Vous êtes sur la page 1sur 61
DÉDICACEDÉDICACESDÉDICACEDÉDICACESSS
DÉDICACEDÉDICACESDÉDICACEDÉDICACESSS

A la

mémoire

de

mes

grands-mères, MBATA

Salomé et

KOUDJI

NGARDEM.

Qu’elles trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude.

A la

mémoire

de mon

grand-père,

DINGAMADJIDINGAMADJIDINGAMADJIDINGAMADJI MichaëlMichaëlMichaëlMichaël

Alphonse

NGARBIM

KOLÉ, et

mon

cousin,

GUERDET Henry. Qu’ils reçoivent ici ma parfaite reconnaissance.

DOUMDÉDOUMDÉDOUMDÉDOUMDÉ NGARBIMNGARBIMNGARBIMNGARBIM AdolpheAdolpheAdolpheAdolphe

REMERCIEMENTSREMERCIEMENTSREMERCIEMENTSREMERCIEMENTS
REMERCIEMENTSREMERCIEMENTSREMERCIEMENTSREMERCIEMENTS

L’aboutissement de ce travail n’a été possible que grâce à l’appui multiforme de plusieurs personnes. C’est ainsi que nous tenons à remercier tous ceux qui y ont contribué, directement ou indirectement.

Au rang de toutes les personnes qui nous ont entouré de leur bienveillance, qu’il nous soit permis de rendre un hommage particulier à notre encadreur M. MOULOUM Judicaël, qui, non seulement, nous a fait l’honneur de diriger ce mémoire, mais n’a ménagé aucun effort pour nous joindre, nous transmettre les documents nécessaire à son élaboration, nous orienter et nous corriger, en dépit de son emploi du temps particulièrement chargé.

Nous remercions Dr KELEYPETTE DONO, Directeur Général de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie » de N’Djamena et, à travers lui, tout le personnel de l’institut pour le travail qu'ils abattent au quotidien afin que les étudiants de la Francophonie travaillent dans la sérénité.

Nous remercions également la Secrétaire de TEARFOUND, Mme YOKOGUEM Honorine DEOUNON pour son écoute, sa disponibilité et ses conseils pour tous nos travaux.

Qu’il

en

soit

de

même

pour

le

Directeur

de

T.I.C

de

SOS

village

d’enfant,

ROASSOUM NGARBIM Cyrille pour son soutien multiforme et ses encouragements.

Nous ne saurions oublier nos parents pour leurs incessants encouragements. Leur optimisme et leur foi en toutes circonstances avaient été pour nous une source supplémentaire de motivation dans les moments de découragement.

A tous nos camarades de promotion, pour les encouragements, le climat de franche camaraderie et la saine émulation durant nos années d'études.

A tous ceux que nous ne pouvons nommer ici individuellement, et qui ont tous œuvré à faciliter ce travail et nous ont accompagné tout le long de nos études. Que tous daignent trouver ici l'expression de notre totale et infinie gratitude.

LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES ABREVIATIONSABREVIATIONSABREVIATIONSABREVIATIONS
LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES ABREVIATIONSABREVIATIONSABREVIATIONSABREVIATIONS

A: Affaiblissement

 

HP: Haut Parleur

ADSL: Asymetric Digital Subscriber Line

HUB: Home Unit Broadcast

ATA : Adaptateur de Téléphone Analogique

 

Hz: Hertz

IAX: Inter Asterisk eXchange

ATM: Asynchronous Transfert Mode

IDU: In Door Unit

C/N: Signal sur Bruit

 

IETF: Internet Engineering Task Force

CD

: Compac Disk

IFL: Inter Facility Link

CODEC: Codeur/Décodeur

 
 

INTERNET: Interconnexion Network

CTI: Centre de Transite International

IP: Internet Protocol

d: distance

 
 

ISDN: Integrate Service Digital Network

DAMA:

Access

Demand

Assigned

Multiple

ISPF: Institut Supérieur Polytechnique la

 

«

Francophonie »

dB:

decibel

 
 

Kbit/s: Kilobit/seconde

DHCP: Dynamic Host Configuration Protocol

KHz: Kilohertz

LAN: Local Area Network

EoIP: Everything over IP

 
 

LEO: Low Earth Orbit

FAI : Fournisseur d’Accès à l’Internet

L

NB: Low Noise Broadcast

FDMA: Frequency Division Multiple Access

Mbit/s: Megabit/seconde

GEO: Geostationary Earth Orbit

 

MC: Multipoint Controller

GPS: General Position System

MDP4: Modulation à Déplacement de Phase, à 4 états

GSM: Global System for Mobile communication

MEO: Medium Earth Orbit

MF: Modulation de Fréquence

MGCP: Media Gateway Control Protocol

MODEM: Modulateur/Démodulateur

MOS: Mean Operational Score

MP: Modulation de Phase

MP: Multipoint Processor

MULTIPLEX: Multiplexeur

NOC: Network Operating Center

ODU: Out Door Unit

OMT: Orthomode Transducer

PABX: Private Automatic Branch eXchange

PBX: Private Branche eXchange

PC: Personnel Computer

PCI: Peripheral Component Interconnect

PCM: Pulse Code Modulation

PIRE: Puissance Isotrope Rayonnée Equivalent

PSTN: Public Switched Telephone Network

ToIP: Telephony over Internet Protocol

UDP: User Data gram Protocol

UIT : Union Internationale de Télécommunications

QPSK: Quadrature Phase Shift Keying

RFC: Request For Comments

RNIS: Réseau Numérique à Intégration de Service

RTC : Réseau Téléphonique Commuté

RTCP: Real time Transport Control Protocol

RTP: Real time Transport Protocol

SCPC: Single Channel Per Carrier

SDP: Session Description Protocol

SFS: Service Fixe par Satellite

SIP: Session Initiation Protocol

SNR: Signal to Noise Ratio

SRS: Service Radio PAR Satellite

TCP/IP: Transmission Control Protocol/ Internet Protocol

TCP/IPv4: TCP/IP version 4

TDMA: Time Division Multiple Access

TIC: Technologies de l’Information et de la Communication

UMTS: Universal Mobile Telecommunications System

URI: Uniform Resource Identifier

VAD : Détection de l’Activité de la Voix

VDC: Virtual Design and Construction

VoIP: Voice over Internet Protocol

VSAT: Very Small Aperture Terminal

Wi-Fi: Wireless Fidelity

λ: Longueur d’onde

LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES FIGURESFIGURESFIGURESFIGURES
LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES FIGURESFIGURESFIGURESFIGURES

Figure1 : Un des bâtiments abritant les salles de cours ……………………………….4

Figure 2 : Bloc administratif en projet de construction ……………………………….4

Figure 1. I : Numérisation du signal ………………………………………………… 8

Figure 2.I : Représentation du codec PCM (Pulse Code Modulation)………………

9

Figure 3.I : Pile de protocole SIP…………………………………………………….13

Figure 4.I : La norme H.323 regroupant les éléments de réseaux…………………

14

Figure 5.I : Communication de PC à PC……………………………………… ……17

Figure 6.I : Communication de PC à Téléphone……… …………………………

18

Figure 7.I : Communication de téléphone à téléphone………………………… …

19

Figure 8.I : Architecture de la voix sur IP……………………………………………19

Figure 1.II : Le satellite de communication………………………………………… 21

Figure 2.II : Les orbites satellitaires………………………………………………….22

Figure 3.II : Différents types de couverture ………………………………………….22

Figure 4.II : La station VSAT ……………………………………………………… 27

29

Figure 6.II : Transmission de données au travers d’un réseau VSAT ……………….33

Figure 7.II : Bilan de liaison terre-satellite .………………………………………

35

Figure 5.II: Diagramme général de l’installation de VSAT …… ………………

Figure 8.II : Fonctionnalité de VSAT……………………………………………… 37

Figure 1.III : L’écran à l’installation de trixbox …………………………………… 41

Figure 2.III : Configuration trixbox ………………………………………………

42

Figure 3.III : L’écran après la configuration ………………… ……………………43

Figure 4.III : Installation des modules de trixbox …………………………………

44

Figure 5.III : X-lite ………………………………………………………………… 46

Figure 6.III : Architecture de VoIP via VSAT à l’ISPF …………………………

47

LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES TABLEAUXTABLEAUXTABLEAUXTABLEAUX
LISTELISTELISTELISTE DESDESDESDES TABLEAUXTABLEAUXTABLEAUXTABLEAUX

Tableau1.I : La Compression /Décompression ……………………………………

10

Tableau1.III : Les bandes de fréquences …………………………………………….24

Tableau 1.IV : Coût de projet ……… ……………………………………………

49

SOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRE
SOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRE

Dédicaces

I

Remerciements

II

Liste des abreviations

III

Liste des figures

V

Liste des tableaux

VI

Sommaire

VII

Bibliographie

X

Introduction Generale

1

I.

Présentation de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »

3

I.

Missions

3

CHAPITRE I : GÉNÉRALITÉS SUR LA TÉLÉPHONIE IP

5

I. Concept de voix sur IP

5

I. 1 Définitions

5

I.1.1 Migration de la téléphonie RTC à la téléphonie IP

5

I.1.2 Avantages et inconvénients de la téléphonie sur IP

6

I.1.2.1 Avantages

6

I.1.2.2 Inconvénients

7

I. Principe de fonctionnement et protocoles

7

II.1. Principe de fonctionnement

7

II.1.1 Traitement de la voix

7

II .1.2

Numérisation du signal analogique

7

II.1.3

Compression et décompression

9

II.2 Protocoles

10

I.

Les matériels et les exemples de la téléphonie sur IP

16

III.1 Les matériels

16

III.2

Les exemples

17

III.2.1 Communication de PC à PC

17

III.2.2 Communication de PC à téléphone ou de téléphone à PC

18

III.2.3 Communication de téléphone à téléphone

18

I.

Architecture de la téléphonie sur IP

19

CHAPITRE II : ACCÈS A L’INTERNET PAR SATELLITE

20

I.

Étude de la technologie VSAT

20

I.1 Généralité sur les satellites de communications

20

I.1.1

Transmission

23

I. 2

Gestion de la bande passante

23

 

I.3 Facteurs des contraintes de la liaison par satellite

25

I.

Présentation de la technologie VSAT

26

 

II.1 Mode de constitution et de fonctionnement d’un réseau VSAT

26

 

II.1.1

Composants de VSAT

27

II.1.2

II.1.3

II.1.4

II.1.5

Diagramme général pour l’installation VSAT

28

Étude de site

30

Assemblage de l’ODU et installation

30

Configuration de l’IDU

31

 

II.1.6 Pointage de l’antenne

31

 

II.1.7

II.1.8

II.1.8.2

II.1.8.3

Le fonctionnement du réseau

32

Bilan de liaison

33

Bilan de liaison pour la voie descendante

34

Bilan de liaison global

34

 

II.2 Techniques d’accès aux canaux

36

II.3

Mode de transmission

36

II.3.1 Applications de VSAT

37

CHAPITRE III : MISE EN PLACE DE LA TELEPHONIE IP

38

I. Procédures

 

38

 

I.1 Organisation

38

I.1.1 Étude stratégique

38

 

I.1.2

L’analyse de l’existant

39

I. Plan de

Numérotation

40

 

II.1

La Numérotation

40

II.2

Présentation de trixbox

40

II.2.1 Installation de trixbox

41

II.2.1.1 Pré-requis à l’installation

41

I. Configuration de trixbox

42

 

III.1

Installation de modules de trixbox

43

II. Configuration des postes clients

44

IV.1 Configuration des ordinateurs

44

IV.2 Configuration de soft Phones

45

 

IV.3

Configuration de X-Lite

45

III.

