Vous êtes sur la page 1sur 3

Christophe Bertault — Mathématiques en MPSI ANALYSE ASYMPTOTIQUE DE NIVEAU 1

π π
1 PETITS o 5) e x cos x en . 6) ln sin x en .
4 3
1 ln x
7) Arctan en 0. 8) en 2.
« Nettoyer » les expressions suivantes : ‹ 1+ x x2
1 1 1
 ‹
1 1
1) ... = 2 + o +3+ +o . ————————————–
x→0 x x 2  ‹x x ‹
1 1 1 1 1 1
2) . . . = p + n +o n + +o + 2.
n→+∞ n 2 2 n  n n  5
1) Montrer que pour tout n ∈ N :
3) . . . = x+o(x)+x ln x+o x 2 ln x +x 2 + o x 2 .
x→0 n
(−1)k 2k
 ‹
1 ln n ln n 1 1 1
 ‹  ‹ X 
k n
4) ... = + +o + 2 +o 2 p = x + o x .
n→+∞ n n n n n 1 + x x→0 k=0 4k k
1 1
 ‹
+ +o .
n ln n n ln n 2) En déduire un développement limité de la fonc-
p p  n2 tion arcsinus à tout ordre au voisinage de 0.
5) . . . = n + o(n) + n + o n +
n→+∞ ln
n
+n ln n + o n ln n . ————————————–

————————————– Calculer un développement asymptotique :


6 
1 n
‹
1) de : 1+ lorsque n tend vers
n ‹
2 DÉVELOPPEMENTS LIMITÉS 1
+∞ à la précision o 3 .
n
Montrer que les familles suivantes sont libres dans 2) de : Arctan x ‹ lorsque x tend vers
2 1
le R-espace vectoriel RR en utilisant des développements +∞ à la précision o .
limités. € x2
3
Š n
1) x 7−→ e x , x 7−→ xe x , x 7−→ e x . 1 X
3) de : k! lorsque n tend vers
€ 2
Š n! k=0
2) x 7−→ e x , x 7−→ e2x , x 7−→ e x .
1
 ‹
+∞ à la précision o 2 .
€ Š
3) sin, x 7−→ x sin x, cos, x 7−→ x cos x . n
————————————– ————————————–

Calculer les développements limités suivants au On pose pour tout x ∈ R :


3 7
voisinage pde 0 :
− 12
¨ € 1Š
1) 1 + sin x à l’ordre 3. f (x) = e x sin e x 2 si x 6= 0
cos x 1
2) e − (1 + x) x à l’ordre 2. 0 si x = 0.
x2
3) à l’ordre 3. 1) Montrer que pour tout n ∈ N :

f (x) = o x n .
1 − cos x x→0
4) sin4 x à l’ordre  8. 2) Montrer que f est dérivable sur R tout entier. Y
5) ln e x + cos x à l’ordre 2. est-elle de classe C 1 ?
6) tan x à l’ordre 5. 3) a) Une fonction dérivable qui possède un déve-
7) ln cos(2x) à l’ordre 3. loppement limité d’ordre 2 en un point est-
xe−x elle deux fois dérivable en ce point ?
8) à l’ordre 4.
2x + 1 b) On a vu qu’on peut toujours primitiver les dé-
x − sin x
9) à l’ordre 3. veloppements limités d’une dérivée. Peut-on
1p − cos x
toujours dériver les développements limités
10) ch sin x à l’ordre 3.
Arctan x d’une fonction dérivable ?
11) à l’ordre 4. c) On a vu que les coefficients d’un développe-
Arcsin x
12) ln(1 + sin x) − sin ln(1 + x) à l’ordre 5. ment limité sont uniques. Réciproquement,
1
(ch€ x) sh x à l’ordre deux fonctions qui ont le même développe-
13)
p Š 3. ment limité à tout ordre au voisinage d’un
14) ln 1 + x + 1 + x à l’ordre 3.
p
3
point sont-elles égales au voisinage de ce point ?
cos x
15) à l’ordre 5.
1 + x2 ————————————–
1
16) (1 + sin x) x à l’ordre 3.

