Vous êtes sur la page 1sur 14

Calcul intégral et suite numérique – Intégration

Exercices corrigés

Objectifs abordés dans cette fiche : (cliquez sur l’exercice pour un accès direct)

 Exercice 1 : étudier le sens de variation d’une suite définie par une intégrale
 Exercice 2 : montrer qu’une suite définie par une intégrale est majorée ou minorée
 Exercice 3 : déterminer la limite d’une suite définie par une intégrale (avec le théorème des gendarmes)
 Exercice 4 : justifier la convergence d’une suite définie par une intégrale
 Exercice 5 : démontrer qu’une suite définie par une intégrale est convergente et en préciser la limite
 Exercice 6 : déterminer la limite d’une suite définie par une intégrale (après calcul du terme général)
 Exercice 7 : donner la limite d’une suite définie par une intégrale (avec un changement de variable)

Accès direct au site www.sos-devoirs-corriges.com

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
1
Exercice corrigé 1 (1 question) Niveau : facile

Soit ( ) la suite numérique définie par :

Montrer que la suite ( ) est croissante.

Correction de l’exercice 1 Retour au menu

Rappel : Linéarité de l’intégrale (linéarité additive et linéarité multiplicative)

Soient deux réels et . Si et sont deux fonctions continues sur un intervalle [ ] avec , alors :

∫ ( ( ) ( )) ∫ ( ) ∫ ( ) ∫ ( ) ∫ ( )

Pour tout entier naturel ,


( )
∫ ∫ ∫ ∫

D’après la linéarité de l’intégrale, il vient que :

( )
∫ ( ) ∫ ∫

Or, pour tout réel [ ], d’après la croissance de la fonction exponentielle, il vient que ,
c’est-à-dire . Par conséquent, pour tout réel [ ], . Par ailleurs, pour tout réel
[ ], , d’où . Enfin, pour tout réel [ ] et pour tout entier naturel , .

( )
L’intégrande est donc une fonction positive ou nulle sur [ ], c’est-à-dire .

Rappel de la notion d’intégrande : Dans une intégrale, la fonction qui est intégrée est appelée intégrande.

Rappel : Positivité de l’intégrale

Soit une fonction continue sur un intervalle [ ] avec . Alors, pour tout réel [ ]:

( ) ∫ ( ) ( ) ∫ ( )

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
2
D’après la positivité de l’intégrale, en intégrant sur [ ], il vient finalement que :

( ) ( )

Pour tout entier naturel , donc la suite ( ) est croissante.

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
3
Exercice corrigé 2 (1 question) Niveau : facile

Soit ( ) la suite numérique définie par :

Montrer que la suite ( ) est minorée.

Correction de l’exercice 2 Retour au menu

Pour tout réel [ ] et pour tout , et . D’où pour tout [ ].

Par conséquent, d’après la positivité de l’intégrale, en intégrant sur [ ] (avec ), on a :

pour tout entier naturel donc la suite ( ) est minorée par 0.

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
4
Exercice corrigé 3 (1 question) Niveau : moyen

Soit ( ) la suite numérique définie par :

∫ ( )

Déterminer la limite de la suite ( ) .

Correction de l’exercice 3 Retour au menu

Rappel : Conservation de l’ordre par intégration (ordre et intégrale / intégration d’une inégalité)

Soient et deux fonctions continues sur un intervalle [ ] avec . Alors, pour tout réel [ ]:

( ) ( ) ∫ ( ) ∫ ( )

Remarques :
 On dit que l’intégrale conserve l’ordre.  La réciproque n’est pas vraie.

Pour tout réel [ ], . Or, la fonction logarithme népérien est continue et croissante sur
l’ensemble des réels strictement positifs, d’où ( ) , c’est-à-dire ( ) .

De plus, pour tout réel [ ], donc, en multipliant l’inégalité ( ) par , il


résulte que ( ) .

Ainsi, comme l’intégrale conserve l’ordre, en intégrant sur [ ], il vient que :

( ) ∫ ( ) ∫ ∫

[ ] [ ] ( )

Rappel : Théorème des gendarmes (aussi appelé théorème d’encadrement)

Soient ( ), ( ) et ( ) trois suites de nombres réels et soit un réel.


