nombreux savants étrangers sont accueillis, mais les Alexandrins envoient à l’étranger nombre de leurs savants. »

Source : D’après Strabon. Géographie. Ier siècle av. J.-C. (trad. A. Tardieu, 1867)

Document 14 : Ératosthène, père de la Géographie

« Ératosthène avance que la Terre forme un cercle, qui tend à se fermer sur lui-même, de sorte

que, si l’immensité de l’océan n’y faisait pas obstacle, il nous serait possible d’aller par l’ouest

jusqu’en Inde. Après avoir dit que la Terre est une sphère, il se pose la question suivante :

comment se fait-il qu’à l’intérieur des terres, on trouve une grande quantité de coquillages ? Il en tire la conclusion que ces plaines étaient jadis recouvertes par la mer. »

D’après Strabon. Géographie. Ier siècle av. J.-C. (trad. A. Tardieu, 1867)

a) Document 13 : Qui a fait construire la bibliothèque d’Alexandrie ?

b) Documents 13 et 14 : Relève une phrase qui prouve qu’Alexandrie est la capitale des savants du monde hellénistique.

c) Documents 14 et 15 : En quoi la vie et l’œuvre d’Ératosthène illustrent bien les deux textes du document 13 ?

Document 15 : La carte du monde d’après Ératosthène (vers 200 av. J.-C.)

carte du monde d’après Ératosthène (vers 200 av. J.-C.) Dessin © Franck Marthaz d) À l’aide

Dessin © Franck Marthaz

d) À l’aide des documents et de tes réponses aux questions des exercices 7 et 8, rédige un paragraphe d’une quinzaine de lignes dont le sujet est :

Glisse-toi dans la peau d’ Ératosthène et décris-nous une journée de sa vie à Alexandrie.

Dans ce paragraphe il faudra indiquer : le nom du savant, l’époque à laquelle il a vécu, le lieu où il habite, son métier et le lieu où il travaille, le type de travail qu’il fait, pour qui il travaille, les activités de loisirs qu’il peut pratiquer, ce qu’il voit en marchant dans les rues d’Alexandrie…

Séquence 5

séance 2

Attention ! Il ne faut pas recopier les textes. Tu dois utiliser tes réponses et relever certaines informations dans les documents. Pour rédiger ton paragraphe, tu dois utiliser tes propres mots et tes propres phrases (cache les textes pour ne pas être tenté de les recopier). L’objectif étant de voir si tu es capable de décrire la ville d’Alexandrie et la vie d’un savant qui y vivait au IIIe siècle av. J.-C.

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

j e découvre : le phare d’Alexandrie

Alexandrie était célèbre dès l’Antiquité pour sa bibliothèque et son phare. Ces deux monuments ont disparu, la bibliothèque a brûlé et le phare a été détruit par un tremblement de terre au XIVe siècle. Récemment, des fouilles sous-marines ont permis de retrouver de gros blocs de pierre dans le port d’Alexandrie. Voyons ce que les archéologues ont trouvé…

Document 16 : Le phare d’Alexandrie

Construit à la fin du IIIe s. av. J.-C. pour guider les bateaux jusqu’au port,
Construit à la fin du IIIe s. av. J.-C. pour guider
les bateaux jusqu’au port, le phare d’Alexandrie
était entouré de statues monumentales
représentant les souverains de la dynastie des
Lagides (les descendants de Ptolémée). Ces
statues ont été retrouvées grâce aux fouilles sous-
marines menées par des archéologues français et
égyptiens. Une de ces statues, celle de Ptolémée
II,
accueille désormais les visiteurs de la nouvelle
bibliothèque d’Alexandrie. Cette statue mesure
12 mètres de haut et pèse 28 tonnes.

Dessin © Franck Marthaz d’après : Hermann Thiersch. Pharos, Antike Islam und Occident. Leipzig, 1909, et Jean-Claude Golvin dans Jean-Yves Empereur. Le Phare d’Alexandrie. 2004.

dans Jean-Yves Empereur. Le Phare d’Alexandrie. 2004. photo © CEAlex, Cliché I. Hairy Le mot phare

photo © CEAlex, Cliché I. Hairy

Le mot phare vient du nom de l’île de Pharos. Le phare n’a pas été directement construit sur cette île, mais sur un petit îlot qui se trouve à proximité (voir document 11 ). Toutefois, le nom est resté pour désigner une grande tour servant à guider les bateaux.

séance 2 —

Séquence 5

Le phare était constitué de trois étages. Le premier étage avait une forme carrée légèrement pyramidale. Le second étage, plus étroit et moins haut, était octogonal. Enfin, le dernier étage était fait d’une petite tour ronde ajourée de colonnes, surmontée d’une statue d’un dieu (Zeus ou Apollon). Le phare était immense : plus de 120 mètres de hauteur et une trentaine de mètres à sa base.

Recopie le résumé suivant au stylo sur ton cahier et apprends-le en utilisant les mots en gras pour le mémoriser.

 

j e retiens

 
 
 

Alexandrie fut fondée par Alexandre le Grand lors de son expédition en Égypte. Mais

c’est son général Ptolémée, qui de retour en Égypte après la mort d’Alexandre (-323), se

 

fait proclamer pharaon, fonde la dynastie des Lagides* et fait d’Alexandrie sa nouvelle capitale.

Située sur les rives de la Méditerranée, Alexandrie est ouverte vers les autres grandes villes de la civilisation hellénistique. Son immense phare* guide les bateaux vers son port de commerce où s’échangent les marchandises venues d’Asie, d’Europe et d’Afrique.

Sa bibliothèque, célèbre dès l’Antiquité pour ses milliers d’ouvrages, accueille de

nombreux

savants qui font avancer les sciences et traduisent en grec toutes les

connaissances de leur temps.

Avec ses 500 000 habitants venus de divers horizons, Alexandrie est une ville cosmopolite* ou se mélangent, principalement, les civilisations grecque (plan en damier*, stade, gymnase, palestre, théâtre, temple de Poséidon) et égyptienne (Temple d’Isis et de Sérapis, palais royal).

Consulte dans le lexique page 204 la définition des mots de vocabulaire marqués par une * car ils sont essentiels. Recopie au stylo leur définition sur ton cahier en notant le mot dans la marge et la définition à droite comme ci-dessous :

marge

Lagides :

La dynastie de pharaons qui descendent de Ptolémée, un des généraux d’Alexandre le Grand. Plan constitué de rues rectilignes qui se coupent à angle droit. Grande tour éclairée en son sommet et servant à guider les bateaux. Qui regroupe des personnes venant de pays différents.

