Vous êtes sur la page 1sur 13

OFPPT OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL

Direction Recherche et Ingénierie de la Formation

EXAMEN DE PASSAGE – COURS DU JOUR


CORRECTION
Session : Juillet 2017

Filière : Gros Œuvre Variante : V-01-


Niveau : Technicien Spécialisé. Durée : 4 heures
Epreuve : Théorique. Barème : /40

 Notes Importantes :
 Aucun document n’est autorisé.
 La calculatrice est autorisée.
 Les téléphones cellulaires et les appareils similaires sont strictement
interdits.
 Les renseignements non fournis sont laissés à l’initiative du candidat.
 Le candidat ne doit en aucun cas indiquer son nom sur les documents à
joindre à la feuille de réponses.

 Barème de notation :
 Partie I : Questions d’ordre générale (10pts)
1 ------------------------------ 1pts 5 ------------------------------- 1.5pts
2 ------------------------------ 1pts 6 ------------------------------- 1pts
3 ------------------------------ 1.5pts 7 ------------------------------- 1.5pts
4 ------------------------------ 1.5pts 8 ------------------------------- 1pts

 Partie II : QCM (4pts)

 Partie III : Etude des métrés de la partie des élévations (9pts)


1.1 ------------------------------ 1pts 1.3 ------------------------------- 1pts
1.2 ------------------------------ 1pts 1.4 ------------------------------- 1pts
1.3 ------------------------------ 4pts 1.5 ------------------------------- 1pts
 Partie IV : Topographie (5pts)

 Partie V : Résistance des Matériaux (12pts)


1 ------------------------------ 1.5pts 6 ---------------------------- 0.75pts
2 ----------------------------- 2.5pts 7 ---------------------------- 0.25pts
3 ------------------------------ 2.5pts 8 ---------------------------- 0.75pts
4 --------------------------------2.5pts 9 --------------------------- 0.25pts
On se propose d’étudier la partie infrastructure d'une suite parentale située au
RDC d'un hôtel.

ci-dessous les plans relatifs à l’une des chambres de la suite qui seront utiles à
l’élaboration de notre étude.

N.B : seule la partie encadrée qui va être sujet à notre étude.


Partie I : Questions d’ordre général. (10pts)

1 – Donner les noms des parties indiquées sur la coupe. (1pt)

Réponse : 1 : hérissonage ; 2 : mur de fondation ; 3 : semelle filante ; 4 : béton de


propreté.

2 – Par quels matériaux peut-on construire un mur de fondation (1pt)

Réponse : en pierre pleine ; en moellon ; en béton armé.

3 – Quelles sont les types de fouilles qu’on peut adopter premièrement dans le cas d’un
radier général, deuxièmement dans le cas d’une semelle filante et troisièmement pour la
pose d’une canalisation d’assainissement. (1.5pts)

Réponse : pour un radier général : fouilles en pleine masse ; pour les semelles
filantes : fouille en rigole ; pour la pose d’une canalisation d’assainissement :
fouille en tranchée

4 – Citez quelques cas ou on peut craindre le phénomène du tassement. (1.5pts)

Réponse :
- Lorsque les efforts transmis aux fondations varient brutalement d’une semelle à
l’autre.
- Lorsque la nature du sol d’assise n’est pas homogène sur la surface de la
construction.
- Lorsque les fondations ont des niveaux d’assises différents.

5 - Quelles sont les étapes relatives au mode opératoire de réalisation d’une fouille.
(1.5pt)

Réponse : Décapage ; implantation ; extraction et démolition des terres ;


dressage des parois de la fouille ; transport des terres.

6 – Lors des travaux de terrassement on a rencontré des problèmes d’éboulement de la


terre, par quel moyen peut-on éviter cela. (1pt)

Réponse : on peut éviter le problème des éboulements de la terre soit : par


étayage ou bien le blindage en cas de fouille d’une profondeur importante ; si
non par talutage en cas de fouille en pleine masse de faible profondeur.