Si, pour tout entier supérieur à un certain entier ,

Alors,

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
5
Or, donc la suite ( ) est encadrée par deux suites de limite nulle.

Finalement, d’après le théorème des gendarmes, . Autrement dit, la suite ( ) tend vers 0.

Fonction définie par ( ) Primitives définies par ( ) Conditions sur et

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
6
Exercice corrigé 4 (3 questions) Niveau : facile

Soit ( ) la suite numérique définie par :

1) Démontrer que, pour tout entier naturel , .


2) Etudier la monotonie de la suite ( ) .
3) En déduire la convergence de la suite ( ) .

Correction de l’exercice 4 Retour au menu

1) Démontrons que, pour tout entier naturel , .

La fonction sinus est continue et positive ou nulle sur [ ], si bien que pour tout entier naturel , .
De surcroît, l’intégrale d’une fonction continue et positive étant positive, pour tout , .

2) Etudions la monotonie de la suite ( ) .

Pour tout entier naturel ,

∫ ∫ ∫ ( ) ∫ ( )

Or, pour tout réel [ ], d’une part , c’est-à-dire et, d’autre part,
. Donc, pour tout , ( ) . En vertu de la conservation de l’ordre par
intégration, il vient que , c’est-à-dire . La suite ( ) est décroissante.

3) Concluons.

Rappel : Convergence d’une suite monotone

 Toute suite croissante et majorée est convergente.


 Toute suite décroissante et minorée est convergente.

D’après la première question, la suite ( ) est minorée par 0. En outre, d’après la question précédente, elle
est décroissante. Il résulte que la suite ( ) est convergente.

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
7
Exercice corrigé 5 (6 questions) Niveau : moyen

Soit ( ) la suite numérique définie par :

1) Calculer les deux premiers termes de la suite ( ) .


2) Montrer que la suite ( ) est croissante.
3) Montrer que la suite ( ) est majorée.
4) En déduire la convergence de la suite ( ) .
5) Montrer que .
6) En déduire la limite de la suite ( ) .

Correction de l’exercice 5 Retour au menu

1) Calculons les deux premiers termes de la suite ( ) .

∫ ∫ ∫ [ ]

∫ ∫

Soit la fonction définie sur [ ] par ( ) . Cette fonction est dérivable sur [ ] et, pour tout réel
[ ], ( ) . De plus, cette fonction est positive sur [ ] d’où le résultat suivant :

( )
∫ [ ( ( ))] [ ( )]
( )

Fonction définie par ( ) Primitives définies par ( ) Conditions sur


( )
( ( )) dérivable et
( )

Remarque : , c’est-à-dire . On peut conjecturer que la suite ( ) est croissante.

2) Etudions la monotonie de la suite ( ) .

Pour tout réel [ ], ( ). Or, pour tout réel [ ], et


donc , c’est-à-dire . Il vient l’inégalité puis, en

vertu de la décroissance de la fonction inverse sur , .

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
8
Ainsi, en intégrant sur [ ], il résulte de la conservation de l’ordre par intégration que :

∫ ∫

Finalement, pour tout entier naturel . La conjecture émise à la question précédente est vérifiée : la
suite ( ) est croissante.

3) Montrons que la suite ( ) est majorée.

Pour tout réel [ ], , d’où . Et, par passage à l’inverse, il s’ensuit que

Ainsi, en intégrant sur [ ], il résulte de la conservation de l’ordre par intégration que :

∫ ∫ ∫ [ ] [ ]

Finalement, . La suite ( ) est donc majorée par le réel 1.

4) Montrons que la suite ( ) est convergente.

D’après la 2ème question, la suite ( ) est croissante et, d’après la 3ème question, la suite ( ) est majorée.
Par conséquent, la suite ( ) est convergente ; elle converge vers un réel que la dernière question
permettra de préciser.

5) Etudions la limite de la suite ( ) .

