Vous êtes sur la page 1sur 14

a – à (fiches 1)

Si tu peux remplacer par avait, c’est le verbe avoir, donc tu écris a.


Sinon, c ‘est la préposition à.
Il a un fil à la patte. (Il avait un fil à la patte.)

et – est/es (fiches 2)
Si tu peux remplacer par était/étais, c’est le verbe être, donc tu écris est (ou es
avec tu).
Sinon c’est le mot-outil et (une conjonction de coordination)
Il est malade et pourtant il travaille quand même.
( Il était malade et pourtant il travaillait quand même.)

on – ont (fiches 3)
Si tu peux remplacer par avaient, c’est le verbe avoir, donc tu écris ont.
Sinon, c’est le pronom personnel on (tu peux remplacer par quelqu’un).
On a vu les premiers cyclistes qui ont fini la course.
(On a vu les premiers cyclistes qui avaient terminé la course ;
Quelqu’un a vu …)

son - sont (fiches 4)


Si tu peux remplacer par étaient, c’est le verbe être , donc tu écris sont.
Sinon, c’est le déterminant possessif son (c’est le sien ou la sienne).
Son amie et son cousin se sont mariés.(Son amie et son cousin s’étaient mariés.)

ce - se (fiches5)
Si tu peux remplacer par un ou par ceci ou cela, c’est l’adjectif démonstratif ce.
Sinon, c’est le pronom personnel se. Il y a souvent un verbe après.
Ce maître se prend pour Tarzan. Ce sera drôle !
( Un maître se prend pour Tarzan. Cela sera drôle !)

c’est - s’est (fiches 6)


Si tu peux remplacer par cela est ou par ceci est , tu écris c’est.
Sinon, tu dois trouver un verbe pronominal ( verbe se …) au participe passé après, et
tu écris s’est.
Le soleil s’est couché et le ciel est rouge. Comme c’est beau !
( Verbe se coucher . Comme cela est beau !)

ou – où (fiches 7)
Si tu peux remplacer par ou bien, c’est le mot-outil ou (une conjonction de
coordination).
Sinon, c’est où, qui indique en général le lieu (parfois le moment).
Où vas-tu ? A Paris ou à Nice ?
( Où – à quel endroit – vas-tu ? A Paris ou bien à Nice ?)

ces – ses (fiches 8)


S’il y a un nom au pluriel après, et que tu peux dire que ce sont les siens ou les
siennes (le nom désigne donc quelqu’un ou quelque chose qui appartient à une
personne ou à un objet) , tu écris le déterminant possessif ses.
Si tu peux dire à la place du déterminant et du nom au pluriel: ceux-là, celles-là, il
s’agit du déterminant démonstratif ces.
Sinon, tu dois pouvoir dire ce sera au futur, et alors tu écris c’est.
Il a invité ses amis (les siens).
Ces touristes ont pris un coup de soleil (ceux-là).
C’est Richard qui compte (ce sera Richard qui comptera) .

leur – leurs (fiche 9)


Si tu peux remplacer par lui, et qu’après il y a un verbe, il s’agit du pronom
personnel leur, qui est invariable.
Si après il y a un nom ou un adjectif au singulier, qu’il y a une relation
d’appartenance à des objets ou des personnes, c’est le déterminant possessif
singulier leur. ( Si on ne parlait que d’un objet ou d’une personne, on pourrait dire
son ou sa).
Si après il y a un nom ou un adjectif au pluriel, qu’il y a une relation d’appartenance à
des objets ou des personnes, c’est le déterminant possessif pluriel leurs. ( Si on ne
parlait que d’un objet ou d’une personne, on pourrait dire ses, les siens ou les
siennes)
Je leur donne cette armoire. Ce sera leur cadeau de mariage. Leurs amis en feront
aussi.
( Je lui donne (v) cette armoire. Ce sera son cadeau (nom sing.) de mariage. Ses
amis – nom pluriel, les siens- en feront aussi.)

