Vous êtes sur la page 1sur 80

RAPPORT D’ACTIVITÉ ET BILAN 2009

ANNUAL REPORT AND BALANCE-SHEET 2009

FONDS D’URBANISATION ET D’AMÉNAGEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

FUND FOR THE URBANISATION AND DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

ANNUAL REPORT AND BALANCE-SHEET 2009

FONDS D’URBANISATION ET D’AMÉNAGEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

FUND FOR THE URBANISATION AND DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

TABLE DES MATIÈRES

I

TABLE DES MATIÈRES

TABLE OF CONTENTS

I

TABLE OF CONTENTS

Avant-propos

L’organigramme du Fonds

Les attributions du Fonds

Les moyens financiersL’organigramme du Fonds Les attributions du Fonds Les opérations La politique immobilière Une nouvelle

Les opérationsdu Fonds Les attributions du Fonds Les moyens financiers La politique immobilière Une nouvelle politique de

La politique immobilièreattributions du Fonds Les moyens financiers Les opérations Une nouvelle politique de vente Les directives

Une nouvelle politique de ventemoyens financiers Les opérations La politique immobilière Les directives d’aménagement et de construction

Les directives d’aménagement et de constructionLa politique immobilière Une nouvelle politique de vente Introduction Le développement du Plateau de Kirchberg 4

Introduction

Le développement du Plateau de Kirchberg

4

8

14

22

32

Les grands chantiers et missions d’urbanisme en cours et futurs

Le réaménagement urbain de la Porte de l’Europechantiers et missions d’urbanisme en cours et futurs La nouvelle implantation de la Commission Européenne (JMO

La nouvelle implantation de la Commission Européenne (JMO 2)futurs Le réaménagement urbain de la Porte de l’Europe 46 Le Carrefour de Bricherhof et le

46

Le Carrefour de Bricherhof et le front bâti Nord de l’avenue J. F. Kennedyimplantation de la Commission Européenne (JMO 2) 46 Le concours de design de la ligne de

Le concours de design de la ligne de tramet le front bâti Nord de l’avenue J. F. Kennedy Le pôle d’échanges multi-modal et LuxExpo

Le pôle d’échanges multi-modal et LuxExpoJ. F. Kennedy Le concours de design de la ligne de tram Le Quartier Européen Sud

Le Quartier Européen Sud

Le Quartier Européen Nord

Le Quartier du Parc Central

Le Quartier du Kiem

Le Quartier du Grünewald

L’actualité du Fonds

La situation comptable au 31 décembre 2009

Crédits

58

70

88

100

112

130

134

153

 

3

 

Foreword

4

The organogram of the Fund

8

The Fund's attributions

14

Financial resources

Financial resources

Transactions

Transactions

Real-estate policy

Real-estate policy

A new sales policy

A

new sales policy

Directives for development and construction  

Directives for development and construction

 

Introduction

22

The development of the Kirchberg Plateau

32

Major works and urban-development projects underway and upcoming

46

Reshaping the Porte de l’Europeand urban-development projects underway and upcoming 46 New office space for the European Commission (JMO 2)

New office space for the European Commission (JMO 2)underway and upcoming 46 Reshaping the Porte de l’Europe The Bricherhof intersection and the northern side

The Bricherhof intersection and the northern sideNew office space for the European Commission (JMO 2)   of Avenue J. F. Kennedy The

 

of

Avenue J. F. Kennedy

The competition to design the tramway 

 

The multimodal transfer zone and LuxExpoF. Kennedy The competition to design the tramway   The European District South 58 The European

The European District South

58

The European District North

70

The Parc Central District

88

The Kiem District

100

The Grünewald District

112

The current events of the Fund

130

The accounts at 31 December 2009

134

Credits

 

153

AVANT-PROPOS

I

AVANT-PROPOS

FOREWORD

I

FOREWORD

L’architecture a toujours revêtu une grande importance pour le Fonds. Aussi, la qualité architecturale des grands projets qui sont sortis de terre les dernières années, MUDAM, Philharmonie de Luxembourg, Cour de Justice Européenne, Banque Européenne d’Investissement, est impression- nante. Le succès de ces réalisations culturelles nationales et européennes de la partie Ouest du Plateau, issues de consul- tations internationales, confirme que les jurys qui les ont choisies ne se sont pas trompés dans le choix de leurs créa- teurs de renom.

Mais si ces réalisations font beaucoup pour le prestige du Plateau, sans études d’urbanisme, il est impossible de conce- voir l’avenir d’un territoire de la taille du Kirchberg (365 ha) et la décision prise dans les années 1980 de transformer la voie rapide en une avenue urbaine avec ses carrefours à feux d’où part le réseau orthogonal à l’intérieur des quartiers en est le préalable absolu. Une autre décision importante prise alors, à savoir la largeur de 62 mètres de l’avenue Kennedy, fait que celle-ci sera bientôt prête sur toute sa longueur à recevoir le tramway : le carrefour de Bricherhof a été terminé cette année, celui de la Porte de l’Europe le sera d’ici 2013.

La définition de plus en plus précise des fonctions à accueillir sur le Plateau engendre aussi des missions d’urbanisme de plus en plus complexes. Ainsi du site des actuelles foires. Son étude a été achevée cette année, ainsi que le lancement du concours d’architecture international, en vue de l’im- plantation du pôle d’échanges multi-modal Kirchberg. Le Fonds n’a évidemment pas eu la prétention de mener à bien seul une mission d’urbanisme aussi complexe. Il a fait appel à un spécialiste de renommée internationale des intercon- nexions urbaines, AREP-Ville, associé au bureau luxem- bourgeois Schroeder & Associés et il a travaillé avec tous les acteurs impliqués : les CFL, la SIPEL, LuxExpo, Luxtram.

Le projet qui en résulte s’inscrit dans une démarche de dura- bilité dans la mesure où, à surfaces d’expositions égales, l’emprise du Parc des Expositions peut être réduite de 10 à 5,8 hectares et que le P+R, pour les besoins du futur tramway, pourra également être utilisé lors des manifesta- tions de LuxExpo.

The Fund has always attached great importance to architecture, as is apparent from the impressive architectural merit of the major projects that have emerged over the past few years:

the MUDAM, the Luxembourg Philharmonie , the European Court of Justice and the European Investment Bank. The success of these national and European cultural achieve- ments in the western part of the Plateau, the fruit of an inter- national quest for expertise, demonstrates that the juries which chose these renowned architects did so advisedly.

Much though these buildings have contributed to the pres-

tige of the Plateau, without town planning studies it is impos- sible to imagine the future of an area as vast as Kirchberg (365 ha); indeed, the absolute precondition for this deve- lopment was the decision taken in the 1980s to convert the expressway into an urban avenue with a series of light- controlled intersections giving access to a grid pattern road network in the interior of the Plateau. Another decision taken

at that time, to adopt a 62 m wide road reserve for the Avenue

Kennedy, now means that it will soon be possible to run a tramway along its entire length, the Bricherhof intersection having been completed this year and the one at the Porte de l’Europe scheduled for completion by 2013.

The more detailed the definition of the functions to be provided for on the Plateau, the greater the complexity of the ensuing town-planning tasks. One such example is the site of the current exhibition halls. The planning study for this area was completed this year, together with the launching of an inter- national architectural competition to design the Kirchberg multimodal transfer zone. Obviously, the Fund has been under no illusions that on its own it can successfully manage such

a complex town planning challenge. Instead, it has called

on an internationally reputed specialist in urban interchanges, the firm AREP-Ville in association with the Luxembourg prac- tice Schroeder & Associés, while working jointly with all parties involved: CFL, LuxExpo, Luxtram and SIPEL.

The resulting project joins in an approach of durability as far as, in equal exhibition space, the site needed for the Exhibition center can be reduced from 10 to 5,8 hectares and as far as the P+R, for the needs of the future tram, can also be used during the events of LuxExpo.

5

6

En ce qui concerne la diversité des fonctions au Kirchberg, rappelons que depuis 2004, le Fonds a inauguré une poli- tique de concours pour toutes les réalisations de bureaux – avec 70 % des rez-de-chaussée obligatoirement destinés

à des activités commerciales - et de logements dans le but

d’un accroissement général de la qualité de la vie. Aussi, le succès des concours lancés depuis lors pour les bureaux et le logement auprès des cabinets d’architecture, notam- ment nationaux, dans le Quartier du Grünewald, semble confirmer que la démarche des consultations architectes- promoteurs est un moteur d’émulation. Quoi que d’une facture moins “personnelle” que les sièges griffés du quartier des banques (signés Richard Meier, Gottfried Böhm ou Hermann & Valentiny e. a.), les immeubles de bureaux “Axento” et “KPoint”, récemment terminés (respectivement des archi- tectes Arlette Schneiders et Tatiana Fabeck, associées aux promoteurs CIP et Allfin), dans le nouveau quartier d’affaires du Grünewald, sont les témoins de la réussite de cette démarche qui permet aux habitants du nouveau quartier d’ha- bitation tout proche, de faire des emplettes au quotidien à

pied s’ils le souhaitent.

Depuis 2005, le Quartier Européen Nord connaît des boule-

versements considérables avec l’élargissement de l’Europe

à 27. Son image d’avenir, après les extensions de la Cour

Européenne de Justice et de la Banque Européenne d’Investissement, sera largement déterminée par le regrou- pement du site unique du Parlement Européen KAD 2 et le site d’implantation du nouveau bâtiment Jean Monnet 2 (le projet a été accepté par la Commission Européenne cet automne et l’appel à concours international est lancé). Si celui-ci se présente sous forme de blocs en front de rue sur le bd. Adenauer, son entrée sera située sur une rue intérieure du quartier, dans un immeuble en hauteur donnant sur une nouvelle place, conférant au tissu urbain une meilleure cohé- rence. Le Fonds a élaboré cette mission d’urbanisme avec l’architecte Dominique Perrault, qui a su faire de l’extension de la Cour de Justice un véritable in-put pour l’image future du quartier des Institutions à Luxembourg, regroupées sur le site unique du Quartier Européen Nord du Kirchberg.

AVANT-PROPOS

I

With regard to the variety of functions on the Kirchberg, it

is worth remembering that since 2004 the Fund has adopted

a policy whereby all office developments – with 70% of the

ground floor compulsorily set aside for commercial activi- ties – and housing developments are the subject of a compe- tition, as a way of achieving a general enhancement of the quality of life. In this way, the competitions launched in the meantime for offices and housing in the Grünewald District, which have attracted Luxembourg architects in particular, appear to prove that the architect/developer competition approach is setting a trend. Although with rather less of a "personal" stamp than the high profile headquarters buil- dings in the banking district (designs by Richard Meier, Gottfried Böhm or Hermann & Valentiny, etc.), the recently completed office buildings "Axento" and "KPoint” (the work respectively of the architects Arlette Schneiders and Tatiana Fabeck, associated with the developers CIP and Allfin), in the new business area of the Grünewald District, bear witness to the success of this approach which makes it possible for those living in the immediately adjoining new residential district to make their daily shopping trips on foot if they so wish.

Since 2005, the European District North has seen profound changes following the enlargement of the European Union to 27 member states. Its future appearance, following the extensions to the European Court of Justice and the European Investment Bank, will very largely be shaped by the regrou- ping of the staff of the European Parliament on the one KAD 2 site and by the construction of the new Jean Monnet 2 buil- ding (the proposal was accepted by the European Commission this autumn and the International competition notice is being prepared). Although this building will take the form of office blocks along the Blvd Adenauer frontage, the main entry will be on a smaller road within the district and located in a tall building overlooking a new public square, thus enhancing the coherence of the urban fabric. This town planning approach has been developed by the Fund in conjunction with the architect Dominique Perrault, whose work on the extension to the Court of Justice has had a decisive impact on the future landscape of the district that is home to the European Institutions, grouped as they are within the Kirchberg’s European District North.

I

FOREWORD

7

Dans ce contexte, le nouveau carrefour de la Porte de l’Europe en voie de réalisation offre l’opportunité de l’installation d’un ensemble de commerces/bureaux/habitat et le Fonds a décidé, pour l’étroite bande de terrain du bord Sud de l’avenue Kennedy, qui fait directement face à cette impressionnante densité de bureaux et sur l’arrière au quartier résidentiel de Weimershof, de lancer une consultation d’urbanisme dans le courant de l’année 2010. Il est en effet important dans ce contexte de charnière entre deux quartiers totalement différents, d’étu-

Against this background, the new intersection now taking shape at the Porte de l’Europe offers an opportunity to put in place a blend of shops, offices and housing. The Fund has accordingly decided that in respect of the narrow strip of land along the southern side of Avenue Kennedy, which faces directly onto this impressive density of office space and also onto the rear of the Weimershof residential district, it will launch a town planning consultation before the end of 2010. This reflects the importance, in this context of a key link between two totally different districts, of carefully

dier avec précision la répartition des fonctions complémentaires habitat, commerces, bureaux, espaces urbains.

Il est à noter pour terminer que le nombre des autorisations à bâtir délivrées par le Bourgmestre de la Ville de Luxembourg durant la dernière décade aux différents établissements relevant de l’Etat s’élève à 17,38 % de l’en- semble des logements autorisés sur le territoire de la capi- tale depuis 2000. Sur un total de 1165, 462 l’ont été sur le

studying the distribution of the complimentary functions of housing, shops, offices and urban spaces.

To conclude, the number of building permits issued by the Mayor of Luxembourg to the various state-sector bodies over the past decade represented some 17.38 % of all housing approved within the capital since 2000. Out of a total of 1 165, no fewer than 462 were on the Kirchberg Plateau.

Plateau de Kirchberg.

Patrick Gillen

Patrick Gillen

Chairman

Président

were on the Kirchberg Plateau. Plateau de Kirchberg. Patrick Gillen Patrick Gillen Chairman Président

L’ORGANIGRAMME DU FONDS

I

L’ORGANIGRAMME DU FONDS

THE ORGANOGRAM OF THE FUND

I THE ORGANOGRAM OF THE FUND

9

Conformément à la loi organique du Fonds, le Conseil d’Administration opère sous l'autorité et la responsabilité politique du Ministre du Développement durable et des Infrastructures.

In accordance with the constitution of the Kirchberg Fund, the Board of Directors operates under the jurisdiction and politi- cal responsibility of the Minister for Sustainable Development and Infrastructure.

Les organes du Fonds suite au vote de la loi du 8 juin 2004 d'une loi modifiant la loi du 7 août 1961 portant création d'un Fonds d'Urbanisation et d'Aménagement du Plateau de Kirchberg sont les suivants :

Following the Act of the 8 th June 2004 amending the Act of the 7 th August 1961, which brought into being a Fund for the Urbanisation and Development of the Kirchberg Plateau, the constituent bodies of the Fund are structured as follows:

Conseil d’administration du Fonds (CA) I Board of Directors of the Fund (BD)

Président I Chairman

Patrick GILLEN

Directeur du Contrôle Financier

Membres du Conseil d’administration I Members of the Board of Directors

René BIWER

Jean LEYDER

Etienne REUTER

Jean SCHILTZ

Maryse SCHOLTES

Marcel WATRY

Directeur adjoint de l'Administration des ponts & chaussées

Directeur de l'Administration des bâtiments publics

Premier conseiller de Gouvernement auprès du Ministère des Finances

Ingénieur-directeur de l'Administration des travaux et des services techniques de la Ville de Luxembourg

Administrateur général auprès du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Conseiller de direction 1 ère classe auprès du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

10

Secrétaire du CA I Secretary to the BD

Claude MULLER

Economiste

L’ORGANIGRAMME DU FONDS

I

Secrétariat des membres du CA I Secretariat of the BD

Marianne LENERT

Rédacteur principal, secrétaire du Président

Comité exécutif du Fonds (CE) I Executive Committee of the Fund (EC)

Président I Chairman

Patrick GILLEN

Président du CA

Membres du Comité exécutif I Members of the Executive Committee

René BIWER

Membre du CA

Jean LEYDER

Membre du CA

Collaborateurs I Associates

Marianne BRAUSCH

Architecte

Edouard FRITZ

Ingénieur, ARCOOP

Roland HARRAS

Ingénieur-conducteur principal, préposé du service régional de Luxembourg auprès de l'Administration des ponts & chaussées

Pierre KIEFFER

Architecte

Secrétaire I Secretary

Claude MULLER

Economiste

I

THE ORGANOGRAM OF THE FUND

Administration générale I General Management

Secrétariat CA et CE I Secretariat of the BD and EC

11

Claude MULLER

Economiste

Service financier I Financial Department

Alexandre IANNELLI

Comptable

Claude MULLER

Economiste

Relations extérieures I External Relations

Marianne BRAUSCH

Architecte

Secrétariat I Secretariat

Diane RESCH

Employée

Archives et documentation I Archives and documentation

Carole AZEVEDO

Employée

Administration technique I Technical Management

Conception I Design and planning

Véronique BOUS

Architecte

Van DANG

Dessinateur

Domenico GALLO

Ingénieur

Annick MERGEN

Architecte (CDD)

Matthias PINTER

Architecte

Pierre KIEFFER

Architecte

Fabienne WAGNER

Architecte

12

Réalisation I Implementation

L’ORGANIGRAMME DU FONDS

I

René BIWER

Directeur adjoint, Administration des ponts & chaussées

Edouard FRITZ

Ingénieur, bureau ARCOOP

Walter DE TOFFOL

Ingénieur, bureau InCA

Supervision des projets d’aménagement et gestion des immeubles du Fonds I Supervision of development projects and management of Fund buildings

Jean-Frédéric NIZET

Service entretien I Maintenance

Ingénieur technicien

Roland HARRAS

Ingénieur-conducteur principal, préposé du service régional de Luxembourg auprès de l'Administration des ponts & chaussées

Laurent ALLARD

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Sébastien BRUCHER

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Laurent KLEIN

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Claude LAMMAR

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Claude NIEDERWEIS

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Marc SCHILTZ

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Marcel THOMA

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Thierry WEISS

Ouvrier Fonds à tâche artisanale

Surveillance des ouvrages d'art I Monitoring of structures

Guy TOUSSIN

Eclairage public I Lighting in public areas

Raymond SEBURGER

Ingénieur-chef de division des ouvrages d'art auprès de l'Administration des ponts & chaussées

Employé auprès du service électro-mécanique de l’Administration des ponts & chaussées

I

THE ORGANOGRAM OF THE FUND

13

Architectes et chargés d’études opérant pour le compte du Fonds I Architects and consultants working for the Fund

AREP-Ville

Ingénieurs conseils, Paris

BOURGUIGNON SIEBENALER

Architectes

Paul BRETZ Architectes

Architecte

Thierry HELMINGER

Biologiste, Musée national d’histoire naturelle

InCA Ingénieurs Conseils Associés s.à.r.l.

Ingénieurs-conseils, Niederanven

Peter LATZ + Partner

Architecte paysagiste, Munich

Alain LINSTER - m3 architecture

Architectes, Luxembourg

Luxconsult s.a.

Ingénieurs-conseils, Luxembourg

Dominique PERRAULT Architectes

Architecte, Paris

POLARIS architectes

Architectes, Luxembourg

Schroeder & Associés

Ingénieurs-conseils, Luxembourg

Taller de Arquitectura, Ricardo BOFILL

Architecte, Barcelone

TR-Engineering s.a.

Ingénieurs-conseils, Luxembourg

de Arquitectura, Ricardo BOFILL Architecte, Barcelone TR-Engineering s.a. Ingénieurs-conseils, Luxembourg

LES ATTRIBUTIONS DU FONDS

I

LES ATTRIBUTIONS DU FONDS

THE FUND’S ATTRIBUTIONS

I THE FUND’S ATTRIBUTIONS

L’établissement public dénommé “Fonds d'Urbani- sation et d'Aménagement du Plateau de Kirchberg” (Fonds) a été constitué, pour une durée illimitée, par la loi du 7 août 1961, loi modifiée par les lois du 26 août 1965, du 28 août 1968 et du 8 juin 2004.

Suite au vote de la loi du 8 juin 2004 modifiant la loi du 7 août 1961 relative à la création d'un Fonds d'urbanisation

et d'aménagement du Plateau de Kirchberg, le Fonds, qui

est placé sous l'autorité du Ministre du Développement durable et des Infrastructures, est administré par un Conseil d'administration (CA) composé de sept membres

au plus, nommés par le Grand-Duc sur proposition du Gouvernement en conseil.

Les membres du CA sont nommés pour une durée de cinq ans renouvelable à son terme. Le Président du CA est désigné parmi les membres du Conseil d'administration par le Gouvernement en conseil sur proposition du Ministre de tutelle. Les actions judiciaires sont intentées ou défen- dues au nom du Fonds par le Président du CA ou par son remplaçant.

Avec l'accord du Ministre de tutelle, le CA peut déléguer la gestion journalière du Fonds et la représentation de celui-

ci en ce qui concerne cette gestion à un Comité exécutif (CE)

composé de trois membres du CA. L'organisation et le fonctionnement du CE sont définis par règlement d'ordre

intérieur. Le Fonds est assisté par du personnel engagé sur

la base d'un contrat de louage de service de droit privé.

Le Conseil d’administration décide sur les points suivants :

A)

la politique générale du Fonds, notamment le concept global d'urbanisation et d'aménagement du Plateau de Kirchbergd’administration décide sur les points suivants : A) la politique de vente des terrains appartenant au

la politique de vente des terrains appartenant au Fondset d'aménagement du Plateau de Kirchberg le budget d'exploitation et les comptes de fin

le budget d'exploitation et les comptes de fin d'exercicela politique de vente des terrains appartenant au Fonds les programmes d'investissement annuels et les

les programmes d'investissement annuels et les programmes d'investissements pluriannuelsd'exploitation et les comptes de fin d'exercice les emprunts à contracter l'organigramme, la grille des

les emprunts à contracterannuels et les programmes d'investissements pluriannuels l'organigramme, la grille des emplois et leur

l'organigramme, la grille des emplois et leur classification ainsi que les conditions et modalités de rémunération et le volume des tâches du personnelpluriannuels les emprunts à contracter 15 The public-sector utility known as the “Fund for the

15

The public-sector utility known as the “Fund for the Urbanisation and Development of the Kirchberg Plateau” (henceforth called the Fund) was set up for an unlimited period by the Act of 7th August, 1961, and amendments thereof set out in the Acts of 26 th August, 1965, 28 th August, 1968, and 8 th June 2004.

