Vous êtes sur la page 1sur 42

Chapitre 1 :

Caractérisation des ondes 
radio
    Réseaux cellulaires et systèmes 
sans fil
Réseaux cellulaire       couverture continue d'un large 
territoire avec des stations de base.

Système sans fil       couverture moins complexe

2
A. NAANAA
Réseaux cellulaires et systèmes 
sans fil
Fonctions essentielles dans un réseau radio­mobile :
✔ Itinérance ou Roaming : capacité à utiliser le réseau en tout point 
de la zone de service (pouvoir appeler et être appelé).
✔ Itinérance internationale ou International Roaming : capacité à 
utiliser un autre réseau que celui auquel on est abonné.
✔ Mobilité radio : possibilité de déplacer le terminal en gardant la 
communication.
gestion du handover ou du transfert intercellulaire automatique.

3
A. NAANAA
La ressource radio
✔ Propagation :

✔ Réflexion : sur les parois lisses grandes devant la longueur d’onde 
du signal
✔ Diffraction sur les arêtes grandes devant la longueur d’onde du 
signal
=> permet une couverture de zones masquées
✔ Diffusion sur les surfaces avec des irrégularités de la taille de la 
longueur d’onde. 4
A. NAANAA
La ressource radio
✔ Caractéristiques des multitrajets
✔ Absence fréquente du trajet direct
✔ Les obstacles ou réflecteur peuvent être mobiles : réponse 
impulsionnelle du canal variable au cours du temps

✔ Définition de réponses impulsionnelles typique

5
A. NAANAA
La ressource radio
✔ Effets des multitrajets
Pour un signal à bande étroite, variations subites de l'amplitude 
du signal :
✔ Modélisation par une loi de Rayleigh 
✔ Évanouissements à petite échelle ou Fading 
 Pour un signal à bande large :
✔ En fréquence : modification du spectre du signal
✔ En temps : interférence intersymbole

6
A. NAANAA
Réseaux mobiles et sans fil


Réseaux mobiles : Donner la capacité à un 
utilisateur mobile de communiquer à 
l’extérieur de son réseau d’origine en 
conservant son adresse (GSM, IP­mobile)

Réseaux sans fil :lié au support de 
transmission (Support hertzien)
   – Exp : Wi­Fi

7
A. NAANAA
Classification des réseaux 
sans fil

8
A. NAANAA
Caractéristiques

Capacité : dépend du spectre 

Qualité : la qualité des liens de 
transmissions (liens radio) est variable à 
cause de :

La mobilité des usagers,

Changement de l’environnement

Sécurité : Sécurité supplémentaire car les 
communications peuvent être écoutées, par 
n'importe qui sur le canal radio qui est 
A. NAANAAcommunément utilisé.
9
Spectre

Le spectre radio est nécessaire au 
fonctionnement d'un système radio mobile.

Gestion des spectres :
 Limitation du spectre

 Les ondes radio sont des ressources 
mondialement partagées
 L’utilisation du spectre radio est réglementé 
au niveau national et international
 Règles et procédures pour la planification et 
l’utilisation de bande de fréquences
10
A. NAANAA
Organismes de gestion      
de spectre

UIT : un plan de fréquences selon les 
besoins locaux de chaque région :

Région 1 : Europe, Afrique et Moyen orient

Région 2 : Amérique

Région 3 : Asie

­ Exemple  GSM : 

11
A. NAANAA
Fonctions essentielles dans un 
réseau cellulaire
Handover ou transfert intercellulaire 
automatique

Le système doit être disponible à n’importe quel 
endroit où les utilisateurs souhaitent l’utiliser.

Pendant une communication, le terminal est en 
liaison radio avec une BS déterminée, pendant son 
déplacement, il change de BS tout en maintenant la 
communication.

==> Mobilité radio : Possibilité de déplacer le 
terminal en gardant la communication.

12
A. NAANAA
Fonctions essentielles dans un 
réseau cellulaire
Roaming ou Itinérance

Capacité à utiliser le réseau en tout point 
de la zone de service (pouvoir appeler et 
être appelé) :

Itinérance internationale ou International 
Roaming : capacité à utiliser un autre 
réseau que celui auquel on est abonné.

13
A. NAANAA
Caractéristique de la voie : 
Trajets multiples

Une onde radio qui se propage dans l’espace peut être 
réfléchie ou absorbée par les obstacles rencontrés (plus 
dans les zones urbaines).