Architecture de réseau VoIP via VSAT à l’ISPF et son positionnement

46

CHAPITRE IV : EVALUATION DU COÛT DE PROJET

48

Conclusion Generale

50

Recommandations

51

I. Aux administrateurs de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »

51

II. Aux enseignants et étudiants de l’institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »

51

III. Au Gouvernement

51

BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIE
BIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIEBIBLIOGRAPHIE

1. www.ispftchad.org

2. Module transmission sur RTC Auteur : Jean-Paul Andretzko

3. Voir cours réseaux informatiques

4. Le livre de « Réseaux et Télécoms » de Claude Servin, édition Dunod, Paris, 2003

5. "Satellite artificiel." Microsoft® Encarta® 2009

6. Cours Système de Télécommunication Année 2012-2013 /ISPF

7. http://home.hiwaay.net

8. Http://www.trixbox.org/downloads

9. http://www.voip-info.org

10. http :// www.xlite.com/index.php?menu=download

11. http://vsat.centerblog.net

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION
INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION GENERALEGENERALEGENERALEGENERALE
INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION GENERALEGENERALEGENERALEGENERALE

Dans les entreprises, les réseaux de télécommunications sont considérés comme l’épine dorsale informationnelle à cause de l’extension économique. Après l’avènement du réseau IP à haut débit, les nouvelles technologies de communication sont dorénavant disponibles de nos jours. L’une des plus prisées est la « voix sur IP ». La voix sur IP, ou « VoIP » pour Voice over IP, est une technique qui permet de communiquer par la voix (ou via des flux multimédia: audio et/ou Vidéo) sur des réseaux compatibles IP, qu'il s'agisse de réseaux privés ou d'Internet, filaire (câble/ADSL/optique) ou non (satellite, Wifi, GSM, UMTS) . Cette technologie est notamment utilisée pour prendre en charge le service de téléphonie sur IP (« ToIP » pour Telephony over Internet Protocol). Cette technologie utilise les standards définis par l'IETF (Internet Engineering Task Force) qui s'occupe de l'évolution et du bon fonctionnement de l'architecture d'Internet) et l'UIT (Union Internationale des Télécommunications) responsable des normes de communications secteur Télécoms pour les transmissions multimédias sur tout le réseau utilisant le protocole IP.

De nos jours, la technologie Voix sur IP a donné naissance à une multitude d’applications de téléphonie sur IP et ses différentes manières de communications. Elle peut être de PC (Personnel Computer) à poste téléphonique, entre les PC et entre les postes téléphoniques ou Fax. En utilisant cette nouvelle technologie, les flux téléphoniques sont numérisés et véhiculés via les réseaux dédiés avec des coûts optimums possibles.

Depuis sa création en 2000, l’ISPF n’est doté d’aucune structure d’accès à l’Internet ni d’une téléphonie adéquate, causant d’énormes difficultés aux activités du personnel administratif. Les étudiants, quant à eux, sont obligés d’aller en dehors de l’Institut à la quête de la connexion Internet pour leurs travaux de recherche. De même, les enseignants éprouvent de sérieuses difficultés à se connecter au monde extérieur en vue de la préparation de leurs cours. Dans un tel contexte, la mise en place d’un système voix sur IP est plus que nécessaire en ce sens qu’elle facilitera la communication entre les différentes entités administratives. De manière concrète, elle permettra de véhiculer la voix et les données sur un réseau IP via un support de transmission par satellite.

un réseau IP via un support de transmission par satellite. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
un réseau IP via un support de transmission par satellite. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Notre étude

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Notre étude a pour objectif
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Notre étude a pour objectif

Notre étude a pour objectif global de contribuer à la mise en place de la téléphonie IP au sein de l’ISPF.

Les objectifs spécifiques sont entre autres :

- de trouver et étudier des solutions à moindre coût pour intégrer les services téléphoniques classiques (boite vocale, fax.) avec les services et applications informatiques existantes (services Internet, Intranet et Extranet) ;

- de créer les opportunités en vue de la diversification des moyens de communication et d’information au sein de l’ISPF ;

- de mettre en évidence les procédés adéquats en vue de l'installation et de la configuration des équipements de Téléphonie sur IP et de la station VSAT.

L’importance de cette technologie, et surtout le bel avenir auquel elle est promise, doit résolument inciter l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie » (ISPF) à s’y engager, non seulement pour des raisons économiques, mais aussi pour la souplesse d’utilisation qui la caractérise.

Ainsi, pour jeter les bases de ce chantier, nous avons choisi comme thème de notre mémoire en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Travaux en Télécommunications, « [l’] Étude de mise en place de la téléphonie IP via VSAT à l’Institut Supérieur Polytechnique la Francophonie de N’Djamena ».

Pour réaliser ce projet, nous adoptons le plan de travail ci-après :

Un premier chapitre traitera des Généralités sur la téléphonie IP. Le deuxième présentera les méthodes d’Accès à l’internet par satellite. Le troisième chapitre sera consacré au processus de Mise en place de la téléphonie IP. Enfin, l’Évaluation du coût de projet clôturera notre analyse. Mais avant tout, une présentation succincte de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie » s’avère nécessaire dans le premier chapitre.

» s’avère nécessaire dans le premier chapitre. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
» s’avère nécessaire dans le premier chapitre. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation de l’Institut Supérieur
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation de l’Institut Supérieur

I. Présentation de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »

L’Institut Supérieur Polytechnique "La Francophonie" 1 , en abrégé « ISPF », est créé en l’an 2000 et autorisé provisoirement par Arrêté N˚ 126/MES/DG/DESB/2000 du Ministère de l’Enseignement Supérieur de l’État Tchadien. L’autorisation définitive a été obtenue le 08 avril 2002 suivant le Décret N˚ 0968/PR/MES/DESB/SES/2002. L’ISPF est un établissement Privé Polytechnique d’Enseignement Supérieur et Professionnel dont le siège se trouve à N’djamena la capitale de la République du Tchad.

Les études à l’Institut Supérieur Polytechnique « la Francophonie » sont sanctionnées par des diplômes allant du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) au Master. La formation à l’institut est donnée sous forme d’enseignements théoriques et d’activités pratiques pour la plupart et varient selon la filière choisie. Les enseignements sont assurés par des universitaires de haut niveau venant de différentes universités de la place et de la sous- région. Les personnalités issues du monde professionnel constituent un précieux appui à la formation qui se veut à la fois professionnelle et académique.

L’Institut développe ses relations de coopération avec les institutions d’enseignement supérieur tant publiques que privées du continent africain d’abord (Algérie, Burkina, Côte D’Ivoire, Sénégal etc.), puis du reste du monde (Inde, France, Chine).

I. Missions

L'Institut Supérieur Polytechnique "La Francophonie" a une entend :

vocation africaine

assurer la formation initiale des cadres supérieurs en adéquation avec l’emploi. La formation est axée sur l’émergence du continent africain en parfaite harmonie avec les objectifs de la politique définie par le gouvernement du Tchad ;

conduire un enseignement pluridisciplinaire de haut niveau débouchant, grâce à des filières de formation adaptées au marché de l’emploi, à des carrières, métiers, professions, grades, titres et diplômes pour le développement de la société nationale et africaine ;

1 www.ispftchad.org

la société nationale et africaine ; 1 www.ispftchad.org DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
la société nationale et africaine ; 1 www.ispftchad.org DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ développer

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ développer des actions qui
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ développer des actions qui

développer des actions qui concourent à la paix, à la stabilité, à la cohésion sociale, au renforcement de la démocratie et aux progrès des recherches scientifiques au Tchad, dans la sous-région et à travers toute l’Afrique.

Ci-dessous les figures d’un des bâtiments abritant les salles de cours et le bloc administratif en projet de construction.

de cours et le bloc administratif en projet de construction. Figure 1 : un des bâtiments

Figure

1

:

un

des

bâtiments

abritant

les

salles

de

cours.

Figure 1 : un des bâtiments abritant les salles de cours. Figure 2 : bloc administratif

Figure 2 : bloc administratif en projet de construction

Figure 2 : bloc administratif en projet de construction DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
Figure 2 : bloc administratif en projet de construction DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE I

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE I : GÉNÉRALITÉS SUR
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE I : GÉNÉRALITÉS SUR

CHAPITRE I : GÉNÉRALITÉS SUR LA TÉLÉPHONIE IP

I. Concept de voix sur IP

I. 1 Définitions

Le terme générique Vo IP veut dire Voice over Internet Protocol. Il est généralement utilisé dans son sens large pour indiquer l’ensemble des solutions permettant de transporter la voix en mode paquet au format TCP/UDP sur un réseau IP. Nous avons entre autres, « la voix sur Internet » (qui transporte la voix via Internet), « la voix sur IP » (qui transporte la voix sur un réseau intranet ou extranet), « la téléphonie sur IP » (outre la parole, y ajoute les fonctions téléphoniques telles que la signalisation, fax et le multi appel) sur un réseau IP privé, « la téléphonie sur Internet » (qui offre les services téléphoniques fondamentaux via Internet).

I.1.1 Migration de la téléphonie RTC à la téléphonie IP

Sur les premiers réseaux, la commutation se faisait à la main par des opérateurs travaillant sur des pupitres dans les centrales téléphoniques. Lorsque les réseaux téléphoniques se sont étendus, la commutation manuelle s’est révélée trop lente et trop coûteuse en main-d’œuvre. Ces considérations économiques ont alors amené les ingénieurs à concevoir des systèmes électromécaniques et électroniques, capables d’effectuer une commutation automatique au sein des centrales téléphoniques (RTC : Réseaux Téléphoniques Communautés 2 ). D’abord électromécaniques, les centraux automatiques ont été progressivement remplacés, à partir des années 1970, par des dispositifs électroniques, moins coûteux et plus rentables.

Une centrale électronique peut être considérée comme un véritable système informatique 3 . Les numéros composés sont traduits automatiquement, les appels étant transmis à des vitesses de l’ordre du millionième de seconde. À partir du central, la voix de l’abonné est convertie en signaux numériques, forme sous laquelle elle est transmise au réseau. Le réseau numérique est très performant. La commutation et l’acheminement sont rapides, le chemin le plus court est déterminé automatiquement pour chaque appel, la maintenance des équipements est aisée et les pannes sont très rares.

2 Module transmission sur RTC Auteur : Jean-Paul Andretzko

3 Voir cours réseaux informatiques

: Jean-Paul Andretzko 3 Voir cours réseaux informatiques DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
: Jean-Paul Andretzko 3 Voir cours réseaux informatiques DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par ailleurs,

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par ailleurs, les premières connexions
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par ailleurs, les premières connexions

Par ailleurs, les premières connexions téléphoniques au travers du réseau Internet voient le jour au début des années 2000. Sur ces réseaux téléphoniques dits réseaux IP (Internet Protocol, réseaux utilisant le protocole Internet ; on parle également de téléphonie IP ou VoIP pour Voice over IP), la voix est numérisée, compressée, puis découpée en paquets qui transitent sur Internet avant d’atteindre le poste fixe ou le mobile du destinataire.

I.1.2 Avantages et inconvénients de la téléphonie sur IP Dans cette partie, nous allons voir pourquoi la téléphonie sur IP est devenue importante pour les entreprises et sous-entendue pour l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie ».

I.1.2.1 Avantages

- La réduction des coûts d’appels

La commutation via IP, la facturation n’est en terme de téléphonie que la transmission sur les téléphonies classiques. Ainsi, si on appelle dans un autre bureau ou dans une autre institution située à l’autre bout du monde, il ne vous en coûtera que le prix d’une transmission locale. Pour des appels téléphoniques à grande distance, ces solutions s’avèrent donc beaucoup plus économiques.

- La réciprocité des réseaux et la simplification de l’architecture

Le réseau d’une entreprise, qui a choisi la Voix sur IP, est désormais administré comme un réseau informatique. Il n'existe plus un réseau téléphonique et un réseau informatique, mais bel et bien, un système d'information dans sa globalité qui s'avère bien plus facile à gérer. Cela permet de réduire les coûts d’infrastructures.

- La supériorité de la téléphonie et la convergence voix et données

Quelles que soient les périodes d’évolution de la technologie, le dialogue de vive voix a été néanmoins le mode de commutation sollicité des humains. Quand on tente de trouver une solution à un problème à distance avec notre correspondant via la messagerie instantanée par exemple, on a toujours plus ou moins envie de prendre le téléphone et d'appeler notre correspondant, meilleure interactivité, meilleur moyen de s'exprimer, rapidité également. Les téléphones peuvent maintenant appeler les ordinateurs et les ordinateurs peuvent appeler les téléphones. La communication s'en trouve ainsi encore

téléphones. La communication s'en trouve ainsi encore DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
téléphones. La communication s'en trouve ainsi encore DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» facilitée. De

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» facilitée. De plus, le nouveau
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» facilitée. De plus, le nouveau

facilitée. De plus, le nouveau cap à franchir est la convergence globale voix données. Beaucoup d'applications sont basées autour de la communication téléphonique. La vidéo conférence se généralisera aussi.