 

Plan en damier :

Phare :

Cosmopolite :

Séquence 5

séance 2

Séquence 5 — séance 2 le coin des curieux Pour en savoir plus la ville d’Alexandrie,

le coin des curieux

Séquence 5 — séance 2 le coin des curieux Pour en savoir plus la ville d’Alexandrie,

Pour en savoir plus la ville d’Alexandrie, si l’archéologie t’intéresse et si tu disposes d’une connexion à Internet, je te conseille le site du Centre d’Études Alexandrines. Créé en 1990 par Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS, archéologue et helléniste, grand spécialiste français du lieu, le Centre d’Études Alexandrines (CEAlex) a pour mission d’étudier l’histoire d’Alexandrie à travers tous les documents qui illustrent son destin exceptionnel. L’adresse du site : http://www.cealex.org/. Clique ensuite sur « version française » et visite les onglets « fouilles » (avec notamment les fouilles sous-marines sur le phare) et « études » (pour voir les photographies des citernes à eau).

Sur Ératosthène, tu peux visionner une animation réalisée par des élèves de 5e avec leur professeur. Pour cela, consulte le site Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil), tape comme mot clé « Ératosthène » dans le champ « rechercher », puis tu peux lire la page qui lui est consacrée. Pour accéder à l’animation, descends jusqu’en bas de la page et clique sur « Ératosthène, l’arpenteur de la Terre » dans la rubrique liens externes.

séance 2 —

Séquence 5

j e m’évalue

Dans les cases ci-dessous, coche au crayon à papier (pour pouvoir gommer ensuite et recommencer l’exercice si besoin) la bonne réponse (sans trop appuyer la pointe de ton crayon) qui convient aux affirmations suivantes :

1-

Alexandre le Grand était roi :

2-

Entre 333 et 323 av. J.-C. Alexandre conquiert un immense empire en luttant contre :

 

q

de Macédoine

q

de Grèce

q

les pharaons d’Égypte

q

d’Égypte

q

Darius, le Grand roi des Perses

 

q

les cités grecques

3-

Après sa mort en 323 av. J.-C. l’empire d’Alexandre est :

4-

Durant son épopée Alexandre fonde plusieurs villes qui :

 

q

transmis à son fils

q

portent son nom (Alexandrie)

q

divisé entre ses généraux

q

portent le nom de son père (Phillipolis)

q

dirigé par son épouse Roxane

 
   

q

portent le nom de sa femme (Roxapolis)

5-

La période de l’histoire grecque comprise entre la mort d’Alexandre et la conquête romaine s’appelle :

6-

Le

général d’Alexandre qui a fondé la

dynastie des Lagides en Égypte s’appelle :

q

Séleucos

 

q

la période archaïque

q

Ptolémée

q

la période classique

q

Mausole

q

la période hellénistique

 

7-

Alexandrie d’Égypte était célèbre pour:

8-

A lexandrie est une ville cosmopolite car :

 

q

ses pyramides

q

ses rois règnent sur le monde entier

q

son temple d’Artémis

q

elle accueille des populations de différents pays

q

son phare et sa bibliothèque

 
   

q

c’est la plus belle ville du monde

Séquence 5

séance 3

Séance 3

Séquence 5 — séance 3 Séance 3 Éducation civique Tu es une personne L’identité qu’est-ce que

Éducation civique Tu es une personne

L’identité qu’est-ce que c’est ?

Écris les deux titres successifs de cette séquence d’éducation civique en rouge sur une nouvelle page de ton cahier, et encadre-les en rouge. Dans la marge de ta page, indique « éducation civique ».

L’identité, c’est ce qui fait que tu es toi et pas un autre, c’est ce qui te rend unique : mais qu’est-ce qui constitue ton identité ?

Exercice 9

Ton identité, c’est d’abord ton nom

Recopie le titre de l’exercice sur ton cahier, et souligne-le.

Complète ton arbre généalogique si tu le peux, en partant de toi, et en plaçant quand c’est possible les photos de tes parents, puis de tes grands parents. Tes parents peuvent t’aider. Tu peux aussi choisir de compléter l’arbre généalogique d’une autre personne que tu connais et que tu interroges sur sa famille.

Document 1 : Réalise ton arbre généalogique

sa famille. Document 1 : Réalise ton arbre généalogique D’après un dessin © Nicolas Julo 158

D’après un dessin © Nicolas Julo

séance 3 —

Séquence 5

Comment nous vient notre nom ? Observons la loi, et essayons de la comprendre :

Document 2 : Art. 311-21 du Code Civil

Lorsque la filiation d’un enfant est établie à l’égard de ses deux parents au plus tard le jour de la déclaration de sa naissance ou par la suite mais simultanément, ces derniers choisissent le nom de famille qui lui est dévolu :

soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit leurs deux noms accolés dans l’ordre choisi par eux dans la limite d’un nom de famille pour chacun d’eux. En l’absence de déclaration conjointe à l’officier de l’état civil mentionnant le choix du nom de l’enfant, celui-ci prend le nom de celui de ses parents à l’égard duquel sa filiation est établie en premier lieu et le nom de son père si sa filiation est établie simultanément à l’égard de l’un et de l’autre. En cas de naissance à l’étranger d’un enfant dont l’un au moins des parents est français, les parents qui n’ont pas usé de la faculté de choix du nom dans les conditions du précédent alinéa peuvent effectuer une telle déclaration lors de la demande de transcription de l’acte, au plus tard dans les trois ans de la naissance de l’enfant.

Source : http://www.legifrance.gouv.fr

Document 3 :

Source : http://www.legifrance.gouv.fr Document 3 : Source : dessin de Nicolas Julo (2006) Tu peux chercher

Source : dessin de Nicolas Julo (2006)

Tu peux chercher comment tu pourrais t’appeler, si tu utilisais toutes les possibilités de la loi de 2005. Tu es la même personne, mais ton identité peut s’exprimer de différentes manières selon la loi.

Tu peux avoir l’impression à ton âge que l’identité ne sert à rien ou n’est pas importante. As-tu déjà eu besoin de prouver ton identité ? Pour bien saisir l’importance de l’identité, il faut avoir perdu ses papiers (ce que je ne te souhaite pas !) ou vouloir obtenir la nationalité du pays où l’on a décidé d’habiter (cette démarche est plus ou moins difficile selon les pays). Observe cette situation particulière pour mieux comprendre :

Exercice 10

Et si je n’ai pas de papiers d’identité ?

Recopie le titre de l’exercice dans ton cahier, et souligne-le. Regardons ensemble des exemples de situations particulières, soit ailleurs dans le monde, soit dans notre passé récent. Lis attentivement ces deux textes, et réponds ensuite aux questions en noir sur ton cahier après avoir sauté une ligne.

