Vous êtes sur la page 1sur 1

CONCLUSION

A la lumire des faits exposs, le problme juif se prsente en totale clart : 1 Le Juif est lennemi n des autres hommes et le peuple juif est lennemi hrditaire des autres peuples ; 2 Aprs stre rendu matre de lappareil politique de lU.R.S.S., de lappareil conomique des peuples anglo-saxons, le peuple juif veut par la guerre actuelle o il a prcipit une France voue par lui-mme au dsastre tablir sa domination universelle, sous le couvert du judo-marxisme, en abattant les peuples rfractaires son dessein. 3 La France nationale doit considrer les Juifs camps sur son sol comme les sujets dun peuple avec lequel elle est en tat de guerre, arme et dclare aujourd hui, mais bien quocculte et sournoise, depuis dix-neuf sicles toujours relle, continue, sans merci. Tels sont les enseignements stricts de lHistoire. Aprs avoir crucifi le Christ, coupable davoir fltri lignominie de leur loi morale, coupable davoir voulu transformer la loi judaque de haine en loi damour le Christ dont lEvangile est devenu lexpression totale de la foi religieuse des peuples aryens , le peuple juif, peuple de haine, dorgueil et de proie, ferment destructeur de tous les autres peuples, poursuit, par la guerre actuelle et par la construction dun communisme marxiste qui doit tre la consquence de sa victoire, la destruction dfinitive du monde chrtien. Et ce serait laccomplissement du vieux rve messianique, la revanche de Judas sur un Christ deux fois crucifi ! Mais dans cette lutte douloureusement fratricide o la fourberie des Juifs oppose sur les champs de bataille les uns contre les autres les soldats des peuples aryens, les Franais, hritiers des anciens croiss, peuvent-ils ne pas se retrouver et combattre aux cts des peuples que la haine mme des Juifs