Vous êtes sur la page 1sur 15

02/06/2019

Chapitre III Taxe sur La


Valeur Ajoutée

Intervenant :
M. HIDANI KHALID

1 2

INTRODUCTION IV – Déductions autorisées

I - CHAMPS D’APPLICATION 1- Principe de base de la déduction

1- Définition 2- Détermination du montant de la déduction

2- Principes généraux et modalités techniques 3- Remboursement

3- Territorialité 4- Exclusion du droit à déduction

4- Opérations imposables 5- Remboursement de la TVA : La règle du butoir

5- Exonérations
V – Mécanismes des régularisations

II - Règles d’assiette 1 – Cas de variation de prorata


1 – Fait générateur 2 – Cas de cession, transfert d’un bien amortissable
2 - Détermination de la base imposable
VI – Régime d’imposition
III – Taux applicable de la TVA
1 – Modalité de déclaration
1 – Taux normale 2 – Périodicité de la déclaration
2 – Taux réduits
3 – Taux spécifique

3 4

3 4

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VII – Obligations des contribuables

1- Obligations déclaratives
2- Obligations Comptables
3- Paiement

VIII – Les sanctions

1- Sanctions communs
2- Sanctions spécifiques à la TVA

CONCLUSION

5 6

5 6

1
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA :

I- Champs d’application de la TVA :


1- Définition:

La TVA est une taxe sur le chiffre d’affaires, s’applique :


1- Définition
✓ Aux opérations de nature industrielle, commerciale, artisanale ou relevant de l’exercice
d’une profession libérale, accomplies au Maroc;
✓ aux opérations d’importation;
2- Principes généraux et modalités techniques
✓ Aux opérations effectuées par les personnes autres que l’état non-entrepreneur, agissant, à
titre habituel ou occasionnel quels que soient leur statut juridique, la forme ou la nature de leur
3- Territorialité
intervention.

La TVA est un impôt dont l’assiette est constituée par la “ valeur ajoutée ” à un produit, à chacun
4- Opérations imposables des stades de sa fabrication, jusqu’au moment où le produit parvient au consommateur final qui
supporte en définitif le montant de la taxe.

5- Exonérations en matière de TVA

7 8

7 8

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA :

I- Champs d’application de la TVA :


2- Principes généraux et modalités techniques:

1- Définition LaTVA n’est pas une charge sur l’entreprise;

Celle-ci n’est qu’un percepteur/intermediaire pour le compte de l’ État.


2- Principes généraux et modalités techniques

C’est donc le consommateur final qui support le poids total de la TVA (son montant est
inclus dans le prix de vente TTC).
3- Territorialité

4- Opérations imposables

5- Exonérations en matière de TVA

9 10

9 10

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

2- Principes généraux et modalités techniques: 2- Principes généraux et modalités techniques:

a- Exemple 1 : a- Exemple 1 :

Soit un produit X dont le prix de vente HT (TVA : 20%) est de :


TVA Facturée TVA
➢300 dh chez le producteur ; Personne au : déductible TVA due par :
du :
➢350 dh chez le grossiste, et Producteur 300*20% = 60
➢600 dh chez le détaillant (c’est le prix de vente au client). Grossiste Détaillant Produteur : 60 70 - 60 = 10
350*20% = 70
Détaillant Client Grossiste
600*20% = 120 70 120-70=50
Client final 60+10+50 = 120

11 12

11 12

2
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

2- Principes généraux et modalités techniques: 2- Principes généraux et modalités techniques:

a- Exemple 2 : a- Exemple 2 :

➢Supposons un assujetti qui supporte une TVA de 20% à l’amont sur l’acquisition de ➢ Il y a donc un BUTOIR 200 – 35= 165 dh, que le producteur ne peut pas
certaines matières premières (taux initial) et qui supporte une taxe au taux réduit (taux récupérer.
final) sur le produit fini : ➢ Ce crédit de 165 dh doit être remboursé sur demande spéciale de la part des
•Produit initial, acheté à 1000 dh et taxé à 20%, soit 200 dh de TVA ;
bénéficiaires.
•Produit fini, revendu par le même producteur à 1500 dh, soit (1500–1000) * 7% =
35 dh

13 14

13 14

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA :

I- Champs d’application de la TVA : 3 - Territorialité :

1- Définition ➢ Les principes qui gouvernent la territorialité de la TVA sont définis par l’article 88 du
CGI qui stipule qu’une opération est réputée faite au Maroc :
2- Principes généraux et modalités techniques
✓ S’il s’agit d’une vente, lorsque celle-ci est réalisée aux conditions de livraison de la
marchandises au Maroc ;
✓ S’il s’agit de toute autre opération, lorsque la prestation fournie, le service rendu,
3- Territorialité
le droit cédé ou l’objet loué sont exploités ou utilisés au Maroc .