Document 4 :

En France, les parents déclarent leurs enfants dès leur naissance, car l’accouchement a en général lieu à l’hôpital et tout enfant est bien suivi. Il n’en est pas toujours de même dans d’autres pays selon le niveau de vie des populations. Au Brésil, par exemple, il est courant que les gens pauvres n’aillent pas déclarer leurs enfants à leur naissance. Du coup, quand ils ont l’âge d’aller au collège, ce n’est pas possible, car ils n’ont pas d’identité sur le papier, et beaucoup font des petits boulots pour survivre. En Thaïlande, les enfants qui n’ont pas de papier d’identité peuvent aller à l’école jusqu’à 15 ans. Cependant, quand on ne possède pas de papiers d’identité, c’est difficile ensuite de trouver un travail, et de réaliser les différents actes de la vie courante (acheter ou louer une maison, avoir un compte en banque, avoir un dossier médical et accéder à des remboursements de soins, etc.) Quand on n’a pas de papiers d’identité, on n’existe pas sur le papier, et tout devient compliqué pour les démarches administratives. Ceux qui n’ont pas de papiers se sentent moins protégés que les autres, n’ont pas les mêmes droits : ce ne sont pas des citoyens comme les autres, puisqu’ils ne peuvent pas voter, ni être élus… Il est donc très important, dès sa naissance, de posséder une identité, celle du pays où l’on est né, pour bénéficier de papiers d’identité pour aller voyager dans les autres pays par exemple.

Source : Conception Cned/2009.

Séquence 5

séance 3

Exemple 1 :

1-

De quels pays s’agit-il ? Pourquoi certains enfants sont-ils privés d’identité ?

2-

Quelles peuvent être les conséquences de ne pas avoir d’identité ? Explique ce que ces enfants ne peuvent réaliser comme les autres.

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, puis saute une ligne sur ton cahier, pour travailler sur le second exemple.

Examine le document ci-dessous, et écris son titre avant de répondre aux questions sur ton cahier.

Exemple 2 :

Document 5 : La destruction de l’identité.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les nazis (allemands dirigés par Hitler) ont déporté plus de six millions de personnes juives dans des camps destinés à les faire disparaître physiquement, souvent de manière brutale et horrible, inhumaine. A Auschwitz, l’un des camps les plus meurtriers, une majorité de personnes était exterminée dès l’arrivée au camp, tandis que ceux qui ne l’étaient pas étaient tatoués d’un numéro comme te l’explique ce texte :

Source :

d’un numéro comme te l’explique ce texte : Source : Pour cet exercice, tu peux choisir

Pour cet exercice, tu peux choisir la question directe, avec deux étoiles, ou le questionnement progressif, avec une étoile.

Lis attentivement ce texte, et explique comment la privation d’identité peut être une humiliation très forte.étoiles, ou le questionnement progressif, avec une étoile. Si tu trouves cette question trop difficile, procède

Si tu trouves cette question trop difficile, procède par étapes, avec les questions ci-dessous :

procède par étapes, avec les questions ci-dessous : 1- Ce texte évoque la période de la

1-

Ce texte évoque la période de la Seconde Guerre mondiale, entre 1939 et 1945 : à quel siècle sommes-nous ?

2-

Quelles personnes ont été déportées ? Par qui ?

3-

Le tatouage était-il douloureux ? Pourquoi était-ce humiliant ?

4-

Relève la phrase qui indique qu’on leur enlevait ainsi leur identité. N’oublie pas d’indiquer les guillemets (« ») quand tu cites l’extrait d’un texte.

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés. Pense à lire les deux corrections, pour te rendre

compte si le questionnement direct prochaine fois.

Comprends-tu mieux avec ces exemples en quoi l’identité est si importante ?

avec ces exemples en quoi l’identité est si importante ? est à ta portée, et dans

est à ta portée, et dans ce cas tu pourras le choisir la

séance 3 —

Séquence 5

Un texte dont tu as déjà étudié certains articles affirme que l’identité est un droit fondamental :

Exercice 11

L’identité, c’est un droit

Recopie le titre sur ton cahier, souligne-le et après avoir sauté une ligne, réponds aux questions en noir.

Document 5 :

Article 7

1. L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit

d’acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et être élevé par eux.

Article 8

1. Les États parties s’engagent à respecter le droit de l’enfant de préserver son identité, y

compris sa nationalité, son nom et ses relations familiales, tels qu’ils sont reconnus par la loi (…).

2. Si un enfant est illégalement privé des éléments constitutifs de son identité ou de certains

d’entre eux, les États parties doivent lui accorder une assistance et une protection appropriées, pour que son identité soit rétablie aussi rapidement que possible.

Source : Extrait de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de 1989. http://www.droitsenfant.com/cide.htm

1-

Comment s’appelle ce texte ?

2-

Quels sont les trois droits reconnus à chaque enfant dans cet extrait ?

3-

Relève le mot qui indique que ces droits sont reconnus à tous les enfants du monde.

Va vérifier tes réponses sur le livret de corrigés, et recopie en bleu le résumé de la séance d’aujourd’hui sur ton cahier. N’oublie pas de recopier la définition qui le suit en rouge, et de l’apprendre par cœur.

j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres
j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres
j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres

j e retiens

j e retiens
j e retiens
j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres :
j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres :
j e retiens Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres :
Chacun de nous possède une identité , qui nous distingue des autres : un nom,

Chacun de nous possède une identité, qui nous distingue des autres : un nom, un prénom, une date de naissance. C’est notre filiation*.L’identité personnelle est notre premier droit d’être humain, dont personne ne devrait être privé. C’est ce qu’affirme la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989.

Filiation : le lien qui unit un enfant à ses parents.

Séquence 5

séance 4

j e vérifie

Pour être sûr que tu as bien compris, réponds par vrai ou faux aux phrases suivantes, en justifiant ta réponse. Ensuite va vérifier dans le livret de corrigés.

1-

Le nom de famille d’un enfant ne peut être que celui de son père.

q

Vrai

q Faux

2-

Ce n’est pas grave de ne pas avoir de papiers d’identité, du moment que l’on connaît son prénom.

q

Vrai

q Faux

3-

Le droit à l’identité est reconnu à tous les enfants du monde par la Convention Internationnale des droits de l’Enfant.

par la Convention Internationnale des droits de l’Enfant. le coin des curieux q Vrai q Faux

le coin des curieux

q Vrai

q Faux

droits de l’Enfant. le coin des curieux q Vrai q Faux • Site de la défenseure

• Site de la défenseure des droits de l’enfant : http:///www.defenseurdesenfants.fr/

Rends-toi en bas de la page d’accueil de ce site et, dans le paragraphe « des outils pédagogiques sur les droits de l’enfant pour les jeunes, les enseignants et les animateurs », clique sur « le kit collégien des droits de l’enfant », puis, dans la nouvelle page qui s’affiche sur ton écran, sur le côté gauche, sur le droit n° 3, qui est le droit à l’identité. Tu peux aussi explorer tous les autres droits qui sont les tiens, maintenant ou lorsque tu les aborderas dans ton cours.

Séance 4

ou lorsque tu les aborderas dans ton cours. Séance 4 Qui garantit l’identité ? Écris le

Qui garantit l’identité ?

Écris le titre de la séance en rouge sur ton cahier, puis encadre-le en rouge.

L’identité c’est d’abord ton nom : comment l’identité s’établit-elle officiellement ?

Exercice 12

Les actes d’état-civil

Recopie le titre de l’exercice sur ton cahier, et souligne-le.

