Vous êtes sur la page 1sur 6

Correction de qques exercices du manuel scolaire 4ème Maths

( Géométrie dans l’espace )


Exercice n° 02 :
1/ La droite  AE  est perpendiculaire au Exercice n° 05 :
O  A* G  B * H  C * E  D * F
plan  EFGH  d’où
  I  A* F ; J  A* F  B * E
 AE    FH   AE.FH  0 K  A* C  B * D
* EFGH est un carré donc 1/ On considère le repère orthonormé
   
 AE    FH   AE.FH  0
    
 
A, i, j, k avec :

AG.FH  AE  EG .FH  0   1   1   1 
i  AB, j  AD, k  AE
  a a a
De même AG.HC  0 .
  A0,0,0; B a,0,0; D 0, a,0
2/ AG.FH  0   AG    FH 
  E 0,0, a ;G a, a, a ;C a, a,0
AG.HC  0   AG    HC 
a  a a a
 AG  est orthogonale à deux droites sécantes D’où I  ,0,0  ; O  , , 
2  2 2 2
contenus dans le plan  FHC  donc
a a a a 
J  ,0,  ; K  , ,0 
 AG    FHC  . 2 2 2 2 
Exercice n° 04 :  
 1  1   0  
1/ AI  AD  BC  BJ 0 0
3 3  
 a      a 
D’où ABJI est un parallélogramme  IO   ; IJ  0  ; IK  
2 a 2
 1  1   a 0
AI  AB   HE  LH    
3 3    2 
D’où ALHI est un parallélogramme   2
 
    1  IO  IJ  IK
LK  LH  HG  GK   HE 
  
3 D’où les vecteurs IO, IJ et IK sont
 1    coplanaires par suite : O, I, J et K sont
HG  GF  HG  AB coplanaires.
3   
D’où ABKL est un parallélogramme 2/ IO  IJ  IKO d’où est un
++  ABKLIJGH est un parallélogramme
parallélépipède. a a  
IJ  IK   et IJ .IK  0 d’où
2/ a) A 0,0,0 ; B 1,0,0  2 2
 1  OKIJ est un carré.
 1 
AI  AD  I  0, ,0  1    a3
3  3 
    2 
3/ V 
3
 
IJ  IK .IB  u.v 
24
AL  AE  EL  AE  EH Exercice N° 16 :
3
 2  Aa,0,0; B 0, b,0;C 0,0, c 
 AE  AD
3  bc 
   
 2 
Donc L  0, ,1 
1/ a) AB  AC ac est normal au plan
 
 3   ab 
   1  
 
b) V  AB  AI .AL   u.v 
3
 ABC 

Année Scolaire :2008-2009 1 Enseignant : Abdessattar El - Faleh


   
 ABC  : bc  x  ac  y  ab  z  d  0 b) MN   u  AD alors MN est un vecteur
 
On a : A  ABC  donc d  abc .  
du plan P A, u, AD alors  MN  reste //
b)  
OH  d O,  ABC   
abc 
à P A, u, AD . 
 bc 2   ac 2  ab 2 3/ B 1,0,0 ; C 1,1,0 
1
alors
1 1 1 1
 2 2 2 I  1, ,0  avec I  B * C
OH 2
a b c  2 
1 1 1   1 1 2 
=   J 1  , ,   avec J  M * N
OA2 OB 2 OC 2 2 2 2 2 2
 
2/a) Soit A  aire( ABC )
  
1   1   
A  AB  AC   ab 2   ac 2   bc 2
   
2 2 0
2 2    
ab IJ  0  ; BC  1  on a : IJ .BC  0
b) A1  aire(OAB )   
2 0
1 2   
ac  
A2  aire(OAC )   2 2 
2
donc IJ    BC 
bc  
A3  aire(OBC )  IJ .MN  0 donc IJ    MN  .
2
A  A1  A2  A32
2 2 2
Exercice n 
° 21
 :   
Exercice J  0,1,0 ; OM   k ; AN   i
 n°
17 :  
1/ AM  AB  BM  AB   BF 1/ S : x   y  1  z  1 .
2 2 2
 
 AB   AE 2/ M  0,0,  ; N   ,2,0
Donc M 1,0,  .  xb k
   

AN  AC  CN 
 
MN  :  y  2 k ; k
  

 AB  AD  2
CH 
z  a  a k


     3/ a)  MN  est tangente à S ssi

 AB  AD  2

CD  CG   
JM  MN
 d  J ,  MN    1   1
MN
         
 1   AB  AD  AE
 2 2  JM  MN  MN
      2   2  4   2   2   2 2
Donc N  1  ,1, 
 2 2 2 2  4
2/ a) Un calcul simple donne : b) Soit D   MN   S
  
