Vous êtes sur la page 1sur 61

Université Sidi Mohammed Ben Faculté Polydisciplinaire

Abdallah Taza

Filière: Sciences de la Matière Physique-SMP


Licence: Ingénierie Mécanique-LIM

Module de Construction Mécanique :


Dessin Industriel

Pr. Mohammed SRITI


Mohammed.sriti@usmba.ac.ma

A.U. 2O17/2O18
Sommaire
Chap. 1: Notions de base du dessin industriel

I. Introduction
II. Objectifs
III. Types de dessin
1 Dessin à main levée
2 Dessin aux instruments
3 Modeleur 3D
4 Dessin technique

Chap. 2: Normalisation du Dessin Technique

I. Formats normalisés et éléments graphiques


1 Formats normalisés
2 Eléments graphiques permanents
II. Ecritures normalisées
1 Dimensions générales :
2 Types d’écriture
3 Espacement de lettres et des mots
III. Principaux types de Traits :
1. Règles générales
2 Largeur des traits
3 Tableau récapitulatif
4 Exemples d’applications

IV. Cartouches, Nomenclatures et Echelle


1. Cartouche
2. Nomenclature
3. Echelle

Chap. 3: Projection orthogonale

I. Définitions
II. Symbole de Disposition
III. Projection Orthogonale
1. Principe
2. Représentation orthogonale
3. Disposition des vues
IV. Correspondance des vues
1. Symétrie des vues
2. Correspondance verticale
3. Correspondance horizontale
4. Correspondance à la droite 45°

Chap.4: Perspectives & Cotation


I. Perspectives
1. Introduction
2. Perspective Cavalière
3. Perspective isométrique
4. Perspective conique

II. Cotation
1. Définition
2. Lignes de cote
3. Représentation
4. Ecriture des valeurs
5. Cotation des cercles et rayons
6. Repérage
7. Cotation à Main levée
8. Cotation des perspectives

Chap.5: Coupes & Sections


I. Coupes
1 Principe
2 Représentation du plan de coupe
3 Hachures
4 Repérage
II. Sections
1 Principe
2 Sections sorties
3 Sections rabattues
Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Chap.1: Notions de base du dessin industriel

I. Introduction :
Le dessin technique ou dessin industriel est un langage graphique pour la représentation, la
communication technique, la conception et l'analyse des systèmes mécaniques. Il est utilisé
principalement en génie mécanique (bureau d'études, bureau des méthodes) et en génie civil
(architecture)..

Avec l’avènement de la révolution industrielle, les outils d’expression graphique et de


communication se développaient avec le temps. Ces outils facilitent les échanges de la pensée
technique entre les individus dans le domaine industriel. Un organisme international a codifié
certains de ces outils graphiques de façon à les rendre lisibles par tous; il est soumis à des règles
normalisées définies par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO/Internationale
Standard Organisation).

Le dessin industriel est devenu le moyen indispensable entre techniciens d’entreprise et


ingénieurs. Il permet de traduire les projets et calculs sous formes de documents graphiques, de
concevoir et de construire des matériels et ouvrages répondant à un besoin industriel.

Actuellement, le dessin technique s'est beaucoup développé et il est réalisé sur des
ordinateurs en utilisant des logiciels informatiques spécifiques. Donc, le dessin assisté par
ordinateur (DAO) est devenu une discipline permettant de produire des dessins techniques. De ce
fait, en DAO, la souris et le clavier remplacent le crayon et les autres instruments du dessin.

Ici, nous allons utiliser le logiciel AutoCAD version 2007, qui est un logiciel de dessin
technique assisté par ordinateur. Bien qu'il ait été développé à l'origine pour les ingénieurs en
mécanique, il est aujourd'hui utilisé par de nombreux métiers. Il est actuellement un logiciel de
DAO pluridisciplinaire le plus répandu dans le monde.

II. Objectifs :
Le but du dessin technique est de représenter un objet en vue de sa fabrication ou de sa
réalisation. Ceci implique un certain nombre de contraintes, telles que:

Pr Mohammed SRITI Page 1


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

-Savoir choisir un système de représentation qui permet de reproduire avec fidélité les
dimensions de cet objet (dessin à l'échelle)

-Approcher des différentes normes de base appliquées au dessin technique.


-Savoir décoder les différents types de traits.
-Avoir un aperçu des différents types de plans ainsi que la présentation des dessins.

-Représenter l'objet sur une feuille (passage de 3 dimensions en 2 dimensions) sans perte
d'information.

Le monde professionnel, scientifique et technique a besoin d’un langage complet, concis,


précis, impartial et rigoureux.

Le dessin technique doit permettre de réaliser concrètement tout équipement scientifique. Il


doit répondre à un cahier des charges précis tout en respectant le souhait du client, transmettre à
tous les services, du bureau d’étude à la fabrication finale, la pensée, l’idée et le mode de
réalisation de cet équipement.

Le dessin technique est un langage graphique avec des règles précises (une grammaire) et des
éléments ou symboles normalisés.

