Vous êtes sur la page 1sur 45

Les réseaux cellulaires

Introduction

1
Historique des réseaux cellulaires
 Années 80 (1G) : voix analogique
 Années 90 (2G) : voix numérique et messagerie texte
 transmission numérique pour augmenter la capacité, améliorer la
sécurité et offrir la messagerie texte (SMS).
 GSM en 1991
 GPRS en 2000 (2,5G ou 2G+) : dérivée du GSM permettant un
débit de données plus élevé.
 Années 2000 (3G) : voix et données numériques
 services numériques de voix et de données à haut débit.
 UMTS, W-CDMA en déploiement mondial
 Années 2010 (4G) :
 Services haut-débits (Objectif: atteindre 1 Mbit/s)
 LTE (Long Term Evolution) Advanced

2
Introduction
 Les réseaux de télécommunications utilisent le spectre radio
pour propager l’information.

 Le spectre radio est une ressource rare.

 la rareté du spectre radio a conduit les opérateurs à découper


le territoire en zones (cellules), de taille variable selon la
densité des utilisateurs.

3
Définition d’un réseau cellulaire
 Chaque secteur géographique est découpé en petites zones
appelées cellules
 Chaque cellule dispose de son propre émetteur-récepteur,
souvent appelé antenne, sous le contrôle d'une station de
base
 A chaque cellule est affecté une plage de fréquences
 Des cellules voisines doivent utiliser des fréquences
différentes pour éviter d'interférer entre-elles
 Le modèle idéal de réseau cellulaire est un réseau hexagonal,
afin que la distance entre une antenne et toutes ces voisines
soit la même

4
Exemple d’un réseau cellulaire: GSM

5
Problématiques des réseaux cellulaires
 Allocation des fréquences : le nombre de fréquences accordées
étant restreint, l'opérateur est obligé de réutiliser les mêmes fréquences
sur des cellules suffisamment éloignées de telle sorte que deux
communications utilisant la même fréquence ne se brouillent pas.
 Localisation des utilisateurs: Pour établir une communication, il
faut savoir dans quelle cellule l'abonné se trouve.
 Transfert inter-cellulaire (Handover): Il doit y avoir continuité de
la communication lorsque l'abonné passe d'une cellule à une autre
 Roaming: Si la mobilité d'un abonné s'étend à plusieurs pays, des
accords de roaming doivent alors être passés entre les différents
opérateurs pour que les communications d'un abonné étranger soient
traitées et aboutissent.
 Sécurité: Pour éviter les écoutes frauduleuses des communication
(authentification, cryptage, identité temporaire).

6
Le support de propagation
 Un système cellulaire utilise une liaison radioélectrique entre
le terminal mobile et la station de base  canal de
propagation est l’espace radio.
 Le signal radio se propage sous forme d’onde
électromagnétique de la forme:
S(t)=A sin(ωt+Φ)
 A: amplitude du signal
 ω: pulsation. ω =2πf, f étant la fréquence.
 Φ: phase.

7
Les mécanismes de propagation
 Dans un environnement réel, la transmission d’un signal ne
se fait pas en empruntant uniquement un trajet direct entre
l’émetteur et le récepteur (Existence des obstacles dans
l’environnement de propagation).
 Une onde radio est propagée par différents mécanismes:
 Réflexion
 Réfraction
 Dispersion
 Diffusion
 Diffraction

8
Le canal de propagation

 Caractéristiques:
Présence d’obstacles
A la traversée d’un obstacle, l’onde peut subir les
phénomènes suivants:

 Réflexion: lorsque l’obstacle est opaque


Le canal de propagation
 Réfraction: lorsque l’obstacle est transparent

 Dispersion: lorsque l’obstacle est dispersif


Le canal de propagation
 Diffusion: l’onde atteint plusieurs récepteurs

 Diffraction: l’onde peut contourner l’obstacle


Propagation de l’onde radio
 L’obstacle absorbe une partie de la puissance de l’onde:
Atténuation de la puissance.