MN   u  AD avec :
D  x, y, z   MN   S si et seulement si
 1   1  
u AB    1  AE
2  2 

Année Scolaire :2008-2009 2 Enseignant : Abdessattar El - Faleh


     
x  k
 y  2k
DM  x.DF  DA  AM  x. DA  AF
   
 
  AM  x.AB  1  x  AD  x.AE
z     k
 D’où M  x,1  x, x 
 x 2   y  1 2  z 2  1   
MB2  1  x    x  1   x 
2 2 2

Remplaçons x, y et z par leurs expressions
 3x 2  4 x  2
dans    , on obtient : Soit g  x   3x  4x  2
2

 2
  2  4  k2   2 2  4  k   2  0 g est dérivable sur  , et on a :
   2 2  4   4  2   2  4  2 x   , gx  6x  4
2

x  2/3 
2  2
 0 donc k  2 et par suite g  x   
  2  4  
   2  2  2  2  2    2  2  g x
D 2 ; ;  2/3
  2  4 2  2  4 2  2  4  b) On a : MB  MG  ME donc M
 
appartient à l’axe    du cercle   .
Exercice
 n°
23 : 2
DM  x.DF D’autre part on a : MB est minimale pour
x  2/3  M 2/3,1/3,2/3
 FB  FG  1

1/ a)  d’où F et D
 DB  DG  2 Donc le centre de   circonscrit au triangle

appartiennent au plan P1 médiateur du BEG est   2/3 , 1/3 , 2/3  .
segment BG   FD   P1 et comme   BMG
3/ EMB   GME a
M   FD  alors M  P1 et par suite a) Dans le triangle BME , on a :
BE 2  MB2  ME 2  2 MB.ME cos   al
MB  MG  , de même
 2
2

DB  DE ors  2 MB2  2 MB2 cos  


   DF   P2 avec P2 plan
FB  FE 1
 alors cos    1 
médiateur de BF  MB 2
1
M   FD  alors M  P2 et par 1
3x  4 x  2
2

suite MB  ME  1
b) f  x   1  2 ; Df  
  et   MB  MG  ME 3x  4 x  2
b) ABFE est un carré donc BE  2
f est dérivable sur  , et on a :
6x  4
de même EG  BG  2 d’où le triangle x   , f x  2
BEG est un triangle équilatéral. 3x2  4x  2
2/ On munit l’espace d’un repère orthonormé x  2/3 
  
 A, AB, AD, AE  f  x   
1 1
a) B 1,0,0 ; F 1,0,1 et D  0,1,0 f x
1/ 2

Année Scolaire :2008-2009 3 Enseignant : Abdessattar El - Faleh


f  x   0  3x2  4x  1  0  x  b

1 SB :  y  b ; b  
 x  1 et x  
3 z  1  b
c) f  x   cos  

 x0
1 

cos    0  x  ou x  1 SC  :  y  1  d ; d
3 

 
MB  ME  z  d


   x0

cos    0   MB  MG 

   OC  :  y  g ; g
ME  MG 

z0


Pour x  1 on a : MB  1
2
x  l

Pour x  1/3 on a : MB  1
2 

 MB  ME  MG d’où OA :  y  0 ; l
   

 
M , MB, MG, ME est un repère z 0


orthonormé. 2/ I  P   SA
 1  Soit I  x, y, z  donc
DM1  DF ; M2  F
3 x 1
d) x0,1 pour M  DF  . y  0

f  x   cos    1    0  a  0
 z  
x 0 2/3 1
f  x   0   x  y  a  0
1/ 2 0 Donc   a  1 et par suite I  a  1,0,1  a 
f x
1/ 2 De même on trouve :
a a a
J  , ,1   ; K  0, a,1  a  ; L  0, a,0  et
  2  2 2 2
cos    1/ 2 , 1/ 2     , 
3 3  M  a,0,0
 1  a   a   0 
   cos     x  0        
3 2 
b) IK a ; ML a et I M
M  D      0 
 0   0   a  1
Donc l’angle  est minimal pour M  D .      
 