Normalisé internationalement (ISO,...), c’est l’outil de communication le plus universel,


utilisé partout dans le monde entier.

III. Types de dessin :


Il existe différents outils pour la représentation graphique :

1. Dessin à main levée (croquis): Crayons, Papier quadrillé, et Gomme


Il est surtout utilisé pour des relevés ou des croquis explicatifs puisque la mise à l'échelle est
difficile. C'est un mode d'expression qu'un technicien doit absolument maîtriser (un petit croquis
valant souvent mieux qu'un long discours) !

Pr Mohammed SRITI Page 2


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

2 Dessin aux instruments :


La liste minimale du matériel nécessaire à l’exécution du dessin sur les tables du dessin est :
-Planche à dessin -Encre de chine noir
-Porte-mine - Ruban adhésif
-Mines : H, 2H, 4H, 5H -Chiffon
-Gommes à crayon et à encre -Buvard
-Affutoir -Grattoir
-Règle coulissante -Papier à dessin ou papier calque
-Equerre à 60° -Equerre à 45°
-Triple décimètre -Rapporteur d’angle
-Boite de compas -Trace cercles
-Trace lettres

Pr Mohammed SRITI Page 3


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Il est de moins en moins utilisé avec l'avènement du dessin assisté par ordinateur.

3 Modeleur 3D :

C'est un dessin en 3 dimensions, ce qui implique qu'il n'y aura pas de perte d'information pour un
dessin à l'échelle. Il est très intéressant en mécanique pour des pièces et des assemblages, ainsi
qu'en architecture.

Pr Mohammed SRITI Page 4


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

4 Dessin technique :

Le dessin technique est actuellement réalisé par des logiciels informatiques spécialisés. Ce type
de dessin est généralement désigné par le dessin assisté par ordinateur (DAO). Il peut être en
2D ou 3D, Son apprentissage est plus ou moins complexe suivant l'éditeur du logiciel et ses
possibilités.

On distingue deux types de dessin technique : dessin de définition et dessin d’ensemble

a-dessin de définition :
- Dessin de définition
-Dessin d’ensemble
Un dessin de définition est un dessin qui représente avec précision une pièce en une ou
plusieurs vues en vue de sa réalisation physique. Il est extraite généralement à partir d’un dessin
d’ensemble. Il détermine complètement et sans ambigüité les exigences fonctionnelles
auxquelles doit satisfaire le produit dans l’´etat de finition prescrit. Il est destiné à faire loi lors
du contrôle de réception du produit.

Pr Mohammed SRITI Page 5


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Un dessin de définition doit être coté fonctionnellement. La cote indiquée correspond `a la


dimension de la pièce finie, y compris le revêtement de protection, le traitement de surface, etc.

Les dessins de définition servent souvent à établir des contrats entre concepteurs et
réalisateurs car ils représentent le cahier des charges.
En d’autres termes, le dessin de définition décrit, pour chacune des pièces du mécanisme, les
formes, les dimensions et les spécifications qui lui permettent de remplir ses fonctions.

Pr Mohammed SRITI Page 6


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Pr Mohammed SRITI Page 7


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

b-dessin d’ensemble :
Un dessin d'ensemble est la représentation d'un mécanisme complet (ou partiel) permettant
de situer chacune des pièces qui le composent. Les pièces sont dessinées, en vraie grandeur, de
préférence à l'échelle 1:1, à leur position exacte (assemblées), ce qui permet de se faire une idée
concrète du fonctionnement du mécanisme.
Un dessin d'ensemble est un dessin qui rassemble plusieurs pièces. Il est plus souvent
accompagné d'une nomenclature proposant une désignation de chaque pièce, sa matière, son
nombre d'occurrence, son procédé d'élaboration et éventuellement des informations internes à
l'entreprise

Pr Mohammed SRITI Page 8


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Pr Mohammed SRITI Page 9


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Chap. 2: Normalisation du Dessin Technique

I. Formats normalisés et éléments graphiques:


1. Formats normalisés: Ils s’utilisent verticalement ou horizontalement.
Le format A4, le plus couramment utilisé, correspond à une feuille de papier standard type
courrier. Le format A3 s’obtient en multipliant par deux la plus petite dimension du A4 (210x2 =
420mm) et en conservant la plus grande. Et ainsi de suite pour les formats A2, A1, et A0.
Pour chaque format, le rapport longueur sur largeur est égal à (env. 1,414).
Le plus grand format (A0) fait un mètre carré (1m2) de surface.
Nous obtenons les formats normalisés dessous:

Série A
4A0 1682 × 2378
2A0 1189 × 1682
A0 841 × 1189
A1 594 × 841
A2 420 × 594
A3 297 × 420
A4 210 × 297
A0
A5 148 × 210
A6 105 × 148
A2
A7 74 × 105 A3 A4
A8 52 × 74
A9 37 × 52
A1
A10 26 × 37

2 Eléments graphiques permanents :


Ils permettent de cadrer le dessin, repérer certains détails, manipuler, plier, couper les
formats... Le cadre et le cartouche sont des éléments qui doivent figurer sur tous les dessins de
définition, dessins de détails. Le cadre est à 10 mm du bord de la feuille dans le cas des formats

Pr Mohammed SRITI Page 10


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

A4, A3 et A2. Pour les formats A1 et A0, il est tracé à 20 mm du bord. Il est matérialisé par un
trait continu de 0, 5mm de large.
La figure ci-dessous ne comporte que quelques uns des éléments graphiques permanents.

