Vous êtes sur la page 1sur 17

Incohérence concernant la blancheur du prophète SAWS

I)Analyse des hadiths utilisés et explication des termes en langue arabe classique

1) Que veut dire ABYAD  ?


L'ensemble de ces hadiths : « Sahih Bukhari : hadith 3544 / Sahih Muslim : hadith 2340 [6072] /
Sahih Muslim : hadith [1315] 119 – 582 / Sahih Muslim : hadith 2343 [6081/107] / Sahih Bukhari :
hadith 371 / Sahih Bukhari : hadith 7236 / Sunan Abu Dawud : hadith 3206 / Sahih Bukhari : hadith
1031 / Sahih Muslim : hadith 1119 - 249 [503] / Sahih Muslim : hadith 1119 - 249 [503] » utilisent
le terme ABYAD.

En arabe classique, Abyad a un sens polysémique qui renvoie à la fois à la luminosité du teint et à la
fois au noble caractère d'une personne.

* Concernant la luminosité :

=> Dans le coran, le terme abyad se trouve dans le sens négatif (12:84) ou dans le sens
positif pour illustrer l’éclat, la luminosité d’un teint de la peau (7:108 / 20:22 / 26:33 /
12:12 / 32:32) ou encore dans un sens neutre pour désigner la couleur blanche (lorsqu’on ne
parle pas de la couleur de peau) : (37:46)

=> Abyad renvoie à la luminosité (qui permet l'examen de degrés de nuances au sein d'une
même couleur) et non pas à la chromaticité (qui permet de déterminer une couleur
indépendamment de sa luminosité) [Goldenberg ; Curse of Ham ; 93].

=> Quand il s'agit de la couleur de la peau, un arabe peut utiliser le terme abyad (blanc)
comme euphémisme (figure de style) de aswad (noir) [Jehan Allam ; « Une étude
sociolinguistique sur l'utilisation de la terminologie des couleurs dans la langue arabe
classique »].

=> En arabe classique, il y a plusieurs « noirceur » ou « degrés de noirceur » comme l’ont


souligné l'imam Al-Thaalabi savant syrien (dans son Fiqh al-Lugha [82-82]) et l'imam al-
Asuyuti, savant afghan (dans son Jawāhir al-‘uqud wa-mu’īn al-qudāt wal-muwaqqi’īn wal-
shuhūd [II : 574]).

=> Abyad/bayad est une nuance ou un type particulier de noirceur. Al-Dhahabī (d. 1348) a
dit : « Quand les Arabes disent, abyad, ils veulent signifier un brun doré, un teint noir
qualifié de clair (al-hintī al-lawn bi-hilya sudā’) [Siyar a’lām al-nubalā’ [II:168]]. De même
l'imam al-Suyuti, à qui on attribue le fait d'avoir vu 70 fois le prophète SAWS en état de
veille affirme que abyad correspond à un teint marron jaûnatre.

* Concernant le caractère noble

=> Ibn Manẓūr (encyclopédiste arabe) a affirmé que les arabes n'entendent pas par
« abyaḍ », un teint blanc :
«Quand les Arabes disent qu'un homme est blanc ou qu'une femme est blanche, ils veulent
dire qu'il a une peau pure, propre, sans laideur…Ils ne signifient pas qu'il a un teint blanc,
mais ils signifient que quelqu'un est honorable, pur et propre. Quand ils disent que le visage
d’une personne est blanc, cela signifie que son teint est exempt de marques et d’une sorte de
noirceur sans attrait [Lisan al Arab ; Al Azhari ; page 209].
De ce fait, il n' y a pas d'incompatibilité à ce que les arabes s'identifient eux-mêmes comme
à la fois comme étant aswad et abyad. A ce sujet Al-Jahiz (célèbre théologien, écrivain et
encyclopédiste arabe) a affirmé que :

«  Les Arabes se vantent de (leur) couleur noire.  Si on demande, “Comment cela est
possible alors qu'ils utilisent les termes « azhar » (lumineux), « abyad » (blanc) et
«  agharr » (blanc flamboyant) ?  »
Nous répondrions : « Dans ce contexte, ils ne se référent pas à la blancheur de la peau
(bayāḍ al-jilda), mais plutôt à la noblesse et à la pureté de caractère [Al-Jahiz, Fakhr al-
sådn al al-bidan, 207 (Ar.); 17 (Eng.)].

2) Que veut dire ABYAD AMHAQ  et ADAM?

Les hadiths  : « Sahih Muslim : hadith 2347 / Shamail Al Muhamadiyah, chapitre 1, hadith numéro
1 » utilisent les termes NI ABYAD AMHAQ NI ADAM

Dans les dictionnaires modernes, le terme « abyad amhaq » est traduit par « blanc albinos ».
Or, l’albinisme est une anomalie génétique héréditaire.

Comment aurait-on pu utiliser ce terme sur l’un des plus beaux hommes de la terre pour illustrer sa
couleur de peau ?

En langue arabe classique, le terme « amhaq » signifie une « intensité », plus précisément, il signifie
« manifestement » comme le soulignent les savants en langue arabe classique tels que :

- L’imam Al Marwazi qui est né en 202 de l’hégire qui dit clairement que « amhaq » n’est pas une
« blancheur ».

- L’imam Al-Kirmani (imam iranien) qui a fait l’explication de « sahih » Al boukhari est clair, il
affirme qu'il n’y a pas beaucoup de textes avec le terme « amhaq » mais le peu de texte montre que
ce terme renvoie au terme « azhar ».

ADAM = noir et non pas marron

Les falsificateurs traducteurs écrivent que ADAM = marron. Or, c'est faux, ADAM en langue arabe
classique = NOIR EBENE comme l'affirment différents savants et spécialistes de la langue arabe :

- Abu Ali Al Hassan dit : La couleur Adam est ce qui n'a pas de blancheur selon la façon dont les
gens parlent, donc les arabes disent Adam celui qui n'a pas de blancheur en lui. ” ‫فاآلدم الذي ليس بابيض‬
‫ رجل آدم للذي ليس بابيض‬:‫”علي ما يتكلم به الناس فيقولون‬

- L' Imam Al-Suyuti dit : Et si le jaune diminue et qu'il penche vers le noir de jais alors la couleur
est dit Adam ‫ آدمي اللون‬:‫ ومال إلى السواد قيل‬،‫فإن رقت الصفرة‬

-Ibn Manzur dit dans son dictionnaire de référence de la langue arabe (Lisan al arab): Adam est une
couleur noire chez les humains et blanche chez les animaux. ‫االدم من الناس السود و من االبل االبيض‬

- L'imam Al Thaalabi indique : «S'il y a une légère noirceur dans le teint, c'est asmar. Si sa noirceur
est plus intense que asmar, c'est adam. »
["Fiqh al-Lugha", Chapitre 13 - Les degrés de noirceur chez l'homme, page 126].
En conclusion, le prophète SAWS n'avait ni un teint très marron clair, ni un teint très noir. D'autant
plus que Sheikh Islam Ibn Ahmad, spécialiste en science des hadiths a bien démontré que la
mention de la couleur de la peau du prophète SAWS par Anas Ibn Malik n'avait pas été citée mais
bien celle de la couleur de la barbe qui ne comprenait pas moins de 20 poils blancs.

3) Que veut dire AZHAR AL LAWN ?

Les hadiths: « Sahih Bukhari : hadith 3547 ; Shamail Al Muhamadiyah, chapitre 1, hadith numéro
1 » utilisent le terme AZHAR AL LAWN
Azhar Al lawn : signifie un teint lumineux et non pas blanc-rosé

Azhar est avant tout un terme utilisé dans le Coran (20:131). Lorsqu’on lit ce verset et qu'on le lie à
l'aune de l'ensemble de la sourate, on comprend que Dieu enjoint les êtres humains à ne pas être
aveuglés par cette vie d’ici bas qui est en apparence jouissante mais éphémère. Le terme azhar est
traduit en version francophone notamment par le mot « décor ». En version anglophone, il est
traduit par « splendor » (splendeur).
Comment à partir de ce sens coranique qui désigne de manière générale une splendeur, un caractère
lumineux, on en est venu à en tirer un sens particulier avec une couleur particulière lorsqu'on
évoque le teint d'une personne ?