4- Opérations imposables

5- Exonérations en matière de TVA

15 16

15 16

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

3 - Territorialité : 3 - Territorialité :

3- 1 – Les opérations imposables à la TVA : 1 - Opérations imposables obligatoirement


a- Opérations imposables par nature :
1. Opérations imposables obligatoirement :
➢ Il s’agit de toutes opérations de nature :
a-imposables
2. Opérations Opérationspar
imposables
option : par nature •Industrielle,
•Commerciale,
b- Opérations imposables par détermination
de la loi •Artisanale,
•Ou relavant des prestations de services.

17 18

17 18

3
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

3 - Territorialité : 3 - Territorialité :

1 - Opérations imposables obligatoirement 1 - Opérations imposables obligatoirement


a- Opérations imposables par nature : a- Opérations imposables par nature :

a) Les ventes et les livraison en l’état de produits importés par les commerçants b) Les opérations imposables obligatoirement, porte également sur les biens immeubles et touche les
grossistes: activités de travaux immobiliers, de lotissement et de viabilisation des terrains à bâtir et les
opérations de promotion immobilière.
▪ Ces derniers sont défini par le CGI comme: “ les commençants inscrits à l'impôt des
patentes en tant que marchand de gros, ainsi que ceux qui vendent à d’autres commerçants C) Enfin, les opérations de prestations de services, entrent également dans la catégorie des activités
revendeurs et dont le CA réalisé au cours de l’année précédente est égal ou supérieur à assujetties obligatoirement à laTVA.
2 000 000,00 dh.

19 20

19 20

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

3 - Territorialité : 3 - Territorialité :

1 - Opérations imposables obligatoirement 1 - Opérations imposables obligatoirement


a- Opérations imposables par nature : b- Opérations imposables par détermination de la loi :

L’article 89 du CGI, énumère ces prestations de service dans l’ordre :


➢Les opérations d’hébergement et/ou de vente de denrées ou de boissons à consommer  Les livraisons à soi même;
sur place ;
 Les importations .
➢Les opérations d’installations, de pose ou de réparation ;
➢Les opérations de banque, de crédit et de change ;
➢Les professions libérales ou assimilées, il s’agit des ingénieurs, des architectes, des
avocats, des conseils et experts en toute matière, des médecins, des vétérinaires, ….

21 22

21 22

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

3 - Territorialité : 3 - Territorialité :

b- Opérations imposables par détermination de la loi : b- Opérations imposables par détermination de la loi :
- Les livraisons à soi même : - Les importations :

❑ La notion de LSM est une notion propre à laTVA, ➢ La soumission des importations à la TVA vise à rétablir au niveau de la consommation l’égalité de
taxation entre les produits nationaux et les produits importés.
❑ Elle vise à rétablir au niveau de la consommation l ’égalité de taxation entre ceux qui ➢ La TVA marocaine est exigible dès lors qu’une marchandise importée franchit la frontière, même
si l’opération est réalisée par un simple particulier n’ayant pas la qualité d’assujetti. La perception est
s ’approvisionnent auprès des tiers et ceux qui fabriquent eux même les produits dont ils
assurée par la douane.
ont besoins.

❑ Sont imposables au titre de leurs LMS, par exemple:


✓ L ’entreprise qui fabrique ou assemble une machine qu’elle utilise dans ses
opérations de productions.
✓ Le carrossier qui équipe un camion ou un car qu’il utilise dans son entreprise de
transport….

23 24

23 24

4
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

3 - Territorialité : 4 - Exonérations :

2 - Opérations imposables par option :

➢ Les personnes qui exercent certaines activités normalement exonérées ou placées hors champ
d’application de la TVA peuvent - sur leur déclaration à la TVA– avoir intérêt à opter pour leur
assujettissement.
➢ Ainsi, l’article 90 du CGI, ouvre le droit d’option essentiellement aux :
1. Commerçants et les prestataires de services qui exportent directement les produits, objets,
marchandises ou services, en ce qui concerne leur CA à l’exportation ;
2. Petits fabricants et les petits propriétaires qui réalisent un CA annuel égal ou inférieur à
500.000 dh ;
3. Revendeurs en l’état de produits, autre que les produits exonérés désignés ci-dessous.

