Vous êtes sur la page 1sur 16

Résumé

N’oubliez jamais que le 1er professeur de la personne c’est lui même.


Résumé sur
Les Matrices

Mohamed BARRADI
med.barradi@gmail.com.

2 janvier 2014
Table des matières

1 Résumé sur les Matrices 2


1 Les Types de Matrices . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
2 Somme des matrices . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
3 Produit des Matrices . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
4 Le détérminant d’une Matrice . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
1
5 La matrice inverse A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
5.1 Matrice inversible et sa matrice inverse : . . . . . . . . 8
5.2 Transposée d’une Matrice "t A" . . . . . . . . . . . . . 8
5.3 Comatrice d’une matrice "com(A)" . . . . . . . . . . . 9
6 La matrice de Passage P . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

1
1. Résumé sur les Matrices

1 Les Types de Matrices


On deux types de matrices : Carrée et Rectangle.
Comme leurs noms indiquent, les matrices carrées ont la forme carrée c’est
à dire : le nombre de ligne (n) = Le nombre des colonnes (p); et pour les
matrices réctangles n 6= p:
Exemple :
0 1
1 1 2
A = @ 1 0 2 A est carrée de n = p = 3
2 3 1
0 1
1 2 3
B 1 0 2 C
B = B C
@ 1 1 1 A est réctangle de n = 4 et p = 3
2 1 0
1 1 1
C = est réctangle de n = 2 et p = 3
0 1 2

2 Somme des matrices


Pour que la somme entre deux (Plusieurs) Matrices existe, il faut que ces
matrices aient la même forme c’est à dire : ils ont le même nombre de lignes
et le même nombre des colonnes.

2
3 Produit des Matrices 3

Exemple :
0 1
0 1 1 2 3
1 1 2 B 1 0 2 C
A+B = @ 1 0 2 A+B @ 1
C est impossible
1 1 A
2 3 1
2 1 0
0 1 0 1
1 2 3 6 9 5
B 1 0 C B
2 C B 1 4 2 C
B+D = B
@ 1 + C est possible
1 1 A @ 11 7 3 A
2 1 0 1 6 1

Comment ont fait la somme ?


Passons par un exemple :
0 1 0 1 0 1
1 2 3 6 9 5 1+6 2+9 3+5
B 1 0 2 C B 1 4 2 C B 1+1 0+4 2+2 C
B+D = B @ 1 1 1 A @
C+B C=B C
11 7 3 A @ 1 + 11 1 7 1+3 A
2 1 0 1 6 1 2+1 1 6 0+1
0 1
7 11 8
B 2 4 0 C
= B @ 10
C
6 4 A
3 5 1

3 Produit des Matrices


Pour que le produit entre deux Matrices existe, il faut que le nombre des co-
lonnes de la 1ére matrice égale au nombre des lignes de la deuxiemes matrice.
3 Produit des Matrices 4

Exemple :
0 1
0 1 1 2 3
1 1 2 B 1 0 2 C
A B = @ 1 0 2 A B @ 1 1 1 A
C
2 3 1
2 1 0
est impossible car le nombre des colonnes de A = 3, mais le nombre des lignes de B = 4
0 1
1 2 3 0 1
B 1 1 1 2
0 2 C
B A = B @ 1
C @ 1 0 2 A
1 1 A
2 3 1
2 1 0
est possible car le nombre des colonnes de B = 3, mais le nombre des lignes de A = 3
0 1 0 1
1 2 3 6 9 5
B 1 0 2 C B C
B D = B C B 1 4 2 C
@ 1 1 1 A @ 11 7 3 A
2 1 0 1 6 1
est impossible car le nombre des colonnes de B = 3, mais le nombre des lignes de D = 4

Comment ont fait le produit ?


Passons aussi par un exemple ça sera mieux : On calcul le produit entre les
éléments d’une lignes et les éléments d’une colonnes avec sommation.
0 1
1 2 3 0 1
B 1 0 C 1 1 2
2 C @
B A=B @ 1 1 1 A 1 0 2 A
2 3 1
2 1 0
0
1 1 + 2 ( 1) + 3 2 1 1+2 0+3 3 1 2+2 2+3
B 1 1 + 0 ( 1) + ( 2) 2 1 1 + 0 0 + ( 2) 3 1 2+0 2+(
=B @ ( 1) 1 + 1 ( 1) + 1 2 ( 1) 1 + 1 0 + 1 3 ( 1) 2 + 1 2 +
2 1 + 1 ( 1) + 0 2 2 1+1 0+0 3 2 2+1 2+0
0 1
5 10 9
B 3 5 0 C
=B @ 0
C
2 1 A
1 2 6
4 Le détérminant d’une Matrice 5

4 Le détérminant d’une Matrice

Sauf les matrices carrées peut on calculer le détérminant, c’est à dire que
det B il n’existe pas, par contre det A existe:
Alors nous allons commencer petit à petit, et on va commecer par une matrice
carrée de n = 2:
Soit
a b
M=
c d

Donc le Détérminant de M est :


a b
det M = = ad cb
c d

En réalité, on a utilisé une méthode classique pour obtenir ce calcul. On a


…xé la 1ere Colonne (où Ligne), et on déplassant les Lignes (Les colonnes) on
a eu ce que vous voyez au dessus.