 Lorsque l’atténuation est grande, on parle d’évanouissement


de l’onde.

 A cause des réflexions, réfractions, dispersions, diffusions, et


des diffractions l’onde est déviée de sa trajectoire initiale:
⇒ Absence du trajet direct.
 Apparition de l’effet multi-trajets

12
Caractéristiques & Evaluation du canal
radio
 Les obstacles peuvent être mobiles : réponse impulsionnelle
du canal variable au cours du temps :
⇒ Canal fluctuant.
 Le canal radio est ouvert: une infinité d’utilisateurs peuvent y
avoir l’accès.
⇒ Présence d’interférences.
Evaluation de la qualité de transmission :
S=puissance du signal utile
B=puissance du bruit mesuré au récepteur
Rapport signal sur bruit: RSB= S/B
13
Caractéristiques & Evaluation du canal
radio
 Interference co-canal: utilisation de la même fréquence sur deux
sites voisins
⇒ Un deuxième paramètre est pris en compte: les interferences.

⇒ Rapport signal sur bruit et interférences


RSBI=S/(B+I)
Du fait de l’existence d’une infinité d’interféreurs : B<<I.

⇒ On parle couramment de rapport signal sur interférences : S/I.

14
Organisation des réseaux cellulaires
 Le principe de fonctionnement repose sur l'emploi d'émetteurs.

 Chaque secteur géographique est découpé en petites zones appelées cellules

 Chaque cellule dispose de son propre émetteur-récepteur, souvent appelé


antenne, sous le contrôle d'une station de base

 A chaque cellule est affecté une plage de fréquences

 Des cellules voisines doivent utiliser des fréquences différentes pour éviter
d'interférer entre-elles

 Le modèle idéal de réseau cellulaire est un réseau hexagonal, afin que la


distance entre une antenne et toutes ces voisines soit la même

15
Organisation des réseaux cellulaires
 Cellule = la surface avec laquelle une station de base (BTS) peut établir
une liaison avec un téléphone mobile.

 La taille d’une cellule n’est pas fixe. Elle dépend du trafic

16
Allocation des fréquences
 le nombre de fréquences accordées étant restreint,
l'opérateur est obligé de réutiliser les mêmes fréquences sur
des cellules suffisamment éloignées de telle sorte que deux
communications utilisant la même fréquence ne se brouillent
pas.
 chaque cellule a sa fréquence de communication et possède 6
voisins
 pour éviter de gaspiller les fréquences et d’interférer entre
les cellules : technique SDMA

17
Allocation des fréquences
 Space Division Multiple Access (SDMA):
 Schéma d’attribution des fréquences
 But : les cellules adjacentes ne doivent pas avoir la même fréquence de
communication.

 Exemple: Motif cellulaire = 3

18
Motif cellulaire
 Un motif cellulaire est l'ensemble des cellules dans lequel
chaque fréquence est utilisée une seule fois.
 Les cellules d’un seul motif utilisent toute la bande passante.
 Distance de réutilisation des fréquences :
D = 3 .K .R ; R=rayon de la cellule.
K = i2 + j2 + i. j ; i,j: des entiers naturels

19
L’Accès Multiple
 Pour optimiser l’utilisation des fréquences, deux techniques
sont mises en place:
 La réutilisation des fréquences.
 L’accès multiple: le multiplexage.
 Le multiplexage consiste à combiner plusieurs signaux pour
les transmettre sur un seul support.
 Il existe plusieurs techniques de multiplexages:
 FDMA (Frequency Division Multiple Access) Accès Multiple à Répartition en
Fréquence(AMRF)
 TDMA (Time Division Multiple Access) Accès Multiple à Répartition dans le
temps (AMRT)
 CDMA (Code Division Multiple Access) ou Accès Multiple à Répartition en
Code (AMRC)

20
Gestion de mobilité

 Mobilité radio
 micro-mobilité ou hand-over
 permettre a un abonne de changer de lien radio tout en maintenant sa
communication avec le réseau

 Mobilité réseau
 Macro-mobilité
 Permettre a un abonne de bénéficier des services auxquels il a souscrit
sur toute une zone de couverture

21
Définitions

 Mobilité:
Itinérance : capacité à utiliser le réseau en tout
point de la zone de service.