Regardons ensemble un exemple d’acte officiel. Réponds en noir sur ton cahier.

© Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e © Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e

séance 4 —

Séquence 5

Document 1 :

Titre Premier Des officiers publics par qui seront tenus les registres des naissances, mariages et décès. Art. 1er. - Les municipalités recevront et conserveront à l’avenir les actes destinés à constater les naissances, mariages et décès. Titre II De la tenue et dépôt des registres. Art. 1er. - Il y aura dans chaque municipalité trois registres pour constater, l’un les naissances, l’autre les mariages, le troisième les décès.

Source : Extraits du Décret du 20 septembre 1792 qui détermine le mode de constater l’état-civil des citoyens.

1-

D’après ce document, quels sont les trois moments de la vie où l’on doit faire une déclaration officielle ? Depuis quelle date ?

2-

Auprès de quel service doit-on réaliser cette déclaration ?

Regarde ensuite un exemple de déclaration de naissance, et réponds aux questions suivantes, en noir sur ton cahier après avoir sauté une ligne.

en noir sur ton cahier après avoir sauté une ligne. Document 2 : Copie intégrale d’un

Document 2 :

Copie intégrale d’un acte de naissance-type (exemple fictif) :

« Ville de Roscoff :

Le jeudi neuf août mille neuf cent quatre-vint-neuf, à vingt-trois-heures et trois minutes est née, 93 avenue des Lilas, Isabelle Marie Anne CARRIERE de sexe féminin, de Marc Antoine Julien CARRIERE, né à Brest, le 19 avril 1957, pêcheur, et de Christine Justine Marine LE GOFF, née à Paris 9e, le 18 décembre 1959, institutrice, domiciliés à Roscoff (Finistère), 101 Rue du Vil, qui l’ont reconnu le 3 mai 1988 en cette mairie. Dressé le 10 août 1989, à 9h 43 minutes, sur la déclaration du père qui, lecture faite, a été invité à signer avec nous, Tugdual Erwan CABIOCH, fonctionnaire municipal, délégué par le maire dans les fonctions d’état-civil. Certifié la présente copie conforme aux indications portées au registre par nous, fonctionnaire municipal délégué dans les fonctions d’état-civil de la mairie de Roscoff. »

Source : Conception Rémi Boyer/2009

Que nous apprend ce document sur l’identité de cet enfant et sa filiation ? Tu dois donner plusieurs éléments.

Si tu trouves la question trop difficile, procède par étapes : tu verras, tu aboutiras aux mêmes éléments de réponse.

1-

Où est né cet enfant ? À quelle date ?

2-

Quels sont ses prénoms et son nom de famille ?

3-

Quelle est sa filiation ? (c’est-à-dire de qui est-il le fils ?)

4-

Qui a rédigé cet acte de naissance ?

Va vérifier tes réponses dans le livret des corrigés, avant de te concentrer sur l’exercice suivant.

Exercice 13

Les papiers d’identité

Recopie le titre de l’exercice sur ton cahier, et souligne-le.

Après que ton identité ait été établie par l’état civil, tu peux demander des papiers d’identité, dont toute personne a besoin.

Séquence 5

séance 4

Quels papiers d’identité possèdes-tu ? Sais-tu ce qui existe ? Qui les fabrique ? Pour combien de temps ?

Donne le nom de chacune de ces pièces d’identité (de gauche à droite pour le document 3) et indique où et comment il est possible de se les procurer.

Réponds en noir sur ton cahier. Le document 4 ci-dessous peut t’aider à répondre.

Document 3 : Les quatre pièces d’identité importantes

Document 3 : Les quatre pièces d’identité importantes Document 4 : Source : Conception Cned /
Document 3 : Les quatre pièces d’identité importantes Document 4 : Source : Conception Cned /
Document 3 : Les quatre pièces d’identité importantes Document 4 : Source : Conception Cned /
Document 3 : Les quatre pièces d’identité importantes Document 4 : Source : Conception Cned /

Document 4 :

Source : Conception Cned / 2009

importantes Document 4 : Source : Conception Cned / 2009 Source : Extraits des Pages jaunes

Source : Extraits des Pages jaunes

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, et complète ensuite le recto de ta propre carte d’identité avec tous les éléments qui te définissent et que tu connais. Tu peux utiliser ta carte d’identité actuelle pour réaliser cet exercice.

Document 5 : Complète ton identité sur ce document

Document 5 : Complète ton identité sur ce document Source : Conception Cned / 2009 —

Source : Conception Cned / 2009

© Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e © Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e

séance 4 —

Séquence 5

Exercice 14

L’identité peut être volée

Recopie le titre de l’exercice sur ton cahier, et souligne-le.

On peut aussi voler l’identité de quelqu’un. Il est alors très difficile de la retrouver ou même de prouver sa bonne foi. La situation peut devenir intenable pour la personne dont on a volé l’identité.

Pour s’en rendre compte, nous allons étudier l’exemple ci-dessous.

Lis attentivement cet article de journal, avant de répondre aux questions. Si certains mots te semblent trop compliqués, et que tes parents ne peuvent t’aider, tu peux les chercher dans le dictionnaire.

Réponds ensuite aux questions sur ton cahier.

Document 6 :

Selon la définition des dictionnaires, l’usurpateur est « une personne qui s’approprie, sans droit, par la violence ou la fraude, un pouvoir, une dignité, un bien. » Aujourd’hui, il faut se méfier par exemple des informations que l’on dépose sur soi et sur sa famille sur Internet. S’il est très facile de créer un blog ou un compte sur l’un des réseaux sociaux du web, en revanche, il faut faire attention aux informations nominatives que l’on dépose. En effet, beaucoup de gens indiquent leurs noms, prénoms, placent des images de leur vie quotidienne, des personnes qu’ils aiment. D’autres personnes déposent leur CV pour trouver un emploi, avec leur adresse et leur téléphone, d’autres enfin détaillent leurs dernières vacances, les noms de leurs amis, ce qu’ils ont mangé hier, leurs dernières sorties ou encore leurs lectures préférées, et bien d’autres choses encore… Si l’on indique trop de choses personnelles, sur sa vie, ses déplacements, son travail, ses habitudes, il y a un risque qu’une personne qui nous est inconnue usurpe notre identité. Sur Internet, il existe déjà des sites de « phishing », où des personnes mal intentionnées cherchent à intercepter les coordonnées bancaires des autres, pour s’en servir pour leurs achats. Donc, il faut faire attention, pour ne pas recevoir par exemple des factures d’objets qui ont été achetés frauduleusement par quelqu’un d’autre.

Source : Conception Cned/2009.

1-

Qui peut voler notre identité sur Internet ?

2-

Pour quelles raisons ?

3-

Quelles peuvent en être les conséquences pour les victimes ?

Vérifie tes réponses dans le livret de corrigés, et recopie le résumé de la séance d’aujourd’hui en bleu sur ton cahier.