-Le système de coordonnées, lettres (A, B, C...) et chiffres (1, 2, 3...) qui permettent de repérer
les différentes parties de la zone dessinée. Ce principe est également utilisé pour les cartes
routières.

Pr Mohammed SRITI Page 11


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

-Le cadre est matérialisé par un trait continu fort tracé sur tout le contour de la feuille. Il délimite
la zone d'exécution du dessin. Il fait apparaître une marge sur tout le contour (largeur de 10 mm
sur A4, A3 et A2; 20 mm sur AO et Al)
-La graduation centimétrique de référence est utilisée en cas de réduction ou d'agrandissement
des dessins (longueur minimale 200 mm, largeur maximale 5 mm), elle doit aussi figurer dans la
marge près du cadre.
-Le cartouche (paragraphe 2.2). Un cartouche est une zone d'informations comportant entre
autres le nom de la pièce, du mécanisme dont elle est issue, l'échelle appliquée et un ensemble de
données destinées à l'archivage du document:
-Le repère d'orientation est dirigé vers le dessinateur lors de l'exécution du dessin. Il figure dans
la marge et donne le sens de lecture du dessin. Lorsque la feuille est orientée dans le sens
horizontal, ce repère doit être positionné sur le cadre dans la partie horizontale de la feuille.
-La symbolisation de disposition des vues est normalisée et permet de faire la différence entre la
représentation européenne ou américaine.

-Les onglets de coupe sont placés aux quatre coins du dessin, ils facilitent la découpe des
reproductions au format voulu.

II. Ecritures normalisées :


Dans les dessins techniques normalisés, on utilise des caractères et des signes dont les formes,
les dimensions et la disposition doivent être conformes à la normalisation. L’écriture doit
satisfaire à trois contraintes essentielles :
- la lisibilité ;
- l’homogénéité ;

Pr Mohammed SRITI Page 12


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

- l’aptitude à la reproduction et à la microcopie

1. Dimensions générales :
Les dimensions générales sont définies en fonction de la hauteur « h » des majuscules. Les
valeurs de « h » sont choisies parmi-les dimensions ci-dessous :

Écriture type B (dimensions en mm)

H Hauteur d'écriture 2,5 3,5 5 7 10 14 20

Hauteur des minuscules (sans hampe, ni


C 1,8 2,5 3,5 5 7 10 14
queue)

A Espacement des caractères 0,5 0,7 1 1,4 2 2,8 4

B Interligne minimal 3,5 5 7 10 14 20 28

E Espacement minimal entre les mots 1,5 2,1 3 4,2 6 8,4 12

2
D Largeur de trait 0,25 0,35 0,5 0,7 1 1,4

Exemple : Ecriture type B droite, dont la hauteur h est 7mm : Ecriture B, droite 7, NF E04-505

Il faut respecter les points suivant :

o La forme des caractères


o La taille (2,5 mm mini)
o L'espacement entre les caractères et celui entre les mots

Remarque : Les dimensions minimales sont choisies en fonction du format utilisé


-Formats A1 et A0 : 3,5
-Formats A4, A3, A2 : 2,5

Pr Mohammed SRITI Page 13


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

2 Types d’écriture : Il y a 2 types d'écriture :


 l'écriture du type A (fin) dont la largeur du trait d = h/14 ;
 l'écriture du type B (fort) dont la largeur du trait d = h/10.
L'écriture peut être :
 droite,
 inclinée de 15° (vers la droite).

Ecriture type B droite :

Pr Mohammed SRITI Page 14


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Remarque : Le « I » et le « J » majuscules n’ont pas de point. Les accents peuvent ne pas être
sur les majuscules.

Ecriture type B penchée :


Les caractères sont de 15° vers la droite. Les formes de caractères sont les mêmes que celles de
l’écriture droite.

3 Espacement de lettres et des mots :


Pour obtenir une écriture aisée, il est conseillé de respecter l’espacement entre les lettres et les
mots.

Pr Mohammed SRITI Page 15


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

III. Principaux types de Traits :


L’utilisation de différents types de traits sur un dessin permet une meilleure compréhension des
formes de la pièce.
1. Règles générales:
La largeur des traits doit être identique d'une vue à l'autre, quelles que soient la vue ou l'échelle.
L'espacement entre deux traits parallèles doit être supérieur ou égal au double de la largeur du
trait fort. Il ne doit jamais être inférieur à 0,7 mm (pour un trait fort de 0,7 mm, l'espacement est
de 1,4 mm, ce qui donne un blanc de 0,7 mm.