7 – Lors des travaux de coulage (en période d’hiver) du béton on a rencontré des
problèmes au niveau de la plasticité et la prise du béton, comment peut-on améliorer la
plasticité et accélérer la prise du béton en période d’hiver, et quel sera l’effet sur la mise
en place. (1.5pt)

Réponse : pour pouvoir améliorer la plasticité et la prise du béton doit ajouter


des adjuvants mais vu que c’est en période d’hiver on doit ajouter précisément
des antigels ; l’effet sur la mise en place c’est que les antigels vont pouvoir
améliorer la plasticité ce qui va automatiquement faciliter la mise en place du
béton entre les panneaux de coffrage sans craindre la température basse de la
période d’hiver car les antigels vont améliorer l’efficacité du béton mise en
place ainsi que sa qualité.

8 – Lors des travaux de mise en place du ferraillage pour les fondations on doit éviter de
poser les armatures d’aciers directement au contact du sol, pourquoi et que devrions-
nous faire pour éviter cela. (1pt)

Réponse : on doit éviter de poser les armatures d’aciers directement sur le sol
pour éviter leur contact avec l’humidité du sol si non éviter aussi que des
particules du sol colle sur les barres d’aciers ce qui va empêcher en quelque
sorte l’adhérence entre le béton et les armatures d’acier et cela peut avoir de
l’impact sur les armatures d’aciers qui peuvent subir la corrosion et risquer
aussi l’éclatement du béton, la raison pour laquelle on doit prévoir une couche
du béton de propreté au-dessus du sol étaler sur toute la partie qui va être en
contact avec les fondations (à prévoir avec des empattements).

Partie II : QCM. (4pts)

(a) Sachant qu’un échantillon de sable saturé pèse 2152g ; après


passage à l’étuve il pèse plus que 2030g, déterminer sa teneur en
eau : (1pt)
 6% ;
 8% ;
 10%.
(b) Sachant que le masse volumique apparente d’un granulat est de 900
Kg/m3 et sa masse volumique absolue est de 2250 Kg/m3, déterminer
la compacité : (1pt)
 50% ;
 40% ;
 30% ;
(c) Le sable est un produit qui résulte de : (0.5pt)
 La désagrégation naturelle du calcaire ;
 La désagrégation naturelle du quartzite ;
 La désagrégation naturelle du granit ;
(d) Le ciment CPJ45 s’utilise en: (0.5pt)
 Travaux de gros œuvres ;
 Ouvrages maritimes ;
 Travaux de carrelage.
(e) Le Module de Finesse : (0.5pt)
 Permet de déterminer les dimensions extrêmes d et D ;
 Permet de donner la répartition granulaire d’un granulat ;
 Permet d’apprécier la qualité des fins dans un granulat.
(f) Les hydrofuges de masse s’utilisent pour : (0.5pt)
 Diminuer le retrait du béton ;
 Diminuer la tension superficielle ;
 Diminuer la perméabilité à l’eau.

Partie III : Etude des métrés de la partie infrastructure. (9pts)

A partir des plans ci-dessus et le descriptif ci-après, établir le devis quantitatif de la


partie infrastructure.

 Descriptif :

 Ouvrage fondation :
 Semelles filante en béton armé de 100x20cm
 Poteau en béton armé de 25x25cm
 Chainage en béton armé de 40x25cm
 Longrine intérieure en béton armé de 25x40cm
 Mur de fondation en moellons de 40 cm d’épaisseur sur hérissonage en
pierre sèche de 28cm
 Béton pour dalle de forme de 12 cm
 Béton de propreté de 10 cm d’épaisseur avec empattement de 10cm

 Travail demandé :

1. Fondation

1.1. Volume de fouille en tranchée (1pt)

1.2. Volume du béton de propreté (1pt)

1.3. Volume de béton pour béton armé en fondation (semelle, chaînage, fut de poteaux,
dalle de forme) (4pts)

1.4. Volume Hérissonage en pierre sèche (1pt)

1.5. Volume de moellon pour mur de fondation (1pt)

1-6. Poids d’acier pour semelles, et fut de poteaux (1pt)


Ratio des aciers :

