Vous êtes sur la page 1sur 4
La culture hydroponique des Tomates La culture hydroponique est utilisée dans presque tous les pays

La culture hydroponique des Tomates

La culture hydroponique est utilisée dans presque tous les pays du monde afin d’accroitre la productivité, notamment dans les milieux où les terres sont défavorables à la production.

Le marché de la tomate est donc important et le volume d’approvisionnement des points de distribution influe sur les prix.

Les aléas climatiques et la pression parasitaire constante tout au long de l’année ont amené les producteurs de plein champ à s’orienter vers d’autres techniques agricoles, comme les cultures sous abri et les cultures hors sol. De ce fait, la filière maraîchère évolue rapidement : les agriculteurs implantent davantage de serres et ils souhaitent mettre en oeuvre de nouvelles techniques alliant productivité et qualité.

Sur le plan commercial, le secteur de la distribution a deux exigences fortes : la régularité de l’offre et l’amélioration de la qualité. La production de tomate hors sol sous abri, par rapport à la culture en plein champ, permet de mieux répondre à cette double exigence.

champ, permet de mieux répondre à cette double exigence. L A tomate fait partie de la

LA tomate fait partie de la tradition culinaire dans le monde entier.

De façon générale, la culture hydroponique présente de nombreux atouts. Elle offre la possibilité de produire sans sol, ce qui représente un avantage important en cas d’intense sécheresse ou dans les pays où les terres sont stériles.

De plus, elle permet d’obtenir un gain d’espace, une croissance rapide, une productivité élevée et par conséquent plusieurs récoltes par an.

Avec cette technique, il y a peu de germes et d’insectes indésirables, ce qui réduit l’utilisation des insecticides et fongicides. Un autre avantage de cette méthode, c’est qu’elle permet d’économiser de l’eau de façon considérable, car comparativement à une culture classique, elle consomme entre 70 et 90 % d’eau en moins.

- Moins d’utilisation de produits phytosanitaires.

- Pas de perte d’intrants si la solution nutritive est

recyclée en hors-sol.

- Potentiel de rendement élevé.

- Diminution du risque de contamination des cultures par

les bioagresseurs.

- Maîtrise de l’irrigation et de la fertilisation.

- Meilleur aspect visuel dû à la « propreté » des produits

récoltés.

- Moins de résidus de pesticides.

- À variété identique qualité gustative est comparable à

celle des cultures de pleine terre.

- Traitements phytosanitaires réduits et ciblés.

- Faible mobilisation de surface dans un contexte de pression foncière.

- Pas de travail du sol.

un contexte de pression foncière. - P as de travail du sol. La culture de la

La culture de la tomate hors sol sous abri implique la maîtrise technique de nombreux paramètres, allant de la mise en place de la serre au suivi de sa culture, en passant par la gestion efficace et saine des problèmes parasitaires.

La culture de tomate sous abri est aujourd’hui conduite uniquement en hors sol pour une raison phytosanitaire essentielle, l’infestation des sols par la bactérie.

La culture hors sol permet de limiter l’installation de maladies fongiques courantes. Les techniques hors sol permettent également de maîtriser l’alimentation hydrique et minérale des plantes.

Le choix de la culture sous abri en hors sol exprime la volonté des agriculteurs de produire autrement, en renforçant leur technicité et en améliorant notamment leurs pratiques phytosanitaires par la protection intégrée. La finalité est de produire une tomate répondant aux exigences de la sécurité alimentaire.