Vous êtes sur la page 1sur 3

IPEI GAFSA B.

BEKRI – 2010/2011

Test n°3 : Premier principe de la thermodynamique


L’énergie interne représente

l’énergie mécanique et l’énergie thermique

l’énergie mécanique microscopique

l’énergie mécanique totale (microscopique et macroscopique)

L’énergie interne d’un gaz parfait

ne dépend que de la quantité de matière

dépend de la température et de la quantité de matière

dépend de la pression et de la quantité de matière

ne dépend que de la température et de la pression

L’écriture du premier principe , où le système échange un travail W et un


transfert thermique Q avec l’extérieur (qui peuvent être éventuellement nuls)

est valable tout le temps

n’est valable que pour un gaz parfait

n’est valable que pour un système fermé

n’est valable que pour un gaz

Une transformation monobare est une transformation

à pression constante

à pression extérieure constante

les deux réponses précédentes sont équivalentes

On suppose maintenant que l’énergie mécanique macroscopique du système ne varie pas (8


questions suivantes).
Si le travail est négatif

c’est un travail moteur

c’est un travail récepteur

on ne peut pas conclure, il faut connaître Q

Si le transfert thermique est nul

la température du système ne varie pas

son énergie interne ne change pas

on ne peut pas conclure

Si au cours de la transformation, l’énergie interne n’a pas varié

la température du système n’a pas changé

alors forcément le transfert thermique est nul

alors pour un gaz parfait, la température ne change pas

alors on est sur un cycle, ce qui veut dire que l’on est revenu au point de départ
IPEI GAFSA B. BEKRI – 2010/2011

Si le transfert thermique est nul, la transformation est dite

athermane

adiabatique

quasistatique

isotherme

Une transformation quasistatique est

une transformation sans échange thermique

effectuée "lentement"

réversible

irréversible

Si la température d’un système fermé est constante, alors

il n’y a pas d’échange thermique avec l’extérieur

son énergie interne est constante

la transformation est isotherme

Sur un cycle,

l’énergie interne ne change pas

le travail est nul car on revient au point de départ

le transfert thermique est nul car on est revenu dans l’état initial

Toujours sur un cycle, si on le parcourt dans le sens des aiguilles d’une montre, alors

le travail est moteur

le travail est récepteur

le travail varie sinusoïdalement avec le temps

Pour un gaz parfait, à température ambiante, l’énergie interne s’exprime par où


est la quantité de matière, R la constante des GP et T la température

oui, c’est vrai

non, elle dépend aussi de la pression

que si le gaz est monoatomique

cette expression n’est pas homogène !


IPEI GAFSA B. BEKRI – 2010/2011

La capacité thermique molaire à volume constant d’un gaz parfait diatomique dépend

de la température

de la pression

de la quantité de matière

elle est constante !

Les lois de Laplace sont les relations du type .


Les hypothèses pour pouvoir appliquer les lois de Laplace sont

elles sont toujours valables !

transformation adiabatique, réversible

transformation adiabatique, réversible d’un gaz parfait

transformation adiabatique, réversible d’un gaz parfait avec gamma constant

transformation adiabatique, réversible d’un gaz quelconque avec gamma constant

Une détente de Joule Gay-Lussac est

isotherme

isobare

isoénergétique

isenthalpique

Une détente de Joule Thomson (ou Kelvin) est

isotherme

isobare

isoénergétique

isenthalpique