Vous êtes sur la page 1sur 18

PLAN

INTRODUCTION

Chapitre I : présentation du marché financier

Section 1 : Définition
Section 2 : les compartiments du marché financier
2.1- Le marché primaire
2.2- Le marché secondaire
2.3- Le marché de gré à gré
2.4- Les marchés régis par les ordres et les marchés régis par les prix
2.5- Le marché en continu et le marché de fixing
2.6- Le marché au comptant et le marché à terme

Section 3 : Les instruments du marché financier


3.1- Les actions
3.2- Les obligations
3.3- Les produits dérivés
3.4- Les titres hybrides

Section 4 : Les acteurs du marché financier


4.1- Les émetteurs
4.2- Les investisseurs
4.3- Les intermédiaires

Chapitre II : Fonctionnement et organisation de la bourse américaine et


la bourse allemande

Section 1 : Généralités sur la bourse


1.1 - Définition et historique
1.2 - L’importance de la bourse

Section 2 : Le New York stock échange (NYSE)


2.1- Historique
2.2- Les différents marchés du NYSE
2.3- Les indices du NYSE

Section 3 : La bourse de francfort


3.1- Historique
3.2- L’organisation de la bourse de francfort
1
3.3- Les différents marchés de la bourse de francfort
3.4- L’indice de la bourse de francfort

CONCLUSON

2
INTRODUCTION

Le marché des capitaux est un cadre public réglementé et organisé .Il


permet de drainer l’épargne publique via des titres de capital et de
créancier pour les mettre à la disposition des agents économiques par la
voie de l’appel public à l’épargne.

La bourse constitue un mécanisme essentiel de l’économie puisqu’elle


permet à l’épargne d’aller vers des sociétés qui ont besoin d’argent frais
pour investir et donc maintenir ou créer des emplois. C’est le cœur financier
d’une grande partie de commerce et de l’industrie et elle assure aussi la
liquidité de placement, la bourse est aussi un marché des titres ou les
opérateurs s’échangent principalement des actions et des obligations.

3
CHAPITRE I : PRESENTATION DU MARCHE FINANCIER

Section 1 : Définition

Un marché financier comme tout marché est un lieu de rencontre au sein


du quel des acheteurs et des vendeurs achètent et vendent de plus dans
n’importe quel marché le prix de vente et d’achat est déterminé par le
niveau de l’offre et de la demande, c’est le lieu d’émission et d’échange des
valeurs mobilières principalement les actions et les obligations.

Section 2 : Les compartiments du marché financier

2.1- Le marché primaire

C’est le marché des titres qui sont proposés pour la première fois. Il est
aussi appelé « marché de nerf ».C’est sur ce marché qu’ont lieu les
introductions, les privatisations .Il concerne donc l’émission de tout les
actifs financiers (actions et obligations). Le prix de vente d’un titre est
appelé prix d’émission.

2.2- Le marché secondaire

C’est le marché sur lequel s’échangent les titres déjà existants c'est-à-
dire qui ont déjà été émis sur le marché primaire, il est aussi appelé
« marché d’occasion » ; sur ce marché, les titres sont achetés et revendus
pour obtenir des plus values. Cette négociation par rapport à leur prix
d’émission (issu du marché primaire) permet de leur attribuer un prix du
marché. Par ailleurs, les cours des nouvelles émissions dans le marché
primaire se basent souvent sur les cours du marché secondaire.
C’est le marché qui est bien sûr
le plus actif puis qu’il s’échange des milliards d’euros.

2.3- Le marché gré à gré

C’est le marché sur lequel les échanges s’effectuent par accord bilatéral
entre un vendeur et un acheteur, la bourse est un marché réglementé qui
organise : - la liquidité : la facilité des échanges
par la concentration du plus grand nombre possible d’ordre d’achat et de
vente. - Légalité :
entre tous les intervenants par la transparence et l’accès instantané au
marché.

4
-La sécurité : par la garantie que les acheteurs seront livrés et les
vendeurs payés à la date déterminée

2.4- Les marchés régis par les ordres et les marchés régis par les
prix

Sur un marché dirigé par les prix, plusieurs teneurs de marché sont en
concurrence pour chaque titre. Chaque teneur affiche une fourchette de
deux prix ; celui auquel il est prêt à acheter (bid) et celui auquel il est prêt à
vendre (ask).Le second est bien sûr, supérieur au premier.