I.1.2.2 Inconvénients

Comme toute innovation, la téléphonie sur IP a bien des points forts et des points

faibles. Toutefois, les points faibles sont minables par rapport aux avantages qu’elle fournit. Ses points faibles sont entre autres :

- le déploiement : avec cette technologie, pour faire le déploiement, il est nécessaire d’avoir un réseau ayant des infrastructures qui donnent une excellente qualité de service ;

- la téléphonie sur IP est exhibée à toutes les attaques qui tourmentent le monde informatique ;

- sa mise en place exige des dispositifs appropriés dans un endroit spécifique par exemple l’alimentation électrique du réseau ; car une coupure électrique correspond à l’arrêt total du réseau ;

- un individu ne peut installer en raison du coût.

I. Principe de fonctionnement et protocoles

II.1. Principe de fonctionnement

II.1.1 Traitement de la voix La parole est un signal analogique qui utilise une bande de fréquence allant de 300 à 3400Hz. Elle est d'abord échantillonnée par un convertisseur analogique numérique à 8KHz, puis codée sur 8 bits, compressée par les codecs (appropriés) en fonction des normes de recommandations utilisées. Ensuite, on peut éliminer les pauses de silence observées pendant une conversation téléphonique entre l'appelé et l'appelant, pour enfin être habillé au format de paquets RTP, UDP et IP.

II .1.2

Numérisation du signal analogique

Comme on venait de dire plus haut, la voix est un signal analogique qui doit subir une conversion sous forme numérique suivant le format de codage donné (codage PCM par exemple). Ainsi, on assiste à trois étapes de numérisations qui sont les suivantes :

à trois étapes de numérisations qui sont les suivantes : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
à trois étapes de numérisations qui sont les suivantes : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Échantillonnage

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Échantillonnage Il consiste à
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Échantillonnage Il consiste à

- Échantillonnage

Il consiste à prélever l’échantillon du signal analogique à des intervalles de temps biens réguliers la fréquence d’échantillonnage est de 8 kHz, mais les conditions théoriques de Shannon ne sont cependant pas vérifiées en pratique et il faudra recourir à certaines corrections (plus la fréquence de l'échantillonnage est grande, plus la retranscription est fidèle).

- Quantification

La quantification est l’approximation de la valeur instantanée d’un signal analogique continu par une valeur discrète (représentée par un code, d’où le nom Pulse Code Modulation) la plus proche prise dans un ensemble fini. Dans la quantification linéaire, le pas de quantification est constant mais le SNR est défavorable pour les signaux à faible amplitude.

- Codage

Son but principal est de transformer un signal vocal en général analogique, en un signal numérique d'un débit et d'une qualité donné. Pour obtenir un meilleur SNR (indépendant de l’amplitude), on fait varier le pas de quantification en fonction de l’amplitude de manière logarithmique. En pratique, on transforme le signal à quantifier (en amplifiant les petites amplitudes et en atténuant les grandes), puis on effectue une quantification linéaire sur le signal compressé.

Voici ci-dessous le schéma correspondance de la numérisation.

ci-dessous le schéma correspondance de la numérisation. Figure 1. I : numérisation du signal DINGAMADJI Michael

Figure 1. I : numérisation du signal

de la numérisation. Figure 1. I : numérisation du signal DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
de la numérisation. Figure 1. I : numérisation du signal DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» MULTIPLEX Figure

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» MULTIPLEX Figure 2. I :
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» MULTIPLEX Figure 2. I :
MULTIPLEX
MULTIPLEX

Figure 2. I : représentation du codec PCM (Pulse Code Modulation)

Le Codec PCM est la technique de compression de base et correspond à un codage

de 8 bits pour un débit de 64Kbps. Il permet de fournir une bonne qualité de restitution de

la voix au détriment d'une consommation de bande passante élevée pour Internet mais

acceptable au niveau du réseau local.

II.1.3

la technique de réduction de données

informatiques sur un support de stockage, dans le but d’optimiser leur transmission.

Pour obtenir un débit nécessaire pour la transmission de la voix, le signal numérique

est compressé selon le format de codecs (compression/décompression), puis inséré dans les

paquets IP. En complément de cette compression, un mécanisme appelé VAD, qui en

français signifie « Détection de l'Activité de la Voix ». Il permet de réduire la bande

passante consommée en détectant les silences produits pendant une communication

téléphonique. L'activation de mécanisme VAD peut procurer jusqu'à 50% du gain de la

bande passante. Il existe plusieurs techniques de compression, chacune étant mesurée de

façon totalement subjective par une masse de population prise au hasard. Elle doit noter

chaque codage par un chiffre de 1 à 5 (1 = Insuffisant ,5 = Excellent). Cette technique

s'appelle le MOS.

Compression et décompression

La

compression

en

informatique

est

et décompression La compression en informatique est DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
et décompression La compression en informatique est DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voir le

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voir le tableau ci-dessous. Nom
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voir le tableau ci-dessous. Nom

Voir le tableau ci-dessous.

Nom du Codec

Débit du Codec

MOS du Codec

G.711 (PCM)

64

kb/s

4.1

G.723.1

6,4 kb/s

3.9

G.726

32

kb/s

3.85

G.729

8 kb/s

3.92

Tableau 1.I : la Compression /Décompression

A la réception, les informations reçues sont décompressées sous le même format de codages utilisés au niveau de l'émetteur, puis converties dans un format approprié pour les destinataires.

II.2 Protocoles

En téléinformatique, le protocole 4 est défini comme un ensemble de règles de communication qui permet à deux ou plusieurs entités (ordinateurs, applications logicielles, périphériques d’ordinateur.) d’échanger des données entre elles. Par analogie, un protocole peut être comparé à un langage : pour que deux personnes puissent se comprendre, il faut qu’elles utilisent le même langage, pour que deux entités puissent échanger des données, elles doivent impérativement utiliser le même protocole.

Le transfert de données sur Internet s'effectue par paquets de données. Cette structure repose sur l'utilisation de protocoles TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol). Chaque document, qu'il s'agisse de texte, image ou voix, est numérisé puis réparti en paquets. Chacun de ces paquets est alors envoyé sur Internet indépendamment des autres et essaie de prendre le chemin le plus rapide pour parvenir à sa destination.

Les principaux protocoles utilisés pour l'établissement des connexions en voix sur IP

sont :

- Le protocole IP (Internet Protocol) : il est au centre du fonctionnement de l'Internet. Le protocole IP permet aux paquets de se déplacer sur le réseau

4 Le livre de « Réseaux et Télécoms » de Claude Servin, édition Dunod, Paris, 2003

Télécoms » de Claude Servin, édition Dunod, Paris, 2003 DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
Télécoms » de Claude Servin, édition Dunod, Paris, 2003 DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Internet, indépendamment

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Internet, indépendamment les uns des
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Internet, indépendamment les uns des

Internet, indépendamment les uns des autres, sans liaison dédiée. Les paquets envoyés sur le réseau, se voient attribuer une adresse IP.

- Le protocole TCP (Transmission Control Protocol) : ce protocole contrôle la transmission dans un réseau. Il est orienté connexion, c'est-à-dire, il assure un circuit virtuel entre les applications utilisateurs. Le protocole TCP établit un mécanisme d'acquittement et de réémission des paquets manquants.

- Le protocole UDP (Protocole de Datagramme Utilisateur) : il est un protocole de transport sans vérification. Lors de l’échange des informations, il n’y a pas d’accusé de réception, ni remise de garantie. Dans les applications temps réel, UDP est plus approprié, mais il présente des faiblesses dues au manque de fiabilité. Des protocoles de transport et de contrôle de temps réel sont utilisés au-dessus d’UDP pour remédier à ses faiblesses et assurer sa fiabilité. Ces protocoles sont RTP et RTCP.

- Le protocole RTP (Real time Transport Protocol) : il a pour rôle de transmettre les données (audio, vidéo, etc.) sur internet à un temps réel, en utilisant le protocole TCP ou UDP. Son principal rôle consiste à mettre en œuvre des numéros de séquences de paquets IP pour permettre la reconstitution des informations de voix ou vidéo. Le protocole RTP permet aussi de :

identifier le type d'information transportée ;

ajouter des indicateurs de temps et des numéros de séquences de l'information transportée ;

contrôler de bout en bout la cohérence des paquets jusqu'à leur destination,

RTP supporte différent type de codage et de compression des données.

- Le protocole RTCP (Real Time Control Protocol) : il est un protocole utilisé en association avec le RTP pour assurer le contrôle des flux de données et gère également la bande passante de tel sorte que la qualité de service soit meilleur. Ce protocole joue essentiellement le rôle de la reconnaissance permanente des flux multimédia et une bonne qualité de service, apporte un retour d’informations sur la transmission et sur les éléments destinataires. Il permet aussi de renvoyer à la source des informations sur les récepteurs et ainsi lui permettre, par exemple, d’adapter le type de codage ou encore de modifier le débit des données.

- protocole SIP (Session Initiation Protocol) :

données. - protocole SIP (Session Initiation Protocol) : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
données. - protocole SIP (Session Initiation Protocol) : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» C’est un

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» C’est un protocole de contrôle
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» C’est un protocole de contrôle

C’est un protocole de contrôle de session. Il est utilisé pour créer, réguler et terminer une session vidéo ou audio entre un ou plusieurs participants sur un réseau à commutation de paquets. Le SIP permet de communiquer. La communication en elle- même doit être gérée par d’autres moyens. Les protocoles principalement utilisés pour une conversation SIP sont SDP (Session Description Protocol) et RTP (Real time Transport Protocol).

Idenfier).

L’utilisation d’URI offre de nombreux avantages. Facilement mémorisable par les utilisateurs, il est possible de l’utiliser pour l’adresse e-mail et l’adresse téléphonique.

Une

entité

SIP

est

identifiée

par

une

URI

(Uniform

Ressource

Le protocole SIP a été développé par l’IETF (Internet Engineering Task Force). La version la plus récente est décrite dans la RFC 3261.

Le protocole SIP permet de créer et de gérer les sessions entre participants pour échanger les données. Il est indépendant de la nature des données et du protocole de transport. Il peut donc servir à établir de conversations téléphoniques et des conférences, mais il n’est pas limité à cet usage.

Il fournit cinq (05) services pour les conversations multimédia :

- la localisation d’utilisateur pour déterminer le système terminal qui doit être utilisé pour la communication ;

- l’établissement de l’appel pour faire sonner le destinataire et établir les paramètres de la communication chez l’appelant et l’appelé ;

- la disponibilité de l’utilisateur pour savoir si le destinateur veut participer à la communication ;

- les moyens de l’utilisateur pour déterminer le média dont il dispose ces caractéristiques ;

- la gestion de l’appel pour le transfert et la terminaison de l’appel.

l’appel pour le transfert et la terminaison de l’appel. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
l’appel pour le transfert et la terminaison de l’appel. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous la pile de
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous la pile de

Voici ci-dessous la pile de protocole SIP

Application Cliente, Interface Utilisateur Contrôle Média Gestion Terminale RTP RTCP
Application Cliente, Interface Utilisateur
Contrôle Média
Gestion Terminale
RTP
RTCP
UDP
UDP

IP

SIP SDP UDP/TCP
SIP
SDP
UDP/TCP
Terminale RTP RTCP UDP IP SIP SDP UDP/TCP Figure 3. I : pile de protocole SIP

Figure 3. I : pile de protocole SIP

- Le protocole IAX (Inter Asterisk eXchange)

Le protocole propriétaire de voix sur IP issu du projet PABX open source Asterisk permet la communication entre client et le serveur, d’une part, et entre les serveurs, d’autre part. Il est plus puissant que SIP ; car il a été conçu pour le contrôle et la transmission du flux multimédia avec un débit plus faible (notamment pour la voix) et l’intégration dans les réseaux nattés.

