Vous êtes sur la page 1sur 35

Les nouvelles consommations médiatiques

des jeunes : les accompagner

Introduction au stage blogs


et journaux lycéens au lycée
Henri Brulle
Introduction
les lycéens et internet
L’opinion dominante sur les compétences informatiques des
élèves :

 A priori une génération née avec la toile

qui utilise donc quotidiennement internet

qui maîtrise les outils informatiques

Beaucoup mieux que les enseignants…..

Selon le rapport de D Assouline : « 60% des jeunes de 12 à 17


ans sont ainsi des utilisateurs de la messagerie instantanée, et la
France est championne du monde du nombre de blogs
adolescents. Un jeune sur trois en aurait créé un. Plus
impressionnant encore, 67,5 % des jeunes déclarent se servir de
plusieurs médias en même temps »
Source : http://www.senat.fr/rap/r08-046/r08-046-syn.pdf
Une réalité plus complexe

Une utilisation inégale et très ciblée ( MSN,


facebook…) avec tous les limites que cela
comporte

Une maitrise de l’outil informatique


relativement réduite par rapport aux
prénotions

Une capacité à sélectionner l’information


encore restreinte : Anne Roumanoff : «
Internet: on ne sait pas ce qu'on y cherche
mais on trouve tout ce qu'on ne cherche pas
».

Une attitude de consommateur


L’éducation aux médias et internet
Le rapport de D Assouline pour le Sénat
estime que l’éducation aux nouveaux
médias permettrait :

- « d’apprendre aux enfants à adopter une


distance critique vis-à-vis des informations
délivrées par les médias,
- de motiver les élèves,
- de consolider leurs capacités d’analyse ;
- et de renforcer leur engagement citoyen.

Source :
http://www.senat.fr/rap/r08-046/r08-046-syn.pdf
Un exemple - les sites et
blogs de SES
constats :
 un nombre important de sites et de
blogs accessibles en SES( comme dans
les autres matières)
Un nombre croissant de collègues
utilisent les ENT(environnement
numériques de travail)
Des sites académiques et de lycées
riches et dynamiques
Des blogs de classes et de journaux Toile SES
plus nombreux
Mais :
 une proportion de professeurs créant
un site ou un blog encore réduite (est ce
utile?)
Une durée de vie très inégale
Un investissement des élèves très
relatifs : cliquez ici
les raisons : des enseignants a priori
réticents…ou peu encouragés ?
« Le développement des TICE "bouscule l'Ecole" car il
remet en question les trois dimensions du système
d'enseignement.
 L'espace de l'Ecole devient poreux, par exemple par la
mise en place des ENT.
Le temps scolaire se prolonge grâce aux réseaux de
telle sorte que la frontière entre le scolaire et
l'accompagnement scolaire se brouille.
Les ressources pédagogiques se perdent dans un
océan d'offres de toutes sortes.(…)

Pourtant , dans le secondaire, les jeunes enseignants


seraient plus actifs que leurs aînés. Parmi les freins
évoqués, le manque de formation est cité par deux
collègues sur trois.
Dans le secondaire, ce sont les problèmes d’organisation
et d’assistance qui font aussi obstacle : incompatibilité des
Source : horaires, difficulté de gestion des classes, défaillance des
réseaux »
http://francois.muller.free.fr/manuel/tice/e.htm
Une éducation aux médias encore
insuffisante …et contestée ?
Bien que présente dans les programmes, elle n’est
aujourd’hui que peu enseignée en raison des contraintes
horaires, de son caractère facultatif, et des résistances de
l’institution scolaire.

Le rapporteur fait donc des propositions pour développer


l’éducation aux médias, au collège et au lycée. Le Rapport
de l’Inspection générale de l’éducation nationale sur
l’éducation aux médias (Juillet 2007) indique :
« Malgré l’existence de pratiques et d’initiatives multiples
depuis une trentaine d’années, impulsées la plupart du
temps par le CLEMI ,sous la houlette du ministère, «
l’éducation aux médias » est demeurée l’affaire de
militants, parfois contestée dans le cadre scolaire, et
paraît peu présente en tant que telle dans les politiques
éducatives.»

