Vous êtes sur la page 1sur 167

Françaj.

s langue étrangère et seconde

Anne-Marie Hingue
Karine Ulm

DITE S-MOI U N PEU


Méthode pratique de français oral
M anuel de l'élève B
B1 - B 2
S CCadre
a européen
mmun de référence
a 001

PUG
Avant-propos

Conscientes du manque d'outils spécifiquement prévus pour l'expression orale


et des difficultés rencontrées par les enseignants, nous avons conçu cet ouvrage
pour permettre la mise en pratique des techniques destinées à faciliter l'oral.

Notre souhait est de fournir un outil complet, simple d'utilisation, favorisant


l'interaction et permettant aux apprenants de développer une aisance de
l'expression orale nécessaire dans différentes situations de communication.

Pour chacun des 20 thèmes abordés, plusieurs supports sont proposés : textes,
documents iconiques, bandes dessinées, questions, citations et proverbes, activités
variées. Chaque document peut être exploité indépendamment des autres en
fonction du groupe. La plupart des documents peuvent être utilisés aussi bien au
niveau intermédiaire qu'au niveau avancé. Toutefois, nous avons tenu à signaler
le niveau de difficulté par « » (intermédiaire) ou « ^ 3 » (avancé)
pour certains documents. ^

Dans les fiches de vocabulaire, nous avons choisi, par volonté de simplification,
de ne proposer que la forme au masculin singulier. Les mots ou expressions
appartenant au registre familier (voire argotique) sont signalés par *.
Ce livre étant spécialement conçu pour la classe de production orale qui, par
définition, repose sur des interactions, nous n'avons pas jugé utile d'y adjoindre
une cassette ou un CD audio pour la compréhension orale.

L'enseignant trouvera dans le guide pédagogique une proposition d'exploi­


tation des différents documents contenus dans le livre de l'apprenant ainsi que le
déroulement détaillé de chaque séquence d'enseignement, des variantes de
l'activité proposée, des questions, des textes et des activités complémentaires.

Les auteurs
6 D ites- m o i un peu ...

Dans dix-huit jours je serai mariée, tu seras mon époux. Pourtant, je


ne t'aime pas. J'ai vingt-neuf ans, un physique agréable, un travail,
je ne suis pas enceinte, alors pourquoi ? Parce que je ne supporte
plus la solitude, que les enfants se font mieux avant trente-cinq
ans, que dans mon milieu être une « vieille fille », même en 1984,
est extrêmement regrettable, pour ne pas dire déshonorant, que je
n'ai jamais rencontré ce qu'on appelle l'amour fou mais une suite
de petites liaisons sans grand attrait, que tu es si gentil, si apprécié
par ma mère et ma grand-mère (un garçon bien élevé et avec un
métier d'avenir) et puis j'a i découvert avec stupeur et rage au
cœur que mon cas n'était pas si rare que ça.
Tu vois, toi que j'épouse sans haine ni passion mais avec une totale
indifférence, pour moi, le progrès avec l'époque précédente c'est
que l'on peut choisir délibérément de rater sa vie.
Christine
Courrier du cœur, Elle, août 1984.

Quelles sont vos réactions après lecture de cette lettre?


L'am o u r 7

N o u & i e PO s
que je T 'Ri
£ Pou Se
Pour TofU
Q R G £ /P T !

'< 2 1

P o u b lic P P s ç v e j e T p i eP ouse HoMsieoR Le h iw s T R e , MP F€m h £ •'


P o u r T e s P £ L R T io fJ $ 1 ]
------v ----- —------------

fj'ouôiie pus ç u e je r'p i notJSieuR Leo s i npoape ùvsTe u u M o f ) M ÿoQ ue


tPouséfbuRTcPJHOM'. jusTe u ai MoT! le o u s 'î l „
PouS PiMlTh/~ol
v - J 1 -,— \r

Tu Bois TPo p ! U ouBÜ ePflS q u e $ € T 'f li C P o u S E '€


P M Œ Ç u e y a v a is TROP e u !

Chimulus

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
D ites- m o i un peu ...

Amour
Vous avez la parole...

