Vous êtes sur la page 1sur 3

1.6.

2017 La magnifique civilisation du royaume du Benin (Nigeria)
anciens guides de l'humanité dans la voie de la civilisation" Cheikh Anta Diop

La magnifique civilisation du royaume du
Benin (Nigeria)

Fille de la civilisation yoruba d’Ilé­Ifé, Le royaume du Bénin fut fondé au 13e siècle par le peuple Edo.
Il  se  situait  à  l’époque  au  sud­ouest  du  Nigéria,  près  de  l’actuel  Bénin.  Le  récit  des  explorateurs
européens  et  des  historiens  sur  cette  civilisation  connue  pour  son  art  sculptural  en  bronze
somptueux et prolifique, donne une idée de la prospérité et de l’organisation jadis. Une partie de ces
bronzes a été volée par les colons anglais et sont dans des musées britanniques. Il nous incombe de
les récupérer dans le futur.

Sculptures en bronze d’un couple royal du Benin

« La ville est très grande, quand on y entre, on va dans une grande rue, large non pavée qui semble
être 7 ou 8 fois plus large que la rue Warmoes à Amsterdam, qui s’en va tout droit… On pense que
cette rue a 1 mille hollandais (7 km) de long. On voit beaucoup de rues sur les côtés qui s’en vont tout
droit… les maisons dans cette ville se dressent en bon ordre comme se dressent les maisons en
Hollande » Dapper

http://www.lisapoyakama.org/la­magnifique­civilisation­du­royaume­du­benin­nigeria­2/ 1/3
1.6.2017 La magnifique civilisation du royaume du Benin (Nigeria)

« (les habitants du Bénin n’étaient) d’aucune façon inférieurs aux hollandais en ce qui concerne la
propreté ; ils lavent, ils frottent leurs maisons si bien qu’elles sont polies et reluisantes comme une
glace de miroir ». Dapper

« (le palais du roi de Bénin) comportait de nombreux appartements pour les ministres du prince et de
belles galeries dont la plupart sont) aussi larges que celles de la bourse d’Amsterdam. Elles sont
soutenues par les piliers de bois revêtus de cuivre rouge où sont dépeintes leurs victoires…chaque
coin [des maisons royales] est orné d’une petite tour pyramide, sur la pointe de laquelle est perché un
oiseau de cuivre rouge, ailes étendues » Dapper

Représentation authentique de la capitale de Benin par le voyageur hollandais Olivier Dapper au 17e siècle. On voit ici
la procession du roi. On remarque la discipline de la garde royale et le savoir vivre avec les félins.

« Le palais du roi est un ensemble de bâtiments qui occupe autant de place que la ville de Harlem et
qui est entouré d’un mur, comme celui qui entoure une ville » Dapper

« Le seul palais de la reine a 3 lieues de tour et la ville 5… La ville et le palais pris ensemble ont un
périmètre de 8 lieues » (Soit plus de 30 km). Dapper

« Il y a beaucoup de villes au Bénin » et « une infinité de villages » Dapper

http://www.lisapoyakama.org/la­magnifique­civilisation­du­royaume­du­benin­nigeria­2/ 2/3
1.6.2017 La magnifique civilisation du royaume du Benin (Nigeria)

« Il y a d’un côté le palais royal qui est à lui seul une véritable ville habitée par un grand nombre
d’hommes titrés, de serviteurs et de femmes. De l’autre côté, la ville proprement dire, qui comprend
une quarantaine de quartiers, chacun ayant sa spécialisation » Landolphe

« On voit l’extraordinaire raffinement d’un décor


maintenant dispersé dans les musées : têtes en
bronze et défenses d’éléphants sculptées, portes de
bois sculpté recouvertes de feuilles minces de laiton
modelées sur la sculpture. Poutres sculptées
traitées de même, piliers de bois revêtus par des
plaques de bronze rivées ensemble, loquet d’ivoire…
La salle d’audience était grande (Environ 100 X 55
pieds), avec un vaste impluvium central soutenu par
une centaine de piliers… un siège en bois poli qui
courait le long des 4 murs. Sauf ce siège, tout ce qui
était en bois était sculpté à profusion…. Il y avait
autant de palais que de rois qui avaient régné sur le
pays : 33 au Bénin… 6 à Abomey… » Mercier

«  La  représentation  dans  les  bronzes  du  Bénin  de


chevaliers  vêtus  de  toutes  sortes  de  cuirasses,
armés  de  la  tête  au  pied,  semble  prouver  que  les
métaux  servaient  aux  usages  divers  »  Cheikh  Anta
Diop

Retour au Nigeria d’une statue en bronze volée Par : Lisapo ya Kama ©
pendant l’invasion coloniale britannique. On voit la
perfection hallucinante de la statue. Chaque pli et Sources :
chaque ondulation du vêtement sont figurés. L’Oba
(le roi) ici représenté a l’air vivant. Afrique  noire,  sol,  démographie  et  histoire,  Louise
Marie  Diop  Maes,  pages  96,  131,  133,  162,  168,
169, 176.
L’Afrique noire précoloniale, Cheikh Anta Diop, page 195. 

samedi 20 août 2016 / Afrique Impériale

Accueil A propos de nous Fièrement propulsé par wordpress In English En Francais

http://www.lisapoyakama.org/la­magnifique­civilisation­du­royaume­du­benin­nigeria­2/ 3/3