Vous êtes sur la page 1sur 59

Calcul de structures en bureau d’études

Description géométrique
et
éléments finis

ISMANS 1
Calcul de structures en bureau d’études

Les lignes et la description filaire


- Segments de droite, - Courbe de Bézier polynômiale ou
- Coniques fermées, rationnelle
- Coniques ouvertes, - Spline,
- Courbes quelconques. - B-spline,
- NURBS.

ISMANS 2
Calcul de structures en bureau d’études

Les surfaces et la description filaire


- Plans,
- Surfaces réglées.

Bords rectilignes

ISMANS 3
Calcul de structures en bureau d’études

Les surfaces et la description filaire


- Surfaces de Coons,
- Surfaces de révolution.

ISMANS 4
Calcul de structures en bureau d’études

Les surfaces et la description surfacique

- Surfaces NURBS,
- Surfaces tuyaux.

ISMANS 5
Calcul de structures en bureau d’études

Les surfaces et la description surfacique

Surfaces porteuses

Courbes de limitation

Surfaces restreintes

ISMANS 6
Calcul de structures en bureau d’études

La description volumique

Volume = ensemble de surfaces cousues


représentation B-rep Boundary representation
représentation NMG non manifold geometry

Face
(face)
arête
(edge)

sommet
(vertice)

ISMANS 7
Calcul de structures en bureau d’études

La description volumique

Volume = résultat d’opérations booléennes sur des


primitives
représentation CSG Constructive Solid Geometry

ISMANS 8
Calcul de structures en bureau d’études

L’interfaçage propriétaire
Win
NT

Fichier interface
Unix propriétaire Plate-forme 2
Logiciel version 1

Plate-forme 1
Logiciel version 1

Unix
Remarque : il y a risque de perte Archivage
d’information lors du transfert de données
entre le logiciel version n et le même logiciel
version n-1.
Plate-forme 1
Logiciel version 5

Création de fichiers entre versions


différentes d’un logiciel ou pour changer
de système d’exploitation.

ISMANS 9
Calcul de structures en bureau d’études
L’interfaçage spécifique
Catia I-deas

Logiciel 3 Logiciel 4

Pro-Eng Samcef

Logiciel 2 Logiciel 5

Euclid Patran

Logiciel 1 Logiciel 6

- Bonne compatibilité et transparence


- Maintien du niveau, chaque logiciel a son
évolution propre.
ISMANS 10
Calcul de structures en bureau d’études
L’interfaçage normalisé
Catia I-deas

Logiciel 3 Logiciel 4

Pro-Eng Fichier Samcef


interface
neutre
Logiciel 2 Logiciel 5

Euclid Patran

Logiciel 1 Logiciel 6

- Les plus simples et les plus utilisés


- Indépendants des logiciels (et de leurs
développements).
ISMANS 11
Calcul de structures en bureau d’études

Problématiques scientifiques et techniques


Problème de compatibilité :
Parce que les logiciels n’ont pas les mêmes données à
coder ⇒ formats différents (Ex.: les modeleurs
surfaciques n’ont pas à coder les notions de volumes, les
modeleurs n’ont pas à coder de conditions limites, etc.)
Face
(face) arête
(edge)

sommet
(vertice)

ISMANS 12
Calcul de structures en bureau d’études

Problématiques scientifiques et techniques

Problème de format d’échange : perte d’informations


Domaine idéal
Ensemble des entités
d’échange entre le
codifiables
logiciel 1 et le logiciel 2
via une interface
directe
Ensemble des Ensemble des
entités codifiables entités codifiables
par le logiciel 1 par le logiciel 2

Domaine d’échange entre


le logiciel 1 et le logiciel
2 via la norme (interfaces
Domaine de validité
indirectes : IGES, STEP,
de la norme
UNV…)

ISMANS 13
Calcul de structures en bureau d’études

Problématiques scientifiques et techniques

Peut-on envisager des procédures automatiques pour


passer du modèle CAO aux modèles de calcul ?

Oui mais :
A chaque nouvelle famille de produit
il faut mettre en place de nouvelles procédures
faites par des experts.

ISMANS 14
Calcul de structures en bureau d’études

Approche ISMANS
Intégrer la liaison CAO-calcul dans
un cursus pédagogique
- enseignement de CAO et des mathématiques associées,
- enseignement théorique sur les EF, la résistance des
matériaux, la mécanique des milieux continus, l’analyse
numérique,
- utilisation d’outils industriels pour la CAO et les EF,
- enseignement spécifique de liaison CAO-calcul :
- 2 enseignants (un de CAO et un de calcul)
- des cours et des exercices ciblés
- un ouvrage de référence

ISMANS 15
Calcul de structures en bureau d’études

Interfaces Organisations Extension Utilisation courante


s

IGES V5.3 ANSI (American National Standard .igs Filaire 2D/3D, surfaces
Institute) .iges

SET V2 AFNOR NF Z68-300 (Association .set Filaire 2D/3D, surfaces


Française de NORmalisation)

VDA/FS V2 DIN 66301 (Deutsches Institut für .vda Surfaces


Normung)

STEP R1 ISO 10303 (Organisation Internationale .stp Filaire 2D/3D,


de Normalisation) AP203 et AP209 .step surfaces, volumes et
données EF
Sociétés

UNV SDRC (Structural Dynamics Research .unv Données EF


Corp.)