•O ù peut-on rencontrer son futur mari ou sa future fem m e?

•Croyez-vous au coup de foudre?

•Q u e lle différence faites-vous entre l'a m o u r et la passion?

•Q u'est-ce qu'une preuve d 'a m o u r?

•Pour quelles raisons se m arie-t-on?

•Peut-on épouser son « grand am our »?

•Q u e ls peuvent être les obstacles à un m ariage?

•L 'a m o u r peut-il durer toujours?

•Q u e seriez-vous capable
de faire par am our?

•Est-il vrai que, dans un couple,


il y en a toujours un qui aime
plus que l'autre ?
L'a m o u r 9

Citations et proverbes
« L'am our est aveugle. »
Platon

« L'am our voit les roses sans épines. »


Proverbe allemand

« Deux choses ne peuvent se cacher: l'ivresse et l'a m o u r. »


A ntiphane

« L'am our est l'histoire de la vie des femmes, c'est un épisode dans
celle des hommes. »
M adam e de Staël

« L'am our donne de l'esprit aux femmes et le retire aux hommes. »


Proverbe italien

« L'am our pénètre dans l'hom m e par les yeux et dans la fem m e par les
oreilles. »
Proverbe polonais

« En am our [...] comme en religion, il n'y a qu'une sagesse, croire, et


cette sagesse est une folie. »
P. Bourget

« L'am our qui naît subitement est le plus long à guérir. »


La B ruyère

« L'am itié finit parfois en am our, mais rarem ent l'a m o u r en amitié. »
C . C . C o lt o n

« Tous les moyens sont bons dans la guerre et dans l'a m o u r. »


J. F letcher et F. B eau m o n t

Quelle est la citation que vous préférez ?


10 D ites- m o i un peu ...

<=G>

La décision

Une jeune fille, Isabelle, est amoureuse d'un jeune hom me, François.
Ils sont tous les deux très riches et vivent chacun d'un côté du fleuve
Am our. La jeune fille habite sur la rive droite et le jeune hom m e sur la
rive gauche.
Près de chez François, habite Christian, un jeune hom me qui était
amoureux d'Isabelle. La jeune fille avait refusé ses avances en lui disant
qu'elle aim ait François.
Pour se marier, Isabelle doit traverser le fleuve. Le passeur lui demande
toute sa fortune en échange de la traversée. Ne sachant que faire,
Isabelle va voir un sage pour lui dem ander conseil. Celui-ci lui répond :
« La solution se trouve dans ton cœur, réfléchis et tu la trouveras! ». La
jeune fille décide alors de retourner voir le passeur et lui donne toute
sa fortune.
Une fois arrivée de l'autre côté de la rive, elle va voir François et lui
raconte sa mésaventure. Celui-ci s'exclame alors: « Donc, tu es pauvre!
Je ne veux plus me m arier avec toi ! »
Déçue, elle va trouver Christian et lui d it: « Je me suis trom pée, j'a i eu
tort, j'étais aveugle, c'est toi que j'aim e, j'a i découvert le véritable
a m o ur! ». Christian lui répond alors: « Tu as traversé le fleuve pour
rejoindre François et devant son refus tu es venue me trouver. Je ne
veux plus t'épouser! »

Dans cette triste histoire, lequel des personnages


(le passeur, Isabelle, François, le sage ou Christian) a:
- la meilleure attitude?
- la pire attitude?
L'a m o u r 11

Pour vous l 'amour platonique

aider L'époux / L'épouse


L'union libre
La fidélité A L'infidélité
La galanterie
Adorer quelqu’un La haine
Aimer quelqu’un La jalousie
Avoir confiance en quelqu’un La lune de miel
Avoir des sentiments pour quelqu’un La passion
Avoir du charme Laisser tomber quelqu’un *
Avoir une aventure avec quelqu’un Le concubinage
Avoir une liaison avec quelqu’un Le couple
Demander quelqu’un en mariage Le détachement
Détester quelqu’un Le fiancé / La fiancée
Divorcer/Demander le divorce Le mari / La fem m e
Donner un baiser à quelqu’un Le mariage (civil, religieux)
Draguer* quelqu’u n / La drague* Le Pacs (pacte civil de solidarité)
Embrasser quelqu’un Le romantisme