Le choix du protocole est très important ; car c’est sur lui en partie que sera basée la communication téléphonique (qualité, service…) au sein du réseau. Ainsi, lors de la sélection du réseau, il faudra faire attention à ses points forts comme à ses points faibles.

attention à ses points forts comme à ses points faibles. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
attention à ses points forts comme à ses points faibles. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par exemple,

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par exemple, le protocole H.323
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Par exemple, le protocole H.323

Par exemple, le protocole H.323 possède des failles de sécurité pouvant être utilisées pour exécuter des commandes arbitraires ou provoquer un déni de service sur le système vulnérable. La criticité de ces problèmes sur les différents équipements/logiciels semble varier d’un produit à un autre. Les systèmes les plus touchés sont les téléphonies IP et les visioconférences IP.

Le protocole H.323

Ce standard concerne le contrôle des appels, la gestion du multimédia, la gestion de la bande passante pour les conférences point à point ou multipoints. Les fonctions dédiées à H.323 sont les suivantes :

- définition des normes de compression des flux audio et vidéo dont les équipements doivent nécessairement supporter la voix, la vidéo est en option ;

- définition des protocoles de signalisation pour l'interopérabilité des équipements (procédure d'appel : requête, établissement et suivi de l'appel) ;

- gestion de la bande passante réservée pour chaque type de communication ;

- gestion des conférences multipoint : modèle de conférence géré par une entité centrale ;

- indépendance vis-à-vis des applications et systèmes d'exploitation ;

- indépendance vis-à-vis du réseau physique supportant la communication. Voici ci-dessous le schéma correspondant.

la communication. Voici ci-dessous le schéma correspondant. Figure 4. I : La norme H.323 regroupant les

Figure 4. I : La norme H.323 regroupant les éléments de réseaux

4. I : La norme H.323 regroupant les éléments de réseaux DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM
4. I : La norme H.323 regroupant les éléments de réseaux DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Légende :

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Légende : ∑ une passerelle
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Légende : ∑ une passerelle

Légende :

une passerelle ("Gateway") pour l’interaction avec un réseau téléphonique classique ; les contrôleurs multipoints (MCU - MC, Multipoint Controller, MP - Multipoint Processor) pour la conduite de visioconférences en multi points ; les terminaux de type H.323 peuvent être intégrés dans des ordinateurs personnels ou implantés dans des équipements autonomes tels que des IP-phones où des vidéophones ; Le gatekeeper agit comme un moniteur de tout appel H.323 dans la partie du LAN qu’il gère. Il fournit deux services principaux : la gestion des permissions et la résolution d’adresses. La gatekeeper est aussi responsable de la sécurité. Quand un client H.323 veut émettre un appel, il doit le faire au travers du gatekeeper. C’est alors que celui-ci fournit une résolution d’adresse du client de

destination. Dans le cas où il y a plusieurs gateways sur le réseau, il peut rediriger l’appel vers un autre couple gateway/gatekeeper qui essaiera à son tour de router l’appel. Pendant la résolution d’adresse, le gatekeeper peut aussi attribuer une certaine quantité de bande passante pour l’appel. Il peut agir comme un administrateur de la bande passante disponible sur le réseau. Le gatekeeper répond aux aspects suivants de la téléphonie IP :

- routage des appels : le gatekeeper est responsable de la fonction de routage. Non seulement, il doit tester si l’appel est permis et faire la résolution d’adresse, mais il doit aussi rediriger l’appel vers le bon client ou la bonne passerelle ;

- administration de la bande passante : le gatekeeper alloue une certaine quantité de bande passant pour un appel et sélectionne les codecs à utiliser. Il agit en tant que régulateur de la bande passante pour prémunir le réseau contre les goulots d’étranglement ;

- tolérance aux fautes, sécurité : le gatekeeper est aussi responsable de la sécurité dans un réseau de téléphonie IP. Il doit gérer les redondances des passerelles afin de faire aboutir tout appel. Il connaît à tout moment l’état de chaque passerelle et route les appels vers les passerelles accessibles et qui ont des ports libres.

les passerelles accessibles et qui ont des ports libres. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
les passerelles accessibles et qui ont des ports libres. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - gestion

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - gestion des différentes gateways
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - gestion des différentes gateways

- gestion des différentes gateways : dans un réseau de téléphonie IP, il peut y avoir beaucoup de gateways. Le gatekeeper, de par ses fonctionnalités de routage et de sécurité, doit gérer ces gateways pour faire en sorte que tout appel atteigne sa destination avec la meilleure qualité de service possible. Ainsi, le gatekeeper peut remplacer le classique PABX. En effet, il est capable de router les appels entrant et de les rediriger vers leur destination ou une autre passerelle. Mais, il peut gérer bien d’autres fonctions telles que la conférence ou le double appel. Il n’existe pas les mêmes contraintes avec un gatekeeper qu’avec un PABX. En effet, ce dernier est constitué d’un logiciel et l’opérateur peut implémenter autant de services qu’il le désire. Alors qu’avec un PABX, l’évolutivité est limitée par le matériel propriétaire de chaque constructeur, avec le gatekeeper, l’amélioration des services d’un réseau de téléphonie IP n’a pas de limites. Le grand bénéfice du développement d’un gros gatekeeper est de remplacer le PABX classique. En effet, chaque PABX utilise son propre protocole pour communiquer avec les postes clients, ce qui entraîne un surcoût.

I. Les matériels et les exemples de la téléphonie sur IP

III.1 Les matériels

On trouve de plus en plus de matériels directement compatibles VoIP par exemple des téléphones Wi-Fi tout en un, ou bien des "passerelles VoIP" qui permettent de raccorder un ancien poste de téléphone classique à un service de Voix sur IP. Certains matériels sont liés, dans leur fonctionnement, aux solutions propriétaires comme les téléphones Skype, alors que d'autres sont fondées sur le protocole ouvert SIP, offrant ainsi une compatibilité avec une variété de services VoIP.

Il existe des cartes d'interface PCI (exemple : Digium) qui permettent aux logiciels PBX (tels que : Asterisk, Trixbox et Elastisk ) de se raccorder à une ou plusieurs lignes analogiques (classiques). Pour une meilleure compatibilité VoIP, celles-ci doivent respecter les normes TIA/EIA, ISO/IEC ou Cenelec du câblage informatique Ortronics en fibre optique ou cuivre.

câblage informatique Ortronics en fibre optique ou cuivre. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
câblage informatique Ortronics en fibre optique ou cuivre. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Au niveau

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Au niveau de l’utilisa teur,
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Au niveau de l’utilisa teur,

Au niveau de l’utilisa teur, l’accès au service peut se faire de trois manières :

- PC à PC ;

- PC à Téléphone ;

- Téléphone à Té léphone.

III.2

Les exemples

III.2.1 C ommunication de PC à PC

les deux interlocuteurs soient équipés in formatiquement et

dialoguent en utilisant de s imples applications genre « NetMeeting » ou « Skype » utilisant

pour cela un simple micro et des Hauts Parleurs (HP). Exceptant le co ût de logiciel, cette communication est gratuite .

Cela nécessite que

Voici ci-dessous la fi gure illustrant la communication PC à PC

FAI RTCP MODEM PC
FAI
RTCP
MODEM
PC
INTERNET FA I RTCP MODEM PC
INTERNET
FA
I
RTCP
MODEM
PC

Figure 5. I : Commu nication de PC à PC

I RTCP MODEM PC Figure 5. I : Commu nication de PC à PC DINGAMADJI Michael
I RTCP MODEM PC Figure 5. I : Commu nication de PC à PC DINGAMADJI Michael

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ

NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunicati ons à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» III.2.2 Communication

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» III.2.2 Communication de PC à
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» III.2.2 Communication de PC à

III.2.2 Communication de PC à téléphone ou de téléphone à PC

Cela nécessite la mise en œuvre d’une passerelle, soit au départ de l’appel, soit à l’arrivée afin de faire transiter la communication d’un réseau IP à un réseau Téléphonique. L’appel est taxé uniquement pour la traversée du réseau Téléphonique. Voici ci-dessous le correspondant.

réseau Téléphonique. Voici ci-dessous le correspondant. Figure 6. I : Communication de PC à Téléphone III.2.3

Figure 6. I : Communication de PC à Téléphone

III.2.3 Communication de téléphone à téléphone Lorsque l’appelant et l’appelé sont tous les deux sur téléphone, le réseau de transport devient transparent. Cela nécessite la mise en œuvre de plusieurs passerelles. La tarification dépend de l’opérateur. S’il s’agit d’un réseau privé, c’est gratuit. Notons que le Fax fonctionne comme un téléphone analogique. Son intégration sur le réseau nécessite l’utilisation de passerelle.

sur le réseau nécessite l’utilisation de passerelle. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
sur le réseau nécessite l’utilisation de passerelle. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La figure

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La figure ci-dessous explique cette
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La figure ci-dessous explique cette

La figure ci-dessous explique cette communication.

INTERNET Passerelle Passerelle RTCP RTCP
INTERNET
Passerelle
Passerelle
RTCP
RTCP

Téléphone

INTERNET Passerelle Passerelle RTCP RTCP Téléphone Té léphone Figure 7. I : Commu nication de téléphone

Té léphone

Figure 7. I : Commu nication de téléphone à téléphone

I. Arch itecture de la téléphonie sur IP
I. Arch itecture de la téléphonie sur IP

Figure 8. I : Architecture de la voix sur IP

sur IP Figure 8. I : Architecture de la voix sur IP DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ
sur IP Figure 8. I : Architecture de la voix sur IP DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ

NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunicati ons à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE II

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE II : ACCÈS A
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE II : ACCÈS A

CHAPITRE II : ACCÈS A L’INTERNET PAR SATELLITE

I. Étude de la technologie VSAT Ce chapitre a donc pour but de présenter les concepts et les éléments clés dans l’appréhension des technologies satellites et plus particulièrement la technologie VSAT.

I.1 Généralité sur les satellites de communications

La conquête de l’espace est une passion qui a depuis longtemps fasciné l’esprit des savants. Par contre, l’idée de placer un objet en orbite autour de la terre a commencé à germer seulement au début du XIX e siècle. Il a fallu attendre 1945 pour que le concept satellite voie le jour. C’est le britannique Arthur C. Clarke qui introduit, le premier, le concept de communication par satellite.

Le 04 octobre 1957, l’Union Soviétique lance le premier satellite artificiel 5 :

Spoutnik 1. Les satellites de télécommunication peuvent être considérés comme étant une sorte de relais hertzien. En effet, Ils ne s'occupent pas du traitement des données : ils se comportent comme de simples miroirs. Toutefois, ces derniers permettent de régénérer le signal reçu et de le retransmettre amplifié en fréquence à la station réceptrice. Les satellites offrent également une capacité de diffusion, c'est-à-dire qu'ils peuvent retransmettre les signaux captés depuis la terre vers plusieurs stations différentes. La démarche inverse peut être effectuée ; ils peuvent capter ou récolter des informations provenant de plusieurs stations différentes et les retransmettre vers une station particulière. De nos jours, avec le projet Iridium développé par Motorola, il est possible d'établir des liaisons directes entre satellites.

Ainsi, pour résumer, nous pouvons dire que les satellites sont des éléments spatiaux qui ont pour rôle de relayer des données vers différents récepteurs terrestres.

L'avantage évident présenté par les solutions satellites est que les stations terrestres ne dépendent plus des infrastructures terrestres existantes à travers le monde et donc peuvent être mobiles. Les satellites ont pour principale objectif de permettre les communications établies sur les grandes distances bien au-delà de la ligne de vue, les satellites de communication peuvent être utilisés pour de nombreuses applications y

5 "Satellite artificiel." Microsoft® Encarta® 2009

" Satellite artificiel." Microsoft® Encarta® 2009 DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
" Satellite artificiel." Microsoft® Encarta® 2009 DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» compris l’acheminement

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» compris l’acheminement des appels téléphoniques
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» compris l’acheminement des appels téléphoniques

compris l’acheminement des appels téléphoniques assurant les communications dans les régions éloignées de la terre, fournissant les communications par satellites à des navires, aéronefs et autres véhicules mobiles.