DXF AutoDesk .dxf Filaire 2D

STL 3D-System .stl Facettes triangulaires

ISMANS 16
Calcul de structures en bureau d’études

I-deas Master modeler Samcef

Filaire IGES Filaire


Niveau
1

Niveau Surfacique Surfacique


IGES
2

Niveau Maillage UNV Maillage


3

Maillage Maillage
+ +
UNV
Conditions limites Conditions limites
Matériaux Matériaux
Niveau Charges Charges
4 Caractéristiques ϕ Caractéristiques ϕ

Param. spécifiques éléments Param. spécifiques éléments

Param. spécifiques modules de Param. spécifiques modules de


calcul calcul

ISMANS 17
Calcul de structures en bureau d’études

CATIA Samcef-Field

Filaire, IGES, STEP Filaire,


Surfacique Surfacique

Volumique Volumique
STEP

Maillage CATSAM Maillage

Maillage Maillage
+ +
Conditions limites CATSAM Conditions limites
Matériaux Matériaux
Charges Charges
Caractéristiques ϕ Caractéristiques ϕ

Param. spécifiques éléments Param. spécifiques éléments

Param. spécifiques modules de Param. spécifiques modules de


calcul calcul

ISMANS 18
Calcul de structures en bureau d’études

Quelques notions
d’ « éléments finis »

ISMANS 19
Calcul de structures en bureau d’études

Poutre réelle : géométrie 3D

Poutre RDM : fibre neutre, propriétés équivalentes


de la section

Poutre EF : 2 points, des fonctions d’interpolation, des


degrés de liberté, propriétés équivalentes de la section

Ni(x)

ISMANS 20
Calcul de structures en bureau d’études

Topologies d’éléments finis

Représentation filaire Barres : 3 ddl par nœud

Poutres : 6 ddl par nœud

ISMANS 21
Calcul de structures en bureau d’études

Topologies d’éléments finis

Représentation surfacique Membranes : 2 ddl par nœud

Coques : 6 ddl par nœud

ISMANS 22
Calcul de structures en bureau d’études

Topologies d’éléments finis

Représentation volumique volumes : 3 ddl par nœud

ISMANS 23
Calcul de structures en bureau d’études

Déroulement d’un calcul statique linéaire

– traduction des données et vérifications,


– construction des matrices élémentaires et des vecteurs associés,
– assemblage des matrices et des vecteurs associés,
– traitement des conditions aux limites,
– inversion du système réduit,
- calcul des déplacements et des réactions,
- calcul des contraintes.

ISMANS 24
Calcul de structures en bureau d’études

Traduction des données et vérifications

Utilisateur : surfaces, lignes, points, nœuds, mailles…

Programme : degrés de liberté (ddl, Dof)

Vérifications : matériaux, cohérence des données,


organisation de l’information, paramètres de calcul…

ISMANS 25
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (1)

Construction d’un triangle du premier degré isoparamétrique

⎧u = (1 − ζ − η )u1 + ζu 2 + ηu 3

⎩ v = (1 − ζ − η )v1 + ζv 2 + ηv3
η

Chacun des trois sommets a


deux degrés de liberté ξ Y

Elément de référence Elément réel

ISMANS 26
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (2)

⎧ x = (1 − ζ − η) x1 + ζx 2 + ηx 3 ⎧ζ ( x1 − x 2 ) + η( x1 − x 3 ) = x1 − x
⎨ ⇒ ⎨
⎩ y = (1 − ζ − η) y1 + ζy 2 + ηy 3 ⎩ζ ( y1 − y 2 ) + η( y1 − y 3 ) = y1 − y

⎡ ∂x ⎤ −1 ⎡ ∂ζ ⎤
J =⎢ ⎥ J =⎢ ⎥
⎣ ∂ζ ⎦ ⎣ ∂x ⎦

⎡ − x1 + x 2 − x1 + x3 ⎤
J =⎢ ⎥ ⇒ J = (− x1 + x 2 )(− y1 + y3 ) − (− y1 + y 2 )(− x1 + x3 )
⎣− y1 + y 2 − y1 + y3 ⎦
ISMANS 27
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (3)