Éprouver de l'attirance pour quelqu’un Le voyage de noces


Éprouver de la tendresse pour quelqu’un Pacser
Être amoureux de quelqu’un Plaire à quelqu 'un
Être attiré par quelqu’un Plaquer quelqu 'un*
Être confiant méfiant Quitter quelqu 'un
Être fidèle & infidèle à quelqu’un Rencontrer quelqu'un / Une rencontre
Être fou de quelqu’un Romantique
Être marié à quelqu’un Rompre / Une rupture
Être mordu *
Faire confiance à quelqu’un
Faire la bise à quelqu’un
Faire un bisou à quelqu’un
Faire une scène à quelqu’un
Fasciner quelqu’un
Galant
Haïr quelqu 'un
Jaloux / Jalouse
L'amour charnel
12 D ites- m o i un peu ...

Se fâcher
Se faire jeter*
Se faire larguer*
Se fiancer / Les fiançailles
Se marier avec quelqu’un Avoir un cœur d'artichaut
Se méfier de quelqu’un Avoir un coup de foudre pour quelqu 'un
Se séparer de quelqu’un Craquer pour quelqu'un*
Séduire quelqu’un / La séduction Demander la main de quelqu 'un
Séduisant Faire le premier pas
Soupçonner quelqu’un Filer le parfait amour
Tomber amoureux de quelqu’un Rompre la glace
Tromper quelqu’un Se prendre une veste*
Un (petit) copain / Une (petite) copine
Un am ant / Une maîtresse
Un dragueur*
Un ménage
Un petit ami / Une petite amie
Un séducteur
Un célibataire
Un concubin
Une aïlumeuse*
Une compagne/ Un compagnon
Une déclaration d'amour
Une liaison/une relation
Une relation adultère
Une scène de ménage
Une vieille fille / Un vieux garçon
Vivre avec quelqu’un

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
14 D ites- m o i un peu ...

Paranormal 15 000 personnes sont attendues, ce week-end, au Salon parapsy

Voyance, unavenir sans surprises


n se croirait un peu à la sécu. développé depuis une dizaine d'années,
O M obilier administratif, peintures
fanées, salle d ’attente, bureaux étriqués,
note Josiane Saadoun. Notamment par le
biais des voyances au téléphone. »
standard téléphonique taille X X L ... Un L’im m ense majorité des dem andes
décor passé où l ’on prédit l’avenir. Tout concernent l ’amour. « A 25 ans on cher­
au long de la semaine, une quinzaine de che l ’âme sœur, à 30 ans, on espère des
voyants se relaient au siège de la société enfants, on veut savoir si son mari est
France voyance pour effectuer leurs pré­ fidèle. A 40, on se demande s ’il n ’est pas
dictions. Il existe une petite dizaine de temps de divorcer et à 50, quand c ’estfait,
cabinets de ce genre à Paris. « Le temps que les enfants sont grands, on veut savoir
est terminé où on allait consulter en si l ’on va refaire sa vie. »
cachette, affirme Josiane Saadoun, diri­ Car la grande majorité des consultants
geante de la société. La plupart des sont des consultantes. « Mais les hommes,
voyants continuent à recevoir chez eux, surtout les chefs d ’entreprise, sont de plus
mais il n ’y a plus de gêne à venir dans un en plus nombreux, souligne la responsa­
endroit comme celui-ci. » ble de France voyance. Ils veulent savoir
Entre 12000 et 2 0 0 0 0 visiteurs devraient si le moment est opportun pour lancer
également se rendre, à partir de demain, à un produit, etc. » Sérieux ? Les voyants
la 17e édition du Salon parapsy, porte du cabinet ont une règle : ne jam ais être
d ’A uteuil, où sévissen t pendant une p essim istes. Un im pératif : ne jam ais
semaine près de 80 spécialistes de la pré­ annoncer la mort.
diction. « Le phénomène s ’est vraiment

Chiffres 100000C'est lenombrede voyants 3,5milliards d'euros. C'est le


en Fronce, selon l'Institut national des chiffre d'affaire annuel de ce secteur
4 5 6 U f O S C'est le prix moyend'une arts divinatoires. d'octivité.
consultation. La durée est variable
selon le médium, le problème, la 7 0 70 Telle serait de même source la 1 2 m i l l l O i l S de consultations chaque
personnalité du client. part de charlatans. année en France.