Plusieurs savants du monde musulman ont rejoint ce sens coranique qui est utilisé lors de
descriptions physiques du prophète SAWS :

– Imam al qurtubi Al jami’li ahkam il quran (exégèse coranique) (grand linguiste, traducteur
du coran dit que azhrar = limuneux (en évoquant le prophète).
– Ibn Al Athir = azhrar Al lawn = teint illuminé
– Abou hanifa = azhrar Al lawn = teint éclatant qui ne nécessite aucune couleur en particulier

Pour avoir un teint éclatant, il n’y a donc pas besoin d'avoir une couleur précise. Or, on a détourné
le sens coranique de azhar pour intégrer une couleur en particulier. Cependant, cela reviendrait à
dire qu'aucun teint n'est lumineux à part la couleur blanche rougée. Alors que c’est faux, une
personne albinos ou ayant un teint noir ébène (exemple : Pierre noire de la Mecque) peuvent tout à
fait avoir un teint lumineux.

4) Que veulent dire ASMAR et ASWAD  ?

=> Dans le coran, le terme Samir (une des racines de asmar) est utilisé : (23:67).
Deux traductions sont présentes dans le coran traduit en français et comprennent les termes
« veillées » ou « réunions nocturnes ». En anglais, on a le terme « night ».

=> Le terme asmar vient de la racine samar qui veut dire « obscurité, nuit, al gharra al samar
(continent noir) ». [K Voller, historien allemand ; Über
Rassenfarben in der arabischen Literatur (Study of race and color in arabic litterature]1
(1910): 88].

=> Ibn Manzur dans Lisan al-'arab, s.v. ‫ خضر‬IV: 245; s.v. ‫ سمر‬IV:376 a dit : “al-udma est
l'équivalent de al-sumra, et al-adam est proche de al-asmar.”
=> Un homme très noir est qualifié de chadid al udmah [Ibn Sikeet ; Kitaab Al Al Faadh
page 153].

=> Une personne appartenant à un teint d'une grande noirceur « al udmah » est qualifié de
chadid al sumarah. Si son teint est plus clair, il est qualifié de « asmar » [Al Suyuti ;
IJawaher Al Uqood Al Minhaj Al Suyooti ; Chapter 2 ; page 452].

=> Ce terme se situe entre le raqiq al sumra (marron clair) et shadid al sumra (intensément
marron) [Imam As-Suyuti ; « Jawahir al uqud wa-mu'in al-qud at wal-muwaqqi' in wal shuh
u d ; Tome II:574].

=> Ibn Sikkit dans son dictionnaire qitab Al alfaz indique que « asmar halika » = teint du
corbeau

=> Ibn Athir dans Lisan Al Arab dit que adam = asmar chadid = très noir. Donc logiquement
asmar = noir moins noir (noir au teint clair).

=> Exemple pour montrer à quel point Asmar est étroitement lié à Adam. Le hadith suivant
est une narration qui donne une description d'Ali Ibn Abi Taalib et bien que ce ne soit pas
l'opinion la plus forte (il était Adam Shadeed Al Udmah), nous pouvons étudier la manière
dont Adam peut être étroitement lié à Asmar à partir de la langue : "Si vous le regardiez,
vous penseriez qu'il était Adam dans le teint mais si vous vous rapprochiez un peu, vous
verriez qu'il est en fait Asmar dans le teint." ( Ansaab Al Ashraaf, Chapter 2 page 868 ; Al
Baladhaari). Donc, ce que nous pouvons comprendre de cela, c'est que, de loin, il avait l'air
plus sombre, mais de près, il semblait un peu plus clair.

=> Autre exemple pour montrer le lien entre asmar et la noirceur => Muhammad An Nafs
Az Zakiya (descendant du prophète SAWS) a été qualifié de charbon de bois car son asmar
était excessif

=> Autre exemple pour montrer le lien entre asmar et la noirceur => Bilal Ibn Rabah dans
les hadiths a été qualifié de adam chadid al udma ou de asmar chadid.

=> La valeur sémantique de l'asmar en tant que brun foncé se poursuit aujourd'hui. Devin J.
Stewart, dans «Couleur et Termes en arabe égyptien », rapporte que asmar et abyad sont
utilisés pour les objets noirs en égyptien arabe, et que l'asmar / sumra ainsi que aswad / sūd
sont utilisés pour décrire les mâles à la peau sombre avec des caractéristiques dites «
négroïdes » [107, 116].

Il existe différents hadiths où le prophète SAWS a le teint décrit comme étant asmar, il en existe
même où le terme aswad est utilisé :
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair) (Jami’
al-Tirmidhi ; Shama’il al-Muhammadiya ; no 2]
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair) [Ibn
Kathir ; Al Bidaya wa an-nihaya]
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair ) [Al-
Dhahabi ; Siyar al alam al nubala]
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair) [Imam
Ibn Hibban; Sahih Ibn Hibban]
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair) [Ibn
Sa'd ; Kitab Al Tabaqat al Kabir].
– D'après Anas Ibn Malik, le prophète était asmar (marron foncé = noir au teint clair) [Ahmad
Ibn Hanbal ; Musnad ; no 13219]
– D'après Ibn Abbas (le cousin du Messager d'Allah), Yazeed Al Faarisi a vu le prophète saws
dans son rêve. Ibn Abbas lui a rappelé la parole du prophète : «En vérité celui qui me voit
m'a certes vu car sheytan (le diable) ne peut pas prendre mon apparence ». J'ai demandé à
Yazeed de me le décrire et il a répondu : "J'ai vu un homme ni très grand, ni très petit, ni
trop costaud ni trop maigre, il était asmaru ilal bayad (marron foncé tend vers le clair ounoir
au teint clair), ses yeux étaient entourés de noir, il avait un beau sourire, avec un beau visage
arrondi. Sa barbe était pleine et bien fournie" Ibn Abbas a alors dit: "Vous l'avez décrit
comme si vous l'avez vu" [Ahmad Ibn Hanbal ; Musnad ; No 13854].
– D'après Ibrahim, le prophète lors de sa prière exposa la noirceur (sawad) de son pied [Abu
Dawud ; Sunan Abu Dawud ; no 962]

Conclusion :
Il n’existe pas de hadiths sérieux illustrant la blancheur de peau du prophète SAWS.
D’autres hadiths utilisent spécifiquement le terme « abyad musharab bi humra » (blancheur
mélangée à de la rougeur). En apparence, ils semblent déjà plus sérieux que les autres mais
comme je vais le démontrer en deuxième partie, ils sont incohérents avec la réalité sociétale
de l’époque. Cependant, admettons que les hadiths qui évoquent sa soit-disant blancheur
sont sérieux. Étant donné qu'on a des hadiths avec des couleurs contradictoires (blanc rougé
vs marron foncé), il faut analyser quel est la couleur la plus véridique. Pour cela, nous allons
utiliser la technique du faisceau d'indices en analysant à la fois : la couleur des arabes (au
niveau de la péninsule arabique) de l'époque du prophète SAWS, la couleur des membres de
sa tribu, de ses compagnons, de sa famille la plus proche et la plus directe. Comme cela on
aura la réponse à notre question.

