Vous êtes sur la page 1sur 12

PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

SUITES NUMERIQUES

Ce que l’on ignore est toujours beaucoup plus important que ce que l’on sait. Il faut beaucoup travailler.

2) En déduire que la suite ( U n ) est convergente et


GENERALITES déterminer sa limite.

EXERCICE 1 EXERCICE 5
2n  1 Soit la suite ( Un) définie par : U n  n  1  n .
1) On donne U n 
n 1 1
a) Calculer U0, U1, U2, U3 1) Montrer que U n  .
b) Exprimer en fonction de n n  n 1
U n 1 ; U n  1 ; U 2n 1 ; 2U 2n 1  1 ; En déduire que ( Un) converge vers 0.
2) Soit ( Vn) la suite définie par :
1 1 
U3n  4 ; U3n  4  U n  1 Vn  1 
1

1
 ... 
1
4 n 
1 2 2  3 n 1  n
2) On considère la suite U n  définie par :
Donner une expression plus simple de Vn.
U 0  0 En déduire que ( Vn) converge vers 0.

 1
U n 1  4 U n  2 EXERCICE 6
Pour tout n  IN, on pose:
a) Calculer U1 , U2 , U3 et U4
n


8 2
b) On pose Vn  U n  , calculer Sn 
3 ( 2p  1) ( 2p  3 )
V0 , V1 , V2 , V3 , V4 p0
Calculer Sn en fonction de n en mettant
EXERCICE 2
2 a b
n3  n sous la forme  .
1) Soit ( Un ) la suite définie par : U n  ( 2p  1 ) ( 2p  3 ) 2p  1 2p  3
3 En déduire lim Sn .
a) Calculer les 5 premiers termes de ( Un ) n  
b) Etudier le sens de variation de ( Un )
n 1 EXERCICE 7
2) Soit la suite (Un ) définie par U n 
n 1 Soit ( Un) et ( Vn) les suites définies par :
a) Etudier le sens de variation de ( Un ). n n
b) Calculer la limite de cette suite ( Un ). Un 

p 1
1
p2
et Vn 

p 1
p
1
3
.

EXERCICE 3
Etudier le sens de variation de la suite ( U n ) dans un 1) Montrer que ( Un) et ( Vn) sont croissantes.
chacun des cas suivants : 2) Montrer que pour p ≥ 2 :
2 3 1 1 1 1
1) Un  n  n  1 ; U n  n  n    .
p
2 ( p  1) p p 1 p
2
2) Un  n 4 ; Un  n 1  n En déduire que ( Un) est majorée. Conclure.
1 1
3
n
n 1 3) Montrer que pour p ≥ 1 :  .
3) Un  ; Un  p3 p2
n2 2
n
En déduire que ( Vn) est majorée. Conclure.
1 4
4) Un  ; Un 
( 2 n  1 )2 2
2n  2n  1 EXERCICE 8
EXERCICE 4 2 n2
Soit ( U n ) la suite définie sur IN* par : Soit ( U n ) la suite définie par : U n 
( n 2  1 ) 2n
1 1 1 1
Un     ...  2 n2
1x 2 2 x 3 3 x 4 n ( n 1) 1) Montrer que pour tout n
2
est borné.
1) Déterminer les nombres réels a et b tels que, pour n 1
2) En déduire que la suite ( U n ) converge vers 0.
1 a b
tout n de IN*   .
n ( n  1) n n 1

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 24
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 9 1
Dans chacun des cas suivants, étudier la suite ( Un) 1
Un  n
(Sens de variation, convergence et limite éventuelle).
1
1) Un = – 5 n + 3 ; Un = 2 n – 1 2
n
n 2 2n  3
2) Un   3 ; Un  b) En déduire la limite de ( Un ) .
2 n2
5n  1 2
2n  n  1 EXERCICE 12
3) U n  ; Un 
n2 En transformant l’expression de son terme général,
n2  4
étudier la convergence de la suite ( Un ) dans chacun
2
1 n n
4) U n  ( ) n  5 ; U n   ( 0, 9 ) des cas suivants :
3 n ( n  1)
2
5) Un = ( – 3 ) n + 3 n ; Un = ( 0, 2) n – (– 0,7 ) n 1) Un  n  n  2  2n
2 2
6) Un  n n  n 1 2) Un  n  n 1  n
4 2 2 2n n 2n n
7) Un  n  n  n  n 3) Un  
5n  1 5n  3
5 n
n ( 1, 5 )
8) Un  ; Un 
EXERCICE 13
5
n n5
10 n  3n
Soit ( Un ) la suite définie par : U n 
EXERCICE 10
Dans les questions 1à 9, étudier le sens de variation et 10 n  4 n
la convergence de la suite ( Un) et illustrer 1) Montrer que pour tout entier naturel n,
graphiquement. 1  ( 0, 3 ) n
U Un 
1) U n  n 1  5 et U0 = 0 1  ( 0, 4 ) n
2
2) En déduire la convergence de la suite ( Un ) .
Un
2) Un 1    2 et U0 = – 3
3 EXERCICE 14
3) U n  U n 1  1 et U0 = 0 Soit la suite ( U n ) définie par :
4) U n  1   Un  3 et U0 = 1
U 0  0

5) U n  3U n 1  1 et U0 = 2 
U n  1  2 U n  35

6) Un  1   2Un  5 et U0 = 0
1) Montrer que ( U n ) est majoré par 7
7) Un 1  3  Un et U0 = 2 2) ( U n ) est – elle bornée ?
8) Un 1  6  Un et U0 = – 1 3) Montrer que ( U n ) est croissante.
1 4) Que peut – on en conclure ?
9) Un 1  6  Un et U0 = 2, puis U 0 
2
EXERCICE 15
1) Démontrer par récurrence les relations suivantes :
EXERCICE 11
n ( n  1)
2 a) 1  2  3.... n 
n 3 2
1) Soit ( Un ) la suite définie par : U n 
2n  1
3 2 2 2 n ( n  1) ( 2n  1 )
b) 1  2  .... n 
3 6
1 2
1 2 n (n  1)
a) Montrer que : U n  . n . c) 13  23  ...  n 3 
n 1 4
2
3 2
n  ( 1  2  ...  n ) .
b) En déduire que ( Un ) converge vers 0. 2n2 n 1
d) 3 2 est divisible par 7
2) Soit ( Un ) la suite définie par : 2) a) Soit ( Un ) la suite définie par :
n ( n  1) U0 = 2 et Un + 1 = 2 Un – 3. Montrer que Un = 3 – 2 n
Un  b) Soit ( V n ) la suite définie par :
2n  1
1
a) Montrer que pour tout entier n > 0, V0 = 1 et Vn + 1 = Vn – 1. Montrer que Vn ≥ – 2
2