Séquence 5

séance 5

j e retiens

Séquence 5 — séance 5 j e retiens La carte d’identité et/ou le passeport sont des

La carte d’identité et/ou le passeport sont des documents qui prouvent notre identité. C’est l’État qui nous les fournit, par les services de l’état civil, qui enregistre la déclaration obligatoire des naissances, mariages et décès.

L’identité fait aussi partie de notre vie privée, et elle ne doit pas être utilisée sans notre accord.

j e vérifie

Pour être sûr que tu as bien compris, réponds par vrai ou faux aux phrases suivantes, en justifiant ta réponse. Ensuite va vérifier dans le livret de corrigés.

1-

Chaque naissance doit être déclarée aux services de l’état civil.

q

Vrai

q Faux

2-

Une carte bancaire est un document prouvant notre identité.

q

Vrai

q Faux

3-

Il est possible d’utiliser l’identité de quelqu’un d’autre.

 

q Vrai

q Faux

Séance 5

d’autre.   q Vrai q Faux Séance 5 La nationalité, composante de l’identité Écris le titre

La nationalité, composante de l’identité

Écris le titre de la séance en rouge sur ton cahier, et encadre-le en rouge.

La nationalité, c’est un élément important de notre identité. Connais-tu ta nationalité ? Sais-

tu ce qu’elle signifie ? Comment obtient-on une nationalité ?

grave ? Peut-on en changer ? Étudions les différents aspects de cette question en analysant une situation précise :

Peut-on ne pas en avoir ? Est-ce

Exercice 15

La vie sans nationalité

Recopie le titre sur ton cahier, et souligne-le. Lis ensuite ce témoignage avant de répondre aux questions, en noir sur ton cahier.

séance 5 —

Séquence 5

séance 5 — Séquence 5 Document 1 : « “Dans ma tête, je suis française, mais

Document 1 :

« “Dans ma tête, je suis française, mais au fond je ne suis rien.” Arrivée à Cholet à l’âge de 3 ans avec ses parents, cette jeune femme, aujourd’hui âgée de 21 ans, n’a ni la nationalité laotienne (sa famille est originaire du Laos), ni la nationalité française malgré son adaptation reconnue en France. Au début des années 1980, ses parents ont fui leur pays (le Laos, pays d’Asie du Sud-Est, étant une dictature, de nombreux opposants ont fui le pays), sans pouvoir emporter de justificatifs d’identité. La France les a accueillis mais ne leur a pas accordé le statut de réfugié. Au collège, elle découvre que les voyages scolaires à l’étranger lui sont interdits, faute de passeport. “Je n’ai pas pu aller en Angleterre, j’étais triste.” Pour passer son BEP de secrétariat, en l’absence de toute pièce d’identité, elle a besoin que ses professeurs interviennent auprès des examinateurs. À sa majorité, elle veut ouvrir un compte : toutes les banques la rejettent. Son permis de conduire est bloqué. »

Source : Extrait d’un article du Monde, le 7 février 2001.

Après avoir lu l’histoire de cette jeune fille, explique pourquoi c’est un problème pour elle de ne pas avoir de nationalité.

Si tu trouves cette question trop difficile, tu peux choisir de procéder par étapes, en répondant alors à toutes les questions ci-dessous.

1-

D’où vient cette jeune femme ? Où vit-elle ? Quelle nationalité avait-elle à sa naissance ?

2-

Pourquoi n’a-t-elle pas la nationalité française ?

3-

Donne quatre exemples de ce qu’elle ne peut pas faire, puisqu’elle n’a pas de nationalité

4-

Cite l’expression du texte qui montre qu’elle en souffre ; n’oublie pas les guillemets pour tes citations (« »).

Va vérifier tes réponses sur le livret de corrigés, avant de te concentrer sur l’exercice suivant.

Exercice 16

Que dit la loi française ?

Recopie le titre sur ton cahier, et souligne-le.

Observe bien les documents ci-dessous, et réponds aux questions en noir sur ton cahier :

Document 2 :

Code civil

Des français par filiation : Article 18 : Est français l’enfant dont l’un des parents au moins est français.

Des français par la naissance en France : Article 19-3 : Est français l’enfant né en France lorsque l’un de ses parents au moins y est lui-même né.

Acquisition de la nationalité française Article 21-2 : L’étranger ou apatride qui contracte mariage avec un conjoint de nationalité française peut, après un délai de quatre ans à compter du mariage, acquérir la nationalité française

Séquence 5

séance 5

par déclaration à condition qu’à la date de cette déclaration la communauté de vie tant affective que matérielle n’ait pas cessé entre les époux depuis le mariage et que le conjoint français ait conservé sa nationalité. Article 21-7 : Tout enfant né en France de parents étrangers acquiert la nationalité française à sa majorité si, à cette date, il a en France sa résidence et s’il a eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d’au moins cinq ans, depuis l’âge de onze ans. (….) Articles 21-15 à 21-26 : Hors le cas prévu à l’article 21-14-1, l’acquisition de la nationalité française par décision de l’autorité publique résulte d’une naturalisation accordée par décret à la demande de l’étranger.(…) Nul ne peut être naturalisé s’il n’a en France sa résidence au moment de la signature du décret de naturalisation. (…) Nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française, notamment par une connaissance suffisante, selon sa condition, de la langue française et des droits et devoirs conférés par la nationalité française. (…)

Source : www.legifrance.gouv.fr

1-

Te souviens-tu ce qu’est la filiation ? Va vérifier dans les séances précédentes. Lequel de ces articles a pour thème la filiation ?

2-

Dans quels cas est-on français à la naissance ?

3-

Peut-on devenir français après sa naissance ? Quels sont les articles du code civil qui le disent ?

Va vérifier tes réponses sur le livret de corrigés, avant de travailler sur la compréhension de la loi, en étudiant le document ci-dessous.

Exercice 17

Comment s’applique la loi ?

Recopie le titre sur ton cahier, et souligne-le.

Document 3 :

le titre sur ton cahier, et souligne-le. Document 3 : Source : Dessins © Nicolas Julo

Source : Dessins © Nicolas Julo

Regarde attentivement la situation de ces deux enfants, et indique quelle est leur nationalité, en donnant l’article de loi du document de l’exercice 16 qui te permet de le prouver. Réponds en noir sur ton cahier.

Va vérifier les réponses sur le livret de corrigés, avant de travailler sur l’histoire de Pejick.

