Vous êtes sur la page 1sur 8

page 1/8

CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE - 2
-5- Sommaire général

SOMMAIRE

- Droites d’égales résection ...................................................................2


- Application 1 : porter un longueur sur une fuyante
Application 2 : construire un rectangle .................................................3
- Cas particulier
Réduction des points de fuite des droites d’égale résection ................4
- Droites de résection proportionnelle
Application : reporter des divisions .................................................5 à 6
- Réseau de division proportionnelle : principe ......................................6
- Réseau de division proportionnelle : méthode et application ...............7
- Réseau de division proportionnelle : application (suite) .......................8

contact : jc.remond@wanadoo.fr

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE - 2 page 2/8

DROITES D'EGALE RESECTION > fiche 13


En géométrie :
C'est une droite qui coupe 2 droites concourantes selon des segments égaux.
(D)
(D) et (D1) concourantes en M

M (DR) = droite d'égale résection


(D1)
(DR)
> La droite d'égale résection permet de porter sur une fuyante une distance mesurée en vraie grandeur à
l’échelle choisie.

Considérons la figure ci-dessus comme un géométral pour une mise en perspective.


Les 3 droites contenues dans un plan horizontal sont des horizontales :
- (D) est une horizontale quelconque, donc une fuyante en perspective (point de fuite F sur la ligne d'horizon)
- (D1) est une horizontale de front, donc la ligne de terre LT ou une parallèle à la ligne de terre.
- (DR) est une horizontale avec son point de fuite FR sur la ligne d'horizon.

La figure devient ainsi en géométral : et en perspective :


FR OU ϕ F(D)
(DR) LH
(D) fuyante

C C'

A (D1) = LT LT
B A=A' B=B'
AB = AC A et B sont des points doubles.
AB est vu en vraie grandeur.

Pour porter la distance AB sur la fuyante (D), il faut déterminer le point C' et donc le point de fuite ϕ.

CONSTRUCTION DE ϕ
Partons du géométral et mettons en place l'épure, avec Œ donné.
Le point de fuite de la droite (D) est F en menant ŒF parallèlement à la droite (D).
Le point de fuite de la droite (DR) est ϕ en menant Œϕ parallèlement à la droite (DR).
[c'est la construction habituelle des points de fuite]
Le triangle FŒϕ est homothétique de celui formé par les 3 droites (D), (DR) et LT.
Par construction (égale résection) ce triangle est isocèle. Les segments FŒ et Fϕ sont donc égaux.
La construction de ϕ revient à mener avec F comme centre un arc de rayon FŒ qui coupe LH en ϕ.
ϕ P F
LH

LT
(D) (DR)

Œ
J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML
CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 3/8

ϕ P F
APPLICATION 1 > fiche 14 LH
On veut porter une longueur AB = 5 cm sur
une fuyante (D') en perspective.
B'
(D) est représenté en géométral sur l’épure.
On construit le point de fuite F en menant
ŒF // à (D), (D') est l'image de (D).
On construit ϕ avec Fϕ = FŒ. B
LT
A
Le point A est donné. AB est vu en vraie (D')
grandeur.
(D)
La fuyante Bϕ recoupe (D') en C' tel que
AB = AC' en perspective.

ϕ1 P F1
Sur une épure en cours de construction, si l'on veut porter sur LH
une fuyante (D') une distance AB donnée à partir d’un point A
donné, on cherche le point ϕ1 correspondant au point de fuite F1
de cette fuyante B'

AB est représentée sur une horizontale de front.


On joint Bϕ, d'où le point B'.
A LT
B
(D')

C
APPLICATION 2 > fiche 14 Œ
Construire en perspective un rectangle ABCE.
Sont données les longueurs x et y des cotés B rayon visuel principal
du rectangle et leurs directions : 30° et 60° E
par rapport au tableau. Nota :
Le rectangle géométral
On construit les points de fuite F1 et F2 en menant x y ne figure pas sur l’épure.
par Œ les directions 30° et 60°. 30°
On construit les points de fuite ϕ1 et ϕ2.
(T)
A

F1 ϕ2 P
ϕ1 F2
LH

Les longueurs x et y mesurées de part C'


et d'autre du point A donné sont B'
reportées sur les fuyantes AF1 et AF2 E'
à l'aide des droites d'égale résection.
Soient les fuyantes A’B’ et A’E’.
LT
On complète le rectangle par la construction x A=A' y
du point C' à l'intersection des fuyantes BF2
et EF1. 30°
Œ
J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML
CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 4/8

