Vous êtes sur la page 1sur 41

*

Ville de Marseille - Mairie de Marseille

DGVDE-DM (45504)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES


PARTICULIERES

Mission de maîtrise d’œuvre


pour
la valorisation globale de l'anse des Catalans

Numéro de la consultation : 2018_45004_0006

Procédure de passation : Appel d’Offre ouvert

Date de notification :

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
TABLE DES MATIÈRES

CHAPITRE 1 ■ MAÎTRISE D’OUVRAGE.................................................................................................4


CHAPITRE 2 ■ PRÉSENTATION...............................................................................................................4
2.1 LE CONTEXTE GÉNÉRAL...............................................................................................................4
2.2 L'AIRE D’ÉTUDE...............................................................................................................................5
2.3 ÉLÉMENTSCOMPLÉMENTAIRES DE PRÉSENTATION.............................................................6
2.4 L'opération de valorisation globale de l’anse des Catalans..................................................................7
CHAPITRE 3 ■ LE PROGRAMME.............................................................................................................8
3.1 LES FONCTIONS A AFFECTER A L'ESPACE BALNÉAIRE DE L'ANSE DES CATALANS...8
3.2 LES CONTRAINTES PARTICULIÈRES DE PROGRAMME.........................................................9
3.3 LES ÉLÉMENTS DE PROGRAMME DE VALORISATION DE L'ESPACE BALNÉAIRE DE
L'ANSE DES CATALANS.....................................................................................................................10
CHAPITRE 4 ■ mode de gouvernance........................................................................................................18
CHAPITRE 5 ■ DESCRIPTION DES MISSIONS CONFIÉES..............................................................19
5-1 CONTRAINTES PARTICULIÈRES...............................................................................................19
5-2 MISSIONS CONFIÉES AU MAÎTRE D'ŒUVRE...........................................................................20
5-2-1 Études Préliminaires (EP)...........................................................................................................20
5-2-2 Études d'Avant-Projet (AVP)......................................................................................................23
5-2-3 Études de Projet (PRO)...............................................................................................................26
5-2-4 Passation du ou des contrats de travaux (ACT)..........................................................................29
5-2-5 Examen de la conformité au projet des études d'exécution (VISA)...........................................31
5-2-6 Direction de l'Exécution des Travaux (DET)..............................................................................32
5-2-7 Assistance au Maître d'Ouvrage lors des opérations de réception et pendant la période de
garantie de parfait achèvement (AOR).................................................................................................35
5-2-8 Ordonnancement, Pilotage et Coordination du chantier (OPC)................................................36
5-3 MISSIONS COMPLÉMENTAIRES D'ASSISTANCE CONFIÉES AU MAÎTRE D'ŒUVRE......37
5-3.1 Autorisations réglementaires et administratives (REGL)...........................................................37
Concernant les dossiers réglementaires relevant du code de l'urbanisme, à savoir les autorisations de
démolir, d'aménager et de construire, le partenariat avec le service instructeur de la Ville de Marseille
sera engagé dès la phase des Études Préliminaires par la Maîtrise d'Œuvre afin de s'assurer d'une
instruction ultérieure sans entrave........................................................................................................37
5-3.2 Mission complémentaire bathymétrie (BAT)..............................................................................37
5-3.3 Mission complémentaire biocénotique et sédimentologique (BIOSED)....................................38
5-3.4 Le carnet de prescriptions architecturales et environnementales................................................39
5-4 DISPOSITIONS DIVERSES.............................................................................................................41
5-4.1 Textes réglementaires..................................................................................................................41
5-4.2 Responsabilité.............................................................................................................................41
5-4.3 Propriété des résultats, publication..............................................................................................41
5-4.4 Planification d'exécution des missions de Maîtrise d'Œuvre......................................................41

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
CHAPITRE 1 ■ MAÎTRISE D’OUVRAGE

Maître d'Ouvrage :

Ville de Marseille
Quai du Port
13233 Marseille Cedex 20

Conducteur d’opération :

DGVDE / Direction de la Mer / Service Mer et Littoral / DETGDPM / Laurent SAINT AMAN
2 Promenade Georges Pompidou
13 008 Marseille
Tel : 06.32.28.99.58

Localisation de l'opération :

L'opération porte sur l'anse des Catalans, rue des Catalans, entre le boulevard Charles Livon et la
Corniche du Président JF Kennedy, 13007 Marseille, à moins d’un kilomètre du Vieux Port de Marseille.
(Cf. illustration annexée au présent CCTP)

CHAPITRE 2 ■ PRÉSENTATION

2.1 LE CONTEXTE GÉNÉRAL

La Ville de Marseille s’est engagée, depuis l’approbation en 2010 de sa politique de la mer et du littoral 1,
dans une politique de requalification de son littoral et récemment, dans la mise en œuvre d’une politique
ambitieuse visant à renforcer sa vocation maritime sur la scène internationale. De nombreuses réflexions
sont en cours sur l’ensemble du littoral de la commune et plusieurs interventions significatives ont d’ores
et déjà été réalisées.

Dans ce contexte, et alors que la Ville de Marseille est désormais concessionnaire du Domaine Public
Maritime de la plage des Catalans depuis juillet 2013, la Municipalité a entrepris, depuis 2014 une
opération de valorisation globale portant sur l’ensemble de l’Anse des Catalans.

Site balnéaire de centre ville à la fois historique et emblématique, l’Anse des Catalans, s’ouvrant plein
ouest s’intercale entre la forte densité urbaine du 7èmearrondissement et le milieu naturel marin. Aussi, s’y
concentrent tant des mémoires partagées fédératrices que des tensions d’une grande complexité, des
convoitises et des usages/occupations antagonistes qui se sont enchevêtrés au fil des vicissitudes de
l’histoire. Cumulées à une sur-fréquentation estivale instantanée pouvant atteindre, ces dernières années,
plus de 2 000 baigneurs sur près de 3 500 m² d’espaces balnéaires, ces particularités, sources de conflits
de toute nature, ont conduit à des fonctionnalités, à une structuration et à une lisibilité confuses des
espaces qui constituent l’anse des Catalans.

1 Cf. Délibération 101088/DEVD du Conseil Municipal du 6 décembre 2010.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Dans un premier temps, répondant à l’urgence, la Ville de Marseille y a réalisé, au sud, un ouvrage
maritime aménagé de protection contre la mer. Ces travaux de sécurisation ont été achevés à l’automne
2015.

La Ville de Marseille souhaite à présent définir et mettre en œuvre un projet global de valorisation de
l’ensemble de l’anse des Catalans par la restructuration et la requalification de ses espaces balnéaires,
alors même que dans le même temps, un opérateur privé s'apprête, en parallèle, à entreprendre la
réalisation d'un projet immobilier d'envergure significative sur l'emprise limitrophe au nord de la
concession de plage des Catalans.

Cette mission, objet de la présente consultation, devra permettre la conception du projet de valorisation
globale, la consultation des entreprises à qui sera confiée la mise en œuvre opérationnelle du projet, le
suivi et la réception des travaux d'exécution, y compris l'assistance dans le cadre de la garantie de parfait
achèvement.

2.2 L'AIRE D’ÉTUDE2

Du nord au sud de ce territoire s’échelonnent, de manière imbriquée en ceinturant la plage de sable, les
éléments remarquables suivants :

- Les installations sportives privées du Cercle des Nageurs de Marseille (CNM) ;

- Les installations désaffectées de l’entreprise sucrière Giraudon & Fils SA. Cette friche industrielle de
2186 m² fait l'objet d'un projet d'immeuble d'habitation en R+3 comportant 28 logements, un
restaurant, 2 niveaux de parking en sous-sol et une cellule commerciale de 575 m² (PC en cours
d'instruction) ;

- La plateforme nord constituée de deux niveaux totalisant 1 800 m² en appui sur la friche Giraudon et
une partie du CNM. Cette plateforme comporte, à sa jonction avec la rue des Catalans, l'accès
historique nord à la plage de sable ;

- La plage de sable qui couvre une superficie de 4 460 m² ;

- Les installations sportives de beach-volley : 2 terrains limitrophes mobilisant 570 m² sur la plage de
sable et trois des alcôves Est ;

- Un escalier métallique provisoire, localisé en position centrale de la plage, en appui sur la rue des
Catalans, constituant le second accès public à la plage de sable ;

- Une unité architecturale3 linéaire ceinturant le fond de plage, au nord et à l'est, constituée :

 De neuf alcôves en arcades, au nord, surmontées de la plateforme nord, anciennement occupées


par des cabines de plage. Obsolètes, ces alcôves sont aujourd'hui densément étayées ;

 De dix-huit alcôves en arcades, à l'est, surmontées du trottoir de la rue des Catalans (460 m²)
anciennement occupées par des cabines de plage ;

 D'un bâtiment d’angle dans la continuité, au sud, des alcôves Est, local désaffecté à caractère
patrimonial du 19ème siècle, surmonté d’un toit terrasse, accessible à la fois depuis la Corniche
Kennedy et depuis la plage de sable ;

2 Voir annexes 1 et 2
3 Ces éléments ont fait l'objet d'une expertise patrimoniale

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
- Une station de relevage des eaux usées à proximité des installations sanitaires actuelles implantées
contre le bâtiment d'angle ;

- Une friche balnéaire limitrophe au bâtiment d’angle couvrant une surface de 760 m², circonscrite entre
le bâtiment d’angle, le square des Catalans, la tour du lazaret et la plage ;

- Une rampe d’accès de service à la plage circulant en pente moyenne de 11% dans la friche balnéaire,
enracinée sur la Corniche J.F. Kennedy et aboutissant sur la tour du Lazaret ;

- La tour du Lazaret4 (tour Saint-Paul), dernier témoin marquant des anciennes installations du lazaret
datant du 16ème siècle, occupe une emprise de 50 m² sur une hauteur de 13 m (altitude 15 m). En
qualité de « Éléments bâtis remarquables », elle bénéficie d’une protection particulière au PLU ;

- Le square des Catalans accessible depuis le Corniche Kennedy ;

- La villa « Bianco » réalisée en 1920 au N° 50 de la Corniche JF Kennedy ;

- Un ensemble hôtelier en cours de restructuration/réhabilitation, limitrophe à la Villa "Bianco", dont


les accès se localisent au N°52 de la Corniche Kennedy. Le sous-sol en rez-de-plage de cet ensemble
constitue un local technique d’environ 70 m² partiellement dédié à la Ville de Marseille ;

- Le secteur sud de la plage qui a fait l’objet d’une opération de sécurisation-aménagement livrée en
2015.

La plage de sable est située nettement en contrebas de sa desserte viaire (continuum «rue des Catalans /
Corniche Kennedy »). L’accessibilité piétonne à partir de la rue des Catalans s’opère au moyen de deux
escaliers, dont un escalier « historique » au nord et celui en position centrale à caractère provisoire, tandis
que son accessibilité aux engins de maintenance et de secours est assurée par la rampe qui joint la
Corniche JF Kennedy à la tour du lazaret.

L’ensemble de ces éléments occupe le Domaine Public Maritime (DPM / Cf. périmètre en annexe 3),
hormis les suivants :
- Une part de l’emprise du Cercle des Nageurs Marseillais,
- L’emprise de la friche Giraudon,
- La tour du Lazaret et la bâtiment d’angle (propriété Ville de Marseille),
- Le square (propriété Ville de Marseille),
- La friche balnéaire localisée entre le square, la corniche JF Kennedy et le bâtiment d’angle
(propriété Ville de Marseille),
- La villa « Bianco »,
- Une part dominante de l'ensemble hôtelier.

L’ensemble des espaces constitutifs de la plage des Catalans totalise une surface de l’ordre d’un hectare
intégrant un espace balnéaire d'une superficie de l'ordre de 6400 m 2. Cette surface traduit une capacité
d’accueil journalière de l’ordre de 5 000 personnes et une fréquentation maximale instantanée de 1600
personnes (base sécuritaire de 4 m²/pers).

2.3 ÉLÉMENTSCOMPLÉMENTAIRES DE PRÉSENTATION

La partie du Domaine Public Maritime (DPM) localisée au sud de l'ensemble hôtelier bénéficie de la
protection dévolue aux sites classés depuis le 27/12/1976.

4 La tour du Lazaret a fait l'objet d'une expertise patrimoniale

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Aucun des autres éléments situés au nord de cette partie classée du DPM n’est considéré comme
monument ou site classé ou inscrit aux titres de la loi du 13 décembre 1913 et de la loi du 2 mai 1930.

Néanmoins, l’aire d’étude est entièrement inclue dans le périmètre de protection généré par la citadelle
Saint-Nicolas, édifice classé Monument Historique.

Le territoire de projet est concerné par les zones suivantes du PLU approuvé le 28 juin 2013 :

- zone NT : « secteurs d’espaces naturels aménagés pour les loisirs et les activités touristiques
comprenant les plages » (zone concédée de la plage / Parcelle N° 207832 C0001).
- zone NL : « secteur d’espaces naturels remarquables au sens de la loi « Littoral » et d’espaces
littoraux. » (secteur cordon littoral d’enrochement naturel au sud).
- zone UBt2 : « secteurs de formes agglomérées de type noyaux villageois, centralités, tissus de type
faubourg (…). L’objectif de cette zone est de permettre une transition et une évolution de certains
noyaux villageois et tissus de type faubourg. Principes réglementaires : pas de bande constructible
mais un principe d’alignement et de continuité, pas de cœurs d’îlots imposés mais un pourcentage
d’espaces en pleine terre, hauteurs maximales graduées fixée à 16 mètres,(…) » (square, bâtiment
d’angle, tour du Lazaret, villa Bianco, Copropriété Richelieu / Eden Roc, …)
- zone UAe1 : L’objectif principal de cette zone est de permettre une évolution des formes et une
mutation du tissu de type central à différents niveaux : hauteurs graduées, globalement plafonnées à
16 m dans cette zone mais réduite à 7,5 m dans le secteur de la friche industrielle Giraudon et du
CNM… tout en maintenant les éléments structurants du tissu central (cœur d’îlot, principe
d’alignement, de continuité, recherche de mixité des fonctions urbaines notamment en rez-de-
chaussée…) (secteur au nord de la plateforme nord contenant la friche Giraudon, le CNM, …).

La planche graphique 58B du PLU couvrant l’anse des Catalans mentionne un cheminement piéton à
créer ou à conserver (mode doux) suivant la ligne de côte au nord jusqu’à la plateforme nord de la plage
des Catalans.

Les pièces constitutives de ce PLU sont consultables en ligne sur le site internet de la métropole Aix
Marseille Métropole (http://www.marseille-provence.fr/index.php/plu/plu-de-la-commune-de-marseille).

Une procédure d'élaboration d'un PLUi est en cours depuis mars 2015. L'approbation est attendue pour
juin 2019.

2.4 L'OPÉRATION DE VALORISATION GLOBALE DE L’ANSE DES CATALANS

Dans le contexte,
- D’un territoire élargi à l’ensemble de l’Anse des Catalans dont le site de la plage de sable constitue le
centre de gravité,
- Et d’une approche intégrant les problématiques environnementales,

les objectifs sont :

- Augmenter la capacité d'accueil du public par l'extension, au nord, de la plage de sable.