la - là – l’a ou l’as(fiches 10)


Si tu peux remplacer par l’avait (ou l’avais), il y a le verbe avoir, tu écris l’a (ou l’as
avec tu).
Sinon, la sans accent est :
- soit un déterminant (article défini) suivi d’un nom féminin. Tu peux le remplacer
par une, cette ma etc …
- soit un pronom personnel placé devant un verbe.
Là avec accent désigne un lieu, un endroit (parfois un moment).
La maison était belle. Il l’a vendue facilement et s’est installé là ensuite.
(Cette maison était belle. Il l’avait vendue facilement et s’est installé là – à cet endroit
– ensuite.)
ta – t’a (ma – m’a ou m’as) (fiches 11)
Si tu peux remplacer par t’avait (m’avait ou m’avais à la deuxième personne du
singulier), il y a le verbe avoir et tu écris t’a (m’a ou m’as à la deuxième personne
du singulier).
Sinon, il s’agit du déterminant possessif ta (ma). tu peux dire la tienne (la mienne).
Ta tante t’a envoyé un cadeau.
(Ta tante, la tienne, t’avait envoyé un cadeau.)
Ma mère m’a offert ce bracelet et toi, tu m’as offert ce collier.
(Ma mère, la mienne, m’avait offert ce bracelet et toi, tu m’avais offert ce collier.)

mon – m’ont (ton - t’ont)


(fiches 12)
S’il y a un verbe juste après, si tu peux remplacer par “ m'avaient ”, (ou t’avaient)
c’est donc le verbe avoir et tu écris m’ont (ou t’ont).
Sinon, il y a un nom (ou adjectif + nom) juste après, c’est le déterminant possessif
mon (ou ton). Tu peux remplacer par votre .
Mon cousin et mon amie m’ont réservé une surprise.
 Votre cousin et votre amie m’avaient réservé (verbe) une surprise.
Ton cousin et ton amie t’ont réservé une surprise.
 Votre cousin et votre amie t’avaient réservé (verbe) une surprise.

ni – n’y (fiches 13)


Ni renforce une négation.
N’y peut être décomposé en ne et y. A la forme affirmative, il reste le y.
Ne prenez ni stylo, ni cahier. (pas un seul stylo, pas un seul cahier)
Il n’y a rien. ( Il y a quelque chose.)

si – s’y (fiches 14)


Si tu peux remplacer par à condition que ou tellement, tu écris si.
S’y peut être décomposé en se et y. En changeant de personne, tu peux remplacer
par m’y ou t’y.
Si Jacques était plus adroit, il s’y prendrait mieux.
A condition que Jacques soit plus adroit, il s’y prendrait mieux.
Si j’étais plus adroit, je m’y prendrais mieux.

quel(s)/quelle(s) – qu’elle(s)
(fiches 15)
Quel(s)/Quelle(s) se rattache à un nom :
Quelle belle histoire !
Qu’elle(s) se rattache à un verbe dont le sujet est “ elle(s) ”: au masculin, on peut
remplacer par qu’il(s).
Je veux qu’elle(s) sorte(nt).  je veux qu’il(s) sorte(nt).
peu – peux ou peut
(fiches 16)
Si tu peux remplacer par pouvais (ou pouvait à la 3ème personne), c’est le verbe
pouvoir, tu écris peux (ou peut à la 3ème personne).
Sinon, c’est l’adverbe peu, qui signifie une petite quantité.
Est-ce que je peux reprendre un peu de lait ?
 Est-ce que je pouvais reprendre un peu de lait ?