25 26

25 26

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

4 - Exonérations : 4 - Exonérations :

4 -1 – Exonérations sans droit à déduction (article 91 CGI. 2019) : 4 -1 – Exonérations sans droit à déduction :

➢ Sont exonérés de la TVA, Les ventes autrement qu’à consommer sur place, portant sur : ➢ Les ventes portant sur les appareillages spécialisés destinés aux handicapés ainsi que les
opérations de contrôle de la vue effectuées par les associations d’utilité publique au profit
✓ Le pain et ses dérivés,
de déficients visuels.
✓ Le lait,
✓ Le sucre, ➢ Les ventes portant sur :
✓ Le sel de cuisine, ✓ les tabacs,
✓ Les dattes, ✓ les journaux,
✓ Les bougies et paraffines. ✓ les publications,
✓ les livres,
✓ les timbres fiscaux,
✓ les produits de la pêche,
✓ la viande,

27 28

27 28

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

4 - Exonérations : 4 - Exonérations :

4 -1 – Exonérations sans droit à déduction : 4 -1 – Exonérations sans droit à déduction :

➢ Les ventes portant sur :


✓les bois, ➢ Les opérations réalisées par les coopératives et leurs unions légalement constituées dont
✓le charbon de bois, les statuts, le fonctionnement et les opérations sont reconnus conformes à la législation et
✓ l’huile d’olive, à la réglementation en vigueur régissant la catégorie à laquelle elles appartiennent.
✓ les papiers destinés à l’impression des journaux et périodiques ainsi qu’à l’édition, ➢ Les prestations fournies par les associations à but non lucratif reconnues d'utilité
✓ les films documentaires ou éducatifs. publique, les sociétés mutualistes ainsi que les institutions sociales des salariés constituées
et fonctionnant conformément aux dispositions du dahir n°1-57-178 du 24 joumada II
1383.

29 30

29 30

5
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

4 - Exonérations : 4 - Exonérations :

4 -2 – Exonérations avec droit à déduction (Article 92, CGI 2019) : 4 -2 – Exonérations avec droit à déduction :

➢ Sont exonérés de la TVA avec droit à déduction : ✓ les biens d'investissement à inscrire dans un compte d'immobilisation et ouvrant droit à la
déduction, acquis par les entreprises assujetties à la taxe sur la valeur ajoutée pendant une
✓ Les produits livrés et les prestations de services rendues à l’exportation ; durée de vingt quatre (36) mois à compter du début d’activité ;
✓Les marchandises ou objets placés sous les régimes suspensifs en douane ; ✓ les biens d'équipement destinés à l'enseignement privé ou à la formation professionnelle, à
✓Les engins et filet de pêche destinés aux professionnels de la pêche maritime ; inscrire dans un compte d'immobilisation, acquis par les établissements privés d'enseignement
ou de formation professionnelle, à l'exclusion des véhicules automobiles autres que ceux
✓Les engrais ;
réservés au transport scolaire collectif et aménagés spécialement à cet effet;
✓Lorsqu’ils sont destinés à usage exclusivement agricole :les tracteurs, pdts ✓ les biens d’équipement, outillages et matériels acquis par les diplômés de la formation
phytosanitaires, l’épandeur d’engrais, les charrues, les moissonneuses, les tarières,… professionnelle pendant une durée de vingt quatre (36) mois à compter du début
d’activité ;

31 32

31 32

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : I- Champ d’application de la TVA :

4 - Exonérations : 4 - Exonérations :

4 -2 – Exonérations avec droit à déduction : 4 -3 – Régime suspensif :

➢ Sont exonérés de la TVA avec droit à déduction :


➢ Les entreprises exportatrices ainsi que les entreprises bénéficiant du droit de déduction peuvent
✓les véhicules neufs acquis par les personnes physiques et destinés exclusivement à
être exploités en tant que voiture de location (taxi) ; demander la suspension de la TVA sur les marchandises, matières premières et emballages
irrécupérables, nécessaires aux opérations bénéficiant de la déduction.
✓les opérations de construction de mosquées384
▪ Le montant de cette suspension ne peut être supérieur au montant du CA réalisé au cours de
l’année écoulée et ayant bénéficié du droit à déduction.

33 34

33 34

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

I- Champ d’application de la TVA : II- Règles d’assiette :

4 - Exonérations :

4 -3 – Régime suspensif :

➢ Les entreprises exportatrices de services, peuvent également sur leur demande être autorisées à
recevoir en suspension de la TVA à l’intérieur, les produits et les services nécessaires à ces opérations
susceptibles d’ouvrir droit aux déductions et au remboursement de la TVA.
➢ Bénéficient de ce régime, les entreprises catégorisées qui remplissent les conditions prévues par
le décret pris pour l’application de la taxe sur la valeur ajoutée.