L'intersection des traits mixtes et celle des traits interrompus doit être pertinente. Par exemple,
l'intersection des traits mixtes fins de deux axes doit se faire sur la partie la plus longue du trait.
Ou aussi, l'intersection de deux traits interrompus doit se faire sur les parties tracées.
Les formes de révolution typiques sont :
 le cylindre ;
 le cône ;
 la Sphères.
Auparavant, les diamètres du cercle parallèles aux axes étaient représentés par un trait d'axe ; il
n'est plus normalisé, le centre est simplement marqué d'une croix +.

Pr Mohammed SRITI Page 16


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

2 Largeur des traits :


Le trait fort doit être parfaitement lisible (même après reprographie). La largeur du trait fort doit
être au moins le double de la largeur du trait fin.

Typiquement, la largeur des traits pour un dessin à l'encre sont :


 0,7 mm pour un trait fort,
 0,25 mm pour un trait fin
 0,35 mm pour l'écriture et les flèches (cotes)
Pour le dessin au crayon, on utilise :
 une mine d'une largeur de 0,5 mm (trait fort) et
 une mine de 0,18 mm (trait fin).

Largeurs des traits recommandées en fonction du format


Trait A4-A3-A2 A1-A0
Fort 0,5 0,7
Fin 0,25 0,35
Écriture 0,25 0,35

3 Tableau récapitulatif :

Trait Désignation Applications


 Arêtes visibles et contours vus.
Continu fort  Flèche d’observation.

 Lignes de cote, d'attache et de repère


 Habillage des surface de coupe
Continu fin (aux (hachures)
instruments)  Contours de section rabattues
 Constructions géométrique de vues

 Limites de vues ou de coupes


Continu fin à main
partielles
levée

Pr Mohammed SRITI Page 17


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 Limites de coupes et de sections


Continu fin avec
locales …
zigzags

 Arêtes et contours cachés


Interrompu fin  Fonds de filets cachés

 Axe des formes de révolution


 Traces de plans de symétrie
Mixte fin
 Trajectoires

Mixte fin avec  Trace des plans de coupe


éléments forts

 Indication de plans de coupes et de


Mixte fort sections

 Contours des pièces voisines


Mixte fin à deux tirets  Autres positions d'une pièce mobile :

4 Exemples d’applications :
 Les traits continus : On les utilise pour représenter les arêtes vues.

 Les traits interrompus : On les utilise pour représenter les arêtes cachées
1- Les traits interrompus se touchent aux intersections
2- Ils arrivent au contact des traits continus, sans les dépasser
3- L'espace entre les traits est de l'ordre de 2 pour le trait et 1 pour l'espace
 Les axes : Ils sont dessinés par des traits mixtes (alternance de traits longs et courts).

Pr Mohammed SRITI Page 18


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 Un trait mixte commence et se termine par un trait long.

IV. Cartouches et nomenclatures et échelle


1. Cartouche
Le cartouche est la carte d’identité du dessin technique, le cartouche rassemble toutes les
informations nécessaires à l’identification et à l’exploitation du document. Chaque entreprise
possède son propre type de cartouche, plus ou moins complet. Il est situé en bas du format ou de
la feuille. Il contient les indications suivantes :

 le titre du dessin ou le nom de la pièce, du mécanisme dont elle est issue


 l'échelle appliquée au dessin
 le format
 le nom du dessinateur
 le nom de l’établissement ou de la société
 le mode de projection
 la date et les indices de dernières modifications
 le symbole de disposition des vues.

Le modèle de cartouche retenu dans le cours est le suivant :

Pr Mohammed SRITI Page 19


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Nom: Titre: Date:

Filière : Echelle:

Organisme: Format:

Type de dessin: Disposition:

2 Nomenclature :
La nomenclature est un tableau contenant la désignation de toutes les pièces qui composent
un assemblage sur un dessin d'ensemble. Chaque pièce est repérée par un numéro (appelé aussi
repère), qui renvoie au dessin d'ensemble (ou dessin de définition) de l'objet.

Elle peut donner certaines indications sur ces composants suivant les besoins de l’entreprise :
quantité, débit, encombrement, poids, matière, normes, références fournisseurs etc...

La nomenclature précise enfin les différents matériaux choisis pour les pièces, les normes
associées, les références de pièces avec nom du fournisseur (pour les pièces du commerce)
ainsi que certaines particularités (caractéristiques spéciales; traitements spécifiques; etc). Elle se
place verticalement soit sur la feuille du dessin d'ensemble, soit en document séparé.

Les nomenclatures sont normalement réalisées et lues du bas vers le haut en partant du
cartouche. Elles peuvent être établies sur le dessin d’ensemble ou sur des feuilles annexes.