Formation du féminin des adjectifs


(fiches 17)
On forme le plus souvent le féminin des adjectifs en ajoutant simplement un e.
petit  petite grand  grande joli  jolie
• Les adjectifs se terminant par un e ne changent pas au féminin.
aimable, pâle …
• Les adjectifs se terminant par les voyelles i, ai, u etc., prennent un e au féminin.
joli  jolie ; pointu  pointue
• Les adjectifs se terminant par on et ien doublent leur consonne finale au féminin.
bon  bonne ; ancien  ancienne
• Les adjectifs se terminant par el, ul et eil doublent leur consonne au féminin.
nul  nulle ; cruel  cruelle ; pareil  pareille
• Les adjectifs terminés par et doublent leur consonne finale au féminin sauf :
complet, désuet, discret, inquiet ..
coquet  coquette mais complet  complète
• Les adjectifs terminés par ot ont un féminin en ote sauf pâlot, vieillot, sot…
idiot  idiote mais pâlot  pâlotte et sot  sotte
• Les adjectifs terminés par s ont un féminin en se sauf
1°) bas, épais … qui ont un féminin en sse : basse , épaisse
2°) frais qui devient fraîche …
gris  grise
• Les adjectifs terminés par x font leur féminin en se sauf :
doux  douce ; roux  rousse ; faux  fausse
nerveux  nerveuse
• Les adjectifs terminés par er forment leur féminin en ère .
léger  légère
• Les adjectifs terminés par f forment leur féminin en ve.
neuf  neuve
• Les adjectifs beau, nouveau, fou, mou, vieux donnent au féminin belle,
nouvelle, folle, molle, vieille.
Mais ces mêmes adjectifs suivis d’un nom masculin commençant par une voyelle,
prennent des formes au masculin qui se prononcent comme les formes du féminin :
un vieil arbre, un bel arbre, un fol amour, un nouvel appartement
• Les adjectifs terminés par c font souvent leur féminin en che, sauf certains : les
soldats francs  les armées franques
blanc  blanche ; franc  franche
Accord des adjectifs en genre (masc/fem)
(fiches 18)
L’adjectif s’accorde en genre avec le nom auquel il se rapporte.
Si le nom est masculin, l’adjectif est masculin.
Si le nom est féminin, l’adjectif est féminin.
Une jolie rose. Un joli lys.
Si l’adjectif se rapporte à plusieurs noms, 3 cas peuvent se présenter :
• Tous les noms sont féminins, l’adjectif est féminin.
• Tous les noms sont masculins, l’adjectif est masculin.
• Il y a des noms féminins et masculins, alors le masculin l’emporte, l’adjectif est
masculin.
Une robe et une jupe violettes.
Un pantalon et un manteau violets.
Une jupe et un blouson violets..
Exceptions : les adjectifs de couleur et les adjectifs composés
voir les fiches et règles correspondantes
adjectifs de couleur :AGN5
adjectifs composés : AGN6
Pour l’orthographe du féminin de certains adjectifs, voir les fiches correspondantes
(fiches F..)

Accord des adjectifs en nombre (sing/plu)


(fiches 19)
L’adjectif s’accorde en nombre avec le nom auquel il se rapporte.
Si le nom est au singulier, l’adjectif est au singulier.
Si le nom est au pluriel, l’adjectif est au pluriel.
Une jolie fleur . Des jolies fleurs.
Si l’adjectif se rapporte à plusieurs noms, il est au pluriel.
Un pantalon et un manteau bleus.

Exceptions : les adjectifs de couleur et les adjectifs composés


voir les fiches et règles correspondantes
adjectifs de couleur :AGN5
adjectifs composés : AGN6
Pour l’orthographe de certains pluriels, voir les fiches consacrées au pluriel (fiches
PL..)
Accord des adjectifs en genre et en nombre
(fiches 20)
L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.
Si le nom est masculin singulier, l’adjectif est masculin singulier.
Si le nom est féminin singulier, l’adjectif est féminin singulier.
Si le nom est masculin pluriel, l’adjectif est masculin pluriel.
Si le nom est féminin pluriel, l’adjectif est féminin pluriel.
Une jolie rose . Des jolies roses.
Attention, si l’adjectif se rapporte à plusieurs noms, il est au pluriel, et la règle des
genres s’applique : le masculin l’emporte sur le féminin s’il y a des noms masculins.
(voir règle AGN1)
Une robe et une jupe longues.
Un pantalon et un manteau déchirés.
Une jupe et un blouson déchirés.