Pour tout réel [ ], on a :

Or, . Ainsi, comme la fonction inverse est décroissante sur , on a :

De plus, . Ainsi, comme la fonction opposé est décroissante sur , , on a :

En définitive, on a :

Par conséquent, comme l’intégrale conserve l’ordre, en intégrant sur [ ], il vient que :

∫ ( ) ∫ [ ]

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
9
En définitive, en utilisant cette minoration et la majoration obtenue à la 3ème question, on a un encadrement de
la suite ( ) , à savoir pour tout . Comme , d’après le
théorème des gendarmes, . La suite converge donc vers 1.

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
10
Exercice corrigé 6 (2 questions) Niveau : moyen

Pour tout entier naturel non nul, on pose :

1) Calculer .
2) En déduire la limite de la suite ( ) .

Correction de l’exercice 6 Retour au menu

1) Exprimons en fonction de .

Soit la fonction définie sur [ ] (avec ) par ( ) . Cette fonction est une fonction linéaire

donc elle est dérivable sur et, pour tout réel [ ], ( ) .

Pour tout entier naturel non nul, on en déduit que :

( ) ( ) ( )
∫ ∫ ∫ [ ] [ ]

( ) ( ) ( ) ( )

Fonction définie par ( ) Primitives définies par ( ) Conditions sur


( ) ( ) ( ) dérivable

2) Déterminons désormais la limite de la suite ( ) .

( ( )) ( ( )) ( )

Rappel : Dérivabilité en un point et nombre dérivé

Soit une fonction définie sur . Soit un réel de .


( ) ( )
est dérivable en si et seulement si ( ). Ce nombre réel est alors appelé

nombre dérivé de en et est noté ( ).


( ) ( )
Ainsi, ( ) .

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
11
Or, et ( ) ( ) donc, d’après le théorème sur la limite de la

composée de deux fonctions, il résulte que ( ) . Finalement, il vient par produit des limites que

. La suite ( ) tend vers e.

Rappel : Limite de la composée de deux fonctions

Soit une fonction définie sur un intervalle et soit une fonction définie sur un intervalle , telle que
( ) . , et désignent des réels, ou .
Si ( ) et si ( ) , alors ( )( ) . ( ) ( ) ( ( ))

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
12
Exercice corrigé 7 (3 questions) Niveau : difficile

Soit ( ) la suite numérique définie par :


( )

1) Calculer les 3 premiers termes de la suite ( ) .


2) Calculer l’intégrale pour tout entier naturel .
3) En déduire la limite de la suite ( ) .

Correction de l’exercice 7 Retour au menu

1) Calculons les 3 premiers termes de la suite ( ) .

∫ ∫ [ ]
( )

∫ ∫ ∫ ( ) [ (⏟ )]
[ ]

En effectuant le changement de variable affine défini par , on a :

∫ ∫ ∫ ( ) [ ⏟ ]
( )
[ ]

2) Exprimons l’intégrale en fonction de pour tout entier naturel .

En effectuant le changement de variable affine défini par , on a :

∫ ∫ ∫ ( ) ∫ ( ) [ ]
( )

[ ] ( )

( )( ) ( )( )
( )( )

( )
( )( ) ( )( )

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
13
( )
( )( ) ( )( ) ( )( ) ( )( )

( )( )

3) Précisons la limite de la suite ( ) .

Pour tout entier naturel ,

( )
( )( )
( ( )) ( ( )) ( )( )

Or, d’une part, on a d’où ( ) et ( ) . Ainsi, par produit des

limites, il vient que (( )( )) .

Et, d’autre part, on a . Reste donc à calculer .

Rappel : Fonction exponentielle de base a (a>0) / Fonction puissance d’un réel positif

Soit un réel strictement positif.


On appelle fonction exponentielle de base la fonction définie sur par ( ) .

( ) ( ) )
Pour tout entier naturel , . Or, d’où (( )
( )
(car ). De plus, . Ainsi, par composition des limites, , c’est-à-dire

. Et comme , par produit des limites, il vient que .

Par conséquent, par quotient des limites, on a . La suite ( ) tend vers 0.


( )( )

Intégration et suites – Calcul intégral et suite numérique – Exercices corrigés


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
14