La figure ci-dessous montre le satellite de communication.

Satellite Télécom 2 dans l’espace Panneaux

Antenne
Antenne

Figure 1. II : le satellite de communication

Il existe différents types d’orbite dans l’espace en télécommunication spatiale et dans certaines technologies de pointe. Nous pouvons identifier trois (03) types d’orbites:

- Orbite GEO (Geostationary Earth Orbit) ;

- Orbite MEO(Medium Earth Orbit) ;

- Orbite LEO (Low Earth Orbit).

MEO(Medium Earth Orbit) ; - Orbite LEO (Low Earth Orbit). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
MEO(Medium Earth Orbit) ; - Orbite LEO (Low Earth Orbit). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous le schéma expliquant
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous le schéma expliquant

Voici ci-dessous le schéma expliquant les différentes sortes d’orbite.

le schéma expliquant les différentes sortes d’orbite. Figure 2. II : les orbites satellitaires On distingue

Figure 2. II : les orbites satellitaires

On distingue également trois (03) sortes de couvertures satellitaires qui sont :

- Couverture Globale ;

- Couverture Hémisphérique ;

- Couverture Spot.

Voici ci-dessous le schéma expliquant ces couvertures.

Voici ci-dessous le schéma expliquant ces couvertures. Couverture Globale Couverture Hémisphérique Figure 3. II :
Voici ci-dessous le schéma expliquant ces couvertures. Couverture Globale Couverture Hémisphérique Figure 3. II :

Couverture Globale

le schéma expliquant ces couvertures. Couverture Globale Couverture Hémisphérique Figure 3. II : Différents types
le schéma expliquant ces couvertures. Couverture Globale Couverture Hémisphérique Figure 3. II : Différents types

Couverture Hémisphérique

Figure 3. II : Différents types de couvertures

Figure 3. II : Différents types de couvertures Couverture Spot DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM
Figure 3. II : Différents types de couvertures Couverture Spot DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM

Couverture Spot

3. II : Différents types de couvertures Couverture Spot DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
3. II : Différents types de couvertures Couverture Spot DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.1 Transmission

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.1 Transmission Le satellite de
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.1 Transmission Le satellite de

I.1.1

Transmission

Le satellite de communication reçoit le signal de la station terrestre. Il l'amplifie et le retransmet à une station réceptrice en utilisant une autre longueur d'onde. Un satellite de télécommunication doit être placé en orbite géostationnaire, de façon à ne pas perdre le contact avec les stations émettrices et réceptrices qu'il dessert. La distance terre-satellite étant grande (36 000Km), il y’aura donc l’affaiblissement du signal lors de son parcours. La formule ci-dessous explique ce phénomène.

= (

)

Avec :

- A est l’affaiblissement (il s’exprime en décibel : dB) ;

- d est la distance terre-satellite, elle est de 36 000 Kilomètre (Km) ;

- λ est la longueur d’onde, elle s’exprime en mètre (m).

I. 2

Gestion de la bande passante

Dans le cas des liaisons par satellites, la gestion de la bande passante est un élément très important ; car ce média est encore relativement cher. Il n'est pas envisageable d'allouer un canal pour chaque station ; ce système serait beaucoup trop coûteux. La mise en place d'une politique d'accès aux canaux satellites a donc été réalisée, dans un premier temps, pour permettre à plusieurs stations d'accéder à un même canal de transmission, et dans un deuxième temps, pour avoir une exploitation maximale des transpondeurs du satellite tout en garantissant qu'il y ait le moins de collisions possibles. (Il est à garder à l'esprit qu'une solution satellite demande un fort investissement ; ce médium doit donc être optimisé au maximum). Ce partage de la bande passante est aussi soumis à certaines prérogatives liées aux applications, aux particularités intrinsèques des types des satellites et à leur nombre. Le cas le plus simple est celui du satellite géostationnaire seul. En effet, le partage de la bande est réalisé ici de façon unique et les calculs pour la répartition des canaux ne tiennent pas en compte les baisses de puissances dues aux déplacements du satellite par rapport aux stations. Une station utilisera toujours le même satellite et son antenne aura une position fixe. A contrario, lorsque l'on utilise plusieurs satellites ou lorsque ceux-ci sont mobiles, il faut intégrer les positions des stations par rapports aux différents satellites pour attribuer les canaux de manière optimale.

satellites pour attribuer les canaux de manière optimale. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
satellites pour attribuer les canaux de manière optimale. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Les satellites

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Les satellites de télécommunications utilisent
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Les satellites de télécommunications utilisent

Les satellites de télécommunications utilisent plusieurs bandes de fréquences dont nous avons regroupé quelques-unes dans le tableau ci-dessous.

Fréquences des services satellites dans la région 1 (Europe, Afrique et Asie du Nord)

Bande

Sens : montant/descendant

Largeur de gamme

C

6/4 GHz

1100

MHz

X

8/7 GHz

500

MHz

Ku

14/11 GHz

1000

MHz

Ku

14/12 GHz

250

MHz

Ka

30/20 GHz

2500

MHz

L

1,6/1,5 GHz

29 MHz

K

17/12 GHz

800

MHz

Tableau 1. II : les bandes de fréquences

Il existe également une répartition géographique en 3 régions :

- la région 1 (Europe, Afrique, Moyen-Orient et l’Union Soviétique) ;

- la région 2 (Asie, Océanie) ;

- la région 3 (Amérique).

La première bande, qui a été utilisée par les satellites commerciaux pour les services SFS, fut la bande C. Elle est aujourd’hui fortement encombrée. Cette bande est divisée en deux sous bandes; la plus basse, pour les flux descendants (satellite/terre) et la plus haute, pour les flux montants (terre/satellite). Dans le cas d’une communication full duplex, il est nécessaire de disposer de deux canaux par connexion dans chaque plage de fréquences. Cette bande est surtout utilisée par les opérateurs pour leurs liaisons intercontinentales.

La bande Ku, plus récemment utilisée, donc pas encore encombrée, est surtout utilisée pour les SFS et exclusivement pour les SRS dans les bandes 14/11 GHz. Le désavantage de cette bande est qu’elle est très sensible aux orages. La pluie absorbe les signaux. Par contre, cette bande est peu sensible aux parasites urbains et est donc préconisée pour l’utilisation des VSAT.

et est donc préconisée pour l’utilisation des VSAT. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
et est donc préconisée pour l’utilisation des VSAT. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La bande

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La bande Ka permet l’utilisation
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La bande Ka permet l’utilisation

La bande Ka permet l’utilisation d’antennes encore plus petites. Cette bande est surtout utilisée par les terminaux mobiles de type GSM.

La bande L est principalement destinée aux satellites en orbite basse. Les bandes de fréquences de la bande L ont été définies par la conférence mondiale (CAMR) de 1992 pour le service mobile par satellite.

La bande X est réservée aux applications militaires.

I.3 Facteurs des contraintes de la liaison par satellite

Puisqu'un satellite géostationnaire se trouve à environ 36 000 km d'altitude, une onde radio met un peu plus de 100 ms pour l'atteindre, et autant pour être acheminée à sa destination finale, d'où l'accusé de réception repart en sens inverse. La durée totale du cheminement est d’environ 250 ms. Non seulement, ce délai se montre très gênant lors des communications téléphoniques (phénomène d'écho), mais il complique notablement la gestion des accusés de réception dans les transmissions par paquet.

Exemple : sur un canal ATM (Asynchronous Transfert Mode) courant à 622 Mb/s, il convient de remarquer que les bits en transit (déjà partis et pas encore arrivés) sont à tout moment au nombre de 124 millions, soit 15,5 Mo.

En dehors du facteur dû au temps et à l’écho, nous remarquons qu’il existe d’autres facteurs d’ordre naturel et artificiel :

- Les contraintes d’ordre naturel :

sensibilité aux conditions atmosphérique (tornade, pluie, brouillage, harmattan) ;

forêts ;

montagnes.

- Les contraintes d’ordre artificiel :

édifices ;

fumée de grandes usines ;

bruits des moteurs.

; ∑ fumée de grandes usines ; ∑ bruits des moteurs. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM
; ∑ fumée de grandes usines ; ∑ bruits des moteurs. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation de la technologie
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Présentation de la technologie

I. Présentation de la technologie VSAT

Avant d'aborder la présentation de la technologie VSAT, sachons que le VSAT n'est pas une technologie normalisée, mais plutôt un concept.

En effet, chaque constructeur a sa propre manière d'implémenter le système VSAT. Même si tous les systèmes fonctionnent sur le même principe, la plupart des détails techniques et des définitions de protocoles utilisés sont bien gardés par chaque constructeur.

II.1 Mode de constitution et de fonctionnement d’un réseau VSAT Le VSAT est un système qui repose sur le principe d'un site principal (le hub) et d'une multitude de points distants (les stations VSAT). Le hub est le point le plus important du réseau, c'est par lui que transite toutes les données qui circulent sur le réseau. De par son importance, sa structure est conséquente:

une antenne entre 5 à 7 mètres de diamètre, plusieurs baies remplies d'appareils et un prix unitaire d'environ 650 millions de francs CFA. C'est aussi lui qui gère tous les accès à la bande passante. Les stations VSAT permettent de connecter un ensemble de ressources au réseau. Dans la mesure où tout est géré par le hub, les points distants ne prennent aucune décision sur le réseau ce qui a permis de réaliser des matériels relativement petits et surtout peu coûteux. Dans la plupart des cas, une antenne d'environ 1 mètre permet d'assurer un débit de plusieurs centaines de Kb/s. Une station VSAT n'est donc pas un investissement important et l'implantation d'un nouveau point dans le réseau ne demande quasiment aucune modification du réseau existant. Ainsi, une nouvelle station peut être implantée en quelques heures et ne nécessite pas de gros moyens. (Il suffit d'un technicien spécialisé). La technologie VSAT permet de mettre en place des réseaux multi technologies à très grande échelle. Mais, dans la mesure où cette technologie a un prix relativement élevé, elle est réservée aux grandes entreprises. Lorsqu'une entreprise veut déployer un réseau, les premières questions qu'elle doit se poser sont : combien de points à connecter et où se situe chacun des points ? Dans un pays comme la France, le réseau filaire est très développé. Par conséquent, le prix d'une liaison loué est relativement abordable. Mais, dans des pays qui ont une très grande superficie ou dans lequel le réseau filaire est peu développé, un système comme le VSAT (Voire figure ci-dessous) peut être une solution judicieuse. La position géographique n'a plus guère

judicieuse. La position géographique n'a plus guère DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
judicieuse. La position géographique n'a plus guère DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» d'importance, il

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» d'importance, il faut juste voir
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» d'importance, il faut juste voir

d'importance, il faut juste voir le ciel. En plus pour le réseau de données, le VSAT permet de mettre en place un réseau téléphonique. Grâce à ce système, toutes les communications internes à l'entreprise, quel que soit le lieu du site et vers n'importe quel autre site, deviennent presque gratuites puisque qu'elles sont absorbées par le réseau VSAT.

puisque qu'elles sont absorbées par le réseau VSAT. Figure 4. II : la station VSAT II.1.1

Figure 4. II : la station VSAT

II.1.1

Composants de VSAT

Le système VSAT 6 est constitué par des éléments suivants :

- OUT DOOR UNIT ASSEMBLY ;

- IN DOOR UNIT ASSEMBLY.

L’Out Door Unit est constitué des éléments suivants :

une antenne de 1,2m qui fonctionne dans la bande Ku ; un LNB en bande L standard pour le signal de réception. Le LNB convertie le signal reçu en bande Ku du satellite en bande L (basse fréquence) ; un émetteur pour la transmission du signal. L’émetteur convertit les signaux de bande L transmis par le VSAT dans un signal en bande Ku ;

6 Cours Système de Télécommunication Année 2012-2013 /ISPF

Cours Système de Télécommunication Année 2012-2013 /ISPF DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
Cours Système de Télécommunication Année 2012-2013 /ISPF DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ l’OMT

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ l’OMT (Transducteur Ortho mode)
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» ∑ l’OMT (Transducteur Ortho mode)

l’OMT (Transducteur Ortho mode) sépare le signal transmis du signal reçu, prenant l’avantage de leur polarisation et fréquence différente ; deux câbles IFL connectant les équipements intérieurs aux équipements extérieurs. Le câble IFL transporte les signaux INBAND et OUTBAND et les 24 VDC pour le LNB.