————————————–
3 ÉQUIVALENTS
Calculer les développements limités suivants à Trouver un équivalent simple des expressions
4 8
l’ordre 2 : suivantes :
p π 
1
‹
1) x en 5. 2) sin x cos(3x) en . n2 ln 1 +
3 ⌊x⌋ n
ln x 1) p en +∞. 2) .
3) en 3. 4) xe x en 1. x +1 π
x tan
n

1
Christophe Bertault — Mathématiques en MPSI ANALYSE ASYMPTOTIQUE DE NIVEAU 1


x4 − x3 + 1 ln n4 + 4 Soit (un )n∈N une suite
3) en +∞. 4) . 11 p   réelle.
u n n
Montrer que si :
⌊x⌋2 − 4x n+1 un = o n , alors : 1+ ∼ eun .
cos x − x x
ln x n→+∞ n n→+∞
5) en 0. 6) p en 1. ————————————–
ex x +2
1 6
7) 3 + en − . 8) ln ch x + sh2 x en 0. Soient (un )n∈N et (vn )n∈N deux suites réelles.
n 12
9) ln(1 + x) + sin x en +∞. On suppose : un 6= 0 et vn 6= 0 à partir d’un
p
10) ln(n + 1) − ln(n + 2). 11) Arcsin e− n . certain rang.
1 + ch x 1 1 4 1) Trouver deux suites (un )n∈N et (vn )n∈N pour les-
12) ln en 0. 13) − − . quelles :
2 n + 1 n + 5 n2
sin x un
14) (x + 1) x − x x en 0. 15) p en π. a) lim = 1 mais : lim (un − vn ) 6= 0.
n→+∞ v n→+∞
x n
p  un
ln x 7 + 5 x e−n b) lim (un − vn ) = 0 mais : lim 6= 1.
16) en +∞. 17) ee −e. n→+∞ n→+∞ v
n
x2 + 9 p 2) a) Montrer l’équivalence :
ln(1 + x) − 1 + x + 1
18) en 0.
 x − ex
cos eun ∼ e vn ⇐⇒ un − vn = o(1).
−n+1 n→+∞ n→+∞
19) n + ln n e . 20) (cos x)ln x − 1 en 0.
2 p
ex − 1 + x
7
b) Trouver deux suites (un )n∈N et (vn )n∈N pour
21) p en 0.
2 + ln(1 + 5x) − 4 + x lesquelles : un ∼ vn mais pour les-
n→+∞
1 π 1 tan π quelles il est faux que : eun ∼ e vn .
22) eArccos n − e 2 cos p . 23) e n2 − 1. n→+∞
pp n 3) a) Montrer que si : un ∼ vn avec de
p n→+∞
24) x + 2 − xp+ 1 en +∞. plus : lim un = +∞, alors :
25) ln 2e x + x − x 2 + x + sin x en +∞. n→+∞
p  π
26) x sin x −(sin x) x en 0. 27) n sin . ln un ∼ ln vn .
  n n→+∞
ln n2 + 2 − ln n2 + 1 p p
28) . 29) e n+1− n . b) Trouver deux suites (un )n∈N et (vn )n∈N pour
ln(n + 2) − ln(n + 1)
1 1 lesquelles : un ∼ vn et lim un = 1
n→+∞ n→+∞
30) x x − cos en +∞. 31) (2n)! − nn . mais pour lesquelles il est faux que :
x
cos x n+p
 ‹
32) −1 en 0. 33) (p ∈ N). ln un ∼ ln vn .
1p+ x n n→+∞
5 
34) e cos x − cos 7x 2 en 0.
‹x  ‹ 2 ————————————–
2 1 x

35) 1+ 2 − 1+ 3 en +∞.
x x
cos(2x) − ch(3x) 4 CALCULS DE LIMITES
36) p  en 0.
x + sin2 4 x
Étudier les limites suivantes :
s
1 1 1
sin n + cos e−n − 1 + 2 + 2 . 13
4
37)

ln(1 + x) − sin x ln 2x 2 − 1
2 Ç n n 1) lim . 2) lim p .
3
− 1 x→0 tan x − x x→1 x x − 1
cos(tan x) − 1 + e x 2 x − Arctan x

1 1
‹
38) en 0. 3) lim . 4) lim − .
sin x 3 x→0 x 2 sin2 x
€ sh x
x→0
1 1 1 1 1
p p n 1
39) − − . 40) (n + 1) n+1 − n n . n n
Š
n2 n2 + 1 n4 5) lim 3 2 − 2 3 . 6) lim (cos x) x 2 .
n→+∞ x→0
41) sin x − sin θ en θ (θ ∈ R). € 
1 1
‹
p n p n p Š
42) n +n n +n2. 43) sin π n2 + 1 . 7) lim − .
x→0 x 3 sin3 x
————————————– ————————————–

Soient α, β ∈ R. Déterminer un équivalent simple 1 − x2


9 Montrer que la fonction x 7−→ Arccos
xα 14 1 + x2
de lorsque x tend vers 0 et lorsque x tend vers n’est pas dérivable en 0.
1 + xβ
+∞.
————————————–
————————————–
Soient a, b ∈ R.
15 1 a b
Soient (x n )n∈N , (x n′ )n∈N , ( yn )n∈N et ( yn′ )n∈N quatre On note f la fonction x 7−→ − − x .
10 x ln(1 + x) e − 1
suites strictement positives. On suppose que :
1) À quelle condition nécessaire et suffisante sur a
xn ∼ x n′ et yn ∼ yn′ . et b est-il vrai que : lim f = 0 ?
n→+∞ n→+∞ 0
2) Montrer que, dans ce cas, pour un certain λ∈R
x n′ + yn′ .