35 36

35 36

6
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

1 – Faits générateur :

Le fait générateur de la taxe peut être défini comme le fait par le quel sont réalisées les conditions
légales donnant naissance à la dette du redevable envers le trésor.
Autrement dit, c’est l’événement qui entraîne l’exigibilité de l'impôt suite à la réalisation des
conditions requises pour le paiement de l'impôt.

37 38

37 38

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

1 – Faits générateur : 1 – Faits générateur :

a – Le régime de l’encaissement :
En plus de l’exigibilité, le fait générateur détermine : Il est le fait générateur en régime du droit commun;
✓ La période au titre de laquelle le montant des opérations taxables doit faire Il est constitué par “ l’encaissement total ou partiel du prix des marchandises, des
l’objet d’une déclaration, travaux ou des services au comptant ”.
✓ Le mode d’imposition et le taux applicable,
✓ Et la date à laquelle prend naissance le droit à déduction. En cas de règlement par chèque ou par effet de commerce, le fait générateur de la TVA
est constitué par la date de l’encaissement effectif du chèque ou de l’effet par le redevable.
Au Maroc, on distingue deux régime en matière du fait générateur :
✓ Le régime de l’encaissement (Régime de droit commun); En cas de l’échanges ou de règlement par compensation, le fait générateur est constitué
✓ Le régime du débit par la livraison des marchandises ou l’exécution des services.

39 40

39 40

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

1 – Faits générateur : 1 – Faits générateur :

a – Le régime de l’encaissement : b – Le régime de débit :

En cas de LSM, le fait générateur est constitué soit par la date de livraison (biens L’article 95 du CGI, prévoit la possibilité d’opter pour le régime des débits.
meuble) soit par la date de l ’achèvement des travaux (biens immeubles). Peu importe que Le “ débit ” consiste en l’inscription de la somme due au compte client ; il intervient
généralement au moment de la facturation ».
le règlement ait lieu ou non. Toutefois, si l’encaissement est antérieur au débit, la TVA devient exigible sur le
montant des sommes encaissées (versement d’acomptes par exemple).
Les redevables ayant choisi ce régime doivent faire une déclaration écrite avant le 1er
janvier ou dans les 30 jours qui suivent le début de leurs activités pour les nouveaux
assujettis.

41 42

41 42

7
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

1 – Faits générateur : 2 – Détermination de la base imposable :

a – Le régime de débit :

Remarque :
➢ L’assiette ou la base de la TVA comprend tout ce que le vendeur ou le prestataire
encaisse ou reçoit.
▪ D’après les dispositions de l’article 121 du CGI, le fait générateur de la TVA à ➢ Ainsi, pour déterminer la base imposable il y a lieu de tenir compte de la nature des
l’importation repose sur l’opération matérielle de dédouanement en vue de la mise à la opérations imposables, soit à partir de règles générales, soit à partir de règles particulières.
consommation des marchandises importées.
▪ La TVA est exigible au déclarant en douane, au même temps que les autres droits et
taxes.

43 44

43 44

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

2 – Détermination de la base imposable : 2 – Détermination de la base imposable :

a – Eléments constitutifs de la base imposable : a – Eléments constitutifs de la base imposable :

❑ De ce fait, il faut tenir en plus de la valeur nue de la marchandise ou des services les éléments
suivants :

 Les frais de ventes : les frais de transport (vente franco), les frais d’emballages, les frais de
négociations des effets de commerces;
Les recettes accessoires : ventes des déchets neufs d’industrie, la revente d’emballages reçus
perdus et les subventions (si elles sont destinées à soutenir le prix d’un produit ou d’un
service);

Les produits financiers : en cas de vente à terme, les intérêts crédit font partie intégrante du
prix de vente imposable.

45 46

45 46

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

II- Règles d’assiette : II- Règles d’assiette :

2 – Détermination de la base imposable : 2 – Détermination de la base imposable :

a – Eléments constitutifs de la base imposable : a – Eléments constitutifs de la base imposable :


Exemple 1: Exemple 2:

➢ Un commerçant en gros de vestes, effectue une vente “ franco ” (livrée à domicile) se ➢ Un commerçant grossiste, à Casablanca, a conclu un contrat avec une entreprise qui
décomposant comme suit : siège à Agadir. Après livraison sa facture se présente ainsi :
Marchandises ………………………..…70000 dh
Montant initial………………………………….…….500000 dh
Transport………………………………. 500 dh
Transport réglé à CTM pour le compte du client…850 dh
Intérêts pour paiement dans 3 mois…..90 dh
Remise de 2 %…………………………………....……10000 dh
Remise de 5 %…………………………..3500 dh

47 48

47 48

8
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

III- Taux applicable de la TVA : III- Taux applicable de la TVA :

1 – Taux normale :

La liquidation de la TVA consiste à calculer très exactement le montant d’impôt dû par


l’assujetti en appliquant un taux (ou un tarif) à la base imposable. ➢ Taux normal de 20 % est le taux de droit commun. Il s’applique à toutes les opérations
imposables pour lesquelles un autre taux n’est pas expressément prévu par la loi ou qui ne
Les dispositions légales du CGI, fixent le tarif de la taxe en appliquant soit des taux ad– sont pas exonérées.
valorem, soit des taux spécifiques.