Appliquons ça clairement sur une Matrice 3 3 :


Soit 0 1
a b c
M =@ d e f A
g h i

Nous allons …xer la 1ere colonne, et on déplacera les lignes.(on peut …xé une
4 Le détérminant d’une Matrice 6

ligne et on fait la même chose), voyons cette schéma au dessous :

Vous allez remarquer des signes + ou en rouge, on obtient ce signe de


( 1) ; Donc si ( 1) = 1 on met (+) et si ( 1)i+j = 1 on met ( ):
i+j i+j

le 1ére est : ( 1)1+1 = 12 = 1 donc +


le 2éme est : ( 1)2+1 = 13 = 1 donc -
etc::::

Pour les personnes pratiques on peut conclure que ces signes sont placés de
la forme suivante :
+ +
+ pour une matrice 3 3
+ +
+ +
+ +
pour une matrice 4 4
+ +
+ +
4 Le détérminant d’une Matrice 7

Retournons à notre exemple :


a b c
e f b c b c
det M = d e f = +a d +i
h i h i e f
g h i
= a(ei hf ) d(bi hc) + i(bf ec)

Vous pouvez consulter ce lien si vous êtes parmis les personnes qui aiment
…xer une ligne au lieu du colonne : ??
Remarque 4.1 Soit on …xe un ligne ou colonne ou utilisé n’importe que
méthode on obtient le même détérminant de la matrice.
Exemple 1 Pratiquons sur un exemple :
0 1
1 2 5
A=@ 1 2 3 A
2 8 10

Nous allons utiliser trois méthode pour calculer ce détérminant :


Méthode 1 : Fixé Colonne :
1 2 5
2 3 2 5 2 5
det A = 1 2 3 = +( 1) (1) + ( 2)
8 10 8 10 2 3
2 8 10
= (20 24) (20 40) 2(6 10)
= 4 + 20 + 8 = 32

Méthode 2 : Fixé Ligne :


1 2 5
2 3 1 3 1 2
det A = 1 2 3 = +( 1) (2) + (5)
8 10 2 10 2 8
2 8 10
= (20 24) 2(10 + 6) + 5(8 + 4)
= 4 32 + 60 = 32

Méthode 3 : On va la surnomer "Méthode des zéros" : l’objectif est


de créer deux zéros dans une ligne ou colonne pour facilité le calcul, et pour
celà on quit les étapes suivantes :
5 La matrice inverse A 1 8

1- Fixé une ligne ou colonne.


2- Faire des combinaisons linéaires avec la ligne (colonne) …xé
3- Pour éviter trop de calcul, ne multiplier qu’avec la ligne ( colonne ) …xé,
c’est à dire : Li + Lf ixe (Ci + Cf ixe )
4- on calcul.

1 2 5 L1 1 2 5 L1 (ligne …xé)
det A = 1 2 3 L2 = 0 4 8 L 2 + L1
2 8 10 L3 0 4 0 L3 2L1
4 8 2 5 2 5
= +( 1) (0) + (0)
4 0 4 0 4 8
4 8
= ( 1) = (0 32) = 32
4 0

Alors choisissez n’importe quelle méthode, vous aurez tous le même résultat.

1
5 La matrice inverse A
5.1 Matrice inversible et sa matrice inverse :

Pour qu’une matrice soit inversible c’est à dire admet une matrice inverse
A 1 ; il faut que :
det A 6= 0

Pour ne pas faire trop, c’est une relation qu’on applique par lettre :

1 1 t 1
A = : com(A) = (Transposée du Comatrice de A)
det A det A

5.2 Transposée d’une Matrice "t A"

Le det A on le connait, et le transposée c’est juste on met les lignes à place


des colonnes
5 La matrice inverse A 1 9

Exemple 2
0 1
1 2 5
A = @ 1 2 3 A
2 8 10
0 1
1 1 2
t
A = @ 2 2 8 A
5 3 10

Oui c’est formidable et facile, Mais c’est quoi le Comatrice ? ! !