Following the adoption of the Act of 8 th June, 2004, amending the Act of 7 th August, 1961, concerning the set- ting up of a fund for the urbanisation and development of the Kirchberg Plateau, the Fund, under the auspices of the Minister of Sustainable development and Road infrastructures, is managed by a Board of Directors of no more than seven members nominated by the Grand-Duke on the recommendation of the Cabinet.

The members of the Board of Directors are nominated for a period of five years, renewable at term. The chairman is chosen from amongst the members of the Board of Directors by the Government on the recommendation of the minister responsible. Any legal action undertaken by, or defended in the name of, the Fund is done so by the chairman of the Board of Directors or his proxy.

With the agreement of the minister concerned, the Board of Directors may delegate the daily management of the Fund and its representation in any matter pertaining to this mana- gement to an executive committee composed of three members of the Board of Directors. The organisation and functioning of the executive committee are set out in the Fund’s rules of procedure. The Fund is aided by staff employed on the basis of a civil law contract.

The Board of Directors has decision- making powers in the following areas:

A)

the general policy of the Fund, especially the overall concept of urbanisation and development of the Kirchberg Plateauhas decision- making powers in the following areas: A) the policy governing the sale of land

the policy governing the sale of land belonging to the Fundof urbanisation and development of the Kirchberg Plateau the operating budget and the end of financial

the operating budget and the end of financial year accountsthe policy governing the sale of land belonging to the Fund investment programmes for one or

investment programmes for one or more yearsthe operating budget and the end of financial year accounts raising loans the organogram, the table

raising loansyear accounts investment programmes for one or more years the organogram, the table of posts and

the organogram, the table of posts and their classifica- tion including conditions and terms of payment and the number of tasks per employeethe operating budget and the end of financial year accounts investment programmes for one or more

16

B)

l'exécution et la mise en œuvre de la politique générale16 B) les règles d'exécution du budget le rapport général d'activité les actions judiciaires à intenter

les règles d'exécution du budgetet la mise en œuvre de la politique générale le rapport général d'activité les actions judiciaires

le rapport général d'activitépolitique générale les règles d'exécution du budget les actions judiciaires à intenter et les transactions à

les actions judiciaires à intenter et les transactions à concluredu budget le rapport général d'activité les conventions à conclure l'engagement du personnel du

les conventions à conclurejudiciaires à intenter et les transactions à conclure l'engagement du personnel du Fonds Les moyens

l'engagement du personnel du Fondset les transactions à conclure les conventions à conclure Les moyens financiers Le Fonds supporte les

Les moyens financiers

Le Fonds supporte les dépenses relatives à son fonctionnement.

Conformément à la loi du 7 août 1961, il est habilité à se faire ouvrir auprès de la Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat un crédit jusqu'à concurrence de 10 millions d’euros. La loi du 26 août 1965 l'autorise également à se procurer des moyens financiers supplémentaires d'un montant maximal de 10 millions d'euros par voie d'emprunt respectivement pour l'aug- mentation du crédit dont il dispose auprès de la Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat.

Ces opérations financières sont garanties par l'Etat qui assume d'une part, les charges d'intérêts et d'amortissement de l'em- prunt et d'autre part, les charges d'intérêts de la totalité du crédit dont dispose le Fonds auprès de la Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat. Les crédits et emprunts sont soumis à l'approbation du Ministre des Finances qui en détermine les conditions et modalités.

A côté des crédits garantis par l'Etat, le Fonds dispose du produit des ventes et échanges de ses immeubles.

Il peut également se procurer d'autres moyens financiers qui

ne seront toutefois pas couverts par la garantie de l'Etat.

Les comptes du Fonds sont tenus selon les principes et les

modalités de la comptabilité commerciale. A la clôture de chaque exercice, le CA arrête le bilan et le compte des profits

et pertes.

Un réviseur d'entreprises désigné par le Ministre de tutelle, est chargé de contrôler les comptes du Fonds, la régularité des opérations effectuées et les écritures comptables.

LES ATTRIBUTIONS DU FONDS

I

B)

implementation and application of the general policyet les écritures comptables. LES ATTRIBUTIONS DU FONDS I B) rules governing budgetary expenditure general report

rules governing budgetary expenditureI B) implementation and application of the general policy general report of activities legal action to

general report of activitiesof the general policy rules governing budgetary expenditure legal action to be undertaken and transactions to

legal action to be undertaken and transactions to be concludedgoverning budgetary expenditure general report of activities signing of agreements hiring of staff for the Fund

signing of agreementsaction to be undertaken and transactions to be concluded hiring of staff for the Fund Financial

hiring of staff for the Fundand transactions to be concluded signing of agreements Financial resources The Fund bears all costs arising

Financial resources

The Fund bears all costs arising from its activities.

In accordance with the Act of 7 th August 1961, it is empo- wered to borrow up to 10 million euros from the bank Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat. The Act of 26 th August, 1965 also authorises the Fund to raise supplementary fun- ding of up to a maximum of 10 million euros either as a loan or by augmenting the loan available from the Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat.

These financial operations are guaranteed by the State, which accepts liability for the interest charges and the repayment of the loan, on the one hand, and for the inter- est charges on the total loan available to the Fund through the Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat, on the other. The loans and borrowings are subject to the approval of the Minister of Finance who sets the conditions and terms.

In addition to the loans guaranteed by the State, the Fund has at its disposal the income from the sale or exchange of its properties.

It may also secure finance from other sources which will, however, not be covered by the State guarantee.

The Fund’s accounts are managed according to the principles and procedures of business accounting. At the end of every financial year, the Board of Directors draws up the balance- sheet and the profit and loss accounts.

The checking of the Fund’s accounts, the probity of its tran- sactions and the accuracy of the accountancy records is assigned to an auditor appointed by the supervising ministry.

I

THE FUND’S ATTRIBUTIONS

Pour le 1 er mai au plus tard, le CA présente au Gouvernement en conseil les comptes de fin d'exercice accompagnés d'un rapport circonstancié sur la situation et le fonctionnement du Fonds ainsi que le rapport du réviseur d'entreprise.

La décharge du CA est donnée par le Gouvernement en conseil.

La gestion financière du Fonds est soumise au contrôle de la Cour des comptes.

Les opérations

Les marchés de travaux et de fournitures conclus par le Fonds dans l'intérêt de l'accomplissement de sa mission sont soumis

à la législation de l'Etat relative aux marchés publics de travaux et de fournitures.

Aux termes de la loi modifiée du 7 août 1961, la cession des immeubles peut se réaliser de gré à gré sous condition d'autorisation spéciale du Gouvernement en conseil. La même autorisation est requise pour procéder à l'échange volon- taire d'immeubles avec des immeubles même non compris

dans les limites fixées par le plan annexé à la loi. Le Fonds

a également recours à deux formes de droits réels immo-

biliers institués par deux lois du 10 janvier 1924, à savoir le contrat de cession d'un droit de superficie et le contrat de concession d'un droit emphytéotique.

La politique immobilière

La mission principale du Fonds réside dans l’urbanisation du Plateau de Kirchberg. Les opérations immobilières sont cependant indispensables pour permettre au Fonds de se procurer les moyens financiers requis pour le financement des travaux d’infrastructure et pour orienter l’urbanisation du Plateau.

Aux termes de la loi modifiée du 7 août 1961, le Fonds peut procéder à la revente des immeubles non occupés par la voie publique aux enchères ou avec l’autorisation spéciale du Gouvernement en conseil par marché de gré à gré.

La formule de la vente aux enchères n’a été utilisée qu’à deux reprises par le passé. Les ventes de terrains ont été réali- sées de gré à gré sur base de prix approuvés par le Gouvernement et fixés en fonction de leur constructibilité.

17

By the 1 st of May at the latest, the Board of Directors must submit the annual accounts to the Cabinet. This includes an itemised report of the state and workings of the Fund as well as the auditor’s report.

Discharge for the work of the Board of Directors is granted by the Cabinet.

The financial management of the Fund is audited by the Luxembourg Court of Auditors.

Transactions

The works and supply contracts signed by the Fund in order to carry out its task are subject to State legislation concer- ning public works and supply contracts.

Pursuant to the Act of 7 th August 1961, as amended, real estate may be sold by private contract provided explicit permission has been granted by the Cabinet. A similar authorisation is required for any voluntary exchange of real estate, even where the properly concerned does not fall within the boundaries set out in the plan annexed to the Act. The Fund has also recourse to two forms of real estate rights established by two Acts of 10 th January 1924. These comprise building-lease and long-term lease contracts res- pectively.

Real-estate policy

The principal mission of the Fund is the urbanisation of the Kirchberg Plateau, not the sale of land. Land transactions are, however, indispensable to the Fund – firstly, as a means of procuring finance for the Fund and, secondly, as a town- planning tool.

As provided for in the amended Act of 7 th August 1961, the transfer of real estate not occupied by public roads may be carried out by the Fund by auction. Under special authori- sation from the Government, the transfer can take place by mutual agreement.

To date, the public tender procedure has been used only twice. The sale of plots has been conducted by mutual agreement on the basis of prices that are approved by the government and reflect the suitability of each plot for buil- ding.

18

Une nouvelle politique de vente

Depuis 2004, le Fonds met en œuvre une nouvelle politique de vente, qui tend à concilier la mise en concurrence en ce qui concerne le prix de vente et la valorisation de la qualité architecturale et urbanistique. La formule choisie a l’avan- tage incontestable par rapport à la vente de gré à gré de permettre à l’ensemble des acteurs sur le marché de l’im- mobilier de bureaux et de l’immobilier résidentiel d’accéder aux terrains mis en vente par le Fonds.

Pour garantir la qualité architecturale, le Fonds opère ses choix sur base de l’analyse de projets architecturaux proposés sous forme d’avant-projets sommaires par les futurs acquéreurs.

L’appel à candidatures

La procédure d’appel à candidatures en vue de la cession de terrains à bâtir se déroule en deux phases : dans une première phase, une présélection des promoteurs et archi- tectes sur dossier de candidature est opérée en vue de l’ad- mission au concours et dans une deuxième phase est réalisée la sélection du futur acquéreur sur base d’une offre écono- mique et d’un projet architectural précis.

La présélection des promoteurs et architectes se fait en fonc- tion de la capacité financière du promoteur, de la compo- sition de l’équipe de maîtrise d’œuvre et des références en matière de réalisations du promoteur et de l’architecte. A noter que le groupe promoteur-architecte est indissociable au cours de la procédure de sélection et par après pendant la mise en œuvre du projet.

La sélection proprement dite s’effectue par notation des critères économiques et architecturaux à parts égales.

Les critères architecturaux

Les critères qualitatifs portent sur la qualité architecturale et constructive du bâtiment, la qualité des aménagements extérieurs, la qualité de l’agencement intérieur des logements ainsi que le comportement énergétique du bâtiment. Les trois premiers critères font l’objet d’une appréciation par un jury de sept membres, en majorité architectes, représentant entre autres le Fonds, la Ville de Luxembourg, l’Ordre des archi- tectes et ingénieurs, le critère du comportement énergétique est évalué suivant des règles prédéterminées par un expert en la matière. Les différentes notations sont harmonisées pour aboutir à un résultat final désignant le gagnant du concours.

LES ATTRIBUTIONS DU FONDS

I

A new sales policy

Since 2004, the Fund has implemented a new sales policy intended to reconcile competition in terms of the sale price with the enhancement of the architectural and town planning quality. The formula adopted has the undeniable advanta- ge, in comparison with sale by tender, of allowing all companies involved in the office building and residential building markets to have access to the plots being sold by the Fund.

In order to guarantee architectural quality, the Fund makes its selection on the basis of an analysis of the architectu- ral proposals as set out in draft plans submitted by the future purchasers.

Calls for applications

In practice, the procedure for calling for applications for the purchase of building plots is conducted in two successive stages: first, developers and architects are pre-selected on the basis of the portfolio submitted by the applicants to determine which should be admitted to the competition. This is followed by the selection of the future purchaser on the basis of the amount bid and a specific architectural proposal.

Pre-selection of the developers and architects takes account of the financial resources of the developer, the nature of the management team for the building project and refe- rences relating to past work carried out by the developer and the architect. It should be noted that the developer/architect consortium cannot be changed either during the selection procedure or during the implementation of the project.

The selection itself attaches equal importance to the finan- cial and architectural aspects.

Architectural criteria

The qualitative criteria concern the architectural quality and the quality of the construction of the building, the quality of external facilities and that of those provided within the apartments, together with the degree of energy-saving the building achieves. The first three of these criteria are asses- sed by a selection panel of seven members, most of whom are architects, representing such bodies as the Fund, the City of Luxembourg and the professional body for architects; the energy-saving criterion is evaluated in accordance with rules already laid down by an expert in this field.

I

THE FUND’S ATTRIBUTIONS

Les critères économiques

Les critères économiques sont le prix offert par are de terrain et pour les immeubles résidentiels, en plus, le prix proposé à la vente future des appartements (prix au mètre carré) ainsi que le prix de vente d’un emplacement de parking. La notation est proportionnelle au prix proposé du terrain et inversement proportionnelle au prix de vente du mètre carré d’appartement et du prix de l’emplacement de parking. Par ce mécanisme, le Fonds tend à éviter une surenchère systématique en matière de prix de vente final des logements. Le Fonds surveillera le respect du prix de vente annoncé et en cas de dépassement du prix proposé, le Fonds percevra 50% de la différence (prix de vente moyen au mètre carré indexé sur l’indice des prix à la construction).

Les différentes notations sont harmonisées pour aboutir à un résultat final désignant le gagnant du concours.

Les directives d'aménagement et de construction

A la suite des études élaborées par le Fonds, celui-ci a défini des critères sévères à respecter par tous ceux qui veulent s'implanter dans les “directives d'aménagement et de construction”.

Ces contraintes sont complémentaires aux dispositions régle- mentaires de la Ville de Luxembourg. Parmi elles figurent en premier lieu l'intérêt général de l'opération, la nature du projet, le délai de construction, le respect des directives urbanistiques du Fonds et l'intérêt macroéconomique de l'opération.

Le Gouvernement ayant exprimé le souhait de maintenir l'image de marque du Plateau, des prescriptions de qualité architecturale se sont ajoutées aux critères d'aménagement.

Les prescriptions du Fonds sont de deux ordres. Générales quand elles concernent l'ensemble du Plateau, particulières quand elles se rapportent à un groupe de terrains. Dans ce dernier cas, elles sont progressivement édictées en fonc- tion de l'étude détaillée des aménagements.

La complémentarité entre les prescriptions urbanistiques de

la Ville et du Fonds a pour conséquences que la plupart des

secteurs du Plateau de Kirchberg (hormis ceux déjà destinés à l'habitat) sont classés, dans le PAG (plan Joly) de la Ville de Luxembourg, en terrains réservés dont la majo- rité sont à destination particulière.

19

Financial criteria

The financial criteria comprise the price bid per are of land and, in the case of residential buildings, also the proposed future sale price per square metre of the apartments, toge- ther with the price of a parking space. The grading is proportional to the proposed price for the land and inver- sely proportional to the price per square metre for the apartment and the parking space. By means of this mecha- nism, the Fund seeks to avoid any systematic inflation of the final sales price for housing. The Fund will be checking that the sale price is as proposed - should it exceed the pro- posed price, the Fund will charge a levy of 50% of the difference (average sale price per square metre indexed to the construction price index).

The various assessments are harmonised, yielding a final result determining the winner of the competition.

Directives for development and construction

Following the studies carried out by the Fund, the latter laid down strict criteria in the “directives for development and construction” to be adhered to by all who seek to build on the Plateau.

These restrictions are in addition to the statutory provi- sions laid down by the Ville de Luxembourg. Amongst the most important of these are the public benefit of the project, its nature, the time-scheme of the construction work, respect for the town planning directives of the Fund and the macro-economic value of the operation.

The Government having expressed the desire to maintain the quality of the Plateau, prescriptions pertaining to the qua- lity of the architecture were added to the directives.

There are two categories of regulations laid down by the Fund. General regulations concern the Plateau in its enti- rety while specific regulations relate to a group of plots of land. In the latter case, the regulations are enacted in stages as more detailed information on the development becomes available.

The complementarity of the town-planning prescriptions of the Ville de Luxembourg and those of the Fund has led to the majority of the zones of the Kirchberg Plateau (outside those already set aside as residential areas) being listed as reserved land in the PAG or master development plan (the plan Joly) of the Ville de Luxembourg and most are inten- ded for private ownership.

20

La définition de ces secteurs dans le PAG dit que “certaines parties de la Ville sont destinées à recevoir des équipements privés ou publics d'utilité générale. Ces parties sont appe- lées terrains réservés. Les constructions admises doivent s'intégrer de façon harmonieuse dans le tissu urbain qui les environne. Le règlement sur les bâtisses détermine le nombre d'emplacements de stationnement.”

Ces prescriptions sont assez ouvertes pour laisser au Fonds l'aptitude à définir des contraintes urbanistiques et archi- tecturales plus particulières sans porter préjudice aux autres dispositions du PAG.

C'est la nature de la mission du Fonds qui a poussé ce dernier à faire intégrer cette souplesse de réglementation dans le PAG de la Ville de Luxembourg. De cette manière, le Fonds peut donner une réponse rapide et précise à des demandes d'intérêt général ou national concernant le Plateau de Kirchberg.

Pour donner une idée des densités admises sur le Plateau, des coefficients maxima d'utilisation (CMU) du sol, à respecter impérativement, ont été inscrits dans le PAG.

C'est le cas pour une bonne partie des terrains réservés et pour toutes les zones d'habitation du Plateau.

La procédure d'examen et d'approbation des projets se déroule en plusieurs étapes.

Le Fonds vérifie d'abord que le projet respecte les prescriptions de qualité architecturale et les critères d'aménagement inscrits dans les directives. Celles-ci sont jointes aux actes concer- nant les terrains à bâtir.

Après son approbation, le Fonds transmet le dossier de demande d'autorisation à l'Administration communale de la Ville de Luxembourg. Simultanément, le maître d'ouvrage demande les autres autorisations nécessaires (permission de voirie, commodo-incommodo, etc.).

La créativité des architectes peut se développer dans le cadre du respect de ces critères.

Au cours du déroulement du chantier, le Fonds fait vérifier par un bureau de géomètres le respect des principaux reculs par rapport aux limites de propriétés ainsi que celui des hauteurs du bâtiment.

LES ATTRIBUTIONS DU FONDS

I

The definition of these areas in the PAG states that “certain parts of the city are zoned for either private or public ame- nities for general use. These parts are known as reserved land. Permitted buildings must blend into the urban fabric around them. The building regulations set out the number of parking spaces to be provided.”

These prescriptions are loose enough to allow the Funds the opportunity of defining more precise architectural and town planning restrictions without compromising the other pro- visions of the PAG.

It is the character of its assignment which led the Fund to have this flexibility incorporated in the regulations of the PAG of the Ville de Luxembourg. As a result, the Fund can pro- vide a rapid and precise response to questions of general or national interest involving the Kirchberg Plateau.

To give an idea of the permitted density on the Plateau, coefficients of maximum use (CMU) of the ground have been written in to the PAG.

This is true of a large number of the reserved plots of land and all the residential zones on the Plateau.

The process of investigation and approval of projects is undertaken in several stages.

Firstly, the Fund verifies that the project complies with the requirements governing the quality of the architecture and the development criteria listed in the directives. These are attached to the documents relating to building plots.

Once its approval has been given, the Fund sends the port- folio requesting building permission to the Administration Communale de la Ville de Luxembourg. At the same time, the client applies for any other authorisation required (road access, public notice in case of objections, etc.)

The architects’ creativity can flourish within the framework of these criteria.

During the building phase, the Fund employs a firm of sur- veyors to verify that the height of the building and the distance between it and the property boundaries are consis- tent with the limits given.

I

THE FUND’S ATTRIBUTIONS

Afin de maintenir son objectif de créer des pôles animés en réalisant un tissu urbain dense aux extrémités "Est" et "Ouest" du Plateau, le Fonds attache une grande importance à la phase de concertation avec les maîtres d'ouvrage. C'est en parti- culier le cas pour le choix de l'implantation des bâtiments sur le terrain, la définition de leur gabarit, le choix des maté- riaux de revêtement des façades et la configuration des espaces extérieurs.

In order to maintain its aim of creating centres of activity by developing a dense urban fabric to the “East” and “West” of the Plateau, the Fund attaches great importance to the per- iod of consultation with the clients. In particular, this relates to the orientation of the building on the piece of land, its ove- rall profile, the choice of finishing material for the facades and how external spaces are arranged.

land, its ove- rall profile, the choice of finishing material for the facades and how external

21

INTRODUCTION

I

INTRODUCTION

INTRODUCTION

I

INTRODUCTION

CINQ QUARTIERS

Le Kirchberg est subdivisé en cinq quartiers ; son axe de circulation principal est l’avenue J. F. Kennedy, longue de 3,5 km. Les quartiers sont présentés dans le Rapport Annuel d'Ouest en Est, partant du Pont Grande-Duchesse Charlotte, qui fait le lien avec le centre ville de Luxembourg, jusqu’à l’extrémité Est du Plateau, où se trouve le rond-point Serra qui constitue l’entrée de ville Est venant de l’aéroport du Findel.

Les cinq quartiers sont succinctement décrits ci-dessous avec leurs fonctions principales. Les missions d’urbanisme

en cours de réalisation et à l’étude, vu leur importance pour

la suite du développement urbain du Kirchberg, sont résu-

mées dans un chapitre particulier : “Les grands chantiers

et missions d’urbanisme en cours et futurs” et décrits plus

en détail dans les chapitres consacrés à chaque quartier. Chacun des bâtiments, leur avancement et celui des projets d’urbanisme est également décrit en détail dans les chapitres consacrés à chacun des cinq quartiers du Kirchberg.