- Concevoir / Organiser / Coordonner l'interface avec le futur ensemble immobilier résidentiel prévu
sur l'emprise de la friche Giraudon de manière à permettre une relation de voisinage sans conflit.
- Améliorer les accès à l'espace balnéaire de l'anse des Catalans. Notamment, le dimensionnement de
ces derniers sera réalisé en fonction de la fréquentation maximale de la plage des Catalans en tenant
compte de son contexte de forte exiguïté.
- Améliorer l’organisation spatiale de l’anse afin d’y permettre un usage apaisé des espaces balnéaires
et l’expression à la fois harmonieuse et rationnelle des différentes fonctions ainsi que des services
associés. La forte contrainte d'exiguïté est primordiale à prendre en compte dans la logique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
d’aménagement du Maître d'Œuvre qui devra optimiser et valoriser l'espace balnéaire pour l’accueil
du public et limiter les équipements fixes sur l’espace de sable.
- Mettre en place les conditions d’une gestion et une maintenance facilitées de la plage, de ses
dépendances et ses abords.
- Optimiser/compléter l’offre de services et d’équipements, publics ou privés, destinée aux usages
balnéaires et à la sécurité.
- Permettre et favoriser une animation balnéo-urbaine tout au long de l’année en évitant les effets de
« saisonnalité ».
- Requalifier/valoriser le paysage littoral vu de la mer et de la terre.
- Rendre accessible la plage aux Personnes à Mobilité Réduites et leur y permettre un usage aisé des
fonctions et commodités disponibles.
- Aménager l’espace balnéaire en friche localisé entre la tour du Lazaret, le bâtiment d’angle, la rampe
d’accès à la plage, et la plage.

Le programme d’aménagement et de valorisation de la plage des Catalans décrit ci-après couvre


l’ensemble de l’espace balnéaire de l'anse des Catalans, ce qui suppose qu'aucun site ne saurait être
délaissé ou laissé sans vocation clairement définie et reconnue.

CHAPITRE 3 ■ LE PROGRAMME

3.1 LES FONCTIONS A AFFECTER A L'ESPACE BALNÉAIRE DE L'ANSE DES


CATALANS

La fonction générique du site objet de la présente consultation est avant tout balnéaire. Elle
entraîne néanmoins dans son sillage les fonctions subséquentes ci-après listées :
 Fonction d'espace public de déplacement : les usagers vont et viennent sur, de et vers la plage. Ces
déplacements, ouverts à tous, doivent être fluides, sécurisés, et non conflictuels.
 Fonction "sécuritaire" : la plage constitue un espace récréatif majeur, de superficie restreinte, qui
exerce une attractivité massive sur l'ensemble de la Ville, y compris à l'égard de la population
touristique. La fonction sécuritaire doit s’entendre comme un encadrement d’activités à risque, la
baignade, et comme une surveillance d’un espace public fortement fréquenté de manière à limiter,
réduire et contrôler les comportements inciviques ou délictueux, de jour comme de nuit.
 Fonction de services publics : préservation de l’hygiène public (toilettes et douches) et offre de
services liés aux commodités d'usage des espaces balnéaires (vestiaires, consignes, …).
 Fonction ludico-récréative : compte tenu de la grande diversité sociale des usagers et de la forte
fréquentation des lieux, compte tenu aussi de la saisonnalité de cette fréquentation et des
pratiques, le site balnéaire de l'anse des Catalans doit être en capacité de permettre, au-delà de la
détente et de la baignade, une grande diversité d'activités.
 Fonction commerciale : l'organisation spatiale, les aménagements et équipements de l'espace
balnéaire de l'anse des Catalans doit permettre d'accueillir des activités commerciales en lien avec
la fonction balnéaire du site.
 Fonction d'animation sociale : compte tenu de son caractère central et urbain, l'espace balnéaire de
l'anse des Catalans, doit pouvoir accueillir une fonction d'animation sociale tout au long de
l'année, essentiellement en période diurne même si, de manière plus marginale, cette fonction doit
pouvoir également s'exercer en période nocturne.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Fonction patrimoniale : la plage est ancrée dans l’histoire marseillaise ; son patrimoine, au travers
de son bâti, de ses installations, équipements et aménagements, doit être mis en valeur, de jour
comme de nuit.

3.2 LES CONTRAINTES PARTICULIÈRES DE PROGRAMME

 Les principes spécifiques de conception sur le DPM

la démontabilité et le caractère transportable des installations occupant le DPM est un principe à


respecter pour tous les équipements, ouvrages et installations qui seront réalisés et implantés dans
le cadre du présent projet. Cependant, cette disposition bénéficie de quelques exceptions dont,
notamment, les installations sanitaires publiques et les postes de secours (Art R2124-16 du
CGPPP) qui peuvent être construits « en dur » s’ils sont situés en dehors d’un espace remarquable
au sens de l’article L 121.23 du code de l’urbanisme.

 La qualité architecturale

le Maître d’Œuvre apportera un soin particulier au traitement architectural de la réhabilitation, de


la rénovation ou de la création de l'ensemble des éléments patrimoniaux et architecturaux, et toute
autre installation et ouvrage d'infrastructure et superstructure qui seront conçus et réalisés dans le
cadre du présent projet et en particulier, les alcôves, la tour du Lazaret, le bâtiment d’angle et les
accès. Cette définition fera l’objet d’une consultation préalable du Service Départemental de
l'Architecture et du Patrimoine qui fera état de ses prescriptions et recommandations.

 L'histoire, le patrimoine et l'identité territoriale

la conception des aménagements devra s'inspirer étroitement d'une part, de la qualité


architecturale et patrimoniale héritée de l'histoire qui contribue à l'identité de l'anse des Catalans et
d'autre part, des choix architecturaux retenus dans le cadre des aménagements réalisés dans le
secteur sud (couleurs, matériaux, mobilier, …). Le principe d'offrir une identité unitaire et
homogène, fidèle à l'histoire, doit prévaloir dans le cadre de la conception d'ensemble du projet de
valorisation globale de l'anse des Catalans.

 La réversibilité fonctionnelle

les aménagements et équipements des locaux balnéaires, dont en particulier les alcôves, le
bâtiment d'angle et la tour du Lazaret, doivent permettre la réversibilité fonctionnelle selon les
saisons, l’évolution des vocations, des pratiques et des besoins, plus particulièrement encore pour
ce qui relève des espaces et locaux dont la fonction assignée ne s'exerce qu'en saison balnéaire tels
que le poste de secours. Des fonctions de substitution alternatives, pouvant admettre une
interruption estivale, devront être possibles de par les équipements présents et la conception des
aménagements.

 La sécurisation et la maîtrise du site balnéaire

le principe de la maîtrise des accès et de leur condamnation éventuelle à volonté doit globalement
être retenu pour le site dans son ensemble, ainsi que pour toute installation et équipement de l’anse
des Catalans.

 La maintenance et la gestion ultérieures

les enjeux de pérennité, d'image et financiers que soulèvent la maintenance et de la gestion


ultérieures du site, de ses espaces, installations et équipements, sont fondamentaux. Aussi, la

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Maîtrise d'Œuvre veillera constamment et rigoureusement, en particulier en phase conception, à
définir et à mettre en œuvre les conditions et modalités permettant une exécution facilitée,
économe et performante des interventions de maintenance et de gestion, tant pour ce qui relève
des institutions publiques dans le cadre de leurs compétences respectives que des acteurs privés
qui seront conduits à occuper le site, de manière temporaire ou non.

 La performance environnementale

la conception de chacun des éléments de programme mentionnés ci-après, de même que la


définition des conditions et modalités ultérieures de maintenance et de gestion, seront guidées par
l'objectif d'assurer la meilleure des performances environnementales, tant à l’investissement qu’au
fonctionnement des bâtis, équipements, ouvrages, installations, et de l’espace balnéaire dans son
ensemble.

La qualité des eaux de baignade devra être préservée, voire encore améliorée par rapport à la
situation évaluée lors de la saison balnéaire 2017.

3.3 LES ÉLÉMENTS DE PROGRAMME DE VALORISATION DE L'ESPACE BALNÉAIRE


DE L'ANSE DES CATALANS

Les éléments ci-après devront être intégrés dans la conception du projet de valorisation de l'anse des
Catalans :

 Valorisation identitaire et patrimoniale de l'anse des Catalans

L'anse des Catalans est manifestement marquée d'un patrimoine architectural et historique
emblématique, constitutif d'une identité forte et reconnue. Cette propriété territoriale est un atout
maître à renforcer dont il conviendra de se saisir au profit de la valorisation de cette entité territoriale.

Aussi conviendra-t-il de retrouver dans les futures interventions, réalisations, infrastructures,


superstructures, et tout ouvrage et installation susceptibles de marquer le paysage, une cohérence et
une homogénéité paysagère et architecturale d’ensemble en lien étroit avec l'identité de l'anse des
Catalans. C'est ce parti pris qui guidera la Maîtrise d'Œuvre à qui sera confiée la conception de tout
aménagement et toute réalisation, création, rénovation et réhabilitation.

 Organisation spatiale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans

La Maîtrise d'Œuvre objet de la présente consultation proposera un ou plusieurs scenarii


d'organisation spatiale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans.

Cette organisation permettra :

 l'expression harmonieuse de l'ensemble des fonctions affectées à cet espace (Cf. plus haut),
 une fréquentation et l'usage, dans toute leur diversité et mixité, du site balnéaire sans conflit quelle
que soit la saison,
 une maintenance et une gestion facilitée des espaces balnéaires, des installations et équipements
dans de bonnes conditions écologiques,
 les interventions de secours dans les meilleures conditions possibles,
 une cohabitation pacifiée de voisinage,
 le cas échéant, une évacuation rapide en cas d'incident majeur.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Extension de l'espace balnéaire

Cette extension sera acquise par la démolition de la plateforme nord limitrophe à la friche Giraudon et
au CNM. L'espace balnéaire ainsi libéré devra être aménagé et équipé en vue d'y accueillir les
fonctions balnéaires à affecter pour l'ensemble de l'espace balnéaire de l'anse des Catalans. Afin de
maintenir, voire de conforter, l'intégrité identitaire de la plage des Catalans, les alcôves nord démolies
en même temps que la plateforme seront reconstituées en pied de façades de l'immeuble d'habitation
"Giraudon".

 Dispositif de protection contre la mer

Outre sa fonction générique d'espace public, la Ville de Marseille émet l'hypothèse que la plateforme
nord à démolir assure également des fonctions de protection contre la mer des infrastructures arrières
et de la plage. Sous condition où les conclusions d'une expertise, à réaliser par le Maître d'Œuvre,
devaient en confirmer la nécessité, un dispositif ayant pour fonction d'assurer :

 la protection contre la mer de la côte et des superstructures bâties arrières,


 le maintien du fonctionnement naturel et de la stabilité de la plage de sable des Catalans contre
l’action de la mer et l'érosion.

Le dispositif d'ouvrage de protection contre la mer ne devra en aucune manière influer négativement
sur la qualité des eaux de baignade dans l'anse des Catalans. Le titulaire devra donc s'en assurer en
exécutant des modélisations permettant de conclure, à l'échelle de l'anse et avec fiabilité, à ce sujet. A
défaut, des mesures permettant de maintenir, voire d'améliorer, la qualité initiale des eaux de baignade
seront définies et mises en œuvre.

Le cas échéant, ce dispositif pourra admettre une fonction d’habitat artificiel ayant pour objet la
production de ressources halieutiques. La conception des ouvrages à réaliser pourra favoriser cette
dernière fonction optionnelle.

La Maîtrise d'Œuvre s'assurera d'une coordination étroite entre démolition de la plateforme nord et
réalisation du dispositif de substitution.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Réhabilitation du patrimoine architectural : les alcôves, la tour du Lazaret et le bâtiment
d'angle

Les alcôves, la tour du Lazaret et le bâtiment d'angle participeront à satisfaire, en tout ou partie, les
fonctions affectée à l'espace balnéaire de l'anse des Catalans. En ce sens et aussi, en réponse au
principe générique de la valorisation architecturale et patrimoniale de l'anse des Catalans, le bâti
correspondant aux alcôves, au bâtiment d'angle et à la tour du Lazaret sera réhabilité5.

Le programme de réhabilitation sera défini en cohérence avec les fonctions que ces superstructures
seront en charge d'accueillir. Les réflexions qui aboutiront dans le cadre des études préliminaires du
marché de Maîtrise d'Œuvre objet de la présente consultation préciseront les différentes affectations.

Pour ce qui relève du bâti qui sera resté dépourvu de définition fonctionnelle, seuls les éléments
architecturaux extérieurs des bâtis feront l'objet des interventions de réhabilitation et/ou de rénovation.
Les superstructures concernées seront néanmoins desservies par l'ensemble des réseaux secs et
humides afin d'en permettre l'adaptation dès lors qu'une ou des fonctions leurs auront été
ultérieurement attribuées.

En revanche, les superstructures pour lesquelles aura été définie une affectation fonctionnelle
bénéficieront des interventions de réhabilitation, de rénovation, d'aménagement et d'équipement à
l'intérieur de leur volume adaptées à leur(s) fonction(s), sous réserve néanmoins d'en permettre la
réversibilité telle que mentionnée dans les contraintes particulières au paragraphe précédent.

 Accès à l'espace balnéaire de l'anse des Catalans

Aujourd'hui, l'espace balnéaire est desservi par 2 accès publics ouverts aux piétons :

• L'accès nord, historique, maçonné, permettant la desserte à la fois de la plateforme nord et de la


plage de sable,

• L'accès central, provisoire, constitué d'un escalier métallique démontable récemment implanté en
partie centrale de la plage, s'ouvrant sur la rue des Catalans.

NB : Il est néanmoins rappelé, pour mémoire, que la rampe existante donnant accès à la plage, à partir de la Corniche Kennedy, est
réservé à l'usage exclusif des engins d'entretien, de maintenance et de secours.

Le programme du présent projet prévoit un total de trois accès publics ouverts aux piétons :

1. Un accès au nord à créer qui sera configuré selon les normes actuelles, ouvert aux PMR. Il
permettra de desservir l'espace balnéaire par son extrémité nord en contrebas de la rue des
Catalans.

2. Un accès centre-sud, à créer qui sera configuré selon les normes actuelles, ouvert aux PMR, au
niveau de la friche balnéaire où chemine la rampe de service, entre le bâtiment d'angle et la villa
« Bianco ». Tout ou partie de cet accès et de la desserte correspondante pourront être mutualisés
avec ceux exclusivement dédiés aux engins d'entretien, de maintenance et de secours (rampe
d'accès actuelle). En tout état de cause, les aménagements de cet accès et de sa desserte seront
conçus de manière à ce que la déambulation piétonne soit sécurisée, sachant que, sauf exception,
les interventions de maintenance et de gestion de la plage seront exécutées hors périodes de
fréquentation publique.

5 ou à restituer pour ce qui relève des alcôves nord

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
3. Un accès plein sud à créer au-delà de l'ensemble hôtelier, qui permettra de joindre directement la
Corniche JF Kennedy.

La création de ce 3ème accès répond aux enjeux interdépendants suivants :

 sécurité : accroître les capacités d’évacuation de la plage, question qui se pose avec d’autant
plus d'acuité compte tenu de la croissance de fréquentation conséquente à l’extension nord de la
plage ;
 urbain : rompre la situation d'enclavement du secteur sud récemment aménagé ;
 économique : valorisation de l'exploitation économique du secteur sud de la plage.

Compte tenu du dénivelé important à franchir entre le niveau de la plage et la Corniche JF


Kennedy, cet accès suppose l'implantation d'un système, combiné ou non, d'accès en escalier(s)
et/ou de rampe(s). Aussi, si la solution technique d'une rampe ouverte aux PMR dans toute la
rigueur de la réglementation actuelle semble à priori compromise, il apparaît souhaitable de
concevoir un dispositif qui soit praticable par le plus grand nombre possible de piétons.

L'exigence de son intégration architecturale et paysagère est majeure dans ce site classé et
patrimonial sensible.

Ces dispositions supposent la suppression de l'escalier métallique constituant l'accès central provisoire
actuel et la reconstitution du garde corps de la rue des Catalans initialement supprimé en lieu et place
de l'escalier.