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 25
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

SUITES ARITHIMETIQUES EXERCICE 20


 U0  0
EXERCICE 16  5U n  3 .
Soit ( Un) la suite définie par : 
U 
Dans chacun des cas suivants, ( U n ) est une suite  n 1 3U n  1

n


1
arithmétique de raison r Sn  V0 . Sachant que : 1) On suppose que  n  IN U n  .
3
k 0 Montrer alors que Un ≠ 1 ;  n  IN .
1) r  2 et U4  30 , calculer U0 et U8 . U 1
2) On définit la suite ( Vn) par : Vn  n .
2) U3  5 et S4  15 , calculer r et U 0 . Un  1
2 Montrer que ( Vn) est une suite arithmétique.
3) r  2π et U3  5π , calculer U 0 . 3) En déduire Vn , puis Un en fonction de n.
4) U n  5π 2  4π calculer n.
EXERCICE 21
On considère la suite ( Un) définie par :
EXERCICE 17  U0  1
1) Calculer les sommes suivants :  5U n
a) A = 3 + 7 + 11 +…+ 115 + 119 U 
 n  1 3U n  5
1 5 
b) B   1   ...  7
3 3 1) a) Montrer que  n  IN Un > 0.
2) Soit (Un ) une suite arithmétique telle que b) Etudier la monotonie de ( Un) .
U0 = – 4 ; r = 3 et Sn  U0  U1  ...  Un c) Que peut – on en conclure ?
5
Calculer S8, S12 et S20 2) Soit ( Vn) la suite définie par : Vn  .
3) Soit (Un ) une suite arithmétique de premier terme Un
U0 et de raison r telle que : U10 = 10 ; U100 = 10 000. a) Montrer que Vn est une suite arithmétique.
Calculer : S100  U0  U1  ...  U100 b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n.
c) En déduire la limite de la suite ( Un).
EXERCICE 18
1) Soit (Un ) la suite arithmétique telle que : EXERCICE 22
On considère la suite ( Un ) définie par :
U 4  U 6  U8  U10   8 et
7U n  8
U1  U11   3 U0 = 1 et U n  1 
2U n  1
a) Déterminer sa raison r et son premier terme U0
1) On suppose que ( Un ) existe.
b) Exprimer Un en fonction de n.
Montrer que Un ≠ – 2
2) La suite arithmétique ( Un ) est telle que :
2U n  1
U 20 = 12 et U 28 = 6 2) On pose Vn  .
Un  2
Calculer S = U20  U21  ...  U28
a) Montrer que ( Vn ) est une suite arithmétique.
3) Trouver une suite arithmétique ( Un ) telle que b) Exprimer Vn et Un en fonction de n
U1+ U2 + …+ Un = 3n2 + 4n c) Déterminer la limite de Un
4) (Un) est une suite arithmétique telle que :
U10= 52 et U15 = 137 EXERCICE 23
Calculer U1 et S15 = U1 + U2 + … + U15
U 0   2
 Un
EXERCICE 19 Soit la suite ( U n ) définie par : 
U 
On considère la suite (Un ) définie par :  n 1 1  U
 n
U1  1 Un  1
 et (Vn ) celle définie par : Vn 
 nU n  4
 U n 1  Un
 n 1
1) Calculer les 3 premiers termes de (Un) et (Vn)
1) Calculer les 4 premiers termes de la suite (Un )
2) Démontrer que (Vn ) est une suite arithmétique
2) On pose Vn  nU n avec n  1
dont on précisera la raison et le premier terme.
a) Calculer les 4 premiers termes de la suite (Vn )
3) Exprimer Vn puis Un en fonction de n.
b) Démontrer que (Vn ) est suite arithmétique
4) Exprimer en fonction de n la somme :
dont on précisera la raison et le premier terme.
3) Exprimer Vn puis Un en fonction de n. Sn  V0  V1  V2  ...  Vn
5) Etudier la convergence de (Vn ) ; ( U n ) et (Sn ) .

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 26
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 25 EXERCICE 30
Soit a un nombre réel non nul . 1) Calculer le nième terme Un d’une suite géométrique
1) Montrer que la suite numérique ( Un) définie par : 27
de premier terme U1 = 4 et de quatrième U4 = .
a 2  (n  1) 16
Un  ( n ≥ 1 ) est une suite 2) Soit ( Un) une suite géométrique de premier terme
a
U0 = 3 et de raison – 2. Calculer U7 et la somme des
arithmétique.
sept premiers termes. La suite ( Un) admet – elle une
2) Calculer Sn = U1 + U2 + … Un.
limite en + ∞ ?
S
3) Montrer que n admet, lorsque n tend vers + ∞, 3) Soit ( Vn ) une suite géométrique de raison q > 0.
n2 On pose Sn  V0  V1  ...  Vn . Calculer q, U0 et
une limite que l’on déterminera.
2
n sachant que : U 2  2 , U 4  et Sn  24 .
EXERCICE 26 9
Soit a un réel non entier naturel. On considère la suite
an EXERCICE 31
( Un) définie par : U n  , n  IN*. 1) Résoudre IR l’équation 3x2 – 8x + 4 = 0.
a  n 1
1) Montrer que la suite ( Vn) définie par : 2) Soit ( Un) la suite géométrique strictement
décroissante telle que les termes U3 et U4 de cette suite
1 1
Vn   ; n ≥ 2, est soient les solutions de l’équation précédente.
U n  U n 1 U n 1  U n  2 a) En déduire la raison de cette suite.
une suite arithmétique. b) Calculer le premier terme U1 de la suite ( Un).
2) Pour quelles valeurs du nombre réel a la suite ( Vn) Calculer Un en fonction de n.
est – elle décroissante ? c) Calculer le plus petit entier naturel n tel que :
3) Déterminer la somme Sn des n premiers termes de Un ≤ 0, 003.
1
la suite ( Vn) dans le cas où a  . EXERCICE 32
4
Soit une suite géométrique croissante ( U n ) , n  IN *
EXERCICE 27 dont tous les termes sont négatifs.
Soit ( U n ) la suite définie par : 1) Calculer U1, U2 , U3 sachant que :

