Vous êtes sur la page 1sur 26

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur…

Les Rétrovirus

Sans jamais avoir osé le demander…

Mireille Guyader,
Chargée de Recherches Inserm
guyader@ciml.univ-mrs.fr
FAMILLE DES RETROVIRIDAE

Oncovirinaea (Virus Oncogènes)


Group B Mouse mammary tumor virus MMTV Souris

Group C Avian sarcoma virus ASV Poulet


Murine leukemia virus MLV Souris
Feline leukemia virus Félins
Bovine leukemia virus Bovins

Human T-cell leukemia virus-I HTLV I Homme


Human T-cell leukemia virus-II HTLV II

Group D Mason-Pfizer monkey virus MPMV Singe

Spumavirinae
Simian foamy virus SFV Singe
Human foamy virus HFV Homme
Feline syncytial virus FSV Félins
Bovine syncytial virus BSV Bovins

Lentivirinae (Virus Lents)

Visna/maedi virus MVV/Visna Mouton


Equine infectious anemia virus EIAV Cheval
Caprine arthritis encephalitis virus CAEV Chèvre
Simian immunodeficiency virus SIV Singe

Human immunodeficiency virus-1 HIV-1 Homme


Human immunodeficiency virus-2 HIV-2 Homme
SCHEMA SIMPLIFIE D’UNE PARTICULE RETROVIRALE

Protéines de structure (Gag)


génome viral

Membrane
virale

Glycoproteines
d’enveloppe (Env)

Protéines à activité enzymatique (Pol)


Morphologie des particules rétrovirales
Type A MMTV MLV ALV

MPMV BLV/HTLV HIV HFV


Caractéristiques des Rétrovirus (I)

- Virus enveloppés

- Génome = ARN (+) monocaténaire


diploïde
Caractéristiques des Rétrovirus (II)
Une organisation génomique similaire:
- gag (group antigen)
- pol (polymerase) Communs à tous les rétrovirus
- env (envelope)
Les étapes clés du cycle rétroviral

Reconnaissance et fixation du virus au


récepteur exprimé à la surface cellulaire
Rôle de la glycoprotéine externe SU

Fusion entre membrane virale et membrane cellulaire


Rôle de la glycoproteine transmembranaire TM

Décapsidation du génome ARN et reverse transcription


Rôle de la protéine RT

Transport du génome vers le noyau


Passif pour les Oncovirus: nécessité de division cellulaire
Actif pour les Lentivirus: s’intègrent en absence de division

Intégration de l’ADN viral au génome cellulaire


Rôle de la proteine IN

Transcription du génome viral


Traduction

Assemblage et bourgeonnement des particules virales


Rôle majeur des protéines Gag
Caractéristiques des Rétrovirus (III)

Une Enzyme: La Transcriptase Inverse La Transcription Inverse


(RT, Reverse Transcriptase )

ARN + simple brin

Intermédiaire ARN/ADN

Dégradation matrice ARN


Par activité RNaseH
=> ADN simple brin

Synthèse 2ème brin ADN

ADN double brin


=> Intégration au génome cellulaire
Intégration de l’ADN viral dans le génome cellulaire

Rôle majeur de la
Proteine virale IN
= Intégrase
LTR (Long Terminal Repeat) = PROMOTEUR VIRAL
Expression par épissage alternatif de l’ARNm génomique

ADN Proviral

ARNm génomique

ARNm subgénomique
monoépissé (ex: env)
LES ONCOVIRUS
Oncogénèse

Cellule Normale Cellule Tumorale


Division incontrôlée
Immortalisation

Rôle des gènes dits « oncogènes » dans ce processus


Notion de gène oncogène

Gène cellulaire
Proto-onc

c-onc
= gène responsable de
l’induction de tumeurs

Capture par un rétrovirus

v-onc

Induit la formation de tumeurs dans les cellules


Après infection par le rétrovirus qui l’a capturé
1) Oncovirus sans oncogène

Exemples - Mo-MLV: lymphome du thymus (souris)


- HTLV-I: leucemie des cellules T (homme)

2) Oncovirus avec oncogène

Exemples - RSV (v-src): sarcome (poulet)


- Ab-MLV (v-abl): lymphome (souris)
Comment un rétrovirus peut-il devenir oncogène?

Exemple du locus c-myc


HIV
(Human Immunodeficiency Virus)

= Un rétrovirus complexe appartenant à la famille des


LENTIVIRUS
EXPRESSION DU GENOME DU VIRUS HIV-1
16 PROTEINES VIRALES
Average size: 145nm Average size: 119-207 nm
4900 Gag proteins 3000-11000 Gag proteins
HIV-1 core: 1000-1500 CA
CYCLE VIRAL

CCR5
CXCR4
Origine des virus HIV
• Les virus SIVs sont présents depuis très longtemps naturellement chez les
primates d’Afrique et ne sont associés à aucune maladie apparente.
• Chaque espèce de primate possède son propre virus SIV.
SIVcpz
x HIV-1/O
SIVcpz
x HIV-1/N
Pan troglodytes
x HIV-1/M
SIVagmTAN
SIVagmGRI
Chlorocebus aethiops
SIVagmVER
SIVsyk
x HIV-2/B Cercopithecus
albogularis
x HIV-2/A
SIVsm
Cercocebus
SIVmnd atys
SIVlhoest
SIVsun Cercopithecus
SIVcol lhoesti

Colobus guereza
0.1
Adultes et enfants vivant avec le HIV
Estimations à fin 2004

Europe occidentaleEurope orientale


et centrale & Asie centrale
Amérique du Nord 610 000 1,4 million
1,0 million [480 000 – 760 000] [920 000 – 2,1 millions]Asie de l’Est
[540 000 – 1,6 million] 1,1 million
Afrique du Nord [560 000 – 1,8 million]
Caraïbes & Moyen-Orient
440 000 540 000 Asie du Sud & du Sud-
[270 000 – 780 000] [230 000 – 1,5 million] Est
7,1 millions
Amérique latine Afrique subsaharienne [4,4 – 10,6 millions]
1,7 million 25,4 millions Océanie
[1,3–
[1,3– 2,2 millions]
[23,4 – 28,4 millions] 35 000
[25 000 – 48 000]

Total: 39,4 millions