La qualité d’accès principal scénarisé pourra être attribuée soit à l’accès nord actuel (1), soit à l’accès
centre-sud (2), mais en aucun cas au troisième accès (3) envisagé plein sud au-delà de l’ensemble
hôtelier.

La conception des accès publics à l'espace balnéaire de l'anse des Catalans devra permettre :

• d'interdire la fréquentation publique du site en période nocturne, en particulier en saison balnéaire.


La manœuvre de verrouillage sera automatisée, débrayable et programmable aisément. Une
analyse d'expert sera conduite à ce sujet pour proposer un dispositif de verrouillage/déverrouillage
fiable et performant ;
• de limiter ou filtrer, le cas échéant, la fréquentation de l'espace balnéaire en période diurne ;
• d'en limiter l'usage aux seuls piétons, ce qui suppose, en particulier, d'en interdire l'usage aux
véhicules à deux roues.
• le passage des poussettes, au moins au niveau de l'un des trois accès, de préférence aux accès nord
ou sud.

Les ascenseurs et tout équipement analogue, y compris ceux qui pourraient être réservés aux PMR,
sont proscrits.

 Aménagement de la friche balnéaire

La friche balnéaire6 localisée, hors du DPM, au sud de l'espace balnéaire de l'anse des Catalans relève
du domaine public communal. Elle correspond à la Parcelle cadastrale référencée 207832 C0002 qui
comporte la tour du lazaret, le square, les talus où circule la rampe d'accès à la plage et le bâtiment
d’angle. Elle totalise ainsi une surface de 1 740 m² qui se décline approximativement de la manière
suivante :

- bâtiment d'angle : 360 m²


- tour du lazaret : 50 m²

6 Cf emprise concernée en page suivante

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
- square : 320 m²
- talus avec la rampe : 1 010 m²

Cette friche balnéaire, qui pourra être profondément restructurée, accueillera a minima les fonctions
suivantes :

 Entrée publique de la plage (accès centre-sud 2 précité),


 Accès dédié à la desserte des engins des services techniques d’entretien et de maintenance, tels
que par exemple une chargeuse de 3 m de largeur et de 7 m de longueur, ainsi qu'aux secours ; cet
accès est aujourd'hui formalisé par la rampe d'accès - déjà mentionnée plus haut (chapitre 2 , "Aire
d'étude") - de 4 m de largeur faite de béton encadré de traverses en bois,
 Espaces publics d'accueil et de transition entre l'espace urbain et l'espace balnéaire. Ils
encourageront les usagers à la contemplation, proposeront des espaces de détente ombragés sans
discontinuité spatiale entre la plage et l’entrée du site au niveau de la chaussée. Ils seront dotés de
tout équipement, installation et commodité qui en permettront une fréquentation commode,
confortable, paisible.

La restructuration spatiale de l'ensemble de ce secteur contribuera à la cohérence d'organisation


spatiale d'ensemble des espaces balnéaires de l'anse des Catalans. En réponse aux attentes exprimées
au paragraphe " Valorisation identitaire et patrimoniale de l'anse des Catalans" du présent
chapitre, son aménagement permettra le renforcement et la valorisation de l'identité territoriale,
historique et architecturale de l'aire d'étude.

 Déambulation piétonne

Afin d’assurer une circulation piétonne sur cette plage de caractère familial, de relier chacun des accès
sans discontinuité, d'encourager à la flânerie, de permettre à tous de joindre commodément les
différents pôles d'intérêt de l'espace balnéaire (poste de secours, services publics balnéaires,
installations commerciales, …), une déambulation praticable par tous, autorisant le croisement de
deux PMR, ceindra l'ensemble de l'espace balnéaire du nord au sud. Cette déambulation bénéficiera
d’un balisage nocturne, éventuellement d’un éclairage.

 Poste de secours

Uniquement opérationnel lors des périodes d’ouverture balnéaire en saison estivale (3 mois environ),
le poste de secours doit pouvoir accueillir 6 intervenants. Il regroupera les espaces fonctionnels
suivants :
 Zone accueil / surveillance plage : espace dédié à l’accueil des personnes et à la surveillance de la
plage avec bureau. Cette zone permettra un vison sur l’extérieur à 180°.
 Zone infirmerie : espace isolé dédié aux soins des personnes, avec lit d’appoint, lavabo, étagère de
rangement.
 Zone vestiaires : espace privatif dédié aux intervenants comportant des vestiaires hommes et
vestiaires femmes, douches et sanitaires aux normes PMR,
 Zone espace de vie et de repos : espace privatif pour les maîtres-nageurs avec coin cuisine,
pouvant admettre tables, chaises, et divers rangements

La configuration, les superficies et les équipements des différentes zones seront estimées en fonction
des normes actuelles et des nécessités fonctionnelles.

Ce poste de secours sera complété d’une vigie. La localisation du poste de secours, et tout
particulièrement de la vigie, permettront une vue d’ensemble sur la plage, y compris la zone sud déjà

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
aménagée ainsi que sur la zone de baignade, et empiétera le moins possible sur la zone de sable. La
vigie sera équipée :

 d'un dispositif permettant de maintenir le poste de surveillance à l'ombre tout au long de la


journée,

 d’un mat permettant de hisser les fanions réglementaires liés à la surveillance de la baignade.

Sur la façade du poste de secours, outre l’identification du lieu visible de toute la plage, il conviendra
de disposer d'un emplacement permettant les affichages réglementaires et informatifs de la plage et de
la zone de baignade.

Le local du poste de secours devra pouvoir être mis à disposition pour d’autres usages hors saison
d’ouverture balnéaire. Des fonctions alternatives de substitution pouvant admettre une interruption
estivale seront proposées pour ce local. Aussi, les aménagements et les équipements devront permettre
cette réversibilité.

 Remisage des matériels d’animation, d’entretien et de maintenance de la plage des Catalans

Un espace sera consacré à une fonction de remisage des matériels d’animation, de surveillance,
d’entretien et de maintenance de la plage. Cet espace équipé (alimentation électrique, eau potable,
évacuations, dispositifs de rangements, …) ne sera accessible qu’aux personnels autorisés (personnels
municipaux, prestataires, …).

 Réalisation des équipements sanitaires

Le nombre des toilettes et douches publiques sera déterminé en fonction des contraintes du site
balnéaire, fluctuantes selon la période de l’année.

La Ville de Marseille préconise de mettre en place les équipements suivants :


 Sanitaires femmes : 4 WC dont 1 aux normes PMR et 2 lavabos.
 Sanitaires hommes : 2 WC dont 1 aux normes PMR, 4 urinoirs et 2 lavabos.
 4 à 6 douches extérieures.

Ces installations, ou une part d’entre elles, devront être opérationnelles tout au long de l’année. La
possibilité d’un accès payant à celles-ci sera envisagée hors saison d’ouverture balnéaire.

Ces installations devront respecter les caractéristiques suivantes :


 Revêtements carrelés et anti-graffitis.
 Portes résistantes, inarrachables et anti-graffitis.
 WC et lavabos sans accessoires.
 Aucune canalisation apparente.
 Dispositif de nettoyage haute pression.
 Dispositif de récupération des eaux de nettoyage.

Les installations seront à positionner de manière à être facilement accessibles, visibles et sécurisables,
en une ou plusieurs implantations.

 Station de relevage des EU

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
La station actuelle de relevage des eaux usées se situe au pied du bâtiment d'angle à proximité
immédiate des installations sanitaires. Compte-tenu des évolutions à venir dans le cadre du présent
projet et de ses caractéristiques techniques, sa pertinence en termes de performances et de localisation
sera donc évaluée. En fonction des conclusions de cette expertise, cette station pourra être renouvelée
et relocalisée. Ce sujet requerra la consultation, pour avis conforme, de la Direction des Eaux et de
l'Assainissement de la Métropole Aix Marseille Provence.

 Consignes, vestiaires et cabines de change

En complément des installations sanitaires, les services suivants seront offerts aux usagers :

 Cabines de change : 5 au minimum dont une accessible aux PMR.


 Vestiaires avec consignes
 Consignes pour les objets disposant d'un système de recharge pour les téléphones, tablettes
numériques, ordinateurs portables.
La configuration, les superficies et les équipements des locaux accueillant ces services seront estimés
en fonction des normes actuelles et de l'estimation haute de fréquentation de la plage.

Positionnés de manière à être facilement accessibles, visibles et sécurisables, concentrés en seul lieu, à
proximité du poste de secours et, en tout état de cause, implantés de manière à en permettre le contrôle
par les intervenants du poste de secours, ces services ne seront opérationnels que lors de la saison
d’ouverture balnéaire.

Les accès à ces services devront pouvoir être condamnés à volonté.

De même que pour le poste de secours, les locaux abritant ces services devront pouvoir être mises à
disposition pour d’autres usages hors saison d’ouverture balnéaire. Des fonctions alternatives de
substitution, pouvant admettre une interruption estivale, seront proposées. Aussi, les aménagements et
les équipements devront permettre cette réversibilité.

 Club de Beach-Volley des Catalans7

Cette activité mobilise, tout au long de l'année, des installations fixes constituées de 2 terrains sportifs
juxtaposés (570 m²) portant sur la plage de sable et de locaux attenants constitués de 4 alcôves à l'est
de la plage.

L’activité de beach-volley, historique, ouverte aux seules adhérents du club, propose ainsi une
animation sportive qui, en situation centrale de la plage de sable et positionnée en contrebas de la rue
des Catalans, peut prendre la tournure d'un spectacle offert à la vue de tous. Dans ces conditions, cette
activité offre l'intérêt d'une occupation sociale vivante et attractive, d'autant plus appréciable lors des
périodes de moindre fréquentation balnéaire, en particulier de octobre à mars/avril.

Cependant, en particulier lors de la trêve estivale de juillet à août, alors même que cette pratique
sportive devient significativement marginale compte tenu des chaleurs et que, dans le même temps,
l'occupation de la plage parvient à son paroxysme, le différentiel de densité d'occupation est saisissant
entre les emprises sportives vides et la plage de sable sur-occupée.

Le Maître d'Œuvre proposera une (ou plusieurs) relocalisation(s) pour la pratique de cette activité
sportive, qui pourra(ont) éventuellement évoluer selon la saison, sachant que :

7 lot 2 de sous-traitance d’exploitation de la plage des Catalans

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 cette activité est sensible aux contraintes générées par le mistral,
 la période annuelle d'activité se clôture, début juillet, d'un tournois qui nécessite l'adjonction
d'équipements provisoires dont des tribunes,
 la visibilité devra être préservée,
 la dissociation des terrains est envisageable,
 le nombre de terrains peut varier d'une saison à l'autre, jusqu'à un seul terrain en période estivale,
voire aucun,
 la proximité des locaux d'accompagnement (accueil, …) et de l'emprise sportive est souhaitable.

Cette relocalisation sera l’occasion de moderniser les installations et leurs conditions en termes tant de
conception et d'implantation que d’occupation et d’usage. Aussi, la conception des installations
correspondantes à cette pratique sportive sera confiée au Maître d'Œuvre qui en élaborera un carnet de
prescriptions architecturales et environnementales dans le cadre d'une de ses missions
complémentaires8 à ses missions de maîtrise d'œuvre. Ces installations seront néanmoins réalisées et
implantées sous la maîtrise d'ouvrage de l'exploitant.

Les locaux d'accompagnement à créer et à réaliser par la Maîtrise d'Œuvre, qui totaliseront une
surface approximative de 70 m², recevront donc du public dont des PMR ; ils intègreront des
fonctions d'accueil, d'administration, sanitaires, de remisage. Ils comporteront notamment des
vestiaires, deux douches, deux WC et deux lavabos avec attribution spécifique par genre. Ces locaux
seront donc sécurisés, équipés en réseaux secs et humides, et seront aménagés de telle sorte que
l'installation d'une climatisation sera possible de manière parfaitement intégrée.

 Accueil d'une offre de services et commodités balnéaires : les sous-traités d'exploitation de plage

Les sous-traités d'exploitation de plage sont attribués à un exploitant au terme d’une procédure de
mise en concurrence. La qualité des installations connexes et du niveau de service aux usagers doit
contribuer à la valorisation du site balnéaire tant d’un point de vue du confort d’usage qui sied à une
plage "vitrine" de centre ville que du point de vue du paysage, vu de mer et de terre.

D’ores et déjà, deux lots de sous-traité d’exploitation commerciale de plage ont été attribués jusqu’en
début juin 2019 où ils devraient être renouvelés (lots 1 et 2 mentionnés plus haut). En outre,
l’attribution d'autres lots supplémentaires est envisagée pour compléter l'offre de services et
commodités balnéaires. Ces futurs sous-traités d'exploitation de plage, dont la localisation reste à
déterminer dans le cadre de la présente consultation, seront dédiés à la restauration, à la vente ou la
location de produits et matériels liés à la fonction balnéaire de l'anse des Catalans, et à l'animation
sociale et/ou sportive et/ou culturelle.

En l'occurrence, un musée subaquatique doit prendre place à brève échéance à mi chemin entre la
limite de la zone réservée uniquement à la baignade de la plage des Catalans et celle de la zone
interdite aux engins à moteur, à proximité d'un sentier pédagogique sous-marin. Ce musée présentera
une collection de sculptures implantées à une profondeur de 5 mètres sur un banc de sable. Aussi,
cette installation sera complétée d'une base terrestre et logistique à partir de laquelle il sera possible
d'organiser des visites encadrées du musée subaquatique. Cette fonction est susceptible de faire l'objet
d'une procédure préalable de mise en concurrence pour en désigner l'exploitant.

Cette base, mobilisant une surface approximative de 50 m², devra être accueillie soit dans les alcôves
existantes ou à reconstituer, soit dans un local à créer ex nihilo qui recevra donc du public dont des
PMR. Elle intégrera des fonctions d'accueil, d'exposition, d'administration, sanitaires, de remisage &
nettoyage de matériels. Elle comportera notamment des vestiaires, deux douches, deux WC et deux
lavabos avec attribution spécifique par genre. Ces locaux seront sécurisés, équipés en réseaux secs et
humides, et seront aménagés de telle sorte que l'installation d'une climatisation sera possible de
manière parfaitement intégrée.

8 Cf. paragraphe 5-3 " Missions complémentaires d'assistance au Maître d'Ouvrage"

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Au-delà, la Ville de Marseille devrait prochainement confier d'autres lots d'exploitation dans les
années à venir, notamment en matière d'animations associatives, de vente ou de location de matériels
balnéaires, et de restauration qui pourront prendre place au sein des alcôves, du bâtiment d'angle, de la
tour du Lazaret ou d'un local à créer ex nihilo. Concernant plus particulièrement le(s) lot(s) destiné(s)
à la restauration, l'implantation de terrasses adjacentes, hors d'eau et/ou hors d'air ou libres de toute
superstructure, devra être possible. Ces dernières seront conçues par la Maîtrise d'Œuvre objet de la
présente consultation mais seront réalisées sous la maîtrise d'ouvrage des exploitants lorsque ces
derniers auront été désignés au terme d'une procédure de mise en concurrence.

Pour chacun de ces lots d'exploitation de plage, le Maître d'Œuvre proposera une ou plusieurs
localisations en cohérence avec leur nature, avec l'organisation spatiale et l'aménagement de l'espace
balnéaire et, concernant les installations visibles de l'extérieur (terrasses, façades, mobiliers, …) il
élaborera dans le cadre d'une mission complémentaire d'assistance 9 un carnet de prescriptions
architecturales et paysagères.