U 0  1 , U1  4
  4
  U1 x U2  9
U n  2  2 U n  1  U n
  19
1) Calculer les 6 premiers termes de la suite ( U n ) . U  U  U  
 1 2 3 9
2) Montrer que ( U n ) est une suite arithmétique 2) Exprimer Un en fonction de n.
dont on précisera la raison et le premier terme. EXERCICE 33
3) Exprimer U n en fonction de n. Déterminer la limite de la suite géométrique ( Un) de
raison q et la limite de la somme de ses termes
( lorsque ces limites existent ) dans les cas suivants :
SUITES GEOMETRIQUES 1
1) U1= 3 et q =
2
EXERCICE 28
1) Déterminer le terme général d’une suite 2
2) U1 = – 3 et q = 
géométrique telle que : U1  U 2  U3  19 et 5
3
U1U3  36 . 3) U1 = – 1 et q =
2
2) Déterminer 3 nombres réels x, y et z qui sont des 7
termes consécutifs d’une suite géométrique tels que : 4) U0 = – 4 et q = 
2
8
xyz  et x y z  26. 5) U1 = 5 et q = – 3
27 6) U0 = – 3 et q = – 1
3) Déterminer le terme général d’une suite
géométrique croissante tels que : EXERCICE 34
U3 U5  4 U4 et U3  U4  U5  14 1) ( Vn ) est une suite géométrique telle que :
1 25
V7  et V10  . Calculer V53
EXERCICE 29 1080 2197
Soit ( Un) une suite géométrique de premier terme 2) ( Vn ) est une suite géométrique telle que :
U1= 2 et de raison q. Déterminer q et l’entier naturel n V1 = 2, Vn = 243 et Sn = V1 + V2+ …+ Vn = 633
tel que : Un = 128 et U1 + U2 + … + Un = 254. Calculer n et la raison de la suite.

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 27
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 35 EXERCICE 40
Résoudre dans IR l’équation suivante : On considère la suite ( Un ) définie par :
7 1 16
 x   x   x  U0 = 6 et U n  1  Un  .
1     ...     0 5 5
 x  1  x  1  x  1
1) Démontrer que ( Un ) est décroissante et minorée
EXERCICE 36
par 4.
Dans chacun des cas suivants, déterminer les réels a, b
2) Justifier que ( Un ) converge puis calculer sa limite.
et c
3) Soit ( Vn ) la suite définie par Vn = Un + k.
a) a, b et c sont en progression arithmétique tels
que : a + b + c = 21 et abc = – 105 a) Déterminer le réel k pour que ( Vn ) soit une
b) a, b et c sont en progression géométrique tels suite géométrique dont on précisera la raison et le
premier terme.
que : a + b + c = 63 et abc = 1728
b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n.
EXERCICE 37
c) Retrouver la limite de ( Un ) .
1) Déterminer le premier terme V0 et la raison r de la
n 1 n 1

 
12
suite arithmétique ( Vn ) vérifiant: V3  et 4) Exprimer Sn = Vi et Tn = Ui en
5
48 i0 i0
V5  . fonction de n.
5
2) Déterminer le premier terme U 0 et la raison q de
EXERCICE 41
12 Les réels U1 et a sont donnés.
la suite géométrique ( U n ) vérifiant : U3  ,
5 U1 quelconque

48 Soit la suite ( Un) définie par :  1 .
U 4  0 et U5  .  Un 1  Un  a
5  2
EXERCICE 38 1) Démontrer qu’il existe un réel b tel que la suite
1) Une suite géométrique réelle ( Un), de premier ( Vn ) définie par : Vn = Un – b pour tout entier naturel
terme non nul noté U0, admet pour raison un nombre n, non nul, soit géométrique.
réel non nul noté q. n
a) Quelles valeurs peut prendre q sachant que
4U3 = 49U5 ?
2) Calculer alors

i 1
Ui en fonction de U1, a et n.

Dans la suite cet exercice, q prend l’une où l’autre des


valeurs ainsi déterminées.
b) On note Sn la somme EXERCICE 42
n Soit la suite ( U n ) définie sur IN* par :


k 0
Uk  U 0  U1  ...  U n . 
U1  2

1

n 1
Calculer Sn en fonction de U0, q et n. U  Un
c) Préciser U0 et q sachant que  n 1 2n
lim S n  5 et U0 < 4. 1) Calculer U2, U3 et U4.
n   2) Démontrer que la suite ( Vn ) définie sur IN* par :
2) ( Un) désignant la suite déterminée au 1) c), on Un
définit la suite ( Vn) par Vn = 7Un – 25. Vn  est une suite géométrique dont on
a) Exprimer Vn en fonction de n. n
b) La suite ( Vn) est – elle convergente ? Si oui précisera la raison et le premier terme.
calculer sa limite. 3) Exprimer Vn puis U n en fonction de n.
EXERCICE 39 4) Etudier la convergence des suites ( U n ) et ( Vn ) .
1
1) On donne: U0 = 3 et Un + 1 = Un – 4.
3 EXERCICE 43
Calculer U1 et U2
 1
2) On pose Vn = Un + 6.  U1  3
a) Montrer que (Vn) est une suite géométrique Soit ( Un) la suite définie par : 
n 1
dont on précisera la raison et le premier terme. U  Un
b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n.  n 1 3n
c) Calculer les limites de ces deux suites. U
3) On pose Rn = V0 + V1 + … + Vn 1) Montrer que la suite de terme général Vn  n
n
et S n = U0 + U1 + … + U n est une suite géométrique.
a) Exprimer Rn et Sn en fonction de n. 2) En déduire l’expression de Un en fonction de n.
b) Ces deux suites sont – elles convergentes ?

