Vous êtes sur la page 1sur 4

n°2-sept 2010

“Les finances publiques doivent êtres saines, le


budget doit être équilibré, la dette publique doit
être réduite, l'arrogance de l'administration doit La Lettre
d'info des
être combattue et contrôlée, et l'aide aux pays
étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne
tombe en faillite. La population doit encore Cadres de la
le
CGT de la Vil
apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aide
publique"
Cicéron (55 avant JC) de Paris
La crise dure au moins depuis 2065 ans!

Edito
Une rentrée sociale bien chargée cette année: un rendez-vous de mobilisation nationale
le 23 septembre pour faire barrage au projet du gouvernement sur les retraites: prolongement
de la durée de cotisation, allongement du temps de travail (et pour les cadres qui font des
études longues, 42 années ça veut dire parfois des départs après 67 ans, notamment dans le
privé...)
Alors que nos salaires sont gelés, le «  Président du pouvoir d'Achat » impose une augmentation
des cotisations retraites des fonctionnaires de 7,85% à 10,55%; Nous subirons donc une
réelle baisse de salaire.

Au sommaire, l'actualité de la rentrée municipale:

La municipalité, à l'instar de l'État cherche à


vendre son patrimoine immobilier. Il faut donc regrouper
et rationaliser les espaces de travail, mutualiser les locaux
et le personnel. Le but? Dégager des finances sur le
foncier de la Ville. Une direction dédiée a été créée
(DILT) pour mettre en œuvre cette politique: optimisation
des espaces de travail, « open stress », télé-travail, visio-
conférences, e-learning... et ses conséquences sur les
personnels...

D'un coté le Secrétariat Général organise une


forme de décentralisation (pouvoir redonné aux Mairie
d'arrondissements), de l'autre il crée de nouvelles
directions centrales (DILT, DA). Que veut dire ce jeu
d'élastique?

« L'écologie » vu par la Ville de Paris avec le Plan de


Déplacement des Administrations parisiennes; c'est
réduire les émissions de CO2, la DVD étudie, sur ordre de
l'exécutif, les déplacements domicile travail. La CGT
s'interroge sur l'opportunité de viser les 13% des
émissions de CO2 qui concernent les déplacement
domicile-travail sons s'attaquer au 87% restant ?
1
Point sur la réforme des retraites: les salariés payent l'addition
Le projet du gouvernement accroît les injustice salariales et sociales, nous pensons qu'une autre
réforme est possible! La question du vieillissement de la population, le chômage et la crise
économique et surtout financière ne sont pas une fatalité. Le système de retraite par
répartition ne doit pas être bradé pour offrir un boulevard aux retraites par capitalisation. Le
projet du gouvernement, a été conçu dans l'urgence et sans négociations, à peine de
l'information, pour répondre aux exigences des agences de notations financières. C'est un tour
de passe-passe entre comptes sociaux. Les « solutions » proposées sont de courte vue et
inopérantes à long terme. La question des retraites ne peut se concevoir sans une vigoureuse
politique de l'emploi (homme et femme, qu'ils soient jeunes, moins jeunes et seniors...)
La mesure phare (relèvement de l'âge minimum de départ passant de 60 à 62 ans) accroît les
inégalités et restreint les possibilités de choix des salariés. Autre mesure passée sous silence :
l'augmentation de la décôte de 2% à 5%. Cette mesure injuste appauvrira encore les retraités.
Pour les cadres et notamment les femmes aux carrières incomplètes, l'âge de départ à taux
plein reculera de 65 à 67ans à partir de 2016. Actuellement, 76% des bénéficiaires du minimum
vieillesse sont des femmes!
Cette réforme prévoit également de priver les mères de 3 enfants du droit de partir à la
retraite au bout de 15 ans de service. Pour bénéficier de ce droit, les femmes doivent déposer
leur dossier avant le mois de décembre. Mais le bureau des pensions, en sous effectif, n'est pas
en capacité à ce jour d'évaluer le montant de la retraite des agents qui en font la demande.
Si les dividendes distribués aux actionnaires étaient soumis aux taux de cotisations patronales,
cela comblerait immédiatement le déficit de la CNAV! Notre caisse de retraite, la CNRACL est
largement excédentaire. Rapellons que ce sont les fonctionnaires qui financent certains régimes
spéciaux du privé : depuis 1994, nous avons contribué à hauteur de 60 milliards d’euros pour les
autres caisses.
En raison de l'augmentation de la pauvreté en France, de plus en plus de gens ne se soignent plus
faute de moyens. Ces personnes qui verront leur espérance de vie diminuer ne profiteront jamais
de leur retraite.L'espérance du «vivre en  bonne santé » c’est-à-dire sans handicap majeur, n’est
de source INSEE, que de 63,1 ans pour les hommes et 64,2 ans pour les femmes!
De l'argent, il y en a : En effet, le COR table sur un doublement de la richesse produite dans les
30 prochaines années car les salariés sont de + en + productifs.