5.3 Comatrice d’une matrice "com(A)"

Pour calculer comA, on utilise le même principe du détérminant mais pours


toutes lignes (Colonnes) :
Soit 0 1
a b c
M =@ d e f A
g h i

Donc
0 1
e f d f d e
B + h i g i
+
g h C
B C
B b c a c a b C
com(M ) = B
B + C
C
B h i g i g e C
@ b c a c a b A
+ +
e f d f d e
(Faites attention au signes + et )

Et on calcul.

Exemple 3 Soit B une matrice carrée 3 3,


0 1
3 5 6
B= @ 1 2 2 A
1 1 1

calculer com(B):
5 La matrice inverse A 1 10

Alors

com(B) =

Retournons à A; On a vu que det A = 32 6= 0 donc A est inversible et elle


admet matrice inverse.
Alors on peut maintenant calculer A 1 :
6 La matrice de Passage P 11

Il faut un peut de pratique pour maitriser cette partie.

6 La matrice de Passage P

Avant de commencer je sais pas pourquoi elle vous fait peur cette matrice ,
c’est pour cette raison je vais la surnomer Coyote Starrk c’est pas celui du
Iron Man mais le N 1 des Espada:

Cette matrice c’est la passerelle entre deux bases B(u1 ; u2 ; ::::; un ) et B 0 (v1 ; v2 ; ::::; vn )
de Rn :
Nous allons partir doucement sinon Starrk va s’échaper.

Soit X 2 Rn , et puisque B est une Base de Rn ;donc X posséde des coordon-


nées dans cette base, c’est à dire

XB = ( 1 ; 2 ; ::::; n )
= 1 u1 + 2 u2 + :::: + n un

Jusqu’à maintenant c’est clair ? ! !

De même raisonnement et puisque B 0 est une Base de Rn ;donc X posséde


des coordonnées dans cette base, c’est à dire

XB 0 = ( 1 ; 2 ; ::::; n )
= 1 v1 + 2 v2 + :::: + n vn

Ce qu’on remarque que X change ses coordonnées avec le changement de


base, donc quand X passe d’une base à autre il change, alors pour maitriser
ce changement on a fait appel au Matrice de Passage qui fait passer les
coordonnées de X dans la base B vers les coordonnées dans la base B 0 qu’on
notera PB !B 0 = PBB 0 .on appliquant la relation suivante :

XB = PB !B 0 : XB 0
6 La matrice de Passage P 12

Avec

(la Base B’) : v1 v2 :::: vn


0 1
: : : : u1
B : : : : C
PB !B 0 = B C u2 (la Base B)
@ : : : : A :::
: : : : un

De Plus PB !B 0 est inversible et sa matrice inverse


1
(PB !B 0 ) = PB 0 !B

et

(la Base B ) : u1 u2 :::: un


0 1
: : : : v1
B : : : : C
(PB !B 0 )
1
= B C v2 (la Base B’)
@ : : : : A :::
: : : : vn

Appliquant tous ce BlaBla sur un exemple.

Exemple 4 Soit B et B 0 deux bases dans R3 tel que B = (u1 ; u2 ; u3 ) et


B 0 = (v1 ; v2 ; v3 )
avec v1 = u1 + u3 et v2 = 2u1 et v3 = u1 + u2 + 2u3
Soit les coordonnées de X données la base B 0 tel que

XB 0 = (1; 3; 1) = v1 + 3v2 + v3

1- Donner les coordonnées de X dans la base B:


Et Soit les coordonnées de Y données la base B tel que

YB = (2; 1; 0) = 2u1 u2

2- Donner les coordonnées de Y dans la base B 0 :


6 La matrice de Passage P 13

1- D’aprés les données on peut écrire la matrice de passade de la base B à la


base B 0 :

v1 v2 v3
0 1
1 2 1 u1
PB !B 0 = @ 0 0 1 A u2
1 0 2 u3

D’aprés la relation :

XB = PB !B 0 : XB 0
0 10 1
1 2 1 1
= @ 0 0 1 A @ 3 A
1 0 2 1
0 1
6
= @ 1 A
3

Donc les coordonnées de X dans la base B sont

XB = (6; 1; 3) = 6u1 + u2 + 3u2

2- Par la même relation on a :

YB = PB !B 0 : YB 0
1
(PB !B 0 ) YB = YB 0

1
Alors on calcul d’abord (PB !B 0 ) et c’est l’heure de pratique ce qui est au
dessus,

1 1
(PB !B 0 ) = :t com(PB !B 0 )
det PB !B 0
0 1
0 4 2
1@
= 1 3 1 A
2
0 1 0
6 La matrice de Passage P 14

Donc
0 10 1
0 42 2
1@
YB 0 = 1 3 1 A@ 1 A
2
0 1 0 0
0 1 0 1
4 2
1@ A=@ 1 A
= 1 2
2 1
1 2

Vous avez vu à quoi sert Starrk :D.