Le indoor unit est constitué des éléments suivants :

- un MODEM ;

- deux (02) ports séries et un port Ethernet.

II.1.2 Diagramme général pour l’installation VSAT Les actions suivantes suivent l’étude d’un site et permettent la mise en fonctionnement du VSAT :

site et permettent la mise en fonctionnement du VSAT : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
site et permettent la mise en fonctionnement du VSAT : DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Étude de

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Étude de site Recherche Visibilité
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Étude de site Recherche Visibilité

Étude de site

Recherche Visibilité ? Non De position Non Alternative Oui Oui Inter- Recherche férences ? Oui
Recherche
Visibilité ?
Non
De position
Non
Alternative
Oui
Oui
Inter-
Recherche
férences ?
Oui
De position
Non
Alternative
Non
Oui
Toit
Pas de
Péné-
Non
Pénétration
trable?
Oui
Lon-
>30m &
gueur du
<70m
RG11
Câble
<30m

Installation

gueur du <70m RG11 Câble <30m Installation Alignement de l’antenne Configuration IDU Installation

Alignement de l’antenne

Câble <30m Installation Alignement de l’antenne Configuration IDU Installation Impossible

Configuration IDU

Configuration IDU
Configuration IDU
Configuration IDU
Configuration IDU
Configuration IDU

Installation

Impossible

Installation Impossible Installation Impossible

Installation

Impossible

Mettre VSAT en ligne

Figure 5. II : Diagramme général

Mettre VSAT en ligne Figure 5. II : Diagramme général DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
Mettre VSAT en ligne Figure 5. II : Diagramme général DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
Mettre VSAT en ligne Figure 5. II : Diagramme général DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.3 Étude

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.3 Étude de site Avant
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.3 Étude de site Avant

II.1.3 Étude de site Avant l’installation, un ingénieur de terrain devrait visiter l’emplacement où le

VSAT sera installé. L’ingénieur doit prendre en soin les aspects suivants :

- absence de Hauts bâtiments ou d’arbres qui peuvent bloquer la trajectoire du

signal ;

- absence d’interférence en utilisant un analyseur de spectre ;

- existence de l’alimentation alternative pendant l’installation ;

- existence d’une ligne de vue directe sur le satellite désigné ;

- acquisition de la longitude et de la latitude en utilisant un GPS ;

- existence d’un réseau LAN près de l’IDU (Modem) ;

- estimer la longueur maximum du câble ;

- accès libre au toit du bâtiment.

Pour l’IDU, il est conçu pour l’installation en interne. Il peut être placé sur un banc

ou sur une étagère. Pour placer l’IDU, les exigences suivantes devraient être respectées :

L’IDU inclus un ventilateur pour maintenir la température adéquate et garantir une

exploitation sans danger du matériel VSAT, assurons-nous que :

- le panneau arrière de l’IDU n’est pas couvert ;

- l’IDU n’est pas placé dans une clôture non ventilée ;

- laisser au moins 10cm de l’espace le long des côtés de l’IDU pour la

ventilation ;

- au maximum, la température ambiante est de 50 0c ;

- placer l’IDU là où il peut être atteint facilement par un technicien pendant

l’entretien ;

- placer l’IDU loin des champs électromagnétiques émis par les appareils.

II.1.4 Assemblage de l’ODU et installation

Installer la casquette AZ sur le mât en insérant les quatre (04) verrous dans les trous

du réflecteur puis serrer les blonds. Suivons le guide du montage de l’antenne. Après avoir

mis l’antenne à l’azimut et l’élévation approximative, attacher le LNB, le transmetteur ou

l’émetteur à l’OMT. Après avoir placer la bague à eau sur la rainure correspondante.

Vérifions que la polarisation du guide d’onde est correcte des deux côtés du LNB et

du transmetteur ;

est correcte des deux côtés du LNB et du transmetteur ; DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM
est correcte des deux côtés du LNB et du transmetteur ; DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La polarisation

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La polarisation correcte est mise
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» La polarisation correcte est mise

La polarisation correcte est mise en tournant l’électronique du Out Door à la place appropriée (ceci doit être fait à travers un coup de téléphone au NOC) ;

Le VSAT est conçu pour recevoir et transmettre en polarisation opposée.

II.1.5

Configuration de l’IDU

La configuration de l’IDU est exécutée via un terminal VT100 ou un PC qui émule l’opération d’un VT100. On utilise un câble de configuration. Connectons-nous au modem. Mettons les paramètres de la communication d’après la configuration du VT100 comme suit :

- Bits per second : 9600 ;

- Data bits : 08 ;

- Parity : none (aucun) ;

- Stop bits : 01 ;

- Flot control : none.

Les paramètres suivants devraient être configurés selon les valeurs fournies par le fournisseur :

Radio Frequency Tuner L ; Symbol rate ; RF Frequency ; Polarisation.

II.1.6 Pointage de l’antenne Bouger l’antenne lentement pas plus de 2 o /s de gauche à droite (azimute). Déplacer l’antenne en regardant l’analyseur du spectre. Si on trouve le satellite, un tas des signaux apparaîtront sur l’analyseur du spectre. Quand on utilise un DRO LNB (un LNB avec un oscillateur local en course libre) et on programme avec l’analyseur de spectre à un SPAN très étroit qu’on verra que la porteuse du pilonne n’est pas stable.

Cherchons

(C/N>20dB).

le

maximum

du

pilote,

le

C/N

devrait

être

meilleur

que

20dB

le maximum du pilote, le C/N devrait être meilleur que 20dB DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM
le maximum du pilote, le C/N devrait être meilleur que 20dB DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» L’élévation :

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» L’élévation : elle consiste à
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» L’élévation : elle consiste à

L’élévation : elle consiste à bouger la parabole du bas vers le haut et ceci se fait de façon mécanique.

II.1.7

Le fonctionnement du réseau

Un réseau de type VSAT est constitué d’un hub central, station terrestre principale, de stations VSAT distantes et d’un segment spatial sur le transpondeur satellite. La station hub est toujours plus importante que les stations distantes et est fréquemment localisée près du centre informatique du client.

Pour la gestion des communications, les données transmises par ce type de réseau empruntent deux segments, l’un terrestre et l’autre spatial.

Le segment terrestre est constitué du hub et des stations terrestres. L’installation d’une station terminale est facile. Elle est constituée de trois éléments :

- une antenne satellite fixe ;

- une tête satellite contenant un système électronique pour gérer les signaux en émission et en réception ;

- un boîtier intérieur pour gérer les connexions entre les équipements des utilisateurs et le satellite (voir figure 14).

Le segment spatial, quant à lui, représente les liens établis entre les stations terriennes (VSAT et HUB). Les informations du hub sont transmises au transpondeur du satellite de communication qu’il retransmet aux stations VSAT distantes. Inversement, ces dernières envoient des informations via le même transpondeur satellite à la station hub. Cette topologie où toutes les communications passent via un hub unique est appelée configuration en étoile (voir figure 14). Elle utilise des communications de type point à point. Une autre configuration est de type point-multipoints ou réseau de diffusion. Ces types de réseaux sont capables de gérer des communications entre un " hub " central et des milliers de sites distants.

" hub " central et des milliers de sites distants. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
" hub " central et des milliers de sites distants. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Figure 6.

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Figure 6. II: transmission de
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Figure 6. II: transmission de
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Figure 6. II: transmission de

Figure 6. II: transmission de données au travers d’un réseau VSAT

II.1.8

Bilan de liaison

Dans cette partie, nous allons vous donné les formules qui permettront de calculer le bilan de liaison lors d’une communication entre deux stations au sol et un satellite. Nous appelons «bilan de liaison» 7 l’équation permettant de calculer le rapport signal

utile sur bruit en sortie du récepteur en fonction de tous les paramètres qui influent sur la puissance de l’onde émise. Toute liaison satellite se décompose en deux parties qui sont:

- la liaison montante, c’est-à-dire le transfert du signal depuis la station émettrice terrienne vers le satellite ;

- la liaison descendante, c’est-à-dire le transfert du signal depuis le satellite vers la station réceptrice terrienne.

= ×

!"

=

$%&' (

#

Avec

PIRE sol = PIRE de la station terrienne émettrice = Puissance fournie à l’antenne Pe x Gain de l’antenne Ge (G/T)sat = facteur de mérite du satellite Lm = paramètre dépendant de la longueur d’onde λ du signal transmis et de la distance D m ;

7 http://home.hiwaay.net

et de la distance D m ; 7 http://home.hiwaay.net DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
et de la distance D m ; 7 http://home.hiwaay.net DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» k =

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» k = constante de Boltzmann
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» k = constante de Boltzmann

k

= constante de Boltzmann = 1.38 10 -23 W/Hz/K

B

= bande passante équivalente de bruit soit en bonne approximation la bande

passante des filtres pour le type de modulation utilisée. Par exemple pour la BLU, B est de

3KHz environ.

Exprimé en dB nous avons : * , ," = 10. log 34 *

)

)

II.1.8.2

Bilan de liaison pour la voie descendante

Soit (C/N) d le rapport signal sur bruit au niveau de la station de réception sol.

Avec

, =

$%&7 (

#

,= 56 56 × ,

!"

PIRE sat = PIRE du satellite = Puissance fournie à l’antenne P sat x Gain de l’antenne

G sat

P sat peut se déterminer avec (C/N) m calculé précédemment et le plancher de bruit

P bruit du transpondeur du satellite dans B. Dans ce cas : P sat =(C/N) m +P bruit

(G/T) sol = facteur de mérite de la station sol ;

Ld = paramètre dépendant de la longueur d’onde λ du signal transmis et de la

distance D d ;

k

= constante de Boltzmann = 1.38 10 -23 W/Hz/K

B

= bande passante équivalente de bruit soit en bonne approximation la bande

passante des filtres pour le type de modulation utilisée.

Ce bilan de liaison ne prend pas en compte le bruit superposé au signal lors de la

liaison Terre-Satellite. Nous faisons comme si la liaison montante n’apportait pas de bruit.

Il faut donc voir ce bilan de liaison comme indépendant du premier.

Exprimé en dB nous avons :

,, ," = 10. log 34 ,

en dB nous avons : ,, ," = 10. log 3 4 , DINGAMADJI Michael et
en dB nous avons : ,, ," = 10. log 3 4 , DINGAMADJI Michael et

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.8.3 Bilan

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.8.3 Bilan de liaison global
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.1.8.3 Bilan de liaison global

II.1.8.3

Bilan de liaison global

Le rapport signal sur bruit de la liaison global se déduit des deux derniers par la formule incontournable dans les communications spatiales:

8

:

9 ; + 9

8

8

9 =

:

:

C/N est le rapport signal sur bruit en sortie du récepteur de la station terrienne. Cette formule est en fait générale et s’applique pour toute liaison utilisant un transpondeur linéaire spatial ou terrestre. Voici ci-dessous la figure montrant le bilan de liaison terre-satellite.

la figure montrant le bilan de liaison terre-satellite. Figure 7. II : Bilan de liaison terre-satellite.

Figure 7. II : Bilan de liaison terre-satellite.

Figure 7. II : Bilan de liaison terre-satellite. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
Figure 7. II : Bilan de liaison terre-satellite. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.2 Techniques

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.2 Techniques d’accès aux canaux
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» II.2 Techniques d’accès aux canaux

II.2 Techniques d’accès aux canaux

Nous n’allons pas trop entrer dans les détails des méthodes d’accès. Cependant, il est utile de savoir que comme dans un réseau de communication traditionnelle, on retrouve les méthodes d’accès permettant de gérer les trafics, les problèmes de surcharge et les collusions.

TDMA : Time Division Multiple Accès

La technique TDMA consiste à la répartition du temps entre plusieurs stations. C’est ce qui donne l’accès multiple par répartition en temps. Chaque accès est dédié à une station mais reparti en temps. C’est une technique très sensible à de mauvaises conditions atmosphériques. Elle se dégrade facilement lorsque les conditions atmosphériques ne sont pas favorables.