 Poteaux : 100 kg/m3


 Semelles : 50 Kg/m3

N° DESIGNATION DES OUVRAGES DIMENSIONS QUANTITES QUANTITES

UNITE
NOMBRE

L l h + - Partielle Totale

1.1 Volume Fouille en tranchée 1 18.9 1.20 1.20 m3 27.216

1.2 Volume du B.P 1 18.9 1.20 0.10 m3 2.268

1.3 Volume du béton armé

a semelle 1 19.1 1.00 0.20 m3 3.82

b chaînage 1 19.7 0.40 0.25 m3 1.97

c Fut de poteaux 4 0.25 0.25 0.65 m3 0.162

d Dalle de forme 1 5 5.25 0.12 3.15 m3

-1 19.7 0.40 0.12 0.945 m3 2.205

m3 8.157

1.4 Volume hérissonage 1 5 5.25 0.28 7.35 m3

-1 19.7 0.40 0.28 2.206 m3

m3 5.144

1.5 Volume de Moellon (mur) 1 19.7 0.40 0.65 5.122 m3

A déduire les futs de poteaux -4 0.25 0.25 0.65 0.162 m3

m3 4.959

1.6 Poids d’acier

a semelle 1 2.268 50 kg 113.4

b poteaux 1 0.162 100 kg 16.2

kg 129.6
Partie IV : Topographie. (5pts)

Calculer la cubature de déblai de la fouille schématisée ci-dessous,


Le terrain a été préalablement piqueté et nivelé. la plate-forme sera réglée à la cote 29,00m NGM.
L’altitude NGM du point n°1 est de 31,500m.

Lecture sur la Altitude du plan Altitudes des Profondeur à


Points nivelés
mire(m) de visée points nivelés creuser
Repère 1 1.609
2 1.606
3 1.608
4 1.621
5 1.636
6 1.550
7 1.490
8 1.585
9 1.554
10 1.588
11 1.529
12 1.524

Solution :

Lecture sur la Altitude du plan Altitudes des Profondeur à


Points nivelés
mire(m) de visée points nivelés creuser
Repère 1 1.609 33.109 31.500 2.5
2 1.606 31.503 2.503
3 1.608 31.501 2.501
4 1.621 31.488 2.488
5 1.636 31.473 2.473
6 1.550 31.559 2.559
7 1.490 31.619 2.619
8 1.585 31.524 2.524
9 1.554 31.555 2.555
10 1.588 31.521 2.521
11 1.529 31.580 2.580
12 1.524 31.585 2.585

Altitude plan visée= alt point 1 +lecture point1=31.5+1.609=33.109m

Altitude pt i= altitude plan visé – lecture point i

Hmoy=somme prof/nbre= 2.534 m,

Volume=surf total x hmoy=252*2.534= 638.568m3


Partie V : Résistance des Matériaux. (12pts)
Exercice1 :
Vérification d’une poutre en flexion, et au cisaillement.
On se propose d’étudier la poutre ci-dessous, une poutre encastré ayant une
section en T, et qui supporte deux charges uniformément réparties (q1 et q2) et
deux charges concentrées (F).

600 mm
q1 = 10 KN/m F = 6 KN q2 = 8 KN/m 200 mm

400 mm

A 200 mm

L1 = 3m L2 = 2m

1) Calculer les réactions à l’appui A de la poutre. (1.5pts)


2) Calculer l’effort normal N, le moment fléchissant M(x) et l’effort tranchant T(x) le long de
la poutre. (2.5pts)
3) Tracer les diagrammes de M(x) et T(x), et déduire les valeurs extrêmes Mmax et Tmax.
(2.5pts)
4) Calculer les coordonnées du centre de gravité (XG,YG), et déduire la valeur de Ymax.
(2.5pts)
5) Calculer les moments d’inerties IGX et IGY. (1pt)
6) Calculer la contrainte normale maximale de flexion. (0.75pt)
7) Vérifier la poutre en flexion sachant que σadm =2,5 MPa. (0.25pt)
8) Calculer la contrainte normale maximale de cisaillement. (0.75pt)
9) Vérifier la poutre au cisaillement sachant que τadm =1,5 MPa. (0.25pt)
D’après les équations d’équilibres statiques :