CAS PARTICULIER > fiche 15


La fuyante est une perpendiculaire au tableau.
En géométral la droite d'égale résection d'une perpendiculaire (∆) au tableau et d'une horizontale frontale est une
droite à 45°.
Cette droite d'égale résection fuit au point de distance D1 : les points D1 et ϕ sont confondus.
(∆)
(∆‘)
45° D1 = ϕ P
LH
x B'
x 45°
45° 45°
LT
A x B A x B

Géométral
Œ

REDUCTION DES POINTS DE FUITE DES DROITES D'EGALE RESECTION > fiche 15

Si le point ϕ est hors épure, on peut comme pour les points de distance opérer une réduction des points de fuite.

F ϕ/3 ϕ/2 P ϕ
LH
Dans une homothétie de centre C' on
déterminera des réductions de moitié :
Fϕ/2 avec AB/2 ou des deux-tiers :
B'
Fϕ/3 avec AB/3.

LT
B B/2 B/3 A
(D’)

NOTA : Œ
REPORT DE DISTANCES SUR LES FUYANTES > fiche 15
Une droite d'égale résection permet de diviser un segment de longueur x en deux en portant une longueur x/2.
S'il s'agit de diviser un rectangle, des constructions très simples peuvent être utilisées.

Division en 2 d'un rectangle


ou en 4, en 8

Division en 3 d'un rectangle


ou en 6
géométral perspective
en élévation en plan

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 5/8

DROITES DE RESECTION PROPORTIONNELLE > fiche 16

Ce sont des droites qui partagent en parties proportionnelles deux droites concourantes.

B En géométral, pour diviser le segment AB en 4 parties égales


on porte sur une droite concourante en A quatre longueurs
égales à partir de A.
On joint les points 4-B et on mène les parallèles par les
points 3, 2, 1.
A (système proportionnel - application du théorème de THALES)
1 2 3 4
FQ FQ F
LH
B’
En perspective, soit une fuyante AF et un
segment AB sur AF, on porte sur une horizontale
frontale quatre longueurs égales quelconques à
partir de A'. A’
On joint les points 4-B.
1 2 3 4
4B est une fuyante horizontale en FQ.
Par les points 3, 2, 1 on trace les trois autres fuyantes en FQ, images des parallèles en
géométral.
Le point de fuite FQ dépend des divisions 1, 2, 3, 4 de grandeurs quelconques.
B
Bien entendu les divisions n'ont pas besoin d'être égales entre elles.
N'importe quelles divisions peuvent être reportées. Voir ci-contre : A

> Les droites de résection proportionnelle permettent de porter sur un segment en perspective des
divisions déterminées en géométral .

APPLICATION : > fiche 16


REPORTER LES DIVISIONS D'UN PLAN EN GEOMETRAL SUR UN PLAN MIS EN PERSPECTIVE

V Données :
Sur le plan ci-contre sont figurées les ouvertures de la
façade principale. Il s'agit de reporter les divisions (1 à 6)
du segment AB.
Sur la vue perspective (voir page suivante) on suppose
construit le rectangle avec l'épaisseur des murs.
TA
BLE Le report des divisions s'effectue le plus facilement avec
AU une bande de papier.
[peu importe si certaines constructions (Œ, points de fuite,
A B ...) ont été effacées]
1 2 3 45 6
bande Méthode :
de papier
- Reporter à partir du géométral les points A et B, les
ray points 1, 2, 3, 4, 5, 6.
o
pri n vi - Sur la ligne de terre ou sur une horizontale de front
nc su
ipa el LT quelconque on applique la bande de papier en faisant
l
coïncider les points A et A'.
On mène BB' fuyant en FQ.
Le report des divisions se fait en menant les fuyantes
6FQ, 5FQ, etc.

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 6/8

REPORTER LES DIVISIONS (suite) > fiche 16


F1 P FQ
LH

F2

B'
Les divisions de A'B' sont proportionnelles à celles de AB.

A' LT ou horizontale de front


A 1 2 3 45 6 B
bande
de papier

Important :
Il n'y a pas de rapport d'échelle entre AB et A'B', c'est à dire entre géométral et perspective.
Autrement dit, peu importe l'échelle du géométral.
De cette manière on peut reporter sur toute fuyante des divisions déterminées en géométral et représenter tous
les détails en plan d'un édifice avec un minimum de tracés en perspective.