Exercice n° 24 : IK  ML  
1/ B 1,1,0 ; P : x  y  a  0 avec on a :     IKLM est un
IK.IM  0 
a  0 , 1 parallélogramme.
A1,0,0 ; S 0,0,1 ; C 0,1,0 c) A  aire du pentagone  IJKLM
1 
 x 1a  aire(IKLM )  aire(IJK )
   

SA  0  donc SA : y  0 ; a  A1  A2

 1   On a : A1  IK  IM  2 a 1  a 
   z  a


De même , on trouve :

Année Scolaire :2008-2009 4 Enseignant : Abdessattar El - Faleh


   
1   2 a2 On a : v  2v donc v et v sont colinéaires et par
A2  IJ  IK 
2 4 suite D // D .
2a On a : A1,2, 1  D  D donc D et D sont
Donc A   4  3a  confondues.
4
On a : t v  D   D  D .
x 2
3/ a) f  x    4  3x  ; x  0,1 Exercice n° 38 :
4
Faire la figure.
f est dérivable sur 0,1 , et on a :     1 
2 3IA  IB  0  AI  AB
x  0,1 , f   x    2  3x  4
2 1/ On a : h  A  D donc h  AI  est la droite
x 0 2/3 1
f x
  passant par D et parallèle à  AI  c’est la droite
 0
2 /3  AC  .
f x
0 2/4 D’autre part on a : h OI   OI  avec O est le
centre de h , or OI    AI   I alors
b) La position du plan P qui réalise le
maximum de l’aire du pentagone h I   h OI    AI 
IJKLM c’est pour a  2/3 .  OI    AC   C
Soit G le centre de gravité du triangle OAC .
On a : Soit k le rapport de h .
     1  1  DC
GO  GA  GC  0  OG  OA  OC k 4
3 3 AI
2/ On a : J  OI   plan CDHG 
1 1 
Donc G  , ,0  , pour a  2/3 on a :
3 3  Soit E  h  E   E  OE  
P : x  y  2/3 , il est clair que G  P . h  ABFE  est le plan passant par h  A  D et
Exercice n° 29 : qui lui est parallèle ce qui prouve que

 x  1a h  ABFE    DCGH 


D : y  2  a ; a   Puisque :


z  1  a

 E  plan  ABFE   E  plan  DCGH  

 x  1  2b  et  donnent E  J donc h  E   J .


D : y  2  2b ; b   On a : h  A  D et h  E   J alors


z  1  2b


 AE  //  DJ  or  AE  //  DH  donc
 1   DJ  //  DH  donc les points D , H et J sont
  alignés.
v  1  est un vecteur directeur de D .
3/ On a : P // IED  et J  P
 1 
  h  IED  est le plan passant par J et qui lui est
2 parallèle donc c’est le plan P .
  
v  2  est un vecteur directeur de D . La droite  AD  perse le plan IED  en D donc
2
   AD  perse P en K  h  D  car :

Année Scolaire :2008-2009 5 Enseignant : Abdessattar El - Faleh


h  AD    AD  Exercice n° 40 :
   x  3 x  2
 h  A  D OK  4 OD 
      y  3 y  3
 h  D   K  OD  4 OA  z  3 z  4
 OK  4 OD et OD  4 OA 
1/ M  x, y, z  est un point invariant par f ssi :
 OD2  OA.OK
Exercice n° 39 : x 1
 x  3x  2 
1/ On a :  3
h  B   A , h  E   M et h  H   N alors f M   M   y  3 y  3   y 
 z  3z  4  2
h  BEH    AMN  or  BEH    BCE    z  2
donc h  BCE    AMN   3 
Donc f est l’homothétie de centre I  1, ,2  et de
2/ Soit C  h C   2 
rapport k  3 .
On a : C   AMN  et C  IC  donc C  P
2/ Pour x  y  z  0 , on obtient :
 1 
Ce qui prouve que IP  IC et par suite x  2 , y   3 et z  4 d’où
3
  J  2 ,  3 ,  4  .
IC  3IP .
3/ P : x  y  z  0
On a : h  BC  est la droite passant par
Q  f  P   Q // P d’autre part on a :
h  B   A et parallèle à  BC  d’où O  P  J  Q d’où Q est le plan passant par J
h  BC    AD  et parallèle à P .
Q : x  y  z  d  0 or J  Q donc d  3 et par
C   BC   h C   h  BC    AD  donc
suite Q : x  y  z  3  0 .
P   AD  .
3/ On considère le repère orthonormé direct
 1  1  1  
 A, AB, AD, AE 
 a a a 
 1 
 0  3a

 1   1   
On a : AP  a  ; AM  BE  0  et
3  3  1 
 0   a 
 
 3 
 a
 2 
  
AI  0 
 0 
 
 
1    a3
V
3
 
AP  AM .AI  u.v 
54

Année Scolaire :2008-2009 6 Enseignant : Abdessattar El - Faleh