Itinérance internationale (International Roaming):


capacité à utiliser un autre réseau que celui
auquel on est abonné.

Mobilité radio (hand over): possibilité de déplacer


le terminal en gardant la communication.
Concept de mobilité
La mobilité des abonnés dans un réseau cellulaire a deux
conséquences :
 Pour établir une communication, il faut savoir dans quelle
cellule l'abonné se trouve. C'est la fonction de gestion de
localisation.
 Il doit y avoir continuité de la communication lorsque l'abonné
passe d'une cellule à une autre (transfert inter-cellulaire,
communément appelé handover).
Si la mobilité d'un abonné s'étend à plusieurs pays, des accords
de roaming doivent alors être passés entre les différents
opérateurs pour que les communications d'un abonné étranger
soient traitées et aboutissent.

23
Gestion de la mobilité
Handover
 Hand over = mécanisme de sélection/resélection du lien
radio.
 Conséquences sur la QoS :
 interruption d’appel
 durée d’interruption imprédictible
 rejet d’appel

 Défis:
 Assurer le transfert de communication en cours entre les cellules.
 Maintenir une qualité de communication entre l’utilisateur mobile et le
réseau a travers un changement de fréquence ou de cellule.

25
Handover
 Le Hand over, pourquoi ?
 Permettre aux usagers de se déplacer en cours d’appel
 Eviter la rupture du lien
 Minimiser les interférences
 Optimiser l’utilisation des ressources radio
 Equilibrer la charge de trafic entre les cellules

26
Handover
 Outils nécessaires:
Contrôle de l'interface radio.
Mesure de la qualité du lien descendant.
Mesure du lien radio de la cellule courante et des cellules
voisines (canal en cours et autres canaux).

 Deux mesures sont considérées:


RxLev: Received Signal Level (mesurée en dB)
RxQual: Received Signal Quality (mesurée en BER)

27
Processus du Handover
1. Prise de mesure et supervision du lien
Pendant la communication : mesure et évaluation
périodique du lien radio (Périodicité = 480 ms pour GSM)
2. Décision
Choix de la cellule cible et/ou un nouveau canal sur des
critères de trafic:
si ok : hand over déclenché
sinon : communication continue sur le même canal
3. Exécution
Après un hand over, l’ancien canal est libéré

28
Types de handover
 Le type du Hand over est défini selon la procédure de son
execution:
 Hard handover
 L’ancien lien est libéré avant l’établissement du nouveau lien avec la
station de base cible
 Un seul canal radio à la fois
 Une interruption de la communication
 Seamless handover
 L’ancien lien est libéré pendant l’établissement du nouveau lien avec la
station de base cible
 La probabilité de coupure est donc minimisée
 La QoS est maintenue
 Inconvénient: consommation de ressources

29
Types de handover
 Soft handover
 L’ancien lien est libéré après l’établissement du nouveau lien avec
la BTS cible.
 Les 2 liens et les 2 canaux sont actifs simultanément pendant une courte
durée.
 Meilleure qualité de service offerte à l’usager.
 Charge élevée au niveau réseau.
 Appliqué pour les systèmes CDMA et 3eme génération (UMTS).

30
Les critères d’évaluation du Handover
 Le nombre de tentatives du hand over.

 Le nombre des hand over (effectués).

 La probabilité d’échec.

 Les hand overs ping-pong.

 La durée de déroulement du hand over.

 La quantité des ressources consommée.