Exceptions : les adjectifs de couleur et les adjectifs composés


voir les fiches et règles correspondantes
adjectifs de couleur :AGN5
adjectifs composés : AGN6
Pour l’orthographe de certains pluriels, voir les fiches consacrées au pluriel (fiches
PL..)
Pour l’orthographe du féminin de certains adjectifs, voir les fiches correspondantes
(fiches F..)

Accord du déterminant, de certains adjectifs


particuliers.
(fiches 21)
Le déterminant s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se
rapporte. (comme l’adjectif donc)
En général cela est évident, mais certains déterminants ou certains adjectifs posent
souvent problème aux enfants:
• Cet (masculin singulier) – Cette (féminin singulier)
Ces (pluriel, masculin ou féminin)
• Tout (masculin singulier) – Toute (féminin singulier)
Tous (masculin pluriel) – Toutes (féminin pluriel)
• Quel (masculin singulier) – Quelle (féminin singulier)
Quels (masculin pluriel) – Quelles (féminin pluriel)
Cet arbre (masc) et cette plante (fém) ne peuvent pas pousser sur ces montagnes.
Quel arbre ou quelle plante te plairait ?

Accord des adjectifs de couleur


( fiches 22)
Les adjectifs de couleur utilisant des noms de fleurs, de fruits, de pierre
précieuse etc., ne s’accordent ni en genre, ni en nombre.
Nous portons toutes les deux des robes orange et des gilets marron.
Des boucles d’oreilles émeraude .
exceptions :
• les adjectifs suivants s’accordent en nombre :
rose, écarlate , fauve, incarnat, mauve, pourpre.
des joues roses.
• Les adjectifs composés ne s’accordent ni en genre, ni en nombre (voir règle
AGN6) :
des chemises bleu clair
adjectifs courants qui s’accordent sans problème :
bleu – vert - jaune – rouge – noir – gris – blanc – rose – violet -

Accord des adjectifs composés


(fiches 23)
L’accord des adjectifs composés dépend souvent de la nature de chacun des mots.
Voici quelques règles d’accord :
• adjectif + adjectif : les 2 s’accordent en genre et en nombre , sauf s’il s’agit de
couleur:
des paroles aigres-douces mais
des chemises bleu clair
• mot invariable + adjectif : seul l’adjectif s’accorde :
l’avant-dernière montée
• adjectif composé de couleur : pas d’accord, ni en genre ni en nombre
des chemises rose pâle
des chemises vert pomme

Accord sujet-verbe (cas général)


(fiches 24)
Le verbe s’accorde toujours avec son sujet, en personne et en nombre.
Pour trouver le sujet, on utilise :
C’est … qui verbe
Ce sont … qui verbe
Une hirondelle chante. C’est l’hirondelle qui chante.
Des hirondelles chantent. Ce sont les hirondelles qui chantent.
Quelques règles simples à retenir :
• Avec je, jamais de t (mémo : je n’aime pas le thé)
• Avec tu, toujours un s ou un x
• Avec il/elle/on , jamais de s
• Avec ils/elles, toujours -nt, jamais de s
Attention aux cas particuliers : voir règles suivantes :
- sujet inversé (ASV2)
- plusieurs sujets ou sujet collectif (ASV3)
- un sujet, plusieurs verbes (ASV4)
- accord du verbe après “ qui ” (ASV5)
- accord du verbe placé après un pronom complément (ASV6)

