Vous êtes sur la page 1sur 5

Solide Barre Disque Plat

Moment d’inertie du solide mL² MR²


I= I=
(N.m) 12 2
Constante de torsion du fil 4π ²I 4π ²I
C= C=
(N.m.s-2) T² T²
m = 0.780 Kg M = 1.380 Kg
Propriété du solide
L = 50 10-2 m R = 7.5 10-2 m

On dresse alors le tableau ci-dessous :

T (s) I (N.m) C (N.m.s-2)


Barre 2,180 0,016250 0,134990
Disque 1,082 0,003881 0,130881
Plat

Et on déduit le moment d’inertie du carré plat I = CT² pour une valeur de C égale
4π ²
à la moyenne des constantes de torsion du même fil trouvée expérimentalement
précédemment dans le cas de la barre et du disque plat et une valeur de T, la
période des oscillations du carré plat mesurée à l’aide du chronomètre.

Carré 1,255 0,005304 0,132935


Plat

B\ VERIFICATION DU THEOREME DE HUYGENS :

1\ Mesure du moment d’inertie d’un corps complexe :

Après avoir déterminer la constante de torsion C on s’intéresse dans cette étude a


calculer le moment d’inertie non pas pour des solides de forme simple mais plutôt de
forme complexe tel que l’élément H.

H dans le plan vertical H dans le plan horizontal

Page -2-
T = 2π I
C
T (s) [exp.] I (N.m) T (s) [théo.] Masse de H (kg)= 2,300 h (m)= 0,180

H (vertical) 4 0,059098 4,189 I1=I0+2mh² M (kg)= 0,714 L1 (m)= 0,360


H (horizontal) 5 0,080244 4,882 I2=I0+2mh²+2J m (kg)= 0,793 L2 (m)= 0,400

ML21
Avec I0 == 0,007711 N.m
12
mL22
J= =0,010573 N.m
12
M = masse de la barre centrale ; m = masse de chaque barre d'extrémité
L1= longueur de la barre centrale ; L2 = longueur de chaque barre d'extrémité

2\ Comparaison étude expérimentale et théorique :

On refait l’expérience précédente en fixant une barre à la place du solide de forme


H et on accroche deux masselottes symétriquement opposées par rapport au centre
d’inertie de cette barre.

En variant à chaque fois la distance 2h entres ces deux masselottes, on mesure la


période T des oscillations puis on calcul le moment d’inertie de cet ensemble. On
dégage alors le tableau suivant :

h (m) T (s) I1 (Kg.m².s-2)


0,250 4,60 0,071
0,150 3,20 0,034
0,050 2,10 0,015

CT ²
On a T = 2π I donc I = d’où on complète le tableau ci-dessus,
C 4π ²

Page -3-
* Traçage de courbe et Conclusion :
Sachant que la masse des masselottes est égale à 0.500 Kg chacune et que
mL² 0,780 x(50.10−2 )²
I0 = = = 0,01625 N.m
12 12
m étant la masse de la barre et L sa longueur on recherche la même grandeur
physique mais cette fois-ci théoriquement :

Valeurs Expérimentales Valeurs Théoriques


I1=I0+2mh²
h² (m²) I1 (N.m) h² (m²)
(N.m)
0,063 0,071 0,063 0,079
0,023 0,034 0,023 0,039

0,003 0,015 0,003 0,019

I [exp]=f(h²)
I=f(h²)
I(Kg.m ²/s²) I [theorique]=f(h²)
0,090
0,080
0,070
0,060
0,050
0,040
0,030
0,020
0,010
0,000
0,0000 0,0100 0,0200 0,0300 0,0400 0,0500 0,0600 0,0700 h² (m ²)

* On remarque que les deux courbes I1[exp.] =f(h²) et I1[theo.] =f(h²) représentées
par deux droites ne passant pas par l’origine sont parallèles ce qui explique qu’elles
ont la même pente, aux erreurs expérimentales, d’où la vérification du théorème de
Huygens.

Page -4-