Vous êtes sur la page 1sur 1

1° Le bon apprenant adopte une approche active face à la

1. Le bon apprenant adopte une approche active face à la


tâche d'apprentissage :
 s'implique dans son apprentissage ;
 recherche et exploite les occasions de faire des apprentissages ;
 planifie ses activités ;
 pratique la langue de diverses façons.

Le bon apprenant est conscient du fait que la langue cible


2° Le bon apprenant est conscient du fait que la langue cible est
 se réfère de façon judicieuse à sa langue maternelle ou à une
2. Le bon apprenant est conscient du fait que la langue cible est
un système qu'il essaie de découvrir :
 se réfère de façon judicieuse à sa langue maternelle ou à une autre langue connue et fait des
comparaisons pertinentes ;
 analyse la langue cible et fait des déductions ;
 établit des liens entre des éléments nouveaux et ce qui est connu.

3. Le bon apprenant reconnaît que la langue cible est un


instrument de communication :
 recherche des occasions de pratiquer la langue en situation naturelle ;
 se préoccupe du sens, du but d'un acte de communication ;
 utilise le contexte, la situation, les gestes afin de deviner (ou inférer) le sens des énoncés ;
 utilise diverses stratégies compensatoires : paraphrases, gestes, mots empruntés à une
autre langue.

4. Le bon apprenant sait prendre en compte la dimension


affective inhérente à l'apprentissage d'une langue étrangère :
 adopte une attitude d'ouverture et de tolérance face à la langue cible
 a une certaine empathie à l'endroit de ses locuteurs ;
 peut vivre avec l'incertitude, l'ambiguïté, un sentiment de frustration ou de désorientation ;
 n'a pas peur du ridicule.

5. Le bon apprenant surveille sa performance :


 se soucie du code linguistique, est sensible au bon usage ;
 s'informe auprès des locuteurs natifs, essaie de les imiter ;
 se corrige ;
 évalue ses performances.

2° Le bon apprenant est conscient du fait que la langue cible est