49 50

49 50

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

III- Taux applicable de la TVA : III- Taux applicable de la TVA :

2 – Taux réduits : 3 – Taux spécifique :

Les ventes et livraisons autrement qu’à consommer sur place, portant sur les vins et
➢ Sont soumis au taux réduit de 7 % avec droit à déduction : Article 99.1 les boissons alcoolisées, sont soumises à laTVA au tarif de 100 dh par hectolitre.
Les livraisons et les ventes de tous ouvrages ou articles, autres que les outils, composés
➢ Sont soumis au taux réduit de 10 % avec droit à déduction : Article 99.2 en tout ou en partie d’or, de platine ou d’argent sont soumises à la TVA fixée à 4 dh par
gramme d’or et de platine et à 0,05dh par gramme d’argent.
➢ Sont soumis au taux réduit de 14 % avec droit à déduction : Article 99.3

51 52

51 52

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

1 – Principe de base de la déduction : 1 – Principe de base de la déduction :

Le principe fondamental sur lequel repose tout le système de la TVA est que la taxe qui a A partir de la date de règlement des factures ou mémoires et par conséquent de la taxe,
grevé les éléments du prix d’une opération imposable (taxe d’amont), est déductible de la le délai d’un mois nécessaire pour opérer la déduction commence à courir.
TVA applicable à cette opération (taxe d’aval). La condition du décalage d’un mois est exigée pour les seuls biens et services autres que
Ainsi, toute TVA facturée à l’entreprise, ouvre droit à déduction. les immobilisations .
L’article 101 du CGI stipule « Le droit à déduction prend naissance à l’expiration du Pour les biens immobilisables, la déduction est opérée au titre du mois au cours duquel
mois qui suit celui de l’établissement des quittances de douanes ou de paiement partiel ou est intervenu le fait générateur de la taxe déductible (livraison d’une machine par
intégral des factures ou mémoires établis au nom du bénéficiaire ». exemple).

53 54

53 54

9
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

2 – Modalités d’application de la déduction : 3 – Remboursements (Article 103 di CGI 2019):

C’est par voie d’imputation que doit s’opérer la récupération de la taxe déductible ➢ Sauf dans les cas énumérés aux 1°, 2° et 3° ci-dessous, le crédit de taxe ne peut aboutir à un
mentionnée sur la déclaration de l’assujetti. ainsi : remboursement, même partiel, de la taxe ayant grevé une opération déterminée:
1° Dans le cas d'opérations réalisées sous le bénéfice des exonérations ou du régime suspensif ,
TVA due (M) = TVA facturée (M) – (TVA récupérable/IMM (M) + TVA si le volume de la taxe due ne permet pas l'imputation intégrale de la taxe, le surplus est
récupérable/B&S)-Crédit de TVA remboursé dans les conditions et selon les modalités définies par voie réglementaire.
Si le solde est positif, le montant est versé à la perception ; 2° Dans le cas de cessation d'activité taxable, le crédit de taxe résultant de l'application des
dispositions relatives aux modalités de déductions est remboursé dans les conditions et
S’il est négatif, il constitue un crédit d’impôt qui sera reporter sur la TVA des mois selon les modalités fixées par voie réglementaire.
suivants jusqu’à épuisement, sans limitation de délai. 3° Les entreprises assujetties qui ont acquitté la taxe à l’occasion de l’importation ou de
l’acquisition locale des biens, bénéficient du droit au remboursement selon les
modalités prévues par voie réglementaire.