Les données prévisionnelles de population concernant le Plateau de Kirchberg impliquent de nouvelles adaptations

urbanistiques et des missions d’étude de grande envergure.

A l’horizon de 2020, le Kirchberg devrait en effet compter :

30

000 postes de travail

10

000 habitants

5 000 jeunes en âge de scolarité

23

FIVE DISTRICTS

The Kirchberg is subdivided into five districts around the 3.5 km long central traffic axis of Avenue J. F. Kennedy. In the Annual Report, the districts are presented from west to east, beginning at the Pont Grande-Duchesse Charlotte, which links the central city with the Plateau, and ending at the extreme east- ward section of the Plateau where the Serra roun- dabout marks the eastern entrance to the city when coming from the airport at Findel.

There is a brief description below of each of the five districts and their major functions. Town planning initiatives currently being carried out or being assessed in the light of their importance for the further development of the Kirchberg are examined in a separate chapter “Major works and urban- development projects - underway and upcoming” and described in detail in the chapters devoted to each district. Here, each building and town planning initiative is reviewed, together with the progress made.

Provisional population data for the Kirchberg Plateau indi- cate the need for new town planning modifications and large- scale studies, given that by 2020 the Kirchberg is planned to have:

30

000 places of work

10

000 residents

5 000 young people of school age

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD LE QUARTIER EUROPÉEN NORD LE QUARTIER DU PARC CENTRAL LE QUARTIER

LE QUARTIER EUROPÉEN SUDLE QUARTIER EUROPÉEN NORD LE QUARTIER DU PARC CENTRAL LE QUARTIER DU KIEM LE QUARTIER

LE QUARTIER EUROPÉEN NORDLE QUARTIER EUROPÉEN SUD LE QUARTIER DU PARC CENTRAL LE QUARTIER DU KIEM LE QUARTIER DU

LE QUARTIER DU PARC CENTRALLE QUARTIER EUROPÉEN SUD LE QUARTIER EUROPÉEN NORD LE QUARTIER DU KIEM LE QUARTIER DU GRÜNEWALD

LE QUARTIER DU KIEMLE QUARTIER EUROPÉEN SUD LE QUARTIER EUROPÉEN NORD LE QUARTIER DU PARC CENTRAL LE QUARTIER DU

LE QUARTIER DU GRÜNEWALDLE QUARTIER EUROPÉEN SUD LE QUARTIER EUROPÉEN NORD LE QUARTIER DU PARC CENTRAL LE QUARTIER DU

Les 5 quartiers du Kirchberg The Kirchberg is divided in 5 districts

24

INTRODUCTION

I

I

INTRODUCTION

25

24 INTRODUCTION I I INTRODUCTION 25 Le Parc des Trois Glands : un mélange de culture

Le Parc des Trois Glands : un mélange de culture et de nature The Parc des Trois Glands combines culture and nature

Le Quartier Européen Sud

Dans le Parc des Trois Glands, devenu un parc public lors du démantèlement de la forteresse et récemment réaménagé par le paysagiste Michel Desvigne (le nouveau parc a été inauguré cette année 2009), se trouve le Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM, Ieoh Ming Pei et Georges Reuter architectes) et le Musée de la Forteresse (Jean-Michel Wilmotte architecte pour la réhabilitation) en voie d’aménagement inté- rieur par le Musée National d’Histoire et d’Art (MNHA).

La Place de l’Europe, dominée par la Tour Alcide De Gasperi (sa façade vient d’être rénovée aux normes du développe- ment durable, Van Santen architectes) et qui fut longtemps le symbole par excellence de l‘Union Européenne à Luxembourg, s’organise désormais autour d’un bâtiment situé en son centre : la Philharmonie de Luxembourg (Christian de Portzamparc, architecte). Les bords de la place sont consti- tués par la Tour A qui avec sa jumelle la Tour B dessinent la Porte de l’Europe à l’entrée du Plateau venant du centre- ville (Ricardo Bofill et Gubbini et Linster architectes), le Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg en cours d’achèvement (Jochem Jourdan et Schemel & Wirtz, Architecture & Environnement architectes), en pied de la Tour Alcide De Gasperi, l’hôtel Melia Luxembourg (Jim Clemes, architecte), inauguré cette année 2009 et le Bâtiment Schuman.

La place, qui était dans le temps un parking à ciel ouvert, est désormais constituée d’une dalle, de forme triangulaire dessinée par l’urbaniste Ricardo Bofill et son soubassement abrite deux parkings publics accessibles depuis l’avenue J. F. Kennedy par de grands emmarchements : le parking de

The European District South

Located in the Parc des Trois Glands, which became a public park when the fortress was dismantled and has recently been reshaped by the landscape architect Michel Desvigne (the new park was inaugurated this year, 2009), are the Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM, architects Ieoh Ming Pei and Georges Reuter) and the Musée de la Forteresse (Jean- Michel Wilmotte was responsible for the restoration of the structure), the interior currently under the the Musée National d’Histoire et d’Art (MNHA).

The Place de l’Europe, dominated by the Tour Alcide De Gasperi (the facade of which has just been renovated to meet sustai- nable development standards following a design by Van Santen architects and which was for many years the ultimate symbol of the European Union in Luxembourg) is now taking shape around a building right at its centre - the Luxembourg Philharmonie (by the architect Christian de Portzamparc). The Place is bordered by the twin towers A and B that form the Porte de l’Europe as one arrives on the Plateau from the central city (Ricardo Bofill et Gubbini et Linster, architects), the Kirchberg International Conference and Congress Center now close to completion (architects: Jochem Jourdan and Schemel & Wirtz, Architecture & Environnement), at the foot of the Tour Alcide De Gasperi, the Hotel Melia Luxembourg (a design by Jim Clemes inaugurated this year, 2009) and the Schuman Building.

The Place, once an open-air parking area, is now a stone, triangular platform linked to the Avenue J. F. Kennedy by a flight of large steps designed by the town planner Ricardo Bofill. Below it there are two public packing buildings, that of the Place de l’Europe with a capacity of 1 300 places and

La Place de l’Europe dispose aussi d’un hôtel et de restaurants The Place de l’Europe also hostes an hotel and resaurants

la Place de l’Europe qui a une capacité de 1 300 places et le Parking Trois Glands de 500 places, ainsi que l’accès tech- nique de la Philharmonie. Une rampe paysagée (Michel Desvigne, paysagiste), relie la Place au Parc des Trois Glands.

Le Fonds étudie actuellement les possibilités d’urbanisa- tion du front Sud de l’avenue J. F. Kennedy. Cette partie du Plateau, située en face du Quartier Européen Nord qui accueille les Institutions Européennes et en limite des quartiers d’ha- bitation de Weimershof et de Bricherhof, occupe une posi- tion charnière entre deux échelles urbaines très différentes :

celle constituée de complexes de bâtiments à forte densité et élevés du Quartier Européen Nord et celle, pavillonnaire, des quartiers résidentiels constitués de maisons individuelles et de petits immeubles. Il fera l’objet d’un concours d’idées d’urbanisme en 2010 pour déterminer ses fonctions propres, dont majoritairement du logement ainsi que les fonc- tions complémentaires aux deux quartiers.

Le Quartier Européen Nord

Il regroupe la majorité des Institutions Européennes. En 2008 ont été inaugurées respectivement la 3 e extension de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et la 4 e extension de la Cour de Justice des Communautés Européennes, installées au Kirchberg depuis les années 1970. Toutes les Institutions Européennes connaissent, depuis 1992 (Conseil européen d’Edimbourg), où Luxembourg est devenu officiellement une des capitales européennes avec Bruxelles et Strasbourg et surtout depuis l’élargissement de l’Union Européenne à 27 (2003, 2004), des extensions successives. Ainsi la Cour des

the Parking Trois Glands offering 500 parking places, toge- ther with the service access ways to the Philharmonie. A land- scaped ramp by the landscape architect Michel Desvigne links the Place to the Parc des Trois Glands.

The Fund is currently studying the scope for urban deve- lopment on the southern side of Avenue J. F. Kennedy. This part of the Plateau, opposite the European District North housing the European Institutions and adjoining the resi- dential area of Weimershof, occupies a strategic position between two very different scales of urban development: on the one hand, the high density complex of high buildings in the European District North and, on the other, the more open residential district comprising freestanding houses and small blocks of flats. In 2010, a town planning competition will be launched to identify its intrinsic functions, particu- larly housing, and the complementary functions of the other two districts.

The European District North

This district houses the majority of the European Institutions. 2008 saw the inauguration of the 3 rd and 4 th extensions respec- tively of the European Investment Bank (EIB) and the European Court of Justice, to which Kirchberg has been home since the 1970s. Since 1992, when Luxembourg officially became one of the European capitals alongside Brussels and Strasbourg, and especially since the enlargement of the European Union to 27 member states (2004, 2007), all of the European institutions have undergone successive extensions. An example is the European Court of Auditors which this year, 2009, began work on its second extension (architect: Jim Clemes, who also designed the 1 st extension).

26

Comptes Européenne a débuté le chantier de sa 2 e exten- sion en 2009 (Jim Clemes, architecte, également auteur de la 1 re extension). Il est à noter que les nouvelles construc- tions sont disposées en bordure de rue, autour du bâtiment- mère en milieu de parcelle, suivant ainsi la volonté du Fonds de construction d’îlots réguliers “suivant le schéma de la ville européenne classique”.

Ce sera également le cas du Parlement Européen, dont le chantier vient de commencer cette année 2009. Le site Konrad Adenauer 2 regroupera tous les services du Secrétariat du Parlement Européen, actuellement encore répartis entre le Bâtiment Konrad Adenauer qui sera réhabilité, le Bâtiment Schuman et les tours de la Porte de l’Europe. Le bâtiment existant, implanté en cœur d’îlot, conservé, sera intégré à la nouvelle configuration qui borde les quatre côtés du site en front de rue. L’importance européenne est soulignée, sur l’avenue J. F. Kennedy, par un grand portique délimitant une place intérieure, la Place du Parlement, laquelle est ponc- tuée, par un petit immeuble haut, d’angle, comme souhaité par le Fonds Kirchberg (Heinle, Wischer und Partner archi- tectes).

Le Bâtiment Jean Monnet 1 actuel, construit dans les années 1970 sera démoli, n’étant plus adapté aux normes construc- tives ni informatiques actuelles. La Commission Européenne s’est exprimée en faveur d’une réinstallation aux abords directs du site actuel sur le parking provisoire au Nord de la Chambre de Commerce.

Le Fonds avait confié, en 2007 une mission d’urbanisme à l’architecte Dominique Perrault en vue de l’insertion du projet JMO 2 dans une étude de révision d’ensemble de l’urba- nisme du secteur du Quartier Européen Nord entre les rues Erasme à l’Est, le boulevard K. Adenauer au Nord et la rue

INTRODUCTION

I

It should be noted that the new structures are arranged along the street frontage around the parent building in the middle of the plot, respecting the Fund’s preference for the construction of regular blocks " of the traditional European city".

This will also be the case for the European Parliament, where construction work began this year, 2009. The Konrad Adenauer 2 site will bring together all the departments of the Secretariat of the European Parliament, which are currently split between the Konrad Adenauer Building, the Schuman Building and the Porte de l’Europe towers. The existing buil- ding located at the heart of the plot will be retained as part of the new arrangement of structures along the street fron- tages of the four roads delimitating the plot. Its European significance will be emphasised on the Avenue J. F. Kennedy by a large portal forming the boundary of an internal square, the Place du Parlement, featuring a small high angled buil- ding, proposed by the Kirchberg Fund (Heinle, Wischer und Partner, architects).

The existing Jean Monnet Building 1, built in the 1970s, will be demolished since it no longer satisfies modern struc- tural and IT standards. The European Commission has stated its preference for relocating to a site immediately adjoining the current one, on the temporary parking area to the north of the Chamber of Commerce.

Accordingly, in 2007 the Fund commissioned a town plan- ning study from the architect Dominique Perrault with a view to including the JMO 2 project in a study reviewing the entire town planning approach for the European District North between Rue Erasme to the east, Boulevard K. Adenauer to

I

INTRODUCTION

Alcide De Gasperi au Sud. MM. Siim Kallas, Président de la Commission Européenne, Monsieur Claude Wiseler, Ministre du Développement durable et des Infrastructures et Monsieur Patrick Gillen, Président du Fonds Kirchberg, ont signé l'accord cadre à l'automne de l'année 2009. Il est prévu que le complexe (120 000 m2) soit réalisé en deux phases. Il comprend une réserve foncière supplémentaire de 30 000 m2 pour une annexe. Le projet donnera lieu à une consultation internationale d'architecture organisée par l’Administration des Bâtiments Publics en 2010.

Le premier maillon du nouvel urbanisme du Quartier Européen Nord sera l'immeuble du Fonds de Compensation Commun au Régime Général de Pension, qui sera érigé en lieu et place du Centre Albert Wagner, démoli. Ce projet a fait l’objet d’un concours d’architecture en 2009.

Au vu de la population croissante du quartier (actuellement environ 10 000 pour quelque 20 000 à moyen terme), le Fonds étudie actuellement un projet de centre commercial et de services associé au réaménagement de la Porte de l’Europe grâce au comblement de la rue du Fort Niedergrünewald. Ce complexe ferait quelques 5000 m2.

Le Quartier du Parc Central

Situé au centre du Plateau, il accueille le principal espace vert du Kirchberg, le Parc Central, avec un bassin de réten- tion des eaux de pluie et de ruissellement aménagé en bassin d’agrément et où le Fonds a installé des aires de jeux pour enfants et des pistes de pétanque. Depuis 2009, on peut égale- ment bénéficier d’une restauration rapide au “Kiosk” (Polaris architectes), dont la terrasse est en voie d’amé- nagement pour la saison 2010. Le Parc est bordé au Nord,

27

the north and Rue Alcide De Gasperi to the south. Mr. Siim Kallas, Vice-President of the European Commission, Mr Claude Wiseler, Minister for Sustainable Development and Infrastructure and Mr Patrick Gillen, Chairman of the Kirchberg Fund, signed the framework agreement in the autumn of this year, 2009. The 120 000 m2 complex, to be built in two phases, is due for completion in 2015, an additional 30 000 m2 of ground being reserved for an annex. The project will be the subject of an international architectural competition orga- nised by the Administration des Bâtiments Publics in 2010.

The first link in the new planning structure for the European District North will be the Caisse de Compensation Commun au Régime Général de Pension which will be built on the site previously occupied by the demolished Centre Albert Wagner. The project was the subject of an architectural compe- tition this year, 2009.

In view of the growing population of the district (currently some 10 000 as against a mid-term target of around 20 000), the Fund is currently examining a project comprising a shop- ping centre and services as part of the restructuring of the Porte de l’Europe brought about by raising the level of Rue du Fort Niedergrünewald. The complex would be approxi- mately 5 000 m2 in size.

The Central Park District

Located in the centre of the Plateau, this district includes the main green space on the Kirchberg, the Central Park, with an ornamental lake that is in fact a retention pond for rain and surface water; it is here that the Fund has installed play areas for children and pétanque pitches. Since 2009

play areas for children and pétanque pitches. Since 2009 Vue extérieure de la Cour de Justice

Vue extérieure de la Cour de Justice et la grande salle d’audience Outside view of the Court of Justice and the main courtroom

La BEI, le projet Jean Monnet 2 et les futurs équipements du Quartier Européen Nord The EIB, the Jean Monnet 2 project and the futur outfit of the European District North

28

boulevard Konrad Adenauer, par l'Ecole Européenne Luxembourg 1 réalisée en plusieurs phases depuis les années 1970 et dont la dernière, inaugurée en 2000 (Christian Bauer, architecte), suit les préceptes du Fonds en matière de construc- tions en front de rue. Une salle de sports (Metaform, archi- tectes) vient d’être adjointe à l’ensemble cette année 2009 et le Centre Polyvalent de l’Enfance (CPE3) agrandi.

Au Sud du Parc, sur l'avenue J. F. Kennedy, est situé le Centre national sportif et culturel (dit “Coque”), qui complète la Piscine olympique construite dès les années 1980 (Roger Taillibert, architecte). Le Quartier du Parc Central accueille en outre, sur l’avenue Kennedy, la Centrale de cogénération force- chaleur, (Paul Bretz, architecte), qui alimente en chauffage urbain l'ensemble des bâtiments du Kirchberg. Le Bâtiment administratif du Fonds, qui abritera son siège, est en voie de construction dans son prolongement, à l’angle de la rue Erasme (également Paul Bretz, architecte). Il devrait être achevé d’ici 2012.

Le Quartier d’habitation PAP Reimerwée (Avalon I et Avalon II), bordé par le Parc du Reimerwée, est la première opération de logements en appartements réalisée sur le Plateau de Kirchberg (Architecture & Environnement, m3 architectes, Witry & Witry, Hermann & Valentiny, Beng architectes) existe depuis le début des années 2000. Il compte à ce jour 384 logements. Le Fonds travaille actuellement sur les adapta- tions du plan d’urbanisme en vue de la suite de l’opération quand le site sera libéré des provisoires de l’Ecole Européenne, à l’ouverture de l’Ecole Européenne 2 à Mamer. A terme, le quartier devrait comprendre quelque 4000 résidents.

INTRODUCTION

I

it has also been possible to obtain a quick meal at the "Kiosk" (Polaris, architects), the terrace of which is being created for the 2010 season. To the north, on Boulevard Konrad Adenauer, the park adjoins the European School Luxembourg 1, which was built in a series of stages beginning in the 1970s. The latest phase, designed by Christian Bauer and inaugu- rated in 2000, complies with the principles laid down by the Fund with regard to building along the street frontage. A sports hall (architects: Metaform) was added this year, 2009, while the Centre de la Petite Enfance (CPE3) was extended.

To the south of the park, on Avenue J. F. Kennedy, there is the National Sporting and Cultural Centre (“Coque”), which supplements the facilities provided by the Olympic Pool built in the 1980s by Roger Taillibert. The Central Park District also houses, again on Avenue J. F. Kennedy, the heat/power cogeneration plant designed by Paul Bretz, which provides heating for all of the buildings on the Kirchberg. The Fund’s own office block, which will house its registered offices, is currently being built beyond it on the corner with Rue Erasme (Paul Bretz is again the architect) and is due for comple- tion in 2012.

The residential district PAP Reimerwée (Avalon I and Avalon II) adjoining the Parc du Reimerwée is the first housing and apartment development carried out on the Kirchberg Plateau (architects: Architecture & Environnement, m3 archi- tects, Witry & Witry, Hermann & Valentiny, Beng) and currently numbers 384 dwellings. The Fund is at present studying town planning modifications that would allow the extension once the land now occupied by temporary structures for the European School ceases to be needed after the opening of the European School 2 in Mamer. The long-term goal is for the district to have some 4 000 residents.

I

INTRODUCTION

Le Quartier du Kiem

Le quartier accueille de nombreuses institutions bancaires qui ont décidé de s’installer au Kirchberg suite au boom écono- mique des années 1980. Certaines sont des icônes de l’ar- chitecture moderne (Deutsche Bank par Gottfried Böhm, HypoVereinsbank par Richard Meier). Le quartier du Kiem accueille également le Parc des Expositions (LuxExpo), un centre commercial et le Domaine d’habitation du Kiem. Ce quartier d’habitation social des années 1970, sera complété par une opération de logement du Fonds réalisée conjoin- tement avec la SNHBM dans sa partie Nord. A terme, le quar- tier comprendra quelque 3700 habitants.

Le Fonds a par ailleurs fait réaliser en 2007, la 1 re étude d’ur- banisation du Kuebebierg (agence d’architecture et d’urba- nisme Anma, Nicolas Michelin et associés), au Nord-Est du Quartier du Kiem, qui constitue une importante réserve foncière potentielle pour un autre quartier d’habitation (quelque 2600 habitants) et une structure scolaire. Une réflexion commune sera menée entre le Fonds et la Ville de Luxembourg pour les terrains situés entre le Kuebebierg et le bd. K. Adenauer du fait de la cohérence nécessaire concernant le plan d’ur- banisme des deux parties qui constitueront à terme un ensemble urbain.

Dans les années à venir, c’est le site des foires LuxExpo qui pourrait connaître les mutations les plus importantes. En effet, dans l’optique du renforcement de la mobilité douce, le Fonds étudie depuis 2007 la faisabilité d’un pôle d’échanges train-tram à l’entrée Est du Plateau, le Parc des expositions étant reconstruit sur place (avec le bureau d’études AREP-

The Kiem District

The district is home to a number of banks which decided to establish offices on the Kirchberg following the economic boom of the 1980s. Some are icons of modern architecture (Deutsche Bank by Gottfried Böhm, HypoVereinsbank by Richard Meier). The Kiem District is also the location of the exhibition halls (LuxExpo), a shopping centre and the resi- dential zone Domaine du Kiem. This 1970s low-cost housing scheme will be supplemented on its northern flank by a housing development jointly implemented by the Fund and the SNHBM. Eventually, the district will have approximately 3 700 resi- dents.

In 2007, the Fund commissioned the 1 st planning study of the Kuebebierg ( Anma, Nicolas Michelin et associés) to the north of the Kiem District which constitutes a significant poten- tial reserve of land on which to build another residential area (some 2 600 residents) and an educational facility. The Fund and the Ville de Luxembourg will jointly examine options for the plots situated between the Kuebebierg and Blvd K. Adenauer, given the need for coherence between the town planning approaches adopted for these two zones that will eventually form a single urban entity.

In the years to come, it may be that the greatest changes will affect the LuxExpo site, given that with a view to enhan- cing the role of environmentally-friendly transport, the Fund has been examining since 2007 the feasibility of a multi- modal interchange at the eastern entry to the Plateau while rebuilding LuxExpo on its current site (with the consultants AREP-Ville in association with Schroeder & Associés). The international architectural competition was launched this year, 2009, and the result is expected to be known in the autumn of 2010.