FDMA : Frequency Division Multiple Access

Contrairement au TDMA, c’est la fréquence qui est repartie entre les différents accès. Son inconvénient majeur est l’intermodulation entre les porteuses.

SCPC : Single Channel Per Carrier

Cette technologie est presque abandonnée dans le monde à cause de la puissance que les canaux exigent au satellite. A chaque canal correspond une fréquence porteuse.

DAMA: Demand Assigned Multiple Acces.

La technique DAMA signifie accès à la demande, est une technique qui permet aux usagers de payer seulement le temps d’utilisation. Elle est beaucoup plus utilisée dans le système satellitaire.

II.3

Mode de transmission

Les transmissions par satellite font partie des systèmes de transmission par faisceaux hertziens. Il existe deux types de signaux à moduler possibles :

- Les transmissions analogiques :

La technique de modulation des signaux analogiques utilisée par les satellites est la Modulation de Fréquence (MF). Le signal analogique module une fréquence porteuse.

(MF). Le signal analogique module une fréquence porteuse. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
(MF). Le signal analogique module une fréquence porteuse. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Les

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Les transmissions numériques :
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Les transmissions numériques :

- Les transmissions numériques :

Bien que la FM soit la plus utilisée, la modulation de phase (PM) est la technique la plus utilisée pour les transmissions numériques par satellite. Dans notre étude, la modulation choisie est la MDP4 (Modulation à Déplacement de Phase, à 4 états) ou QPSK (Quadrature Phase Shift Keying). Cette technique fournit quatre (4) niveaux par élément d'information à transporter.

II.3.1 Applications de VSAT

VSAT est un système qui est prévu pour mettre en place des réseaux de données. Mais depuis son apparition dans les années 80, des améliorations ont été apportées au système et les constructeurs ont réussi à augmenter considérablement le nombre d'applications possible avec un réseau de type VSAT. Les terminaux VSAT possèdent des Slots permettant d’accueillir des cartes de différentes natures:

- Cartes réseaux : X.25, FR, ATM, Ethernet ;

- Cartes multimédia: Visioconférence, Streaming vidéo ;

- Cartes de communication: lignes analogiques, lignes numériques, ports séries.

Grâce à toutes ces cartes, un réseau VSAT n'est plus seulement un réseau de données, mais il peut devenir un réseau téléphonique, un réseau de diffusion vidéo. Ces différentes technologies peuvent fonctionner en même temps ; ce qui accroît encore la modularité du système. Voici un exemple possible de topologie VSAT utilisant différentes fonctionnalités fournies par le système:

différentes fonctionnalités fournies par le système: Figure 8. II : fonctionnalité de VSAT DINGAMADJI Michael et

Figure 8. II : fonctionnalité de VSAT

par le système: Figure 8. II : fonctionnalité de VSAT DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
par le système: Figure 8. II : fonctionnalité de VSAT DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE III

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE III : MISE EN
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE III : MISE EN

CHAPITRE III : MISE EN PLACE DE LA TELEPHONIE IP

La voix sur IP est aujourd’hui une application-phare du monde des télécoms et notamment pour les entreprises. A l’origine, déployée pour des raisons d’économies, son succès est largement dû aux services innovants et utiles pour l’entreprise.

I. Procédures

L’étude de la voix sur IP nécessite un temps requis et une phase de préparation essentielle. Elle débute par l’identification des éléments composant le Réseau Téléphonique Commuté et un réseau local.

Pour mettre en place cette technologie, il nous faut une bonne Organisation et une étude stratégique mettant en évidence l’intérêt que la « Francophonie » peut en tirer après cette installation. Il faut en outre faire une analyse des équipements existants au sein de la « Francophonie » en vue d’identifier des équipements complémentaires pour une bonne installation.

I.1 Organisation Pour commencer ce projet, il nous faut une bonne planification qui prenne en compte les aspects essentiels parmi lesquels:

- les activités au sein de la « Francophonie » ;

- le délai de l’implantation des réseaux ;

- la main d’œuvre ;

- le positionnement des équipements (IDU et ODU) ;

- le personnel d’exploitation (un contrôleur et des chefs des activités).

I.1.1 Étude stratégique Cette étude a pour objectif d’identifier et de justifier l’implantation de cette nouvelle technologie au sein de la « Francophonie » par les intérêts suivants :

- rendre les communications plus fiables en terme de qualité d’écoute ;

- réduire le coût de la communication ;

- limiter les coûts d’investissements ;

- avoir un cyber au compte de l’ISPF ;

- unifier la communication ;

- faciliter les partenariats avec d’autres institutions.

; - faciliter les partenariats avec d’autres institutions. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
; - faciliter les partenariats avec d’autres institutions. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.2 L’analyse

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.2 L’analyse de l’existant Ce
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I.1.2 L’analyse de l’existant Ce

I.1.2 L’analyse de l’existant Ce stade nous permet de bien inventorier le parc informatique de la « Francophonie » en matière d’outils informatiques. Il nous aidera à mieux dessiner l’architecture adaptée à l’ISPF. Le tableau ci-dessous renferme tous les équipements informatiques que l’ISPF dispose actuellement.

Numéro

Désignation

Quantité

01

PC

24

02

IMPRIMENTES

06

03

PHOTOCOPIEUSE

01

04

ONDULAIRE

01

Le réseau téléphonique

Le

réseau téléphonique est composé de deux liaisons :

une liaison hertzienne utilisée pour les appels entrants ; une liaison commutée vers l'opérateur traditionnel qui assure la communication vers l'extérieur.

A l’institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie », il existe une seule ligne

téléphonique qui est placé dans le bureau du Directeur Général Adjoint.

Pour mettre sur pied un réseau téléphonique qui nous permettra de faire la voix sur IP. Nous Suggérons les équipements suivants :

un autocommutateur : Alcatel 4400 ;

un serveur doté d’un logiciel Trixbox, pour la gestion des appels (et la

taxation).

Trixbox, pour la gestion des appels (et la taxation). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
Trixbox, pour la gestion des appels (et la taxation). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Plan

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Plan de Numérotation Le
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» I. Plan de Numérotation Le

I. Plan de Numérotation

Le plan national de numérotation est la ressource constituée par l'ensemble structuré des numéros permettant notamment d'identifier les points de terminaison fixes ou mobiles des réseaux et services téléphoniques, d'acheminer les appels et d'accéder à des ressources internes aux réseaux. Ce plan de numérotation, nécessite un serveur central qui nous permettra de planifier correctement le préfixe et le numéro de chaque poste du réseau privé de PABX. Les appels internes au réseau ou On-Net sont établies selon un plan de numérotation propre à l’ISPF. Dans le réseau de l’ISPF, le préfixe 0 permettra d’identifier les appels destinés à être acheminés vers le réseau public c'est-à-dire Off-Net.

II.1 La Numérotation Le réseau privé de l’ISPF, comportera des numéros de poste à trois chiffres (03). L’identifiant du réseau ou le préfixe est 35, le standard est 100 et 101. Les numéros de poste sont de l’ordre de 102 à 130. Pour appeler à l’international, il suffit de respecter la formule suivante :

0+00+code du pays+numéro du destinateur.

- 0 : indique l’accès au réseau public;

- 00 : indique le réseau international. II.2 Présentation de trixbox

Trixbox est un ensemble d’outils et d’utilitaires de télécommunications compilés pour devenir un véritable IPBX (serveur de téléphonie). Les avantages de trixbox sont la fiabilité, la modularité et la facilité d’utilisation. Trixbox intègre plusieurs suites logicielles, chacune incluant ses propres ensembles de grandes fonctions. Les principales caractéristiques fournies par tri box sont :

- Trixbox, le cœur du système téléphonique ;

- Interface de facturation d’appels ;

- Rapports des appels entrant/sortants et de l’utilisation des canaux ;

- Module de messagerie vocale intégré ;

- Serveur de messagerie instantanée (Openfire) intégré ;

- «Fax vers email» pour les fax entrants. Envoi de documents numériques vers un numéro de fax ;

- Support VIDEO. Possibilité d’utilisation des visiophones avec trixbox ;

Possibilité d’utilisation des visiophones avec trixbox ; DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
Possibilité d’utilisation des visiophones avec trixbox ; DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Web

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Web conférence ; -
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» - Web conférence ; -

- Web conférence ;

- Rapport de l’utilisation des ressources.

II.2.1 Installation de trixbox Nous pouvons installer le trixbox sur une machine virtuelle sur notre PC sous Windows (une version de trixbox est destinée à cet usage) Ou installer le trixbox sur une machine dédiée. La deuxième solution est à privilégier. Cette machine est destinée à tourner 24h/24, et ne jamais être arrêtée. D’autre part, le partage des ressources de la machine entre trixbox et d’autres applications journalières telles que des jeux et surfer sur le net. Pour la stabilité, il est conseillé d’installer le trixbox sur une machine dédiée. C’est ce que nous allons faire par la suite.

II.2.1.1 Pré-requis à l’installation

- Récupérons la dernière version ISO stable (pas Bêta) de trixbox 8 ;

- Gravons l’image ISO que nous venons de télécharger sur un CD vierge ;

- Vérifions que notre PC démarrera à partir du CD (dans le BIOS, ordre de chargement) ;

NB : Attention, toutes les données présentes sur les disques durs seront effacées lors de l’installation.

- Démarrons le PC à partir du tri box de CD et appuyons sur « Entrée ». L’écran suivant apparait quelque instant plus tard. Pressons F2 pour voir les différentes options. Toutefois, ce n’est pas vraiment nécessaire. Pressons « Entrée » pour commencer l’installation.

Pressons « Entrée » pour commencer l’installation. Figure 1. III : l’écran à l’installation de trixbox

Figure 1. III : l’écran à l’installation de trixbox

8 Http://www.trixbox.org/downloads

de trixbox 8 Http://www.trixbox.org/downloads DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
de trixbox 8 Http://www.trixbox.org/downloads DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» On nous

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» On nous demandera par la
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» On nous demandera par la

On nous demandera par la suite de choisir le type de clavier, le fuseau horaire et en fin d’entrer un mot de passe, root qui serviront à administrer notre système.

L’installation commence dès la confirmation du mot de passe en formatant les disques durs. Comptons 30 minutes à 01 heure pour une installation complète et configurable.

A la fin de l’installation, le CD est éjecté. Prenons-le et attendons que le système redémarre.

I. Configuration de trixbox

Désormais, nous pouvons nous connecter à http://adresseIP/ (par exemple 192.168.56.100) avec notre navigateur préféré pour configurer trixbox à partir d’un ordinateur du réseau. Nous accédons à la page d’accueil de trixbox ou nous avons accès aux fonctionnalités utilisateurs. Avant de pouvoir y accéder, trixbox doit être configuré.

Nous devons basculer en mode administrateur pour configurer le trixbox. Pour cela, cliquons sur le bouton « Switch » dans le coin supérieur droit de l’écran.

On nous demande alors le nom d’utilisateur et le mot de passe.

Voici ci-dessous le tableau de configuration de trixbox.

Voici ci-dessous le tableau de configuration de trixbox. Figure 2. III : configuration de trixbox 9

Figure 2. III : configuration de trixbox 9

9 http://www.voip-info.org

: configuration de trixbox 9 9 http://www.voip-info.org DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
: configuration de trixbox 9 9 http://www.voip-info.org DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Une fois

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Une fois que nous avons
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Une fois que nous avons

Une fois que nous avons validé, l’écran suivant s’affiche :

que nous avons validé, l’écran suivant s’affiche : Figure 3. III: l’écran après la configuration III.1

Figure 3. III: l’écran après la configuration

III.1

Installation de modules de trixbox

Nous devons passer en mode administration. Cliquons sur Trixbox FreePBX. Une fois que FreePBX s’est ouvert, cliquons sur « tools », en haut de la page, et en suite « Module Administrateur» sur la gauche.

Les modules sont des paquets de logiciels que Trixbox utilise pour différentes applications. Par exemple, si nous voulons une boite vocale, nous devons installer le module Voice mail 10 . L’administration des modules nous permet de paramétrer une configuration fine, qui répond à nos besoins.