31
Contraintes temporelles du Handover
 Phase de mesure: la période de mesure doit être inférieure à
la durée de traversée d’une cellule.
⇒ fortes contraintes en environnement micro-cellulaires.

 Phase de décision: la durée de traitement des critères de


décision/d’exécution du hand over et choix de la cellule
cible doit être minimale.
⇒ sinon réalisation trop tardive.

 Phase d’exécution: l’exécution doit être suffisamment


rapide afin de minimiser la probabilité de perte d’un lien et
les dégradations de qualité dues au changement du lien.

32
Récap: Concept cellulaire

33
Concept cellulaire (1)
 Problème de base = comment :
 Desservir une région de taille importante (pays, continent),
 Avec une largeur de bande limitée,
 Avec une densité d’usagers importante ou qui peut
augmenter ?

Concept cellulaire

34
Concept cellulaire (2)
 Pourquoi le recours au concept cellulaire?
 Pénurie des ressources radio

Nombre de canaux limité
 Les premiers réseaux mobiles se composent de quelques émetteurs
qui couvrent des zones importantes et non interconnectées

Communications interrompues
 Déploiement à l’échelle d’un pays ou d’un continent d’un système
à grande capacité

Concept cellulaire
 Principales fonctions d’un système cellulaire
 Traitement d’appel
 Gestion de la localisation
 Maintien de la communication en cours de déplacement
 Authentification et sécurité des informations transmises

35
Systèmes cellulaires (1)
Architecture cellulaire

MS BS

 
36
Systèmes cellulaires (2)

37
 L'hexagone est la forme régulière qui ressemble le plus au
cercle et que l'on peut juxtaposer sans laisser de zones vides.
Toutefois, la réalité du terrain est bien différente de ce
modèle théorique, notamment en zone urbaine où de
nombreux obstacles empêchent une propagation linéaire.

38
Trisectorisation

 La trisectorisation permet de concentrer l’énergie émise sur


une zone bien définie, ce qui permet de maîtriser la
couverture radio et de limiter les émissions hors de la zone
de service. On peut également concentrer davantage
l’énergie en tiltant l’antenne, c’est à dire l’incliner de
39
quelques degrés par rapport au plan vertical.
Concept cellulaire (3)
 Principe d’un système cellulaire
 Chaque opérateur dispose:
 d’une zone à couvrir
Zone découpée en petits territoires appelés cellules
1 cellule plusieurs canaux de la bande
Une cellule est desservie par une station de base (BS ou
Base Station) qui fait l’interface entre le réseau filaire et
l’abonné mobile
 d’une bande de fréquences duplex
1 bande = plusieurs canaux duplex
1 canal = 1 communication unique

40
Intérêt du concept cellulaire
∆f7 ∆f2
∆f6 ∆f1 ∆f3
∆F ∆f5 ∆f4 Cluster

R r

Zone A Zone A

 1er cas : R = 10 Km avec N = 7 fréquences


 7 communications simultanées
 2ème cas : r = 500m
 (πR2/πr2) = 400 communications

41
Systèmes cellulaires (3)
Spécificités des systèmes cellulaires

Gestion de la mobilité des abonnés

Gestion de l’interface radio

42
Architecture générale d’un réseau cellulaire
radio-mobile

43
Éléments d’un système de communications
radio

 Sous-système radio (BSS, Base-Station SubSystem) : c’est le


réseau d’accès radio qui assure l’émission et la réception des
appels et gère la ressource radio.

 Sous-système réseau (NSS, Network Subsystem): comprend


l’ensemble des fonctions nécessaires à l’établissement des
appels et à la gestion de la mobilité, routage des appels,
stockage et mise à jour des données des abonnés, connecté au
RTCP par des commutateurs passerelle

 Sous-système d’exploitation et de maintenance (OSS,


Operation subsystem): supervision et contrôle des sous-
systèmes radio et réseau. Centralise la commande de
l’opérateur
44
Bandes de fréquence GSM utilisées dans le monde

45