29

the result is expected to be known in the autumn of 2010. 29 Vues du Parc

Vues du Parc Central, la Coque et l’Ecole Européenne Vues of the Central Park, the Coque and the European School

Deux banques réalisées par Gottfried Böhm et Atelier 5 dans le Quartier du Kiem Two banks designed by Gottfried Böhm and Atelier 5 in the Kiem District

30

Ville associé au bureau d’études Schroeder & Associés). Le concours international d’architecture a été lancé en 2009, le résultat du concours est attendu pour l’automne 2010.

C’est dans l’optique du passage du tramway sur l’avenue J. F. Kennedy, qu’a été réalisé le remblaiement de l’ancien échan- geur de la voie rapide, le Bricherhof. Les travaux qui se sont achevés en 2009, ont permis l’élargissement de l’avenue Kennedy et le comblement de l’échangeur permet au Fonds de récupérer des terrains pour la continuation de la construc- tion du front de rue régulier de l’avenue la plus prestigieuse du Plateau.

Le Quartier du Grünewald

Le quartier connaît actuellement une forte expansion. Il accueille de nouveaux immeubles tertiaires et a vu se pour- suivre en 2009 la construction du quartier d’habitation du

Grünewald, entre la rue Edward Steichen et la rue des Labours.

A terme, il devrait comprendre quelque 1800 habitants. Le

Fonds travaille actuellement sur la dernière tranche du concours pour la réalisation d’immeubles de logements en 2010, en collaboration avec la SNHBM. La particularité de ces immeubles est qu’ils comprendront une crèche et des cabinets médicaux en rez-de-chaussée. Le bureau de paysa- gistes néerlandais okra réalise lui actuellement la première phase des placettes publiques et des chemins piétons qui traverseront l’ensemble du quartier résidentiel.

Le Quartier du Grünewald regroupe également plusieurs infra-

structures du secteur de santé : l’hôpital Kirchberg et la mater- nité Clinique Dr Bohler (Incopa, architectes), la maison de soins gériatrique Elysis (Hermann & Valentiny, architectes) et le Centre National de Rééducation Fonctionnelle, dit Rehazenter (Jos Dell, m3 architectes), qui a été inauguré en février 2007. Ces services de santé donnent sur le Parc du Klosegroendchen où le Fonds prévoit l’installation d’un pavillon servant de point de départ aux visites guidées botaniques du Musée National d’Histoire Naturelle (MNHN), ceci dans

le cadre de “L’Année du bois 2011” (Paul Majerus architecte).

INTRODUCTION

I

It was with a view to installing the tramway along Avenue

J. F. Kennedy that the former Bricherhof expressway inter-

change was filled in to ground level. These works,

completed this year, 2009, made it possible to widen Avenue

J. F. Kennedy and for the Fund to recover land so that it could

continue a rectilinear alignment of buildings along the most prestigious Avenue of the Plateau.

The Grünewald District

This district is currently undergoing rapid expansion, inclu- ding buildings for tertiary-sector activities and continuing construction this year, 2009, of the Grünewald residential quarter, between Rue Edward Steichen and Rue des Labours. Eventually, the district should have some 1 800 residents. The Fund is at present working on changes to the land use plan for the 4 th and last tranche of housing blocks with a view to drawing up the detailed land use plan and the developer/architect competition planned for 2010. A notable feature of these blocks of flats is that they will include a crèche and medical practices on the ground floor. The Dutch land- scaping agency okra is currently implementing the first phase of the network of small public squares and footpaths that will run through the entire residential area.

The Grünewald District also features several health-care insti- tutions, facing onto the Parc du Klosegroendchen: the Hôpital Kirchberg and the Clinique Dr Bohler maternity clinic (Incopa architects), the Elysis institute for geriatric care (by Hermann & Valentiny architects) and the Centre National de Rééducation Fonctionnelle, known as the Rehazenter (by Jos Dell, m3 architects), which was inaugurated in February 2007. These health-care facilities face onto the Parc du Klosegroendchen, where the Fund has planned to erect a pavi- lion to serve as a departure point for guided botanical walks offered by the Musée National d’Histoire Naturelle (MNHN) as part of the “Année du bois 2011” (architect: Paul Majerus).

I

INTRODUCTION

31

du bois 2011” (architect: Paul Majerus). I INTRODUCTION 31 Exemples de mixité dans le Quartier du

Exemples de mixité dans le Quartier du Grünewald : bureaux et commerces, habitat, santé Examples of urban mixity in the Grünewald District : offices and shops, housing, healthcare

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

La réserve foncière du Plateau de Kirchberg est exceptionnelle avec ses 365 hectares d’un seul tenant

Son urbanisation a été entreprise dans les années 1960, dans sa partie Ouest, pour l’installation des Institutions Européennes à Luxembourg, après que le Plateau de Kirchberg ait été rendu accessible depuis la ville par la construction du Pont Grande- Duchesse Charlotte en 1963. Le boom économique des années 1980 a ensuite inauguré une phase d’ins- tallation de banques dans sa partie Est.

The Kirchberg Plateau possesses exceptional land reserves – some 365 hectares in a single block

Its urbanisation was first undertaken in the 1960s, in its western part, to accommodate the European Institutions based in Luxembourg, once access to the Plateau from the city had been made possible by the construction in 1963 of the Grande-Duchesse Charlotte Bridge. The economic boom of the 1980s then led to the arrival of a number of banks in the eastern part of the Plateau.

33

of a number of banks in the eastern part of the Plateau. 33 Le Kirchberg aujourd’hui

Le Kirchberg aujourd’hui (en noir) et les réalisations à venir (en rouge) The realisations on the Kirchberg Plateau today (in black) and future (in red)

34

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

35

DE KIRCHBERG I I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 35 Le chantier de l’aménagement de

Le chantier de l’aménagement de la Porte de l’Europe pour le passage du tram The construction site of the Porte de l’Europe for the passage of the tramway

L’ACTUALITÉ DE L’URBANISATION DU PLATEAU DE KIRCHBERG

Depuis l’année 2000, le Fonds réalise des grands travaux de voirie en vue de l’accroissement de la mobilité douce au Kirchberg. L’avenue J. F. Kennedy connaît actuellement dans cette optique des travaux de finalisation pour l’accueil du futur tramway.

Les travaux concernent :

l’élargissement de l’avenue Kennedy côté Nord qui fait partie des travaux d’aménagement du Carrefour de Bricherhof qui a été achevé en 2009

à hauteur de la Porte de l’Europe, les travaux ont commencé en 2009 et seront achevés en 2012. L’avenue Kennedy sera alors entièrement réaménagée sur toute sa longueur avec carrefours à feux et différentes voies de circulation pour le trafic automobile de transit, local et les moyens de trans- port en commun dont le tramdu Carrefour de Bricherhof qui a été achevé en 2009 la transformation des échangeurs autoroutiers en

la transformation des échangeurs autoroutiers en carre- fours à feux permet la réalisation de fronts de rue réguliers. Le comblement de ces espaces dispendieux permet de réaliser le front bâti régulier de l’avenue J. F. Kennedy. L’établissement d’un réseau de rues en équerre à l’intérieur des quartiers, partant des carrefours à feux, permet d’urbaniser des îlots de forme régulière qui accueillent des bâtiments en front de rue. Les services, commerces, cinéma, secteurs de santé et sportif, les parcs et l’art urbain, nécessaires aux besoins de la vie en ville, dessinent ainsi peu à peu un paysage multi- fonctionnel, densifié, dans la tradition de la ville européenne

densifié, dans la tradition de la ville européenne THE CURRENT STATE OF URBAN DEVE- LOPMENT ON
densifié, dans la tradition de la ville européenne THE CURRENT STATE OF URBAN DEVE- LOPMENT ON

THE CURRENT STATE OF URBAN DEVE- LOPMENT ON THE KIRCHBERG PLATEAU

Since the year 2000, the Fund has undertaken considerable work on transport links in order to increase environmen- tally friendly transport on the Kirchberg. In this context, work is underway on Avenue J. F. Kennedy to finalise prepara- tions for the planned tramway.

The works involve:

widening Avenue J. F. Kennedy on its northern side as part of the restructuring work on the Bricherhof intersection completed this year

adjacent to the Porte de l’Europe, work began this year, 2009, and will be completed in 2012. By that time, Avenue J. F. Kennedy will have been completely restructured along its entire length with light controlled intersections and sepa- rate lanes for transit traffic, local traffic and public trans- port, including the tramwork on the Bricherhof intersection completed this year the remodelling of the former motorway-style interchanges as

the remodelling of the former motorway-style interchanges as light-controlled intersections has made it possible to achieve rectilinear street frontages. Raising the level of this previously wasted land has allowed it to be used to create the new rectilinear frontage on the Avenue J. F. Kennedy. The establishment of a geometric street plan, oriented around the light-controlled intersections, within the Kirchberg districts has made it possible to form regularly-shaped urban blocks to also house buildings facing onto the street. Step by step, in the traditional manner of a European city, the services,

in the traditional manner of a European city, the services, Le comblement de la rue du
in the traditional manner of a European city, the services, Le comblement de la rue du

Le comblement de la rue du Fort Niedergrünewald a commencé cette année The filling up of the rue du Fort Niedergrünewald began this year

Concernant le respect de l’environnement, tous les bâtiments du Plateau sont alimentés par une centrale de chauffage urbain unique, les bâtiments des Quartiers Européen Sud et Nord l’étant également en froid, depuis 2006 et les parcs du Kirchberg, s’ils sont des espaces de loisirs, participent à la politique écologique de récupération des eaux de pluie et de surfaces des différents quartiers grâce à des bassins de rétention intégrés au paysage. Ces mesures l’aménagement durable accompagnent le développement du Plateau de Kirchberg depuis la réorientation de l’urbanisme entamée dans les années 1990.

Le pôle d’échanges multi-modal

Dans l’objectif de la mobilité douce et de l’accroissement de la population au Kirchberg (30 000 postes de travail, 10 000 habitants, 5 000 jeunes scolarisés sont prévus d’ici 2020), le Fonds étudie depuis 2007 l’installation d’un pôle d’échanges à l’entrée Est du Plateau avec liaison au trans- port par autobus interrégionaux et local par le tramway, sur le site actuel de LuxExpo. Les études ont été amenées à leur terme en 2009 et le concours d’architecture lancé. Le jury se réunira à l’automne 2010. Il est à noter que le Parc des Expositions peut être maintenu sur le Plateau de Kirchberg, ce qui inaugurerait au Luxembourg, le choix innovant des foires-exposition implantées en milieu urbain.

businesses, cinema, healthcare and sports facilities, parks and urban art necessary to meet the needs of city life are thus shaping a multifunctional landscape

Environmental impact is a key consideration: a single urban heating plant supplies the entirety of the buildings on the Plateau – and has supplied the European Districts North and South with air conditioning since 2006 – whereas those Kirchberg parks that serve as leisure areas feature landscaped collection ponds to help in the ecological policy of recu- perating rain and surface water from the various districts. These sustainable-development measures have been a feature of the development of the Kirchberg Plateau since rethinking of its land use planning was undertaken during the 1990s.

The multi-modal interchange

As part of efforts to enhance environmentally-friendly trans- port and in the light of the growth in the population of the Kirchberg (30 000 jobs, 10 000 residents, 5 000 children of school age), the Fund has been examining since 2007 the establishment at the eastern entry to the Plateau of a multi- modal interchange, offering inter-regional connections by bus and onward local transport by tramway, on the current LuxExpo site. These studies were finalised this year, 2009, and the architectural competition launched. The selection panel will meet in the autumn of 2010. It should be noted that it proved possible to keep LuxExpo on the Kirchberg Plateau, giving rise to the innovative situation for Luxembourg of trade fairs and exhibitions in an urban setting.

36

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

36 LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG I Le “Pont Rouge” et les 1 r e

Le “Pont Rouge” et les 1 re Institutions Européennes construites dans les années 1970 The “Pont Rouge” and the 1 st European Institutions built in the 1970

and the 1 s t European Institutions built in the 1970 L’HISTORIQUE DU DÉVELOPPEMENT DU PLATEAU

L’HISTORIQUE DU DÉVELOPPEMENT DU PLATEAU KIRCHBERG

Les débuts européens des années 1960

C’est au début des années 1950, lors de la création de la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA), dans le cadre de la politique de la “ville siège”, que la capi- tale du Grand-Duché de Luxembourg est devenue, au début des années 1950, le lieu d'implantation provisoire de plusieurs Institutions Européennes. Le pays et la ville pariaient ainsi sur leur avenir comme capitale à part entière de l'Union Européenne.

Mais il était difficile à l’époque d’accueillir les Institutions Européennes dans les meilleures conditions en centre ville. Ceci allait sceller le destin du Plateau de Kirchberg. A l'époque, à peine distant d'un kilomètre à vol d'oiseau du centre ville, ce territoire était voué à la production agricole. Vierge de toutes constructions, il présentait donc suffisamment d'es- pace, avec sa réserve foncière de quelques 365 ha, pour offrir les meilleures conditions d'accueil possibles à l’UE nais- sante. C'est ainsi, dans l'objectif de l'achat des terrains du Kirchberg et du développement d'une nouvelle partie de la ville, que le Fonds d'Urbanisation et d'Aménagement du ateau de Kirchberg fut créé par la loi du 7 août 1961.

La première mission du Fonds fut la construction, en 1963, du Pont Grande-Duchesse Charlotte (dit “Pont rouge”), long de 355 mètres, pour enjamber la profonde vallée de l’Alzette. Le Bâtiment Tour, (appellé d'Héichhaus dans le langage populaire et rebaptisé Bâtiment Alcide De Gasperi en 1998, du nom d'un des pères fondateurs de l'Europe),

PHASES IN THE URBANISATION OF THE KIRCHBERG PLATEAU

The European beginnings of the 1960s

In the early 1950s, with the creation of the European Coal and Steel Community (ECSC) and as a result of the policy of a “headquarters city”, the capital of the Grand-Duchy of Luxembourg became the provisional site in the early 1950s of several European Institutions. The country and the city were thus betting on a future as a fully-fledged capital of the European Union.

During this period, however, housing the European Institutions in the city centre while offering them the best conditions was a difficult task - thus setting the seal on the future of the Kirchberg Plateau. Hardly a kilometre as the crow flies from the city centre, this area was at the time given over entirely to agriculture. Uncluttered by buildings and with land reserves of some 365 hectares, it offered enough space to offer the best possible conditions for accommodating the emerging European Union. So it was that the Fund for the Urbanisation and Development of the Kirchberg Plateau was brought into being by the Act of 7 th August, 1961, with the aim of purchasing land on the Kirchberg and developing a new part of the city.

The Fund’s first task was the 1963 construction of the Grande- Duchesse Charlotte Bridge (known as the “Red Bridge”), span- ning the 355m-wide gap over the deep Alzette valley. The Bâtiment Tour (commonly known as the Héichhaus and renamed the Bâtiment Alcide De Gasperi in 1998, after one of the founding fathers of Europe) was commissioned by the Luxembourg government in 1966. At a height of 22 storeys,

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

of 22 storeys, I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 37 Deux architectures remarquables : le

37

of 22 storeys, I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 37 Deux architectures remarquables : le

Deux architectures remarquables : le 1 er palais de la Cour Européenne de Justice et une banque (Conzemius, Jamagne et Vander Elst, Richard Meier) Two examples of remarkable architectures : the 1 st palais of the European Court of Justice and a bank (Conzemius, Jamagne and Vander Elst, Richard Meier)

fut commandité par le Gouvernement luxembourgeois en 1966. Avec ses 22 étages, il fut le premier immeuble en hauteur construit à Luxembourg. Aujourd'hui, à l'exception de l'Office Européen des Publications (Eur-OP) installé dans le quar- tier de la gare, toutes les Institutions Européennes au Luxembourg sont implantées sur le Plateau de Kirchberg, principalement dans sa partie Ouest, dans les quartiers dits Quartier Européen Nord et Quartier Européen Sud.

Le boom économique des années 1980

La demande en terrains à bâtir de la part du secteur bancaire national et international en pleine expansion au Grand-Duché

devint particulièrement forte dans les années 1980 et a continué dans les années 1990. Un grand nombre de banques luxem- bourgeoises et étrangères ont ainsi installé leur siège dans

la partie Est du Plateau, au Nord de l’avenue J. F. Kennedy,

dans le nouveau quartier des affaires du Kirchberg, le quar- tier bancaire du Quartier du Kiem, puis dans le quartier voisin du Grünewald, au Sud. Parmi elles, on compte des “high- lights” architecturaux : la HypoVereinsBank (Richard Meier,

architecte) et la Deutsche Bank (Gottfried Böhm, architecte).

A la fin des années 1980, le Fonds, décida de revoir l’urba-

nisme des bâtiments disposés en solitaires : il devenait urgent de vivifier et de diversifier le Kirchberg pour favoriser la mixité urbaine en implantant des institutions culturelles, des loge- ments et du commerce sur le Plateau et d'endiguer le moyen

de transport individuel favorisé par la voie de circulation rapide.

La décision, les 11 et 12 décembre 1992, par le Conseil euro- péen d'Edimbourg de fixer définitivement les lieux de travail des Institutions Européennes dans les différentes capitales

it was the first tower building to be built in Luxembourg. Today, with the exception of the European Publications Office (Eur-OP) located close to the railway station, all of the European institutions in Luxembourg are based on the Kirchberg Plateau. Most are on the western side, in the North and South European Districts.

The economic boom of the 1980s

The demand from the rapidly expanding national and inter- national banking sector in the Grand Duchy for land suited to construction became particularly fierce during the 1980s, and continued into the 1990s. A large number of Luxembourg and foreign banks thus set up their headquarters on the eastern side of the Plateau, to the north of the Avenue J. F. Kennedy, in the Plateau’s new banking area of the Kiem District, and then in the neighbouring Grünewald District, to the south. Among these are several architectural highlights: the HypoVereinsBank building (by the architect Richard Meier) and that of Deutsche Bank (designed by Gottfried Böhm).

The Fund resolved in the late 1980s to undertake a review of the urban development policy then favouring isolated buil- dings, as it became urgent to enliven and diversify the Kirchberg. In order to encourage urban variety, cultural insti- tutions, housing and commercial premises were required. It was also necessary to limit the use of private transport, which had been favoured by the expressway.

The decision of the Edinburgh Summit of the European Council, held on the 11 th and 12 th of December 1992, to locate the offices of the European Institutions permanently in the various capitals of the Union lent weight to the re-evaluation of the

38

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

38 LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG I Profil de l’avenue J. F. Kennedy élargie et

Profil de l’avenue J. F. Kennedy élargie et les études de densification dans les années 1990 ( Ricardo Bofill, Jochem Jourdan) Profile of the enlarged avenue J. F. Kennedy and new looks to the urbanisation in the 1990s (Ricardo Bofill, Jochem Jourdan, Ricardo Bofill)

de l’Union, renforça la réorientation de la politique d'amé- nagement à long terme du Plateau de Kirchberg. Le Fonds put ainsi se consacrer pleinement à sa mission de faire du Kirchberg un ensemble urbain, avec ses 5 quartiers.

La création de l’avenue J. F. Kennedy et des carrefours à feux

Grâce à la réalisation à la même époque du contournement Sud de la ville de Luxembourg, la voie de circulation auto- mobile rapide (d’une capacité à l’époque de 30 000 véhi- cules/jour) a pu être transformée en une avenue urbaine :

l'avenue J. F. Kennedy, l’axe principal du Kirchberg d’une capacité aujourd’hui de 45 000 véhicules/jour. Ses 6 carre- fours à feux donnent accès aux 5 quartiers du Plateau.

Elle traverse le Plateau d’Est en Ouest sur 3,5 km de long. Large de 62 mètres au total, l'avenue J. F. Kennedy est définie comme suit partant de l’îlot central, fixé à 6,0 m de large :

deux voies de circulation automobile de transit de 6,5 m de large dans les deux sens (70 km/h)

une bande de séparation de 3 m de large plantée entre celles- ci et la voie de circulation de desserte de 5,3 m de large de chaque côté (50 km/h) permettant aux automobilistes d'ac- céder par 6 carrefours à feux aux 5 quartiers du Plateau

une bande de 16 m de large côté Nord et de 14 m côté Sud organisée respectivement en une contre-allée plantée de 3 m de large, l'allée piétonne de 4,2 m de large, la zone de trottoir de 4,2 m de large entre l'avenue et l'alignement des façades sur l'avenue, avec sa piste cyclable

la voie de circulation des transports en commun de 6,85m de large, côté Nord prête à recevoir le tracé du futur tramway

long-term development plan for the Kirchberg Plateau. The Fund was thus able to concentrate entirely on its mission of making the Kirchberg, with its 5 districts, an urban entity.

The creation of the Avenue J. F. Kennedy and the light-controlled intersections

Thanks to the construction around the same time of the motorway bypass to the South of Luxembourg city, what was once an expressway capable of handling 30 000 vehicles a day could be remodelled as an urban avenue: Avenue J. F. Kennedy, the main artery on the Kirchberg, with a current capacity of 45 000 vehicles per day. Its 6 light-controlled intersections provide access to all 5 of the Plateau's districts.