55 56

55 56

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

3 – Remboursements : 4 – Détermination du montant de la déduction :

➢ Sauf dans les cas énumérés aux 1°, 2° et 3° ci-dessous, le crédit de taxe ne peut aboutir à un
remboursement, même partiel, de la taxe ayant grevé une opération déterminée: Ayant précisé le droit à déduction, ainsi que les conditions de son exercice, il convient
maintenant de préciser les modalités de calcul de laTVA déductible.
4° Les entreprises de crédit bail (leasing) bénéficient du droit au remboursement relatif au Ainsi, les redevables qui exercent des activités exonérées, mais bénéficient du droit à
crédit de taxe déductible non imputable selon les modalités prévues par voie réglementaire. déduction, sont considérés comme des assujettis à 100%.
Quant aux assujettis partiels –qui effectuent concurremment des opérations taxables et
5° Les remboursement de taxe prévus au 1°,2°,3° et 4° ci-dessus sont liquidés dans un délai des opérations exonérées (sans droit à déduction) ou situées hors champ d’application– un
maximum de trois (3) mois à partir de la date de dépôt de la demande. pourcentage général de déduction (appelé «prorata») est déterminé en fonction des
opérations passibles de la TVA.
6° Les remboursements sont liquidés dans la limite du montant de la taxe sur la valeur ajoutée
calculée fictivement sur la base du chiffre d’affaires déclaré pour la période considérée, au titre
des opérations réalisées sous le bénéfice des exonérations et suspensions prévues.

57 58

57 58

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

4 – Détermination du montant de la déduction : 4 – Détermination du montant de la déduction :

Le prorata est un pourcentage qui résulte du rapport existant entre le montant annuel Au dénominateur du prorata on trouve les CA suivants :
des recettes afférentes à des opérations ouvrant droit à déduction et le montant annuel des
recettes afférentes à l’ensemble des opération réalisées, c-à-d le CA total de l’année. +Le total du numérateur
Au numérateur du prorata on trouve les CA suivants : +Les recettes exonérées sans droit à déduction
+ Le montant du CA soumis à la TVA +Les recettes provenant des opérations placées hors champ d’application
+ Les recettes des opérations exonérées avec droit à déduction de la TVA.
augmentées fictivement de la TVA correspondant (TVA dont le paiement n’est
pas exigible).
+ Les recettes provenant des opérations faites en régime suspensif,
augmentées de la TVA fictive correspondante

59 60

59 60

10
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

4 – Détermination du montant de la déduction : 5 – Exclusion du droit à déduction :

Exemple d’application:
En plus, le CGI dans son article 106 prévoit les exclusions suivantes :
➢ Un assujetti «partiel » dont les recettes de l’année considérée se présentent comme ✓ Les biens, produits, matières et services non utilisés pour les besoins de
suit : l’exploitation ;
✓ Les immeubles et locaux non liés à l’exploitation ;
+ Opérations ouvrant droit à déduction : 30 000 000 ✓ Les véhicules de transport de personnes, à l’exclusion de ceux utilisés pour les
+ Ensemble des opérations (ouvrant droit ou non déductible) : 40 000 000 besoins du transport public ou du transport collectif du personnel des entreprises;
P = 30000000/40000000 = 0.75 = 75%
➢ Si l’intéressé acquiert, au cours de la dite année, une immobilisation grevée d’une TVA ✓ Les achats et prestations revêtant un caractère de libéralité ;
de 12000 dh. La fraction déductible de cette taxe sera de : 12000 * 75% = 9000 dh
✓ Les frais de mission, de réception ou de représentation ;

61 62

61 62

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : IV- Les déductions autorisées :

5 – Exclusion du droit à déduction : 6 – Le remboursement de la TVA : la règle du butoir :

En plus, le CGI dans son article 106 prévoit les exclusions suivantes : En matière de déduction le régime normal est l’imputation. toutefois, certaines
✓ Les produits pétroliers non utilisés comme combustibles ; matières premiers ou agents de entreprises disposent d’un crédit de taxe qu’elles ne peuvent imputer et se trouve en
fabrication à l’exclusion du gasoil utilisé par les véhicules affectés au transport routier de
situation de butoir.
voyageurs et de marchandises, ainsi que le gazoil utilisé pour les besoins du transport routier
des marchandises par les assujettis pour leur compte et par leurs moyens.
Le remboursement constitue une dérogation à la règle de droit commun qui est celle du
report de crédit.

63 64

63 64

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

IV- Les déductions autorisées : V- Le mécanisme des régularisations :

6 – Le remboursement de la TVA : la règle du butoir :


➢ La révision des déductions initialement admises est désignée sous le nom de la
➢ Le remboursement de laTVA n’est pas automatique; régularisation.

➢ Il est subordonné à l’établissement d’une demande écrite et à la justification du droit au ➢ Elle peut se traduire soit par un reversement de taxe, soit par une déduction
remboursement par la production de documents établissant que les achats ont été grevé de complémentaire.
la taxe, soit à l’intérieur, soit à l’importation.