Pr Mohammed SRITI Page 20


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Pr Mohammed SRITI Page 21


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Pr Mohammed SRITI Page 22


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3. Echelle :
3.1 Définitions :
L’échelle est un élément indispensable du dessin technique. En effet, elle permet de connaître les
dimensions réelles du produit ou de la pièce représentée sur le dessin technique.
L’utilisation d’échelle permet de représenter de très grands produits sur un format de feuille raisonnable
dans le cas d’une réduction ou, dans le cas d’un agrandissement, de représenter des produits de petites
dimensions.

Lorsque les objets sont grands (immeubles, bateaux, automobiles) ou petits (montres, circuits
électroniques, ...) il est nécessaire de faire des réductions ou des agrandissements pour les
représenter.
En dessin technique, l'échelle d'un dessin indique la valeur du rapport entre les dimensions
dessinées et les dimensions réelles.

L’échelle 1 (ou 1 : 1) présente l’avantage de visualiser l’objet à définir en vraie grandeur(VG),


sans réduction et sans agrandissement. Les valeurs recommandées sont :

Vraie grandeur 1:1


Réduction 1 : 2 – 1 : 5 – 1 : 10 – 1 : 20 – 1 : 50 – 1 : 100 – 1 : 200 – etc..
Agrandissement 2 : 1 – 5 : 1 – 10 : 1 – 50 : 1 – etc..

3.2 Exemple de réduction :

La taille importante de la navette ci-contre a nécessité une réduction afin de pouvoir être
représentée. Sur le dessin ci-dessous nous avons :
- Les dimensions de l’objet dessiné = 92 (mesuré sur le dessin)
- Les dimensions de l’objet réel = 18 400
D’où l’échelle du dessin : 1/200

Pr Mohammed SRITI Page 23


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3.3 Exemple d’agrandissement:

 Les valeurs des cotes inscrites sur le dessin donnent les vraies grandeurs des dimensions de
l’objet.
 Indiquer toujours la valeur de l’échelle dans le cartouche.
 Si certains éléments sont tracés à une échelle différente de celle de l’ensemble du dessin, il
est conseillé de les entourer d’un cadre.
 Si le dessin est effectué à une échelle l’agrandissant faire chaque fois que cela est possible,
une silhouette de l’objet à l’échelle 1:1.
 Si plusieurs échelles sont utilisées sur le même dessin, seule l’échelle principale de
l’ensemble du dessin est inscrite dans le cartouche.
 Lorsque l’échelle du dessin ne permet pas de coter un détail, on effectue une représentation à
plus grande échelle à proximité de l’élément concerné.

Dans tous les cas les valeurs des cotes inscrites sur un dessin donnent toujours les vraies
grandeurs (VG) des dimensions de l’objet et sont toujours exprimés en millimètres (mm)
Pr Mohammed SRITI Page 24
Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Pr Mohammed SRITI Page 25


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Chap. 3: Projection orthogonale

I. Définitions:
Le passage d'un objet en 3 dimensions à une représentation graphique à l'échelle en 2
dimensions, nécessite de respecter un certain nombre de règles. C'est le but de le représentation
orthogonale.
Une vue est une projection ou représentation orthogonale de l'objet sur un plan parallèle à
une de ses faces.
Le passage d'un objet en 3D à une représentation graphique plane en 2D, nécessite de
respecter un certain nombre de règles.
Les vues d’une pièce doivent être dessinées avec la même disposition afin de faciliter leur
identification. Il existe deux dispositions suivant des conventions internationales:
 Convention Européenne
 Convention Américaine

II. Symbole de disposition :


L'objet est souvent représenté selon plusieurs vues et suivant la disposition retenue parmi les
conventions internationales.
Il découle six vues de projection pour un objet : Vue de Face, V. Arrière, V. Dessus, V.
Dessous, V. Gauche, V. Droite.
Ce principe de projection s’appuie sur deux conventions ayant la vue de face comme
référence :
 La convention (ou projection) européenne: la vue de dessus est placée sous la vue de face, la
vue de droite à gauche de la vue de face, ...
 La convention (ou projection) américaine: on place la vue de dessus au-dessus de la vue de
face, la vue de gauche à sa gauche, …
La disposition européenne est retenue pour la suite de ce cours. Elle est représentée selon la
norme « NF E ISO 128 » et repérée par le symbole ci-après qui sera placé dans le cartouche.
La convention utilisée est représentée par un cône tronqué ainsi que sa projection placé dans
le cartouche.

Pr Mohammed SRITI Page 26


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

La convention de disposition des vues est donc normalisée et permet de faire la différence
entre les deux conventions en précisant le type de projection utilisée par un cône placé dans le
cartouche.

III. Projection Orthogonale :


1. Principe

L'observateur se place perpendiculairement à l'une des faces de l'objet à définir. La face


observée est ensuite projetée et dessinée dans un plan de projection parallèle à cette face et situé
en arrière de l'objet. La vue plane, dessinée obtenue est une projection orthogonale de l'objet.

Pr Mohammed SRITI Page 27


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Les projections obtenues s'appellent les vues de droite, gauche, dessus, dessous et arrière. La
description la plus générale utilise six plans de projections.