Les réflexions dépendent de la hauteur, de la taille, de 
l’orientation de l’obstacle et des Directions des trajets de 
l’onde radio.

On peut avoir un signal réfléchie très atténué.

Les réflexions multiples : plusieurs trajets entre 
l’émetteur et le récepteur.
Effet positif ou négatif

14
A. NAANAA
Caractéristique de la voie : 
Trajets multiples
Effet positif

Les trajets multiples permettent aux communications 
d’avoir lieu dans le cas où il existe un obstacle entre 
l’émetteur et le récepteur.

Les trajets multiples permettent aux ondes d’assurer la 
continuité de la couverture radio.
Effet négatif

La dispersion du retard : interférence intersymboles

La modulation aléatoire de fréquences : Décalage 
Doppler.
15
A. NAANAA
 Caractéristique de la voie : 
Co­channel
Interférence

Des émetteurs radio distants diffusant sur la même 
fréquence que celle utilisée par un émetteur particulier 
que l'on souhaite capter, perturbent la réception, même 
quand ils sont très éloignés. Ce défaut est l'interférence 
de «co­channel».
Inter­modulation

Deux émetteurs radio, transmettant sur des fréquences 
différentes, se perturbent mutuellement quand ils sont 
trop proches ou trop puissants. Ce défaut se nomme inter­
modulation.

16
A. NAANAA
 Caractéristique de la voie : 
Bruit de fond
Interférence

La sensibilité du récepteur est la source de ce type de 
défaut. L'antenne de réception collecte le bruit thermique 
généré par l'électronique du récepteur en même temps 
que le signal radio, lequel bruit est amplifié avec le 
signal. Le filtrage permet d'améliorer le rapport signal 
sur le bruit.
Bruit atmosphérique

Les ondes créées par des orages ou d'autres phénomènes 
atmosphériques peuvent également brouiller les ondes 
radioélectriques. Elles se manifestent par des impulsions 
très brèves et de haut niveau. Le bruit atmosphérique est 
important dans les basses fréquences. 17
A. NAANAA
Techniques d'accès multiples
Il y a plusieurs méthodes pour partager une 
ressource radio entre N utilisateurs :

TDMA (Time division multiple access ): Un canal 
physique simplex : 1 slot (intervalle de temps) sur 
1 fréquence

FDMA (frequency division multiple access) : Un 
canal physique simplex : 1 fréquence.

CDMA (Code division multiple access) :Un canal 
physique simplex : 1 code.
18
A. NAANAA
TDMA
Partage TDMA d'une porteuse en intervalles de temps ou slots.

19
A. NAANAA
TDMA
Intérêt du TDMA :
✔ Transmission 1 fois par trame,
✔ Temps disponible pour faire autre chose (surveillance stations 
voisines),
✔ Possibilité de débits différents (transmission pendant plus d'un 
slot par trame).

Inconvénient : 
✔ L'augmentation du débit provoque l'interférence intra­symbole 

20
A. NAANAA
TDMA

La relation entre Tt et Ts est donnée par : T s =T t / N

Une des principales difficultés de la TDMA, réside dans le fait 
qu'il faut synchroniser, sur la même horloge, l'ensemble des 
terminaux et qu'il faut éviter que les paquets de données (burst) 
émis par deux terminaux qui utilisent des times slots adjacents, 
ne se recouvrent, même partiellement, à l'arrivée à la station de 
base   un intervalle de garde. 
21
A. NAANAA
TDMA

           Partage TDMA avec délai de garde

Application GSM: La trame dure environ 4.615 ms (Tt), elle est 
divisée en 8 times slots de 577 μs (Ts). Un terminal transmet 156 
bits utiles durant ce time slot de 577 μs. La durée de transmission 
d'un bit est de 3.7μs.

22
A. NAANAA
TDMA
Application :

TV par satellite, Téléphonie fixe et mobile.

GSM : Porteuse espacées de 200KHz (modulation à 271Kb/s)
Trame TDMA à 8 intervalles de temps (577µs par intervalle de 
temps) duplex de type FDD.

DECT: Porteuses espacées de 1.728MHz (modulation à 1152 Kb/s) 
trame à 24 intervalles de temps (417µs par intervalle de temps)
Durée de garde=49µs
Duplex de type TDD
23
A. NAANAA
FDMA
Partage de la ressource hertzienne  en fréquences (ou porteuses)
1 utilisateur par fréquence (ou couple de fréquences)
1 canal physique simplex=1 fréquence.