II) Analyse de la couleur physique des Arabes de l’époque du prophète SAWS et de leur
perception de la couleur blanche rosée ou rougée

1) Teint des arabes de l'époque du prophète SAWS


L’mam Al Nemri (qui a vécu 1000 ans auparavant) a déclaré dans son célèbre livre (Al Mulamma) :

« Allah le très Haut créa 5 couleurs. Blanc, noir, rouge, jaune et vert Parmi ces 5, il en dédia 4 aux
humains. Le blanc, le noir, le rouge et le jaune. Il donna la noirceur aux Arabes, aux Habasha
(Éthiopiens), aux Zanj (Bantous) et à leurs semblables. Et il donna la blancheur, la rougeur et la
jauneur aux perses, aux romains et à leurs semblables. ».
page.27 ‫ هـ‬385 – ‫النمري‬

Le prophète a dit : «J'ai été envoyé aux Rouges (al-aḥmar) et aux Noirs (al-aswad) » (Sahih Muslim
521 a / Silsila Sahiha – Volume 6 » Page 0449 » Hadith n°2700). Qu'est-ce que cela signifie et à
quelle couleur le prophète SAWS s'identifie-t-il ?
Abou Amru Shamir qui est un grand linguiste (Arabe) décédé en 225 de l'hégire, qui est mentionné
à plusieurs reprises dans le dictionnaire Arabe de référence (Lisân Al-Arab) a dit au sujet de ce
hadith, lorsque le prophète Mohammed (Psl) a dit :" J'ai été envoyé aux rouges et aux noirs". Le
sens est, j'ai été envoyé aux rouges parce que la plupart des Non-Arabes (Ajam) avaient le teint
blanc et blanc-rougeâtre. Et lorsqu'il (le prophète) dit j'ai été envoyé aux noirs, il parle des Arabes
parce que la plupart du teint des Arabes était noir (al-sumra) et noir ébène (al-udma).
" ‫وعلي الوان العرب االدمة‬، ‫الن الغالب علي االلوان العجم الحمرة والبياض‬، ‫فيه" بعثت الي االحمر واالسود" اي العجم والعرب‬
‫"والسمرة‬.
De même, l'imam Al Qurtubi dit dans son célèbre livre intitulé "Mufhim" Chapitre 2 pages 116-
117 : "Chaque prophète a été envoyé à une nation spécifique. Le Prophète (paix et bénédictions
d'Allah soient sur lui) a été envoyé à tous les Rouges et à tous les Noirs. Et le dicton "J'ai été envoyé
aux rouges et aux noirs, signifie l'humanité tout entière, tout comme le tout-puissant Allah a dit : «
Je vous ai envoyé à l'humanité toute entière »
Al Humraah (les rouges) désigne la peau blanche donc des Non-Arabes (Ajam) et Al Aswad (les
noirs) désigne les Arabes à cause de la noirceur qui prédomine parmi eux.

117-116 ‫ ص‬2 ‫قال أبو العباس القرطبي رحمه هللا في كتبه المفهم لما أشكل من تلخيص كتاب مسلم ج‬

‫ إلخ‬... ‫كان كل نبي يبعث إلي قومه خاصة وبعثت إلى كل أحمر وأسود‬

‫وقوله وبعثت إلى األحمر واألسود يعني كافة الخلق كما قال تعالى وما أرسلناك إال كافة للناس‬

‫و الحمران عنى بهم البيض وهم العجم والسودان العرب لغلبة األدمة عليهم وغيرهم لسوادهم‬

117 - 116 ‫ ص‬2 2 ‫المفهم لما أشكل من تلخيص كتاب مسلم‬

Ibn Yaeesh mentionne dans son livre Sharh Al Mufassal page 48 que : « Le prophète SAWS
emploie le terme « Al Aswad » parce que la majorité (des Arabes) étaient de couleur marron et noir
ébène ».

Ibn Sayyida a dit: "Ils sont arabes et leurs couleurs sont adam, asmar, et aswad ،‫ فهم عرب‬... ‫قال ابن سيده‬
‫وألوانهم األدمة والسمرة والسواد‬

Mohamed ibn Ahmed Al-Azhari a dit: « La plupart des Arabes sont adam de couleur »

Ibn Manzur nous explique que la couleur des Arabes est Asmar et Adam - sauf pour une minorité
qui ne l’est pas. ‫ "ألوان العرب السمرة و األدمة اال قليال‬:‫قال ابن منظور‬

Ibn Manzur explique que le teint prédominant des Arabes est brun foncé et noir [al-sumra wa l-
udma] et celui des non-Arabes est blanc [al-bayad wa l-humra]. » [Ibn Manzur, Lisan al-arab, s.v.
‫ حمر‬IV : 209].

Ibn Manzur (d. 711/1311), dans son lexique arabe, Lisan al-arab, note l'opinion selon laquelle
l'expression aswad al-jilda, "à peau noire", signifie idiomatiquement khalis al-arab, "les Arabes
purs", "parce que la couleur de la plupart des Arabes est sombre (al-udma)". [Ibn Manzur, Lisan al-
arabe, IV:245f]. En d'autres termes, la noirceur de la peau chez les Arabes indique la pureté de
l'ethnie.
De même, le célèbre grammairien , Muhammad ibn Barri al-'Adawa (d. 589/1193) a noté qu'un
akhdar ou arabe à peau noire était "un arabe pur (arabi mahdi)" avec une généalogie pure, "car les
Arabes décrivent leur couleur comme noire (al-aswad)". [Ibn Manzur, Lisan al-arab, IV:245].

Ibn Hadeed a dit dans Sharh Nahaj Al Balaagah, Chapitre 5 page 36 : « Le dicton du prophète
Mohammed SAWS ... .." J'ai été envoyé au noir et au rouge " est destiné à signifier les Arabes et les
non Arabes. Le surnom pour les Arabes est noir et pour les non Arabes est rouge. Et les Arabes
appellent les non-Arabes rouges parce qu'un teint blanc pâle prédomine parmi eux. »

Shehaab Al Khafaajy le raconte au chapitre 4, page 36, Hareer a déclaré :

”Le surnom des Arabes et des non Arabes est respectivement noir et rouge, car les couleurs

dominantes parmi les Arabes sont Al Udmah et Asmar. Et les couleurs dominantes chez les non

arabes sont le blanc et le rouge. Ils disent et ce que l'on entend par rouge ici, c'est un blanc pâle et

quiconque utilise les termes noir (aswad) et blanc (abyad) (au lieu de rouge et noir), est allé à

l'encontre de la façon dont les termes sont utilisés. »

Al Anbaari a dit dans son livre Al Idaad à la page 346 : "On disait le rouge pour le rouge et on disait

un homme rouge alors qu'en fait c'était un homme blanc. Abu Umar Ibn Al Alaa a dit que la plupart

des gens disaient en noir et rouge et non pas en noir et blanc (aswad et abyad) ”

Al Hareer Al Basiri qu'Allah lui fasse miséricorde, raconte: «Ils disent que le surnom des Arabes et

de l'Ajam est respectivement noir et blanc. Et les Arabes disent à ce sujet, le noir et le rouge, ce qui

signifie l'arabe et le non arabe parce que les couleurs prédominantes parmi les Arabes sont Udmah

(brun foncé à noir de jais) et Sumurah (brun) et les couleurs prédominantes parmi les non Arabes

sont rouge (blanc pâle) et blanc, et les Arabes appellent le blanc, le rouge comme ils appellent le

noir, le vert. ».

Al Jahiz a expliqué le point suivant, dans son livre Fakhr Al sadan al al bidan : Nous n'avons pas
avec nous de rouge ou de blanc... Nous n'avons en notre temps que le dicton du noir... si les Arabes
font partie du rouge alors ils sont entrés dans les nombres du peuple de Rome, des esclaves et du
peuple de Faaris et de Khorasaan. Nous sommes de purs noirs et les Arabes nous ressemblent
purement. Nous sommes donc les premiers sur la liste dans cet appel à l'islam.
Al-Jahiz (m. 255/869), dans son Fakhr al-sådn al al bidan, a ainsi déclaré "Les Arabes sont fiers de
(leur) couleur noire (al-arab tafkhar bi-sawad al-lawn). " [Al-Jahiz, Fakhr al-sudan al al-bidan, in
Risail Al-Jahiz, 4 vols. (Le Caire, 1964) I:207].