Accord du verbe avec un sujet inversé


(fiches 25)
Le verbe s’accorde avec son sujet, même si celui-ci est placé après le verbe.
A quoi pensent les gagnants ?
 Ce sont les gagnants qui pensent.
Accord du verbe avec plusieurs sujets
(fiches 26)
Un verbe peut avoir plusieurs sujets : dans ce cas, il se met au pluriel, mais la
personne dépend des sujets :
XXXXX + moi  nous : verbe à la 1ère personne du pluriel
XXXXX + toi  vous : verbe à la 2ème personne du pluriel
Toi et moi  nous : verbe à la 1ère personne du pluriel
autres cas : XXXXX + YYYYY  ils/elles : 3ème personne du pluriel
Julie et Christophe aiment beaucoup parler.
Sébastien et toi chantez à la chorale.
Mon chien et moi jouons souvent ensemble.

Lorsque 2 sujets sont réunis par comme, ou,ainsi que, avec, ni sans virgule, le
verbe se met au singulier ou au pluriel:
La bière comme le vin contient (ou contiennent) de l’alcool.
Si le premier sujet est en plus suivi d’une virgule, le verbe se mettra au singulier:
La bière, comme le vin, contient de l’alcool.
Lorsque le sujet commence par une foule de…, une troupe de … , une assemblée
de …, une bande de… , le verbe peut se mettre au singulier ou au pluriel.
On utilise le singulier si l’ensemble des personnes ou objets est considéré comme un
tout : une bande de voleurs avançait.
On utilisera le pluriel si ce sont les différents objets ou personnes qui sont concernés
: une bande de voleurs avançaient, chacun portant un couteau, une hache…
Lorsque le sujet comporte un adverbe de quantité comme beaucoup de…, peu
de…, combien de …, que de…, le verbe se met au pluriel:
Beaucoup de ces enfants chantent dans la chorale.
Attention, le verbe se met au singulier quand “peu de” a un sens partitif :
Peu de neige est tombée cet hiver.

Cas d’un sujet avec plusieurs verbes


(fiches 27)
Dans ce cas, la règle générale s’applique aussi : chaque verbe s’accorde avec son
sujet, même si c’est le même pour tous.
Jean pouffe puis éclate de rire.
Ali et Mohamed pouffent puis éclatent de rire.
Nous pouffons puis éclatons de rire.

Accord du verbe placé après “ qui ”


(fiches 28)
Quand un verbe a pour sujet “ qui ”, il faut rechercher dans la phrase le sujet réel,
c’est à dire le groupe nominal remplacé par “ qui ” (anciennement, on disait
“ l'antécédent ” de qui, pronom relatif)
Je vois Karim et Jean qui se cachent sous la table.
C’est nous qui avons fait ce gâteau.
La formule “ c'est … qui ” est très utile ici.

Accord du verbe placé après un pronom personnel


complément
(fiches 29)
Le verbe s’accorde toujours avec son sujet, pas avec le pronom personnel
complément qui peut se trouver juste devant lui.
Jean et Karim se cachent, Mohamed les cherche.
 C’est Mohamed qui cherche Pierre et Karim.
La tarte est délicieuse, les enfants la dévorent.
 Ce sont les enfants qui dévorent la tarte.
Là encore, il faut revenir à la formule “ c'est … qui ” ou “ ce sont … qui ” pour être
sûr(e) de ne pas se tromper !

Reconnaître un nom et un verbe.


(fiches 30)
Un verbe peut être précédé d’un pronom personnel sujet (je, tu , il …). Si on change
le temps de la phrase, la forme verbale change.
Un nom peut être précédé de le/la/les ou un/une/des. Il ne change pas si on change
le temps de la phrase.
Pierre ferme (verbe) la porte (nom).
 Il fermait la porte.
Pierre porte (verbe) un seau jusqu’à la ferme (nom).
 Il portait un seau jusqu’à la ferme.

Connaître la terminaison des mots.