 Création d'un plongeoir

Le plongeon en mer depuis la corniche ou les rochers constitue une activité ancienne, pratiquée par de
nombreux jeunes marseillais dans des conditions inadaptées et donc dangereuse, parfois fatale.
C’est pour permettre à ces jeunes gens de pratiquer cette activité dans des conditions sécurisées que le
programme d’aménagement sera complété par l'implantation d’un plongeoir en mer. Les dimensions,
les matériaux, et les propriétés ainsi que la localisation du plongeoir seront définis par le Maître
d'Œuvre concepteur. La faisabilité réglementaire de cet équipement devra être examinée en lien étroit
avec l’État en amont pour validation de principe et à l’aval. Les « prestations » de ce plongeoir seront
à définir en fonction d’une équation conjuguant à minima la bathymétrie et l’accessibilité : par ses
qualités, ses caractéristiques, sa capacité à produire du spectacle, ce plongeoir sera attractif vis-à-vis
de la population adepte de cette pratique.

Cet équipement devra être conçu de telle manière que ses accès puissent être maîtrisés et, le cas
échéant, condamnés ou encore, à défaut, repliés.

 Éclairage et balisage

L'objectif de valorisation globale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans que poursuit la Ville
de Marseille doit trouver ses effets tant en période diurne qu'en période nocturne, d'autant plus que la
visibilité de l'anse est considérable à partir des zones terrestres alentour, dont notamment la rue des
Catalans, la Corniche, et le quartier Samatan localisé en contre-haut. Aussi, à l'instar du secteur sud
déjà équipé de la plage des Catalans, l'ensemble des espaces balnéaires qui seront traités dans le cadre
du présent projet devront être mis en lumière dans le cadre d'une scénographie lumineuse, à définir
par le Maître d'Œuvre, qui soulignera et mettra en valeur le patrimoine de l'anse des Catalans.

CHAPITRE 4 ■ MODE DE GOUVERNANCE

 Le représentant technique du Maître d'Ouvrage est la Division Aménagement Littoral (DAL) de la


Ville de Marseille. Il sera donc l’interlocuteur référent, pour le compte de la Maîtrise d’Ouvrage, du
Prestataire titulaire.

 Un Comité de Pilotage, réunissant les Responsables de la Direction de la Mer, du Service Mer et


Littoral, et de la DAL, et les élus concernés (Adjoint Municipal délégué à la Mer, au littoral, au

9 Cf. paragraphe 5-3 " Missions complémentaires d'assistance au Maître d'Ouvrage"

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
nautisme et aux Plages, Maire du 1 er secteur), donnera les orientations stratégiques et rendra les
arbitrages. Ce Comité de validation stratégique se réunira, en tant que de besoin, aux étapes clés
d’avancement de l’étude objet du présent marché (par exemple :définition du programme
d’intervention, proposition d’organisation de l’espace, consultation publique).

La composition du Comité de Pilotage pourra évoluer en fonction de l’ordre du jour.

 Un Comité Technique de Suivi piloté par la DAL se réunira périodiquement pour le suivi de des
études de maîtrise d'œuvre. A géométrie variable selon l’ordre du jour, ce comité technique de
suivi pourra être composé des représentants des services de la Ville de Marseille (Service Mer et
Littoral, Division Plages et Équipements, Services concernés par l’urbanisme et les questions
foncières, le Service Santé Publique et Handicap), de la Métropole Aix Marseille Provence (par
exemple : Services Urbains de Proximité, Direction de l’Eau et de l’Assainissement), de l’État
(par exemple : DREAL, DDTM, ABF), Etc.

L’intervention du Prestataire consistera notamment en la présentation de l’avancement de l’étude à l’aide


d'élaboration de tout support de présentation adapté et la rédaction du compte rendu de réunion faisant
apparaître un relevé de décisions. Le Prestataire soulignera les obstacles au bon avancement de l’étude, à
la mise en œuvre des décisions de la Maîtrise d’Ouvrage, ainsi que les conditions et les moyens à mettre
en œuvre pour les surmonter.

CHAPITRE 5 ■ DESCRIPTION DES MISSIONS CONFIÉES

5-1 CONTRAINTES PARTICULIÈRES

Les contraintes suivantes devront être respectées dans le cadre du présent marché de Maîtrise
d'Œuvre:

1. la Maîtrise d'Œuvre qui aura été désignée par la Ville de Marseille au terme de la présente
consultation se coordonnera avec celle du projet de réalisation de l'immeuble d'habitation sise
l'emprise de la friche Giraudon, en particulier pour ce qui relève de la démolition de la
plateforme nord, afin de traiter et anticiper l'ensemble des interactions et mutualisations
susceptibles de naître entre les deux projet ;

2. les travaux ne sauraient faire obstacle aux activités balnéaires qui ont lieu sur la plage des
Catalans lors de la période balnéaire, de début mai à fin septembre chaque année, ni être source
d’une quelconque insécurité à l’égard des usagers de la plage lors de cette période. Si la
cohabitation des deux activités, travaux/activités balnéaires, ne s'avère pas forcément
incompatible, elle impose cependant que les nuisances liées aux travaux ne soient pas de nature
à compromettre la fonction balnéaire de l'anse des Catalans. Aussi, cette contrainte peut
conduire à envisager un calendrier d'exécution de travaux permettant une pause balnéaire ;

3. afin de maintenir le fonctionnement naturel et la stabilité de la plage de sable des Catalans


contre l’action de la mer et l'érosion, les travaux de démolition de la plateforme nord seront
coordonnés avec la réalisation du dispositif permettant d'assurer la protection contre la mer de
la côte et des superstructures arrières. Ce dispositif n'altèrera pas la qualité initiale, avant
travaux, des eaux de baignade ;

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
4. le planning de réalisation des travaux s'attachera à permettre la mise en œuvre opérationnelle,
au plus tôt possible, des travaux de réalisation de l'immeuble d'habitation "Giraudon". Cette
exigence pourra se traduire par une première phase d'exécution de travaux axée sur la
démolition de la plateforme nord, ce qui laisse supposer des demandes d'autorisation
d'urbanisme distinctes et priorisées par rapport à celles correspondantes aux autres éléments de
programme.

5-2 MISSIONS CONFIÉES AU MAÎTRE D'ŒUVRE

Les éléments de mission suivants sont confiés au Maître d'Œuvre :

 Études préliminaires (EP)


 Études d’avant-projet (AVP)
 Études de projet (PRO)
 Assistance Contrat de Travaux (ACT) comprenant la phase d’élaboration du dossier de
consultation des entreprises et la phase d’analyse des offres
 Examen de conformité du projet (VISA)
 Direction d’exécution des contrats de travaux (DET)
 Assistance aux opérations de réception (AOR)
 Ordonnancement, coordination et pilotage du chantier (OPC)

Des missions complémentaires d’assistance sont également confiées au Maître d'Œuvre. Celles-ci
sont décrites au chapitre suivant « MISSIONS COMPLÉMENTAIRES D’ASSISTANCE » (les
autorisations réglementaires ainsi que le carnet de prescriptions architectural et
environnementales). Il s'agit des missions suivantes :

• Autorisations réglementaires et administratives (REGL),


• Mission complémentaire bathymétrie (BAT),
• Mission complémentaire biocénotique et sédimentologique (BIOSED),
• Élaboration d'un carnet de prescriptions architecturales et environnementales.

5-2-1 Études Préliminaires (EP)

Les études préliminaires, première étape de la réponse de la Maîtrise d'Œuvre aux objectifs,
données, exigences et contraintes du programme et du site, doivent permettre au Maître
d'Ouvrage, en premier lieu, d’arrêter la solution technique et le parti d’ensemble connexe à
l’ouvrage à réaliser et ensuite, d’engager les études d’avant-projet.

Les études préliminaires seront initiées lors d’une réunion de lancement à laquelle le Maître
d'Œuvre contribuera. Ce dernier en rédigera le compte rendu. Cette réunion pourra associer le
Service Mer et Littoral de la DDTM.

5-2-1.1 Objet des études préliminaires


Trois étapes clés :

1/3 – Recueil, consultation, analyse et exploitation des expertises et données historiques,


structurelles, topographiques, géotechniques, bathymétriques, hydrodynamiques, hydro-
sédimentaires et hydrauliques (réseaux) :
 préciser les contraintes physiques, économiques, réglementaires et environnementales
conditionnant la mise en œuvre du projet ;

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 valider l'hypothèse selon laquelle la plateforme nord assure une fonction subsidiaire de
protection des infrastructures et superstructures arrières, du trait de côte et de stabilisation de
la plage de sable.

2/3 – Recherche, définition, puis chiffrage et planning d'exécution sommaires, de la solution


technique relative à la démolition de la plateforme nord et à la gestion des matériaux et
déblais, en lien avec le projet immobilier voisin de la friche Giraudon. Évaluation des
contraintes et des impacts environnementaux connexes.

3/3 – Recherche, définition, puis chiffrage et planning d'exécution sommaires d’une (ou plusieurs)
solution(s) d'organisation spatiale et d'aménagement des espaces balnéaires de l'anse des
Catalans intégrant le programme précisé ci-dessus, toutes les dimensions du projet, aspects
techniques, architecture, implantations et insertions dans le contexte de la plage étendu et
dans le paysage, gestion & maintenance. Dans l'hypothèse où sa réalisation devait s'avérer
nécessaire, un soin particulier sera apporté, en termes d'insertion, d'optimisation et de
coordination avec la démolition de la plateforme nord, à la conception de l'ouvrage de
protection contre la mer.
Les éléments de mission correspondant aux études préliminaires sont les suivants :
 Vérifier la faisabilité de l’opération, au regard du programme (chapitre 3), de ses contraintes et du site,
et préciser la nature et l’importance des études et reconnaissances complémentaires nécessaires.
 Proposer éventuellement certaines mises au point du programme.
 Présenter une ou plusieurs propositions d'organisation spatiale et d'aménagement correspondantes aux
deux étapes de mission décrites ci-avant (Cf. alinéas 2/3 et 3/3).
Pour chacune de ces solutions seront établis :
 le calendrier prévisionnel de mise en œuvre du projet intégrant l’ensemble des étapes liées aux
contraintes du programme, du site et réglementaires. Il est ici rappelé que:
- les travaux ne sauraient faire obstacle aux activités balnéaires qui ont lieu sur la plage des
Catalans lors de la période estivale ni être source d’une quelconque insécurité à l’égard des
usagers de la plage lors de cette période,
- la nécessité de "collaboration" avec le projet immobilier de la friche Giraudon.
 l’estimation financière globale de l’opération selon une précision compatible à cette phase de
mission.
Une analyse comparative de ces solutions et des différents éléments les composant sera présentée. Cette
analyse intégrera les questions suivantes :
- capacité à répondre aux contraintes particulières du programme et du site, à satisfaire les fonctions
attendues,
- planning d'exécution intégrant aussi les délais d’autorisation réglementaire,
- aspects extérieurs des ouvrages et installations, leur implantation et leur insertion dans le paysages,
- articulation et interfaces de voisinage immédiat, en particulier avec le projet immobilier de la friche
Giraudon et avec le CNM,
- montants prévisionnels sommaires correspondant à chacune des propositions.

En fonction des conclusions de cette comparaison, l’une des solutions sera choisie et validée par la
maîtrise d’ouvrage.
 Organiser les réunions techniques de la mission et établir les comptes-rendus et relevés de décisions. Le
calendrier prévisionnel intégrant toutes les étapes à venir sera systématiquement présenté lors de ces
réunions.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Parallèlement à l’exécution de cette phase d’études préliminaires, dans le cadre des missions
complémentaires d'assistance, le Maître d'Œuvre entreprendra toute intervention permettant :
 d'anticiper l’établissement et l'instruction des dossiers qui seront à déposer en phase d'étude
suivante d'avant-projet en vue de l’obtention des autorisations administratives nécessaires et qui
relèvent de la compétence de la Maîtrise d'Œuvre(dossier de déclaration au titre de la loi sur
l’eau, dossier d’étude d’impact, d’incidence Natura 2000, autorisations d'urbanisme, …).
Pour ce faire, le Maître d'Œuvre effectuera toutes les consultations préalables, recueillera tous
les avis et accords de principe nécessaires, notamment auprès des services concernés de la
DDTM, des services concernés de la Ville de Marseille (autorisation d'urbanisme, de
voirie, …), de la Métropole AMP, et accessoirement des concessionnaires. Aussi, le partenariat
avec les interlocuteurs instructeurs concernés par ces dossiers, et tout particulièrement avec les
services de la DDTM, sera engagé le plus en amont possible.
 d'élaborer le carnet de prescriptions architecturales et environnementales qui s'imposera aux
futures exploitants de plage dans le cadre des sous-traités d'exploitation.

Si des consultations et des accords, non prévus dans le programme, s’avéraient nécessaires, le
Maître d'Œuvre les exécuterait, sans que cela ne donne lieu à une rémunération particulière.

5-2-1.2 Actions et documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage
A l’issue des études préliminaires, l’ensemble des pièces suivantes seront remises au cours d’une réunion
de travail.
 Une synthèse des documents qui devront permettre d'atteindre les connaissances indispensables
à la réalisation du projet et d’évaluer les études complémentaires à mener.
 Une synthèse des études et missions complémentaires à mener. La nécessité de ces
interventions sera justifiée et les démarches et/ou procédures précisées.
 Une proposition des mises au point des évolutions de projet en optimisation du programme,
dans un objectif de qualité globale de réponse aux besoins du Maître d'Ouvrage (par exemple,
coûts d'investissement et de fonctionnement, performance environnementale, insertion, niveau
de satisfaction fonctionnelle, maintenance&gestion, Etc.).
 Une note d'expertise permettant d'apprécier l'évolution de la qualité des eaux de baignade avant
et après la réalisation du projet.
 Une note d’analyse comparée des différentes solutions techniques envisagées - variantes
d'organisations spatiales et d'aménagements - conformément au programme mis au point et
optimisé du Maître d'Ouvrage et justificatif de la qualité des réponses au programme : ces
différentes solutions y seront décrites (spécificités, points forts, prescriptions, …), leurs
avantages et inconvénients y seront précisés au regard des indicateurs de comparaison précités.
Le cas échéant, les deux phases "démolition de la plateforme et construction de l'ouvrages de
protection contre la mer" et leur coordination de planning apparaîtront clairement.
 Une note apportant, en fonction du programme et des contraintes du site, la démonstration
claire de la faisabilité de la solution technique et opérationnelle retenue. Les enjeux
environnementaux, de qualité des eaux de baignade, de coordination entre démolition de la
plateforme et construction de l'ouvrages de protection contre la mer et de "collaboration" de
projets, seront notamment intégrés dans les analyses et la conception de l’opération. Cette note
comportera une analyse des risques et des enjeux environnementaux et techniques afin de
mesurer l'impact lié à l'usage des nouvelles installations de façon à éviter la mise en œuvre de
mesures compensatoires à la réalisation du projet.
 Une estimation financière globale décomposée par poste, type d’ouvrages et d’intervention.
Cette estimation distinguera notamment la démolition de la plate-forme ainsi que, le cas
échéant, l'ouvrage de protection contre la mer.
 Une note justifiant la compatibilité de l'ouvrage de protection contre la mer, et de tout autre
ouvrage en mer le nécessitant, avec la politique des risques de submersion marine (Cf.
circulaire du 27 juillet 2011).

