Vous êtes sur la page 1sur 2

21 octobre 2013 : Il y avait foule à Nouméa (DR – LNC)

Deux maîtres japonais,


Toshiharu Sawada et Nobuo
Takasé, ont animé un stage
international, il y a trois
semaines. Un stage qui a
rencontré un vif succès avec
notamment la participation
de plus de 70 pratiquants.
Photo DR

AIKIDO. Dixième stage international avec deux maîtres japonais


Un stage international s'est tenu à Nouméa, il y a quelques jours. A cette occasion, deux maîtres
japonais, Toshiharu Sawada (7e dan) et Nobuo Takasé (7e dan), étaient là pour partager leur
« expérience et leur savoir » avec les aïkidokas Calédoniens.
Organisé par le Shumeïkan Nouvelle-Calédonie, ce stage s’est déroulé au dojo du CSANC, en
présence notamment de deux grands maîtres japonais. Il s’agissait de Toshiharu Sawada (7e dan),
basé à Nagoya (Japon), et de Nobuo Takasé (7e dan), président et directeur technique de la
fédération néo-zélandaise, « habitué à venir ici dans le cadre des échanges entre la Nouvelle-
Zélande et la Nouvelle-Calédonie. » Et, durant leur séjour, ils n’ont pas manqué de « partager leur
expérience et leur savoir » avec les aïkidokas du Caillou. « Ce stage a été d’un niveau extraordinaire
», a estimé Marc Cessio, le président de la Ligue FFAB de Nouvelle-Calédonie.

Succès. « Près d’une dizaine d’intervenants ont enseigné sur cette période, dont, pour la première
fois, des Calédoniens », a-t-il poursuivi. « Le stage principal s’est, lui, tenu sur trois journées et a
regroupé jusqu’à 75 pratiquants (des adolescents et des adultes) en même temps. Et, il faut
souligner que l’organisation de cet événement, par une équipe d’une douzaine de bénévoles, eux-
mêmes pratiquants de tous niveaux, a été parfaite », a ajouté Marc Cessio. Il faut savoir que ce
stage a également réuni des élèves de ces deux maîtres, et même un Australien et un représentant
de la Fédération polynésienne d’aïkido. « Au total, nous avions 22 participants internationaux »,
s’est réjouit Marc Cessio, satisfait de voir un tel engouement pour cette discipline. « De plus, comme
tous les ans, ce stage a débuté par la tournée des clubs sur le Territoire. Ce qui permet à tous
l’accès vers le haut niveau », a-t-il précisé. « Quant au thème de ce stage, il a été la réunion d’un
groupe important de Japonais, originaires du Japon, de Nouvelle-Zélande et de Nouvelle-Calédonie,
de façon à rappeler les origines de cet art martial créé après la deuxième guerre mondiale. C’était
aussi l’occasion d’établir un rassemblement fraternel de toutes ces communautés du Pacifique. »

Démonstrations. Par ailleurs, cette année, le club Paevala, à Poum, a été inauguré par Maître
Takase et Marc Cessio. « C’est un apport technique important puisque le niveau des enseignants
et de leurs élèves est élevé », a insisté Marc Cessio, tout en précisant que, l’an prochain, il s’agira
du dixième anniversaire des échanges entre la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande. Ainsi,
un autre stage international est prévu début octobre 2014. Mais, auparavant, une délégation
calédonienne se rendra à Tokyo (Japon), en mai prochain, pour des « démonstrations simultanées
de la plupart des fédérations internationales et des clubs du Japon. » Les aïkidokas Calédoniens
ne vont pas avoir le temps de souffler dans les mois à venir.

Une association très active


Le Shumeikan Nouvelle-Calédonie est une association d’aïkido, un art martial japonais (à la fois
moderne et traditionnel). Elle a été créée lors de la mise en place de stages internationaux en
Nouvelle-Calédonie, après un premier contact avec maître Takase à Auckland, en 2005. Le dixième
stage international de cette association, destinée à réunir tous les pratiquants d’aïkido du Territoire,
s'est donc tenu le mois dernier, autour de la venue de plus hauts gradés mondiaux. L'objectif étant
de favoriser la venue de pratiquants de tout le Pacifique et le déplacement de Calédoniens dans
cette zone. Déjà, en janvier dernier, le Shumeikan NC avait invité l'un des derniers élèves direct du
fondateur : maître Yoshimitsu Yamada (8e dan de l’Aïkikai), directeur technique de la fédération
d’Aïkido des Etats-Unis. « Ça a été un stage exceptionnel », a estimé Katia Hudan, la présidente
du Shumeïkan NC. « A cette occasion, maître Takase nous avait également fait l’honneur de sa
présence. Lors des stages de la fédération de Nouvelle-Zélande, nous rencontrons régulièrement
maître Toshiharu Sawada qui est un ami personnel de maître Takase. Depuis 2007, nous espérions
pouvoir le recevoir, en Nouvelle-Calédonie. Et, pour la première fois, ce stage les a enfin réunis ici »,
a ajouté Katia Hudan, ravie.