Vous êtes sur la page 1sur 5

Ouvrage :

Normes :

Définition :

Rôle de l'ouvrage :

Implantation :

Composantes de

l’ouvrage :

OUVRAGES DE REJET

Marocaine : NM 10.1.027, NM10.1.030, NM 10.1.031 et NM 01.4.047

AFNOR

:

NF P 16-346-1, NF P 16-346-2 et NF EN 1917, NF P 16-401

L’ouvrage de rejet est constitué d’une paroi verticale et de deux parois latérales (bajoyers) et d’un radier prolongé par un enrochement.

rejet des eaux pluviales dans le milieu récepteur.

à proximité du milieu récepteur.

Cet ouvrage est constitué :

- d’une paroi verticale d’épaisseur 0,20m et de hauteur correspondant à la dimension extérieure de la canalisation + 0,30m ;

- deux parois latérales (bajoyers) d’épaisseur 0,20m et de hauteur décroissante vers l’aval ;

- un radier d’épaisseur 0,25m, de section divergente vers l’aval à partir de la sortie de la canalisation, avec une pente de 2%, une longueur de 2,00m et une clé d’encrage à l’extrémité ;

- un enrochement de même pente et même largeur que l’extrémité aval du radier ; la longueur est variable et arrive jusqu’à la berge de l’exutoire.

Dimensions possibles en fonction des paramètres pertinents :

- Paroi verticale

épaisseur = 0,25m ; H = Dimension extérieur + 0,25m

- Parois latérales (bajoyers)

2 bajoyers d’épaisseur 0,30m et de hauteur décroissante

- Radier

épaisseur = 0,30m, section trapézoïdale divergente, pente = 2% et longueur =

2,00 m avec clé d’encrage d’épaisseur = 0,30m

- Béton de propreté

épaisseur = 0,10m sur tout le radier y compris sous la clé d’encrage

 

En pierre de carrière de taille 100/200 ou 150/300.

- Enrochement

Même pente que le radier, largeur = 3Ø pour conduite ou 3L pour ovoïde et variable pour dalot, longueur variable et arrive jusqu’à la berge de l’exutoire.

- Matériau radier et parois

Béton classe B2 dosé à 350kg/m 3 avec adjonction d’hydrofuge de masse en

présence de nappe

- Ferraillage

légèrement armé (condition de non fragilité)(60 kg d’acier / m3 de béton

- Etanchéité

joint souple

Définition des prix :

Ce prix rémunère à l’unité et se rapporte tous les travaux de génie civil pour la réalisation de l’ouvrage de rejet y compris, raccordement, enrochement et toutes sujétions conformément aux plans types d’exécutions approuvés par le maître d’ouvrage. Ces travaux comprennent notamment les suggestions suivantes :

- Les sondages et l’implantation définitive des ouvrages sur le terrain,

- Les étaiements et blindages,

- L’épuisement de l’eau de surface et de ruissellement autour des terrassements de l’ouvrage,

- Les dispositions nécessaires pour assurer l’étanchéité de l’ouvrage contre les eaux, de surface, de ruissellement et de nappe,

- Le nettoyage et le compactage du fond de fouilles,

- La réalisation du béton de propreté sur 10 cm d’épaisseur en béton type B4 dosé au minimum à 250 kg/m3 de ciment CPJ 45 ou équivalent, et présentant à 28 jours, une résistance nominale à la compression, d’au moins 180 bars,

- La fourniture et la mise en place des coffrages soignés, en bois ou métalliques,

- La

fourniture,

le

façonnage

et

la

mise

en

place

de

ferraillage,

conformément

aux

plans

d’exécutions

approuvés

par

le

maître

d’ouvrage,

 

- La fourniture et transport des agrégats agréés par le maître d’œuvre, pour la préparation des bétons,

- La préparation, le transport et la mise en place avec vibration du béton type B2 dosé au minimum à 350 kg/m3 de ciment CPJ 45 ou équivalent et présentant à 28 jours, une résistance nominale à la compression, d’au moins 270 bars,

- Les adjuvants éventuellement nécessaires pour obtenir les caractéristiques prescrites pour une mise en œuvre convenable,

- Les sujétions pour la réalisation éventuelle des joints de retrait ou de dilatation,

- Les sujétions dues à l'emploi d'appareils vibrateurs, notamment les frais nécessités par le renforcement des coffrages,

- Le traitement des reprises de bétonnage,

- Le traitement des surfaces, présentant des dégradations ou un fini non conforme aux indications des plans d'exécution,

- Le repiquage des trous de scellement,

- Le grattage des salissures et bavures de mortier ou de laitance collées aux sols et aux parements,

- Les frais occasionnés par les prélèvements et les essais de contrôle de qualité des bétons et de leurs composants effectués par l’entreprise.

- La

en place d'un enrochement

fourniture,

transport

et

mise

conformément aux plans d'exécution.