65 66

65 66

11
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

V- Le mécanisme des régularisations : V- Le mécanisme des régularisations :

1 – Régularisation en cas de variation de prorata : 1 – Régularisation en cas de variation de prorata :

En cas de variation positive:


➢ Le prorata est calculé pour une année,
➢ Il peut varier d’une année à l’autre, Le calcul est effectué à partir de la différence entre le montant de la déduction calculée
➢ La déduction pratiquée lors de l’acquisition d’une immobilisation sur la base du prorata sur la base du prorata dégagé à la fin de l’année considérée et le montant de la déduction
de l’année correspondante (prorata initial) est susceptible de donner lieu à régularisation initiale.
lorsque, au cours d’une année ultérieure comprise dans une certaines période, le prorata
subit une variation positive (augmentation) ou négative (diminution) de plus de 5 points. La déduction complémentaire est égale au 1/5 de la différence entre le prorata initial et
le prorata dégagé à la fin de l’exercice.

Autrement dit la déduction complémentaire est égale au 1/5 de la différence entre la


déduction calculée au prorata réel et la déduction calculée au prorata initial.

67 68

67 68

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

V- Le mécanisme des régularisations : V- Le mécanisme des régularisations :

1 – Régularisation en cas de variation de prorata : 1 – Régularisation en cas de variation de prorata :

En cas de variation négative:


Application :
Le reversement est égal au 1/5 de la différence entre la déduction initiale et la
déduction calculée sur la base du pourcentage de la fin de l’année considérée.

69 70

69 70

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

V- Le mécanisme des régularisations : V- Le mécanisme des régularisations :

1 – Régularisation en cas de variation de prorata : 1 – Régularisation en cas de variation de prorata :

1er Régularisation (variation positive) : 1er Régularisation (variation positive) :

71 72

71 72

12
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

V- Le mécanisme des régularisations : V- Le mécanisme des régularisations :

1 – Régularisation en cas de variation de prorata : 1 – Régularisation en cas de variation de prorata :

2ème Régularisation (variation négative) : 2ème Régularisation (variation négative) :

73 74

73 74

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

V- Le mécanisme des régularisations : VI- Les Régimes d’imposition :

1 – Régularisation en cas de variation de prorata : 1 – Modalités de déclaration :

2ème Régularisation (variation négative) : A partir du moment où l’encaissement, total ou partiel, est réalisé ou au moment du
débit (en cas d’option) l’assujetti doit faire face à ses obligations fiscales.
Ces dernières commencent par une déclaration et se terminent par le paiement.

75 76

75 76

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VI- Les Régimes d’imposition : VI- Les Régimes d’imposition :

1 – Modalités de déclaration : 1 – Modalités de déclaration :

1 – 1 – Sous le régime de la déclaration mensuelle :

Ainsi, l’imposition des redevables à laTVA s’effectue soit : ➢ Sont obligatoirement imposés à ce régime :
✓ D’une part les redevables dont le CA taxable réalisé au cours de l’année écoulée
➢Sous le régime de la déclaration mensuelle: atteint ou dépasse 1.000.000 dh,

➢Sous le régime de la déclaration trimestrielle: ✓ Et d’autre part les personnes n’ayant pas d’établissement au Maroc et y effectuant
des opérations imposables

➢ L’article 108 du CGI, donne la possibilité aux assujettis imposés sous le régime de la
déclaration trimestrielle, d’opter pour la déclaration mensuelle à condition d’en faire la
demande avant le 31 janvier auprès du service local des taxes sur le CA dont dépend le
redevable.

77 78

77 78

13
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VI- Les Régimes d’imposition : VII- Obligations des contribuables :

1 – Modalités de déclaration : 1 – Obligations déclaratives :

1 – 2 – Sous le régime de la déclaration trimestrielle : 1 – 1 – Déclaration d’existence, mensuelle, et trimestrielle :

Sont assujettis à ce régime : Toute personne assujettie à la TVA, doit souscrire au service local des impôts dont elle
✓ Les redevables dont le CA taxable réalisé au cours de l’exercice écoulé est dépend, la déclaration d’existence.
inférieur à 1.000.000 dh. Les contribuables imposés sous le régime de la déclaration mensuelle sont tenus de
✓ Les redevables exploitant des établissements saisonniers, ainsi que ceux exerçant déposer avant l’expiration de chaque mois auprès du receveur de l’administration fiscale,
une activité périodique ou effectuant des opérations occasionnelles. une déclaration du chiffre d’affaires réalisé au cours du mois précédent et verser, en même
✓ Les nouveaux redevables pour la période de l’année civile en cours. temps, la taxe correspondante.
Les contribuables imposés sous le régime de la déclaration trimestrielle doivent déposer,
avant l’expiration du premier mois de chaque trimestre, une déclaration du CA réalisé au
cours du trimestre écoulé et verser, en même temps, la taxe correspondante.