Saute une ligne, et travaille sur ton cahier, en noir. Sois attentif à faire des phrases complètes pour répondre.

séance 5 —

Séquence 5

séance 5 — Séquence 5 Exercice 18 Le récit de Pejick (exemple fictif) Document 4 :

Exercice 18

Le récit de Pejick (exemple fictif)

Document 4 :

« Pejick quitte en 1994 la Bosnie-Herzégovine, ravagée par la guerre, pour s’installer en France. Il a alors 25 ans et un diplôme de podologue. Ne trouvant pas de travail dans ce domaine, il devient ouvrier en bâtiment, et, comme il travaille très dur, il devient rapidement chef de chantier et refait sa vie en se mariant avec une autre réfugiée bosniaque, Irina, dont il a eu un fils et une fille nés en France. Ensuite, il a demandé et obtenu la nationalité française : « je travaille, je paie mes impôts dans ce pays, et je ne souhaite pas en repartir. Demander la nationalité du pays qui m’a accueilli, c’est pour moi une marque de gratitude envers la confiance que l’on m’a accordée quand je suis arrivé ici. J’aimerais pouvoir y voter maintenant, et participer à la vie de la commune où j’habite, peut-être pour me présenter un jour aux élections ».

Source : Conception Rémi Boyer / 2009

Lis attentivement ce texte, et explique pourquoi Pejick voudrait avoir la nationalité française, et comment cela est possible d’après la loi.

Si tu trouves cette question trop difficile, choisis d’étudier ce texte par étapes, en répondant aux questions ci-dessous.

1-

Quelle est la nationalité de naissance de Pejick ? Pourquoi est-il parti de chez lui ?

2-

Depuis qu’il est en France, quel statut a-t-il ? et son épouse ?

3-

Pourquoi ses enfants sont-ils français ?

4-

Pourquoi est-ce important pour lui de devenir français ?

5-

Cela lui est-il possible ? D’après quel article du Code civil ?

Va vérifier tes réponses sur le livret de corrigés et recopie le résumé de la séance d’aujourd’hui, en bleu sur ton cahier.

j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On
j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On
j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On

j e retiens

j e retiens
j e retiens
j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On a
j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On a
j e retiens La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On a
La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On a une nationalité

La nationalité, c’est le lien qui unit quelqu’un à son pays. On a une nationalité à la naissance, mais on peut changer de nationalité durant sa vie. Chaque pays a ses règles. La nationalité s’obtient par la naissance en France, ou par la filiation. Quand on devient français, on dit qu’on est naturalisé.

Séquence 5

séance 6

j e vérifie

Pour être sûr que tu as bien compris, réponds par vrai ou faux aux phrases suivantes, en justifiant ta réponse. Ensuite va vérifier dans le livret de corrigés.

1-

Si l’on ne peut prouver sa nationalité, il est difficile de passer des examens officiels en France.

q

Vrai

q Faux

2-

Quand on a une nationalité, c’est définitif, on ne peut jamais en changer.

q

Vrai

q Faux

3-

On peut devenir français le jour de son mariage si on se marie avec un français

q

Vrai

q Faux

4-

On peut ne pas avoir la nationalité française, et travailler en France.

 

q Vrai

q Faux

Séance 6

en France.   q Vrai q Faux Séance 6 Tu es mineur : qui décide pour

Tu es mineur : qui décide pour toi ?

Écris le titre de la séance en rouge sur ton cahier, et encadre-le en rouge.

Dans la dernière séance, nous avons vu que l’identité de chaque personne doit être protégée, et prouvée au besoin. Elle est fondamentale pour chaque personne. Mais, en ce qui te concerne, cela suffit-il ? Non, car tu es encore mineur : tu sais que tu dépends de tes parents ou de ton responsable légal, jusqu’à ta majorité. Cependant, sais-tu précisément ce que cela signifie ?

Exercice 19

Ce que dit la loi

Recopie ce titre sur ton cahier, avant de réaliser l’exercice.

Regardons ensemble ce que dit la loi. Réponds en noir sur ton cahier.

Document 1 :

« Article 371-1 du Code civil L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant. Elle appartient aux père et mère jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. Les parents associent l’enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité.

Article 371-2 du Code civil Chacun des parents contribue à l’entretien et à l’éducation des enfants à proportion de ses ressources, de celles de l’autre parent, ainsi que des besoins de l’enfant. Cette obligation ne cesse pas de plein droit lorsque l’enfant est majeur. »

Source : Site web www.legifrance.gouv.fr

séance 6 —

Séquence 5

séance 6 — Séquence 5 Lis attentivement ces deux textes, et explique ce qu’est l’autorité parentale,

Lis attentivement ces deux textes, et explique ce qu’est l’autorité parentale, et quels sont les devoirs réciproques des parents et des enfants d’après le Code civil.

Si tu trouves cette question trop difficile, tu peux choisir de procéder par étapes, en répondant aux questions ci-dessous,

1-

D’après le code civil, qui a autorité sur toi ? Jusqu’à quel âge ?

2-

Peux-tu donner trois exemples de situations dans lesquelles cette autorité s’exerce ? Choisis parmi les situations de la liste ci-dessous et rédige une phrase pour chacun des trois cas que tu auras choisis.

- au collège ?

- dans la vie chez le médecin ?

- pour travailler avant ta majorité ?

- si tu as un accident ?

- si tu fais du mal à quelqu’un ?

- si tu es perdu ?

3-

Que doivent assurer les parents pour leurs enfants d’après la loi ?

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, avant de revenir travailler sur le second texte.

Document 2 :

« Article 378-1 du code civil Peuvent se voir retirer totalement l’autorité parentale, en dehors de toute condamnation pénale, les père et mère qui, soit par de mauvais traitements, soit par une consommation habituelle et excessive de boissons alcooliques ou un usage de stupéfiants, soit par une inconduite notoire ou des comportements délictueux, soit par un défaut de soins ou un manque de direction, mettent manifestement en danger la sécurité, la santé ou la moralité de l’enfant. Peuvent pareillement se voir retirer totalement l’autorité parentale, quand une mesure d’assistance éducative avait été prise à l’égard de l’enfant, les père et mère qui, pendant plus de deux ans, se sont volontairement abstenus d’exercer les droits et de remplir les devoirs que leur laissait l’article 375-7. L’action en retrait total de l’autorité parentale est portée devant le tribunal de grande instance, soit par le ministère public, soit par un membre de la famille ou le tuteur de l’enfant. »

Source : www.legifrance.gouv.fr

4- D’après ce texte, que se passe-t-il si les parents s’occupent mal de leur enfant ? Donne trois exemples de cette situation évoquée par le texte.

Tu connaissais sans doute la plupart des réponses à cet exercice, car tu en as peut être déjà parlé avec tes parents. Va tout de même consulter le corrigé de l’exercice dans le livret, et concentre-toi sur l’exercice suivant

Tu es mineur, mais tu as tout de même des droits, les connais-tu ?

Ce ne sont pas encore les mêmes que ceux que tu auras à ta majorité, et que nous étudierons dans la prochaine séance.

Te souviens-tu comment s’appelle le texte qui définit tes droits et ceux des autres enfants ?

Marque à nouveau son nom dans ton cahier, après l’avoir cherché dans les séances déjà étudiées, en rédigeant ta réponse par une phrase simple : « Le texte qui définit les droits qui sont les miens est …………………………………. ».

Séquence 5

séance 6

Exercice 20

Quels sont tes droits ?