Pr Mohammed SRITI Page 28


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

2. Représentation orthogonale
Soit à représenter par ses différentes vues la pièce ci-contre, dont la forme apparente à celle
d’une maison.

Dans un système de représentation orthogonale, l’observateur se place perpendiculairement


à l’une des faces de l’objet. Il existe six vues orthogonales possibles.

Une vue est une projection orthogonale de l'objet sur un plan parallèle à une de ses faces.

Toute face parallèle au plan de projection, qui est projetée, garde ses dimensions à l'échelle
(elle n'est pas déformée).
Soit à représenter les 6 vues orthogonales de l’objet suivant vu en espace par les différentes
vues en couleur :

Pr Mohammed SRITI Page 29


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

La représentation de ces vues par les traits normalisées en dessin technique est obtenue
comme suit :

A : la vue de face (C'est la vue principale de l'objet).

Toutes les autres vues sont déterminées à partir de celle-ci. Elle doit donc être la plus
représentative de l’objet.

 B : La vue de droite
 C : La vue de gauche

Pr Mohammed SRITI Page 30


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 D : La vue de dessus
 E : La vue de dessous
 F : La vue arrière

3. Disposition des vues :


Le schéma ci-dessous montre comment sont disposées les différentes vues.

Il faut imaginer que l'objet à représenter est au centre d'un cube, et on réalise une projection
orthogonale de chacune des vues sur les faces internes de celui-ci.

Quand on déplie le cube les différentes vues sont alignées les unes par rapport aux autres et elles
se placent par rapport à la vue de face (A).
Attention aux conventions de représentation :
 Les arêtes vues se dessinent en traits continus.
 Les arêtes cachées se dessinent en traits interrompus.
 La vue de gauche (C) se place à droite de la vue de face

 La vue de droite (B) se place à gauche de la vue de face

Pr Mohammed SRITI Page 31


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 La vue de dessus (D) se place en dessous de la vue de face

 La vue de dessous (E) se place au dessus de la vue de face

Pr Mohammed SRITI Page 32


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Remarques : On place la vue de derrière à droite de la vue de gauche ou à gauche de la vue de


droite.

Le dessin ci-dessous récapitule la disposition des vues, c’est la mise en plan.

IV. Correspondance des vues


1. Symétrie des vues :
Pour contrôler son dessin, on peut remarquer qu'il existe des symétries entre certaines vues (aux
arêtes cachées près).

 Entre la vue de droite et la vue de gauche

Pr Mohammed SRITI Page 33


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 Entre la vue de dessus et la vue de dessous

 Entre la vue de face et la vue arrière

Pr Mohammed SRITI Page 34


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

En tenant compte de cette observation, pour réaliser une mise en plan, on peut se contenter de 3
vues, qui sont de manière générale :

 La vue de face
 La vue de gauche (ou de droite)
 La vue de dessus

2 Correspondance verticale:
Il existe des correspondances entre les vues :
 verticales entre la vue de face et la vue de dessus

Pr Mohammed SRITI Page 35


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3. Correspondance horizontale:

 horizontales entre la vue de face et la vue de gauche

4. Correspondance à la droite à 45°:

 à partir de l'intersection de la droite à 45° pour la vue de dessus et la vue de gauche

Pr Mohammed SRITI Page 36


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Autre exemple :

Lignes de rappels

Droite à 45°

Pr Mohammed SRITI Page 37


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Chap.4: Cotation et Perspectives

I.. Perspectives :
I. Introduction :
Les vues en perspective sont utilisées pour donner un aspect de volume dans une
représentation plane (2D) d'un objet volumique en trois dimensions (3D).
La vue en perspective est une image qui montre le plus de faces possibles et le maximum de
renseignements sur l’objet.
Ce, ce type de représentation est destiné aux techniciens pour imaginer l'objet dans l'espace.
En CAO/DAO ces perspectives sont dessinées en 2D et l'image obtenue à l'écran, unique et fixe,
ne peut pas être changée.
Elle offre des possibilités d'observation avec de nombreux angles possibles.
Les vues en perspectives sont utilisées pour la publicité (ventes, pièces détachées...), vues
complémentaires aux vues orthogonales, images des objets de création, etc.
La représentation des objets repose sur le système de projection vue par un observateur sur
un plan appelé plan de projection (P), matérialisé par une feuille de dessin ou par la surface d'un
écran. Les principaux types de perspectives sont:
 Perspective oblique (ou cavalière):,
 Perspective isométrique (ou axonométriques),
 Perspective avec point de fuite.
Les perspectives ont pour but de donner un aspect de volume dans une représentation plane
(2D) d'un objet volumique (3D).

Pr Mohammed SRITI Page 38


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3. Perspective cavalière :
C'est la plus simple à réaliser à main levée avec des angles de fuyante à 45°.

Elle a tendance à déformer l'objet à représenter.

Principe :

 On choisit une face frontale qui sera dessinée à l'échelle.