Over a distance of 3.5km, the avenue bisects the Plateau from East to West and its total width of 62 metres is subdivided as follows, starting from the 6.0 metre wide central reservation:

two 6.5 metre wide lanes in each direction for through traffic (70 km/h)

between these, a 3 metre wide traffic island, along which trees are planted, one 5.3 metre wide access lane on each side (50 km/h), allowing motorists access to the Plateau’s five districts via six light-controlled intersections

a strip 16 metres wide on the north side and 14 metres wide on the south side, divided into a 3 metre wide, tree- lined verge, a 4.2 metre wide pedestrian walkway, a 4.2 metre wide pavement area, between the avenue and the buildings facing onto it

on the north side, a 6.85 metre wide public transport lane with provision for the new tramway

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

39

new tramway I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 39 Les tours de la Porte de

Les tours de la Porte de l’Europe et la Philharmonie sont issus du nouvel urbanisme The towers of the Porte de l’Europe and the Luxembourg Philharmony are architecutral highlights of the new urbanisation

La répartition des carrefours est la suivante, partant du Pont Grande- Duchesse Charlotte :

l’embranchement avenue J. F. Kennedy-boulevard K. Adenauer, qui depuis l’année 2009, donne accès, par le boule- vard K. Adenauer mis en double sens de circulation, venant du centre ville, au Quartier Européen Nord

le carrefour avenue J. F. Kennedy-rue du Fort Niedergrünewald lequel, quand celle-ci sera remblayée, permettra de desservir à partir de 2013 directement le coeur du Quartier Européen Nord

le carrefour de la Place de l'Europe, qui donne accès dans le Quartier Européen Sud à l’hôtel Melia Luxembourg, au Musée d’Art Moderne et au parking Trois Glands par la voie de desserte sous la Place de l’Europe depuis l'avenue J. F. Kennedy

le carrefour de Weimershof, qui assure la liaison trans- versale entre le quartier Weimershof et le Plateau de Kirchberg, puis avec le boulevard K. Adenauer par la rue Erasme

le carrefour rue R. Coudenhove Kalergi - Avenue J. F. Kennedy

le carrefour de Bricherhof, jonction transversale entre le Plateau et le quartier de Weimershof, dont le chantier a été terminé en 2009

Starting from the Grande-Duchesse Charlotte Bridge, the intersections have been sited as follows:

the junction between Avenue J. F. Kennedy and the Boulevard K. Adenauer, , which since this year, 2009, has provided access from the central city to the European District North via a Boulevard K. Adenauer widened to take two-way traffic

the junction between Avenue J. F. Kennedy and Rue du Fort Niedergrünewald will, from 2012 following the raising of the level of the latter road, give direct access to the heart of the European District North

the intersection at the Place de l'Europe, giving access in the European District South to the Hotel Melia Luxembourg, to the Museum of Modern Art and to the Trois Glands parking building by means of the access road running under the Place de l'Europe from Avenue J. F. Kennedy

the Weimershof intersection, which provides a transversal link from the Weimershof district to the Kirchberg Plateau and on to the Boulevard K. Adenauer via Rue Erasme

the Rue R. Coudenhove Kalergi - Avenue J. F. Kennedy intersection

the Bricherhof intersection, a transversal junction between the Plateau and the Weimershof district; was completed in

2009

40

La Place de l’Europe

Suite à la décision du Conseil européen d'Edimbourg de 1992, qui fixait définitivement le siège de plusieurs Institutions Européennes à Luxembourg, le Fonds confia en 1996 une étude du Quartier Européen à l'architecte-urbaniste catalan Ricardo Bofill qui a défini le dessin triangulaire de la Place de l'Europe. La Place de l'Europe accueille le Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg. Cette réalisation comprend une 1 re phase des architectes Jourdan + Müller PAS en association avec les architectes luxem- bourgeois Schemel et Wirtz. Celle-ci constitue désormais le soubassement du Bâtiment Alcide De Gasperi (Héichhaus), la première Institution Européenne construite à Luxembourg, dont la silhouette haute est internationalement connue. Sa nouvelle façade de verre a été montée en 2009. Alors que la 1 re phase du Centre de Conférences (grande salle ovale) a été achevée en 2008, la 2 e phase côté rue du Fort Thüngen est actuellement en cours de réalisation avec une mise en service prévue pour le 1 re semestre 2012. Le bâtiment en construction comprend une deuxième salle de grande enver- gure ainsi que les installations pour la presse.

La Place de l'Europe accueille également, en son centre, la Philharmonie de Luxembourg, oeuvre de l'architecte fran- çais Christian de Portzamparc. Ce "joyau" central, selon les termes de Bofill, construit suite à un concours international d’architecture en 1996, a été inauguré en 2005. En contrebas, sur l'emprise de l'ancien Fort Thüngen dit "Les Trois Glands", le Musée d'art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) œuvre de l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei, en collabora- tion avec l'architecte luxembourgeois Georges Reuter, a été inauguré en 2006 dans un nouvel écrin paysagé imaginé par le paysagiste Michel Desvigne pour le Parc des Trois Glands. Celui-ci a été inauguré en 2009. Deux grandes institutions culturelles luxembourgeoises, innovantes, trouvent ainsi leur place dans le tissu des Institutions Eruopéennes.

La Porte de l’Europe

L’entrée de ville Ouest du Plateau est constituée par la Porte de l'Europe et ses deux tours de 19 étages, oeuvres des archi- tectes Bofill et Gubbini et Linster, implantées de part et d'autre de l'avenue J. F. Kennedy. Vu l’expansion croissante du Quartier Européen Nord, due à l’extension de l’Union Européenne à 27, le Fonds a continué en 2009 les travaux entamés en 2007 concernant la révision de l’urbanisme de la Porte de l’Europe pour faciliter la circulation automobile, des transports en commun et pédestre, créer un tissu de bâtiments mixtes avec notamment une offre commerciale et renforcer le lien avec la Place de l’Europe.

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

The Place de l’Europe

Following the decision of the European Council’s Edinburgh Summit in 1992 to base several European Institutions perma- nently in Luxembourg, the Fund entrusted in 1996 a study of the European District to the Catalan architect and urban designer Ricardo Bofill, who created the triangular form of the Place de l’Europe. Place de l’Europe is the setting of the new Kirchberg International Conference and Congress Center. The first phase of this project, carried out by the architects Jourdan + Müller PAS in association with the Luxembourg architects Schemel and Wirtz, now comprises the substruc- ture of the Bâtiment Alcide De Gasperi (Héichhaus), the first European Institution building to be built in Luxembourg. The latter’s internationally-recognised tall outline is currently being equipped with a new glass facade. This 1 st phase, on the Place de l’Europe, was completed in 2008. A 2 nd phase, which will include peripheral amenities, has been entrusted to the same architectural practice and a third phase to the archi- tectural firm Architecture & Environnement. All these works are due to be completed in 2012.

Place de l’Europe also has at its heart the Luxembourg Philharmonie concert hall, the work of the French architect Christian de Portzamparc. This central “jewel”, in the words of Bofill, built following an international architectural compe- tition in 1996, was inaugurated on the 28 th of June 2005. Lower down, on the site of the old Fort Thüngen, known as “Les Trois Glands” (“The Three Acorns”), the Museum of Modern Art Grand-Duc Jean (MUDAM), designed by the Sino- American architect Ieoh Ming Pei, in collaboration with the Luxembourg architect Georges Reuter, was inaugurated on the 1 st of July, 2006. In this way, two great and innovative Luxembourgish cultural institutions have found their place in the fabric of the European institutions.

The Porte de l’Europe

The western gateway to the Plateau is formed by the two 19-storey towers of Porte de l’Europe, the work of architects Bofill, Gubbini and Linster, which stand on either side of the Avenue J. F. Kennedy. In the context of the expansion – to 27 members – of the European Union and the consequent expansion of the European District North, the Fund conti- nued in 2009 the re-evaluation launched in 2007 of the plan- ning around the Porte de l’Europe. The aim is to improve the flow of traffic for both cars and public transport as well as to improve pedestrian access, and also to create a mixed fabric of buildings (with, in particular, shops) and to streng- then the link with the Place de l’Europe.

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

41

L’extension des Institutions Européennes

La Cour de Justice des Communautés Européennes (CURIA), installée depuis les années 1970 boulevard Konrad Adenauer, dans le Quartier Européen Nord, s’adjoint depuis 2008 une 4 e extension, liée à l’accueil des nouveaux pays membres de l’Union Européenne. L’ouvrage de l’architecte Dominique Perrault, qui comprend deux immeubles hauts de 24 étages pour l’accueil des traducteurs de la Cour, renforce la sky-line du Kirchberg dans sa partie Ouest. L’architecte a présenté cette année 2010 le projet d’une 3 e tour ainsi que l’étude des extensions volumétriques maximales de la Cour sur le terrain qui lui est dévolu. La construction de la 3 e exten- sion de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour laquelle un concours international avait été organisé en 2002, remporté par l’agence d’architecture allemande Ingenhoven Overdiek est également opérationnelle depuis 2008. Le projet répond aux souhaits du Fonds que le bâti implanté en limite Nord du Plateau qui domine les quartiers de Eich et de Dommeldange, ne vienne pas perturber la topographie naturelle du site par des “constructions-muraille” et respecte par ailleurs également la volonté d’inscription des bâtiments en front de rue, sur le boulevard Konrad Adenauer.

Le Secrétariat Général du Parlement Européen sera regroupé sur le site unique KAD 2. Il sera réalisé par les architectes Heinle, Wischer und Partner. Lauréat d’un concours inter- national d’architecture en 2003, le projet prévoit de conserver le Bâtiment Konrad Adenauer existant et de l’in- tégrer à l’extension.

Expansion of the European institutions

The European Court of Justice, located since the 1970s on Konrad Adenauer Boulevard in the European District North, has included since 2008 its 4 th extension, following the accession of the new member states to the European Union. This work by the architect Dominique Perrault, comprising two 24-storey tall buildings intended to house Court trans- lators, will give the Kirchberg’s western skyline a more stri- king profile. This year, 2009, the architect submitted plans for a 3 rd tower, together with a study of the Court’s maximum office space requirements for extensions on the land allo- cated to it. The European Investment Bank’s 3 rd extension, the contract for which was awarded to the German architec- tural agency Ingenhoven Overdick at the conclusion of an international architectural competition organised in 2002, has also been in use since 2008. This project both fulfils the Fund’s requirement that new buildings at the northern border of the Plateau, overlooking the districts of Eich and Dommeldange, should not disrupt the site’s natural topo- graphy with “curtain wall structures” and respects the precept that all buildings should face onto Boulevard Konrad Adenauer.

The Secretariat General of the European Parliament will be housed in its entirety on a single site, the KAD 2, to be completed by the architects Heinle, Wischer und Partner. Winner of an international architectural competition in 2003, the project includes the retention of the existing Bâtiment Konrad Adenauer as part of the extension.

existing Bâtiment Konrad Adenauer as part of the extension. Maquette du Bâtiment JMO 2, la Cour
existing Bâtiment Konrad Adenauer as part of the extension. Maquette du Bâtiment JMO 2, la Cour

Maquette du Bâtiment JMO 2, la Cour de Justice et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) Model of the JMO 2 Building, the Court of Justice and the European Investment Bank (EIB)

42

La Cour des Comptes des Communautés Européennes travaille sur le projet de sa 2 e extension (Atelier d’Architecture et de Design Jim Clemes), en front de rue comme la 1 re , autour du bâtiment-mère conservé. Les travaux sont en cours.

Enfin, la Commission Européenne a opté pour la construction d’un nouveau bâtiment (JMO 2) lequel rempla- cera l’actuel Bâtiment Jean Monnet (JMO 1) qui sera démoli. Le concours d’architecture vient d’être lancé par l’Administration des bâtiments publics. Ce projet fait partie de la révision de l’urbanisme du quartier Européen Nord pour lequel le Fonds avait missionné l’architecte Dominique Perrault en 2007.

Le concours concernant le premier bâtiment de ce nouvel urbanisme a été celui, en 2009, du Fonds de Compensation qui remplacera l’ancien Centre Albert Wagner.

Habiter au Kirchberg

Le pari pour l’avenir, c’est l’installation d’une population séden- tarisée, qui habite et travaille au Kirchberg.

En effet, le Plateau de Kirchberg compte actuellement, répartis sur les deux pôles des Quartiers Européens Nord et Sud et des banques (Quartier du Kiem et Quartier du Grünewald) 730 000 m2 de bureaux construits, 200 000 m2 en construc- tion, 360 000 m2 à construire à moyen terme et une réserve de 300 000 m2. Mais si la population active est aujourd’hui de 20 500 personnes, le Plateau ne compte actuellement que 2000 habitants. Or, suivant les prévisions à l’horizon de 2020, le nombre de postes de travail sera de 30 000 et le nombre

le nombre de postes de travail sera de 30 000 et le nombre LE DEVELOPPEMENT DU

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

The Court of Auditors of the European Communities is plan- ning its 2 nd extension (Atelier d’Architecture et de Design Jim Clemes) which will parallel the road frontage as is the case with the 1 st extension, thus framing the original Court of Auditors building, which will be preserved. These works will be launched in the spring of 2010.

Finally, the European Commission has opted for the construction of a new building (designated JMO 2) which will replace the present Bâtiment Jean Monnet (JMO 1) which is due to be demolished. The architectural competition, sche- duled for 2010, is currently being prepared by the Administration des Bâtiments Publics. This project is part of the planning review for the European District North entrusted by the Fund in 2007 to the architect Dominique Perrault.

The competition for the first building to form part of this new planning approach was that held this year for the Fonds de Compensation, which will replace the former Centre Albert Wagner now being demolished.

Living on the Kirchberg

The challenge for the future is to give the Kirchberg its own settled population, people who both live and work on the Plateau.

Taking the two key zones of the European District North and the European District South together with the banks of the Kiem and Grünewald Districts, the Kirchberg Plateau currently provides 730 000 m2 of completed office space, a further 200 000 m2 already under construction, 360 000 m2 due to be built in the medium term, as well as a reserve of 300 000 m2. Although at the moment the Plateau has an active population of 20 500 people, it has only 2 000 permanent

population of 20 500 people, it has only 2 000 permanent I THE DEVELOPMENT OF THE
population of 20 500 people, it has only 2 000 permanent I THE DEVELOPMENT OF THE

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

d’habitants s’élèvera à 10 000. Pour rééquilibrer la crois- sance des activités tertiaires sur le Plateau de Kirchberg, le Fonds accorde donc actuellement une part importante de ses études et de ses travaux à l’implantation d'habitat. Plusieurs quartiers sont ainsi en partie achevés comme la 1 re tranche du Quartier Avalon, en construction comme le Quartier du Grünewald et respectivement à l’étude comme le Quartier du Kiem pour la réalisation duquel le Fonds collabore avec la Société d’Habitation à Bon Marché (SNHBM) et le front Sud de l’avenue J. F. Kennedy dont l’urbanisme fera l’objet d’un concours d’idées en 2010.

Les immeubles d’habitation du Kirchberg sont du type appar- tement ou maisonnette (appartements sur deux niveaux avec accès à un jardin privatif), qui correspond au caractère urbain du Kirchberg. Leur proximité avec les bureaux concentrés dans la partie Est du Plateau, appelle l’installation de commerces en pied des nouveaux immeubles tertiaires du Quartier du Grünewald. Les futurs Quartiers d’habitation du Kiem et en front Sud de l’avenue J. F. Kennedy compren- dront également prévisionnellement des commerces en rez- de-chaussée, voire seront partiellement voués à l’installa- tion de petites et moyennes entreprises (PME).

Le potentiel du Kuebebierg

Le Fonds avait confié en 2007 au bureau d’architecture et d’urbanisme ANMA (agence Nicolas Michelin et Associés) une première étude d’urbanisme en vue de l’estimation du potentiel constructible des 45 ha en réserve du Kuebebierg en limite Nord du Plateau.

43

residents. Current predictions indicate 35 000 jobs by 2020, with the number of residents rising to 10 000. In order to balance tertiary-sector growth on the Kirchberg Plateau, the Fund has therefore now allocated a significant proportion

of its studies and activities to the establishment of residential areas. Several districts are thus either partly completed, such as the 1 st stage of the Avalon District, are now under construc- tion, as in the case of the Grünewald District, or in the plan- ning stages, for example the Kiem District, where the Fund is working jointly with the Société Nationale d’Habitation à Bon Marché (SNHBM), and the southern frontage of the avenue

J. F. Kennedy, which will be the subject of a call for town- planning proposals in 2010.

The residential buildings on the Kirchberg are in keeping with the urban profile of the area: either apartments or maiso- nettes (apartments on two floors with access to a private garden). Their proximity to the concentration of office space in the eastern part of the Plateau motivated the decision to

install retail outlets on the ground floor of the new buildings in the Grünewald District. The future Kiem residential zone and the housing facing on to the southern side of Avenue

J. F. Kennedy is also planned to include ground-floor shops

or to be partly devoted to small and medium-sized enter- prises (SMEs).

The potential of the Kuebebierg

In 2007, the Fund entrusted the architectural and town plan- ning practice ANMA (Agence Nicolas Michelin et Associés) with an initial town planning study designed to identify the potential for building offered by the Kuebebierg reserve of 45 ha on the northern edge of the Plateau.

reserve of 45 ha on the northern edge of the Plateau. Habitat dans les quartiers Reimerwée

Habitat dans les quartiers Reimerwée et Grünewald Residential buildings in the Reimerwée quarter and Grünewald district

44

L’étude était basée sur deux scénarios, l’un avec et l’autre sans département universitaire. Dans les deux cas de figure, les points essentiels sont :

la construction d’un quartier d’habitation aux typologies diversifiées dans un cadre naturel préservé

la proximité de services afférents au droit de la connexion avec le Quartier d’habitation du Kiem

l’attention aux topiques écologiques spécifiques du Kuebebierg sur ses bords et au centre du Plateau, autour de la création d’un parc

La synthèse des deux scénarios est la suivante :

Proposition sans infrastructure de type scolaire :

LE DEVELOPPEMENT DU PLATEAU DE KIRCHBERG

I

The study envisaged two scenarios, one with and one without

a university department. In both cases, the key features comprised:

construction of a residential area featuring a range of buil- ding types and in an intact natural environment

direct access to services ensuring links with the Kiem resi- dential district

attention paid to the specific ecological issues of the

Kuebebierg at its edges and in the centre of the Plateau,

in relation to the creation of a park

The two scenarios can be summed up as follows:

Proposal without educational infrastructure:

70

% de logement

70

% housing

18

% d’équipement

18

% infrastructure

3 % d’activité/commerce

Proposition avec infrastructure de type scolaire :

60

% de logement

37

% d’équipement

3 % d’activité/commerce

L’étude a également pris en compte le projet de rocade de l’Administration des ponts & chaussées en limite Nord du Kuebebierg, en vue de la liaison de l’autoroute du Nord avec le Kirchberg.

3 % business

Proposal with educational infrastructure:

60

% housing

37

% infrastructure

3 % business

The study also took into account the bypass planned by Ponts

&

Chaussées at the northern edge of the Kuebebierg, so as

to

link the Northern motorway with the Kirchberg.

I

THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU

45

the Kirchberg. I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 45 Potentiel du Kuebebierg (étude Anma Nicolas
the Kirchberg. I THE DEVELOPMENT OF THE KIRCHBERG PLATEAU 45 Potentiel du Kuebebierg (étude Anma Nicolas

Potentiel du Kuebebierg (étude Anma Nicolas Michelin architectes, pour le Fonds) Potential of the Kuebebierg (study by Anma Nicolas Michelin, missioned by the Fund)

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

I MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

Le réaménagement urbain de la Porte de l’Europe

Le réaménagement urbain de la Porte de l’Europe est lié aussi bien à l’achèvement de l’élargissement de l’avenue J. F. Kennedy pour le passage du tramway qu’à la mise dans les deux sens de circulation du boulevard K. Adenauer, lié à l’extension des Institutions Européennes dans le Quartier Européen Nord et au comblement de la rue du Fort Niedergrünewald, qui permettra une liaison piétonne entre les Institutions Européennes et les offres culturelles de la Place de l’Europe.

Cette mission a été confiée par le Fonds à l’architecte Dominique Perrault, du fait de sa connaissance du dossier de desserte de la Cour Européenne de Justice aux employés croissants. Le début de la réflexion remonte à 2005. A cette époque existait le projet de relier le quartier Européen Nord

depuis Dommeldange et Eich ; une station de tramway souter- raine y aurait desservi la Cour et la BEI depuis le boulevard

K.

Adenauer. Le tramway aurait ensuite rejoint l’avenue J.

F.

Kennedy par une rampe parallèle à celle-ci. Cette solu-

tion techniquement réalisable aurait cependant nui à la clarté urbanistique de la Porte de l’Europe, qui constitue l’entrée au Kirchberg venant du centre ville. Lorsque le projet de ligne de tramway Eich-Kirchberg a été abandonné, le Fonds a continué à travailler avec l’architecte Dominique Perrault. Le projet, dont la mise en oeuvre, a débuté en 2007 (l’avan- cement des travaux est décrit dans le chapitre “Le Quartier Européen Nord”) comprend les points suivants :

Reshaping the Porte de l’Europe

The town-planning changes to the Porte de l’Europe are a reflection not only of the completion and widening of the Avenue J. F. Kennedy for the installation of the tramway but also of the restructuring of Boulevard K. Adenauer to take

traffic in both directions, the latter development being linked

to the extension of the European institutions in the European

District North and the raising of the level of Rue du Fort Niedergrünewald, providing pedestrian access between the European institutions and the cultural amenities of the

Place de l’Europe.