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 28
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 44 EXERCICE 47
On considère la suite de nombres réels ( Un) définie On considère la suite ( U n ) définie par :
2
par : U 0  et, pour tout entier naturel n : U 0  1
3 
 1
U  Un 1  Un  n  1
Un 1  n 
n

1  3
2 2 2 2 Soit ( Vn ) la suite définie par : Vn  4Un  6n  15 .
1) Calculer U1 et U2. 1) Montrer que ( Vn ) est une suite géométrique dont
2) Soit la suite de terme général Vn définie par :
on précisera la raison et le premier terme.
 n  IN Vn  Un 2  n . Montrer que ( Vn) est 2) Exprimer Vn en fonction de n ; en déduire que :
une suite géométrique dont on précisera la raison et le
19 1 6n  15
premier terme. Un  x 
3) Calculer en fonction de n, Vn puis Un. La suite 4 3n 4
( Un) converge – t – elle ? 3) Montrer que U n peut s’écrire sous la forme :
4) On considère la suite (Sn) définie par :  n  IN
U n  t n  w n où ( t n ) est une suite géométrique et
Sn = U0 + U1 + U2 + … + Un , calculer Sn en fonction
de n. ( wn ) une suite arithmétique.
4) Calculer : Tn  t 0  t1  ...  t n et
EXERCICE 45 BAC G 2002 1er GROUPE
On considère la suite ( U n ) définie par : Wn  w1  w 2  ...  w n puis en

U0  2 déduire : Sn  U0  U1  ...  Un



3U 5n  7
 n 1  2U n   (n  1)( n  2) EXERCICE 48

On considère la suite définie par :
1) Calculer U1, U2 et U3
 U0  a

2) Soit Wn  U n 
1  1 2 .
.Montrer que ( Wn ) est
 U n  1  U n  n  n (R)
n 1  2
une suite géométrique. Préciser sa raison et son premier 1) Déterminer un polynôme du 2 nd tel que la suite de
8 terme général αn = P ( n ) vérifie la relation ( R ).
terme. Vérifier que l’on a : W3 
27 2) Montrer que la suite ( Vn) définie par Vn = Un– αn
3) Exprimer Wn et U n en fonction de n. est une suite géométrique.
3) Donner l’expression de Vn, puis celle de Un en
4) Démontrer que la suite ( U n ) est convergente. fonction de n et de a.

EXERCICE 46 : (BAC S1 2005 1er GROUPE ) EXERCICE 49


Soit ( Un) la suite définie par : U0  1 et pour tout On considère la suite ( Un) définie par son premier
terme U1 et, pour tout entier n > 1,
entier naturel n non nul, Un  2 Un 1  2 n  3 .
1) Montrer qu’il existe un réel b indépendant de n tel (n  1) 2 U n  (n  1) 2 U n 1  n .
que : Vn  U n  2 n  b soit le terme général d’une 1 1
1) Calculer U2 et U3. Calculer U 2  et U3 
suite géométrique dont on précisera la raison et le 4 4
premier terme et la raison. 1
2) On pose Vn  U n  pour n ≥ 1.
n 3  7  2 n  7
2) En déduire que U n  2 . 4
Calculer Vn  1 en fonction de Vn et de n. Déterminer
n
3) On pose : Sn 

k 0
v k . Calculer Sn en fonction la limite de la suite ( Vn ) puis celle de la suite ( U n ).

EXERCICE 50
de n ; déterminer lim Sn et calculer la plus petite On considère la suite ( Un) définie par :
n
 U0  1

valeur de n pour laquelle Sn soit supérieure à 2005. 
n  U n  1  U n  2n  3

4) On pose Tn 

k 0
u k . Calculer Tn en fonction 1) Etudier la monotonie de la suite ( Un) .
2
2) a) Démontrer que U n  n pour tout n.
de n et lim Tn . b) Quelle est la limite de la suite ( Un) ?
n 3) Conjecturer une expression de Un en fonction de n,
puis démontrer la propriété conjecturée.

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 29
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 51 EXERCICE 54
1) On veut montrer qu’il existe une suite arithmétique Soit u et v deux suites numériques définies par :
(Un) n ≥ 1 ; et une seule, de premier terme U1 et de raison 1  un
r, telle que la somme Sn de ses n premiers termes u0 = 0 et,  n  IN , u n  1 
2
vérifie :
1  vn
2 5 v0 = 2 et ,  n  IN , v n  1 
 n  IN* ; Sn   n  n 2
2
1) Calculer u1, u2, u3, v1, v2, v3.
a) Calculer U1 et r en fonction de S1 et S2.
2) On définit deux nouvelles suites s et d par :
b) Vérifier que la suite arithmétique ( Un) , ainsi
 n  IN , sn = un + vn et dn = vn – un .
déterminée convient.
a) Vérifier que la suite s est constante.
U
2) Soit ( Vn) la suite définie par : Vn  10 n Que vaut sn ?
a) Quelle est la nature de la suite ( Vn) ? Quelle est b) Démontrer que la suite d est géométrique.
sa limite ? Exprimer dn en fonction de n.
b) Calculer en fonction de n : c) Déduire de a) et b) les expressions de un et vn
Sn = v1 + v2 + … + vn et Pn = v1 x v2 x … x vn ; en fonction de n. Les suites u et v convergent – elles ?
En déduire les limite des suites ( Sn) et ( Pn).
EXERCICE 55
EXERCICE 52 Soit ( Un) et ( Vn ) les suites définies par :
U1 = 12, V1 = 1,
1) Soit la suite ( Un ) définie par U0  0 et telle
U n  2Vn U  3Vn
que pour tout entier naturel n U n 1  et Vn  1  n
3 4
1
Sn  U0  U1  ...  U n  ( n 2  n ) . 1) Soit (Wn) la suite définie par Wn = Vn – Un
3 a) Montrer que ( Wn ) est géométrique puis
Calculer U n et U n  1 en fonction de n et montrer que exprimer Wn en fonction de n.
( Un ) est une suite arithmétique. b) Montrer que (Wn) et convergente puis calculer
sa limite.
2) Soit la suite ( Vn ) définie par : V0  1 et telle 2) Démontrer que ( Un ) est décroissante et ( Vn )
1 croissante.
que pour tout n Pn  V0 x V1 x... x Vn  . 3) Démontrer que U1 ≥ Un ≥ Vn ≥ V1
2
n n
3 4) En déduire que ( Un) et (Vn) convergent vers la
Calculer Vn et Vn  1 en fonction de n et montrer que même limite l.
5) On pose Tn = 3Un + 8Vn.
( Vn ) est une suite géométrique. Démontrer que (Tn) est constante puis en déduire l.