Source : http://www.senat.fr/rap/r08-046/r08-046-syn.pdf
Un matériel informatique encore
très inégalement réparti

 Un taux d’équipement en progression


constante (en Aquitaine en particulier :
un effort d’investissement élevé dans les
TICE)

 Mais encore restreint (par rapport aux


besoins)

 Très inégalement distribué


 Aussi bien entre les régions
 Qu’entre les établissements
 Et les équipes pédagogiques
Le blog - un fort potentiel
Les intérêts majeurs du blog :

- Facile à utiliser (quasiment aucune compétence


recquise)
- Supports web et hébergements gratuit et
nombreux (web pédagogique, blogger, etc)
- Souplesse et agilité pour la création de
contenus (textes, commentaires, images,
discussion)
- Espace de communication libre, motivant et
interactif : donc motivant
- Il est polymorphe et s'adapte à son
environnement (pour la classe, pour les groupes
associatifs, pour les chercheurs)
- Favorise le travail collaboratif et la construction
de projets coopératifs (exemple un journal)
- Il permet le tutorat, l'évaluation et la mise en
commun entre enseignant et étudiants
L’exemple du projet mené au
lycée Jay de Beaufort

Le blog est accessible : Jay SES Blogs


Les premiers pas

 D’abord une catastrophe


(toute relative) : un TBI est
affecté à l’équipe de SES ……
suite à la demande d’un collègue
muté
Les 3 professeurs de SES
n’avaient aucune compétence (à
part word et internet)
les membres de l’équipe vont
s’investir (avec inquiétude sur
leurs capacités….) dans
l’utilisation de l’outil
Un projet d’équipe

Les premières utilisations furent chaotiques :


 les enseignants tâtonnaient
Les élèves considérant le TBI utilisé
durant les rares séquences comme un
« jouet de prof »
Un TBI pour 3 collègues c’est frustrant !

Mais l’opportunité du financement par la région de


nouveaux équipements a convaincu l’équipe à se
porter candidate pour équiper les salles de SES en
TBI (aujourd’hui 2 TBI, une salle avec un vidéo et
15 ordinateurs pour les TD)
pourquoi un blog prof ?
 En raison d’une insatisfaction : nous utilisions de plus
en plus fréquemment l’outil informatique en classe
( surtout avec les élèves de terminale) mais nous voulions
mettre à leurs dispositions plus de ressources ( des
exercices interactifs, des cours complémentaires, des
documents sur l’actualité, des ressources pour aller plus
loin, adaptées aux ambitions de chacun….) •jay SES blogs terminale

Mais nos compétences étaient et demeurent très


réduites : la structure blog permet en très peu de temps,
sans compétence, sans aucune formation de mettre en
ligne des ressources

Dans un second temps nous en sommes arrivés à


concevoir tous nos cours de seconde, première et
terminale en fonction des possibilités qui nous sont
offertes par les TICE .
4 blogs pour trois niveaux

 Les demandes des élèves de première puis de seconde

 Et l’exemple d’une collègue : N. Vincent-Duschet qui gère le blog SES-Bank

 Nous ont conduits à différencier les ressources en fonction des niveaux :

 un blog de ressources et de documentation : Jay SES Blogs


 un blog pour les terminales : Jay SES Blogs Terminale
 un blog pour les premières : Jay SES Blogs première
 un blog pour les secondes : Jay SES Blogs seconde

 Sur chaque blog sont postés des messages qui correspondent au niveau

 Avec une logique qui est identique pour les trois niveaux

Et qui devient plus ambitieuse : cf la présentation power point sur la méthode de travail en
terminale : présentation power point

 La démarche est accessible sur le cybermanuel : Utilisez un blog professeur en SES


II - Du blog professeur au blog élève :

 Les élèves, durant les premières années d’élaboration des


blogs professeurs, étaient des consommateurs c’est-à-dire
le projet 2007-
que les enseignants mettaient à leur disposition des 2008
ressources (sans savoir vraiment si elles étaient utilisées ; ce
qui est un des inconvénients du blog par rapport à un ENT
comme ARGOS pour l’académie de Bordeaux )

 Aussi à partir du moment où l‘équipe de SES a bénéficié


d’une salle de TD équipée d’ordinateurs nous avons proposé
aux élèves de produire des ressources qui seraient mises en
ligne sur les sites des enseignants . Cela donnait une visibilité
à leur travail et visait à accroitre leur motivation.