This task was entrusted by the Fund to the architect Dominique Perrault, in recognition of the latter’s expertise

with regard to the provision of service infrastructure for the employees of the European Court of Justice. Examination of these issues began in 2005 at a time when there were plans to construct a link to the European District North from Dommeldange and Eich. Via an underground tramway station, the Court and the EIB would have been accessible from Boulevard K. Adenauer with the tramway then joining the Avenue J. F. Kennedy along a ramp parallel to the Avenue. Although technically feasible, this solution would have had

a negative impact in town planning terms on the Porte de

l’Europe, the entry point to the Plateau when approaching

it from the city centre. After the abandonment of the Eich-

Kirchberg tramway proposal, the Fund continued to work with the architect Dominique Perrault. The project, imple- mentation of which began in 2007 and is described in the chapter “The European District North”, comprises the follo- wing aspects:

47

District North”, comprises the follo- wing aspects: 47 Le réaménagement de la Porte de l’Europe et

Le réaménagement de la Porte de l’Europe et l’arrêt de tram “Place de l’Europe” (étude Dominique Perrault, architecte pour le Fonds) Reshaping of the Porte de l’Europe and the tram station “Porte de l’Europe” (Study Dominique Perrault, architect, missioned by the Fund)

48

le carrefour boulevard K. Adenauer-avenue J. F. Kennedy. Cette nouvelle liaison du centre ville au quartier Européen Nord a été réalisée en 2009 ce qui était impossible précé- demment, la direction de la circulation étant uniquement orientée Kirchberg-centre ville

l'avenue J. F. Kennedy sera élargie côté Nord pour le passage du tramway. La nouvelle séquence urbaine comprend également un aménagement en forme de bastionétant uniquement orientée Kirchberg-centre ville côté Sud, d’où le Musée d'Art Moderne Grand-Duc

côté Sud, d’où le Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean et

le Parc des Trois Glands seront directement accessibles à

pied. Y sera également aménagé un arrêt des bus de tourisme pour une dépose-minute des visiteurs du musée

la rue du Fort Niedergrünewald sera comblée et mise en double sens de circulation, ce qui permettra un accès direct

à l’intérieur du Quartier Européen Nord, notamment aux parkings du futur site unique du Parlement Européen (KAD 2), du futur immeuble du Fonds de Compensation et de la Cour des Comptes Européenne ainsi que pour les livraisons du projet de commerces envisagé Porte de l’Europe

l’arrêt tramway sera aménagé en face de la Philharmonie

sur une nouvelle place publique à créer au pied de la Tour

B de la Porte de l’Europe

la mise à niveau entre le Quartier Européen Nord et le Quartier Européen Sud crée une nouvelle situation urbaine qui favorisera la connexion transversale jusqu’à présent impos- sible entre les deux quartiers. Les fonctions culturelles et de services Horeca de la Place de l’Europe y gagneront en attrait

un transformateur électrique 110 KV et un bassin de réten- tion des eaux de pluies et de surface du Quartier Européen Nord seront installés dans le bastion Sud

Européen Nord seront installés dans le bastion Sud LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS
Européen Nord seront installés dans le bastion Sud LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS
Européen Nord seront installés dans le bastion Sud LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

the Boulevard K. Adenauer- Avenue J .F. Kennedy inter- section. This new link between the central city and the European District North was established this year, 2009. It had previously not been possible because traffic had flowed only in one direction from the Kirchberg to the city centre

widening the northern side of the Avenue J. F. Kennedy to take the tramway. The new urban lay-out also includes a feature in the form of a bastion to the south from which the Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean and the Parc des Trois Glands will have direct pedestrian access. There will also be a setting-down zone for tourist buses bringing visitors to the museumonly in one direction from the Kirchberg to the city centre rue du Fort Niedergrünewald will

rue du Fort Niedergrünewald will be raised by bringing in fill and equipped to carry traffic in both directions, thus giving direct access to the core of the European District North, particularly to the parking areas of the future single (KAD 2) site of the European Parliament, those of the future buil- ding to be occupied by the Caisse de Compensation and those of the European Court of Auditors, together with supply traffic for the shopping premises planned at the Porte de l’Europe

the tram stop will be fitted on a new square at the feet of the Tower B of the Porte de l’Europe facing the Philharmonic

raising the ground between the northern and southern European districts will create a new, open layout, allowing a transverse link between them that had not been possible until now. This will boost the uptake of the cultural attrac- tions of the Place de l’Europe and allow its restaurants, hotels and bars to attract more customers

an electricity transformer for the tramway and a retention basin for rainwater and surface water from the European District North will be located under the southern bastion

District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning
District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning
District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning
District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning
District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning
District North will be located under the southern bastion Planning du chantier Porte de l’Europe Planning

Planning du chantier Porte de l’Europe Planning of the works, Porte de l’Europe

I

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

Le planning et l’avancement des travaux du carrefour de la Porte de l’Europe sont décrits dans le chapitre “Le Quartier Européen Nord”.

Le projet paysagé du réaménagement de la Porte de l’Europe a été confié par le Fonds au paysagiste Peter Latz, auteur de la configuration et des plantations de l’avenue J. F. Kennedy sur toute sa longueur et de l’aménagement des différents parcs du Plateau qui y gagnera en cohérence.

Les aménagements du Pont Grande- Duchesse Charlotte

Dans le cadre du passage du tramway, le bureau d’études TR Engineering a finalisé les études de stabilité, respecti- vement de réfection et d’adaptation du Pont, lequel devra être élargi. Son nouveau profil sera le suivant partant de l’axe central :

2 voies de circulation dans les deux sens pour la circu- lation automobile

la double voie de circulation du tramway côté Nord

un trottoir pour piétons côté Nord

un trottoir et une piste cyclable côté Sud

Le Fonds organisera en 2010 une consultation restreinte entre architectes pour le nouveau dessin des garde-corps du Pont, lesquels devront s’harmoniser avec les mâts centraux de la ligne de tram.

The planning and progress of the works for the Porte de l’Europe intersection are described in the chapter "The European District North".

Plans for the landscaped restructuring of the Porte de l’Europe were entrusted by the Fund to the landscape architect Peter Latz, designer of the green spaces throughout the length of Avenue J. F. Kennedy and responsible for the design of the various parks on the Plateau, thus providing greater cohe- rence between them.

Work on the Pont Grande-Duchesse Charlotte

In the context of the establishment of the tram line, the consul- tants TR Engineering have completed studies of the brid- ge’s stability and of the requirements for its renovation and modification. The bridge will have to be widened, giving it the following structure as measured from the central axis:

2 vehicle traffic lanes in each direction

twin tram tracks on the northern side

a footpath on the northern side

a footpath and a cycle path on the southern side

In 2010, the Fund will organise a restricted competition between architects to produce the new design of hand rails for the bridge, which must be in keeping with the catenary masts along the centre of the tramway.

49

with the catenary masts along the centre of the tramway. 49 Les futurs arrêts du tram

Les futurs arrêts du tram avenue J. F. Kennedy The planed tram stops Avenue J. F. Kennedy

50

Etude programmatique du projet de commerces, de bureaux et d’habitat de la Porte de l’Europe

Un nouveau site constructible actuellement inoccupé, situé

à l’angle de la connexion de la rue du Fort Niedergrünewald

avec l’avenue J. F. Kennedy devant la Tour B de la Porte de l’Europe, inconstructible dans la configuration actuelle du fait de son étroitesse et de son fort dénivelé, pourra jouer un rôle stratégique en matière d’offre commerciale, de bureaux et d’habitat dans la partie Ouest du Plateau. Une fois la rue du Fort Niedergrünewald comblée, ce site offrira en effet un potentiel pour la mixité urbaine dans le Quartier Européen Nord où sont regroupées les Institutions Européennes.

L’étude programmatique a été confiée en 2007 par le Fonds

à l’architecte Dominique Perrault, du fait du lien avec le projet d’urbanisme Porte de l’Europe ; le bureau SPECI a été chargé de l’étude de faisabilité commerciale.

L’étude affinée est décrite dans le chapitre “Le Quartier Européen Nord”.

La nouvelle implantation de la Commission Européenne (JMO 2)

Le projet JMO 2 et l’urbanisme du secteur rue Erasme-boulevard K. Adenauer-rue Alcide De Gasperi du Quartier Européen Nord

L’étude de l’architecte Dominique Perrault met en avant plusieurs points forts pour ce nouvel ensemble urbain :

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

Programmatic study of a plan for shopping outlets, offices and housing at the Porte de l’Europe

A new site becoming available for construction could play

a key role in terms of the commercial, office and housing

capacity available on the western side of the Plateau. The site, where Rue du Fort Niedergrünewald intersects with Avenue J. F. Kennedy in front of Tower B of the Porte de l’Europe, is currently too narrow and steeply sloping to be built on. However, once the level of Rue du Fort Niedergrünewald has been raised, it will offer considerable potential for a fuller range of land uses in the European District North where the European institutions are located.

The programmatic study was entrusted by the Fund in 2007 to the architect Dominique Perrault, given the links between it and the town planning proposals at the Porte de l’Europe. Consultants SPECI were asked to carry out a feasibility study of the commercial aspects.

A more focused assessment is described in the chapter "the European District North".

New office space for the European Commission (JMO 2)

The JMO 2 project and urban development in the sector of the European District North bounded by rue Erasme, Boulevard K. Adenauer and rue Alcide De Gasperi

The study by the architect Dominique Perrault highlights a number of strengths of this new town planning arrangement:

a number of strengths of this new town planning arrangement: Etude d’implantation de commerces, bureaux et

Etude d’implantation de commerces, bureaux et habitat Porte de l’Europe (étude Dominique Perrault, architecte pour le Fonds) Study for the implementation of shopping outlets, offices and housing Porte de l’Europe (Dominique Perrault, architect, missioned by the Fund)

I

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

la disposition, en front du boulevard K. Adenauer du bâti- ment JMO 2 (120 000 m2) en vue du renforcement de la poli- tique de bâti en front de rue du Fonds, avec une partie haute formant signal sur une nouvelle place et abritant l’entrée et des services communs et une réserve foncière de 30 000 m2 sur l’actuel site JMO 1

la création d’une place au centre du Quartier Européen Nord favorisant l’utilisation publique en rez-de-chaussée de nouveaux bâtiments

la prééminence de la Cour de Justice des Communautés Européennes en tant qu’Institution européenne majeure et sa possible 5 e extension avec la construction d’une troisième tour et l’agrandissement du parvis bordé dans son angle Nord- Est par un bâtiment en équerre

le réaménagement des voiries secondaires et leur traite- ment paysagé (rue Saint-Exupéry, rue A. Wehrer), dans l’axe des principaux bâtiments créant de nouvelles perspectives urbaines

le traitement des niveaux de sol du Quartier Européen Nord créant une sorte de “plate-forme” fédératrice pour l’ensemble des bâtiments, y compris la Chambre de Commerce actuel- lement isolée, et à destination de la circulation des piétons

the aspect, facing on to Boulevard K. Adenauer, of the JMO 2 building (120 000 m2), in terms of reinforcing the Fund's policy of having building frontages parallel with roads, inclu- ding a high-rise section marking a new urban square and sheltering the main entry and shared services, together with a reserve of 30 000 m2 on the current JMO 1 site

the creation of an open square in the centre of the European District North encouraging public access to the ground floor of the new buildings

the pre-eminence of the Court of Justice of the European Communities as a major European institution and its possible 5 th extension involving the construction of a third tower and the enlargement of the open courtyard with on its north-eastern corner a building set at right angles

the restructuring of secondary roads and their landsca- ping (rue Saint-Exupéry, rue A. Wehrer), so that they follow the orientation of the major buildings and thus create new urban perspectives

modifying the ground level of the European District North so as to create a pedestrian-friendly "platform" bringing toge- ther all the buildings, including the currently rather isolated Chamber of Commerce

51

the currently rather isolated Chamber of Commerce 51 Le nouvel espace public du Quartier Européen Nord,

Le nouvel espace public du Quartier Européen Nord, (étude Dominique Perrault, architecte pour le Fonds) The new public space of the European District North, (Dominique Perrault, architect, missioned by the Fund)

52

MM. Siim Kallas, Président de la Commission Européenne, Monsieur Claude Wiseler, Ministre du Développement durable et des Infrastructures et Monsieur Patrick Gillen, Président du Fonds Kirchberg, ont signé l'accord cadre à l'au- tomne de cette année 2009. Le complexe de 120 000 m2 (STHO) sera réalisé en deux phases. Une réserve foncière supplé- mentaire de 30 000 m2 (STHO) autorisera la réalisation d’une ultime extension. Le projet donnera lieu à une consultation internationale d'architecture organisée par l’Administration des bâtiments publics en 2010.

L’étude d’urbanisme, le projet JMO 2 ainsi que le concours pour le futur immeuble du Fonds de Compensation sont décrits dans le chapitre “Le Quartier Européen Nord”.

Le carrefour de Bricherhof et le front bâti Nord de l’avenue J. F. Kennedy

Le Fonds a entamé au printemps 2007, la transformation du dernier échangeur de la voie rapide en vue de la prépara- tion de l’avenue J. F. Kennedy pour le passage du tramway et pour la configuration d’un front de bâtiments régulier. La part voirie du chantier a été achevée en 2009 ; les aména- gements en surface et les plantations seront achevés en 2010.

Constitution du carrefour de Bricherhof

la liaison par une voie souterraine Nord-Sud entre le quartier périphérique de Weimershof au Plateau de Kirchberg

l'aménagement d'un rond-point au Sud de l'avenue J. F. Kennedy, en contrebas et le réaménagement des bassins de rétention

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

Mr Siim Kallas, Vice-President of the European Commission, Mr Claude Wiseler, Minister for Sustainable Development and Infrastructure and Mr Patrick Gillen, Chairman of the Kirchberg Fund, signed the framework agreement in the autumn of this year, 2009. The 120 000 m2 complex, to be built in two phases, is due for completion in 2015, an additional 30 000 m2 of ground being reserved for an annex. The project will be the subject of an international architectural compe- tition organised by the Administration des Bâtiments Publics in 2010.

The land-use study, the JMO 2 project and the competition for the future Caisse de Compensation building are described in the chapter "The European District North”.

The Bricherhof intersection and the built- up frontage of Avenue J. F. Kennedy

In the spring of 2007, the Fund began the transformation of the last interchange on the old expressway in order to prepare the Avenue J. F. Kennedy for the installation of the tramway and to achieve a uniform street frontage. The road works were completed this year, 2009, with the installation of surface infrastructure and green zones being scheduled for 2010.

The Bricherhof intersection scheme comprises

an underpass link from north to south between the adjoi- ning district of Weimershof and the Kirchberg Plateau

the creation of a roundabout to the south of Avenue J. F. Kennedy and downhill from it, together with restructuring of the water retention ponds

I

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

la disposition d'une nouvelle voie de circulation Nord- Sud à niveau avec l’avenue J. F. Kennedy aboutissant à un rond-point Nord rue A. Borschette, en bordure du Parc du Reimerwée

L’axe principal du Kirchberg, l'avenue J. F. Kennedy, dispo- sera ainsi d'une voie de circulation continue réservée au tramway sur toute sa longueur, côté Nord. La réalisation du carrefour de Bricherhof facilitera les liaisons inter-quartiers notamment avec le quartier de Weimershof, périphérique du Plateau. La création d’un nouveau tronçon du boulevard K. Adenauer Nord-Sud, perpendiculaire à l’avenue J.F. Kennedy, permettra une meilleure accessibilité aux rues du Quartier Européen Nord mis en double sens de circulation et fluidi- fiera la circulation Est-Ouest aux heures de pointe.

Le concept paysagé

Le Fonds a confié au paysagiste Peter Latz le concept paysagé de l'aménagement du carrefour de Bricherhof et des terrains limitrophes. L'aménagement du carrefour de Bricherhof et la nouveauté de son paysage, revêtent, entre le Parc Reimerwée et le Quartier de Weimershof un caractère essentiel :

le front Sud de l'avenue J. F. Kennedy crée une interface entre l'espace vert du Parc du Reimerwée, côté Kirchberg et le caractère résidentiel du quartier limitrophe de Weimershof d'où les habitants accèdent à l'avenue J. F. Kennedy par des chemins piétons et des voies cyclables séparées de la circu- lation automobile

le choix de l'option paysagée est formalisé, sur l'avenue J. F. Kennedy, par une promenade en balcon, aménagée en charmille plantée de glycines

the provision of a new North-South route at the same level as Avenue J. F. Kennedy as far as a northern roundabout on rue A. Borschette, at the edge of the Parc du Reimerwée

A tramway reserve will thus run the full length of the northern side of Avenue J. F. Kennedy, the principal axis through the Kirchberg. Completion of the Bricherhof intersection will also facilitate contact between the various districts, particularly with Weimershof on the periphery of the Plateau. In addi- tion, the design of a new north-south section of Boulevard K. Adenauer at right angles to Avenue J. F. Kennedy will enable better access to the roads in the European District North, the latter now opened to two-way traffic, and will make for smoother east-west traffic flows at rush hour.

Landscape planning

The Fund has commissioned landscape architect Peter Latz to carry out landscaping of the Bricherhof intersection and the land around it. The restructuring of the Bricherhof inter- section and the transformed landscape of the surrounding area will be a vital component of the section between the Parc Reimerwée and the Weimershof District:

the south frontage of Avenue J. F. Kennedy creates an interface between the green area of the Parc du Reimerwée, on the Kirchberg side, and the residential area of the adjoi- ning Weimershof district, from which its residents have easy access to Avenue J. F. Kennedy along footpaths and cycle lanes separated from the road traffic

on

Avenue J. F. Kennedy by a curved walkway arranged in arbours planted with wisteria

the

landscaping

option

is

formally

demarcated

53

wisteria the landscaping option is formally demarcated 53 Les nouveaux aménagements paysagés du carrefour de

Les nouveaux aménagements paysagés du carrefour de Bricherhof, Peter Latz paysagiste The landscaping of the carrefour de Bricherhof realised by Peter Latz

54

le Parc du Reimerwée se prolonge côté Nord de l'avenue J.F. Kennedy par la plantation de bosquets d'arbres qui amènent l'arboretum Kirchberg jusqu'en front de la nouvelle voirie. Celle-

ci est utilisée comme nouvel espace vert qui atténue la présence de la voie souterraine, laquelle est bordée par une rambarde également paysagée

la rue A. Borschette réaménagée constitue un nouveau front de rue privilégié donnant sur le Parc du Reimerwée, lequel

bénéficie d'une nouvelle entrée. Celle-ci est aménagée en gradins

et comprend une pergola faisant écho au front Sud de l'avenue

J. F. Kennedy. Il est ainsi possible de passer de Weimershof

et du front Sud de l'avenue J. F. Kennedy à l'avenue K. Adenauer

en bordure limitrophe Nord du Plateau par une nouvelle zone

urbaine au caractère privilégié de zone verte

L’avancement des travaux du réaménagement du Carrefour de Bricherhof est décrit dans le chapitre “Le Quartier du Kiem”.

Le front bâti Nord de l’avenue J. F. Kennedy

Le comblement du creux de l’ancien échangeur côté Nord de l'avenue J. F. Kennedy, dans le prolongement de l'opération immobilière "K2" et "Président" sur l'ancien site "Le Foyer", permet au Fonds la continuation de sa politique de construc- tions en front de rue sur les terrains générés par le remblaie- ment de l’ancien échangeur de Bricherhof.

Le concours de design de la ligne de tram

Le GIE Luxtram, constitué à parts égales par le Gouvernement

et la Ville de Luxembourg, s’est réuni en 2009 pour choisir

le bureau d’architectes qui sera en charge du design de la future ligne de tram.

16 groupements avaient fait acte de candidature et 5 candi-

datures avaient été retenues. Au terme de ses travaux, le jury

a primé deux projets :

Lifschutz Davidson Sandilands Island Studio

Metaform avec Atelier 4D architecture et urbanisme et Xavier Lust designer

Au final, c’est le groupement Lifschutz Davidson Sandilands Island Studio qui a été choisi pour la réalisation du concept des stations de tram (revêtement de sol, design des quais et abris, dessin des caténaires, éclairage). Le projet a été présenté au Fonds qui travaille avec le GIE Luxtram aux adaptations

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

the Parc du Reimerwée extends along the north side of Avenue J. F. Kennedy with groves of trees which prolong the Kirchberg arboretum right up to the front of the new road system. These trees provide a new green area, minimising the visual impact of the underground roadway, the approaches to which comprise landscaped cuttings

the reorganisation of Rue A. Borschette creates a new and desirable street frontage with a view over the Parc du Reimerwée, which gains a new entrance. This is constructed in tiers and includes a pergola, reminiscent of the south frontage of Avenue J. F. Kennedy. Hence, it is possible to go from the Weimershof and the south frontage of Avenue J. F. Kennedy, to Boulevard K. Adenauer, bordering the northern edge of the Plateau, passing through a new urban area with the charm of a green area

The progress of the works to restructure the Bricherhof interchange is described in the chapter “The Kiem District”.

The building frontage on the northern side of Avenue J. F. Kennedy

Filling in the hollow occupied by the former interchange on the north side of the Avenue J. F. Kennedy, adjoining the "K2" and "President" complexes on the former “Le Foyer” site will allow the Fund to continue its policy of construc- tion parallel to the roadways, using the plots of land created by the filling in of the former Bricherhof intersection.

The competition to design the tramway

The economic interest grouping (GIE) Luxtram, in which the Government and the Ville de Luxembourg met this year, 2009, to choose the architectural firm that would take charge of the design of the future tramway.

Of the 16 consortia that applied, five applications were accepted. The selection panel shortlisted the following two candidates:

Lifschutz Davidson Sandilands Island Studio

Metaform avec Atelier 4D architecture et urbanisme Xavier Lust designer

In the end it was the consortium Lifschutz Davidson Sandilands Island Studio that was chosen to implement the concept for the tram stations (floor coverings, design of platforms and shelters, catenaries and lighting). The proposal has been presented to the Fund which is working with the GIE Luxtram on the changes needed to the tram stops on the Kirchberg

I

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

des arrêts sur le Plateau de Kirchberg. Les mâts caténaires seront de type central placés entre les deux voies et la plate- forme sera engazonnée sur toute sa longueur.

7 arrêts de tram sur le Plateau de Kirchberg

7 arrêts de tram sont prévus sur l'avenue. Il s'agit d'Est en Ouest des stations “Kirchberg-Foires”, “Kennedy”, “Bricherhaff”, “Uni Lëtzebuerg”, “Coque”, “Parlement Européen” et “Place de l’Europe”.

Situées à une entre-distance d’environ 500 m, elles permet- tront facilement aux usagers du Plateau d’atteindre leur desti- nation dans les 5 quartiers.

Le pôle d’échanges multi-modal et LuxExpo

En vue de la réalisation du futur pôle d’échanges sur le site LuxExpo, le Fonds a étudié le potentiel du site des foires. De par sa situation à l’entrée Est du Plateau, de son enver- gure (12 ha) et de la proximité immédiate des quartiers d’ha- bitation et des structures tant tertiaires que commerciales, ce site est idéalement situé.

L’étude a été confiée en 2007 par le Fonds au bureau d’études AREP-Ville, spécialisé dans les pôles d’échanges, associé au bureau d’ingénieurs luxembourgeois Schroeder & Associés.

Plateau. The characteristic features will be expected to be the design of the catenaries, using a central mast, and the fact that the tramway will have lawns lain.