Exemples : TV (Hertzien), Émetteurs radios, téléphonie mobile, 
GSM...
24
A. NAANAA
FDMA
La difficulté majeure de mise en œuvre réside dans la séparation 
des différentes bandes de fréquence de chaque utilisateur. 

Pratiquement les sous bandes ne peuvent pas être jointives et 
sont séparées par un intervalle de garde.

Partage FDMA avec bande de garde

Si on introduit la largeur de bande de fréquence disponible: B, et 
si on considère les intervalles de garde. Le nombre réels 
d'utilisateurs qui partagent le canal est donné par l'équation: 
25
A. NAANAA
B=N ' W +( N '+1)W g
Insuffisance TDMA & FDMA
Pour les modes d'accès en TDMA ou en FDMA on constate que le 
canal est décomposé en sous canaux indépendants, chaque sous 
canal étant alloué à un utilisateur. On se retrouve ainsi dans une 
approche de transmission assez classique où la difficulté 
principale consiste à allouer les ressources libres (sous bandes ou 
times slots) aux utilisateurs.

Lorsque l'on est confronté à un système de communications avec 
de nombreux utilisateurs ayant un trafic sporadique d'envoi de 
paquets de données, les mécanismes d'allocation de ressources 
doivent être dynamiques. De tels mécanismes sont mis en œuvre 
dans la technique d'accès CDMA.

26
A. NAANAA
CDMA
Le CDMA est fondé sur la technique d'étalement de spectre. 
Parmi les axes d'applications : 

Téléphonie mobile et sans fil, GPS, WLAN, IS95 (USA), UMTS.
  
Les principaux avantages de la technologie CDMA sont :
● Communication protéger,

● Qualité de communication,

● Faible consommation,

● Flexibilité de l'allocation

Problèmes :
● Contrôle de puissance,

● Interférences entre différents canaux dans une même cellule,

● Séquence pseudo aléatoires sur la voie montante.
27
A. NAANAA
CDMA
Étalement par séquence directe
Exemple :

Pour un bit, transmission d'une séquence de chips de longueur n
● Séquence propre à chaque utilisateur=multiplexage de codes

● Tous les utilisateurs transmettent sur la même fréquence.

28
A. NAANAA
CDMA
Étalement de spectre
Exemple :
Signal original

Signal étalé

Débit en bits: nombre de bits/Tb
Débit en chips: nombre de chips/Tc

Avec Tc=Tb/n 29
A. NAANAA
CDMA
Exemple sur une voie montante d'un système cellulaire terrestre :

On considère le cas où 3 utilisateurs souhaitent utiliser la même 
ressource radio pour transmettre chacun un train binaire 
différent.
On suppose que les utilisateurs sont synchronisés.

Supposons enfin que ces 3 utilisateurs aient utilisé  3 séquences 
d'étalement orthogonales de Hadamard:

Utilisateur n°1
bit à transmettre : a = { ±1}
séquence d'étalement : +1 +1 +1 +1
chips émis durant un temps bit : +a +a +a +a 30
A. NAANAA
Utilisateur n°2
CDMA
bit à transmettre : b = { ±1}
séquence d'étalement : +1 ­1 +1 ­1
chips émis durant un temps bit : +b ­b +b ­b

Utilisateur n°3
bit à transmettre : c = { ±1}
séquence d'étalement : +1 +1 ­1 ­1
chips émis durant un temps bit : +c +c ­c ­c

31
A. NAANAA
CDMA
Les éléments des séquences d'étalement dont appelés des chips.
Dans cette exemple chaque séquence est constitué de 4 chips d’où :
T b=4T c
Dans le cas d'une transmission sans bruit !, le signal reçu 
pendant un temps bit est de la forme :

r = (a + b + c ) (a − b + c) (a + b − c) (a − b − c)

Pour retrouver le bit émis par un utilisateur, il suffit de corréler 
ce signal reçu par la séquence utilisée par cet utilisateur.

Si l'on prend l'exemple du premier utilisateur, on obtient :
â=1/4[1.(a + b + c) + 1.(a − b + c) + 1.(a + b − c) + 1.(a − b − c)]
D’où :  â=a
32
A. NAANAA
CDMA
Exercice :

Considérons 2 utilisateurs qui partage la même ressource radio 
pour transmettre chacun un train binaire différent. Les deux 
utilisateurs sont bien synchroniser et utilisent des séquences de 
codes orthogonaux.