Ibn Duraid Al Azdi a dit dans son livre Jamhoorat Al Lughghah Chapitre 2 page 650 : "Et il est dit",
que les noirs sont les Arabes parce qu'Al Sumarah est en eux en abondance et le rouge signifie le
non arabe parce qu'Al Shaqarah est en eux en abondance.

Al Jahiz poursuit en affirmant que toutes les tribus arabes de la période pré islamique jusqu'à une
période assez tardive étaient noires - «khudar» . Al-Jahiz a parlé des khudar ou nobles des Ghassan
et des Muharib (tribus arabes du nord de l'Arabie) en expliquant qu'ils s'appelaient Khudr à cause de
leur noirceur qui était rattachée à un "pur arabe". Il a aussi affirmé que clan de Mughira est le clan
le plus noir (khudar) de la tribu des Banu Makhzam. Les Ghassan ont été appelés les très noirs de
peau [Ibn Manzur ; Lisan Al-arab ; 1:848].

Selon Jahiz, les tribus de Harra Ash Shamah (ensemble de terres volcaniques qui s'étend de l'Arabie
Saoudite jusqu'au Yemen en passant par la Jordanie) à qui appartient Al Jahiz étaient noirs comme
de la lave. : «les Banu Sulaym… vivent dans les terres de lave d'Arabie du Nord et ont la peau noire
comme leur environnement».

Le sous-clan des Banu Khazraj, les Banu Gham ibn Awf ibn Al-Khazraj ont été décrits comme étant
noirs [Al Tabari ; Chroniques de Tabari ; Vol 4 : 126].

"Et Al Khudr, les fils de Malik Ibn Turayf, s'appelaient Al Khudr parce que Maalik était Adam
Shadeed Al Udmah, tout comme ses fils, ils ont donc été nommés avec ce (nom) et Al Haakim était
un magnifique poète" [Tareekh Al Damashq Chapitre 15 page 48].

« Et ils ont été appelés verts à cause de leur noirceur et les Arabes nommaient le noir, le vert et

Malik était Shadeed Al Udmah » [Chapitre 16 ; Al Waafy Bil Wafyaat].

« Et Al Khudr est une tribu de Qays I’laan puis de Muhaarib bin Khasfah bin Qais bin I’laan et ce

sont les fils de Maalik Ibn Turayf bin Khalaf bin Muhaarib. on dit que Maalik et ses fils s'appelaient

AlKhudr parce qu'il était Adam » [Ibn Athir ; Asad Al Ghaabah fee Ma’rafitu Al Sahaabah].

«Le rouge dans le dialecte des gens du Hijaz signifie un teint blanc pâle et c'était une couleur qui
était très rare parmi les arabes » [Imaam Al Dhahabi, Seera A’laam Al Nubalaa, chapitre 2, page
168].

Ibn Hajjar nous explique que la couleur Ahmar est utilisée pour celui qui n'est pas Arabe [Fath
AlBaari , chapter 14 , page 243].
Ibn ʿAbd Rabbih, célèbre poète andalous, affirme qu'un « teint pâle arabe était quelque chose
d'inconcevable et d'impensable » [Al-ʿIqd al-Farīd,(Beirut : Dar al kutub Al 'Ilmiya,1983) 8:140].

Les Arabes étaient fiers de leur teint brun et noir (al-sumra wa al-sawad) et ils avaient un dégoût
pour un teint blanc et clair (al-humra wa al-shaqra), et il disait que tel était le teint des non-Arabes.
[Ibn Abi al Adid, Shari Nahj Al-Balaghah, V:56].

2) Teint des Esclaves

Les Arabes attribuent la peau blanche aux esclaves « mawali » [Ibn Manzur ; Lisan al arab IV :
209,210]. Par exemple, dans un hadith, Ayubb al-Ansari a rapporté qu'une personne appartenant à la
tribu des Banu Tamim est venu voir Abu Musa. Son teint était ahmar et il ressemblait au teint des
esclaves (Sahih Muslim 1649 c). Al-Dhahabi a donné une explication de hadith en disant que la
couleur « ahmar » était celle des esclaves qui étaient capturés parmi les chrétiens de Syrie, les
Romains et les Perses.

Selon Zahdam : «  Une fois que nous étions avec Abu Musa Al-Ash`ari, un repas contenant du
poulet a été apporté à Abu Musa, et il y avait un homme de la tribu de Taimillah qui avait le teint
rouge comme s'il était un non-arabe qui était libéré parmi les esclaves. » (Sahih al-Bukhari 6649 et
6721).

Ibn Khatir raconte dans son livre Al Niyaahyah Fi Gharib Al Hadith Wal Athar Chapitre 1 Page 440
qu'un "esclave blanc du Mawaali s'est opposé à l'imam Ali , Et l'imam Ali lui a dit, » Tais-toi fils oh
fils de femme esclave (rouge) signifiant fils de femme blanche ».

Shaykh 'Abbas Qummi, dans son livre Safīnat al-biḥār a dit que : « Un vendredi, Ali était en train
de délivrer un sermon. Al-Ash'ath ibn Qays Al Kindi, un des éniments chefs de clans arabes est
venu et a a dit à Ali : « Ces personnes rouges sont venus nous dominer et tu ne les arrêtes pas. Ali a
répondu par : J’ai entendu le prophète SAWS dire : Par Allah, les rouges vont vous frapper pour
l’islam comme vous les avez frappé au début. » Cela veut dire que les rouges vont vous devancer
dans la religion comme vous les avez devancés.

Dans Kitaab Al Ayn livre 3 page 228, Khaleel Ibn Ahmed :"Et dans le hadith, Le peuple rouge nous
a submergés (par leur présence) "il veut dire les non Arabes (Perses) et les Esclaves (mawaaly)
parce que les teintes marrons sont les couleurs des Arabes et le rouge (blanc pâle) correspond aux
couleurs du non arabe.

Ibn Hajar al-'Asqalani dit dans son livre "al-Isabah fi Tamyiz al-Sahabah" : Mu'awiya a dit, appelez
Abdullah bin Mas'adah al Fazari et il était adam shadid al udma (Extrêmement noir) et il lui a dit
blanchissez votre progéniture avec cette esclave blanche (romaine).

Donc, il était commun pour les arabes du passé de décrire une personne pâle comme ayant celle de
la couleur des esclaves.
3) Teint assimilé à la lèpre 

Ibn Sekeet a dit: « ils ont surnommé les blancs, les rouges parce que leur blancheur ressemblait à
des lépreux….»

Ibn Hajjar raconte dans son livre Fath Al Baari Saheeh Al Bukhaari, Chapitre 7 page 171 : "Et les
Arabes utilisent le terme rouge pour un teint blanc... il ressemble à des lépreux"

L'imam Al Thaalabi dans son ouvrage, Seera A’laam Al Nubala, Chapître 9 dit que : "Le teint
Ashqar (blanc-rougeâtre) est assimilable à l'oignon"

Al Nemeri a dit dans son livre, Kitaab Al Mulama , page 90 que : "Al Shaqarah (un teint à la peau
très blanche avec un rouge clair) chez les Arabes est quelque chose d'embarrassant, de dérangeant"

Ibn Al- Qayyim Al Jawziyyah a affirmé que tous les hadiths où le terme « ya homeira » (extension
du terme féminin humra) cad la « petite rouge » apparaît sont faux et fabriqués car cette expression
renvoie à la lèpre (Al-Manar Al-Munif fi As-Sahih wa Ad-Da`if, par Ibn al-Qayyim Al Jawziyyah p.
60).