EXERCICE 53 ( BAC 1998 1er GROUPE SESSION EXERCICE 56


DE REMPLACEMENT ) On considère les suites réelles ( an ) et ( bn ) définies
Soit a un réel non nul et la suite ( Un) définie par : sur IN par : a0 = 2 ; b0 = 4 et pour tout entier naturel n,
U0 = 1 et  n  IN * ; U n  a Un 1  2 1 1
a n  1 = ( a n  3bn ) et bn  1  ( 3a n  bn )
1) On suppose : a = 1 4 4
a) Quelle est la nature de la suite ( Un) ? 
b) Calculer le centième terme de cette suite. ( ∆ ) est un axe rapporté au repère ( O ; i ) , pour tout
c) Déterminer la valeur de entier naturel n on désigne par An et Bn les points de
S = 1 + 3 + 5 + … + U99 ( ∆ ) d’abscisses respectives an et bn.
2) On suppose : a = 3 1) Placer les points A0, B0, A1, B1, A2, et B2
On donne la suite ( Vn) telle que  n  IN , 2) Soit (Un) définie par : Un = an + bn.
Vn  U n  1 Démontrer que (Un) est constante puis en déduire que
a) Montrer que ( Vn) est une suite géométrique les segments [AnBn] et [An+1Bn+1] ont même milieu I
dont on donnera la raison et le premier terme. dont on précisera l’abscisse.
b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n. 3) Soit (Vn) la suite définie par : Vn = an – bn
( Un) est – elle convergente ? Pourquoi ? a) Montrer que Vn est une suite géométrique.
3) On ne donne pas a mais on donne la suite ( W n) Que peut – on en déduire pour la distance AnBn lorsque
2 n tend vers + ∞ ?
telle que  n  IN ; Wn  U n  ; a ≠ 1. b) Exprimer Vn puis an et bn en fonction de n
1 a c) Démontrer que (an) et ( bn) sont convergentes
a) Montrer que ( Wn) est une suite géométrique et qu’elles ont la même limite.
dont on déterminera la raison et le premier terme.
b) Pour quelles valeurs de a, ( Un) sera t – elle
convergente ? Donner alors sa limite.

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 30
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 57 EXERCICE 60
  Soit a un réel et (Un) la suite définie par U0 = 0, U1 = 1
Dans le plan rapporté au repère (O ; i ; j ), on et Un+1 = a Un + ( 1 – a )Un – 1. On pose Vn = Un+1 – Un
  1) Démontrer que (Vn) est géométrique, exprimer Vn
désigne par A et B les points définis par OA  i et en fonction de n puis Un en fonction de n.
  2) Comment choisir a pour que (Un) soit convergente.
OB  j Quelle est alors sa limite ?
Soit v un réel donné. On construit une suite de points EXERCICE 61
(An), n  IN de la façon suivante : On définit la suite ( Un) par U0 = 0, U1 = a et
A0 est le barycentre de ( O , 1 + v ) et ( A , – v )  n  IN , Un  2  PUn 1  ( P  1 ) Un ; où P
A1 est le barycentre de (A0 , 1 + v ) et ( O , – v )… appartient à IR+ – { 0, 1, 2 }.
An+2 est le barycentre de (An+1 , 1 + v ) et (An , v ). 1) On pose, pour tout entier naturel n,
On désigne par xn l’abscisse de An w n  U n 1  Un ; montrer que ( w1) est une suite
1) Démontrer par récurrence que xn+1 = v xn – v
géométrique et calculer wn en fonction de p, n et a.
2) On suppose dans cette question que v = 1.
2) On pose t n  Un 1  ( P  1) Un ; montrer que
Exprimer xn en fonction de n et étudier la limite de (xn)
3) On suppose v ≠ 1 la suite ( tn) est constante.
a) On pose, pour tout n  IN Xn = xn + λ ; 3) Calculer Un en fonction de wn et tn , puis en
b) Déterminer λ pour que (Xn) soit géométrique. fonction de p, n et a.
c) Exprimer Xn puis xn en fonction de n et v.
d) Etudier la limite de la suite (xn) EXERCICE 62
e) Etudier les suites (An) pour v = 0 et v = – 1 On considère la suite ( Un) définie par :
EXERCICE 58  U 0  1, U1  3
Sot la suite ( U n ) la suite définie par : 

 n  IN ; a réel
U 0  1 ; U1  3 U 
1 2
 
  n2 a U n 1 (a 3) U n
 4 1  2
U  U n  U n 1 ; n  1
 n 1
 3 3 Soit la suite ( Vn) définie par : Vn = U n+1 – Un.
1) On pose Vn  U n 1  U n . 1) On pose a = 2.
a) Vérifier que la suite ( Vn) est constante.
a) Démontrer que ( Vn ) est une suite b) En déduire que (Un) est une suite arithmétique
géométrique dont on précisera la raison et le premier dont on précisera la raison et le premier terme.
terme. n
b) Exprimer Vn en fonction de n.
n 1
En fonction de n, exprimer Un et Sn, Sn 

i0
Ui .

