Vous êtes sur la page 1sur 4

EXTRAITS ET CITATIONS POUR LE DIMANCHE

Le pardon

A la suite d’une humiliation, d’une injustice, d’une calomnie, le ressentiment ou la rancœur


sont quelquefois tellement forts. C’est un vrai bouillonnement dans la poitrine, une tempête dans
le cœur. Comment apaiser tout cela ? Il faut empêcher sa volonté d’y consentir, dire de toute sa
volonté : « Je ne veux pas, non, je n’approuve pas ces sentiments de vengeance qui sont en moi et
qui, malgré moi, montent à l’assaut de mon cœur. Je les répudie. » (…)

Vous n’avez pas consenti, vous n’avez pas manqué à la charité.


Et comment se prouver que l’on ne consent pas ? Eh bien ! se dire : « Si je rencontre cette
personne qui m’a fait souffrir, pour laquelle je sens tellement d’antipathie, serai-je aimable avec
elle ? Ferai-je mon possible pour être agréable et bon pour elle ? Suis-je prêt à lui rendre service ?
A lui demander un service ? – ce qui est plus difficile car je lui devrai ensuite de la reconnaissance
-. A lui sourire ? Se répondre « oui » de toutes ses forces.

PERE D’ELBEE
CROIRE A L’AMOUR

Sans doute, vous devez détester les défauts et les vices du pécheur, mais il faut aimer sa
personne qui est la créature et l’image de Dieu ; plus le prochain a de défaut, plus il est digne de
votre compassion et de votre amour.

SAINT JEAN-MARIE VIANNEY


CITE PAR MGR CONVERT – MA RETRAITE AVEC LE SAINT CURE D’ARS

Voyez à l’œuvre la personne charitable :


Elle sera sujette à maintes contradictions, bien souvent humiliée, elle aura des orages à
affronter, de nombreuses fatigues à essuyer ; elle tient tête à tout et ne se décourage jamais, parce
qu’elle espère en Dieu qui est sa force et à qui elle se tient unie. Elle fait de ses souffrances la
condition de ses victoires et elle triomphe finalement par une calme et inlassable bonté, par le don
total d’elle-même, par la douceur et la suavité.

SAINT JEAN-MARIE VIANNEY


CITE PAR MGR CONVERT – MA RETRAITE AVEC LE SAINT CURE D’ARS

- 197 -
Association Notre Dame de Chrétienté
EXTRAITS ET CITATIONS POUR LE DIMANCHE

La charité cherche le bien du prochain, et voici qu’elle se heurte à sa souffrance, à sa


détresse. Alors, la charité donne naissance à la miséricorde. C’est la vertu du cœur compatissant,
qui ressent le mal qui accable le prochain, qui est dans la peine avec ceux qui souffrent
(…)

La miséricorde est une vertu bien spéciale, distincte de la charité mais inspirée par elle et qui
introduit dans le mouvement de l’amour la réalité de la souffrance. C’est elle qui nous fait mettre
en pratique la parole de saint Paul : « Nous réjouir avec ceux qui sont dans la joie et pleurer avec
ceux qui pleurent » (Rom.12.15) »

PERE B. OLIVIER O.P.


INITIATION THEOLOGIQUE, LA CHARITE

En face de la souffrance et de la croix, nous pouvons nous replier sur nous-mêmes, nous
diminuer. Nous le savons tous lorsque quelqu’un ou quelque chose nous a blessés, lorsque nous
souffrons dans notre corps ou notre âme, nous pouvons nous replier sur nous-mêmes et nous
abaisser.
(…)
Mais la souffrance peut aussi nous faire monter. Bien loin de nous fermer aux autres ou à
Dieu, elle nous ouvre l’âme, nous fait dépasser nous-mêmes. C’est une grande chose, lorsqu’on a
été blessé douloureusement par un confrère, de savoir dépasser sa souffrance, de continuer à
l’aimer, de lui pardonner royalement le mal qu’il a dit de nous ou qu’il nous a fait et de ne jamais
lui en laisser soupçonner la blessure.

UN CHARTREUX
SERMONS CAPITULAIRES – EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Tant que vous le pourrez, prêtez de bons sentiments à votre prochain. Ne mettez pas une
étiquette définitive sur l’un ou sur l’autre, comme s’il n’y avait pas de correction possible.

PERE D’ELBEE

Lorsque je veux augmenter en moi l’amour du prochain, lorsque surtout le démon essaie de
me mettre, devant les yeux de l’âme, les défauts de telle ou telle sœur qui m’est moins
sympathique, je m’empresse de rechercher ses vertus, ses bons désirs.

SAINTE THERESE DE L’ENFANT JESUS

- 198 -
Association Notre Dame de Chrétienté
EXTRAITS ET CITATIONS POUR LE DIMANCHE

Ne vous laissez pas vaincre par le mal, soyez vainqueur du mal par le bien ».

SAINT PAUL - (RM 12, 14)

Pardonner l’injustice reçue, c’est guérir soi-même la plaie de son cœur.

SAINT VINCENT DE PAUL

Il faut s’oublier soi-même. Une âme qui s’oublie elle-même répand la joie autour d’elle. Elle
relève la température des cœurs partout où elle passe. La bonté attire la bonté ; plus, elle la fait
naître. Elle rayonne quelque chose de déjà céleste. Au contraire la rancune provoque la tristesse,
ferme les cœurs, ferme les visages, jette un froid partout où elle apparaît.

PERE D’ELBEE

Tenez votre âme, avalez l’amertume, comme Jésus avala le vinaigre au Calvaire, et sachez
sourire à ceux qui vous peinent. Pardonnez mille fois comme Jésus pardonne à vous cent mille
fois.

PERE D’ELBEE

Ce que l’on peut faire toujours et tout de suite, c’est une prière pour cette personne, en
tâchant d’y mettre tout son cœur. Ne pas prier seulement pour sa conversion, ce serait une ironie,
mais pour qu’elle ait autant de bien que nous lui voulons, malgré nous, de mal.

PERE D’ELBEE

Dire : « J’aime celui-là qui m’a blessé et je ferai tous mes efforts pour le lui montrer. » (…)
aimer vraiment quelqu’un, c’est vouloir sincèrement du bien à ce quelqu’un, quoi que l’on
ressente.

PERE D’ELBEE

- 199 -
Association Notre Dame de Chrétienté
EXTRAITS ET CITATIONS POUR LE DIMANCHE

Comment Jésus a-t-il aimé ses disciples et pourquoi les a-t-il aimés ? I1 les aime jusqu’à
donner sa vie pour eux. Il les prend tels qu’ils sont, pauvres pécheurs, ignorants et remplis de
pensées terrestres... Ah ! Je comprends maintenant que la charité parfaite consiste à supporter les
défauts des autres, à ne point s’étonner de leurs faiblesses, à s’édifier des plus petits actes de
vertus qu’on leur voit pratiquer, mais surtout j’ai compris que la charité ne doit point rester
enfermée dans le fond du cœur.

SAINTE THERESE DE L’ENFANT-JESUS


MANUSCRIT C, F° 12 R

Le Benedicite au Chaussin près de Vichy - Leon-Augustin LHERMITTE

- 200 -
Association Notre Dame de Chrétienté