Vous êtes sur la page 1sur 6

Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

Exercices de cours

Exercice 1 : Réponse d'un circuit (R, L, C) - Niveau 1/4

On considère le circuit (R, L, C) suivant (on suppose RC = L


R
=τ ):

1. Donner la tension initiale aux bornes de la bobine et le courant initial la traversant. De même
à l'inni.
2. Donner l'équation diérentielle sous la forme :
d2 i ω0 di
+ + ω02 i = cte
dt2 Q dt
On donnera la valeur de ω0 et Q.
3. Tracer l'allure de la courbe sans faire de calculs (la pente initiale est non nulle).

Exercice 2 : Circuit RC à deux mailles - Niveau 1/4

On considère le montage de la gure ci-dessous. On ferme l'interrupteur à t = 0. Avant la fer-


meture, le condensateur Ca est déchargé alors que la tension aux bornes de Cb est V0 .

1. Établir les relations :


dv u−v du u
Cb = et i = Ca +
dt Rb dt Ra

1
Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

2. Montrer que la tension u vérie l'équation diérentielle :


d2 u ω0 du
2
+ + ω02 u = 0
dt Q dt
où Q et ω0 sont des constantes à déterminer en fonction de Ca , Cb , Ra et Rb .
3. Donner la méthode de résolution sans faire de calculs. On explicitera la manière de trouver
les conditions initiales.

Exercice 3 : Condensateur en parallèle sur une bobine et alimenté par un échelon de


courant - Niveau 1/4

Une source de courant idéale délivre un échelon de courant :


- ig (t) = 0 pour t ≤ 0,
- ig (t) = I0 pour t > 0, dans un circuit constitué d'un condensateur de capacité C q
, initialement
déchargé, en parallèle sur une bobine d'inductance L et de résistance R, avec R < 2 CL .
1. Établir l'équation diérentielle du courant i(t) dans la bobine. Mettre cette équation sous
forme canonique et déterminer l'expression de la pulsation propre ω0 et du facteur de qualité
Q.
2. Déterminer l'expression générale de i(t) faisant apparaître deux constantes.
3. Déterminer les conditions initiales permettant de trouver ces deux constantes.

2
Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

Exercices d'application

Exercice 1 : Décharge d'un condensateur monté en parallèle avec une diode - Niveau
4/4

On se propose d'étudier la décharge d'un condensateur de capacité C en parallèle avec uen diode au
silicum, le tout en série avec une bobine d'inductance L et une résistance R. Au début de l'étude,
le condensateur est chargé sous une tension u = U0 . Aucun courant ne circule dans le circuit. On
donne : C = 0, 47 µF , L = 0, 054 H et U0 = 3, 5 V . On donne la caractéristique de la diode :

On rappelle que sans diode, et pour les valeurs données en introduction, la tension u(t) est donnée
par (g.2) :  
λU0
e−λt U0 cos(Ωt) + sin(Ωt)

avec, r
R 1 R2
λ= et Ω = − 2
2L LC 4L
1. Étude de la tension aux bornes du condensateur
(a) Au début de l'expérience, que vaut UAB ? En déduire le domaine d'utilisation de la
diode. Quelle est la conséqaunce sur u(t) ?
(b) Donner la relation permettant de trouver la date t1 pour laquelle cette conclusion cesse
d'être valable ? Déterminer graphiquement cette date.
(c) En déduire le domaine d'utilisation pour t > t1 . Que vaut u pour t > t1 ? Modéliser
graphiquement la diode.
2. Étude de la tension aux bornes de la bobine
(a) Établir les équations diérentielles régissant l'évolution de la tension u0 (t) aux bornes
de la bobine pour t < t1 et t > t1 .
(b) Les résoudre. On pourra exprimer le résultat pour t > t1 en fonction, entre autres, de
t1 et u0 (t+
1 ). On prendra pour la suite u (t1 ) = −1, 35 V
0 +

3. Évolution pour t > t1


(a) Jusqu'à quelle date les expressions précédentes sont-elles valables ? Dans quelle domaine
se retrouvera-t-on alors ?

3
Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

Exercice 2 : Circuit alimenté par un hacheur - Niveau 4/4

Un hacheur est un système électronique qui permet d'obtenir une tension continue réglable à
partir d'une alimentation constante E .