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Un schéma fonctionnel des espaces balnéaires réorganisés, restructurés, réaménagés, équipés ;
ce schéma didactique fera aussi apparaître les contraintes maritimes et les éléments de structure
mis en place pour y répondre ; il devra permettre d’apprécier l’efficience et l’efficacité des
principes d'aménagement d'organisation spatiale, d'équipement au regard des fonctions, des
contraintes de programme et sollicitations auxquelles ils doivent répondre.
 Une note méthodologique détaillée de la solution proposée pour la démolition de la plateforme
et l'élimination des matériaux et des déchets qui pourront éventuellement être ré-employés sur
place, notamment au profit de la réalisation de l'éventuel ouvrage de protection du littoral
contre la mer (optimisation économique).
 Un dossier des plans et esquisses proposant le parti général de l'organisation spatiale, des
aménagements, ouvrages et toute autre installation, leurs différentes composantes
architecturales, techniques, environnementales et d'insertion.
 Une esquisse de carnets de prescriptions architectural et environnemental des installations
destinées aux futurs sous-traités d'exploitations de plages sera également proposée (Cf.
Missions complémentaires d'assistance).
 Une proposition des compléments d’étude à engager pour assurer la faisabilité de l’opération. Le cahier
des charges sommaire des études correspondantes à engager sera proposé.
 Un calendrier de mise en œuvre du projet mettant en évidence toutes les étapes jusqu’à la réception des
ouvrages.
 L’ensemble des contacts et procès verbaux des réunions avec le Maître d'Ouvrage et autres acteurs
impliqués.

5-2-2 Études d'Avant-Projet (AVP)

Les études d’avant-projet seront initiées par une réunion de lancement qui associera, le cas échéant
et selon les points d'ordre du jour, tous les acteurs concernés dont les services concernés de la
DDTM.
Pendant toute la durée de l’établissement de l’avant-projet, des réunions de travail pourront être
organisées par le Maître d'Ouvrage avec tous les acteurs concernés.
Le nombre prévisionnel de ces réunions est de l’ordre de six (6), dont la réunion de lancement. Ne
sont pas comprises dans ce nombre, les séances de travail avec le Maître d'Ouvrage.
L’établissement de supports didactiques utiles à l'animation de ces réunions pourra être demandé
au Maître d'Œuvre par le Maître d'Ouvrage.
Le Maître d'Œuvre participera à ces réunions, en rédigera les comptes-rendus qu’il adressera au
Maître d'Ouvrage et les diffusera après validation de ce dernier auprès des interlocuteurs
concernés.

L’établissement de ces documents et la participation à ces réunions ne feront pas l’objet d’une
rémunération particulière.

Au cours de l’exécution de cette phase d’avant-projet, dans le cadre des missions complémentaires
d'assistance, aura lieu la poursuite de :

 l'élaboration du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destiné à constituer


une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage ;
 des démarches engagées lors des études préliminaires relatives aux autorisations
administratives nécessaires relatives au code de l'environnement (autorisations de la police de
l'eau) et de l'urbanisme (autorisations de démolir, d'aménager, de construire), ainsi que
l’assistance du Maître d'Ouvrage au cours de l’instruction des dossiers correspondants 10. Le
Maître d'Œuvre intégrera dans les études d’avant-projet les prescriptions et recommandations
connexes aux autorisations administratives.
10 Les dossiers relatifs aux autorisations réglementaires sont confiés au Maître d'Œuvre dans le cadre du présent marché – Cf. ci-après le
paragraphe « Autres missions de maîtrise d’œuvre et d’assistance ».

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Si des consultations et des accords complémentaires, non prévus dans le programme, s’avéraient
nécessaires, le Maître d'Œuvre les exécuterait sans que cela ne donne lieu à une rémunération
particulière.

5-2-2.1 Objet des études d’avant-projet :


Les études d’avant-projet seront fondées sur la solution retenue et le programme précisé à l’issue
des études préliminaires approuvées par le Maître d'Ouvrage et feront apparaître distinctement, au
sein de la globalité du projet, les étapes de démolition et de sécurisation contre la mer du site.

Les éléments de mission correspondants aux études d’avant-projet sont les suivants :

• proposer une implantation topographique et bathymétrique des ouvrages, en ayant pris soin d’en vérifier
la cohérence par rapport à l'organisation spatiale d'ensemble et aux contraintes de programme et de site.
Le Maître d'Œuvre recueillera les données, complémentaires ou supplémentaires à celles déjà réunies
pour les besoins des Études Préliminaires, qui seront nécessaires aux études d’Avant-Projet ;
• confirmer et préciser la faisabilité de la solution d’opération retenue (démolition, réalisations, traitement
des matériaux issus de la démolition, implantations, maintien de la qualité des eaux de baignade,…),
compte tenu le cas échéant des études et reconnaissances complémentaires. Il s’agira ici, en particulier,
de vérifier la compatibilité de la solution retenue avec les contraintes du programme et du site ainsi
qu’avec les différentes réglementations, notamment celles relatives à l’hygiène et sécurité ainsi que
celles relatives au code de l’environnement (Loi sur l'eau, dossier de déclaration, étude d’impact, étude
d’incidence Natura 2000) et au code de l’urbanisme, de la construction & habitation (autorisations
d'urbanisme) ;
• préciser la solution retenue, déterminer ses principales caractéristiques, la répartition des ouvrages, des
espaces et leurs liaisons, contrôler les relations fonctionnelles de tous les éléments majeurs du
programme. Le Maître d'Œuvre rédigera les notes de calcul concernant le dimensionnement des
ouvrages et équipements. Il précisera la nature et la définition des matériaux de construction (classe de
bétons, Etc.…). Ces éléments devront permettre d’apprécier la garantie de pérennité des ouvrages face
aux contraintes maritimes, contraintes d'occupation et de fréquentation, contraintes sociales, contraintes
de maintenance et de gestion ;
• préciser à l'échelle d'un avant-projet, les éléments du carnet de prescriptions architecturales et
environnementales entrepris en phase précédente d'études préliminaires sous la forme d'une esquisse ;
• apprécier la volumétrie, l’aspect extérieur des ouvrages, l'insertion et l’impact paysager ainsi que les
ouvrages annexes à envisager ;
• proposer, le cas échéant, une décomposition en tranches de réalisation afin de permettre, notamment,
une "collaboration" fructueuse de projets, une bonne coordination démolition / réalisation de l'ouvrage
de protection contre la mer, signaler les aléas de réalisation prévisibles, notamment en ce qui concerne
les aspects de structure - sous-sol -, et préciser la durée de cette réalisation ;
• préciser le calendrier de mise en œuvre du projet dans ses phases d’étude, de consultations,
d’autorisations réglementaires et d’exécution jusqu’à la réception des travaux, et le phasage des
différentes étapes de chantier,
• permettre au Maître d'Ouvrage de prendre ou de confirmer la décision de réaliser le projet, d’en arrêter
définitivement le programme ainsi que certains choix d’équipements en fonction des coûts
d’investissement, d’exploitation et de maintenance, d’en fixer les phases de réalisation et de déterminer
les moyens nécessaires, notamment financiers ;
• établir l’estimation du coût prévisionnel des travaux, en distinguant les dépenses par ouvrage, partie
d'ouvrage et nature de travaux, et en indiquant l’incertitude qui y est attachée compte-tenu des bases
d’estimation utilisées. Le Maître d'Œuvre établira en outre le coût prévisionnel de l’opération, incluant
le coût prévisionnel des travaux et le coût prévisionnel de toutes les autres prestations nécessaires à la
réalisation du projet. Dans le cas où le coût prévisionnel à ce stade de la mission de maîtrise d'œuvre, de
l’opération serait significativement rehaussé par rapport à l'estimation établie en phase d'études
préliminaires, le projet sera réajusté en conséquence sans que cela ne donne lieu à une rémunération
particulière ;

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
• permettre l’établissement du forfait définitif de rémunération dans les conditions prévues par le contrat
de Maîtrise d'Œuvre;
• proposer toutes les prescriptions nécessaires à la réduction des nuisances à intégrer dans le dossier de
consultation des entreprises.

5-2-2.2 Liste des documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage (AVP)
A l’issue des études d'avant-projet, l’ensemble des pièces suivantes seront remises au cours d’une réunion
de travail.

1/3 - Dossier graphique de l’avant-projet :

 Un plan général d’implantation des ouvrages (infrastructures, superstructures, installations, équipements,


aménagements, Etc.), de détermination des caractéristiques géométriques de ceux-ci, permettant également
de visualiser les emprises de l’ouvrage (1/500). Les éléments topographiques et bathymétriques figureront
sur ce plan.
 Un plan de synthèse définissant les emprises nécessaires aux ouvrages, les éventuelles servitudes (1/500).
 S’ils existent, une vue en plan des réseaux, par type de réseaux, définissant les ouvrages de collecte et les
ouvrages de transfert, le dimensionnement des réseaux et leur profondeur par rapport à l’aménagement, le
positionnement des ouvrages visibles en surface.
 Les profils en travers principaux et coupes types permettant de définir les structures des ouvrage et les sols
supports (1/100).
 Les profils en long permettant de caractériser tous les ouvrages (1/100).
 Les vue en élévation permettant d'apprécier les insertions et impacts paysagers.
 Au moins quatre perspectives orientées à partir de la mer, de la terre, du sud et du nord seront proposées.
En tout état de cause, la qualité et leur nombre de ces documents seront ajustés pour permettre au Maître
d'Ouvrage d’apprécier pleinement l’allure générale des ouvrages (silhouette), les volumes intérieurs et
extérieurs, leur impact paysager, selon différents points de vue.En tant que de besoin, ces perspectives
seront complétées par toute élévation, esquisse ou coupe de principe permettant de justifier l’intégration
des ouvrages par rapport à l’existant.
 Les éléments graphiques du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).

2/3 - Dossier technique des ouvrages comportant (AVP) :

 Une notice présentant les choix techniques et architecturaux des ouvrages (infrastructures, superstructures,
installations, équipements, aménagements, Etc.), leur insertion dans l’environnement. Cette notice établira
notamment, en fonction du programme et des contraintes du site (données topographiques, bathymétriques,
contraintes maritimes, …), la démonstration claire de la faisabilité technique des choix techniques
envisagés et du respect du programme, de ses contraintes et de celles du site.
 Un schéma fonctionnel des ouvrages au regard des fonctions qu’ils devront assurer et des contraintes à
respecter ; ce schéma didactique fera apparaître les contraintes maritimes et les éléments de structure mis
en place pour y répondre ; il devra permettre d’apprécier l’efficience et l’efficacité des ouvrages à réaliser
au regard des fonctions et sollicitations auxquelles ils doivent répondre.
 Les éléments de modélisation permettant de conclure au bon maintien, voire à l'amélioration, de la qualité
initiale des eaux de baignade en dépit de la réalisation des éléments de programme et en particulier, si
celui-ci devait être effectivement réalisé, du dispositif de protection contre la mer.
 La justification des conformités réglementaires des ouvrages.
 Les notes de dimensionnement permettant de justifier les caractéristiques géométriques et fonctionnelles
des ouvrages : diamètres, épaisseurs, volumes, structures, types de revêtements, natures des matériaux, …
 Le cahier des « dessins de l’ouvrage », permettant la définition plus précise de parties d’ouvrages.
 Les éléments techniques du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).
 Le calendrier prévisionnel de mise en œuvre du projet intégrant l’ensemble des étapes liées aux contraintes
du programme et du site.
 Le cahier des charges finalisé des études complémentaires à engager pour préciser les inconnues et/ou aléas

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 L’ensemble des PV et relevés de décisions relatifs aux réunions avec le Maître d'Ouvrage.

3/3 - Dossier des estimations, comprenant (AVP) :

 Un métré sommaire par lots, parties principales d’ouvrages (fondations, réseaux, revêtements,…)
 Une estimation financière détaillée globale décomposée par poste (distinguant les coûts des équipements
techniques de ceux de génie civil), type d’ouvrages et d’interventions, tranche et phase de chantier. Cette
estimation distinguera notamment la démolition de la plate-forme. Elle intègrera tous les frais annexes,
directs et indirects. L’incertitude sur estimation sera précisée ;
 Les éléments d'estimations du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).
 Un plan sommaire de « mouvement des terres », définissant les cubatures liées au projet, la
provenance et destination finale des matériaux.

Dans le cadre de sa mission, le Maître d'Œuvre fournira les documents, panneaux ou fichiers
nécessaires au Maître d'Ouvrage pour la présentation de l’opération aux décideurs et le cas échéant, à
la concertation.

5-2-3 Études de Projet (PRO)

Les études de projet seront initiées par une réunion de lancement qui associera, le cas échéant et
selon les points d'ordre du jour, tous les acteurs concernés dont les services concernés de la l'Etat.
Pendant toute la durée de l’établissement de l’avant-projet, des réunions de travail pourront être
organisées par le Maître d'Ouvrage avec tous les acteurs concernés.
L’établissement de supports didactiques utiles à l'animation de ces réunions pourra être demandé au
Maître d'Œuvre par le Maître d'Ouvrage.
Le Maître d'Œuvre participera à ces réunions, en rédigera les comptes-rendus qu’il adressera au
Maître d'Ouvrage et les diffusera après validation de ce dernier auprès des interlocuteurs concernés.

L’établissement de ces documents et la participation à ces réunions ne feront pas l’objet d’une
rémunération particulière.

Le Maître d'Œuvre devra, dès que l'avancement des études de projet le permettra, et pour
l’élaboration du dossier de consultation des entreprises, engager une collaboration avec le
coordonnateur sécurité et protection de la santé et avec le contrôleur technique désignés par le Maître
d'Ouvrage et appliquer leurs recommandations visant à intégrer les notions de sécurité, de viabilité et
de solidité dans la conception des ouvrages, dans la réalisation des travaux d’exécution du projet de
valorisation globale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans, ainsi que dans les travaux de
maintenance et d'entretien ultérieurs des ouvrages.

5-2-3.1 Objet des études de Projet


Dans le respect du programme arrêté, de l’Avant-Projet approuvé par le Maître d'Ouvrage et le cas
échéant, des prescriptions et recommandations établies dans le cadre des dossiers administratifs et
réglementaires, et faisant apparaître distinctement, au sein de la globalité du projet, les étapes de
démolition et de sécurisation contre la mer du site, les éléments de missions des études de projet sont
les suivants :
 Préciser la solution d’ensemble au niveau de chacun des ouvrages d’infrastructure qu’elle implique ;
 Confirmer les choix techniques, architecturaux et paysagers et préciser tant la nature que la qualité des
matériaux, les équipements et les conditions de leur mise en œuvre. La nature et les spécifications des
matériaux de la structure des ouvrages seront également déterminées, notamment, s’il s’agit de béton, de sa
classe d’exposition.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Fixer, avec toute la précision nécessaire, les caractéristiques et dimensions des différents ouvrages de la
solution d’ensemble ainsi que leurs implantations topographiques et bathymétriques en vue de leur
exécution ;
 Vérifier, au moyen de notes de calculs appropriées, que la stabilité et la résistance des ouvrages est assurée
dans les conditions d’exploitation auxquelles ils pourront être soumis. Ces notes de calcul apporteront la
démonstration que les ouvrages assureront correctement leurs fonctions dans le contexte des contraintes
spécifiques au site ;
 Préciser les tracés des alimentations et évacuations de tous les fluides et, en fonction du mode de
dévolution des travaux, coordonner les informations et contraintes nécessaires à l’organisation spatiale des
ouvrages ;
 Préciser les dispositions générales et les spécifications techniques des équipements répondant aux besoins
d’exploitation et de maintenance auxquels ils pourront être soumis ;
 Établir un coût prévisionnel des travaux décomposés en éléments techniquement homogènes ;
 Permettre au Maître d'Ouvrage d’arrêter le coût prévisionnel global de la solution d’ensemble et, le cas
échéant, de chaque tranche de réalisation, et d’évaluer les coûts d’exploitation et de maintenance ; ce coût
intégrera toutes les missions connexes (coordonnateur SPS, contrôle technique, Etc…) ;
 Permettre au Maître d'Ouvrage de fixer l’échéancier d’exécution et d’arrêter, s’il y a lieu, le partage en
lots ;

En outre, si, après mise en concurrence sur la base du projet, une variante respectant les conditions
minimales stipulées dans le dossier de consultation a été proposée par le ou les entrepreneurs et
acceptée par le Maître d'Ouvrage, les études de projet devront être adaptées et complétées pour :
 Assurer la cohérence de la variante avec le projet ;
 Établir la synthèse des plans et spécifications émanant d’une part, du projet établi par le Maître d'Œuvre et
d’autre part, des propositions de l’entrepreneur.