Grégory Magne, 20 minutes, 14 février 2003.


Les superstitions 15

Quino
Que représente ce document?
Quelles idées vous inspire-t-il?
16 D ites- m o i un peu ...

À quelle superstition renvoie chacune de ces illustrations?


<0

Document 4
Les superstitions 17

Ils ne veulent que votre bonheur


Le pompon Le peigne
Il doit être rouge et orner le béret Il peut, dans certaines circonstan­
d’un marin. Le toucher apporte la ces, favoriser la bonne fortune.
bonne fortune pendant une jour­ Notamment si vous en trouvez un
née entière. Pour les puristes, par hasard. Une personne chan­
effleurer le pompon ne suffit pas : ceuse vous prête le sien, tant
il faut également embrasser son mieux, vous héritez de sa chance.
propriétaire. Les Anglais, eux ne En Orient, il est considéré
croient pas aux vertus du pompon comme une amulette, mais s’il
mais au pouvoir du col marin. est en ivoire, en corne ou en
écaille.
Les pièces
Elles portent chance (notamment La coccinelle
au jeu) lorsqu’on les trouve. Parmi Partout dans le monde, la bête à
les plus prometteuses, les pièces bon Dieu a une aura bénéfique.
qui portent son année de naissance Elle n’a qu’un seul objectif quand
ou mieux, celles qui sont trouées elle se pose sur votre main : vous
ou tordues. Rien n’interdit de per­ annoncer d’heureux événements
cer ou de déformer soi-même ses dont elle indique même la durée,
pièces, mais l’efficacité sera moins puisque les points noirs ornant
grande. ses ailes correspondent au nombre
de mois de bonheur.
Le trèfle
Dans tout l’occident, et depuis Le verre
fort longtemps (200 ans avant Il suffit de briser du verre blanc,
Jésus-Christ), le trèfle à quatre du cristal ou tout simplement le
feuilles est le représentant emblé­ verre dans lequel on boit pour
matique des porte-bonheur. Il attirer sur soi la chance. Et, quitte
promet l'amour, la chance, le à le casser, autant le faire bien.
bonheur, la richesse... Et, trempé Plus il y a de morceaux et plus
dans l ’eau bénite, il vous rend grande elle sera. A l’île Maurice,
même irrésistible. Que demander casser des verres multiplie les
de plus ? opportunités de se trouver un mari.

Le fer à cheval Les pois


Les Grecs et les Romains Ils font merveille en cuisine, mais
croyaient déjà à ses pouvoirs. Il dans la vie aussi. Il suffit d’en
donne le meilleur de lui-même trouver un seul ou bien neuf dans
quand on le trouve par hasard. la même cosse, pour que l’avenir
L'idéal consiste à le suspendre s ’annonce radieux. Les Italiens
au mur ou à l’accrocher à une s’en servent comme amulettes:
Femme actuelle, oct.2002

porte (de préférence à l ’inté­ ils découpent trois petits pois en


rieur) en dirigeant ses branches trois petits morceaux qu’ils
vers le haut. Pour le fixer, trois disposent dans trois poches diffé­
ou quatre clous suffisent. rentes.
Les superstitions 19

Les croyances et superstitions


*!► Vous avez la parole...

1. Etes-vous superstitieux? Avez-vous des porte-bonheur, des numéros


fétiches, des gris-gris?

2. Etes-vous déjà allé voir une voyante? Q ue pensez-vous de ce


qu'elle vous a dit?

3. Croyez-vous à l'astrologie? L'astrologie est-elle une science?

4 . Peut-on lire l'avenir dans les lignes de la m ain?

5. Croyez-vous à la télépathie? Aux rêves prém onitoires?

6 . Croyez-vous à la sorcellerie (magie blanche, magie noire)?