(fiches 31)
On connaît en général la terminaison d’un mot, soit en le mettant au féminin, soit en
cherchant des mots de la même famille.
Chaud  chaude ; haut  haute
Dos  dossier ; vernis  vernissage ; chahut  chahuter ;

Savoir choisir entre s et ss


(fiches 32)
Entre 2 voyelles, un seul s se prononce [z]  une chemise
Entre 2 voyelles, il faut ss pour avoir le son [s]  la chasse
Entre une consonne et une voyelle, s se prononce [s]
 un conseil
Savoir choisir entre c et ç
(fiches 33)
Devant a,o,u , le c se prononce [k] :  la carotte
Pour obtenir le son [s], il faut mettre ç  il commença

Savoir choisir entre g et ge


(fiches 34)
Devant a,o,u , le g se prononce [g] :  la gare
Pour obtenir le son [ ], il faut mettre ge  je mangeais

Savoir choisir entre g et gu


(fiches 35)
Devant e, i , le g se prononce [ ] :  la girafe, je mange
Pour obtenir le son [ g ], il faut mettre gu  une mangue

Reconnaître le participe passé (-é), l’infinitif (er) et


l’imparfait (ait/s)
(fiches 36)
Pour savoir si un verbe est au participe passé ou non, on le remplace (même si la
phrase ne veut plus rien dire) par un verbe du 2 ème ou 3ème groupe comme finir,
vendre.
si ….é  fini, vendu alors c’est un participe passé en é
si ….er  finir, vendre alors c’est un infinitif en er
si …. ais/t  finissais/t ou vendais/t alors c’est l’imparfait.
L’ogre a dévoré les enfants qu’il voulait absolument attraper.
 L’ogre a fini les enfants qu’il voulait absolument vendre.

Connaître la lettre finale du participe passé


(fiches 37)
Pour trouver le participe passé d’un verbe, on peut :
- mettre avoir ou être devant : savoir  avoir su
- mettre au passé composé : Hier, j’ai su
Pour connaître la lettre finale d’un participe passé, il faut le mettre au féminin :
J’ai mangé  une tarte mangée  j’entends [ ]  terminaison é
J’ai fini  une tarte finie  j’entends [i]  terminaison i
J’ai perdu  une tarte perdue  j’entends [ u]  terminaison u
J’ai pris  une tarte prise  j’entends [ z ]  terminaison is
J’ai écrit  une lettre écrite  j’entends [t]  terminaison it
Accorder le participe passé après le verbe être
(fiches 38)
Le participe passé employé avec l’auxiliaire être s’accorde avec le sujet.
ATTENTION : avoir été  verbe être
Jeanne et Paule ont été fatiguées.
Les invités étaient occupés.

Accorder le participe passé après le verbe avoir


(fiches 39)
Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir ne s’accorde jamais avec le
sujet.
Les vers ont creusé une galerie sous la terre.
Mais il s’accorde avec le complément d’objet direct (COD) si celui-ci est placé
devant le participe passé.
Ils l’ont bouchée après leur passage. (ils ont bouché la galerie)

Accorder le participe passé avec un nom


(fiches 40)
Lorsqu’il ne suit pas les verbes avoir ou être, le participe passé est employé comme
adjectif. Il s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il précise comme un
adjectif.
Voir les règles et fiches concernant les adjectifs (AGN)

Terminaisons des noms au pluriel


(cas général)
(fiches 41)
Un nom est au pluriel si on peut mettre “ des ” ou “ les ” devant. Pour indiquer le
pluriel, on rajoute en général un “ s ”, mais il y a de nombreux cas particuliers
(terminaisons en “ x ” ou “ aux ” etc.…
Un ballon, des ballons.
Cas particuliers : voir règles suivantes :
• Noms terminés par ou ( fiches PL2)
• Noms terminés par ail ( fiches PL3)
• Noms terminés par al ( fiches PL4)
• Noms terminés par eau, au, eu (fiches PL5)
• Noms composés (fiches PL10)
Les noms qui se terminent par s, x ou z au singulier ne prennent pas de marques de
pluriel :
un prix des prix ; un riz  des riz ; une souris  des souris.

