Vous êtes sur la page 1sur 2

ENSET- Rabat TD : Communication numérique

2ème Année FI-GE

Exercice1 : Questions de cours


1.1Donner le schéma bloc d’une transmission numérique et expliquer brièvement le rôle de
codeur en ligne..
1.2 Quelle est la différence entre la transmission numérique en bande de base et la
transmission numérique sur onde porteuse ? Indiquer les canaux de transmission possibles
pour chaque cas.
1.3 Comparer le codage NRZ au codage AMI.
1.4 Expliquer brièvement le phénomène d’interférence entre symboles (IES).
1.5 Pour pallier au problème d’IES on doit respecter le critère de Nyquist, expliquer le
principe de ce critère.
1.6 Quel est le rôle du diagramme de l’œil dans une transmission numérique

Exercice2 :
On désire transmettre un message binaire avec un débit D=800Mbits/s en utilisant un
codage à 4 signaux de durée T  h(t),  3h(t) , associés chacun à un mot de 2 éléments
binaires. La forme d’onde h(t) est définie par la fonction:
  T 
V t  0 , 
  2
 T 

h(t )  -V t   ,T 
 2 
0 ailleur



La correspondance entre les mots binaires et les signaux transmis est la suivante :

00  3h(t) 01  h(t) 10  h(t) 11  3h(t)

2.1 Quel type de codage utilise-t- on dans cette transmission ?


2.2 Représenter en fonction du temps le signal transmis, associé à la trame suivante :
10010010111100011011
2.3 Déterminer la rapidité de modulation et en déduire la durée T.
2.4 Déterminer puis représenter la densité spectrale de puissance du signal transmis.
2.5 Déterminer la bande passante nécessaire pour transmettre ce débit sans IES en utilisant
avec un filtre en cosinus surlevé de coefficient de retombée=0.4
ENSET- Rabat TD : Communication numérique
2ème Année FI-GE

Exercice 3

On considère un système de transmission numérique en bande de base sur canal réel de bande

passante 20Mhz où la source de message délivre le signal m(t )   a k  (t  kT ) ,


 (t ) désigne la distribution de Dirac, et les symboles ak sont indépendants et prennent des


valeurs équiprobables dans l'ensemble {±1, ±3, ±5, ...., ±( M -1)}.

Le signal délivré par l’émetteur est définit par : x(t )   a k g e (t  kT )

où ge(t) est un filtre dont la transformée de Fourier est donnée par :
  Tf  1 1
 T cos  pour   f 
Ge ( f )    2  T T
0
 ailleur

Le signal observé à l’entrée du récepteur est y(t) = x(t) +B(t) où B(t) est un bruit blanc
gaussien de densité spectrale bilatérale de puissance Sb( f ) = N0/2 . La densité spectrale de
puissance du bruit est N0 = 0,01 mw/Hz et le débit binaire est de Db =60Mb/s .
4.1 Représenter un schéma de principe de la chaîne de transmission.
4.2 Déterminer le filtre de réception optimal Gr(f) (l’instant de prise de décision t0=0).
4.3 Montrer que le Filtre globale de la chaine de transmission G(f)=Ge(f).Gr(f) vérifie bien le
critère de Nyquist
4.3 Déterminer le débit de symbole Ds qui permet une transmission sans IES, et en déduire la
valeur du M-aire.
4.5 En utilisant les courbes de probabilité d'erreur, déterminer l'énergie par bit nécessaire pour
réaliser une transmission avec un Taux d'Erreur par élément binaire inférieur à 10-6.
4.6 Déterminer et tracer la densité spectrale de puissance du signal émis.

M=16

M=8