2) On pose pour n ≥ 1 , Sn 
k 0
 Vk . c) En déduire la somme des entiers naturels
impairs inférieurs à 100.
2) On pose a = – 4.
a) Exprimer Sn en fonction de n.
a) Vérifier que la suite ( Vn) est une suite
b) En déduire U n en fonction de n. géométrique, puis exprimer Vn en fonction de n.
c) Calculer lim Sn . b) Calculer en fonction de n la somme Sn définie
n   n
EXERCICE 59
Soit (Un) n  IN définie par
par : Sn 
i0
Vi .

U  1 ; U  2 c) Montrer que, Sn = U n+ 1 – 1.
 0 1
 Montrer que la suite ( Un) est divergente.
 3) Montrer que – 4 est la seule valeur de a telle que la
 2 1
U n  2  U n  1  U n  n  IN suite ( Vn) soit géométrique non constante.
3 9 EXERCICE 63
1) Calculer U2, U3, U4. Soient ( Un) et ( Vn) deux suites définies par :
2) Démontrer par récurrence que  n  IN , n n
2  4n  3 2  4n  3
1 Un  et Vn  .
Un  ( 1  5n ) . Montrer que ( Un ) n > 0 décroît. 2 2
n
3 1) Démontrer que ( Un + Vn ) est géométrique et que
3) Montrer que ( Un ) n  IN est bornée. ( Un – Vn ) est arithmétique.
n n n
4) En admettant que  a > 1  0,
 
lim
n    an 2) En déduire Ui et Vi .
étudier la convergence de (Un) n  IN.
i0 i0

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 31
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

PROBLEMES DIVERS a) Calculer les trois premiers termes de ( Wn).


b) En déduire que la suite ( Wn) est décroissante,
EXERCICE 64 puis convergente ; préciser sa limite.
π Que peut – on illustrer à propos des suites récurrentes à
A. Soit θ un réel tel que 0 ≤ θ ≤ et (Un) la l’aide de cet exercice.
2
suite définie par : U0 = 2 cos θ et Un 1  2  Un EXERCICE 67
1) Calculer les trois premiers termes de (Un). On considère la suite (Un) définie sur IN par
 U 0  0
2) Montrer que U n  2 cos ( ). 
2n U 1  Un
  ;  n  0.
3) En déduire la limite de (Un).  n 1 2  Un

B. Soit la suite (Vn) n  IN définie par : 1) Montrer par récurrence que 0 ≤ Un ≤ 1  n  IN
 0V  [ 0 ,1] 2) Montrer que pour tout entier naturel non nul,

 1  Vn Un+1 – Un et Un – Un-1 sont de même signe.
 Vn  1   n  IN En déduire que ( Un ) est croissante.
 2
3) a) Montrer que la suite (Un) est convergente.
1) Montrer que  n  IN ; 0 ≤ Vn ≤ 1.
b) Déduire du 1) que sa limite l vérifie 0 ≤ l ≤ 1.
2) Montrer que la suite ( Vn) n  IN est décroissante.
c) Calculer l.
π
3) On pose V0 = cos φ où φ  [ 0 , ] .
2 EXERCICE 68
   On considère les deux suites (Un) et (Vn) définies par :
Montrer que  n  IN Vn  cos  
 1 2 n
 2n  U n  sin  sin  ...  sin
n 2 n 2 n2
EXERCICE 65 1 2 n
Vn    ...  ( n  IN* )
5n n2 n2 n2
Soit ( Un) la suite définie par : U n 
n! 1
1) Démontrer que (Vn) converge vers .
1) Démontrer que ( Un) est minorée par 0 et 2
décroissante à partir du rang 5. 2) a) Démontrer que  x  [ 0 ; + ∞[ x – sin x ≥ 0 ;
Que peut – on en déduire ? x2 x
3
2) Etablir que pour tout entier naturel n, on a : cos x – 1 + ≥ 0 et – x + + sin x ≥ 0
5 Un 2 6
Un 1  b) Montrer que  n ≥ 1, 13 + 23 + … + n3 ≤ n4
n 1
1
En déduire que pour tout n ≥ 6 , on a : c) Montrer que Vn   Un  Vn .
5 U5 2
6n
0  Un  d) Démontrer que (Un) convergente ; quelle est
n
3) Préciser la limite de la suite ( Un ). sa limite ?

EXERCICE 66 EXERCICE 69
On considère la fonction f définie par : Soit ( Un ) la suite définie par :
1
1
f (x)  x  1 U0 = 2 et U n  1  1 ( Un  )
2 Un
2
 U0  2

On pose : Vn  n
U 1
1) Soit ( Un) la suite définie par :  .
Un  1
 U n  1  f (U n )

Quel est le comportement de ( Un) ? 1) Exprimer Vn+1 en fonction de Vn puis Vn et Un en
2) Soit ( Vn) la suite définie par : fonction de n
 V0  3 2) Démontrer que 0  Vn  ( 1 ) .
n
 3
 1
 Vn  1  Vn  1 En déduire le comportement à l’infini de (Vn) et (Un)
 2
a) Calculer les trois premiers termes de ( Vn).
b) Démontrer que ( Vn) est minorée par 2.
c) En déduire que la suite ( Vn) est décroissante ;
puis convergente ; préciser sa limite.
 W0  2

3) Soit ( Wn) la suite définie par : 
 Wn  1  f (Wn )