4) Conclusion
Comment le prophète SAWS pouvait avoir à la fois, le teint des non-arabes (alors qu'il est
issu justement du peuple des arabes), le teint des esclaves et le teint assimilé à la lèpre à son
époque ? Si le prophète SAWS avait ce type de couleur, vous ne pensez pas que les plus grands
détracteurs de la Mecque (Abou Lahab, Abou Sufyan...) auraient utilisé cet aspect physique contre
lui en dénigrant sa personne et son message en plus de traiter de poète ?
Or, ces faits sont totalement absents de nos littératures islamiques.

IV) Analyse de la tribu, des membres de famille et des compagnons du prophète SAWS

1) Analyse de sa tribu et des membres de sa famille

Le Prophète Muhammad SAWS était un pur Arabe du clan Banū Hāshim de la tribu Qurayshite.
Non seulement les Arabes originaux et véritables étaient noirs (aswad, akhḍar, udma), mais la tribu
particulière du Prophète et le clan était notoirement noir. Comme le remarque Robert F. Spencer,
professeur et chaire d'anthropologie qui a dit : «Les Qurayshites ont expliqué leur petite taille et
peau foncée par le fait qu'ils ont toujours été soigneusement attaché à l'endogamie » [Robert F.
Spencer, “The Arabian Matriarchate: An Old Controversy,” Southwestern Journal of Anthropology
8 (Winter, 1952) ; P.488].

Henry Lammens, historien en islam a indiqué que : « Les Hāśhimites était une famille où le sang
noir dominait ». En outre, il fait remarquer que les Banū Hāshim sont généralement qualifiés de ‫آدم‬
(adam) = couleur noire. [Henry Lammens. Études sur le siècle des Omayyades (Beirut : Imprimerie
Calholique, 1930) p. 44].

Ces observations occidentales sont en parfait concordance avec les descriptions physiques de 23
membres de la famille du prophète SAWS les plus directs :
– Abd Al Muttalib (grand-père du prophète) => Concernant Abd al Muttalib... il était de
couleur noire (asmar) [Muhammad ibn Umar, savant historien et biographe arabe ; «  Al-
Anwar wa mat a li'i al-asr arfisi rat al-nabi al-mukhtar]

– Les dix fils d'Abd Al Muttalib (père et oncles du prophète) (cad Abdallah, Abu Talib,
Hamza, Abu Lahab etc..) étaient d'une extrême noirceur (dalham)[Al-Jahiz, savant irakien
(776-867) ; « Fakhr al sudan' al a l-bidan »]. Par exemple Hamza a été décrit comme étant
Adam Adlam "‫ )آدم أدالم‬par le grand savant Al-Zubayr ibn Bakkār.

– Ali ibn Abu Talib (cousin du prophète) => qualifié de noir de jais (rajul adam shadid al-
udma) par son propre fils Abu Ja'far Muhammad [Al-Suyuti, savant afghan ; « Tarikh al-
khulafa » ; P.134]

– Abdallah Ibn Abass (cousin du prophète) => décrit comme noir (adam) et fort [Pr Yosef
Ben-Jochannan, écrivain et historien ; « Origines africaines des majeures religions
occidentales » ; p.237 => citation d'Al-Jahiz qui est repris]

– Ali ibn Abdallah ibn Abass (neveu du prophète) est décrit comme noir (adam) [Al-Dhahabi,
savant spécialisé en science des hadiths et historien;  « Siyar a'alam al-nubala » ; V:253]

– Sa’d ibn Abī Waqqās (oncle du prophète) est décrit comme très noir (ādam), grand et au nez
épaté. [Al-Dhahabī, Siyar a’lām al-nubalā (Beirut, 1992), 1:97.].

– Al-Aswad ibn Abd Yaghūth (neveu d'Amīna et cousin maternel du Prophète) est décrit

comme très noir 'aswad al-lawn' [Al-Dhahabī, Siyar, I:385-86].

– Aicha (femme du prophète et fille de Abu Bakr Siddiq) a été décrite comme étant très noire
(sawda) [Yahya Ibn Ma'in ; Tarikh ibn Ma'in ; no 2486]

L'ensemble des descendants les plus directs du prophète SAWS de par la lignée de Al
Hassan et Al Hussein fils de Ali Ibn Abu Talib (cousin direct du prophète SAWS) et de
Fatima Zahra (fille du prophète SAWS) sont tous noirs :

- Muhamad An Nafs az Zakiya (arrière petit-fils de Al-Hasan) est décrit comme « grand, fort
et très noir de peau (adam shadid). Il est décrit comme « noir et immense » [Al Dhalabi ; Al
Ibar fi khabar man ghabar ; 4:198]. Il est décrit comme « excessivement noir » (adam shadid
al udma dalam) [At Tabari, historien et exégète perse ; « Tarikh Al-Rusul wal muluk » ; 10 :
203]

- Ja'far Al Sidiq ibn Muhamad ibn Husayn ibn Ali (arrière arrière petit fils de Al Husayn) est
décrit comme noir de peau (adam) avec de grands yeux et de courte taille [Ibn Sad , savant
et biographe arabe ; ak Tabaqat ; 8 : 25)].

- Musa Al Kazim ibn Jafar (arrière arrière arrière petit fils de Al Husayn) => décrit comme
très noir (aswad) [Ahmad ibn Ali (généalogiste) (d. 828 A.H.) [Umdah al-Talib fi Ansab Aali
Abi Talib (p.184)]

- Ali Al Rida ibn Musa Al Kazim (arrière arrière arrière arrière petit fils de Al Husayn) =>
décrit comme très noir (aswad al lawn) [Salahuddin Khalil al-Safdi ;Al-Wafi bil Wafyat, Dar
al-Ahya al-Turath, Beirut 2000 vol.22 p.156]
- Muhammad Al Jawad ibn Al Rida (arrière arrière arrière arrière arrière petit fils de Al
Husayn) => décrit comme noir [Ibn Sabbagh al-Maliki ; al-Fusul al-Muhimmah p.254]

- Al-Hasan al-‘Askari ibn Ali Al Rida (arrière arrière arrière arrière arrière arrière petit fils
de Al Husayn) => décrit comme asmar [Ibn Sabbagh al-Maliki ; al-Fusul al-Muhimmah,
pp.265-266]

* Prenons le cas de 4 compagnons ayant été les 4 califes de l'islam qui appartiennent tous à la tribu
quraychite :

-Abu Bakr Siddiq


L'imam At-Tabarani (‫ )الطبراني‬, qui est très célèbre a dit dans son livre intitulé "Al-mu'jam Al-kabir (
‫ )المعجم الكبير‬:

"Une personne de la tribu des Bani As'aad a dit qu'il a vu Abu Bakr dans une guerre (la guerre dite
des chaînes) sa barbe était rouge, il était sur une monture , son teint était très noir".
‫ ((رأيت أبا بكر رضي هللا عنه‬:‫عن رجل من بني أسد قال‬، ‫عن أبي عون‬،‫حثا مسعر‬، ‫حثنا ابو نعيم‬، ‫حدثنا فضيل بن محمد الملطي‬
)).‫علي ناقة له ادما ابيض خفيفا‬،‫وكان لحيته لهب العرفج‬،‫في غزوة ذات السالسل‬.
‫ األدم جمع أدم كأحمر وحمر‬: ‫قال ابن األثير‬.
‫ وهي في الناس السمرة الشديدة‬:‫قال‬،‫ البياض مع السواد المقلتين‬:‫ واألدمة في االبل‬.
‫ هو من أدنى األرض‬: ‫وقيل‬.
- Othman ibn Affan
Dans son livre intitulé "Al-Kamil-fi-Al-Tarikh"
Ibn Khatir a déclaré :
"Othman ibn Affan était un homme , ni grand ni petit de taille, il avait un beau visage, sa peau était
fine, et des traces de variole sur son visage, il avait une grosse barbe, il avait la peau noire, et il était
puissant physiquement, il avait de gros membres, sa poitrine et ses épaules larges, il avait des traces
de jauneur sur sa barbe , il avait beaucoup de cheveux, il y avait de l'espace entre ses cuisses.
‫ الجزء الثّاني‬:‫مسألة‬
‫ كنيته‬،‫ وصفته‬،‫نُكر ~ نسبه‬.
‫ فهو عثمان بن عفّان بن أبي العاص بن أميّة بن عبد شمس بن عبد مناف‬:‫أ ّما نسبه‬.
‫ أم حكيم بنت عبد المطلب‬:‫ أُروى بنت كرين بن ربيعة بن حبيب بن عبد شمس بن عبد مناف؛ وأ ّمها‬:‫وأمه‬.
،‫ أصلع‬،‫ أسمر اللون‬،‫ كبير الكف عظيمها‬،‫ بوجهه أثر جدري‬،‫ فإنه كان رجال ليس بالطويل وال بالقصير؛ رقيق البشرة‬:‫وأما صفته‬
‫ أروح الرجلين‬،‫ وقيل كان كثير شعر الرأس‬،‫ يصفر لحيته‬،‫ عظيم ما بين المنكبين‬،‫عظيم الكراريس‬.
- Ali Ibn Abi Talib
* Dans son livre Tarikh Al-Khulafaa (L'histoire des califes), l'imam Al-Suyuti a décrit Ali ibn Abi
Talib comme étant adam chadid al udma comme suit:
‫و كان علي شيخا سمينا أصلع كثير الشعر ربعة إلى القصر عظيم البطن عظيم اللحية جدا قد مألت ما بين منكبيه بيضاء كأنها قطن‬
‫آدم شديد األدمة‬
Ali était un homme trapu, chauve, velu, de taille moyenne, qui se penchait vers la brièveté. Il avait
un gros ventre et une grande barbe qui remplissait tout ce qui se trouvait entre ses épaules. Sa barbe
était blanche comme si c'était du coton et il était un homme extrêmement noir de peau (adam chadid
al udma)
* Dans Taarikh Al Islaam, page 227, l'imam Al-Dhahabî rapporte un hadith à propos d'Ali ibn Abi
Taalib qui le décrit comme Adam Shadeed Al-Udma (extrêmement noir de peau)
. ‫ كان‬:‫وعن أبي جعفر الباقر قال‬
‫ وهو إلى القصر أقرب‬,‫ عظيمهما‬,‫ ثقيل العينين‬, ‫ شديد األدمة‬,‫علي آدم‬.
*Al Baladhuri a déclaré dans son livre intitulé "Ansaab Al Ashraaf" chapitre 2 page 868 que Ali ibn
Abi Talib était Adam Shadid Al-Udma 
‫وكان علي آدم شديد االدمة‬
* Ibn Jawzi describes Ali ibn Abi Taalib as shadid al-udma (black-skinned) in his book Safwat Al-
Safwa.

* Ibn Abdel Barr describes Ali ibn Abi Taalib as shadid al-udma (black-skinned) here:
‫ مقبل العينين عظيمهما ذا‬،‫ كان رجالً آدم شديد األدمة‬:‫وسئل أبو جعفر محمد بن علي بن الحسين عن صفة علي رضي هللا عنه فقال‬
‫بطن‬
‫أصلع ربعة إلى القصر ال يخضب‬

* Ahmed ibn ‘Amru ibn Al-Dahhaak Abu Bakr Al-Shaibaani describes Ali ibn Abi Taalib
(RAA) as shadid al-udma (black-skinned) here:
‫ومن ذكر علي بن أبي طالب‬
‫ض َي هللا تعالى عنه واسم أبي طالب‬
ِ ‫ابن َعبْد المطلب بن هاشم بن َعبْد مناف بن قصي بن مرة بن كعب بن لؤي يكنى أبا الحسن َر‬
‫َعبْد مناف بن َعبْد المطلب واسم َعبْد المطلب شيبة بن هاشم واسم هاشم َع ْمرو بن عب مناف واسم َعبْد مناف المغيرة بن قصي‬
‫واسم قصي زيد بن كالب بن مرة بن كعب بن لؤي وكان آدم شديد األدمة ثقيل العينين عظيمها وقد قالوا أعمش ذا بطن سمنا أصلع‬
‫دون الربعة عظيم اللحية رضوان هللا عليه‬

* Al-‘Allaama Mohamed ibn Talha Al-Shaafa’ie describes Ali ibn Abi Taalib as shadid al-udma
(black-skinned) here:
‫ ذا‬،‫ أقرب إلى القصر من الطول لم يتجاوز حد االعتدال في ذلك‬،‫ عظيم العينين‬،‫ ظاهرة السمرة‬،‫كان عليه السالم آدم شديد االدمة‬
‫ أصلع أبيض الرأس واللحية‬،‫ عريض اللحية‬،‫بطن كثير الشعر‬

* Al-Safadi describes Ali ibn Abi Taalib as shadid al-udma (black-skinned) here:


‫ ذا بطن أصلع ربعة إلى القصر ال يخضب‬،‫وكان رضي هللا عنه رجالً آدم شديد األدمة ثقيل العينين عظيمهما‬

*Ibn Asaakir says in Taarikh Dimisq that Ali ibn Abi Taalib was shadid al-udma :
‫ وهو إلى‬، ‫ أصلع‬، ‫ ذا بطن‬، ‫ ثقيل العينين عظيمهما‬، ‫ وكان رجاًل آدم شديد األدمة‬، ‫ َكانَ علي يكنى أبا قاسم‬: ‫وقال زهير بْن معاوية‬
‫ وكان أبيض الرأس واللحية‬، ‫ قصر أقرب‬،

*Zuhair ibn Muawia said:  “Ali had the kunya Abu Qaasim and he was shadid al-udma (black-
skinned) with big, heavy eyes, a big belly, bald, leaned toward shortness, and he had white hair and
a white beard.”

*Ibn Qutaybah, dans son Kital Al Ma'arif nous indique que Ali Ibn Abu Talib était adam chadid al
udma avec le nez aftas
- Omar ibn Khattab
L'imam ibn Sa'ad qui est très célèbre a déclaré dans son livre intitulé "Al Tabaqaat Al Kubra" :
Sufyan Al Thawry sous l'autorité d'Aasim bin Buhdalah sous l'autorité de Zir bin Habaysh
(compagnon d'Omar ibn khattab) a dit :
"Je suis sorti avec les gens de Médine un jour de fête et j'ai vu Omar ibn khattab , il marchait pied
nus, il était assez vieux , le crâne chauve, son teint était très noir, il était ambidextre, il était le plus
grand parmi les gens, il était tellement grand que lorsqu'on le voyait on aurait dit qu'il était sur une
monture"
٢٣٩ ‫ ص‬٣ ‫في كتاب الطبقات الكبرى كتب ابن سعد ج‬
،‫ أعسر‬،‫ طويل‬،‫ رأيت عمر بن الخطاب خرج مخرجا ألهل المدينة رجل آدم‬:‫عن عاصم بن أبي النجود عن زر بن جبيش قال‬
‫ يمشي حافيا مشرفا على الناس كأنه راكب على دابة‬،‫ ملبب بردا له قطريا‬،‫ أصلع‬،‫أيسر‬

Le Hadith est Sahih


‫ – صحيح‬4479 ‫التعليق – من تلخيص الذهبي‬
86 ‫ ص‬3 ‫ ج‬4479 ‫– المستدرك على الصحيحين ر‬

Ibn al Birr a dit dans son livre Al Istiyaab fee Mariftu Al Ishaab Chaptire 3 page 1146 :

"Zir ibn Habaysh et autre que lui ont enregistré qu' Umar était Adam Shadeed Al Udmah et la

plupart des érudits de l'époque du peuple et leurs biographies et leurs nouvelles le savaient."