79 80

79 80

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VII- Obligations des contribuables : VII- Obligations des contribuables :

1 – Obligations déclaratives : 1 – Obligations déclaratives :

1 – 2 . Déclaration du prorata : 1 – 3 . Déclaration de cession, de cessation et de transformation de


la forme juridique de l’entreprise :
Les assujettis effectuant concurremment des opérations taxables et des opérations situées en
dehors du champs d’application de la taxe ou exonérées, sont tenus de déposer avant le 1er avril au Tout contribuable qui cède son entreprise, en cesse l'exploitation, ou en transforme sa
service local des impôts dont ils dépendent une déclaration du prorata établie sur ou d’après un
forme juridique, doit fournir dans les trente (30) jours qui suivent la date de cession, de
imprimé-modèle de l’administration.
Cette déclaration doit contenir les mentions suivantes: cessation ou de transformation de forme, une déclaration contenant les indications
nécessaires à la liquidation de la taxe due jusqu'à cette date et à la régularisation des
✓ Le prorata de déduction appliquée pendant l’année en-cours et les éléments globaux déductions.
utilisés pour la détermination de ce prorata; La taxe due est exigible dans le délai précité.
✓ Le prix d’achat ou de revient TTC de l’ensemble des biens inscrits dans un compte
d’immobilisations acquis au cours de l’année précédente, ainsi que la taxe y afférente.

81 82

81 82

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VII- Obligations des contribuables : VII- Obligations des contribuables :

2 – Obligations comptables : 2 – Obligations comptables :

2 – 1 . Règles comptables : 2 – 2 . Facturation :

➢ La gestion de la TVA a pour support essentiel la tenue d’une comptabilité par les la déduction de la TVA est subordonnée à la possession par les assujettis d’une facture.
assujettis, leur permettant de justifier les opérations, imposables ou non, qu’ils effectuent. Cette dernière doit être établie selon une forme bien déterminée.
➢ Les contribuables sont tenus d’établir, à la fin de chaque exercice comptable, des Toute personne qui mentionne la taxe sur les factures qu’elle établit en est
inventaires détaillés, en quantités et en valeurs, des marchandises, des produits divers, des personnellement redevable du seul fait de sa facturation.
emballages ainsi que des matières consommables qu’ils achètent en vue de la revente ou
pour les besoins de l’exploitation.
➢ D’une manière générale, la comptabilité doit permettre au redevable de fournir
l’ensemble des renseignements demandés.

83 84

83 84

14
02/06/2019

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée

VII- Obligations des contribuables : VIII- Les Sanctions applicables :

3 – Le Paiement : 1 – Les sanctions communs :

Le paiement de la taxe intervient au moment même du dépôt ou de l’envoi de la ➢ Est passible d'une amende de mille (1.000) dirhams, le contribuable qui ne dépose pas,
déclaration. dans le délai prescrit, la déclaration d'existence, ou qui dépose une déclaration inexacte.
➢ Est passible d'une amende de cinq cents (500) dirhams, tout contribuable qui, n’avise
Les redevables peuvent se libérer de l'impôt selon l’une ou l’autre des modalités pas l’administration fiscale du transfert de son siège social ou de son domicile fiscale.
suivantes : ➢ Ces amendes sont émises par voie de rôle.
➢ En cas de dépôt tardif d’une déclaration de TVA due :
Numéraire, chèque bancaire barré, un virement postal ou un mandat établi à
✓ Majoration de 15% (qui peut être porté à 100% en cas de mauvaise foi ou cas de
l’ordre du percepteur.
dissimulation);
✓ Pénalité de 10%
✓ Majoration de retard 5%
✓ Majoration de 0,5% chaque mois ou fraction de Mois.

85 86

85 86

Chapitre III : Taxe sur la Valeur Ajoutée Maîtriser La TVA

VIII- Les Sanctions applicables :

2 – Les sanctions spécifiques à la TVA :

➢ Lorsque la déclaration de TVA (Mensuelle ou semestrielle) est déposée en dehors des délais
prescrits, mais ne comportant pas de taxe à payer ni de crédit de taxe, le contribuable est passible
d’une amende de cinq cents (500) dirhams.
➢ Lorsque la déclaration visée ci-dessus est déposée en dehors du délai prescrit, mais comporte un
crédit de taxe, ledit crédit est réduit de 15%.

➢ Une amende de cinq cents (500) dirhams est applicable à l’assujetti lorsque la déclaration du
prorata visée ci-dessus n’est pas déposée dans le délai légal.

87 88

87 88

Maîtriser La TVA

89

89

15