Données : 
Utilisateur1:  Séquence binaire= 1 ­1 ­1,  code= 1 ­1 ­1 1
Utilisateur2: Séquence binaire= ­1 ­1  1, code= 1 ­1 1 ­1

Trouver les séquences de bit reçu pour les deux utilisateurs au 
niveau du récepteur. 
33
A. NAANAA
Séquences de Hadamard
Les séquences d'étalement de Hadamard sont des séquences 
binaires orthogonales qui se construisent récursivement à partir 
d'une matrice carrée de la manière suivante :

Où bien

H̄n Hn
Avec       est la matrice complémentaire de  
34
A. NAANAA
Produit de convolution
Le produit de convolution de deux fonctions réelles ou complexes f 
et g, est une autre fonction, qui se note généralement f*g est qui 
est définie par :

Convolution analogique :

Convolution numérique :

35
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio analogique : 
Micro Chaîne d'émission

Modulation Émission

Haut parleur

Démodulation Réception

Chaîne de réception

Le  micro  remplit  deux  fonctions,  c'est  à  la  fois  un  capteur 
d'énergie  acoustique  et  un  transducteur  du  signal  acoustique  en 
électrique  dont  la  tension  et  la  fréquence  varient  en  suivant 
l'amplitude et la fréquence du signal capté.  36
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio analogique : 

Modulation : Une onde porteuse est modulée avec le signal sortant 
du  micro  suivant  la  technique  choisie  (amplitude,  fréquence, 
phase).

Émission : Les traitements nécessaires à l'émission du signal sont 
réalisés et l'antenne diffuse les ondes radio.

Chaîne  de  réception:  L'antenne  de  réception  capte  l'onde 


radioélectrique  qui  est  amplifiée  avant  d'arriver  dans  le 
démodulateur qui lui extrait le signal utile de sa porteuse pour le 
fournir  au  haut­parleur.  Le  haut­parleur  est  un  transducteur 
électromécanique,  il  transforme  l'énergie  électrique  en  énergie 
mécanique  par  une  bobine,  laquelle  fait  vibrer  une  membrane 
pour transformer l'énergie mécanique en un son.
37
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio numérique: 
Cette  technique  demande  des  traitements plus nombreux et plus 
complexes car il faut numériser le signal :
Échantillonnage, quantification et codage.

L'échantillonnage  du  signal  est  une  opération  qui  consiste  à 


hacher  un  signal  continu  à  des  instants  régulièrement  espacés 
dans  le  temps.  pour  obtenir  des  tranches  dont  la  hauteur  est 
l'amplitude du signal à un instant t.  

La quantification attribue une valeur aux amplitudes mesurées.

Le codage est la dernière opération pour numériser un signal 
après la quantification des échantillons, elle attribue une valeur 
numérique à un échantillon en fonction du nombre de digits 
disponible.  38
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio numérique: 
L’avantage  de  la  transmission  numérique  par  rapport  à  la 
transmission  analogique  réside  dans  la  possibilité  d'ajouter  des 
informations  de  redondance  à  l'information  utile.  Cette 
redondance  fournit  un  moyen  de  détecter  les  altérations  subies 
par  le  signal  durant  son  transport  et,  d'une  certaine  façon,  de 
corriger  ses  défauts,  ce  qui  est  impossible  avec  la  transmission 
analogique.

La chaîne de réception du système contrôle ce format, elle sait 
détecter les violations et, dans une certaine mesure, la chaîne de 
réception peut corriger les erreurs de transmission détectées 
selon les propriétés du codage utilisé. 
39
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio numérique: 
Micro
Chaîne d'émission
Numérisation Codage de Modulation Émission
vocodeur L'information

Haut parleur
Chaîne de réception
Synthèse Décodage de Démodulation Réception
vocale L'information

40
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
La transmission radio numérique: 

Le  signal  est  numérisé  par  le  vocodeur  (Codeur 


DECodeur:CODEC),  le  signal  acoustique  est  transformé  en  une 
suite d'échantillons. 

L'amplitude de chaque échantillon est codée par le codeur. 

Les  traitements  de  la  chaîne  de  réception  sont  l'image  dans  un 
miroir de ceux de la chaîne d'émission. 

41
A. NAANAA
Transmissions radioélectriques
Physique Logique
Signal acoustique
Numérisation
Codage
Modulation
Emission
Transmission
Réception
Démodulation
Décodage
Synthèse
Signal acoustique

Les transformations de l'information dans une 
transmission numérique
42
A. NAANAA