Pour installer les modules avec FreePBX, cliquons sur le nom du module que nous voulons et changeons en suite la position du bouton radio de « No action » à « Install ».

10 Interactive voice response

» à « Install ». 1 0 Interactive voice response DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe
» à « Install ». 1 0 Interactive voice response DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous la figure illustrant
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous la figure illustrant

Voici ci-dessous la figure illustrant l’installation du module trixbox.

la figure illustrant l’installation du module trixbox. Figure 4. III: installation des modules de trixbox Voici

Figure 4. III: installation des modules de trixbox

Voici ci-dessous la liste des modules de trixbox à installer :

- Voicemail (boite vocale);

- IVR (menu vocal) ;

- Queues (gestion des files d’attente) ;

- Times conditions (contrainte sur la date et l’heure) ;

- Conferences (conférence) ;

- Music on Hold (musique d’attente) ;

- Recordings ( enregistrer une conversation);

- Call waiting (mise en attente);

- Backup & restore (sauvegarde).

II. Configuration des postes clients

IV.1 Configuration des ordinateurs Les ordinateurs comportant des soft-phones requièrent une configuration pour le

fonctionnement de ces derniers. Ainsi, il sera ici question de configurer les paramètres

réseau de chaque poste. Les ordinateurs de notre réseau étant dotés d’un système

d’exploitation, Windows7 de Microsoft, pour le configurer, nous procéderons comme suit :

entrons dans le menu démarrez, dans panneaux de configuration choisissons le paramètre

réseau et internet, dans un centre de réseau et partage, choisissons « afficher » l’état de la

et partage, choisissons « afficher » l’état de la DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
et partage, choisissons « afficher » l’état de la DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» gestion du

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» gestion du réseau, en suite,
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» gestion du réseau, en suite,

gestion du réseau, en suite, faisons un clic sur le type de connexions. Une fois dans l’interface de l’état de connexion du réseau sélectionné, cliquons sur propriétés, sélectionnons en suite l’option de connexion internet protocole version TCP/IPv4 puis cliquons à nouveau sur propriétés. On aboutit ainsi à l’interface permettant d’attribuer les paramètres réseau à la machine. Dans notre cas, pour des raisons de sécurité, l’attribution dynamique des adresses réseau par le DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) est désactivée. En tenant compte de notre réseau comme défini ci- haut, cette étape sera remplie comme suit :

- L’adresse IP : 192.168.56.2 ;

- Le masque de sous réseau : 255.255.255.0 ;

- L’adresse IP de la passerelle : 192.168.56.1

- L’adresse du serveur DNS

Ces informations sont ensuite enregistrées et le poste est prêt à être connecté sur le réseau.

IV.2 Configuration de soft Phones

Nous ne nous intéresserons ici qu’aux soft phones puisque les téléphones classiques nécessitent un simple branchement sans aucune configuration.

IV.3

Configuration de X-Lite

A la première installation, l’assistant de configuration SIP s’ouvre automatiquement, si non nous pouvons cliquer sur la flèche dirigée vers le bas dans le haut de la fenêtre et choisissons « SIP Account Settings ».

- Cliquons sur Add;

- Display Name : soft phone ;

- User Name: 101;

- Password: 101;

- Authorization user name: 101;

- Domain : 192.168.56.100 (l’adresse IP de notre trixbox) ;

- Domain ,Proxy;

- Cochons Register with Domain and receive incoming calls;

- Sélectionnons Target domain;

- Cliquons sur OK.

calls; - Sélectionnons Target domain; - Cliquons sur OK. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
calls; - Sélectionnons Target domain; - Cliquons sur OK. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Cliquons sur

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Cliquons sur close. X-Lite est
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Cliquons sur close. X-Lite est

Cliquons sur close. X-Lite est maintenant correctement configuré et doit s’enregistrer sur notre trixbox.

Voici ci-dessous la figure de X-lite

sur notre trixbox. Voici ci-dessous la figure de X-lite Figure 5. III : X-lite 1 1

Figure 5. III : X-lite 11

III. Architecture de réseau VoIP via VSAT à l’ISPF et son positionnement

D’après l’étude du milieu, nous préférons installer le VSAT au-dessus du nouveau bâtiment en finition. La salle technique sera au niveau du deuxième étage, cela nous permettra d’utiliser le câble RG6 pour l’installation. Voici ci-dessous l’architecture du réseau VSAT que nous souhaitons installer à l’ISPF

11 http :// www.xlite.com/index.php?menu=download.

1 1 http :// www.xlite.com/index.php?menu=download. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
1 1 http :// www.xlite.com/index.php?menu=download. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» 900.2 Intelsat

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» 900.2 Intelsat Pare-Feu DINGAMADJI Michael
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» 900.2 Intelsat Pare-Feu DINGAMADJI Michael
900.2 Intelsat Pare-Feu
900.2 Intelsat
Pare-Feu
IP via VSAT à l’ISPF» 900.2 Intelsat Pare-Feu DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
IP via VSAT à l’ISPF» 900.2 Intelsat Pare-Feu DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

47/51

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE IV

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE IV : EVALUATION DU
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CHAPITRE IV : EVALUATION DU

CHAPITRE IV : EVALUATION DU COÛT DE PROJET

L’étude financière qui fait l’objet de ce chapitre se limite aux coûts d’acquisition des équipements, leur transport et les frais de prestation des travaux au sein de l’ISPF (Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »). Elle consiste à déterminer le coût estimatif du projet. Quel que soit le projet à réaliser, l’indice économique reste le plus important pour son appréciation. La résolution entre la qualité et le prix des installations passe par l’obtention de la meilleure qualité de service à un prix raisonnable.

Dans l’installation des équipements du réseau, il nous sera difficile de fixer les salaires des techniciens (Ingénieur, aides Ingénieurs et les ouvriers) et le délai qu’il faut pour sa réalisation à cause de l’instabilité des prix sur le marché, des frais de transports, de dédouanement. Généralement, le salaire des techniciens constitue les trente pour cent (30%) du prix des équipements. Notons que ce coût est loin du coût réel compte tenu de la variation des frais de transport, qui est en fonction des conditions d’acquisitions, des moyens de transport et de distance.

d’acquisitions, des moyens de transport et de distance. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
d’acquisitions, des moyens de transport et de distance. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous le tableau des
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» Voici ci-dessous le tableau des

Voici ci-dessous le tableau des coûts du projet :

Tableau 1. IV: coût de projet

 

PRIX UNITAIRE

 

PRIX TOTAL

 

o

DESIGNATION

QUANTITE

Euro:

     

N

F.CFA

Euro: €

 

F.CFA

 

Fourniture des équipements

 
 

VSAT en C 12

 

12 967,

8

500 000

12 967,2

8

500 000

01

(2,4m)

01

2

 

Routeurs

 

76,27

50

000

152,55

100

000

02

Linksys

02

 

03

ATA

04

495,80

324

997

1983,80

1

299 988

04

IPBX

01

libre

libre

libre

libre

05

Connecteurs

01

15,25

10 000

15,25

10 000

 

Serveur

 

457,66

300

000

457,66

300

000

06

d’impression

01

   
 

Téléphone

02

91,53

60

000

183,06

120

000

07

Alcatel 4400

 

08

Switch 24 pores

02

122,04

80

000

244,08

160

000

09

PC

24

381,39

250

000

9

153,32

6

000 000

 

Téléphones

 

27,45

18

000

329,52

216

000

10

analogiques

12

 

11

Casques

24

7,6

5

000

183,03

120

000

 

Main d’œuvre des travaux

 

12

Installation VSAT et du Réseau local

 

2

1

550 000

2

364,60

1

550 000

01

364,60

 
   

17006,

11

147 951

28034,07

18 376 333

 

TOTAL

79

Ces prix sont en fonction du coût en Euro (€) du 01 Aout 2013 : 1€=655,50 F.CF

12 http://vsat.centerblog.net

2013 : 1€=655,50 F.CF 1 2 http://vsat.centerblog.net DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
2013 : 1€=655,50 F.CF 1 2 http://vsat.centerblog.net DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION
CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION GENERALEGENERALEGENERALEGENERALE
CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION GENERALEGENERALEGENERALEGENERALE
GENERALEGENERALEGENERALEGENERALE L'étude de mise en place de la téléphonie IP est une

L'étude de mise en place de la téléphonie IP est une nécessité économique pour l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie ». Les entreprises qui optent pour cette alternative deviennent de plus en plus nombreuses. La téléphonie IP permet de faire des communications (audio, vidéo et données) autour d'un protocole unique IP. Actuellement, les entreprises qui ont un grand besoin de communication utilisent cette technologie en grande majorité pour réduire les coûts mais également pour améliorer leurs systèmes d'information en englobant d'autres fonctionnalités que la simple voix.

Les Organes de Régulation doivent arriver à faire une bonne politique de régulation afin que la VoIP puisse se développer de manière harmonieuse avec la téléphonie classique. Ce projet a été une expérience fructueuse qui nous a permis de mieux s’approcher du milieu professionnel. Cette expérience nous a permis de savoir comment gérer et optimiser le temps dans le but d’en profiter au maximum. Actuellement, il est évident que la téléphonie IP va continuer à se développer dans les prochaines années. Le marché de la téléphonie IP est très jeune mais se développe à une

vitesse fulgurante. C'est aujourd'hui que les entreprises doivent investir dans la téléphonie

IP,

rôle majeur.

Le protocole IP est maintenant un protocole très répandu, qui a fait ses preuves et que beaucoup d'entreprises disposent d’avantage de la téléphonie IP, car elle demande un

investissement relativement faible pour son déploiement. La téléphonie IP ouvre la voie de la convergence voix/données et celle de l'explosion de nouveaux services tels que les CTI

(Centre

Maintenant que la normalisation a atteint une certaine maturité, il n'est plus dangereux de miser sur le standard H.323 qui a été accepté par l'ensemble de la communauté. La téléphonie IP est une bonne solution en matière d'intégration, de fiabilité, d'évolutivité et de coût. Elle fera partie intégrante des Intranets d'entreprises dans les années à venir et apparaîtra aussi dans la téléphonie publique pour permettre des communications à bas coût.

On peut ainsi vraisemblablement penser que le protocole IP deviendra un jour un standard unique permettant l'interopérabilité des réseaux mondialisés. C'est pourquoi

si

elles

veulent

y

jouer

un

de

Transite

International).

si elles veulent y jouer un de Transite International). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5
si elles veulent y jouer un de Transite International). DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» l'intégration de

«Étude de mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF»

mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» l'intégration de la voix sur
mise en place de la Téléphonie IP via VSAT à l’ISPF» l'intégration de la voix sur

l'intégration de la voix sur IP n'est qu'une étape vers EoIP: Everything over IP.

Enfin, le développement de cette technologie représente-t-il un risque ou une opportunité

pour les opérateurs traditionnels ?

RECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSRECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSSS
RECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSRECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSSS
RECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSRECOMMANDATIONRECOMMANDATIONSSS A la lumière de tout ce qui précède, nous formulons les

A la lumière de tout ce qui précède, nous formulons les recommandons ci-après :

I. Aux administrateurs de l’Institut Supérieur Polytechnique la « Francophonie »

- de procéder à l’installation d’un réseau local ;

- de procéder à l’installation de la téléphonie IP ;

- d’ouvrir aux étudiants et enseignants un Cyber café à Haut débit.

II. Aux enseignants et étudiants de l’institut Supérieur Polytechnique la

« Francophonie »

- Installer un réseau local et un réseau téléphonique IP ;

- faire un bon usage du cyber café ;

- faire un bon usage des équipements de la « Francophonie » ;

- faire preuve de responsabilité.

III. Au Gouvernement

- de subventionner l’Internet à Haut débit ;

- d’assurer la régularité de l’électricité 24H/24H.

- d’assurer la régularité de l’électricité 24H/24H. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e
- d’assurer la régularité de l’électricité 24H/24H. DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e

DINGAMADJI Michael et DOUMDÉ NGARBIM Adolphe /5 e Promotion de Télécommunications à l’ISPF 2010-2013