5-2-3.2 Liste des documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage (PRO)

A l’issue des études de Projet, l’ensemble des pièces suivantes seront remises au cours d’une réunion de
travail.

1/4 - Dossier graphique des plans et coupes de l’avant-projet, en distinguant (PRO) :

 Un plan général d’implantation des ouvrages (infrastructures, superstructures, installations, équipements,


aménagements, Etc.), de détermination des caractéristiques géométriques de ceux-ci, permettant
précisément de visualiser les emprises des ouvrages. Ce plan exprimera l’ensemble des données
topographiques et bathymétriques et la définition de l’ensemble des profils en travers particuliers aux
ouvrages (1/200).
 Le cahier des « dessins des ouvrages », permettant la définition plus précise de parties d’ouvrages, cotées
en dimensions et épaisseurs.
 Le cahier des profils en travers particuliers permettant de définir en tous points les structures, épaisseurs et
dimensions des ouvrages.
 Un plan de synthèse définissant précisément les emprises nécessaires aux ouvrages, les éventuelles
servitudes, avec indication des surfaces concernées.
 Une palette de choix et de proposition des traitements architecturaux, la définition de l’ensemble des points
relatifs à la qualité du projet.
 Les coupes, et perspectives orientées depuis la mer, la terre, le sud et le nord, permettant de justifier
l’intégration du projet dans le site, la définition du parti architectural et paysager.
 Une vue en plan des réseaux, définissant les ouvrages de collecte et les ouvrages de transfert, le
dimensionnement des réseaux , les cotes fonctionnelles de radier et de surface des ouvrages, le
positionnement précis et l’implantation des ouvrages visibles en surface.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Les profils en travers types et coupes types permettant de définir les structures de l’ouvrage et les sols
supports, en faisant référence à l’ensemble des études techniques fondatrices (études géotechniques, …).
 Les profils en long permettant de caractériser les ouvrages, avec indication de l’ensemble des réseaux et
ouvrages annexes interceptés par le projet, et de leur dimension et profondeur estimée.
 Les plans des fondations et des ouvrages d'infrastructures, incluant axes, trames, joints de dilatation,
terrassements généraux, tracés des canalisations enterrées avec principaux diamètres, dimensionnement et
niveaux du 1/100ème au 1/50ème. Ces plans feront apparaître la définition précise des modalités de
fondation des ouvrages sur la base des études géotechniques, ainsi que la définition des modalités
d’exécution.
 Le plan de principe d'installation et d'accès de chantier.
 Le plan de signalisation du chantier.
 Le levé géomètre de l’état actuel au 1/200ème.
 Le plan de situation.
 Les profils en long.
 Les éléments graphiques du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).

2/4 - Dossier technique de l’ouvrage, comportant (PRO) :

 Une notice présentant les choix techniques et architecturaux des ouvrages.


 La justification des conformités réglementaires des ouvrages.
 L’évolution par rapport à l’Avant-projet en réponse aux cibles d’optimisation du Maître d'Ouvrage et aux
prescriptions liées aux autorisations administratives.
 Les éléments actualisés de modélisation permettant de conclure au bon maintien, voire à l'amélioration de
la qualité initiale des eaux de baignade en dépit de la réalisation des éléments de programme et en
particulier, si celui-ci devait être effectivement réalisé, du dispositif de protection contre la mer.
 Les notes de dimensionnement permettant de définir précisément les caractéristiques géométriques et
fonctionnelles de l’ouvrage : diamètres, épaisseurs, volumes, structures, types de revêtements, natures des
matériaux, …
 Un descriptif détaillé des équipements, en capacité, natures des matériaux, Etc. La nature et les
spécifications des matériaux de la structure des ouvrages seront également détaillés, notamment, s’il s’agit
de béton, la classe d’exposition.
 Le résumé de l’ensemble des études annexes ayant servi au dimensionnement des ouvrages (géotechnique,
…).
 Un « dossier d’exploitation sous chantier », précisant dans quelles conditions de gestion de l’espace public
et de maintien de son utilisation va travailler l’entrepreneur : ce dossier servira utilement de base à
l’entrepreneur pour expliciter ses conditions de phasage des travaux et de gestion des nuisances apportées
par le chantier à la collectivité.
 Les éléments techniques du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).

3/4 - Dossier des estimations, comportant (PRO) :

 Un métré détaillé par parties principales des ouvrages


 Un plan détaillé de « mouvement des terres », définissant les cubatures liées au projet, par type de
matériaux définis à l’estimation, la provenance et destination finale des matériaux, les pistes d’optimisation
à étudier en phase chantier pour diminuer les transferts, fournitures et évacuations de matériaux.
 Une estimation financière détaillée globale décomposée suivant les types d’ouvrages et d’interventions, les
tranches et phases de chantier, avec indication des quantités élémentaires et majorations pour incertitudes.
Cette estimation distinguera notamment la démolition de la construction. Elle distinguera les coûts de génie
civil et d’équipement. Y seront intégrés les dépenses annexes, directes et indirectes, les frais de contrôle
externe, une provision pour divers imprévus, les frais de révision de prix, de prestataires extérieurs, Etc.
Seront signalées les dépenses non estimées.
 Les éléments d'estimations du carnet de prescriptions architecturales et environnementales destinés à
constituer une des pièces contractuelles des futures lots de sous-traités d'exploitation de plage (Cf. missions
complémentaires d'assistance).

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Le Maître d'Œuvre établira un justificatif de l’évolution du montant de l’opération entre
l’estimation Projet, le coût prévisionnel des travaux issu de l’AVP validé par le Maître d'Ouvrage,
les pistes d’optimisation ayant été explorées et les principales incertitudes, les aléas prévisibles en
phase d’exécution et de chantier.

4/4 - Dossier des annexes, comportant (PRO) :

 Les études annexes utiles à « l’intelligence du dossier », permettant de fournir les renseignements qui ont
servi de base au projet. Celles-ci se limiteront dans la mesure du possible aux extraits suffisants pour la
compréhension du dossier.
 L’ensemble des contacts et procès verbaux des réunions avec le Maître d'Ouvrage et autres acteurs
impliqués.
 Une note méthodologique générale d’exécution des travaux en liaison avec le CSPS.
 Un calendrier prévisionnel détaillé d'exécution des travaux, décomposés par lots ou corps d'état,
qui sera joint au DCE. Ce planning fera apparaître les contraintes réglementaires et délais
administratifs.

5-2-4 Passation du ou des contrats de travaux (ACT)

5-2-4.1 Objet
Les éléments de mission correspondant à l’assistance apportée au Maître d'Ouvrage pour la passation
du ou des contrats de travaux, sur la base des études qu’il a approuvées, sont les suivants :
 Préparer, s’il y a lieu, la sélection des candidats et analyser les candidatures obtenues ;
 Préparer la consultation des entreprises de manière telle que celles-ci puissent présenter leurs offres en
toute connaissance de cause, sur la base d’un Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) dont
l'élaboration est confiée à la maîtrise d'œuvre titulaire. Ce DCE sera constitué des pièces administratives et
techniques prévues au contrat ainsi que des pièces élaborées par la maîtrise d'œuvre titulaire. Le dossier
sera différent selon que la dévolution sera prévue par marchés séparés à des entreprises groupées ou à une
entreprise générale ;
 Analyser les offres des entreprises et, s’il y a lieu, les variantes à ces offres, procéder à la vérification de la
conformité des réponses aux documents de la consultation, analyser les méthodes ou solutions techniques
en s’assurant qu’elles sont assorties de toutes les justifications et avis techniques, en vérifiant qu’elles ne
comportent pas d’omissions, d’erreurs ou de contradictions normalement décelables par un homme de l’art
et établir un rapport d’analyse comparative proposant les offres susceptibles d’être retenues, conformément
aux critères de jugement des offres précisées dans le règlement de la consultation ; la partie financière de
l’analyse comporte une comparaison des offres entre elles et avec le coût prévisionnel des travaux ;
 Préparer les mises au point nécessaires pour permettre la passation du ou des contrats de travaux par le
Maître d'Ouvrage.

5-2-4.2 Actions et documents à remettre au Maître d'Ouvrage (ACT)


A l’issue de cette phase de mission de maîtrise d'œuvre, l’ensemble des pièces suivantes sera remis au cours
d’une réunion de travail. Les documents à remettre sont à décomposer suivant les trois phases suivantes de la
mission ACT :

1/3 – Phase de constitution du dossier de consultation des entreprises (ACT)

Le Maître d'Œuvre établira, en ce qui le concerne et en étroite liaison avec tous les intervenants, et
selon la répartition des missions définies dans l'arrêté du 21 décembre 1993 11, les plans et
documents énumérés ci-après, sans que cette liste ne soit limitative, permettant aux entrepreneurs
consultés de définir sans ambiguïté la nature et la qualité de leurs fournitures ou prestations dans le
but d’établir leur offre sur la base d’un dossier constitué des pièces administratives et techniques
11 modalités techniques d'exécution des éléments de mission de maîtrise d’œuvre confiés par des maîtres d'ouvrage publics à des prestataires de droit
privé

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
élaborées par la maîtrise d’œuvre. Le dossier sera différent selon que la dévolution sera prévue en
marchés séparés ou à des entreprises groupées.

Les documents et notamment les spécifications et descriptifs techniques devront être suffisamment
précis et détaillés pour ne donner lieu à aucune erreur d’interprétation et comporter les énumérations
complètes définissant la totalité des ouvrages et les obligations de résultats nécessaires à la
satisfaction des exigences et des labels demandés par le Maître d'Ouvrage.

Cette phase contient l’assistance du Maître d'Ouvrage dans l’élaboration des pièces administratives
du marché, ainsi que la fourniture des pièces techniques nécessaires :

 Une grille de critères renseignant le CCAP dont notamment le contenu des prix, les contraintes à
inclure dans les prix du marché, les index proposés pour les révisions de prix, la limite des
travaux dévolus à l’entrepreneur et les travaux connexes à prendre en compte.
 Une grille de critères renseignant l’Acte d’Engagement dont notamment les tranches de travaux,
les conditions de délais proposées, et tout autre critère permettant une élaboration exhaustive de
l'Acte d'Engagement.
 Les renseignements permettant au Maître d'Ouvrage d’établir l’Avis Public d’Appel à
Concurrence (AAPC).
 Une proposition de grille de critères et système de pondérations / notations établi suivant les
enjeux de l’ouvrage en matière de technicité, délais, contrôle des coûts, permettant de renseigner
le Règlement de Consultation établi par le Maître d'Ouvrage.
 Une proposition de CCTP par lot de consultation.
 Une estimation confidentielle de la maîtrise d’œuvre, décomposée selon les lots techniques et les
tranches de travaux.
 Un cadre de détails estimatifs et un Bordereau des prix, ou une décomposition du prix global et
forfaitaire, décomposée selon les lots techniques et les tranches de travaux.
 Un cadre de détails estimatifs quantitatifs.
 L’extrait du dossier projet nécessaire à renseigner les entreprises pour présenter leurs candidatures
et leurs offres.

Le Maître d'Œuvre prévoit dans le bordereau des prix, outre les prestations nécessaires à l’exécution
des travaux de l’opération, l’intervention d’un huissier ou l'établissement d'un référé préventif afin de
dresser les constats de l’état, avant travaux et après travaux, des voiries empruntées par les camions
d’approvisionnement et/ou d’évacuation des matériaux et engins de chantier de l’entrepreneur, des
superstructures et infrastructures situées aux abords du chantier, de la signalisation temporaire de
chantier, des réseaux publics et privés situés aux abords du chantier et tout autre objet concerné par
les travaux.

Pendant le déroulement de la consultation, le Maître d'Œuvre donne aux candidats les renseignements
complémentaires et accompagne les visites de terrains avec les candidats qui en auront fait la
demande. Le Maître d'Ouvrage en est maintenu étroitement, et préalablement, informé.

Le Maître d'Œuvre transmet au Maître d'Ouvrage, dès validation du DCE définitif, les fichiers en PDF
des pièces de ce dernier afin qu’il puisse les mettre à disposition des candidats sur sa plateforme
marché.

2/3 – Phase d’analyse des réponses des entreprises (ACT)

La phase « Analyse des réponses » comporte une assistance à l'analyse des candidatures, à l'analyse
des offres et éventuellement, à l'établissement d'un dossier de consultation modifié.

Tant au niveau des candidatures que des offres, le Maître d'Œuvre établira une proposition d’analyse
comparative selon le modèle fourni par la maîtrise d’ouvrage suggérant les offres susceptibles d’être

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
retenues, conformément aux critères de jugement des offres précisées dans le règlement de
consultation ; la partie financière de l’analyse comportera une comparaison des offres entre elles et
avec le coût prévisionnel des travaux.

Ce rapport précisera :
 L'appréciation sur la candidature ou l'offre en rapport avec les critères du règlement de
consultation ;
 La suggestion de sélection des candidatures ;
 Éventuellement, les éléments de prix qui apparaissent comme anormalement bas et les motifs de
cette qualification ;
 La proposition d'attribution du marché avec les options ou les variantes à retenir.

3/3 – Phase de mise au point du marché de travaux (ACT)

Cette phase contient :

 Une assistance au Maître d'Ouvrage dans les mises au point du marché.


 Si la consultation est déclarée infructueuse, le Maître d'Œuvre proposera un dossier de
consultation modifié. Dans ce cas, le marché pourra donc comporter une reprise des études de
projet pour les adapter au coût prévisionnel validé par le Maître d'Ouvrage.

5-2-5 Examen de la conformité au projet des études d'exécution (VISA)

5-2-5.1 Objet
L’examen de la conformité au projet des études d’exécution et de synthèse faites par le ou les
entrepreneurs ainsi que leur visa par le Maître d'Œuvre ont pour objet d’assurer au Maître d'Ouvrage
que les documents établis par l’entrepreneur respectent les dispositions du projet établi par le Maître
d'Œuvre. Le cas échéant, le Maître d'Œuvre participera aux travaux de la cellule de synthèse.

Le Maître d'Œuvre réalisera les détails des ouvrages à exécuter autant que nécessaire pendant toute la
durée du chantier.

Cet élément de mission sera à assurer pendant toute la durée des travaux de mise en œuvre du projet
de valorisation globale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans.