 Durant l’année 2007-2008 , dans le cadre du projet intitulé


« Actions mutualisées d’accompagnement du travail scolaire
des élèves hors du lycée en SES » ( TICE et SES ) , deux
classes de terminale , ont construit un blog . L’objectif était de
développer une démarche autonome et de favoriser des
dynamiques d’échange entre élèves : les élèves deviennent
des producteurs pour mieux consommer
Un bilan d’étape : des
résultats encourageants…

Le projet a permis de montrer que :

Les élèves sont


motivés par la construction du
blog et par la mise en ligne de
productions ,
sont désireux d’aller
rechercher sur la blogosphère
des blogs d’autres classes pour
rechercher des informations
mais aussi comparer leurs
productions
Mais aussi de nombreuses
limites
Néanmoins , nous avons été confrontés à plusieurs limites :

Les élèves éprouvent des difficultés (sauf exception) à utiliser


un outil qu’ils ne maîtrisent pas réellement(contrairement aux
croyances des enseignants)

désireux de rendre attrayant leurs blogs ils cherchent à mettre


en ligne des vidéos , des images , à s’appuyer sur des textes
d’auteurs reconnus. Se pose alors le problème du non-respect
du droit à l’image , du non-respect des droits d’auteur qui sont
définis par une législation précise dont les élèves n’ont pas
toujours suffisamment conscience .

Les élèves souhaitent produire mais le quantitatif ( une


compilation de copier-coller ou l’expression de leurs opinions )
s’opère au détriment du qualitatif ( une production plus restreinte
mais s’appuyant sur une réflexion)

constatant que leur blog avait une audience relativement


restreinte ils se démotivent sans chercher suffisamment à
s’interroger sur les raisons expliquant le nombre réduit de
Conclusion
Le travail mené et la consultation d’un certain nombre de blogs de classes ( pas
seulement en SES ) nous ont conduit à constater que :

Une réflexion en amont paraît nécessaire afin que les élèves prennent
réellement connaissance des contraintes légales ( en ne se limitant pas à la
signature au début de l’année de la charte informatique du lycée ) et rédigent
une charte les engageant.

Dans la blogosphère , le nombre de blogs est important , la concurrence pour


attirer et fidéliser un lectorat est sévère , ce qui nécessité une réflexion sur le
type de productions que l’on souhaite mettre en ligne , sous quelle forme , pour
quel public ?

En théorie , les blogs devraient être un espace d’interactivité dans lequel le
producteur du message entre en contact avec celui qui le reçoit par le biais des
forums et peut ainsi adapter sa production , la corriger ou l’enrichir non
seulement en fonction de ses propres attentes mais aussi de celles du lectorat
qu’il vise
Le projet 2008-2009 : Collaborer avec des
blogs « élèves » de différents lycées

Le projet a donc évolué vers :

 l’élaboration de blogs mettant


en relation des classes de
différents lycées issus de
départements ( ou d’académies )
différentes, voire d’autres pays

 Les élèves peuvent ainsi


confronter leurs expériences

 et opérer une division du travail

le blog de ses du lycée français de


Djibouti,
Collaboration à partir de blog "élèves" avec lequel
de différents les classes de SES
lycées.
du lycée correspondent : cliquez ici
le blog des classes de SES :
Savoir En Scène
Les élèves, après avoir fait plusieurs tentatives dont une est
disponible à l’adresse suivante :
http://savoir-en-scene.over-blog.com/ , ont finalement choisi
d’être hébergés par blogger .