7 tramway stops on the Kirchberg Plateau

Seven tramway stops are planned along the Avenue. From east to west, these will be the “Kirchberg-Foires”, “Kennedy”, “Bricherhaff”, “Uni Lëtzebuerg”, “Coque”, “Parlement Européen” and “Place de l’Europe” stations.

Situated some 500 m apart, they will make it possible for those using the system to reach their destination in any of the Plateau’s five districts.

The multimodal transfer zone and LuxExpo

With an eye to establishing the multimodal transfer zone on the LuxExpo site, the Fund has studied the potential offered by the trade fair site. In terms of its situation at the eastern gateway to the Plateau, its size (12 ha) and the immediate proximity not only of residential areas but also both service and commercial sectors.

The Fund entrusted the study in 2007 to the engineering consultancy AREP-Ville, which has specialised in intermodal zones, in association with the Luxembourgish engineering firm Schroeder & Associés.

55

engineering firm Schroeder & Associés. 55 Simulations des arrêts de tram sur le Kirchberg (Lifschutz,

Simulations des arrêts de tram sur le Kirchberg (Lifschutz, Davidson, Sandilands Island Studio) Simulations for the tram stops (Lifschutz, Davidson, Sandilands Island Studio)

56

La première phase de l’étude remise au Fonds comprenait trois scénarios :

LES GRANDS CHANTIERS ET MISSIONS D’URBANISME EN COURS ET FUTURS

I

The initial phase of the study submitted to the Fund covered three scenarios:

l’installation de la gare périphérique avec maintien de

siting of the peripheral station and the retention of the

LuxExpo et ses 42 000 m2 requis sur un seul niveau

42

000 m2 LuxExpo facilities all on a single level

l’installation de la gare périphérique avec le maintien de

siting of the peripheral station and the retention of the

LuxExpo et ses 42 000 m2 requis sur deux niveaux

42

000 m2 LuxExpo facilities on two levels

l’installation de la gare périphérique avec le déménage- ment de LuxExpo sur un nouveau site

Dans les trois cas de figure, la position de la gare résulte de l’accès ferroviaire Nord au Plateau de Kirchberg.

L’étude de faisabilité a été finalisée en 2009. La nouvelle gare ferroviaire Kirchberg sera implantée sur le site à l’étude impli- quant, outre un pôle d’échanges performant et attractif avec gare de tramway et gare d’autobus, la reconstruction du Parc des Expositions, le but premier étant de créer un véritable centre urbain et de valoriser les lieux d’échanges :

la gare ferroviaire assumera le rôle de bâtiment phare et devra donc être facilement identifiable dans l’espace urbain. Si le niveau des quais est situé à un niveau inférieur à celui du sol à cause de la topographie du site venant de la direc- tion de l’aéroport, la gare sera éclairée par le jour naturel

le Parc des Expositions sera reconstruit dans la partie Nord du site actuel avec des halls d’exposition situés tous au même niveau. Le site pourra comporter également une structure hôte- lière implantée sur un site gagné sur le redressement du bd. Pierre Frieden au droit du carrefour avec le Circuit de la Foire

un parking relais et de courte durée sera construit sous le parc des expositions

le nouveau parvis sera libéré de toute circulation automobile individuelle, privilégiant son accessibilité pour les piétons et les moyens de transport en commun que sont le tram et les bus

enfin le complexe de salles de cinéma Utopolis sera partiellement reconstruit et agrandi pour une meilleure insertion dans le tissu urbain

Le jury du concours s’est réuni pour la sélection des dossiers de candidature en 2009 ; le résultat du concours est attendu pour la fin de l’année 2010. L’étude affinée, le phasage du chantier ainsi que les prescriptions du concours sont décrits en détail dans le chapitre consacré au “Quartier du Kiem”.

siting of the peripheral station, with LuxExpo moving to

a different site

In all three cases, the position of the station is governed by rail access from the North to the Kirchberg Plateau.

The feasibility study was completed this year, 2009. The new Kirchberg railway station would be established on the site being studied, in turn meaning that in addition to an effective and attractive intermodal zone with a tramway station and bus station, it will be necessary to rebuild the Exhibition center, the primordial goal being to create a true urban centre and to fully exploit this intermodal zone:

the railway station would take on the role of flagship buil- ding and would therefore need to be easily identifiable in its urban setting. If the height of the platforms is below ground level because of the topography of the site when arriving from the airport site, the station would be lit by natural light

the Exhibition center, an institution that is economically

significant to the Grand Duchy, will be rebuilt on the northern side of the current site, with the exhibition halls all being

at the same level. The site will also include a hotel on a plot

obtained by realigning Boulevard Pierre Frieden to the right of the intersection with Circuit de la Foire

a "park and ride" and short-term parking area will be built under the Parc des Expositions

no individual car traffic will be allowed on the new fore- court area so as to maximise accessibility for pedestrians and public transport such as buses and trams

finally, part of the Utopolis cinema complex will be rebuilt and extended so that it merges better into the urban fabric

The jury met this year, 2009, to choose applications and the result is expected to be known at the end of 2010. The more detailed study, the schedule for the works and the compe- tition specifications are described in detail in the chapter “The Kiem District”.

I

MAJOR WORKS AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING

57

AND URBAN-DEVELOPMENT PROJECTS UNDERWAY AND UPCOMING 57 Le site pour le pôle d’échanges et LuxExpo (AREP-Ville

Le site pour le pôle d’échanges et LuxExpo (AREP-Ville pour le Fonds) The site for the interchange and LuxExpo (AREP-Ville missioned by the Fund)

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH
LE QUARTIER EUROPÉEN SUD
THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH

I THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH

59

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH
LE QUARTIER EUROPÉEN SUD
THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH

Renforcer l'identité du Kirchberg au débouché du Pont Grande-Duchesse Charlotte, passait obliga- toirement par le réaménagement de la Place de l’Europe, premier site de l’accueil au Kirchberg des Institutions Européennes. C’était jusqu’à la déci- sion de réaménagement de l’avenue J. F. Kennedy et la création des parkings Place de l’Europe et Trois Glands en sous-sol, un parking à ciel ouvert au pied de la tour Alcide De Gasperi (d’Héichhaus), la première Institution Européenne construite au Kirchberg au début des années 1960.

Le nouveau dessin de la place par Ricardo Bofill (1995) à

la demande du Fonds et la décision de l’Etat luxembourgeois

d’implanter en son centre la Salle de concert Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte (Philharmonie de Luxembourg), inau- gurée en juin 2005, font désormais de la Place de l’Europe

le grand pôle européen et culturel national du Plateau. Autour

de la Philharmonie, la Place de l’Europe accueille le Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg qui est en voie de parachèvement par tranches, autour de la tour historique européenne Alcide De Gasperi dont la nouvelle façade a permis sa mise aux normes thermiques

et durables.

Le Fonds étudie actuellement la mise en lumière des tours

A et B de la Porte de l'Europe, livrées en 2004, par l’artiste- lumière Yann Kersalé. L’Hôtel de standing Hôtel Melia Luxembourg, commencé en 2007, a ouvert au printemps de l’année 2009.

Strengthening the identity of the Kirchberg Plateau as one approaches it across the Pont Grande- Duchesse Charlotte is inconceivable without the rede- velopment of Place de l’Europe, the first site of the European Institutions on Kirchberg. Until the deci- sion to restructure Avenue J. F. Kennedy and to build underground parking buildings Place de l’Europe and Trois Glands, it was an open-air parking area at the foot of the Alcide De Gasperi Tower (d’Héichhaus), the first European Institution to be built on the Kirchberg in the early 1960s.

The new design for the Place, commissioned in 1995 by the Fund from the architect Ricardo Bofill, together with the deci- sion by the Luxembourg government to build the Grande- Duchesse Joséphine-Charlotte Concert Hall (Philharmonie de Luxembourg) at its centre, make the Place de l’Europe the major European centre and national cultural focus of the Plateau. The concert hall, which is also known as the Luxembourg Philharmonie, was inaugurated in June 2005. Around the concert hall, Place de l’Europe houses the Kirchberg International Conference and Congress Center due to be completed in stages over the next few years, close to the historic Alcide De Gasperi European tower, now equipped with a new facade that meets current energy-saving and sustai- nability standards.

The Fund is currently assessing proposals by the lighting artist Yann Kersalé for illuminating the A and B towers of the Porte de l'Europe completed in 2004. The prestige Hotel Melia Luxembourg – work on which started in 2007 – opened in the spring of this year, 2009.

60

L’ensemble des bâtiments de et du pourtour de la Place de l’Europe sont desservis par les parkings souterrains Place de l’Europe et Trois Glands.

La pointe Sud de la place offre une vue imprenable sur le quar- tier de la vieille ville de Luxembourg. Ce belvédère, équipé d’un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite qui permet d’accéder au site des Trois Glands, est en surplomb du Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) (Ieoh Ming Pei et Georges Reuter, architectes) qui a été inauguré en 2006. Il est établi sur les traces historiques de l'ancien Fort Thüngen dans le Parc des Trois Glands dont le réaménagement a été achevé au printemps 2009 (Michel Desvigne et Christine Dalnoky, paysagistes). La rampe paysagée qui relie la Place de l’Europe au parvis du MUDAM est en service depuis le printemps 2008.

Le Fonds du Kirchberg a installé

de l’artiste luxembourgeois Bert Theis sur la Place de l’Europe à l’occasion de l’année culturelle 2007.

le pavillon Safe & Sorry

La Porte de l’Europe

Deux immeubles hauts de 19 étages, destinés à accueillir des bureaux, ont été dessinés à l’identique en métal et verre par l’architecte catalan Ricardo Bofill. Ils symbolisent depuis 2003 l’entrée Ouest du Plateau de Kirchberg au débouché du Pont Grande-Duchesse Charlotte, de part et d’autre de l’avenue J. F. Kennedy à hauteur de la Place de l’Europe et participent de la sky-line en devenir du Kirchberg, ensemble avec actuel- lement la Tour Alcide De Gasperi et les deux tours de la Cour de Justice des Communautés Européennes.

Le projet de mise en lumière

En 2008, le Fonds a confié une mission d’étude pour un projet d’éclairage des tours à l’artiste-lumière Yann Kersalé. L’esquisse artistique a été présentée au Conseil d’adminis- tration du Fonds qui l’a approuvée. Il s’agit d’une image mouvante qui occuperait les quatre faces des deux tours dans leur tiers supérieur. Transposition des jeux du soleil sur l’eau – l’eau qui au cours des millénaires a façonné la topogra- phie si particulière de Luxembourg - chers à l’artiste, les couleurs or et bleu évoquent également l’Union Européenne. Elle serait programmée pour la tombée de la nuit et signa- lerait ainsi de loin la Porte de l’Europe, symbole de l’entrée du Plateau dans sa partie Ouest.

Une réunion a eu lieu sur place en vue de déterminer le type de fixation des barrettes de LED. L’étude de leur mise en place et un mock-up parachèveront le volet technique de la mission. Cette mission a été confiée à la société Stratn’Go. L’installation de l’oeuvre pourra alors être chiffrée.

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

All the buildings on and around the Place de l’Europe are served by the underground parking buildings of the Place de l’Europe and Trois Glands.

At the southernmost end of Place de l’Europe, the “Belvedere,” where a lift equipped for disabled use provides access to the Trois Glands site, has an unsurpassed view over the old town of Luxembourg. In the foreground is the Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (MUDAM), the work

of the architects Ieoh Ming Pei and Georges Reuter and which

was opened in 2006. The MUDAM was built around the old

Fort Thüngen in the Parc des Trois Glands, the re-landscaping

of which by designers Michel Desvigne and Christine Dalnoky

was completed in the spring of this year, 2009. The land- scaped ramp to link the Place de l’Europe with the forecourt of the MUDAM has been in use since the spring of 2008.

The Kirchberg Fund installed the pavilion Safe & Sorry by the Luxembourg artist Bert Theis on Place de l’Europe as part of the 2007 cultural year.

The Porte de l’Europe

The work of Catalan architect Ricardo Bofill, the two iden- tical 19-storey office blocks in metal and glass have, since 2003, been the symbol of the western gateway to the Kirchberg Plateau. Located either side of the avenue J. F. Kennedy, at the exit from the Pont Grande-Duchesse Charlotte Bridge, Bofill’s towers, together with the Tour Alcide De Gasperi and the two towers of the European Court of Justice, are an impor- tant feature of the emerging Kirchberg skyline.

The illuminations project

In 2008, the Fund commissioned the lighting artist Yann Kersalé with a project to illuminate the towers. The artist's sketch has been presented to the Board of Directors and been approved by them. It comprises a moving image covering

the top third of all four faces of the two towers. Representing

a favourite theme of the artist, the sun playing on water -

the water that for millennia has carved the very special topo- graphy of Luxembourg - the gold and blue colours also stand for the European Union. The display is to be programmed to begin at dusk, thus signalling from afar the location of

the Porte de l’Europe, the symbol of the western entry to the Plateau.

An on-site meeting has been held to determine how to attach the LED strips. An assessment of how these can be installed and the building of a mock-up will complete the technical part of the study, entrusted in 2009 to the firm Stratn’Go, after which the cost can be calculated.

I

THE

EUROPEAN DISTRICT SOUTH

LES REALISATIONS DE LA PLACE DE L’EUROPE

La Philharmonie de Luxembourg

La Salle de Concerts Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte (Philharmonie de Luxembourg, Christian de Portzamparc, architecte) est l’équipement de prestige au cœur de la Place de l’Europe.

Suivant la volonté de l’architecte-urbaniste Ricardo Bofill, qui a dessiné la Place de l’Europe (1995), le bâtiment, central, est de couleur blanche, tandis que le dallage de la place, en granit, est de couleur gris foncé et les bâtiments en pour- tour, neutres, en retrait.

L’architecte a utilisé l’espace intermédiaire entre la Place de l’Europe et le grand auditorium pour loger le foyer péristyle qui fait le tour complet du bâtiment. Entre l’espace ouvert extérieur et celui fermé de la salle de concerts, naît ainsi un entre-deux à la façade constituée de 813 hautes colonnes disposées sur 3 rangées.

L’élément principal de la Philharmonie est le grand audito- rium de 1 500 places. La scène est dimensionnée pour pouvoir accueillir 140 musiciens et un choeur de 190 choristes. La Salle de Concerts Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte comprend également une salle de musique de chambres de 300 places qui peut accueillir des formations de 40 musi- ciens. Elle est logée dans un espace extérieur au bâtiment principal, en forme de cône, qui donne sur le centre de la Place de l’Europe. La Philharmonie comprend en outre un Espace Découverte de 120 places, logé, comme les salles de répétition et les locaux techniques dans les deux niveaux en sous-sol.

61

PROJECTS IN PLACE DE L’EUROPE

The Luxembourg Philharmonie

The Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte Concert Hall (The Luxembourg Philharmonie, designed by the architect Christian de Portzampac) is the pièce de résistance at the heart of the Place de l’Europe.

As desired by the architect and town planner Ricardo Bofill, who drew up the plans for Place de l’Europe (1995), the centrally located building is white in colour, whereas the paving of the Place uses dark grey granite and the surrounding buil- dings have neutral, discreet facades.

The architect has made use of the space between the Place de l'Europe and the main auditorium to construct the peristyle foyer which completely encloses the building. Between the open external space and the enclosed space that is the concert hall, an interim zone is thus created by a facade comprising 813 tall columns set out in three rows.

The key feature of the concert hall is the 1 500-seat main auditorium. The stage has been designed to provide enough room for up to 140 musicians and a choir of 190. The Grande- Duchesse Joséphine-Charlotte Concert Hall also includes a 300-seat chamber music hall where up to 40 musicians can perform. It is housed in an external part of the main building, conical in form and giving onto the centre of Place de l'Europe. The concert hall also includes a “discovery zone” seating 120 and located, along with the rehearsal rooms and the technical control rooms, on the two base- ment floors.

the technical control rooms, on the two base- ment floors. 3 aspects de la Porte de

3 aspects de la Porte de l’Europe avec le pavillon de l’artiste Bert Theis et les essais lumière de Yann Kersalé 3 aspects of the Porte de l’Europe with the pavillon of the artist Bert Theis and the light project of Yann Kersalé

62

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

I

THE

EUROPEAN DISTRICT SOUTH

63

Livraisons, matériel et instruments sont acheminés à niveau avec la salle de concerts depuis la rue couverte qui relie l’avenue J. F. Kennedy et la rue du Fort Thüngen.

Le restaurant de la Philharmonie, qui donne sur la Place de l’Europe, a ouvert en 2006, une terrasse a été aménagée en 2007.

Les parkings publics de la Place de l'Europe

Les Parkings Place de l’Europe et Trois Glands ont une capa- cité de 1 300 places environ réparties sur 5 niveaux souter- rains pour le Parking Place de l’Europe et de 500 places environ sur 3 niveaux souterrains pour le Parking Trois Glands. Leur répartition en places données en location est de 80% et 20% en parking public. Les places du Parking Place de l’Europe sont mises à disposition lors des manifestations de la Philharmonie, complétées par la totalité des emplacements du Parking Trois Glands pour une meilleure gestion du flux automobile simultané.

L’arrêt de bus Place de l’Europe

Un arrêt de bus a été dessiné spécialement pour s’harmo- niser avec la Place de l’Europe (InCa, supervisé par le Taller de Arquitectura). Il est situé au pied des emmarchements de la place.

Le Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg

Ce projet fait partie de la réorganisation du fonctionnement des services des Institutions Européennes suite à l’exten- sion à 27 pays membres de l’Union Européenne.

Supplies, equipment and instruments can be delivered at the same floor level as the concert hall using the covered road linking Avenue J. F. Kennedy with Rue du Fort Thüngen.

The Philharmonie’s restaurant, opened in 2006, gives onto the Place de l’Europe and was enhanced in 2007 by a new terrace area.

The Place de l’Europe car parks

The Place de l’Europe and Trois Glands car parks offer a capacity of approximately 1 300 spaces, on five underground levels, in the case of the Parking Place de l’Europe and some 500 spaces on 3 underground levels at the Parking Trois Glands. Some 80% will be permanently let and 20% retained for public use. In order to better handle peak demand, the spaces in the Parking Place de l’Europe will be made avai- lable for events at the Philharmonie, supplemented by all those in the Parking Trois Glands.

The Place de l’Europe bus stop

A bus stop has been specially designed to fit in with the Place de l’Europe (InCa, supervised by Taller de Arquitectura). Located at pavement level at the foot of the steps, it faces onto the bus lane.

The New Kirchberg International Conference and Congress Center

This project is part of the reorganisation of the working of the European Institutions following the enlargement to 27 member states.

Le Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg comprend trois parties :

Phase 1A et Phase 1B : L'alignement rectiligne du Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg (bureau d’architecture Schemel & Wirtz en association avec le bureau d'architectes Jourdan & Müller PAS de Francfort) sur la Place de l'Europe, de quelque 300 m de long et 10 mètres de hauteur, dessine le nouveau soubassement de la Tour Alcide De Gasperi (Héichhaus) et constitue sa liaison avec la Place de l'Europe (phase 1A).

L’élément principal du projet est, dans la partie Ouest la grande salle plénière. D'une capacité totale de 1 100 places, le premier rang, suivant le protocole européen, comprend 100 sièges permettant d'accueillir les membres des délégations de chaque pays membre. Cette salle est complétée par 28 cabines de traduction dans les différentes langues de l'Union et un centre de presse qui peut accueillir jusqu’à 3 500 journalistes. Le restaurant du Centre ouvrira en terrasse sur le belvédère, la pointe de la Place de l’Europe. L’accès des ministres, la restauration VIP et les salles de cérémonie sont situés à l’ar- rière, sur la rue du Fort Thüngen, accessibles par une cour d’honneur (phase 1B).

Phase 2 : Situé sur la rue du Fort Thüngen, cette exten- sion du Centre de Conférences (bureau d'architecture Architecture & Environnement) en voie de construction à la place des actuelles annexes du Héichhaus démolies, comprend l’accès des ministres, une cour d’honneur, une salle de cérémonie, ainsi qu’une 2 e grande salle, en plus de la grande salle plénière, une salle de presse et un 2 e restau- rant. Les salles A à F de l’aile Nord-Est de l’actuel bâtiment seront réaménagées.

The New Kirchberg International Conference and Congress Center consists of three parts:

Phase 1A and Phase 1B: The 300-metre long and 10- metre high rectilinear alignment of the New Kirchberg International Conference and Congress Centre (designed by the Schemel & Wirtz architectural agency, in associa- tion with the Jourdan & Müller PAS agency of Frankfurt) on Place de l’Europe delineates the new base of the Tour Alcide De Gasperi (Héichhaus) and links it to Place de l’Europe (phase 1A).

The main element of the project is the large plenary chamber situated in the west wing. Of the chamber’s 1 100 seats, the 100 places of the first row are reserved for the delegation members of each member state, in keeping with EU protocol. Further features include 28 interpreters’ cabins for simul- taneous interpretation into the various official languages of the EU and a press centre which can accommodate up to 3 500 journalists. The Centre’s terrace restaurant will over- look the Belvédère at the southern tip of the Place de l’Europe. Access for ministers, a VIP restaurant and reception cham- bers are located at the back of the building, on Rue du Fort Thüngen, accessible via a courtyard for receiving distinguished visitors (phase 1B).