5-2-5.2 Liste des documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage (VISA)
Dans le cadre de cette phase de mission de maîtrise d'œuvre, les pièces suivantes seront remises à la Maîtrise
d'Ouvrage sans délai au fur et à mesure qu'elle pourront et devront être produites.
 La liste des plans visés par le Maître d'Œuvre, actualisée à l’avancement du chantier, avec la date
de réception des plans à viser, la date du VISA et les éléments permettant d’identifier les
entreprises et personnes de la Maîtrise d'Œuvre concernées.
 L’ensemble des notes, remarques et courriers relatifs à la mission VISA, permettant au Maître
d'Ouvrage de garder un historique des remarques, modifications demandées et contrôles de
conformité au projet. Ce document sera intégré au Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE).
 L’ensemble des fiches d’agrément de fournitures entrant dans la composition de l’ouvrage visé par
le Maître d'Œuvre avec un tableau de synthèse de suivi.
 L’ensemble des fiches d’agrément des procédures d’exécution ainsi que le Schéma
Organisationnel du Plan d'Assurance Qualité (SOPAQ), le Schéma d’Organisation et de Gestion
des Déchets (SOGED), le Plan d'Assurance Environnement (PAE), avec les observations du
Maître d'Œuvre ainsi qu’un tableau de synthèse de suivi.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
5-2-6 Direction de l'Exécution des Travaux (DET)

5-2-6.1 Objet de la DET


La phase de direction de l’exécution du ou des contrats de travaux comporte les éléments de mission
suivants :
 S’assurer que les documents d’exécution ainsi que les ouvrages en cours de réalisation respectent les études
de maîtrise d'œuvre antérieurement effectuées et validées par le Maître d'Ouvrage ;
 S’assurer que les documents à produire par le ou les entrepreneurs, en application du ou des contrats de
travaux, sont conformes aux dits contrats et ne comportent ni erreur, ni omission, ni contradiction
décelables par un homme de l’art ;
 S’assurer que l’exécution des travaux est conforme aux prescriptions du ou des contrats de travaux, y
compris, le cas échéant, en ce qui concerne l’application effective d’un schéma directeur de la qualité ;
 Délivrer tous ordres de service et établir tous procès-verbaux nécessaires à l’exécution du ou des contrats
de travaux ainsi que procéder aux constats contradictoires, organiser et diriger les réunions de chantier ;
 Informer systématiquement le Maître d'Ouvrage sur l’état d’avancement et de prévision des travaux et
dépenses, avec indication des évolutions notables ;
 Vérifier les projets de décomptes mensuels ou les demandes d’avances présentés par le ou les
entrepreneurs, établir les états d’acomptes, vérifier le projet de décompte final établi par l’entrepreneur,
établir le décompte général ;
 Donner un avis au Maître d'Ouvrage sur les réserves éventuellement formulées par l’entrepreneur en cours
d’exécution des travaux et sur le décompte général, assister le Maître d'Ouvrage en cas de litige sur
l’exécution ou le règlement des travaux, ainsi qu’instruire les mémoires de réclamation de la ou des
entreprises.

5-2-6.2 Liste des documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage (DET)
Dans le cadre de cette phase de mission de maîtrise d'œuvre, les pièces suivantes seront remises à la Maîtrise
d'Ouvrage sans délai au fur et à mesure qu'elles pourront et devront être produites.

1/2 - Phase de préparation

 Aspects techniques et organisationnels

Pendant cette période, la Maîtrise d'Œuvre veillera au respect des obligations contractuelles
résultant des marchés de travaux.
Le Maître d'Ouvrage sera destinataire de l’ensemble des PV de réunions que le Maître
d'Œuvre rédigera et des correspondances spécifiques, et sera convoqué aux épreuves
d’essais qui conditionnent des choix dont il est porteur.
Les documents seront établis suivant les caractéristiques de la mission DET, qui vise à une
gestion technique, administrative et financière du marché.

Concernant l’état des lieux avant/après travaux constaté sous contrôle d’un huissier ou par
référé préventif, le Maître d'Œuvre procédera contradictoirement, en présence de
l’entrepreneur titulaire des travaux, des gestionnaires de voirie et de tout autre tiers
concerné par les travaux, à l’établissement de l’état des lieux empruntés par les engins de
chantier de l’entrepreneur, des superstructures et infrastructures situées aux abords du
chantiers, des réseaux publics et privés situés aux abords des chantiers et tout autre objet
concerné par les travaux. Cet état des lieux sera contresigné par les diverses parties.
A la fin du chantier, un nouvel état des lieux sera dressé dans les mêmes conditions
qu'initialement.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
Le cas échéant, le Maître d'Œuvre proposera au Maître d'Ouvrage les réparations à
exécuter par l’entrepreneur et aux frais de celui-ci, afin de ramener ce qui aurait été
détérioré par l’exécution des travaux, à son état de service d’avant travaux.

 Aspects financiers

La Maîtrise d'Œuvre contrôlera l’état prévisionnel des dépenses établi par l’entrepreneur et
adressera au Maître d'Ouvrage un récapitulatif des projets de décomptes des quantitatifs
d’exécution mis à jour.

2/2 - Phase d’exécution des travaux

La Maîtrise d'Œuvre s’interdira d’apporter, en cours d’exécution, toutes modifications aux


conditions des Marchés signés par le Maître d'Ouvrage, sans l’autorisation écrite de ce dernier
et sans la production de documents justificatifs et vérification de l’homogénéité de l’ensemble
du projet.
Elle donnera toutes les instructions nécessaires à la parfaite réalisation des travaux de
réalisation de l’ouvrage.
Le respect des objectifs devra entraîner, notamment, les interventions suivantes de la maîtrise
d’œuvre, justifiées par l’ensemble des correspondances, constats et procès-verbaux.

 Aspects administratifs

Le Maître d'Œuvre :
 S’assurera de la parfaite implantation des ouvrages avec les plans approuvés, tant en plan qu’en
altimétrie, et ce tout au long des travaux,
 Vérifiera que toutes les démarches rendues contractuelles aux entreprises titulaires des Marchés
ont bien été effectuées,
 S’assurera que l’ensemble des entreprises intervenantes sur le chantier bénéficient d’une police
d’assurance en cours de validité et conforme aux exigences contractuelles,
 Participera, s’il y a lieu, au collège interentreprises d’hygiène et de sécurité constitué en
application du Code du Travail et à l’établissement du règlement intérieur,
 S’assurera de l’application du schéma directeur de la qualité,
 Fera procéder à la mise en place du panneau de chantier, établi conformément à la
réglementation et à la charte municipale en vigueur,
 Préparera le dossier des ouvrages exécutés au fur et à mesure de l’exécution des travaux.
 Ordre de service
 Fourniture des projets d’ordre de service prescrivant l’ouverture du chantier, signés par le
Maître d'Ouvrage et délivrés aux entreprises qui en accusent réception,
 Fourniture des projets d’ordre de service et d’avenants apportant des modifications aux
dispositions des Marchés de travaux. Visés par le Maître d'Œuvre, ces documents seront
signés et notifiés par le Maître d'Ouvrage aux entreprises qui en accusent réception.

 Organisation – Réunions de chantier

La Maîtrise d'Œuvre:
 S’assurera que les contacts nécessaires avec les avoisinants et acteurs locaux sont réalisés et
sont en phase avec l’organisation du chantier,
 S'assurera des autorisations de voiries, de plans de circulation des engins, de la coordination de
travaux avec les concessionnaires,

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 S’assurera du respect du calendrier, tant dans l’avancement des travaux que dans les dates
d’interventions des différentes entreprises, prescrira, s’il y a lieu, les pénalités provisoires pour
retard,
 Organisera et dirigera les réunions hebdomadaires de chantier,
 Fournira le compte-rendu écrit et précis de chacune de ces réunions et diffusera celui-ci à
chaque intéressé et au Maître d'Ouvrage, au plus tard deux jours après la réunion,
 S’assurera, en cours d’exécution, par toutes inspections périodiques et inopinées nécessaires, de
la conformité des travaux aux prescriptions contractuelles, tout particulièrement en matière de
sécurité, hygiène, qualité, quantité, stockage des matériaux, délais et coûts, ainsi que de la
conformité de la réalisation des ouvrages avec la réglementation applicable aux travaux objets
du Marché, à leur date d’exécution et de consigner, le cas échéant, ses remarques et
observations dans le cahier de chantier lors de chaque visite inopinée,
 Veillera à ce que soient respectées les prescriptions administratives,
 S’assurera du bon déroulement du contrôle interne prévu au marché et proposera si nécessaire
au Maître d'Ouvrage des contrôles externes permettant de s’assurer de la qualité ou conformité
des ouvrages,
 Prescrira tous les essais et analyses conformément aux spécifications techniques du Marché,
 Signalera au Maître d'Ouvrage toutes évolutions anormales sur l’état d’avancement et de
prévision des travaux et des dépenses,
 Prendra les initiatives nécessaires dans le cas où l’exécution n’est pas conforme au projet, aux
dispositions contractuelles des Marchés et en rendre aussitôt compte au Maître d'Ouvrage.
 Gestion financière des Marchés de travaux en cours d’exécution

La Maîtrise d'Œuvre:
 Tiendra à jour l’état des dépenses, des prévisions de dépenses et des garanties exigées,
 Vérifiera l’avancement des situations des travaux et éventuellement des demandes d’acomptes
sur approvisionnement et d’avances,
 Contrôlera les demandes de travaux modificatifs et établissement d’avenants éventuels aux
Marchés de travaux, en vue de les soumettre à l’approbation et signature du Maître d'Ouvrage,
 Proposera, le cas échéant, les provisions sur pénalités provisoires de retard à appliquer
aux entreprises en cours de chantier, conformément aux dispositions contractuelles
régissant les Marchés.

 Règlement des comptes

La Maîtrise d'Œuvre:
 Vérifiera les décomptes et mémoires de fin de travaux présentés par les entreprises, établira et
proposera au Maître d'Ouvrage le décompte définitif des pénalités de retard à appliquer
éventuellement aux entreprises, avec production d’un rapport justificatif, établir le projet de
décompte général définitif, l’état du solde correspondant, ainsi que la récapitulation des
acomptes déjà réglés,
 Donnera son avis, le cas échéant, sur les mémoires de réclamation des entrepreneurs et
assistera le Maître d'Ouvrage pour le règlement des litiges correspondants.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
5-2-7 Assistance au Maître d'Ouvrage lors des opérations de réception et pendant la période de
garantie de parfait achèvement (AOR)

5-2-7.1 Objet de l’AOR


L’assistance apportée au Maître d'Ouvrage lors des opérations de réception ainsi que pendant la
période de garantie de parfait achèvement comporte les éléments de mission suivants :
 Organiser les opérations préalables à la réception des travaux ;
 Assurer le suivi des réserves formulées lors de la réception des travaux jusqu’à leur levée ;
 Procéder à l’examen des désordres constatés par lui-même ou signalés par le Maître d'Ouvrage ;
 Constituer les dossiers des ouvrages exécutés nécessaires à l’exploitation de l’ouvrage, à partir des plans
conformes à l’exécution remis par l’entrepreneur, des plans de récolement ainsi que des notices de
fonctionnement et des prescriptions de maintenance des fournisseurs d’éléments d’équipements mis en
œuvre.

5-2-7.2 Actions et documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage (AOR)

 Réception des ouvrages

La réception des ouvrages concerne chacune des entreprises titulaires d’un marché. La mission de
maîtrise d'œuvre consiste à procéder aux opérations préalables à la réception, c’est-à-dire :
 Convoquer les entreprises aux opérations préalables à la réception des travaux ;
 Reconnaître la conformité des ouvrages exécutés avec les documents contractuels, par une visite
systématique et détaillée et établir la liste des réserves éventuelles ;
 Vérifier que les épreuves, analyses et essais, imposés par le Marché ont été exécutés par l’entreprise, et
recueillir les procès-verbaux correspondants ;
 Dresser le procès-verbal correspondant revêtu de sa signature et de celle de l’entrepreneur et l’adresser au
Maître d'Ouvrage avec ses propositions concernant la réception ;
 Faire connaître à l’entrepreneur, dans un délai de cinq jours suivant la date du procès-verbal, si le Maître
d'Œuvre a, ou non, proposé au Maître d'Ouvrage la réception des ouvrages avec mention des réserves
éventuelles ;
 Rédiger le compte-rendu des décisions prises par le Maître d'Ouvrage :
- Faire reprendre toutes les parties d’ouvrages n’ayant pas la qualité de finition requise et contrôler leur
bonne exécution,
- Proposer au Maître d'Ouvrage, en cas de carence des entreprises, les mises en demeure et actions
prévues aux Cahiers des charges des Marchés de travaux ;
 Assister, à la demande du Maître d'Ouvrage, aux visites de conformité, prescrire et diriger tous travaux
éventuellement nécessaires pour lever les remarques et observations formulées ;
 Remettre la notice de fonctionnement des équipements, le carnet d’entretien, la proposition des contrats
d’entretien des installations avec la localisation des appareils et leurs spécifications techniques.
 Missions après réception

La Mission de maîtrise d'œuvre se poursuivra pendant la période de garantie de parfait achèvement


pour l’application des obligations contractuelles faites aux entreprises pendant cette période.

A ce titre, les tâches confiées à la Maîtrise d'Œuvre s’énoncent notamment comme suit :
 Constater qu’il a été remédié aux imperfections et malfaçons et dresser le procès-verbal de levée de
réserves dans les mêmes conditions que le procès-verbal des opérations préalables à la réception,

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Au cours du délai de garantie susvisé, constater les désordres qui apparaîtraient pendant le dit
délai.

 Dossier des Ouvrages Exécutés

Au titre du présent élément de mission, la Maîtrise d'Œuvre remettra au Maître d'Ouvrage les plans
qu’elle a établis pour la conclusion des marchés de travaux qui ont été modifiés.De plus, la Maîtrise
d'Œuvre recueille auprès des entreprises et transmet au Maître d'Ouvrage tous les éléments dus au
titre de leurs marchés dont :
 Les dossiers d’exécution des ouvrages,
 Les notes de calculs,
 Les notices de fonctionnement et d’entretien des ouvrages permettant la mise en service et l’exploitation
des équipements,
 Les certificats de garantie contractuelle,
 Les attestations ou procès-verbaux d’essais et d’épreuves, d’analyses et de traitement.
En outre, la Maîtrise d'Œuvre élaborera le dossier relatif à la sécurité et à la santé concernant les
risques professionnels éventuels au cours des interventions ultérieures sur l’ouvrage (non compris
dans la mission de base).

La mission comprendra également l’établissement du dossier faisant état du bilan des travaux. Ce
document résumera les aspects administratifs et financiers de l’opération. Il contient en particulier,
une analyse des écarts constatés entre l’estimation de l’avant-projet approuvé, les devis
estimatifs, et les décomptes définitifs.

5-2-8 Ordonnancement, Pilotage et Coordination du chantier (OPC)

5-2-8.1 Objet de la mission


Les éléments de mission correspondant à l’ordonnancement, à la coordination et au pilotage du
chantier sont les suivants :
 Pour l’ordonnancement et la planification, analyser les tâches élémentaires portant sur les études
d’exécution et les travaux, de déterminer leurs enchaînements ainsi que leur chemin critique, par des
documents graphiques et de proposer des mesures visant au respect des délais d’exécution des travaux
et une répartition appropriée des éventuelles pénalités.
 Pour la coordination, harmoniser dans le temps et dans l’espace, les actions des différents intervenants
au stade des travaux et, le cas échéant, de présider le collège interentreprises d’hygiène et de sécurité.
 Pour le pilotage, mettre en application, au stade des travaux et jusqu’à la levée des réserves dans les
délais impartis dans le ou les contrats de travaux, les diverses mesures d’organisation arrêtées au titre de
l’ordonnancement et de la coordination.

5-2-8.2 Actions et documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage Actions et documents à remettre par le Maître
d'Œuvre au Maître d'Ouvrage (OPC)
Dans le cadre de cette phase de mission de maîtrise d'œuvre, les pièces suivantes seront remises à la
Maîtrise d'Ouvrage sans délai au fur et à mesure qu'elles pourront et devront être produites.

 Planning global de l’opération, assorti de tous les documents graphiques permettant de justifier
de l’organisation et l’enchaînement des travaux, ainsi que du chemin critique à respecter pour
la bonne livraison de l’ouvrage au bon moment.
 Liste des études d’exécution sur lesquels s’appuie le planning précité.
 Procès-verbaux et correspondances spécifiques à l’organisation et l’harmonisation des actions
des différents intervenants.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Procès-verbaux et comptes-rendus sur journal de chantier des interventions de pilotage, mise en
place et contrôle des mesures d’organisation arrêtées au titre de la mission.

