Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Moulay Ismail Année universitaire : 2015-2016

EN SAM-Meknès 2ème année Ensam

Séries et Analyse Complexe


TD n˚1 : Séries Numériques

P
Exercice 1. Calculer la somme de la série entière un dans les cas suivants
en montrant sa convergence.
2 1 2 1
1) un = 2) un = √ −√ +√
n(n + 1) n−1 n n+1
1 n−1 2n + 1
3) un = arctan( 2 ) 4) un = (−1)
n +n+1 n(n + 1)
an (−1)n
5) un = n+1 , a ∈ C et |a| =
6 1 6) un = .
(a − 1)(an − 1) n
Exercice 2. Déterminer la nature de la série de terme général un dans les
exemples suivants :
3n n! (−1)n!
1) un = 2) un = 3) un =
1 + 5n nn n
√ 1 ln(n)n
4) un = sin(π(2 − 3)n ) 5) un = n− cos( n ) 6) un = ln(n)
√ n
√ 1 1 1
7) un = n n + 1 − n n 8) un = √ ln(1 + √ ) 9) un = n−(1+ n )
n n
ln(n) 2
10) un = 11) un = ln(n)− ln(n) 12) un = √
n
ln(e − 1) n + 2(−1)n
[ln(n)] n √ (−1)n
13) un = 14) un = (1 + n)−n 15) un =
n! n + sin(n)
p p (−1) n
16) un = n2 + n + 1 − n2 + n − 1 17) un = ; où ρn est le nme entier premier
ρn
1 1 cos(2n)
18) un = ln( √ ) − ln(sin( √ )) 19) un =
n n 1 + cos(n) + sin(n) + en
Z 1 √
1 −n3 n xdx
20) un = ch( ) 21) un = √
n 0
3
1 + x2
Z +∞ +∞
X 1
dx
22) un = 3 2
23) un = .
n x −x k2
k=n+1

Exercice 3.
X (−1)n
1. Etudier la série alternée de Riemann , α ∈ R.

+∞
X 1
2. Donner un équivalent simple de quand n → +∞.
k3
k=n+1
k=n
X 1
3. Donner un équivalent simple de √ quand n → +∞.
k=1
k
P
Exercice 4. Soit un une série à termes positifs.
P P√
1. Montrer que si un converge, alors la série un u2n est convergente.

1
½
v 0 ∈ R+ , p
2. Soit (vn )n la suite réelle définie par 1
P v n+1 = 2 (v n + u2n + vn2 ), ∀n ≥ 0.
Montrer que si un converge, alors la suite (vn )n est convergente.

Exercice 5. Soit (un )nPune suite à termes positifs et décroissante.


Montrer que si la série un converge, alors nun → 0 quand n → +∞.

Exercice 6. Soit f : R+ → R+∗ une fonction de classe C 1 vérifiant


f 0 (x)
lim = −∞.
x→+∞ f (x)
P
1. Montrer que la série f (n) est convergente.
+∞
X
2. Donner un équivalent, lorsque n → +∞, de Rn = f (k).
k=n
+∞
X
−k2
3. Application : Donner un équivalent simple de e .
k=n
P
Exercice 7. Soit un une série à termes strictement positifs et soit α ∈
k=n
X
R+∗ . Pour tout n ≥ 0, on pose Sn = uk .
k=0
P
1. Supposons que la série un est divergente.
Z Sn
un dt
a) Montrer que α ≤ α
, ∀n ∈ N∗ .
Sn Sn−1 t
X un
b) Déduire que si α > 1, alors la série est convergente.
Snα
c) Montrer que si α ≤ 1, alors il existe N ∈ N tel que
n=q
X un Sp
α
≥ 1 − , ∀q > p ≥ N,
Sn Sq
n=p+1
X un
et en déduire que la série est divergente.
P Snα
2. Supposons que la série un est convergente. Montrer que :
X un
la série converge ⇐⇒ α < 1;
Rnα
+∞
X
où Rn = uk pour tout n ≥ 0.
k=n

Exercice Z8. Soit f :]0, +∞[→ C une application de classe C 1 telle que
+∞
l’intégrale |f 0 (t)|dt converge.
1
Z n+1 Z n+1
1. Montrer que |f (n) − f (t)dt| ≤ |f 0 (t)|dt, ∀n ∈ N∗ .
n n

2
X Z n
2. Déduire que la série f (n) et la suite ( f (t)dt)n≥1 sont de même
n≥1 1
nature.

Exercice
P 9. (Règle de Raabe-Duhamel)
Soit un une série à termes strictement positifs telle que
un+1 α 1
= 1 − + ◦( ); où α est un réel.
un n n
1. Montrer que si α > 1, alors la série converge.
2. Montrer que si α < 1, alors la série diverge.
X 1
3. Etudier la série , β ∈ R, et déduire que l’on ne peut pas
n ln(n)β
conclure à priori, quand α = 1.
X 1.3.5....(2n − 1) X 1.3.5....(2n − 1)
4. Application : Etudier les séries et .
2.4.6....(2n) 2.4.6....(2n + 2)
n≥1 n≥1

1 3
Exercice 10. Pour tout n ∈ N∗ , on note un = (ch( ))−n .
X n
1. Montrer que la série un converge.
n≥1
+∞
X
2. On note, pour tout n ∈ N∗ , Rn = uk . Donner un équivalent de
k=n+1
Rn quant n tend vers l’infini.
½
u0 ∈]0, π2 ],
Exercice 11. Soit (un )n une suite vérifiant
un+1 = sin(un ), ∀n ≥ 0.
1. Montrer que la suite (un )n est convergente et tend vers 0.
X
2. Donner un équivalent de un , et déduire la nature de la série un .

Exercice 12.
k=n
X 1
1. Donner un équivalent simple de .
k
k=1
k=n
X 1
2. Soit un = − ln(n), ∀n ≥ 1. Montrer que la suite (un )n est conver-
k
k=1
gente. Notons γ sa limite.
k=n
X1
3. Soit vn = − ln(n) − γ, ∀n ≥ 1. Donner un équivalent de vn − vn−1
k
k=1
1
en 2 .
n
k=n
X1 1
4. Déduire un développement asymptotique de à l’ordre 1 en .
k n
k=1