Dans un marché régi par les ordres, l’intermédiaire est un courtier dont
le rôle essentiel est de transmettre les ordres de ses clients et qui ne prend
pas de position à titre principal.

Courtier : sorte de négociateur qui intervient entre les négociants ou des


commerçants pour la vente de leurs marchandises ou pour leur faire trouver
l’argent sur quoi ils ont un droit ou un salaire.

2.5- Marché en continu et marché de fixing

Le marché continu : sur le marché continu, la location et les


transactions s’effectuent en succession tout au long de la séance du
marché. Les agents peuvent transmettre des ordres à tout moment. Un
ordre est exécuté chaque fois qu’il trouve une contrepartie. Les transactions
sont donc bilatérales contrairement à un marché fixing ou les transactions
sont mu latérales.

Le marché de fixing : dans un marché de fixing, les ordres


s’accumulent pendant un certain temps et la fixation d’un cours d’équilibre
intervient à la clôture de cette période c'est-à-dire chaque séance de fixing.
Toutes les transactions se déroulent à un prix unique déterminé de façon à
équilibrer les ordres d’achat et de vente transmis au marché jusqu’au
moment de fixing ce qui maximise le volume total de l’échange.
Au moment de fixing, ce prix appelé le prix d’équilibre
s’applique pour tous les acheteurs et vendeurs.

2.6- Le marché au comptant et le marché à terme

Sur les marchés au comptant le paiement du prix et la livraison de


l’instrument coïncident avec la même date de négociation. En principe du

5
moins car il y’a encore un délai pour le traitement de l’opération en général
de 1 à 3 jours. Sur le marché à terme le paiement
et la livraison sont repoussés à une échéance fixée par les parties.

Section 3 : Les instruments du marché financier

3.1- les actions

Une action est un titre de propriété sur une partie du capital de


l’entreprise .Le détenteur d’une action devient donc l’actionnaire de
l’entreprise qui a un droit de vote.

3.2- Les obligations

Une obligation est un titre de créance à long terme émis par une
entreprise, une institution publique ou l’état lorsqu’ils empruntent des fonds
auprès des épargnants. Une obligation représente ainsi une dette de
l’institution émettrice de l’emprunt, le souscripteur, ou l’obligataire devient
son créancier.

3.3- Les produits dérivés

Le terme de produits dérivés désigne les instruments financiers dont


la valeur dérive de celle d’un autre instrument que l’on appelle un sous-
jacent. Ces sous-jacent sont des taux d’intérêt des devises, des actions,
des indices boursiers ou des marchandises. Le cours d’un produit dérivé est
fonction du cours du sous-jacent .Les produits dérivés comprennent pour
l’essentiel contrat à terme (futurs), les contrats d’échange (swaps) et
contrats d’option.

3.4- Les titres hybrides

Les titres hybrides sont des produits financiers qui mélangent les
caractéristiques des capitaux propres et des titres de dettes.

Section 4 : Les acteurs du marché financier

Le marché du capital étant le lieu ou se rencontrent l’offre de capitaux,


proposée par les investisseurs et la demande qui émane des émetteurs, on

6
peut dans un premier temps classer les acteurs des marchés de capitaux en
trois grandes catégories : - Les émetteurs
-Les
investisseurs -
Les intermédiaires

4.1- Les émetteurs

Les émetteurs sont les agents publics ou privés, en quête de ressources


destinées à financer leur investissements : les entreprises, les états, les
collectivités locales.

4.2- Les investisseurs

4.2.1- Les particuliers


Ils sont en fait massivement partie prenante dans
l’investissement sur les marchés, mais de façon indirecte via les
assurances-vie et les plans d’épargne d’entreprise.
4.2.2- Les
investisseurs institutionnels Le
terme investisseur institutionnel désignent tous les organismes
collecteurs d’épargne qui placent l’épargne collectée sur les marchés
de capitaux tout en promettant aux épargnants un retour sur leur
investissement à plus ou moins long terme.
4.2.3- Les
entreprises Les
entreprises bien que principalement demandeuses de capital
interviennent aussi entant qu’investisseurs. Dès qu’elle a atteint une
taille moyenne, une entreprise trouvera un intérêt à prendre des
participations dans d’autres entreprises ou domaine d’activité voisin
ou complémentaire du sien, ces prises de participation s’inscrivent
dans la logique d’ensemble du métier de base de l’entreprise.
4.2.4- Les banques
Les banques d’investissement offrent une gamme
de services spécialisés et souvent sur mesure aux entreprises et aux
investisseurs institutionnels.