Chaine de transmission : Sufyan Al Thawry sous l'autorité d'Aasim bin Buhdalah sous l'autorité de

Zir bin Habaysh qui a dit: «J'ai vu Umar et il était Adam Shadeed Al Udmah »

Shu’bah a dit sur l’autorité de Samaak sur l’autorité de Hilal Ibn Abdullah: «J'ai vu Umar bin Al

Khataab qu'Allah soit satisfait de lui, un homme de couleur Adam, énorme comme s'il venait des

hommes de Sudoos,…» [Banu Sadus = tribus à l'est d'Arabie Saoudite].

Dans le livre Mustadrik ala Saheehain (un livre qui a examiné les narrations selon les exigences de

Boukhari et de Muslim) Abu Abdullah Al Haakim classe la narration de Zir bin Habaysh comme

authentique.

L'imam Al Dhahabi a passé en revue les œuvres d'Abu Abdullah Al Hakeem et les a également

qualifiées d'authentiques dans son livre Takhlees Al Dhahabi, hadith 4479

L''imam Ahmad Ibn Hanbal dans son Musnad ; [no 15585] a dit  :
Un Compagnon du prophète Mohammed (saws) du nom de Al Aswad ibn Sarî s'est rendu chez le
prophète (saws) disant : « Ô Prophète (saws), j'ai glorifié mon Seigneur et je t'ai loué, le prophète
Mohamed (saws) lui dit comment as-tu glorifié Dieu ? Au moment où Aswad ibn Sarî commence à
réciter des poésies , une personne d'un teint ADLAM, c'est-à-dire d' un teint noir ténébreux (plus
noir que Bilal Ibn Rabah) et de grande taille est rentré et a demandé la permission de poser des
questions au prophète (saws) puis ils ont discuté pendant 1 heure , cette personne s'en est allée. Puis
j'ai repris mes poèmes, et à ce moment, la personne est revenue et a redemandé la permission pour
parler au prophète (saws) et cette scène s'est reproduit plusieurs fois, puis cette personne est partie ,
j'ai demandé au prophète saws qui est cette personne que j'ai entendu ? Le Prophète SAWS a
répondu : « C'est Omar Ibn Khattab et cette personne aime la vérité. »

‫صلَّى‬ َ ‫ي‬ َّ ِ‫ْت النَّب‬ُ ‫ أَتَي‬:‫ال‬


َ َ‫ ق‬،‫يع‬ٍ ‫ ع َِن اأْل َس َْو ِد ْب ِن َس ِر‬،َ‫ ع َْن َع ْب ِد الرَّحْ َم ِن ْب ِن أَبِي بَ ْك َرة‬،‫ أَ ْخبَ َرنَا َعلِ ُّي بْنُ َز ْي ٍد‬،َ‫ َح َّدثَنَا َح َّما ُد بْنُ َسلَ َمة‬، ُ‫َح َّدثَنَا َعفَّان‬
َّ
‫ت َما َح ِمدْتَ بِ ِه َربَّكَ َعز َو َج َّل‬ ِ ‫ " هَا‬:‫ال‬ َ َ‫ ق‬،َ‫َح َوإِيَّاك‬ ٍ ‫ َو ِمد‬،َ‫ت َربِّي تَبَا َركَ َوتَ َعالَى بِ َم َحا ِمد‬ ُ ‫ إِنِّي قَ ْد َح ِم ْد‬،ِ‫ يَا َرسُو َل هللا‬:‫ت‬ ُ ‫هللاُ َعلَ ْي ِه َو َسلَّ َم فَقُ ْل‬
:‫ال‬ َ َ‫ ثُ َّم خَ َر َج ق‬،ً‫ فَتَ َكلَّ َم َسا َعة‬:‫ال‬َ َ‫ " بَي ِّْن بَي ِّْن " ق‬:‫صلَّى هللاُ َعلَ ْي ِه َو َسلَّ َم‬ ْ
َ ‫ فَقَا َل النَّبِ ُّي‬:‫ قَا َل‬، َ‫ فَ َجا َء َر ُج ٌل أَ ْدلَ ُم فَا ْستَأ َذن‬،ُ‫ت أُ ْن ِش ُده‬ُ ‫ فَ َج َع ْل‬:‫" قَا َل‬
ُ
‫ يَا‬:‫ قلت‬:‫ال‬ ْ ُ َ ً َ َ َ َ َ َّ َ
َ ‫ ق‬،- ‫ أوْ ثاَل ثا‬- ‫ " بَي ِّْن بَي ِّْن " فف َع َل ذاكَ َم َّرتَ ْي ِن‬:‫صلى هللاُ َعل ْي ِه َو َسل َم‬ َّ َّ َ َ َ َ ْ
َ ‫ فقا َل النبِ ُّي‬:‫ قا َل‬، َ‫ ث َّم َجا َء فا ْستَأذن‬:‫ قا َل‬،ُ‫ت أُ ْن ِش ُده‬
َ ُ َ ُ ‫فَ َج َع ْل‬
‫اط َل‬ ِ َ‫ب هَ َذا َر ُج ٌل اَل ي ُِحبُّ ْالب‬ ِ ‫ " ُع َم ُر بْنُ ْالخَ طَّا‬:‫صتَّنِي لَهُ؟ قَا َل‬ َ ‫ َم ْن هَ َذا الَّ ِذي ا ْستَ ْن‬،ِ‫" َرسُو َل هللا‬
Ce hadith concernant la description de Umar Ibn Al Khattab contient en son sein les critères
d'authenticité d'Al Bukhari et de Muslim (arachat chayhayn).

Dans d'autres passages, Umar Ibn Al Khattab avait une barbe rouge (et non pas roux) à cause de
l'utilisation du henné et du katam (poudre venant du Yemen).

* Prenons le cas d'un compagnon en particulier :

1° Description physique de Zayd Ibn Haritha 

Zayd ibn Haritha, le fils adoptif du prophète SAWS a été décrit comme Shadid Al hudma (Ibn Sa’d
Al Tabaqat al-kubra; III/i,30 - Baladhuri, Ansab al-ashraf, I:740; Al Tabari, Tarikh Al rusul wal
muluk XIII : 2301...).

2° Relation entre Zayd ibn Haritha et le prophète SAWS


A l'époque, le prophète SAWS avait adopté Zayd qui était appelé Ibn Muhammad. Le coran est
venu prohiber l’adoption en islam (33:4) : « Il n’a point fait de vos enfants adoptifs vos propres
enfants. ». Après le verset (33:5) qui indique : « appelez les par leur père »; le prophète a mis fin à
cette adoption en informant les habitants de Médine qu'il n'était pas réellement son fils et qu'il fallait
l'appeler par le nom de son vrai père ibn Haritha. Malgré cela, les habitants de Médine était
tellement persuadé que Zayd était son vrai fils qu'il fallait marquer le coup. Pour cela, le prophète
s’est marié avec Zaynab bint Jahch, l’ex femme de Zayd car les arabes savaient très bien que le père
ne peut se marier avec sa belle-fille. D'ailleurs le verset (4:23) montre bien qu'il n' y a pas
d’inconvénients à ce que les pères puissent se marier avec les femmes de leur fils adoptif. Malgré
tout cela, certaines personnes continuaient à penser que Zayd était son vrai fils. Les détracteurs du
prophète se sont donc servis de cette histoire pour essayer de le décrédibiliser en affirmant que le
prophète SAWS s’était bel et bien marié avec la femme de son vrai fils. Le coran est ensuite venu
éclaircir cette ambiguïté et mettre fin aux fausses accusations en montrant que Zayd n’a jamais été
le fils du prophète SAWS (33:40).