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 32
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 70 EXERCICE 73
Une suite ( αn) est définie par son premier terme Soit un réel a donné ; on considère ( xn) et ( yn) deux
1 n suites numériques définies par :
1  et par la loi :  n  1  , pour tout
3 2  n  x n  ( a  1 ) y n 1


entier naturel non nul n.  y n   a xn  1  ( 1  2 a ) y n 1

1) Calculer  2 , α 3 et  4 . Soit ( Un) la suite numérique définie par :
1 U n  x n  yn pour tout n  IN.
2) On pose :  n  et n   n  1 ; en
n 1) a) Démontrer que ( Un) est une suite géométrique.
b) Déterminer Un en fonction de n et de a.
déduire, en fonction de n, l’expression de γ n , puis celle
de αn. αn est – il défini pour tout n ? 1
2) On considère dans cette question 0  a  .
2
EXERCICE 71 a) Démontrer par récurrence sur n que :
On considère la suite ( Un ) définie par :  n  IN xn < 0 et yn >0.
b) La suite ( Un) est – elle convergente ? Si oui
U 0  1 quelle est sa limite ?
 3  2U n .
U 
c) On considère la suite numérique ( Vn) définie
 n  1 2  Un x
 par : Vn  n pour tout n de IN.
1) Calculer les 4 premiers termes de la suite ( Un ) . yn
2) Montrer que  n  IN * , U n  0 . a 1
Démontrer que  n  IN V n  1 .
 aVn  1  2a
3) Montrer que la suite ( Un ) est majorée par 3.
En déduire la limite si elle existe de ( Vn).
4) Démontrer que ( Un ) est croissante et qu’elle
1
converge. d) On pose a  . Vérifier que  n  IN
3
5) On considère la suite ( Vn ) définie par :
1  1 n
Un  3 1   
Vn  2  2
. Vn  . En déduire la limite de ( Vn).
Un  3 1  1 n
   1
a) Montrer que ( Vn ) est une suite géométrique 4  2
2 3
de raison q  . EXERCICE 74
2 3
n
b) Exprimer Vn et U n en fonction de n. 2  (  1) n
(Un ) est la suite définie par : U n  .
c) Calculer lim Vn puis lim U n . n 1
n   n   1) Représenter sur un axe les termes de U0 à U10.
n 2) Etudier la monotonie de cette suite.


3) Soit n est un naturel pair ; notons – le n = 2p où p
d) Exprimer Sn  Vi en fonction de n. est un naturel.
i0 a) Expliciter U 2p en fonction de p.
b) (Vn) est la suite définie par : Vp  U 2p
EXERCICE 72
 U0  1 Montrer que (Vn) est suite décroissante.
 c) Montrer que ( Vn ) est minorée par 1 et majorée
Soit la suite (Un) définie par :  2
Un  1 
 U n 1 par 2.
 4) Soit n est un naturel impair ; notons – le n = 2p + 1
1) Démontrer que  n  IN , Un ≥ 1. où n  IN.
2) On considère les suites (an ) et ( bn ) définies par : a) Expliciter U 2p  1 en fonction de p.
an = U2n et bn = U2n+1.
3) Démontrer par récurrence que an ≤ 2,  n  IN et b) ( Wn ) est la suite définie par : Wp  U 2p  1
que ( an) est croissante. n  IN. Montrer que ( Wn ) est décroissante.
4) Prouver que ( bn) est décroissante et minorée par 2. c) Montrer que ( Wn ) est minorée par – 1 et
5) Prouver que lim ( a n  b n )  0 .
n   1
majorée par .
En déduire que ( Un) converge vers une limite à 2
préciser. 5) La suite ( Un ) est – elle minorée ? Majorée ?

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 33
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 75 EXERCICE 77
Soit ( Xn) et ( Yn) deux suites numériques définies pour Soit (Un ) et (Vn ) deux suites définies par la donnée de
x 0  2 U1 et V1 telles que U1 x V1 = p et  n  IN * par :
tout n  IN par :  1 p
 y 0  2 U n  1  ( U n  Vn ) et Vn  1  . On
2 Un 1
Y
X n  n 1
3 1
et Yn  X n 1  Yn 1 suppose que 0 < V1 ≤ U1.
4 4 2 1) a) Démontrer que si Un et Vn sont strictement
1) Soit ( Vn ) la suite définie par : Vn = Xn + Yn. positifs alors Un+1 et Vn+1 sont strictement positifs.
a) Montrer que ( Vn) est une suite géométrique. b) En déduire que ( Un) et ( Vn) sont à termes
La suite Vn est – elle convergente ? strictement positifs.
b) Exprimer Xn + Yn en fonction de n. 2) a) Montrer que  n  IN *
c) Démontrer par récurrence que Xn > 0 ; Yn > 0.
2
X ( U n  Vn )
2) On considère la suite ( Un) définie par : U n  n U n 1  Vn 1  .
Yn 2 ( U n  Vn )
1 En déduire que Un+1 ≥ Vn+1.
Démontrer que U n  1  ;  n  IN. b) Etablir que Un+1 ≤ Un , puis que Vn ≤ Un+1
3 Un  2
c) En déduire que (Vn) est croissante, ( Un)
1
Un  est décroissante et que  n  IN * , Vn ≤ Un.
3) Soit ( Wn) la suite définie par : Wn  3 . d) Démontrer que Un – Vn ≤ Un + Vn, en déduire
Un  1 U  Vn
que : U n  1  Vn  1  n puis que
a) Démontrer que ( Wn ) est géométrique, donner 2
son expression en fonction de n. U1  V1
b) En déduire que Un converge. U n  1  Vn  1 
X 2n
4) a) En utilisant les valeurs de U n  n et
Yn e) Montrer que Vn  p  U n .
Vn = Xn + Yn, donner les expressions de Xn et de Yn en Etablir que ( Un) et ( Vn) convergent vers p.
fonction de n.
b) Déterminer lim X n et lim Yn EXERCICE 78
n   n   Une banque propose pour un placement d’un montant
puis conclure. de 20.000 F fait le 2 janvier 1995, au taux d’intérêt
annuel de 5% auquel s’ajoute une prime constante de
EXERCICE 76 1000 F versée à la fin de chaque année. On appelle U0
Soit (an) la suite définie par : le capital obtenu le 2 janvier 1995 et Un le capital
a 0  8 obtenu le 2 janvier 1995 + n

 ( c’est à dir n années plus tard)