 Toutes les autres faces parallèles à cette face seront aussi à l'échelle.
 Les dimensions sont réduites sur les fuyantes d'un rapport (coefficient de réduction) égal
à 0,5 : dans le but d'éviter que l'objet paraisse plus long qu'il n'est en réalité.

 L'unité de grandeur est le carreau.


 Pour les fuyantes l'unité sera la diagonale du carreau : en tenant compte du facteur de
réduction une longueur à l'échelle de 8 carreaux deviendrait alors de 8 / 2 = 4 diagonales
de carreaux.

Pr Mohammed SRITI Page 39


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Choix de l'orientation des fuyantes

On choisit l'orientation des fuyantes en fonction de la vue de l'objet que l'on veut privilégier :
Vue de gauche ou de droite
Vue de dessus ou de dessous

Pr Mohammed SRITI Page 40


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Choix de la face frontale

On choisit la face frontale en fonction :

 du coté de l'objet le plus représentatif


 de la difficulté
 de tracé (un cercle est plus facile à dessiner qu'une ellipse)

3. Perspective isométrique :
Plus esthétique que la perspective cavalière, elle est aussi plus dure à réaliser.

 Les fuyantes font un angle de 30° par rapport à l'horizontale.


 Le coefficient de réduction est de 1.

A main levée, l'angle des fuyantes peut être approché en prenant 2 carreaux à l'horizontale pour 1
carreau à la verticale.

Pr Mohammed SRITI Page 41


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

4. Perspective conique
C'est la perspective la plus esthétique.

Elle est utilisée en architecture et se dessine aux instruments. Elle est moins utilisée depuis
l'apparition des ordinateurs et du D.A.O. en 3D.

II. Cotation :
1. Définition :
Selon la norme NF E04-521, NF P02-005, ISO 129
On appelle cotation une représentation graphique qui consiste à indiquer sur le dessin technique,
toutes les dimensions nécessaires à la fabrication de l'objet technique. Elle correspond à la
dimension réelle de l'objet. Elle se rapporte à une dimension linaire ou angulaire et qui en
spécifie sa valeur.

2. Lignes de cote
Les éléments d’une cote sont :
 les lignes d’attache,
 la ligne de cote,
 les extrémités des lignes d’attache
 la valeur de la cote (ou dimension en mm)
 si la place manque, une ligne

Pr Mohammed SRITI Page 42


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

On cote en général en mm et on ne précise pas l'unité après la valeur de la cote.


Il faut éviter que la dimension de cette valeur soit inférieure à 2,5 mm.

3. Représentation :
La lisibilité de la cotation impose de respecter certaines règles :
 Les lignes d'attache sont séparées de 2mm à 5mm du contour coté pour une meilleure
lisibilité.
 Les lignes d’attache, lignes de cote et lignes de repères sont tracées en trait continu fin.

La ligne de cote doit être parallèle à la dimension cotée.

4. Ecriture des valeurs :

 Les valeurs des cotes sont écrites en dimension suffisante pour une bonne lisibilité.
 Les valeurs habituelles sont de hauteur h=3,5 mm et largeur d’écriture 0,35 mm .

Pr Mohammed SRITI Page 43


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 La valeur de la cote s'écrit toujours au dessus et au milieu de la ligne de cote.


 La valeur de la cote s'écrit toujours dans le coté gauche et au milieu de la cote verticale.

 Il faut éviter dans la mesure du possible de coter à l'intérieur de la pièce.

 Il faut éviter que les lignes d'attache traversent la pièce.

 On ne coupe pas une ligne de cote avec une ligne d'attache, sauf si cela est nécessaire
pour la clarté du dessin.

Pr Mohammed SRITI Page 44


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 Deux lignes d'attache peuvent se couper.

 Quand on manque de place, on écrit la cotation à l'extérieur des lignes de rappel en


prolongeant la ligne de cote.

 On ne cote pas des traits interrompus.

 Il faut aligner les lignes de cote (on peut dans ce cas remplacer la double flèche par un
point).

Pr Mohammed SRITI Page 45


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

5. Cotation des cercles et rayons :


5.1 Cercles :
Les cercles sont cotés en indiquant la valeur de leur diamètre.

La cotation est précédée du signe Ø.

 La droite à 45° de la ligne de cote doit passer par le centre du cercle, si on la prolonge.
 On cote la position des axes du cylindre

5.2 Rayons :
La cotation est précédée de la lettre R (Rayon de l'arc).

Pr Mohammed SRITI Page 46


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

La droite à 45° de la ligne de cote doit passer par le centre de l'arc de cercle, si on la prolonge.

5.3 Exemple :

6. Repérage :
Le repérage se fait à l'aide :
 d'une flèche pour une ligne.
 d'un point pour une surface.

Pr Mohammed SRITI Page 47


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

7. Cotation à Main levée :


Pour des questions de facilité de représentation, on utilise des barres obliques à la place des
flèches (sauf pour la cotation des cercles ou des arcs de cercle).

8. Cotation des perspectives:


Les lignes de cote et les lignes de rappel doivent suivre les lignes de construction de la
perspective (horizontales, verticales ou fuyantes).
La cotation doit être évitée sauf dans le cas nécessaire.

