Vous êtes sur la page 1sur 5

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Scientifique

République Algérienne Démocratique et Populaire

Université Mohamed Khidher -Biskra


Master 1
Groé:upe : électromécanique

Thème

TP :3

commande scalair

Préparation Proposé et dirigé par 

-
Introduction

La commande scalaire, la plus ancienne et la plus rustique, correspond à


des applications n'exigeant que des performances statiques et dynamiques
moyennes. De nombreux industrielles de pompage, climatisation, ventilation.
Les puissances installées correspondantes sont importantes.

Le contrôle scalaire de la machine asynchrone consiste à imposer aux


bornes de son induit, le module de la tension ou du courant ainsi que la
pulsation. Ce mode de contrôle s’avère le plus simple quant à sa réalisation,
mais également le moins performant, surtout pour les basses vitesses de
fonctionnement. Cependant, au niveau des puissances installées, la plupart des
variateurs ne justifient pas un contrôle très performant. Pour des variateurs
dont la plage de vitesse ne dépasse pas un rapport 3 ou 4 entre les vitesses
extrêmes (ventilation, climatisation, centrifugeuses...) et pour lesquels il n’y a
pas de fonctionnement à vitesse très faible et à fort couple de charge, le
contrôle scalaire donne des performances satisfaisantes. Il est donc important
de donner un certain nombre d’informations sur les variateurs asynchrones
avec contrôle scalaire.

Le but de tp

L’objectif du control scalaire est de déterminer la bonne pulsation ws , de la quelle se


déduire la tension d'alimentation vs en maintenant le rapport vs/ws =cte

Le rapport vs/ws=Qsn pour les vitesse

_en maintenant vs/ws=cte le couple max disponible an niveau de la machin


Schéma de simulation d’un machin à commande scalair

Résultat de simulation

Fig :schéma de vitesse de rotation


Fig :schéma de couple de charge

Notez que lorsque le couple est applique .la vitesse diminue puis augmente ver la stabilité

Fig :Schéma (wr,ws wsl)

Fig :schéma des courant( isa,isb,isc)

Remarque

On régime permanent la vitesse els suivant avec lavitesse referont pour toute les
valeaurs

Les couples electromotrice suivant avec la couple r

On régime permanent les courant isa isb isc donc lrs fable vitasse els contient des
harmonique

le rapport vs/ws =cte validé pour toute juste la faible vitesse


Fig :schéma des signaux de références(varef ,vbref,vcref)

conclusion
Le contrôle scalaire est la commande la moins sophistiquée de la machine
asynchrone, mais également celle qui donne les performances les plus
moyennes. Dans la commande scalaire, les variations de la vitesse ou du couple
électromagnétique ont une influence sur l’amplitude du flux. La machine
asynchrone, contrairement à la machine à courant continu ou à la machine
synchrone, dans lesquelles la réaction d’induit a été compensée, présente un
couplage naturel et réciproque entre flux et couple. Ce couplage se caractérise
par un modèle non linéaire qui rend plus complexe l’étude de ce variateur et la
synthèse des régulateurs. Pour simplifier la présentation, nous avons été
amenés à faire quelques approximations justifiées par l’expérience et
permettant l’obtention de la commande. Nous avons vu également qu’il était
nécessaire de linéariser les modèles autour d’un point de fonctionnement.
Pour de nombreux variateurs, équipant des souffleries, des climatiseurs, des
centrifugeuses... et toutes les charges dont le couple est proportionnel à une
puissance supérieure à un de la vitesse de rotation, une commande scalaire,
même indirecte, est en général...