⎡ ∂N 1 ∂N 2 ∂N 3 ⎤
⎢ ∂ζ 0 0 0 ⎥ ⎡ u1 ⎤
∂ζ ∂ζ
⎢ ⎥ ⎢u ⎥
⎡1 0 0 0⎤ ⎢ ∂N 1 ∂N 2 ∂N 3
0 0 ⎥ ⎢ 2⎥
0 ⎢u ⎥
⎥ ⎡[ J ] 0 ⎤ ⎢ ∂η
−1
⎢ ∂η ∂η ⎥ 3
ε = ⎢0 0 0 1⎥ ⎢ ⎥ ∂N 3 ⎥ ⎢ v1 ⎥
⎢⎣0 1 1 0⎥⎦ ⎣
0 [ J ] −1 ⎦ ⎢⎢ 0 0 0
∂N 1 ∂N 2
⎥⎢ ⎥
⎢ ∂ζ ∂ζ ∂ζ ⎥ ⎢v 2 ⎥
⎢ ∂N 1 ∂N 2 ∂N 3 ⎥ ⎢ ⎥
⎢ 0 0 0 ⎥ ⎣v3 ⎦
⎣ ∂η ∂η ∂η ⎦

ε = Bq B : matrice des déformations de l’élément

ISMANS 28
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (4)

K : matrice de raideur de l’élément

K = ∫∫∫ B T H Bdv = ∫∫ B T H B J edζdη


S

Intégration numérique : Gauss ou autre méthode

ISMANS 29
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (5)
Remplacer le calcul d’une intégrale par
l’évaluation d’une somme pondérée
+1 +1 +1

∫ ∫ f ( x, y)dxdy = ∑ w ∫ f ( x , y)dy = ∑ w w
−1 −1 i
i
−1
i
i, j
i j f ( xi , y j )

Exemples de points d’intégration (selon la forme, le degré, la technique)


4 3 3 3

1 2 1 2 1 2

ISMANS 30
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (6)

H : matrice décrivant la loi de comportement du matériau


(« loi de Hooke »)

Exemple de loi EPC pour un matériau isotrope

⎡ ⎤
⎢1 ν 0 ⎥
E ⎢
H= 2 ν 1 0 ⎥
1−ν ⎢ 1−ν ⎥
⎢0 0 ⎥
⎣ 2 ⎦
La raideur est évaluée aux points d’intégration.
ISMANS 31
Calcul de structures en bureau d’études

Construction des matrices élémentaires et des


vecteurs associés (7)
Par une méthode d’intégration analogue, construction du
vecteur de charge pour les charges réparties

Information concentrée
sur les ddl
Pression, accélération, charge
? thermique, charge linéique…

Transformation en charge nodale g = ∫ N T Fr dv


énergétiquement équivalente
V
ISMANS 32
Calcul de structures en bureau d’études

Assemblage des matrices et des vecteurs associés

Opération qui consiste à construire le système


représentatif du comportement de toute la structure à
partir des informations élémentaires précédentes

Kq = g

K : matrice de raideur de la structure


q : vecteur des ddl de la structure
g : vecteur des charges discrètes appliquées sur la structure

ISMANS 33
Calcul de structures en bureau d’études

Traitement des conditions aux limites (1)

- Conditions absolues :
ddl fixé,
ddl à déplacement imposé.
- Conditions relatives :
liaisons cinématiques,
contraintes cinématiques,
corps rigides,
conditions de planéité,
jeux et contacts.
ISMANS 34
Calcul de structures en bureau d’études

Traitement des conditions aux limites (2)

Modifications du système linéaire K ll ql = g l

Taille Espace disque, mémoire, temps CPU

?
Optimisation du stockage de l’information
Choix de la méthode de résolution

ISMANS 35
Calcul de structures en bureau d’études

Inversion du système et calcul des déplacements

−1 −1
K ll ql = K g l
ll

Calcul des réactions q = K −1 g

Les déplacements sont connus aux nœuds.

ISMANS 36
Calcul de structures en bureau d’études

Calcul des contraintes (1)

A partir des déplacements, de la cinématique dans


l’élément et de la loi de comportement

Enfin σ !!!!!!!!!!

Les contraintes sont calculées aux points d’intégration.

ISMANS 37
Calcul de structures en bureau d’études

Calcul des contraintes (2)

Mais c’est quoi une contrainte EF


et c’est calculé comment ?

ISMANS 38
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (1)

On appelle facette un élément infinitésimal de surface


ds appartenant à un plan de coupe virtuel. Une facette
est définie en un point par la direction et le sens de sa
normale extérieure.

r
r r ΔF M
T( M , n ) = lim
ds→0 ds

ISMANS 39
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (2)
ΔFn
contrainte normale lim
ds→0 ds

Contrainte tangentielles ou ΔFt1 ΔFt2


contraintes de cisaillement
lim lim
ds→0 ds ds→0 ds

Notion de contrainte très largement utilisée en


mécanique : elle est purement mathématique.
Une contrainte ne se mesure pas. On a accès, sur la
surface externe des solides, à des déformations par
l’intermédiaire des jauges de « contraintes ».