Cette procédure peut encore être simplifiée avec l'utilisation des réseaux de division proportionnelle : il n'y a pas
de tracés sur l'épure autres que les constructions de base.

RESEAU DE DIVISION PROPORTIONNELLE

PRINCIPE > fiche 17

FQ F Sur un dessin perspectif, si on veut diviser un segment A'B' (fuyante


LH vers F) en deux parties égales, on utilise les droites de résection
proportionnelle en portant 2 longueurs égales A'M = MB sur un
B' horizontale de front. On en déduit M' milieu perspectif de A'B'.
M'
Le réseau ainsi déterminé (FQ.AMB)* coupe une autre horizontale
A' de front en deux parties égales.
LT
A M B * Sommet FQ et fuyantes FQA, FQM, FQB.

Ainsi pour diviser A’B’ il n'est pas nécessaire que les segments
autre horizontale de front A'B' et AB aient une origine commune

Si on transporte la division A'M'B' (utilisation d'une bande de papier)


x x dans un autre réseau constitué d'un triangle quelconque et de sa
médiane, on pourra toujours placer la bande papier de façon à faire
iane

A' coïncider A', M' et B' avec ce deuxième réseau.


méd

Et si l'on complète ce réseau avec des divisions quelconques on


M' peut les reporter (en perspective) avec la bande de papier sur A'B'
dans le premier réseau.
B'
Le report de ces divisions est proportionnel.

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 7/8

RESEAU DE DIVISION PROPORTIONNELLE (suite)

METHODE > fiche 17

P F A 1 2 M 3 B
LH

iane
B’ A'

méd
M’

A’ M'
B'

Soit une fuyante vers F, un segment A'B' sur cette Sur un segment (en géométral) AMB, M étant le milieu, on
fuyante et M' son milieu*. porte les divisions souhaitées à partir d’un plan donné ou
On veut porter des divisions sur ce segment. directement sur le plan.
* Pour construire le milieu M’ de A’B’, on utilise soit les On fait coïncider la bande de papier A'M'B' avec le réseau
droites de résection proportionnelle, soit simplement le (X,AMB), le sommet X étant choisi quelconque. Et toujours
rectangle perspectif et ses diagonales (voir ci-dessus). avec la bande de papier on reporte les divisions
(proportionnelles) sur A'B'.

APPLICATION > fiche 18

Cette méthode permet de reporter simplement et sans construction les nombreuses divisions figurant sur le plan d'un
édifice.

Il suffit d'avoir le plan en géométral et le plan enveloppe en perspective avec l'indication des axes :

X = point quelconque (ici dans l’axe du bâtiment par commodité) On considère le rectangle ABCE où
X s'inscrit le plan (contour enveloppe)
et où sont repérés les milieux M et N.
E N C On reporte les divisions 1, 2, 3, ...
sur le segment AB.
Sur l'axe du rectangle (où ailleurs) on
prend un point quelconque X et on
trace le faisceau de sommet X.

Y On déplace la bande de papier sur


l’épure et on repère les points A', M',
B' (en perspective).
C'
On replace la bande de papier sur le
plan et on fait coïncider ces points
N' avec le faisceau de sommet X (en
A B géométral)
1 2 3 4 5 6 M 7 8 9 10 11 12 13
On repère les divisions et on les
12 13
B' reporte sur la fuyante A'M'B' (en
11 perspective).
E' 10
9
7 8
6 M'
5
2 3 4
1
A'

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML


CONSTRUCTIONS EN PERSPECTIVE (suite) page 8/8

Sommaire général
RESEAU DE DIVISION PROPORTIONNELLE (suite)

APPLICATION (suite) > fiche 18

F P
LH

axe

dia
nt C'
N'

E'
B'
plan enveloppe M'
de l'édifice

A'

Pour construire le plan de l'édifice à partir des points reportés avec la bande de papier on trace les fuyantes (si on
connait le point de fuite F) à partir de ces divisions, ou on reporte sur le coté opposé C'E' les divisions afférentes
avec la même méthode.
Et bien entendu on peut procéder de la même manière pour les cotés latéraux.

P
LH
> fiche 19

C'
N'
E' B'
13
11 12
9 10
7 8
5
6 M'
4
2 3
1
A'

L’intersection des deux trames orthogonales


donne les points recherchés.

J.C. RÉMOND - COURS DE PERSPECTIVE - EAML