Pluriel des noms en ou


(fiches 42)
Les noms en ou forment leur pluriel en ajoutant un s.
un clou  des clous
exceptions : 7 noms (qui prennent un x) :
des hiboux, des choux, des genoux, des joujoux, des bijoux, des cailloux, des poux

Pluriel des noms en ail


(fiches 43)
Les noms en ail forment leur pluriel en ajoutant un s.
un portail  des portails
exceptions : quelques uns forment un pluriel en aux.
bail  des baux corail  des coraux
émail des émaux fermail  des fermaux
soupirail  des soupiraux travail -> des travaux
vantail  des vantaux vitrail  des vitraux

Pluriel des noms en al


(fiches 44)
Les noms en al forment leur pluriel en aux.
un bocal  des bocaux ; un cheval  des chevaux
exceptions : plusieurs noms ont un pluriel régulier en s :
bal  des bals carnaval  des carnavals
chacal  des chacals festival  des festivals
régal  des régals

Pluriel des noms en eau, au, eu


(fiches 45)
Les noms en eau, au ou eu forment leur pluriel en rajoutant un x.
un bateau des bateaux
exceptions : 4 mots forment un pluriel régulier en s
un landau  des landaus un sarrau  des sarraus
un bleu  des bleus un pneu  des pneus

Terminaisons des adjectifs au pluriel


(cas général)
(fiches 46)
Un adjectif est au pluriel s’il se rapporte à plusieurs noms, ou à un nom au pluriel.
Les adjectifs forment en général leur pluriel en ajoutant un “ s ”, mais il y a là aussi
de nombreux cas particuliers :
• les adjectifs qui se terminent par “ s ” ou “ x ” ne changent pas au pluriel ;
• adjectifs en –eau (fiches PL7)
• adjectifs en –al (fiches PL8)
• adjectifs de couleur (fiches PL9)
• adjectifs composés (fiches PL11)

Pluriel des adjectif en eau


(fiches 47)
Les adjectifs en eau forment leur pluriel en rajoutant un x.
un nouveau maître deux nouveaux maîtres
pas d’exception !

Pluriel des adjectifs en al


(fiches 48)
Les adjectifs en al forment leur pluriel en aux.
un centre vital  des centres vitaux
exceptions : plusieurs adjectifs ont un pluriel régulier en s :
bancal  bancals fatal  fatals
glacial  glacials natal  natals
naval  navals
banal (dans le sens d’ “ ordinaire ”)  banals
mais dans le sens du Moyen-Âge :
un four banal, des fours banaux
final  finals ou finaux : les 2 sont permis !

Pluriel des noms composés


(fiches 49)
Le pluriel des noms composés dépend souvent du sens de chacun des mots. Voici
quelques règles d’accord :
• nom + nom : les 2 prennent la marque du pluriel : des oiseaux-mouches
exceptions : des timbres-poste (des timbres pour la poste)
des années-lumière ; des gardes-chasse
• nom + préposition + nom : seul le premier nom prend la marque du pluriel.
des arcs-en-ciel
exceptions : des bêtes à cornes ; des chars à bancs ; des tête-à-tête ; des pot-au-
feu
• adjectif + nom : les 2 prennent la marque du pluriel :
des basses-cours
exceptions : les adjectifs grand et demi restent invariables :
des grand-mères , des demi-journées
• adjectif + adjectif : les 2 prennent la marque du pluriel : des sourds-muets
• verbe + nom : le verbe ne prend pas de marque de pluriel ; Pour le nom, cela
dépend :
des tire-bouchons , des tourne-disques mais des abat-jour
mot invariable + nom : seul le nom prend la marque du pluriel :
des avant-scènes ; des non-lieux
verbe + verbe : aucune marque du pluriel : des laissez-passer
mots étrangers :
des snack-bars ; des pull-overs – des week-ends mais des post-scriptum