L’expérience de l’année précédente nous avait conduit à


penser que les classes s’identifient à leur blog en lui donnant
un habillage, un nom , … Ainsi, par référendum dans les
deux classes, les élèves ont choisi le nom Savoir En Scène
qui démontre une réflexion certaine :
Les initiales veulent dire SES
C’est un blog qui a pour objectif de mettre des
ressources à disposition, donc de valoriser le
savoir
c’est enfin un blog conçu par des élèves pour
des élèves, il faut donc rendre ce travail attrayant
( le mettre en scène)
Savoir En Scène le blog des élève
Une répartition des tâches a été mise en œuvre : 4 élèves
ont assumé la charge de rédacteurs validant les articles ; 4
autres élèves se sont occupés de l’aspect technique et visuel
du blog et l’ont fait évoluer tout au long de l’année en fonction
des remarques de leurs camarades. Ils l’ont enrichi (création
de lien , création d’une playlist portant sur les chapitres du
cours, mise en ligne de sondage,etc. )
La charte du blog
Etape 1 : en amont de la construction du blog et de son développement , il nous a semblé souhaitable
que dans le cadre des cours ( d’ECJS ou option sciences politiques en première : droit et régulation
sociale ) , les élèves entament une réflexion poussée sur les contraintes juridiques qui régissent
l’utilisation d’internet et la construction d’un blog . Cette réflexion menée par les différentes classes
participant au projet a débouché sur l’élaboration d’une charte de rédacteurs de blogs qui respecte les
obligations définies dans le cadre de l’Education Nationale .

Les objectifs essentiels caractérisant cette étape :


Une réflexion sur les droits et les devoirs du blogger
L’établissement d’une charte rédigée par les élèves : celle-ci a évolué tout au long du projet. La
dernière version est disponible en ligne
http://savoirenscene.blogspot.com/2009/05/charte-du-blog.html .
la confrontation de la charte rédigée par les élèves avec celle élaborée par les élèves de SES du
lycée français de Djibouti avec lequel nous collaborons :
http://sesdjibblog.over-blog.com/pages/CHARTE_a_lintention_des_Blogueurs-1073771.html: cette
charte a pour spécificité d’être rédigée en plusieurs langues (français, anglais, arabe, espagnol)

Nous avons pu constater la difficulté des élèves à prendre en compte les réglementations qui sont
rédigées dans un vocabulaire juridique qui leur semble trop complexe, voire incompréhensible.
De plus, les chartes institutionnelles sont considérées comme en décalage complet avec leurs
pratiques (comme le démontrent les débats sur la loi Hadopi). Il est très difficile de développer des
pratiques respectant la loi quand un sentiment d’impunité domine chez les élèves.
La bibliothèque virtuelle de la
classe de première ES

Dans le cadre d’un projet mené avec


les professeurs documentalistes les
classes de première ES rédigent des
fiches de lecture sur le fonds
LA CLASSE DE 1 ESA
documentaire de SES du lycée .
Ces fiches conçues par des élèves
pour des élèves sont mis en ligne sur
le blog savoir en scène et échangées
avec les élèves du lycée de Djibouti
qui eux participent à l’élection du livre
de SES

lien vers la méthodologie des fiches de lecture


Une dynamique réelle
Le lycée de Djibouti a choisi un autre hébergeur : overblog: il propose des
supports différents … . La confrontation des modèles a motivé les élèves à enrichir
et à faire évoluer leur blog

Chaque blog , en créant des flux RSS, peut informer l’autre blog des articles qu’il
a postés .

En contrepartie , les classes recevaient des messages de réaction

Les échanges avec le lycée de Djibouti ont été nombreux et mutuellement


enrichissants : une dynamique s’est ainsi établie qui a créé une émulation positive.
Le bilan du projet 2008-2009:
intérêts…..