5-3 MISSIONS COMPLÉMENTAIRES D'ASSISTANCE CONFIÉES AU MAÎTRE D'ŒUVRE

5-3.1 Autorisations réglementaires et administratives (REGL)

Le Maître d'Œuvre procédera à l’analyse des procédures réglementaires et administratives à


conduire dans le cadre de la mise en œuvre du présent marché. En fonction des conclusions de
cette analyse qui mettront à jour les nécessités réglementaires à satisfaire pour permettre la
faisabilité du projet de valorisation des espaces balnéaires de l'anse des Catalans, le Maître
d'Œuvre élaborera pour le compte de la maîtrise d’ouvrage, dès la phase d'avant-projet échue,
les dossiers relatifs à l’application :

 du code de l’environnement : selon le cas de figure, dossier cas par cas, dossier de
déclaration ou dossier d'autorisation, éventuellement dossier d'étude d’impact incluant les
éléments d’incidence étude Natura 2000.
 du code de l’urbanisme: selon le cas de figure, autorisations de démolir, d'aménager, de
construire.

Concernant les dossiers réglementaires relevant du code de l'environnement, le partenariat avec les
services instructeurs concernés par ces sujets, et tout particulièrement le Service Mer, Eau et
Environnement de la DDTM, sera engagé dès la phase des Études Préliminaires. Concernant plus
particulièrement le volet « milieu marin et le littoral », des contacts seront pris au plus tôt en vue
d’une part, des cadrages réglementaires et environnementaux et d’autre part, d’une pré -validation
du/des dossier(s) relatif(s) à la police de l’eau avant saisine de la Préfecture.

Concernant les dossiers réglementaires relevant du code de l'urbanisme, à savoir les autorisations de
démolir, d'aménager et de construire, le partenariat avec le service instructeur de la Ville de Marseille sera
engagé dès la phase des Études Préliminaires par la Maîtrise d'Œuvre afin de s'assurer d'une instruction
ultérieure sans entrave.

Le suivi de l'ensemble des procédures, l'élaboration et la fournitures des pièces complémentaires


qui seront éventuellement demandés en cours de procédure et d'instruction seront assurés par la
maîtrise d'œuvre.

5-3.2 Mission complémentaire bathymétrie (BAT)

Pour permettre l'élaboration des dossiers d'autorisations réglementaires et administratives, ainsi


que dans le cadre des études de conception des ouvrages en mer, il conviendra probablement
d’effectuer une reconnaissance bathymétrique des fonds marins dans l’emprise du projet et ses
abords. Bien que la Ville de Marseille possède déjà une bathymétrie du secteur, il devrait être
nécessaire, aussitôt les solutions techniques choisies, de réactualiser ces données ou de les
acquérir à nouveau à une échelle plus adaptée.

5-3-2.1 Les éléments de mission (BAT)


Cette mission complémentaire a donc pour objet de faire réaliser une bathymétrie dans les zones
utiles à la conception du projet de dispositif de protection à l'intérieur du secteur marin délimité
correspondant à l'aire d'étude. Cette bathymétrie pourra être utilisée par ailleurs dans le cadre des
missions complémentaires « Biocénose et sédimentologie » et « Autorisations réglementaires ».
Les spécifications techniques particulières (précision horizontale, verticale, densité des points
restitués) seront précisées par le Maître d'Œuvre en fonction des besoins de la conception du
dispositif ou des autres missions complémentaires.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
5-3-2.2 Les obligations contractuelles (BAT)
En cas de détection d’obstruction mettant en jeu la sécurité de la navigation, le Maître d'Œuvre
s’engage à en informer immédiatement le service compétent en charge de son maintien. Le Maître
d'Œuvre devra tenir à la disposition du prescripteur, pendant une durée de 1 an suivant la réception
de l’ensemble des documents à fournir, les données brutes ainsi que les moyens de traitement et de
cartographie utilisés pour établir ceux-ci.

5-3-2.3 Les Documents à fournir


Le titulaire fournira au Maître d'Ouvrage les documents suivants :
 Fichiers numériques (format),
 Plans (échelle, zone),
 Le rapport du levé.

5-3.3 Mission complémentaire biocénotique et sédimentologique (BIOSED)

Dans le cadre des études de conception des ouvrages en mer et du suivi des procédures relatives au
code de l'environnement, il conviendra d’effectuer une reconnaissance des fonds marins dans
l’emprise du projet et ses abords pour la mise au point du dossier réglementaire relatif à la loi sur
l’eau.
Cette mission complémentaire a donc pour objet de faire réaliser un état zéro biocénotique
(habitats et espèces) et sédimentologique.
Cette mission sera composée des éléments de missions 1 et 2 suivantes :

5-3-3.1 Les éléments de mission


Élément de mission 1 : Etat zéro biocénotique
Le Maître d'Œuvre devra réaliser :
 l'inventaire et la cartographie des biocénoses (habitats) au 1/2000ème avec une résolution à 1 m²,
 l'inventaire des espèces protégées et patrimoniales de la faune et de la flore marines identifiées
dans la zone d'études.
En cas de détection d'herbier de posidonie sur la zone d'étude, le prestataire devra également
évaluer sa vitalité selon le protocole du réseau de surveillance des posidonies développé en région
PACA.
Élément de mission 2 : Etat zéro sédimentologique
La mission comprendra également des prises d’échantillonnages de sédiments (3 stations
comprenant chacune 3 prélèvements, soit 9 prélèvements au total) et leur analyse par un
laboratoire agréé COFRAC, pour connaître :
 les caractéristiques physico-chimiques : masse volumique, perte au feu, matière sèche, Ph,
granulométrie,
 les teneurs en métaux lourds et autres polluants : azote, carbone organique total, métaux lourds,
micropolluants organiques (HAP, PCB, organo-étains),
 la composition microbiologique.
La technique d’échantillonnage, de conservation et de transport jusqu’au laboratoire devra garantir
la non-altération des échantillons.
5-3-3.2 Dispositions générales
Le Maître d'Œuvre et le Maître d'Ouvrage se rencontreront a minima lors de trois réunions qui
auront lieu :
 au démarrage de la mission, pour faire le point sur la prestation attendue. Le cas échéant, le
Maître d'Œuvre pourra proposer au Maître d'Ouvrage des méthodes alternatives a celle
envisagée au paragraphe précédent, afin de permettre l'élaboration du dossier réglementaire
relatif à la Loi sur l'eau.
 à l'issue de la prestation pour la présentation des résultats (rendu),

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 et enfin, suivant la seconde réunion et après prise en compte des éventuelles observations qui
auront été formulées à cette occasion, pour une information/présentation en présence de la
DDTM.
Le reste du temps, ils échangeront par téléphone, courrier, et courriel.

5-3-3.3 Documents à remettre par le Maître d'Œuvre à la Ville


Le Maître d'Œuvre devra livrer les documents suivants à l'issue de sa prestation :
 un rapport final détaillant les résultats de son étude ;
 une synthèse illustrée sur un format maximum d'un A3 à destination des décideurs techniques
et des élus ;
 une carte au format A4 et une autre au format A3 de la zone d'études faisant apparaître l'état
zéro biocénotique et l'état sédimentologique de la zone d'étude. L’utilisation
d’orthophotographie comme support cartographique est autorisée. Les cartes présenteront une
échelle, une orientation, une légende, un titre et le logo de la Ville de Marseille. Elles seront
fournies dans un contenant qui permettra d'en assurer l'intégrité dans le temps, en stockage et
en transport ;
 un support informatique comportant tous les fichiers produits au cours de la prestation ainsi que
les données cartographiques y compris les données brutes. Les formats sont les suivants : .odt
et .pdf pour le rapport et la synthèse, .jpg pour les images et les cartes et fichier .dwg pour les
données cartographiques. Ces dernières seront géoréférencées en RGF93 CC44. Seront
également géo-référencées les espèces protégées et les points de prélèvements des échantillons
de sédiments ;
 un support informatique à destination des Services de l’État qui en précisera le(s) format(s) sur
demande préalable de la maîtrise d’œuvre, comportant le rapport final, la synthèse et les cartes.

5-3.4 Le carnet de prescriptions architecturales et environnementales

5-3-4.1 Objet de la mission

Ainsi que le précise le programme 12, la qualité du niveau d'offre de services aux usagers et des
installations relatives aux exploitations de plage doit contribuer à la valorisation du site balnéaire
tant d’un point de vue du confort d’usage qui sied à cette plage "vitrine" de centre ville que du
point de vue du paysage, vu de mer et de terre. Conformément au programme, elle contribuera à
confirmer et renforcer l'identité patrimoniale, historique et architecturale de l'anse des Catalans.

Dans le droit fil de cet objectif programmatique, il est confié à la Maîtrise d'Œuvre objet de la
présente consultation le soin de définir précisément les futures installations de sous-traités
d’exploitation de plage par l'élaboration de carnets de prescriptions architecturales et
environnementales spécifiques à la vocation et à la localisation des lots de sous-traités
d'exploitation de plage. Les installations visées sont celles qui seront perceptibles dans le paysage
des espaces balnéaires de l'anse des Catalans. Il s'agit en particulier des terrasses, des devantures,
dispositifs d'enseignes (portiques,…), et tout autre ouvrage et équipement susceptible d'exercer un
impact visuel sur le paysage.

Conçues par la présente maîtrise d'œuvre, ces installations seront néanmoins réalisées et
implantées sous la maîtrise d'ouvrage des exploitants concernés dès lors qu'ils auront été désignés
à l'issue d'une démarche de mise en concurrence au sens du code des marchés publics. La Maîtrise
d'Œuvre en assurera ensuite le contrôle de conformité au carnet de prescriptions architecturales et

12 Cf. chapitre 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
environnementales d'une part, à l'issue de leur réalisation et d'autre part, de leur implantation dans
le site.

La Maîtrise d'Œuvre veillera à ce que leur conception en garantisse la bonne exploitation en


fonction de leurs vocations, des performances environnementales exemplaires, une gestion et une
maintenance performante, commode et économe, ainsi qu'une intégration paysagère de haut
niveau. Elle veillera à concevoir des installations transportables, démontables, facilement
stockables, solides, résistantes aux contraintes maritimes, en capacité d'être maintenues sur place
de manière prolongée. Cette conception permettra en outre la plus grande souplesse possible
d'évolution des installations en termes de nature d'exploitation, de vocation et d'adaptations aux
contraintes météorologiques de saison. Enfin, les coûts de réalisation, de maintenance, de
déplacement/transport des installations ne devront pas être rédhibitoires dans les comptes
d'investissement et d'exploitation.

Le cas échéant, les carnets de prescriptions architecturales et environnementales spécifieront les


modalités de raccordement aux réseaux publics.

Les carnets de prescriptions architecturales et environnementales seront intégrés aux dossiers de


consultation de sous-traités de plage et auront valeur contractuelle à l'égard des exploitants. Ils
devront donc être rédigés en tenant compte de cette destination contractuelle, être didactiques,
clairs, lisibles, compréhensibles par tous, ne laissant pas place à l'interprétation.

Les installations et locaux associés seront sécurisés, équipés en réseaux secs et humides et, le cas
échéant, seront aménagés pour permettre l'installation intégrée de tout équipement destiné à
améliorer le confort climatique d'usage, tel que par exemple un dispositif de climatisation ou de
brumisation. Ils pourront être dotés de tous les équipements nécessaires à leurs activités et aux
fonctions associées dont notamment les WC, l'espace d'accueil du public, les espaces techniques
d'exploitation et de stockage, les cuisines, le lieu de production, les compteurs individuels.

5-3-4.2 Actions et documents à remettre par le Maître d'Œuvre au Maître


d'Ouvrage

Ci-dessous la liste des actions et documents à remettre à l'issue de cette mission :

1/4 - Dossier graphique des plans et coupes du carnet des prescriptions architecturales et
environnementales, en distinguant :

 un plan général d’implantation des installations et ouvrages permettant de visualiser


précisément les emprises de chacune d'entre elles, faisant apparaître les équipements et
réseaux (positionnement et profondeur) qui leurs sont propres ainsi que leurs
raccordement au réseau public. Ce plan exprimera l’ensemble des données
topographiques des installations.
 Les plans côtés des installations et ouvrages à réaliser à l'échelle 1/10ème

2/4 - Dossier technique du carnet des prescriptions architecturales et environnementales des


installations et ouvrages, comportant :

 Une notice rappelant les choix architecturaux et paysagers.


 La justification des conformités réglementaires en matière d'hygiène, de sécurité,
d’accessibilité PMR.
 Les notes de dimensionnement permettant de définir précisément les caractéristiques
géométriques et fonctionnelles des installations et ouvrages à réaliser : diamètres,
épaisseurs, volumes, structures, types de revêtements…

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Un descriptif détaillé des aménagements possibles (par exemple, mobilier de cuisine,
dispositifs de communication, transats et parasols, protections solaires/ pluie/ vent/
vues, …). La nature de chacun des matériaux utilisés pour la structure des installations
et ouvrages sera également détaillée.
 Un descriptif détaillé du système de raccordement (incluant les compteurs) des
ouvrages et installations aux réseaux publics secs et humides (nature,
dimensionnement, position, utilisation)
 Une notice explicative de montage et de démontage des installations démontables,
incluant des préconisations relatives au transport et au stockage.

3/4 - Dossier des estimations financières par poste.

4/4 - Dossier des annexes, comportant :

 Les études annexes utiles à « l’intelligence du dossier », permettant de fournir les


renseignements qui ont servi de base au projet. Celles-ci se limiteront dans la mesure
du possible aux extraits suffisants pour la compréhension du dossier
 L’ensemble des contacts et procès verbaux des réunions avec le Maître d'Ouvrage et
autres acteurs impliqués

5-4 DISPOSITIONS DIVERSES

5-4.1 Textes réglementaires

Les missions confiées au Maître d'Œuvre, y compris les missions complémentaires d'assistance,
sont exécutées conformément aux règles de l’art et aux règles d’usage, aux lois décrets et
circulaires en vigueur, ainsi qu’aux documents techniques en vigueur et ceux en préparation en ce
domaine.
Le projet devra être conforme à l’ensemble de la réglementation française en vigueur au moment
de sa réalisation.
Il est fait, en outre, application du CCAG "Prestations intellectuelles".

5-4.2 Responsabilité

Le Maître d'Œuvre assume la responsabilité des contenus de l’ensemble des documents de cette
étude, ainsi que ceux exécutés par d’éventuels co-traitants, sous traitants et autres tiers placés sous
sa responsabilité.

5-4.3 Propriété des résultats, publication

Il est fait application de l’option « B » du CCAG "Prestations intellectuelles".


Les éléments issus de cette mission pourront être librement utilisés par d’autres prestataires de la
Ville de Marseille dans le cadre, notamment, des études qu’envisage la Ville relatives à la
valorisation globale des espaces balnéaires de l'anse des Catalans.

5-4.4 Planification d'exécution des missions de Maîtrise d'Œuvre

Les principaux délais d’exécution de la mission de Maîtrise d'Œuvres ont fixés comme suit :

 Remise EP (suivant notification du présent marché) : 20 jours ouvrés


 Remise AVP (suivant ordre de service valant validation de l’étape précédente) : 30 jours
ouvrés

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans
 Remise PRO (suivant ordre de service valant validation de l’étape précédente) : 20 jours
ouvrés
 Remise du DCE (suivant ordre de service valant validation de l’étape précédente) : 20 jours
ouvrés

Les délais de validation – ou d’approbation – des études sont fixés par le CCAG "Prestations
intellectuelles".

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES -


Maîtrise d’œuvre pour la valorisation globale de l’anse des Catalans