Phase 2: Located on the rue du Fort Thüngen, this extension of the Conferences Center (designed by the Architecture & Environnement agency) is being built on the site of the now demolished former annexes to the Héichhaus and will provide access for ministers and a courtyard for receiving distinguished guests. There will also be a banquet hall, a 2 nd large chamber in addition to the main plenary chamber, a press centre and a 2 nd restaurant. The rooms A to F of the North-East wing of the existing building will be refurbished.

wing of the existing building will be refurbished. Le Héichhaus historique est inclus dans le complexe
wing of the existing building will be refurbished. Le Héichhaus historique est inclus dans le complexe
wing of the existing building will be refurbished. Le Héichhaus historique est inclus dans le complexe

Le Héichhaus historique est inclus dans le complexe du Nouveau Centre de Conférences et de Congrès International Kirchberg The historical Héichhaus is part of the New Kirchberg International Conference and Congress Centre

Intérieur du NCCCIK (phase 1) et l’extension (phase 2) rue du Fort Thüngen (Schemel & Wirtz, architectes ; Architecture & Environnement, architectes) Interior views of the NICCCK (phase 1) and the extension (phase 2) rue du Fort Thüngen (Schemel & Wirtz, architects; Architecture & Environnement, architects)

64

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

I

THE

EUROPEAN DISTRICT SOUTH

65

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD I I THE EUROPEAN DISTRICT SOUTH 65 Les anciennes annexes du Héichhaus

Les anciennes annexes du Héichhaus et sa nouvelle façade (Van Santen, architectes) The ancient annexes of the Héichhaus and its new facade (Van Santen, architects)

Phase 3 : La nouvelle affectation de la Tour Alcide De Gasperi réhabilitée (Schemel & Wirtz, architectes), réaffirme le carac- tère symbolique du Héichhaus. Ses trois niveaux inférieurs sont évidés, réaménagés en hall d’accueil du Centre de Conférences. Les étages 5 à 10 de la Tour Alcide De Gasperi accueilleront les bureaux de chaque délégation des diffé- rents pays membres, les étages 13 à 22 sont destinés à accueillir des administrations gouvernementales luxem- bourgeoises.

Les travaux du Centre de Conférences seront prévision- nellement terminés en 2012.

La façade du Héichhaus

L’ancienne façade du Héichhaus a été remplacée cette année par une nouvelle enveloppe vitrée, de couleur neutre, en harmonie avec le revêtement de la grande galerie, qui constitue le soubassement du Héichhaus, sur la Place de l’Europe. Cette façade double-peau (van Santen & Associés, archi- tectes, commandités par l’Administration des bâtiments publics), a la particularité que les fenêtres intérieures des bureaux pourront être ouvertes sur le vide intermédiaire, garan- tissant l’aération naturelle des bureaux. Le vide logera des stores à lamelles orientables.

La structure de la nouvelle façade reprend les proportions de la trame de la façade d’origine.

L’hôtel de la Place de l’Europe

Cet équipement hôtelier haut de gamme de 161 chambres (Atelier d’architecture et de design Jim Clemes), est constitutif des équipements de la Place de l’Europe. Le contrat

Phase 3: The new use to which the refurbished Tour Alcide De Gasperi (Schemel & Wirtz architects) will be put reaf- firms the symbolic character of the Héichhaus. The lower three storeys will be gutted and refitted to become the recep- tion hall of the International Conference and Congress Centre. The 5 th – 10 th storeys of the Tour Alcide De Gasperi will house the offices of each member country’s delegation, whereas the floors 13 to 21 will be used by the Luxembourg Civil Service.

Work on the Conference centre is scheduled for comple- tion in 2012.

The Héichhaus facade

The previous facade was replaced this year by a new clad- ding consisting of neutral-coloured glass thus ensuring that the facade facing Place de l’Europe harmonises with the recladding of the grand gallery which constitutes the base of the Héichhaus. A unique feature of this double-skinned facade (designed by Van Santen & Associés, commissioned by the Administration des bâtiments publics) is that the interior windows of the offices can be opened onto the intermediary space. This ensures the natural ventilation of the offices. The space will house the moveable slats of the blinds.

The structure of the new facade replicates the proportions of the fabric of the original facade.

The Place de l’Europe Hotel

This top of the range 161-room hotel (Atelier d’architecture et de design Jim Clemes) forms an integral part of the Place de l’Europe amenities. The 50 year land-lease agreement

Les terrasses de l’Hôtel Melia Luxembourg, Place de l’Europe (Jim Clemes, architecte) The terrasses of the Hotel Melia Luxembourg, Place de l’Europe (Jim Clemes, architect)

de bail emphytéotique d’une durée de 50 ans, entre le Fonds et l’investisseur propriétaire de l’immeuble, a été signé en 2006. L’hôtel exploité par le groupe hôtelier espagnol Sol Melia a ouvert au printemps de l’année 2009.

Les abords de l’hôtel

Le paysagiste du Parc des Trois Glands a été chargé par le Fonds d’intégrer les abords de l’hôtel dans le concept végé- talisé du parc. Ils comprennent trois parties :

la terrasse orientée au Sud-Ouest et donnant sur le Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM)

l’entrée de l’hôtel qui comprend une dépose-minute voitures

les abords viaires de l’hôtel, entre la pointe de la Place de l’Europe et le début de la descente de la rue du Milliounewée avec une dépose-minute pour les bus de tourisme

Les abords ont été parachevés simultanément avec le Parc Trois Glands au printemps de cette année 2009.

L'aménagement de la Place de l'Europe

La Place de l'Europe est réservée à la circulation piétonne, à l'exception des accueils officiels lors des grandes mani- festations européennes et des grands événements culturels de la Philharmonie. L’accès pompiers et des voitures offi- cielles est assuré depuis le carrefour sur l’avenue J. F. Kennedy, à hauteur du Centre de Conférences et de Congrès International.

between the Fund and the building's owner was signed in 2006. The hotel, which is run by the Spanish hotel chain Sol Melia, opened in the spring of this year, 2009.

The grounds of the hotel

The landscape designer in charge of the Parc des Trois Glands has been given the task by the Fund of making the hotel’s grounds blend in with the green areas of the park. The grounds comprise three zones:

the terrace, facing southeast and looking onto the Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (MUDAM)

the hotel entry, which includes a dropping off point for cars

roading adjoining the hotel, between the Place de l’Europe and the beginning of the downhill section of the Millionewée, including a dropping off point for tourist buses

The hotel’s grounds were completed at the same time as the Parc Trois Glands in the spring of this year, 2009.

Development of the Place de l’Europe

Place de l'Europe is a pedestrian zone, except during offi- cial receptions on the occasion of major European events or when there are important cultural events at the Philharmonie concert hall. Access for the fire brigade and official cars is possible from the intersection on the Avenue J. F. Kennedy near the International Conference and Congress Centre.

66

Le “Bosquet Européen” est un ensemble de 80 platanes dont 27 arbres symbolisent chacun l’intégration des pays membres à l’Union Européenne, depuis sa création à la date d’aujourd’hui.

Le Fonds a étudié l’emplacement et la technique de mise en oeuvre de bornes rétractables, ceci en vue de la sécuri- sation de la place et de sa non accessibilité aux véhicules non autorisés.

La signalétique de la Place de l’Europe

Des bornes ont été installées aux points stratégiques de la place pour faciliter l’orientation des piétons (InCa, super- visé par le Taller de Arquitectura). Revêtues de granit sombre, en harmonie avec le dallage de la place, leur pan supérieur incliné supporte le plan qui indique tous les bâtiments et organismes environnants (dessin Fonds du Kirchberg).

La rampe Place de l’Europe - Parc des Trois Glands

La rampe qui rejoint le parvis du MUDAM fait partie du projet d’aménagement du Parc des Trois Glands. Celle-ci est consti- tuée de pavés en pierre naturelle engazonnés et est plantée d’arbres. La rampe a été achevée au printemps 2009 ensemble avec les abords de l’hôtel et le Parc des Trois Glands.

Le Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean (MUDAM)

Le Musée d’Art Moderne, conçu par l'auteur de la Pyramide du Louvre, l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei avec l’architecte luxembourgeois Georges Reuter, est situé sur l'emprise de l'ancien Fort Thüngen. Son enveloppe qui suit

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

The “European Grove”, is an arrangement of 80 plane trees,

27

of which symbolise, individually, the integration of the

27

member states of the European Union from the date of

its inception up until the present.

The Fund has examined possible locations for, and the tech- nique of installing, retractable bollards as a way of making the Place safer and preventing access by unauthorised vehicles.

Signposting at Place de l’Europe

Pillars have been installed at strategic locations on the square (InCa, supervised by the Taller de Arquitectura). Clad in dark granite to fit in with the paving of the square, these have an upper sloping panel with a plan of all the buildings and orga- nisations in the vicinity (designed by the Fund).

The Place de l’Europe - Parc des Trois Glands ramp

The ramp leading to the forecourt of the MUDAM forms part of the restructuring of the Parc des Trois Glands. The ramp comprises a natural-stone and lawn surface with trees planted along it. The ramp was completed in the spring of 2009, toge- ther with the grounds of the hotel and the Parc des Trois Glands.

The Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean (MUDAM)

The Musée d’Art Moderne, designed by Ieoh Ming Pei (who created the Pyramid of the Louvre) together with the Luxembourgish architect Georges Reuter, is situated on the site of the former Fort Thüngen. The museum’s outer façade,

of the former Fort Thüngen. The museum’s outer façade, Le coeur de la Place de l’Europe

Le coeur de la Place de l’Europe et la signalétique mise en place par le Fonds The heart of the Place de l’Europe and the signposting installed by the Fund

I

THE

EUROPEAN DISTRICT SOUTH

l’emprise du bastion sur laquelle s’élève le musée, est réalisée en pierre de Bourgogne Magny Doré, qui revêt également les parois intérieures. L’édifice est surmonté de verrières qui culminent en un clocheton central. Le bâtiment accueille sur 2 400 m2 les pièces de la collection permanente d'art contem- porain dans les trois atriums du rez-de-chaussée et les six salles d’exposition réparties sur les 2 étages du musée qui comprend également un restaurant, une boutique et un audi- torium, ainsi que les bureaux de la Fondation Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean.

Le Parc des Trois Glands

Le réaménagement du Parc des Trois Glands a été achevé au printemps 2009. La vue sur la vieille ville de Luxembourg est exceptionnelle depuis son esplanade, en surplomb des fortifications.

Partant du Parc des Trois Glands, les touristes ont accès aux 4 km du Circuit Vauban.

AUTRES RÉALISATIONS, ÉTUDES ET PROJETS

La Centrale de production de froid

La Centrale de production de froid (bureau d’architecture Paul Müller) d'une capacité totale de 8,0 MW, alimentée en énergie par la Centrale de cogénération force-chaleur, appro- visionne depuis 2006 en frigories, tous les bâtiments de la Place de l'Europe et la Tour B, côté Nord de l'avenue J. F. Kennedy, ceci pour éviter les tours de refroidissement disgra- cieuses en toiture sur les différents bâtiments. Elle se situe dans le dénivelé au Sud de la rue du Fort Thüngen, à l’Est de l’Hémicycle, à proximité des bâtiments à fournir ; le maître d’ouvrage est la société LuxEnergie.

L’étude urbanistique du front Sud de l’avenue J. F. Kennedy

Suite à l’abandon du projet pour la Commission Européenne, le terrain situé au Sud de l’avenue J. F. Kennedy, à l’Est du Centre de Conférences et de Congrès International est actuel- lement sans affectation, classé “zone à destination d’équi- pements d’intérêt national”.

67

which follows the line of the bastion beneath, is clad in Magny dorée stone from Burgundy and the same stone is used for internal walls. Above the stonework are glass panels culmi- nating in a small central tower. On an area of 2 400 m2, the building houses the permanent collection of contemporary art in three ground-floor atria and six exhibition halls spread over the two floors of the museum, which also features a restaurant, a shop and an auditorium, as well as the offices of the Fondation Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean.

The Parc des Trois Glands

The re-development of the Parc des Trois Glands was completed in the spring of 2009. From its esplanade there is a stunning view down onto the fortifications and across to the old town.

With the park as their starting point, tourists now have access to the 4 km Vauban Walk.

OTHER ACHIEVEMENTS, STUDIES AND PROJECTS

The Cooling Plant

The cooling plant (designed by the architects firm Paul Müller), which has a total capacity of 8.0 MW and is supplied with power from the cogeneration power and heating plant, has been supplying air conditioning to all the buildings on the Place de l’Europe and to the B Tower on the north side of Avenue J.F. Kennedy as of 2006. This avoids the need for unsightly cooling towers on the roofs of the various buil- dings. It is sited in the natural depression to the south of the Rue du Fort Thüngen, to the east of the Hémicycle and close to the buildings it serves. The contracting authority is the company LuxEnergie.

Town-planning studies of the south frontage of Avenue J. F. Kennedy

Following the cancellation of the European Commission project, the plot to the South of the Avenue J. F. Kennedy and East of the International Conference and Congress Centre is currently not yet earmarked, and has been classed as “zoned for buildings of national interest”.

68

En vue de l’équilibrage en logements dans le Quartier Européen, le Fonds du Kirchberg envisage, dans le prolongement de ce terrain, la construction de structures mixtes bureaux-loge- ments en front Sud de l’avenue J. F. Kennedy jusqu’au carre- four de Weimershof. La pré-étude réalisée par l’architecte Christian Bauer, missionné par le Fonds, pour le site dit “rue des Coquelicots” et celle réalisée par l’architecte Alain Linster (m3 architectes) pour le site dit “front Sud de l’avenue J. F. Kennedy”, soulignent leur excellence en vis-à-vis du Quartier Européen Nord et du Quartier du Parc Central, côté Nord de l’avenue J. F. Kennedy.

S’agissant nonobstant d’un site sensible, car jouxtant, en limite de propriété du Fonds, le quartier de Weimershof à la typologie pavillonnaire et vu la difficulté du terrain qui accuse une pente importante, le Fonds a préparé le dossier de concours pour des architectes et des urbanistes qu’il orga- nisera en 2010.

Intégration dans le PAG de la Ville de Luxembourg

Le dossier de la mise en conformité avec la loi du “19 juillet 2004 concernant l’aménagement communal et le dévelop- pement urbain” et suivant le nouveau “Règlement grand-ducal sur les bâtisses du 25 octobre 2004” de la zone à destina- tion particulière “édifices et installations d’intérêt national avec leurs infrastructures nécessaires” en “terrains réservés zone mixte du Plateau de Kirchberg” Luxembourg pour le site du Plateau de Kirchberg “Quartier européen/Weimershof” a été accepté par la Ville de Luxembourg.

LE QUARTIER EUROPÉEN SUD

I

In order to create a balance of housing in the European District, the Kirchberg Fund envisages the construction of mixed- use (residential and office) buildings on the south side of Avenue J. F. Kennedy between the aforementioned plot and the Weimershof intersection. The initial study of the site known as “rue des Coquelicots”, commissioned by the Fund and carried out by the architect Christian Bauer, together with that undertaken by the architect Alain Linster (m3 architectes) for the “southern frontage of Avenue J. F. Kennedy” site under- line the great quality of these sites, facing as they do onto the European District North and the Central Park District on the northern side of Avenue J. F. Kennedy.

This is, notwithstanding, a difficult site as it adjoins the Weimershof District, with its typically suburban bungalow- style buildings, on the periphery of the Fund’s land. In addi- tion, the steep slope presents challenges and the Fund drew up this year, 2009, the open competition for architects and town planners that it intends to launch in 2010.

An integral part of the Ville de Luxembourg’s general land-use plan

The City of Luxembourg has accepted the documentation showing that the special-purpose zone "buildings and instal- lations of national interest and such infrastructure as they require" as "reserved plots for the mixed zone of the Kirchberg Plateau" Luxembourg, adopted for the site of the "European District/Weimershof” part of the Plateau, is in conformity with the act of 19 July 2004 on town planning and urban development and with the new grand ducal building regu- lation of 25 October 2004.

I

THE

EUROPEAN DISTRICT SOUTH

Pose de câbles et mise en place de transformateurs pour l’alimentation en 110 KV du Plateau de Kirchberg

Le Fonds, la Ville de Luxembourg et la compagnie Enovos ont établi de concert le planning des travaux ci-après :

2009-2010 : Circuit de la Foire et partie Sud de l’avenue J. F. Kennedy

2009-2011 : Parc Central

2010 : bd. K. Adenauer

2010-2011 : rue des Labours, bd. P. Frieden

2012-2013 : partie Sud de l’avenue J. F. Kennedy

69

Cable laying and the installation of transformers to give the Kirchberg Plateau a 110 KV power supply

The Fund, the Ville de Luxembourg and the company Enovos have jointly drawn up the following schedule for the works:

2009-2010: Circuit de la Foire and the southern side of Avenue J. F. Kennedy

2009-2011: Parc Central

2010: Bd. K. Adenauer

2010-2011: Rue des Labours, Bd. P. Frieden

2012-2013: the southern side of Avenue J. F. Kennedy

Frieden 2012-2013: the southern side of Avenue J. F. Kennedy L’entrée de l’Hôtel Melia Luxembourg, le

L’entrée de l’Hôtel Melia Luxembourg, le MUDAM et le Parc des Trois Glands rénové (Michel Desvigne, paysagiste) The entry piazza of the Hotel Melia Luxembourg, the MUDAM and the Parc des Trois Glands (Michel Desvigne, landscape architect)

LE QUARTIER EUROPÉEN NORD

I

LE QUARTIER EUROPÉEN NORD THE EUROPEAN DISTRICT NORTH
LE QUARTIER EUROPÉEN NORD
THE EUROPEAN DISTRICT NORTH

I THE EUROPEAN DISTRICT NORTH

71

LE QUARTIER EUROPÉEN NORD THE EUROPEAN DISTRICT NORTH
LE QUARTIER EUROPÉEN NORD
THE EUROPEAN DISTRICT NORTH

La fixation définitive au sommet d'Edimbourg en 1992 des lieux d'implantation des Institutions Européennes à Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg, a permis au Fonds d’orienter l’agrandissement des Institutions Européennes basées à Luxembourg suivant les règles d’urbanisme mises en œuvre à partir des années 1990. Il s’agit du regroupement de chacune d’entre elles sur des sites uniques et leur constitution en îlots urbains dans le Quartier Européen Nord qui est classé zone d’aménagement particulière “édifices et installations d’intérêt national avec leurs infrastructures nécessaires”.

En 2008, deux Institutions, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et la Cour de Justice des Communautés Européennes (CURIA), ont inauguré respectivement leur 3 e et leur 4 e extension. Elles travaillent actuellement, en collaboration avec le Fonds sur les plans d’implantation de leurs futures extensions et mettent aux normes les bâtiments des années 1970 et 1980.

Pour sa part, le Fonds travaille depuis 2005 à l’har- monisation du plan d’urbanisme du quartier Européen Nord et de la croissance des Institutions, sur la régulation de la circulation automobile, la desserte du Kirchberg par le tramway et l’apport potentiel de commerces et de logements. Deux missions d’urbanisme concernent pour l’une le réaménagement de la Porte de l’Europe et pour l’autre l’implantation et la volumétrie en vue de la

The agreement at the Edinburgh summit of 1992 on the definitive sites of the European institutions in Brussels, Strasbourg and Luxembourg made it possible for the Fund to guide and manage enlar- gements of the European institutions based in Luxembourg in accordance with the town planning principles implemented since the 1990s, specifi- cally the regrouping of the institutions - each on a single site within the European District North, the latter being given the particular zoning “buildings and installations of national significance, together with the necessary infrastructure”.

In 2008, two institutions, the European Investment Bank (EIB) and the Court of Justice of the European Communities (CURIA), inaugurated their 3 rd and 4 th extensions, respectively. Both institutions are currently working with the Fund to plan their 4 th and 5 th extensions while upgrading their 1970s and 1980s buildings to meet modern standards.

The Fund has been working since 2005 on harmo- nising the planning approach of the European District North and the growth of the institutions, on traffic management and on access to the Kirchberg by tramway, together with the benefits that can accrue from commercial premises and housing. Two town-planning initiatives involve respectively the restructuring of the Porte de l’Europe and site-deve- lopment and volumetric studies for the construc- tion of the Jean Monnet Building 2 (JMO 2,

72

LE QUARTIER EUROPÉEN NORD

I

I

THE

EUROPEAN DISTRICT NORTH

73

construction du Bâtiment Jean Monnet 2 (JMO 2, 120 000 m2 plus une réserve de terrain de 30 000 m2) en remplacement du Bâtiment Jean Monnet 1 (JMO 1) dans un nouveau plan d’urbanisme du secteur rue Erasme-boulevard K. Adenauer-rue Alcide De Gasperi avec notamment la création d’une place et la construction de deux nouveaux immeubles, dont celui du Fonds de Compensation pour lequel le concours d’architecture a eu lieu en 2009. Vu leur importance pour l’urbanisme futur du Kirchberg, ces deux missions d’urbanisme sont décrites dans le chapitre “Les grands chantiers et missions d’ur- banisme en cours et futurs” ; l’état d’avancement des études et des travaux des différents bâtiments l’est dans le présent chapitre.

LES BATIMENTS DU QUARTIER EUROPEEN NORD ET LEURS EXTENSIONS

La Cour de Justice des Communautés Européennes (CURIA)

Depuis son installation au Kirchberg en 1974, la Cour de Justice des Communautés Européennes a connu trois agrandisse- ments successifs. Le “Palais” construit à l’époque, est l’oeuvre des architectes Jean-Paul Conzemius et Michel Jamagne ; les 2 e et 3 e extensions ont été réalisées par le bureau d’ar- chitecture Paczowsky et Fritsch. La 4 e extension, est l’œuvre de l'architecte français Dominique Perrault associé aux archi- tectes luxembourgeois Paczowsky & Fritsch et m3 architectes. Sa surface utile est d'environ 100 000 m2 ; un nouveau parking de 700 places est logé sous la dalle du parvis. Le premier

120 000 m2 in addition to a reserved plot measu- ring 30 000 m2) as a replacement for the Jean Monnet Building 1 (JMO 1) as part of a new planning approach to the sector of the European District North delimited by Rue Erasme, Boulevard K. Adenauer and Rue Alcide De Gasperi with in particular the creation of a square and the construction of two new small buil- dings, including the one for the Caisse de Compensation, for which an architectural compe- tition was held this year, 2009. Given their signi- ficance for the future urban development of the Kirchberg, these two projects are described in the chapter “Major works and urban-development projects - upcoming and underway”, while progress on these studies and works on the various buildings is described in the present chapter.

THE BUILDINGS IN THE EUROPEAN DISTRICT NORTH AND THEIR EXTENSIONS

The European Court of Justice (CURIA)

Since moving to the Kirchberg in 1974, the European Court of Justice has seen three