Les apports du projet :

Bien que le projet ait été porté par les


enseignants dans le cadre du projet AAM, les
élèves ont été très volontaires (ils avaient une
heure supplémentaire à leur emploi du temps
hebdomadaire)
Ils ont apprécié ce travail en autonomie et les
responsabilités qui en résultaient
La motivation des élèves s’est renforcée quand
ils ont pu collaborer avec le lycée de Djibouti
La confrontation avec un lycée éloigné ayant un
public très différent a été très enrichissante

le Bilan du projet blog : le questionnaire


destiné aux élèves
…… et Limites

ce projet est lourd à mettre en


œuvre ;
il a nécessité une surcharge réelle
de travail pour les élèves (dont
certains n’avaient pas pris
l ‘option en seconde),
d’autant plus que pour produire des
messages, il a fallu multiplier les
projets (sur l’entreprise, sur les fiches
de lecture, sur l’Europe).
 Ce type de projet nécessite des
classes très motivées (c’était le cas
cette année, mais cela ne l’a pas
toujours été).
Le projet 2010 blog et presse
2 enseignants de SES avec les 2 professeurs
documentalistes du lycée et un professeur
d’histoire encadrent la classe PEM (projet
éducation média) qui travaille sur la presse
locale et plus particulièrement avec la
Dordogne Libre
Une collaboration étroite avec la DL

 la DL leur ouvrira ses portes :

 Le rédacteur de la DL nous a proposés d’accompagner la classe


à Angoulème où est imprimé le journal pour comprendre les
différentes étapes d’élaboration d’un quotidien .

Une conférence de rédaction durant laquelle les élèves


présenteront leur projet d article au rédacteur du quotidien

 qui débouchera sur un 4 pages : Avoir 16 ans à Périgueux en


2010

 Des stages (une semaine avec un journaliste) pour les plus


motivés et ceux qui ont envie de travailler dans la presse
(découverte professsionnelle)
La mise en ligne d’une revue de
presse hebdomadaire

Dans le cadre du projet PEM, les


élèves rédigent par groupe de 2 les revues de presse sont accessibles ici
une revue de presse conçue par
des élèves de première pour des
élèves de première

Ils ont élaboré leur page


personnelle netvibes qui est un
agrégateur de flux RSS qui doit
leur permettre de suivre l’actualité

Le lycée reçoit les quotidiens du


kiosque d’Aquitaine financé par le
Conseil Régional

la page netvibes de savoir en scène est ici


Rédaction junior et poil à
gratter

Le lien : Rédaction junior et poil à gratter : les productions des élèves de la classe
Un blog lycéen : nos années
lycées

le lien vers le blog : nos années lycées

En partenariat avec la
Dordogne libre qui vient de
lancer des blogs invités sur
le modèle du post du Monde,
les élèves vont pendant 2
ans raconter leur
cheminement
Vers le bac. Ce blog est géré
par les élèves en dehors du
cadre du cours
Des pistes à explorer
Préparer le bac avec Twitter

Laurence Juin enseigne les lettres Twitter Pour


et l'histoire-géographie au lycée Débutants
professionnel Pierre Doriole de La
Rochelle. C'est un établissement Aller à cette ressource
formant aux métiers de service à
l'entreprise et à la personne. Ses
élèves préparent un bac
professionnel commerce en deux
ans. Et leur préparation passe par
Twitter…
Un exemple d’utilisation de Facebook dans
l’enseignement
Enseigner l'histoire avec Facebook
Le web 2 peut-il servir l'enseignement ? Laurent
Gayme en apporte la preuve dans une
intéressante séance qui concerne le chapitre "bilan
et mémoires de la seconde guerre mondiale" du
début de terminale. IL invite les élèves à réfléchir à
la campagne d'un américain qui demande qu'une
rue Pétain , à Milltown, soit débaptisée. Le site
qu'il a ouvert dans Facebook porte le débat au
niveau international: Il s’agit d’aborder la partie du
programme intitulée « Bilan et mémoires de la
Seconde Guerre mondiale » à partir de l’exemple du
maréchal Pétain, et en utilisant les possibilités
offertes par le web 2.0, en particulier les réseaux
sociaux (Facebook) et certains moteurs de
recherche (Webmii), dans l’optique de la formation à
une utilisation raisonnée et critique d’Internet.
Le TP sur le site de Versailles
Sur Facebook
Les forums en ligne

Un forum de
discussion en
ligne animé
par les élèves
en dehors et
en amont du
cours

le lien sur la vidéo de présentation


Merci pour votre attention

Présentation disponible :