4.3- Les intermédiaires

CHAPITRE II :

7
Section 1 : Généralités sur la bourse

1.1- Historique de la bourse

Avant le marché financier, il y’a eu la bourse. La bourse est le terme


courant par le quel on désigne un marché réglementé. La bourse des
valeurs est un marché officiel ou se négocie des valeurs mobilières,
actions, obligations.La bourse est une institution très ancienne .Les
Romains avaient déjà organisé un marché d’effets de commerce et de
devises. Au moyen âge à Bruge, en Belgique un marché des échanges se
tenait dans l’hôtel de la famille Van der Burse.C’est de là que vient le terme
de bourse. L’hôtel particulier de cette famille tient le rôle de première
bourse de la ville au 14ème siècle. En France le 1er marché organisé apparait
à Lyon dès 1595.

1.2- Définition

La bourse est un marché financier ou se vendent et s’achètent des


instruments financiers (actions, obligations…), c’est l’une des sources de
financement de l’économie. Elle permet aux sociétés privées et
publiques, aux collectivités locales et a l’état de se procurer des fonds pour
financer leurs investissements en faisant appel aux épargnes.

1.3- L’importance de la bourse dans l’économie

La bourse est le marché des valeurs mobilières, cette institution


répond à première nécessité fondamentale de la vie économique dans un
système fondé sur la libre entreprise, elle a pour émission d’assurer le
financement de l’économie par la vie de l’appel public à l’épargne, elle
établie un moyen dans le financement de l’économie national, elle est aussi
un marché des titres ou les opérations s’échangent principalement des
actions et des obligations.

Les mécanismes de la bourse se développent autour de 4 rôles


essentiels :

L’orientation de l’épargne

La bourse est l’une des sources de financement de l’économie. Elle permet


aux entreprises privées et publiques, aux collectivités locales et l’état de se

8
procurer des fonds pour financer leurs investissements en faisant appel aux
épargnants.

Un moyen de financement pour les entreprises et les collectivités


locales

Les sociétés privées et publiques qui peuvent être les émetteurs font
appel à la bourse par ce qu’elles ont besoin de capitaux pour financer leurs
investissements le but est de rassembler les fonds d’une masse d’épargne
afin de créer et de développer les entreprises et seul la société par action
qui constitue un mécanisme plus efficace et permet également d’assurer le
financement de l’économie.

Permet la mobilité des capitaux

C’est la bourse qui permet à ceux qui veulent sortir du placement qui
au contraire souhaitent investir leur argent de le faire afin qu’il y’ ait une
liquidité des placements en actions et obligations.

Un lieu de rencontre irremplaçable

La bourse n’est pas qu’un lieu de spéculation, car elle a avant tout un
rôle économique de premier ordre. Pour se financer, les entreprises ont
deux solutions : -soit emprunter de l’argent
-soit émettre des actions
Lorsqu’elle choisit cette
deuxième solution, elles ont besoin de pouvoir, rencontrer les investisseurs,
leurs vendeurs, leurs projets et c’est pour cette raison que la bourse existe

Section 2 : La bourse américaine

2.1- Historique

Le New York stock exchange (NYSE), ou la bourse de New York est la


plus grande des bourses mondiales .On l’appelle souvent « WALL STREET ».

Son origine remonte à la signature, par 24 agents de change de New York


le 17 mai 1792 d’une convention dite « l’accord de Buttonwood », c’est à
dire des plateaux, du nom de l’arbre (Buttonwood tree en Anglais) sous
lequel ils avaient l’habitude de se réunir, situé à l’emplacement de l’actuel
G8, WALL STREET. En 1863, la
bourse New Yorkaise prend officiellement le nom de New York stock
9
exchange entre le 24 octobre et le 29 octobre 1929. Cet évènement marque
le début de la grande dépression, la plus grande crise économique du 20 ème
siècle. Les jours clés du krach ont hérité de
surnoms distincts. Le 24 octobre est appelé jeudi
noir, le 29 octobre est le mardi noir. Le 31 octobre 1938,
les dirigeants du NYSE déploient un programme pour améliorer la protection
des investisseurs et regagner la confiance des épargnants.