1-Σ F/ox=0

RHA=0

2-Σ F/oy=0

RVA-Q1-F-Q2=0 RVA= Q1+F+Q2= 30+6+16 = 52 KN

3-ΣM( F/A)=0

Forces RHA&RVA Q1 F Q2 Moment


d’encastrement
au point A
Moments 0 30*1.5=45 6*3=18 16*4=64 -MA
(KN.m)

-MA+45+18+64= 0 MA = 127 KN.m

Donc : RHA= 0 ; RVA = 52 KN ; MA = 127 KN.m

2) Le calcul des efforts internes:

[0,3] [3,5]
N 0 0
T(x) = RVA – q1*[x-a(=0)] =RVA–q1*L1–F– q2*[x-a(=3)]
= -10x+52 = 52-30-6-8(x-3)
= -8x+40

T(0)= 52 (KN) T(3)= 16 (KN)


T(3)= 22 (KN) T(5)= 0 (KN)
M(x) = RVA*[x-a(=0)]–q1/2*[x-a(=0)]2 =RVA*[x-a(=0)]–q1*L1*[x-a(=0)–L1/2]
- MA –F*(x-a(=3)) – q2/2*[x-a(=3)]2 - MA
= -5x2+52x-127 = 52x-30(x-1.5)-6(x-3)-4(x-3)² - 127
= -4x2+40x-100

M(0)= -127 (KN.m) M(3)= -16 (KN.m)


M(3)= -16 (KN.m) M(5)= 0 (KN.m)
3) La représentation des diagrammes:

60 T(X)

50 Tmax= 52 KN

40

30

20

10

0
0 1 2 3 4 5 6

0
0 1 2 3 4 5 6
-20 M(X) X(m)

-40

-60 Mmax= |-127| KN.m = 127 KN.m

-80

-100

-120

-140
4) Le calcul des coordonnées du CDG (XG,YG):

XGi YGi XGi*Si YGi*Si


S1=600*200= XG1= YG1= XG1*S1= YG1*S1=
12.104 mm² 300 mm 500 mm 36.106 mm3 60.106 mm3
Surfaces S2=200*400= XG2= XG2= XG2*S2= YG2*S2=
8.104 mm² 300 mm 200 mm 24.106 mm3 16.106 mm3
Σ(Si)= Σ(XGi*Si)= Σ(YGi*Si)=
Σ 20.104 mm² 60.106 mm3 76.106 mm3

Σ (XGi∗Si) 60.10 (6)


XGT = = = 300 𝑚𝑚
Σ(Si) 20.10 (4)

Σ (YGi∗Si) 76.10 (6)


YGT = = = 380 𝑚𝑚
Σ(Si) 20.10 (4)

Donc on peut déduire que Ymax = 380 mm


5) Le calcul des moments d’inerties (IXG, IYG):
bi∗hi3
IGX = Σ[ + 𝑆𝑖(YGT − YGi )2 ] = 5.787 ∗ 10⁹ 𝑚𝑚⁴
12

bi3 ∗hi
IGY = Σ[ + 𝑆𝑖(XGT − XGi )2 ] = 3.866 ∗ 109 𝑚𝑚⁴
12

6) Le calcul de la contrainte normale maximale de flexion:


Mmax∗Ymax 18.50∗106 ∗380
σmax = = = 1.21 𝑀𝑝𝑎
IGX 5.787∗10⁹

7) La vérification de la poutre en flexion:

On a σamd =1.5 Mpa et σmax = 1.21Mpa

Or : σmax < σadm ce qui permet de dire que la poutre est vérifiée en flexion.

8) Le calcul de la contrainte normale maximale de cisaillement:


Tmax 52 ∗ 103
τmax = = = 0.433 𝑀𝑝𝑎
Section d′âme 200 ∗ 600

9) La vérification de la poutre au cisaillement:

On a τamd =0.15 Mpa et τmax = 0.433 Mpa


Or : τmax > τadm ce qui permet de dire que la poutre n’est pas vérifiée au
cisaillement.