Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche Technique

Le Contacteur Auxiliaire

1. Définition

Le contacteur est un appareil mécanique de connexion, capable d’établir, de


supporter et d’interrompre des courants dans les conditions normales du circuit.

Le contacteur auxiliaire est utilisé dans la partie commande des circuits. Il


est utilisé pour relayer les capteurs (plus de contacts), permettre de réaliser des
commandes plus complexes. On peut lui ajouter des blocs de contacts
auxiliaires temporisés ou non. Il est repéré dans les schémas par KA, (KA1,
KAA...) aussi bien pour la bobine et les contacts.

2. Constitution
Le contacteur auxiliaire comporte 3 ensembles fonctionnels :

ƒ le circuit principal, les différents contacts


ƒ l’électro-aimant
ƒ le circuit auxiliaire (bloc supplémentaire)

2.1. Le circuit principal

Il est constitué de contacts différents selon les modèles.


Les modèles peuvent avoir de 4 à 5 contacts soit tous NO ou NC ou les
deux associés.
Exemples :
¾ 4 contacts 2 NO et 2 NC (référence CA2 DN22)

13 21 31 43

Contacts NO Contacts NC
13,14 - 43,44 21,22 - 31,32

14 22 32 44

Le contacteur auxuiliaire (LP Pierre-Joseph LAURENT, L.Pamelard) 1/2


¾ 5 contacts 3 NO et 2NC

03 13 21 31 43
Contacts NC
Contacts NO 21,22 - 31,32
03,04 – 13,14
04
43,44
14 22 32 44

2. 2. L’organe moteur

L’électro-aimant est l’élément moteur du contacteur. Il comprend :


ƒ une bobine alimentée sous une tension alternative ou continue en
24V ; 48V ; 110V ; 230V ; 400 V. Elle est repérée par les bornes A1,
A2.
A1

A1

A2

A2

La tension de la bobine est indiquée au dessus

2.3. Le circuit auxiliaire

Le circuit auxiliaire est réalisé par l’addition d’un bloc auxiliaire, il est destiné
à remplir des fonctions autres :
ƒ ajout de contacts supplémentaires, temporisation.
Il comporte essentiellement des contacts auxiliaires instantanés et temporisés.
Ils ont la particularité de s’installer sur la face.

(Consulter la fiche technique correspondante)

Le contacteur auxiliaire (LP Pierre-Joseph LAURENT, L.Pamelard) 2 /2