ISMANS 40
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (3)

⎡σ xx τ yx τ zx ⎤ ⎧n x ⎫
r r ⎢ ⎥⎪ ⎪ r
T( M , n ) = ⎢τ xy σ yy τ zy ⎥ ⎨n y ⎬ = [σ ]n
⎢ τ xz
⎣ τ yz σ zz ⎥⎦ ⎪⎩ n z ⎪⎭

t
n
y

x
Cercles de Mohr…

ISMANS 41
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (4)
contraintes principales : pas de cisaillement sur la facette
σyy
σ’yy τ’xy
τxy

σ’xx
σxx

⎡σ I 0 0 ⎤
[σ ]
ij = ⎢⎢ 0 σ II 0 ⎥⎥
σII τmaxi
σ0 ⎢⎣ 0 0 σ III ⎥⎦
σI σ0

α1
α1

ISMANS 42
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (5)
Contrainte équivalente : représentation scalaire de l’état
de contrainte en un point.

Critère de Von Mises

1
2
[ ]
(σ I − σ II ) 2 + (σ II − σ III ) 2 + (σ III − σ I ) 2 ≤ σ e2
σ I − σ III
Critère de Tresca τ max =
2

Les critères permettent de savoir facilement si le


matériau a atteint ou non sa limite d’élasticité.

ISMANS 43
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (6)

Contrainte moyenne Contrainte extrapolée


dans le triangle dans le triangle

Contraintes calculées par le programme


aux points d’intégration de l’élément.

ISMANS 44
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (7)

Le champ de contrainte dépend fortement du maillage,


de l’intégration et du post-traitement réalisé.

La validation de la contrainte (la


pièce supporte-t-elle la charge ou
non ?) est le point le plus délicat de
l’analyse des résultats.

ISMANS 45
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (8)

Contrainte moyenne maxi : 4 MPa

ISMANS 46
Calcul de structures en bureau d’études

Contraintes (9)

Contrainte extrapolée maxi : 10 MPa


ISMANS 47
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (1)

σ σ
Même chemin
pour la charge et
la décharge
E
ε ε

Elastique = Réversible
Linéaire = Proportionnalité entre la contrainte et
la déformation (coef. élastiques constants)

ISMANS 48
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (2)

Elastique = Réversible

Non linéaire = Pas de proportionnalité entre la contrainte et


la déformation (coef. élastiques non constants)

ISMANS 49
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (3)

σ σ ET
H

E
εp ε

Plastique = Irréversible (en partie)


Écrouissage = variation de la limite élastique
avec la déformation plastique.

ISMANS 50
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (4)
σ

σe

E
E
ε
εp εe
εt

Tant qu’il n’y a pas d’endommagement,


« mémoire » du module d’élasticité.
ISMANS 51
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (5)

σe

ISMANS 52
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (6)
σ

σet
Composites
E Carbone, bois
ε

σec

Elastique = Réversible
Linéaire = Proportionnalité entre la contrainte et
la déformation (coef. élastiques constants)
ISMANS 53
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (7)
On peut considérer que le module en traction
est identique au module en compression mais
les limites sont différentes :
En post-traitement, il ne suffit pas de
regarder la contrainte équivalente.
Il faut regarder le signe de la contrainte (qu’est-
ce que le signe d’un tenseur ?) et comparer la
contrainte équivalente à la limite en traction ou à
la limite en compression pour chaque élément.

ISMANS 54
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (8)
« Facile » pour des charges simples sur
éprouvettes (traction, flexion)
Beaucoup plus difficile en général

ISMANS 55
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (9)
σ

Et
ε Béton
Ec

Elastique = Réversible

Bi-linéaire = Proportionnalité entre la contrainte


et la déformation (coef. élastiques constants, mais
différents selon le signe de la contrainte)

ISMANS 56
Calcul de structures en bureau d’études

Matériaux (10)
Non seulement les modules sont différents
mais les limites sont différentes :
Il faut tenir compte du signe de la contrainte
qu’on cherche dans un élément pour y prendre
la bonne valeur du module pour calculer la
contrainte…
Et en post-traitement, il ne suffit pas de
regarder la contrainte équivalente.

Pourtant, comportement élastique et « linéaire »


ISMANS 57
Calcul de structures en bureau d’études

Données nécessaires (statique linéaire)

– le maillage du modèle (nœuds et mailles),


– les données physiques (sections/inerties/épaisseurs),
– les données matérielles,
– les chargements,
– les conditions aux limites.

ISMANS 58
Calcul de structures en bureau d’études

ISMANS 59