Montrer qu’alors : x n + yn ∼ à préciser : f (x) = λx 2 + o x 2 .
n→+∞ x→0
————————————– ————————————–

2
Christophe Bertault — Mathématiques en MPSI ANALYSE ASYMPTOTIQUE DE NIVEAU 1

5 ÉTUDES DE SUITES 2) En déduire que f est dérivable sur R et préciser


la position relative au voisinage de 0 du graphe
de f par rapport à sa tangente en 0.
On note (un )n∈N la suitepdéfinie par : u0 = 0
16
et pour tout n ∈ N : un+1 = un + n2 . ————————————–
1) Montrer que : lim un = +∞.
n→+∞
2) Montrer que pour tout n ∈ N : n−1 ¶ un ¶ n, Étudier localement au voisinage de 0 les fonc-
22
puis en déduire un équivalent simple de un lorsque tions d’expressions :
ln(1 + x) 1
n tend vers +∞. 1) . 2) ch x x .
x
e −1
————————————– 1 1 1 1
3) − . 4) − .
x ex − 1 ln(1 + x) x
On note (un )n∈N la suite définie par : u0 = 1 et x − ln(1 + x)
17 n 5) .
pour tout n ∈ N : un+1 = 1 + . Montrer que pour ex + 1
p p u n
tout n ∈ N : n ¶ un ¶ n + 1, puis en déduire un ————————————–
équivalent simple de un lorsque n tend vers +∞.
Montrer que les fonctions suivantes possèdent
23
————————————– une asymptote en +∞ et étudier la position relative de
leur graphe par rapport à celle-ci au voisinage de +∞ :
Soient a > 1. On note (un )n∈N la suite définie par‹:
s
18 x −1
1 1) x 7−→ x .

a
u0 = a et pour tout n ∈ N : un+1 = un + . x +1
p2 un 1
2) x 7−→ (x + 1) e x .
un − a 
On pose, pour tout n ∈ N : vn = p . 3) x 7−→ ln e2x − e x + 1 .
un + a x2
1) Calculer vn+1 en fonction de vn pour tout n ∈ N. 4) x 7−→ Arctan x.
2) En déduire, pour tout n ∈ N, une expression de x +1
vn , puis de un en fonction de n. ————————————–
3) En déduire enfin l’équivalent :
On note f la fonction x 7−→ x + ln(1 + x) sur
p ‹2 n 24
p p a−1 ] − 1, +∞[.
un − a ∼ 2 a p . 1) Montrer que f est bijective de ] − 1, +∞[ sur
n→+∞ a+1
son image — que l’on précisera.
Cette méthode puissante — pourquoi puissante ? — de 2) Montrer que f −1 possède un développement li-
calcul des valeurs approchées d’une racine carrée est mité à l’ordre 3 au voisinage de 0 et le calculer.
appelée la méthode de Héron ou méthode des Babylo-
niens. ————————————–
2
————————————– On note f la fonction x 7−→ xe x sur R.
25
1) Montrer que f est bijective de R sur son image
6 ÉTUDES LOCALE DE FONCTIONS — que l’on précisera.
2) Montrer que f −1 possède un développement li-
mité à l’ordre 5 au voisinage de 0 et le calculer.
Montrer que les fonctions suivantes sont pro-
19
longeables en des fonctions de classe C 1 : ————————————–
ex − 1
1) x 7−→ sur R.
x
x
2) x 7−→ sur ] − 1, +∞[.
ln(1 + x)
————————————–

On note f la fonction définie par : f (0) = 0


20 1
et pour tout x ∈ R∗+ : f (x) = x 1+ x .
1) Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur
R+ .
2) Montrer que f possède un développement limité
à l’ordre 3 au voisinage de 1 et le calculer. Qu’en
déduit-on sur le graphe de f ?

————————————–

On note f la fonction définie par : f (0) = 0


21
x2
et pour tout x ∈ R∗ : f (x) = .
sh x
1) Calculer le développement limité de f à l’ordre
3 au voisinage de 0.