2° Interrogation finale : Si le prophète était blanc rougé, rosé, les habitants de l’époque n’auraient
ils pas directement compris que Zayd (très très noir) n’était pas son vrai fils ?

* Prenons le cas de 3 grands autres personnages appartenant tous à la tribu quraychite :

– Umayyah Ibn Khalaf (un des chefs du clan des banu jumah). Selon Al-Dhahabi, il était,
comme Bilal Ibn Rabah, «extrêmement noir de peau » shadīd al-udma. (Siyar Al Alam An
Nubala ; I: 359)
– Abou Sufyan Ibn Harb (grand chef bédouin de la tribu quraychite) était excessivement noir,
selon Al Baladhuri dans son livre « Ansaab Al Ashraaf » : «  Ibn Sa'ad a déclaré : "Et Ya'ala
faisait des Fatwa à la Mecque, et il a rapporté que Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui)... Et
Abou al Yaqazan a dit : que Abdullah ibn Mubarak lui a dit : Que Ya'ala est venue à médine
et Abou Sufyan ibn Harb est venue le voir à l'époque de Othman, il a ordonné qu'on lui
donne 10 000 dirahms, et il est parti voir hind (sa femme) et il lui a dit : Dépose cet argent et
montre-moi ton dos et elle lui a dit : mon dos est mieux que ton dos, ton dos est très noir et
mon dos est marron, et Abou Sufyan était un homme extrêmement noir de peau (Aswad
shadīd al-Aswad) ».
– Fadl ibn Abass (petit-fils d'Abu Lahab) était noir et l'a exprimé dans un célèbre poème
connu et commenté par les savants du monde musulman : « Je suis le (akhdar) ; Je suis bien
connu. Ma peau est noire. Je suis de la noble maison des Arabes [Ibn Manzur : « Lisan el
arab » ; 245 f].

Ibn Hajjar explique : "Il veut dire qu'il n'est pas (ahmar) rouge comme les non-arabes (Al
Ajam), et la couleur AHMAR est utilisée pour celui qui n'est pas Arabe [Fath AlBaari ,
chapter 14 , page 243].

Abu Taalib Al-Nahwi dit "... On dit qu'il voulait dire qu'il était un pur arabe parce que la
plupart des Arabes sont de couleur adam ‫ و قيل أراد أنه من خالص العرب و‬... :‫قال أبو طالب النحوي‬
‫صميمهم ألن الغالب على ألوان العرب‬

2) Description physique de ses compagnons

L'écrasante majorité des compagnons du prophète SAWS sont des arabes provenant essentiellement
de la Mecque et de Médine. De ce fait, les descriptions physiques de ses compagnons reflètent
forcément celles des arabes de la Péninsule arabique et donc du prophète SAWS. En voici une liste
non-exhaustive (25) :

– Bilal – bani jumah (clan de la tribu quraychite) = très noir [Al-Baladhuri, Ansab Al-ashraf]
– Zayd ibn Haritha – Banu Kalb (tribu du nord de l'Arabie) et banu tayy (tribu yéménite) =
très noir [Ibn Sa'ad, al-Tabaqat al-kubra , III /i, 30]
– Usama ibn Zayd = banu kalb (tribu du Nord de l'Arabie) = très noir
– Abdallah Ibn Mas'oud - Banu tamim (tribu du Nord de l'Arabie) et dont sa grand mère
maternelle faisait partie des Banu zuhra = quraychite) = très noir [Ibn Saad. tab al-Tabaqat
al-abir]
– Omar Ibn Al Khattab - banu adi (tribu quraychite) = extrêmement noir [Ahmad ibn Hanbal ;
Musnad ; 15585] => malgré qu'on lui attribue une grand-mère éthiopienne, il a été décrit
comme étant un pur arabe quraychite par Al-Zubairi (156-236 H = 773-851 J.C) dans son
Traité de généaologie des Qurayshites « Kitab nasab Kuraish ».
– Ali ibn Abu Talib – bani hashim (tribu quraychite) = très noir [ Al-Dhahabî ; Taarikh Al
Islaam]
– Abu baqr siddiq - bani tayim (tribu quraychite) = noir [ At-Tabarani ; Al-mu'jam Al-kabir]
– Othman Ibn Affan – abd shams (tribu quraychite) = noir [ Ibn Khatir ; Al-Kamil-fi-Al-
Tarikh]
– Hakim Ibnou Hizame (neveu de Khadija) - banu zuhrah (tribu quraychite) = très noir
– Abdallah Ibn Abbas – bani hashim (tribu quraychite) = très noir [Adhaabi ; Siyar Al Alam
An Nubala]
– Abu Dharr Al ghiifari = bani ghiffar (clan de la large tribu Kinanah qui est dans le Hijaz et
qui est voisine à la tribu quraychite) = noir [Adh Dhaabi, Siyar alam an-nubala, II: 47,50,74]
– Mouad ibn jabal – banu khazraj (tribu de Médine), cousin de la mère du prophète = noir
– Ubay ibn Ka’b – banu khazraj (tribu de Médine) = noir - adam (Hakim al-Nishapuri ;
Mustadrak ala as Saheehayn; chapitre 3 page 303 ; Authentifié par Adhaabi dans Al
mustadriq bi taleek chapitre 4 page 474).
– Mohamed Ibn Maslamah – banu khazraj (tribu de Médine) = noir (Seera A’ lam Al Nubala ;
Chapitre 2 Page 372)
– Miqdad ibn Amr - banu bahra (tribu yéménite) = très noir [al-Tabari Vol. 39: Biographies
des Compagnons du prophète et de leurs successeurs]
– Ammar Ibn Yassir - bani makhzoum (tribu quraychite) = noir, grand de taille et ayant des
cheveux crépus. Son père Yassir était arabe [Al-Mustadarak ‘ala As-Sahihayn de Al-Hakim
et authentifié par Adh-Dhahabi]
– Suahib Al Rumi (irakien) (fils d'un gouverneur irakien) = noir
– Mihja ibn Salih (yéménite) = noir (aswad al lawn), yemenite arabe [At-Tabaqat Al-Kubra ;
Ibn Sa’ad]
– Ayman ibn ‘Ubayd - banu khuzraj (tribu médinoise) = noir
– Julaybib – ansar de medine (père arabe) = noir (aswad) [Ibn Al-Jawzi ;Kitab Tanwir Al-
Ghabash]
– Amru ibn Al Aas - quraychite = noir, grand et chauve (Ibn Kathir ; Al Bidaya Wa Al Nihaya)
– Ubada ibn Rufaa'a = noir (Al Dhalabi ; Siyar Al Alam an Nubala)
– Ubada ibn Al-Samit – yéménite (descendant de qahtan et de saaba) = noir [Basalamah, Dr.
Khalid Zeed Abdullah. "Seerah Sahaba"]
– Ubaidallah Ibn Abi Barakah = extrêmement noir = adam chadid al udma (Al Baladhuri ;
Ansaab Al Ashraaaf ; Chapitre 1, page 505)
– Mohamed Ibn Maslama – tribu des aws = noir Al-Dhahabi dit : « Ubada ibn Rufaa'a dit que
Mohamed ibn Maslama avait la peau noir de jais, grand et énorme. » [Siyar Al Alam An
Nubala].
– Al-Zubair ibn Al-Awwam – tribu quraychite (cousin du prophète Mohamed (psl) et neveu de
Khadija) avait la peau très noire.

3) Conclusion générale

En conclusion générale, le prophète SAWS avait la même couleur que les membres de sa
tribu, de sa famille et de la majorité de ses compagnons, c'est-à-dire NOIRE.