2.2- Les différents marchés de New York

Le marché américain est composé de plusieurs places financières


(NYSE, NASDAQ, AMEX).Chacune de ces places a une spécificité propre et
accueille des sociétés de caractéristique diverses.
Par exemple : le NASDAQ est destiné à des valeurs
de croissance, le NYSE est quant à lui réservé à des valeurs de plus grosses
capitalisations.

Les différents marchés américains peuvent être regroupés en trois grandes


catégories :

Le 1er marché (First market)


Ce marché concerne les opérations réalisées en bourse .Il
regroupe la bourse de New York (NYSE), l’américain stock exchange (AMEX)
et les différentes bourses régionales (pacific, boston, chicago…)

Le New York stock exchange (NYSE)


Le New York stock exchange est la plus importante et la plus
ancienne des bourses américaines il exerce une influence notaire sur les
places boursières du monde entier. Ce marché est à l’instar du
premier marché de la bourse de Paris, réservé aux sociétés ayant les plus
fortes capitalisations des Etats-Unis. Ainsi des valeurs de renommée
internationale, implantées dans le monde entier et issues de secteurs divers
telles que Général motors,ford,Américan Express, Coca cola, Hew lett,
Packard sont cotées sur ce marché.

Les conditions d’introduction sont assez rigides, les sociétés doivent :


- être bénéficiaires au cours des trois dernières années
avec un minimum de 6 ,5 millions de dollars sur 3ans ou 2 ,5 de la
dernière année. - Avoir placé dans le
public, préalablement à l’introduction au moins 1100000 titres pour un

10
volume minimum de 9millions de dollars avec au moins 2000
actionnaires de 100 actions au plus.
- Les actions ont des règles de « maintenance » moins
rigides. -Les sociétés peuvent être suspendues si elles
ne respectent pas les deux règles de suivantes :
-1200 détenteurs d’au moins
100 titres. - De 600000 actions
dans le public pour une valeur de 2 ,5 millions de dollars.

Le second marché (second market)

Le marché concerne les opérations hors bourse.


L’AMEX (l’American stock exchange) est le second marché New
Yorkais. Il est le plus important d’actions après le NYSE .Avant 1976
aucune valeur ne pouvait être cotée en même temps sur le NYSE et
l’AMEX. Cette règle a été changée et un certain nombre de valeurs se
sont retrouvées sur les deux marchés.

L’AMEX a fait un effort pour s’ouvrir aux marchés extérieurs en cotant


des valeurs étrangères. Cette ouverture vers l’international a été en
grande partie initiée à cause de la forte concurrence de NYSE et de
NASDAQ. -les critères d admissions
des sociétés sur l’AMEX sont moins rigoureux que sur le NYSE.C’est
pourquoi on trouva sur l’AMEX des sociétés plus petites mais aussi plus
dynamiques qu’à WALL STREET.
Les conditions d’introduction sont moins rigoureuses que sur NYSE.
Ce sont en général
-Un bénéfice avant impôt de 750000 dollars la
dernière année fiscale ou au cours des 2 ou 3 années précédentes :
-Un flottant d’au moins
500000 titres représentant une valeur minimum de 4millions de dollars
pour 800 actionnaires. Mais autre
différence avec le NYSE, l’AMEX accepte des introductions des sociétés
sans bénéfice à condition que la société ait au moins trois ans
d’existence une valeur minimum de 15 millions de dollars, 400
porteurs de titres et des transactions journalières moyennes d’au
moins 200 titres.

11
Les troisième et quatrième marchés (Third and fourth
market)

L’absence de monopole sur les marchés officiels à incité des


opérateurs à créer des marchés libres en dehors des deux marchés de
New York qui disposent donc de règlementations très allégées.

Le third market
Le third market est une première tentative créée pour
« tourner » le monopole de fait qui existait sur les marchés officiels.Il
consiste à assurer des échanges de blocs et à les dépouiller ensuite
sur un marché officiel.