Recopie ce titre sur ton cahier, et souligne-le.

Regarde ensuite attentivement le tableau ci-dessous, et réponds aux questions en noir sur ton cahier après avoir sauté une ligne.

Document 3 :

 

Droits à…

1

L’égalité, sans distinction de race, de religion ou de nationalité.

2

Une attention particulière pour son développement physique, mental et social.

3

Un nom et à une nationalité.

4

Une alimentation, à un logement et à des soins médicaux appropriés.

5

Une éducation et à des soins spéciaux quand il est handicapé mentalement ou physiquement.

6

La compréhension et à l’amour de ses parents et de la société.

7

L’éducation gratuite et aux activités récréatives.

8

Aux secours prioritaires en toutes circonstances.

9

Une protection contre toute forme de cruauté, de négligence et d’exploitation.

10

La formation dans un esprit de solidarité, de compréhension, d’amitié et de justice entre les peuples.

Source : Conception Rémi Boyer / 2009

1-

Quels sont les droits qui correspondent à ce que nous avons déjà étudié dans les séances précédentes ?

2-

Cite un des droits qui sont les tiens, et que tu ne connaissais pas.

3-

Indique quel droit te semble le plus important, en expliquant pourquoi dans une phrase.

4-

Indique quel droit est le plus menacé actuellement : tu peux en choisir deux, et tu dois expliquer pourquoi en faisant des phrases correctes.

Va ensuite vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, et prépare-toi pour l’exercice suivant.

Que peut-on faire quand on est mineur ? Tu es soumis à l’autorité de tes parents ou de ton responsable légal, mais la citoyenneté n’est pas qu’une affaire d’adultes. En tant qu’enfant, tu as déjà des occasions de l’exercer, et ainsi de te préparer à devenir un adulte responsable et citoyen.

séance 6 —

Séquence 5

Exercice 21

Je suis mineur, mais que puis-je faire ?

Recopie le titre dans ton cahier, et souligne-le.

Quels sont les trois exemples proposés par les quatre documents ci-dessous ? Fais une phrase pour indiquer de quelle façon tu peux dans ces quatre situations exercer tes droits de futur citoyen. Ecris chacune des phrases sur ton cahier, après avoir sauté une ligne, et lis-la à voix haute pour t’assurer qu’elle est correcte.

Document 4 :

a. Exprimer tes opinions

E x p r i m e r t e s o p i n i

c. Rendre service aux autres

r e s e r v i c e a u x a u t r

b. Adopter un comportement citoyen

e r v i c e a u x a u t r e s b.

d. Participer à la vie de ta commune

e r v i c e a u x a u t r e s b.

Source : Dessins © Nicolas Julo

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, et recopie ensuite le résumé de la séance d’aujourd’hui en bleu sur ton cahier.

j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que
j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que
j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que

j e retiens

j e retiens
j e retiens
j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que ce
j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que ce
j e retiens Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que ce
Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans , c’est-à-dire que ce sont ses

Un enfant est mineur jusqu’à l’âge de 18 ans, c’est-à-dire que ce sont ses parents qui jusqu’à cet âge prennent les grandes décisions le concernant, dans le domaine scolaire ou médical : ils exercent ainsi leur autorité parentale. Des droits sont reconnus à tous les enfants, et certains ne sont pas respectés dans tous les pays. Chaque enfant peut apprendre à devenir un citoyen en agissant au collège, dans un club sportif, dans sa commune.

j e vérifie

Pour être sûr que tu as bien compris, réponds par vrai ou faux aux phrases suivantes, en justifiant ta réponse. Ensuite va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés.

1-

Les parents n’ont que des devoirs vis-à-vis de leurs enfants.

q

Vrai

q Faux

2-

Un enfant de collège est assez grand pour choisir seul son orientation, sans ses parents.

q Vrai

q Faux

Séquence 5

séance 7

3- Un enfant , même s’il est mineur, peut participer activement à la gestion de sa commune.

peut participer activement à la gestion de sa commune. le coin des curieux q Vrai q

le coin des curieux

q Vrai

q Faux

N’oublie pas que tu peux aller consulter le site de la défenseure des droits de l’enfant, qui explique en détail chacun de tes droits : http://www.defenseurdesenfants.fr/

Séance 7

tes droits : http://www.defenseurdesenfants.fr/ Séance 7 Même mineur, tu as des droits et des devoirs Écris

Même mineur, tu as des droits et des devoirs

Écris le titre de la séance en rouge sur ton cahier, et encadre-le.

Nous avons vu à la séance précédente que chaque mineur est placé comme toi sous l’autorité de ses parents ou de son responsable légal. Ainsi, tes parents prennent pour toi et parfois avec ton avis les décisions importantes qui te concernent. Nous avons aussi étudié que tu peux tout de même participer à diverses associations. Mais dans certaines circonstances, tu as, puisque tu es une personne, des droits et des devoirs que tu dois connaître, et que tu dois savoir défendre s’il le faut.

Étudions des situations précises, auxquelles tu peux déjà avoir été confronté, toi ou une personne parmi tes connaissances :

Exercice 22

À quels problèmes peux-tu être confronté ?

Recopie le titre sur ton cahier, et souligne-le. Lis attentivement le document ci-dessous, puis le second document, et réponds aux questions, en noir sur ton cahier.

Document 1 : Les soucis quotidiens dans certains collèges

Romain, 12 ans : « Le jour de la rentrée en cinquième, je me suis fait voler mon vélo tout neuf. J’avais oublié de mettre mon cadenas. » Brice, 11 ans : « Dans la cour, j’ai vu trois élèves de quatrième qui bousculaient un élève de ma classe pour s’amuser, et il pleurait, j’ai bien vu qu’il ne s’amusait pas, lui.» Isabelle, 13 ans : « J’ai un camarade de classe qui est régulièrement racketté par des plus grands, mais je n’ose rien leur dire, car ils sont méchants. Je voudrais faire quelque chose, mais quoi ?… je n’ai pas envie de ne rien faire comme certains qui appliquent par lâcheté la loi du silence.»

Source : Conception Cned / 2009

1-

Où se passent ces problèmes ?

2-

Comprends-tu ce que peut être « la loi du silence » ? Pourquoi Isabelle ne veut-elle pas l’accepter ?

Lis ensuite attentivement le texte suivant, pour pouvoir continuer à réfléchir, en confrontant cette situation au règlement d’un collège.

séance 7 —

Séquence 5

Document 2 :

séance 7 — Séquence 5 Document 2 : Extrait du règlement intérieur d’un collège de Pacy-sur-Eure

Extrait du règlement intérieur d’un collège de Pacy-sur-Eure (27), année 2008-2009

3- D’après le règlement intérieur qui t’est proposé en exemple, relève quatre actes formellement interdits. Cite le passage du document qui te permet de répondre, sans oublier les guillemets pour citer l’extrait que tu auras choisi (« »).

