Vous êtes sur la page 1sur 16

Th. Robberecht & E.

Meens
Thierry Robberecht Estelle Meens

Un mensonge gros comme un éléphant


UN MENSONGE
Un petit mensonge du genre «c’est pas moi, c’est ma sœur»,
et voilà qu’on ne se sent pas très bien, pas très fier...
comme l’impression d’avoir un gros poids sur l’estomac
qui empêche de jouer, de rire, de dormir.
GROS
C’est un mensonge gros comme un éléphant !
COMME UN
,!7IC8A7-haagbb! ÉLÉPHANT
Mijade
ISBN 978-2-8077-0061-1 EUR 11,00
Mijade
!
OUSTE ! J’TE VOIS MÊ
EN ME PAS !
VA-T-

I?
IL EST PART

N ALLER
TU VAS T’ E ?
À LA FIN !
Thierry Robberecht Estelle Meens

Pour Félix qui adore les desserts.


E. M.

UN MENSONGE

GROS
© 2019 Éditions Mijade
18, rue de l’Ouvrage
5000 Namur (Belgique)
www.mijade.be

Texte © 2019 Thierry Robberecht


Illustrations © 2019 Estelle Meens COMME UN
ÉLÉPHANT
ISBN 978-2-8077-0061-1
D/2019/3712/04

Imprimé en Belgique

Mijade
D’habitude, je joue bien au football
mais cet après-midi, en jouant dans le jardin,
j’ai envoyé le ballon en plein dans la fenêtre de la cuisine.

D z iiii n g !
La vitre de la fenêtre est brisée en mille morceaux
et Papa, furieux, sort de la maison
avec mon ballon dans les mains.

– Qu’est-ce qui se passe ici ?


C’est toi, Lucas, qui as brisé la vitre de la cuisine ?
Papa est tellement en colère que je n’ose pas lui dire la vérité.
– Non, ce n’est pas moi, c’est Éléonore, je lui réponds
en désignant ma petite sœur.
– Éléonore ! crie Papa.
Tu as vu ce que tu as fait ?
Tu as brisé la fenêtre de la cuisine.
Tu seras privée de dessert
pendant une semaine !

– Je n’ai rien fait ! se défend Éléonore,


mais Papa est si fâché qu’il ne l’entend pas.
Je ne suis pas fier d’avoir accusé Éléonore à ma place.
Éléonore

A M
VL

Surtout quand vient le moment du dessert


et que ma petite sœur ne peut pas en avoir. À cause de mon mensonge,
je ne me sens pas bien du tout.
Le soir, dans mon lit, À cause du dessert ?
je ne trouve pas le sommeil. Il est vrai que j’ai mangé ma part
et aussi celle d’Eléonore.

Je pense à ma petite sœur


Depuis mon mensonge, accusée à tort.
j’ai l’impression d’avoir
un gros poids sur l’estomac.
Ce n’est pas le gâteau… c’est mon mensonge.

Le matin, au réveil, Mon mensonge est gros comme un éléphant


j’ai toujours un poids sur l’estomac. que je suis obligé d’emporter partout avec moi.
À l’école, l’éléphant, installé sur mes genoux, À la cantine, il prend tellement de place que je ne peux pas manger.
m’empêche de voir l’institutrice.
Qu’est-ce qu’il croit, Jérémy ?
Que c’est facile de courir et de jouer au foot
en portant un éléphant !

Je ne pense plus qu’à une chose :


me débarrasser de cet encombrant éléphant.
Dans la cour de récréation, Jérémy, mon meilleur ami,
me dit que je joue très mal au foot aujourd’hui.
et je le reprends dans mes bras.
Quand j’essaie de l’abandonner dans les toilettes de l’école,
il semble si triste que je n’ai pas le courage de le laisser seul
pendant toute une nuit…
Le soir, Éléonore, qui aime tant les desserts, Dès le moment
observe la mousse au chocolat préparée par Maman où j’ai tout raconté à Papa,
comme un trésor auquel elle ne peut pas toucher. mon éléphant disparaît.

Elle est si triste que je finis par avouer à Papa Même si je me fais gronder,
que c’est moi qui ai cassé la fenêtre de la cuisine avec mon ballon. je me sens plus léger.
C’est Éléonore qui a mal au ventre, à présent.
Pas à cause du mensonge…

… mais à cause de la mousse au chocolat.


Elle en a repris deux fois !
!
OUSTE ! J’TE VOIS MÊ
EN ME PAS !
VA-T-

I?
IL EST PART

N ALLER
TU VAS T’ E ?
À LA FIN !