Le fourth market
Le fourth market représente la première tentative
américaine pour informatiser le marché des grandes valeurs comme
ceux de Londres ou Paris. Il inclut une série d’opérateurs qui
permettent à leurs adhérents de négocier sur écran c'est-à-dire
directement entre eux des blocs de titres sans passer sans passer par
les marchés officiels.

2.3- Les indices boursiers américains

DOW JONES

C’est l’indice de référence du premier marché mondial, la bourse de


New York. L’indice DOW JONES se compose des 30 plus grosses
capitalisations américaines (Blue chips) qui sont les 30 principales
valeurs de la bourse de New York. Son calcul est très
simple, il n’ya pas de pondération et chaque valeur composant cet
indice a la même représentativité à l’intérieur de Dow Jones .Il reflète
essentiellement l’évolution des valeurs industrielles. L’évolution du
Dow Jones est observée par tous les investisseurs car son importance
est telle dans l’économie internationale qu’il donne souvent le ton aux
autres places financières.

Dow Jones (stoxx) : trois places boursières européennes (Paris,


francfort et zurich) se sont associées au groupe de presse américain
Dow Jones .Pour lancer le 26 fevrier 1998 une famille de 4 indices
européens .Le stoxx et l’Euro stoxx comprennent respectivement 655
12
valeurs des 16 pays de l’europe occidentale et 325 sociétés des 11
pays de la zone euro.

NASDAQ : (National Association of Securities Dealers Automated


quotations) crée en 1971, élaboré par NASDA (national security
Dealers Association).Il était alors le premier marché électronique
d’instruments financiers à ouvrir dans le monde.

Section 3 : La bourse Allemande

3.1- Historique

La première bourse des changes fut ouverte à francfort en 1402.


Les premières transactions portaient surtout sur les
lettres de change. En 1585 commence le commerce des
actions, puis vers la fin du 18ème siècle siècle celui des obligations .les
Banquiers les plus actifs sur ces marchés furent les frères Bethmann et
Rothschild .Les premières actions négociées à francfort furent celles de
la banque nationale d’Autriche.Au 19ème siècle Francfort occupait une
place importante en matière d’arbitrage international et de placement
des émissions étrangères du fait de ses liaisons avec les pays
étrangers.Avant la première Guerre mondiale, la cote Francfort
comptait déjà 388 obligations et 51 actions étrangères.
Francfort est la 3ème place d’europe après Londres et Paris.

3.2- Organisation de la bourse de francfort

3.2.1- Les différentes bourses

IL existe 8 bourses en Allemagne qui sont Francfort, Brème, Hambourg,


Berlin, Bussldorf, Hanovre, Munich et Stuttgart.

3.2.2- Le cadre règlementaire

-Le conseil des gouverneurs : est responsable de la gestion de


chaque Bourse .IL est composé de 22 membres élus pour 3 ans. Ce
conseil établit les règles d’admission à la bourse, les procédures, les
conditions de négociations, nomme les directeurs de la bourse.
-Le bureau
d’admission à la cote (Zuhassung Stelle) : est composé de 20 à 24
membres .La moitié de ces nombres sont nommés pour 3ans par la

13
chambre d’industrie et de commerce, l’autre moitié par le conseil des
gouverneurs .Il décide l’admission des sociétés à la cote officielle.
-Le comité
d’admission à la cote (Zulassungsausscluss) : est composé de
membres nommés par le conseil des gouverneurs .Il est responsable
de l’admission sur les marchés réglementés.

Il y a un tribunal d’arbitrage dont la mission est de juger des différents


sur les transactions conclues entre les usages de la bourse.
La coordination des bourses est assurée par la
chambre syndicale allemande des bourses (Arbeitsgemeinschaft des
deutscheuwert papier borsen)

SCHEMA RECAPITULATIF DE L ORGANISATION GENERALE

Kursmaklers institutions financières Freimaklers


employés
( Brokers officiels) (courtiers
indépendants)

Conseil des
Gouverneurs

Bureau des admissions Comités d’admissions à la


cote

Direction

3.2.3- Les différents intermédiaires

 Les KURSMAKLERS ou BROKERS officiels : agissent pour le


compte de leurs clients et peuvent, sous certaines conditions agir
pour leur propre compte. Ils sont nommés par les bourses et
déterminent officiellement les cours des titres.
14
 Les FREI MAK LERS ou Brokers non officiels
indépendants : agissent entant qu’intermédiaires pour des
transactions sur tous les titres mais ils ne déterminent pas les
prix.
 Les banques : qui sont supervisées par l’office fédéral de
surveillance des banques.