Dans le cas présent le hacheur est modélisé par un interrupteur K qui peut basculer entre la
position (1) et la position (2). Le condensateur est supposé de capacité C susamment grande
pour que la tension Vc puisse être considérée constante.
L'interrupteur K a les positions suivantes :
- K est en (1) pour 0 < t < αT ;
- K est en (2) pour αT < t < T .
α est un nombre positif inférieur à 1 et T la période du hacheur.
1. (a) Dans un premier temps, K est position (1). Établir l'équation diérentielle reliant l'in-
tensité i à E , Vc et L.
(b) On note Im l'intensité à t = 0. Déterminer l'expression de i(t) en fonction des données.
(c) Déterminer l'expression de i(αT ), on note IM cette valeur.
2. (a) À l'instant t = αT , l'interrupteur bascule en position (2). Établir la nouvelle équation
diérentielle à laquelle obéit i.
(b) Déterminer l'expression de i(t) pour αT ≤ t ≤ T en fonction de α, T , E , Vc , et Im .
(c) L'intensité i est périodique en régime établi, et donc i(T ) = i(0) = Im . Calculer Vc en
fonction de E et α.
3. On donne la valeur moyenne d'une grandeur s(t) :
Z T
1
< s >= s(t)dt
T 0

(a) Montrer que la valeur moyenne de l'intensité dans C est nulle. Calculer la valeur moyenne
de i et en déduire l'expression de IM + Im en fonction de E , α et R.
(b) Déterminer Im puis IM en fonction de α, E , R, L et T .
4. Quelle valeur maximale peut prendre R pour que Im soit positif ?

4
Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

Exercice 3 : Circuit RL alimenté par une tension créneau, - Niveau 3/4

On se propose d'étudier la réponse d'un circuit RL à une tension en créneaux délivrée par un
générateur basse fréquence (G.B.F.). Le circuit représenté sur la gure ci-dessous comporte une
bobine parfaite d'inductance L, un résistor de résistance R et un G.B.F. délivrant une tension en
créneaux u représentée sur la gure ci-dessous.

1. On dénit la constante de temps τ , exprimée en secondes, du circuit RL par une relation du


type τ = Lα Rβ , où α et β sont deux constantes réelles. Par analyse dimensionnelle rapide,
déterminer la valeur des exposants α et β (on raisonnera à partir des relations entre u et i).
2. (a) Pour 0 ≤ t ≤ T2 , établir l'équation diérentielle régissant les variations de l'intensité
i dans le circuit. La résoudre en justiant soigneusement la détermination de la (des)
constante(s) d'intégration.
(b) En déduire l'expression de uL (t).
(c) Tracer l'allure des courbes représentatives de i(t) et de uL (t) en précisant les valeurs vers
lesquelles ces fonctions tendent en régime permanent, ainsi que l'équation des tangentes
à l'origine.
3. Déterminer complètement l'expression de i(t) et uL (t) pour T2 ≤ t ≤ T .
4. Le G.B.F. est réglé sur la fréquence f = 1, 0 kHz , la bobine a pour inductance L = 1, 0 H et
R = 1, 0.103 Ω. Comparer la période T de la tension délivrée par le G.B.F. et la constante
de temps τ du circuit. Tracer qualitativement l'évolution des graphes de i(t) et uL (t) sur
quelques périodes. Commenter.

5
Colle 10 E2 + E3A + E3B-Cours Le 04/12/17

Exercice 4 (supplémentaire) : Deux condensateurs en série avec une résistance - Ni-


veau 2/4

Deux condensateurs de capacités respectives C1 et C2 sont reliés par une résistance R.

À l'instant initial, leurs charges respectives sont Q10 = Q0 et Q20 = 0. On pose : τ = R CC11+C
C2
2
.
1. Établir l'expression à la date t de l'intensité i du courant dans la résistance R.
2. Déterminer les charges Q1 (t) et Q2 (t) des deux condensateurs à la date t.
3. Calculer la variation de l'énergie emmagasinée dans les deux condensateurs entre l'instant
initial ti et l'instant nal tf .
4. Calculer l'énergie consommée par eet Joule dans la résistance entre les instants t = 0 et t.