La CGT revendique!
Pour financer une réforme des retraites juste, la CGT évalue à 6 points de Produit Intérieur
Brut (PIB) le niveau de ressources supplémentaires.
1 - Faire contribuer tous les revenus
Aujourd’hui, une part de plus en plus importante des revenus n’est pas soumise à cotisation
(intéressement, participation, stock-options,…). En 2009, la Cour des comptes évaluait ainsi à
près de 10 milliards d’euros le manque à gagner pour nos caisses de protection sociale. La CGT
propose que les revenus financiers des entreprises soient soumis à contribution.
2 - Une autre politique de l'emploi
Le financement des retraites, et de la protection sociale en général, est très dépendant du
niveau de l’emploi. Un million d’emplois en plus c’est cinq milliards d’euros de rentrées de
cotisations supplémentaires pour les retraites.
3 - Augmenter et moduler les cotisations patronales
Augmentation des cotisations patronales et remise à plat de l’ensemble des exonérations
(30 milliards d’euros en 2009). 2
La CGT revendique: les 37,5 années de cotisation pour un taux plein; Une Retraite à 60ans
calculée sur les 6 derniers mois; La mise en oeuvre d'une politique favorable aux salaires
(dans le public comme dans le privé), et à l’emploi notamment pour les jeunes et les séniors;
Le maitien de la retraite par répartition; Un recrutement à la hauteur des besoins; La fin
du recours aux contrats précaires; Une amélioration du pouvoir d’achat pour tous les
fonctionnaires et non titulaires; La prise en compte des années d’étud et de la pénibilité;
La suppression des décotes!

Espace de travail: dévelopement durable et personnel jetable


La Ville de Paris dispose d’un parc immobilier de
5 millions de m2.
La Ville a décidé de faire travailler ses cadres en
mode plateau, entendez là en OPEN STRESS. On
vous déplacera au gré des projet. Vous serez aussi
amovible que les cloisons de la cage à lapins dans
laquelle vous serez enfermés 8 heures par jour.
Aucune intimité, car même les 'salles de
convivialité' sont OPEN.
Leçon de vocabulaire pour vous aider à vous adapter
au nouveau mode de management que vous subirez :
« Professionnalisation du travail » veut dire
parcellisation des tâches. Le travail devient
routinier, monotone, abrutissant. Chacun doit
accomplir une tâche répétitive.
« Fais moi un call qu'on fasse un check »
« Sois force de proposition »
« N’oublie pas de remplir ton reporting »
Si votre hiérarchie s’adresse à vous dans ces
termes, au lieu de faire un ‘burn out’, faites un
‘break’ et contacter la CGT car le syndrome France
TELECOM vous guette.
Open space =
inconfort et défiance mutuelle
Blackberry=
un fil à la patte...
Visio conférence=
perte de sociabilité
Télé-travail=
moins de charges pour l'employeur
(trajets, locaux, repas...)
le travail s'installe dans la sphère
privée!

La CGT revendique!
La mise en place des CHS-CT* !
* Commission Hygiène et Sécurité-
Condition de travail 3
La chartre des Arrondissements:
Décentralisation à grande vitesse hors les rails!
Répondre au plus près des besoins de l’usager, c'est
souhaitable. Mais quelles conséquences sur le statut des
agents (référents territoriaux, cadres techniques A et B) à
l'interface du politique, responsables devant les maires, mais
agents titulaires sans clarté de leur contexte hiérarchique?
La Charte des Arrondissements à effectif constant
avec la mise en place d'un pilotage territorial nous inquiète.
Que le Maire de Paris puisse déléguer son pouvoir aux
Maires d’arrondissements semble démagogique?
Quelles garanties d'égalité de traitement entre les
agents d'un arrondissement à l'autre? Chaque Maire
d'arrondissement soucieux de sa réélection, voudra gérer
ses équipements de proximité (gymnase, crèches,
bibliothèques, ...) à sa guise: les horaires d'ouverture d'une
piscine ou d'une bibliothèque varieront d'un arrondissement
à l'autre. La Mairie pourra imposer le travail nocturne et des
ouvertures le dimanche sans que le Maire de Paris puisse
intervenir. Le dernier exemple en date est la décision prise
par le Maire de Paris d'unifier les tarifs dans les cantines
scolaires, certaines mairies de l’opposition s'y sont refusée.
Alors comment croire à l'égalité de traitement? Aujourd’hui,
on manque de volontaires pour aller travailler en mairie car
on demande au personel d'être polyvalent. La formation pour
utiliser les logiciels de gestion est insuffisante lorsqu'elle
existe. Chacun doit savoir tout faire. Si les Mairies ne
peuvent recruter des agents, elles auront recours à des non
titulaires. C'est un risque de clientélisme.
Lors de la mise en place du Grand Paris , le Maire de
Paris va-t-il uniformiser les règles de gestion du personnel
avec le Maire de Neuilly ? Savez vous que récemment, un
maire d'arrondissement a osé demandé qu'on lui communique
le nom des agents grévistes! 00
Le projet « de décentralisation » a été mené tambour
battant sans consultation des délégués du personnel; et
contre leur avis en CTP Central du 1er juillet. A la ville de
paris, la concertation c’est cause toujours!
Déplacement des Administrations Parisiennes
Le Plan de Déplacement des Administrations Parisiennes: Les trajets des agents de la
Ville de Paris pourraient être réduits si les catégorires le plus mal payées parvenaient à
se loger dans l'agglomération parisienne! Le nombre de logements sociaux attribués aux
personnels de la Ville est insuffisant.

La CGT c'est vous, CGT vous ! 4