Pr Mohammed SRITI Page 48


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Remarque : la ligne de cote est toujours parallèle au segment que l'on doit coter.

Il existe plusieurs possibilités pour représenter une même cote.

 Pour une horizontale

 Pour une verticale

 Pour une fuyante

Pr Mohammed SRITI Page 49


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Remarque : On évite dans la mesure du possible de traverser la pièce avec des lignes de rappel

Pr Mohammed SRITI Page 50


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Chap 5 : Coupes & Sections

I.. Coupes:
Les vues en coupe, également appelées " les coupes", permettent d’améliorer la clarté et la
lecture du dessin en remplaçant des contours cachés (traits interrompus fins) par des contours
vus (traits continus forts).

1. Principe :
Dans ce mode de représentation, l'objet est coupé (exemple d’un fruit coupé au couteau). Les
morceaux sont séparés. Le plus significatif est conservé. L'observateur, regarde le plan coupé et
dessine l'ensemble du morceau suivant les règles habituelles. L'intérieur, devenu visible, apparaît
clairement en trait fort.
 On choisit un plan de coupe.

 On enlève la partie située devant le plan de coupe.

Pr Mohammed SRITI Page 51


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Les coupes ont pour but de permettre de montrer des détails intérieurs d'une pièce ou d'un
ouvrage afin d'en faciliter la compréhension et la cotation.

Pr Mohammed SRITI Page 52


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

2. Représentation du plan de coupe :

 On représente le plan de coupe par un trait mixte fin (ou trait d'axe) renforcé aux
extrémités par deux traits forts courts.
 On indique le sens d'observation par deux flèches placées aux milieux des traits forts aux
extrémités du trait mixte.
 On désigne le plan de coupe par une lettre majuscule (A, B, C, …) placée au niveau de
chaque flèche.

 On hachure la surface coupée.


 On représente ce qui se situe en arrière du plan de coupe.
 On nomme la coupe à l'aide de deux lettres majuscules (AA, BB,.CC,...) servent à la
fois à repérer le plan de coupe et la vue coupée correspondante. Ces indications sont
particulièrement utiles lorsque le dessin comprend plusieurs vues coupées.

Pr Mohammed SRITI Page 53


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3. Hachures:
Les hachures apparaissent là où la matière a été coupée.

 Elles sont tracées en trait continu fin et sont de préférence inclinées à 45° par rapport
aux lignes principales du contour.
 Elles ne traversent pas ou ne coupent jamais un trait fort.
 Elles ne s'arrêtent jamais sur un trait interrompu (ou contour caché).

 Les hachures ont pour but d'ombrer la partie coupée pour la mettre en évidence.
 Les hachures sont tracées en traits fins et sont régulièrement espacés.
 La distance entre deux hachures varie entre 1,5mm et 5mm suivant la grandeur de la
surface à hachurer.

 Les traits sont de préférence inclinés à 45° (cas d'un seul objet coupé) par rapport aux
lignes principales du contour.

 Deux pièces accolées sont séparées par un trait fort continue.


 Il faut changer l'orientation des hachures pour bien marquer que ce sont deux pièces
différentes.

4. Repérage :

 Plan de coupe vertical

Pr Mohammed SRITI Page 54


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

 Plan de coupe horizontal

Remarque : Pour la lisibilité du dessin, on peut ne pas dessiner le trait mixte et se contenter des
deux extrémités du trait fort avec les flèches.

II. Sections :
La section est une coupe dont la représentation est limitée aux seuls détails situés dans le plan de
coupe. On peut considérer les sections comme des vues complémentaires ou auxiliaires. Elles
permettent de définir une forme, un contour ou un profil en éliminant un grand nombre de tracés
inutiles. Elles sont définies de la même façon que les coupes (plan de coupe, flèches, double
lettres, ...).

1. Principe :

Pr Mohammed SRITI Page 55


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

Dans une coupe, toutes les parties visibles au-delà du plan de coupe sont dessinées. Par
contre, dans une section, seule la partie visible est dessinée (seulement la partie où la matière a
subit la coupure).

Il existe deux types de section : Section sortie et section rabattue

2. Sections sorties :
Ce type de section s'appelle section sortie puisqu'elle est dessinée à l'extérieur de la pièce. Tout
ce qui se situe en arrière du plan de coupe n'est pas représenté.

Pr Mohammed SRITI Page 56


Cours Dessin Technique - Parcours Ingénierie Mécanique - SMP/S6 FP-Taza – 2017/2018

3. Sections rabattues:
Les sections rabattues sont dessinées en superposition des vues dessinées et sont souvent
utilisées pour la définition des profilés.

Exemples de sections rabattues et principe de représentation

Remarque1: Contrairement aux coupes les sections sorties ne sont pas forcément en
correspondance avec les vues où elles sont repérées.
Remarque2 : Ici, on ne nomme pas le plan de coupe.

Pr Mohammed SRITI Page 57