Vous êtes sur la page 1sur 2

T2C02 1ère STG - Droit Livre

THÈME 2 : A QUI EST CONFIÉ LE POUVOIR D’ELABORER LA RÈGLE DE DROIT?

Chapitre 2 : Les règles du droit international

1 – le droit international
Le droit international est composé de règles négociées, définies et acceptés par les États. Ces règles
peuvent être formalisées sous forme de traités (traité international de lutte antitabac, …), d’accords
(l’accord Ramoge relatif à la protection des eaux du littoral méditerranéen, de conventions (la convention
internationale relative aux droits de l’enfant), de chartes (la charte internationale Espace et catastrophes
majeures, …), de protocoles (le protocole de Kyoto visant à réduire l’émission de gaz à effet de serre, …)
ou de déclarations (déclaration universelle des droits de l’homme, …).

11 – La nécessité du droit international


Chaque État dispose d’un système juridique spécifique composé de règles qui régissent les
comportements des hommes entre eux sur son territoire. À partir du moment où un ressortissant d’un pays
quitte ses frontières nationales (par exemple, pour se marier avec une personne de nationalité différente,
travailler à l’étranger, partir en vacances, …), il faut déterminer quelle sera la loi applicable.

12 – La diversité du droit international


121 – Le droit international public
Le droit international public est l’ensemble des règles qui organisent les relations entre les États.
Exemple : l’accord entre la France et l’Italie sur le contrôle de la circulation dans les tunnels du Mont-
Blanc et du Fréjus.

122 – Le droit international privé


Le droit international privé est l’ensemble des règles qui organisent les relations entre personnes
privées (personnes physiques, sociétés, organisations non gouvernementales) de nationalités différentes.
Exemple : le mariage entre un français et une belge.

2 – Le régime juridique des traités


Le droit international s’impose au droit français. Lorsqu’elle signe ou adhère à un traité international,
la France doit s’assurer ne pas avoir, dans son droit national, des dispositions qui soient en contradiction
avec.

21 – Les conditions d’application des traités


En France, la mise en application d’un traité suppose le respect de trois conditions.

211 – La négociation, la signature et la ratification


La négociation permet aux États signataires de se mettre d’accord. La signature est la marque de cet
accord. Elle revient au président de la République. La ratification, par le président de la République, après
autorisation du parlement, engage la France et fait produire au traité ses effets juridiques dans le droit
français.

212 – La conformité à la constitution

Stéphane Gozé 438869270.doc 24/09/2019 1/2


T2C02 1ère STG - Droit Livre

Le traité doit être en accord avec la Constitution française. Si une disposition d’un traité est contraire à
la Constitution, il faut modifier cette dernière avant de ratifier le traité.

213 – L’application par les autres signataires.


Le traité repose sur le principe de réciprocité. En conséquence, la France est tenue d’appliquer un traité
si et seulement si le ou les autres État(s) signataire(s) l’appliquent aussi.

22 – La place des traités dans le droit français


Les règles juridiques obéissent au principe de hiérarchie, c’est-à-dire que certaines sont supérieures
aux autres. Il en résulte qu’une règle de rang inférieure doit respecter les dispositions posées par une règle
supérieure.

Lexique

Droit International : Le droit international est composé de règles négociées, définies et acceptés par les
États.
Droit international public : Le droit international public est l’ensemble des règles qui organisent les
relations entre les États.
Droit international privé : Le droit international privé est l’ensemble des règles qui organisent les
relations entre personnes privées de nationalités différentes.

Stéphane Gozé 438869270.doc 24/09/2019 2/2