3.2.4- Le contrôle du marché

La surveillance boursière en Allemagne n’est pas centralisée.

Elle repose sur :


- le contrôle des commissaires d’état des Lander. Ceux-ci
sont compétents sur les places boursières régionales.
- Le contrôle des opérateurs en
bourse par l’office fédéral à contrôle bancaire.
- La gestion
autonome des différentes bourses

3.3- Les différents marchés de la bourse de Francfort

Il existe 3 marchés :
- la cote officielle
- le second marché
- le marché hors cote

3.3.1- La cote officielle (AMTLICHER WERT PAPIER-HANDEL)

Ce marché est réservé aux grandes sociétés et aux sociétés


moyennes .Pour être admise sur le marché officiel, la société doit
présenter sa demande avec un établissement financier agrée.
Lorsqu’une société est
cotée, elle doit respecter certaines obligations de publicité : rapports
intermédiaires, évènements importants modifications des statuts…etc.

3.3.2- Le second marché (GEREGELTER MARKET)

15
Il a été crée en 1987, il accueille des petites entreprises et il jouit d’un
intérêt croissant.

3.3.3- Le marché hors cote (FREIMARKT)

Il n est soumis à aucune obligation légale particulière. L’admission est


contrôlée et doit être accordée par les autorités boursières locales sur
demande d’un établissement financier agée, il n’y a pas de montant
minimum requis pour le capital.

3.3- L’indice de la bourse de francfort (DAX 30)

DAX 30 : il inclut 30 valeurs représentant environ 70 pour cent de la


capitalisation totale et 80 pour cent des transactions sur les actions sur
la place de francfort. Comme le CAC 40, c’est un indice de
capitalisation, mais à dividendes réinvestis. A la différence des autres
indices, il est donc ajusté pour tenir compte des dividendes versés par
les sociétés qui la composent.
L’hypothèse étant que le montant de ces dividendes est
immédiatement réinvesti. La base de 1000 points, date du 01 /01/1989

Description : la bourse de francfort est administrée par Deutsche Borse


AG. C’est une des plus grandes bourses du monde.
Elle domine les activités boursières allemandes et traite, à elle
seule un tier des transactions en actions européennes.
L’indice principal de la bourse de francfort est le DAX.

16
Conclusion

La bourse joue un rôle très important dans l’économie nationale, compte


tenue de la nature et le volume des transactions qui s’effectuent
quotidiennement. Entant qu’instrument de placement,
elle permet aux particuliers de venir les associer des plus grandes
entreprises privées industrielles et commerciales par le biais des actions,
elle permet aussi de devenir les créanciers de ces sociétés et de
collectivités publiques comme l’état et les grandes entreprises nationales
en achetant des obligations. La bourse facilite
donc le développement des entreprises créatrices de valeur ajoutée et donc
de richesse .La présence d’une bourse dans un pays est un signe que
l’économie existe à travers la présence d’entreprises productrices de biens
et de services, le fait que ces derniers soient cotés la bourse à être
compétitives et performantes et donc créatrice d’emploi.

17
BIBLIOGRAPHIE

 Daniel Arnould : « la bourse et les produits boursiers », Editions


Ellipses, 2004
 J. PEYRAD : « les bourses européennes », Edition Vuibert, 1992
 J.J.PERQUEL : « les bourses américaines », Edition Vuibert, 1990
 HENRI BOURACHOT, GILLES RENOUARD, JEAN-LUC RETTEL : « 100
fiches pour comprendre la bourse et les marchés financiers », Edition
BREAL, 2006
 JEAN- YVESCAPUL, OLIVIER GARNIER : « Dictionnaire d’économie et des
sciences sociales », Edition HATIE ,2005
 J PEYRARD : « La bourse », Edition VUIBERT, 1995
 BERTRAND JACQUILLAT : « l’introduction en bourse », Edition Presses
universitaires de France, 1994

SITE WEB :
www.nyse.com
www.oboulo.com
www.wikipépidia.com
www.mémoireonline.com

18