 1) Etablir une relation entre Un et Un + 1
2
 n  IN * , a n 
 1  (a n  1  1) 2) On pose Vn = Un + 20 000
1) Démontrer que (an) est décroissante et minorée a) Montrer que ( Vn ) est une suite géométrique
strictement par 1. dont on précisera la raison et le premier terme.
2) On se propose de déterminer la limite de (an). b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n
c) Quel sera le capital obtenu en l’an 2025
 a n 1  1 2
a) Montrer que : a n  1 = ,
an  1 EXERCICE 79 ( BAC L2 2004 2em GROUPE)
La production céréalière d’un pays est estimée à
 n  IN *
1.200.000 le 1er janvier 2000
b) En déduire que :
A cause de la sécheresse, une baisse annuelle de 3%
0 < a n  1 ≤  a n  1  1  ,  n  IN * .
1 2 est notée au niveau de cette production
2 On note Pn, la production céréalière de ce pays le 1er
c) Calculer an pour 1 ≤ n ≤ 8 (on donnera les janvier ( 2000 + n ) ; n  IN.
valeurs approchées par défaut à 10– 2 près). 1) Quelle sera la production céréalière de ce pays le
En déduire le plus entier n0 tel que  n ≥ n0 , an ≤ 2 1er janvier 2001 ? le 1er janvier 2002 ?
d) Montrer que : si n ≥ n0 + 1 alors on a : 2) Exprimer Pn + 1 en fonction de Pn .
0 < a n  1 ≤  a n  1  1  , puis 0 < a n  1 ≤
1 7 3) Montrer (Pn ) est une suite géométrique dont on
2 n précisera la raison et le 1er terme.
2 4) Exprimer Pn en fonction de n
En déduire lim a n En quelle année, la production sera – t – elle inférieure
n  
pour la première fois à la moitié de la production
initiale ?

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 34
PROMATHS TS2 S UITES NUMERIQUES

EXERCICE 80 ( BAC L2 2004 1er GROUPE ) EXERCICE 83


Pendant l’hivernage, après de fortes pluies, l’eau a Sur un axe, M0 et M1 sont deux points d’abscisses
inondé 1 000 000 ha de terres cultivables. respectives x0 = 0 et x1 = 10. Pour tout n ≥ 2, on note
Sachant que pendant la décrue, l’eau « libère » chaque Mn le barycentre du système {(Mn – 1 , 2) , (Mn – 2 , 1)}.
jour 10 % de la surface couverte d’eau la veille. On 1) Quelle est l’abscisse x2 de M2 ? Placer M2 sur une
note S0 la surface initialement occupée par l’eau et Sn figure.
la surface occupée le n ième jour de décrue 2) Calculer les abscisses x3 , x4 et x5 des points M3 ,
1) Déterminer la surface « occupée » le 1er jour, le 2 M4 et M5 respectivement ; placer ces points sur une
ème
jour et le 3ème jour. Ces surfaces seront notées figure.
respectivement S1 ; S2 et S3. 
2) Soit Sn la surface « occupée » le nième jour et Sn – 1 3) Calculer l’abscisse u1 du vecteur M 0 M1 ,
la surface «occupée» le jour précédent.

a) Exprimer Sn en fonction de Sn – 1 l’abscisse u2 du vecteur M1M 2 , … , L’abscisse u5 du
b) En déduire la nature de la suite ( Sn )
c) Exprimer Sn en fonction de n. 
3) Au bout de combien de jours la surface inondée vecteur M 4 M 5 .
sera – t – elle inférieure à la moitié de la surface Vérifier que u1 , u2 , … u5 sont les premiers termes
initialement inondée ? d’une suite géométrique.
EXERCICE 81 Généralisation
Pour tout entier naturel non nul, on pose : 1) Pour tout naturel n, o note xn l’abscisse du point
n
 chiffres
  Mn. Pour n ≥ 2, exprimer xn en fonction xn – 1 et xn – 2 .
U n  111...111 2) Pour n ≥ 1 on note un l’abscisse du vecteur

(Exemple : U3 = 111 = cent onze) ; d’autre part, si a est M n  1M n ; on note donc un = xn – xn– 1. En utilisant
un chiffre autre que zéro, on pose :
l’expression de xn obtenue à la question précédente,
n
chiffres
  montrer que :
Sn (a)  a  aa  aaa  ...  aaa...aaa . 1
( Exemple : S3(9) = 9 + 99 + 999 = 1 107 ). x n  x n 1  (x n  1  x n  2 )
1) Décomposer Un en somme de puissance de 10 ; 3
calculer alors Un en fonction de n, en utilisant le En déduire que la suite (Un) est géométrique ; préciser
théorème sur la somme des termes d’une suite sa raison. Exprimer un en fonction de n.
n


géométrique.
2) En déduire une expression de : 3) Pour n ≥ 2, on note S n  ui .
U1 + U2 + … Un = Sn(1)
i 1
Déterminer en fonction de n, puis une expression de
Exprimer Sn en fonction de n ; puis xn en fonction de n.
Sn(a) en fonction de n et a.
4) Etudier la limite de la suite ( xn) .
3) Calculer Sn(1) + Sn(2) + … Sn( 9) en fonction de
Vers quel point fixe tendent les barycentres Mn lorsque
Sn(1), puis en fonction de n.
n prend de grandes valeurs ?
EXERCICE 82
A0 et A1 sont deux points d’un axe d’abscisses
respectives x0 = 0 et x1 = 1. A2 est le milieu du segment
A Monsieur Libasse Ndiaye
[ A0 A1 ] et x2 est son abscisse ; A3 est le milieu du
Professeur de Mathématiques au lycée Kennedy.
segment [ A1 A2 ] et x3 est son abscisse ; …et le
processus se poursuit indéfiniment.
1) Quelle est l’abscisse xn de An en fonction des
abscisses de An – 1 et An – 2 ?
2) On propose de savoir, lorsque n est de plus en plus
grand, si les points An s’accumulent autour d’un point
et un seul. Pour cela posons, pour n ≥ 1, yn = xn – x n – 1
a) Montrer que ( yn) est une suite géométrique
dont on précisera la raison et le premier terme.
n
b) On pose Sn 

i 1
yi . Montrer que Sn = xn.

c) Donner une autre expression de Sn.


d) Déduire xn explicitement en fonction de n.
e) Quelle est la limite de la suite (xn). Conclure.

ouse4@yahoo.fr / 557 11 39 35