Va vérifier tes réponses sur le livret de corrigés, avant de te concentrer sur l’exercice suivant.

Exercice 23

Comment trouver des solutions à ces problèmes ?

Recopie le titre sur ton cahier, et souligne-le. Réponds aux questions en noir sur ton cahier. Sois attentif à répondre avec des phrases correctes.

Voici une deuxième situation, qui s’est déroulée dans un lycée, mais qui est également courante dans les collèges ou dans d’autres lieux publics.

Lis attentivement cet autre texte, et réponds aux questions en noir sur ton cahier.

Document 3 :

réponds aux questions en noir sur ton cahier. Document 3 : Source : Extrait d’une dépêche

Source : Extrait d’une dépêche de l’AFP Site : http://www.lefigaro.fr/

1- Explique en quoi consiste le problème évoqué par cet article de journal.

Séquence 5

séance 7

2-

Qui a condamné le coupable ? À quelle peine est-il condamné ?

3-

De quoi exactement était-il accusé ?

Va vérifier tes réponses dans le livret de corrigés, avant de terminer cette séance par l’exercice suivant.

Exercice 24

Que peux-tu faire pour défendre tes droits ?

Si tu étais confronté aux situations étudiées aux exercices précédents, saurais-tu comment réagir ? Quelles sont les personnes qui peuvent t’aider à défendre tes droits ?

1-

Dans ton collège, à qui peux-tu t’adresser si tu es victime ou témoin d’une situation dangereuse pour toi ou une autre personne ?

2-

Si tu n’as pas osé en parler au collège, à qui peux-tu en parler en dehors du collège ?

3-

Si la situation est très grave ou se répète, que peux-tu faire encore ? Retourne voir les exercices de la séance 2 de la séquence 1 si tu ne sais pas répondre.

Il existe aussi un autre recours pour les enfants qui ont besoin de défendre leurs droits, et qui n’osent pas forcément en parler.

Regardons ensemble ce dernier document :

Document 4 :

Regardons ensemble ce dernier document : Document 4 : Source : Site

Source : Site http://www.defenseurdesenfants.fr/Kit_Pedagogique/#item_10

4-

Quelle est la fonction de la personne à laquelle tu peux faire appel ?

5-

Quel est le texte auquel elle fait référence pour intervenir et défendre des enfants dont les droits ne sont pas respectés ?

séance 7 —

Séquence 5

Va vérifier tes réponses dans le livret des corrigés, et recopie le résumé de la séance d’aujourd’hui, en bleu sur ton cahier.

j e retiens

d’aujourd’hui, en bleu sur ton cahier. j e retiens Même si tu es mineur , tu

Même si tu es mineur, tu as des droits, que tu dois connaître et ne pas hésiter à défendre parfois. Tu as droit au respect de ta personne.

Si tu es victime ou témoin d’une situation choquante au collège, tu as plusieurs façons d’intervenir : prévenir le Conseiller principal d’éducation (CPE), le directeur de l’établissement ou son adjoint, ou tes parents.

Si la situation est très grave (ce sont les adultes qui analysent le degré de gravité), la police puis la justice te viendront parfois en aide pour faire respecter tes droits.

Tu peux aussi faire appel à la défenseure des enfants qui veille à ce que soit respectée la Convention internationale des droits de l’enfant.

j e vérifie

Pour être sûr que tu as bien compris, réponds par vrai ou faux aux phrases suivantes, en justifiant ta réponse. Ensuite va vérifier dans le livret de corrigés.

1-

Bousculer ou injurier un camarade dans la cour du collège est interdit par le règlement.

q

Vrai

q Faux

2-

La justice n’intervient pas dans les affaires d’un établissement scolaire.

q

Vrai

q Faux

3-

Un enfant peut faire appel à la défenseure des enfants, s’il estime être victime d’une violation de ses droits.

s’il estime être victime d’une violation de ses droits. le coin des curieux q Vrai q

le coin des curieux

q Vrai

q Faux

violation de ses droits. le coin des curieux q Vrai q Faux N’oublie pas que tu

N’oublie pas que tu peux aller consulter le site de la défenseure des droits de l’enfant, qui explique en détail chacun de tes droits : http://www.defenseurdesenfants.fr/

Séquence 5

séance 7

j e m’évalue

Dans les cases ci-dessous, coche au crayon de papier (pour pouvoir gommer ensuite et recommencer l’exercice si besoin) la ou les bonnes réponses (sans trop appuyer la pointe de ton crayon) qui conviennent aux affirmations suivantes :

1) Le nom de famille est :

2) Les actes d’état civil sont :

q

le nom porté quand on devient majeur

q

un service de l’Union européenne

q

un service privé

q

le nom qui indique notre filiation

q

un service public de l’État

q

le nom choisi par nos parents

 

3) Pour prouver officiellement notre identité on utilise :

4) Un enfant mineur peut :

q

décider de se faire opérer tout seul

q

une carte d’identité

q

conduire une voiture

q

un passeport

q

être membre d’une association

q

une carte bancaire

 

5) La filiation indique :

6) L’identité d’un enfant est enregistrée :

q

les fils qu’on a eus

q

à la naissance de l’enfant

q

de qui on est le fils ou la fille

q

dès le début de la grossesse

q

toute notre famille

q

à l’entrée à l’école

7) L’état civil s’occupe :

8) La nationalité permet d’obtenir :

q

des naissances

q

un logement

q

des mariages

q

un emploi

q

des décès

q

le droit de vote

Une fois ce travail terminé, va lire les bonnes réponses dans le livret des exercices corrigés, à la fin de ceux de la séquence n° 5. Pour qu’une réponse soit bonne, il faut que toutes les cases à cocher soient justes.

S’il en manque une au moins, ou si l’une de celles que tu as cochées est fausse, tu ne comptes que ½ point. Pour chacune de tes bonnes réponses, indique 1 point. Pour chacune de tes mauvaises réponses, indique 0 point.

Fais le total et inscris ta note sur 10 points sur ta feuille d’auto-évaluation.

séance 7 —

Séquence 5

Si tu as eu entre 8 et 10 points, bravo ! Cela signifie que tu as une bonne connaissance de ta leçon. Plus ta note est proche de 10, mieux c’est !

Si tu as eu moins de 5 points, je te conseille de relire la leçon copiée dans ton cahier attentivement et de cette manière :

- lecture une première fois à voix haute

- lecture une deuxième fois à voix basse

- souligner en rouge les mots de vocabulaire nouveaux, les dates, les évènements principaux et les expressions qui apparaissaient en gras dans les résumés de leçons

- te poser des questions à partir des éléments que tu auras soulignés

Ensuite, tu peux recommencer cette évaluation : je suis sûr que tu obtiendras un meilleur résultat !

Cela te permettra de travailler ensuite efficacement la séquence n° 6.

de travailler ensuite efficacement la séquence n° 6. © Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e
de travailler ensuite efficacement la séquence n° 6. © Cned, Histoire-géographie et éducation civique 6e