7. Croyez-vous aux sorts maléfiques à travers des poupées (vaudou) ?

8 . Croyez-vous aux fan tô m e s? Aux va m p ire s? Aux monstres


hum ains? C om m ent expliquer ces phénomènes?

9. Avez-vous déjà assisté à une séance de spiritisme ou aimeriez-vous


le faire ? Pourquoi ?

10. Q uelle est la signification du surnaturel pour vous?


20 D ites- m o i un peu ...

Citations
« Je ne suis pas superstitieux, parce que la superstition ça porte malheur. »
A ndré J eanson

Eviter d'être treize à table, ça porte malheur.


« Les esprits forts ne devront jamais m anquer de plaisanter:
« Qu'est-ce que ça fait? Je m angerai pour deux. »
O u bien, s'il y a des dames, de dem ander si l'une d'elles n'est pas enceinte. »
G ustave Flaubert

« La croyance en la fortune est une m arque d'orgueil et, de ce fa it, est


antiscientifique. Les dieux ont les yeux fixés sur moi. Ils me veulent du bien...
ou bien ils me veulent du m a l; en tout cas, je ne passe pas inaperçu. »
A lfred Sauvy

« La superstition est la poésie de la vie ; c'est pourquoi il n'est pas mal que le
poète soit superstitieux. »
G oethe

« Un homme n'est pas tout à fait misérable s'il est superstitieux. Une superstition
vaut une espérance. »
H onoré de Balzac

« Radiesthésiste: personne qui utilise une baguette divinatoire pour prospecter


le métal précieux dans la poche d'un imbécile. »
A mbrose Bierce

« La superstition est le réservoir de toutes les vérités. »


C harles Baudelaire

« Superstition: tout système où les individus im aginent qu'ils en savent plus


qu'ils n'en connaissent en réalité. »
Friedrich A ugust V o n H ayek

« Avouons-le de bonne foi : nous avons tous une petite dose de superstition
dont nous ne pouvons nous défaire. »
A lexandre Pothey

« Secte, religion, foi, superstition, juste un problèm e de définition. »


Les superstitions 21

Pour vous La télékinésie

aider La télépathie
La thaumaturgie
Le bonheur & Le malheur
Admettre Le diable
Apparaître / Une apparition Le magnétisme
Charmer / Un charme Le mauvais œil
Conjurer / Une conjuration Le scepticisme
Crédible Le spiritisme
Crédule & Incrédule Les lignes de la main
Croire à / en Magique
Croyant Métamorphoser en
Démoniaque Miraculeux
Diabolique Mystique
Douter / Le doute N aïf
Ensorceler Porter malheur / Porter bonheur
Envoûter / Un envoûtement Prédire / Une prédiction
Exaucer Prendre au sérieux
Extraordinaire Présager / Un présage
Fantasmagorique Présumer
Imaginer / L'imagination Prévoir / Une prévision
Impossible Sceptique
Incroyable Se convertir à
Inimaginable Tirer les cartes
Invoquer / Une invocation Tromper / Une tromperie
Jeter un sort Un astrologue
Juger Un charlatan
L'alchimie Un démon
L'astrologie Un devin
La chiromancie Un elfe
La crédulité Un enchantement
La divination Un enchanteur
La magie Un ensorceleur
La naïveté Un escroc
La nécromancie Un esprit
La numérologie Un fantôme
La réincarnation Un farfadet
La sorcellerie
22 D ites- m o i un peu ...

Un génie
Un gris-gris Quelques
Un loup-garou expressions...
Un lutin
Un mage Avoir de la veine
Un magicien / Une magicienne Avoir des doigts de fée
Un maléfice Avoir du bol*
Un miracle Avoir du pot *
Un philtre Croire en sa bonne étoile
Un présage Porter la poisse*
Un rêve prémonitoire
Un signe
Un sorcier / Une sorcière
Un sortilège
Un souhait
Un talisman
Un thaumaturge
Un vampire
Un vœu
Une voyante
Une amulette
Une baguette magique
Une croyance
Une escroquerie
Une fée
Une formule magique
Une illusion
Une incantation
Une métamorphose
Une prémonition
Une science occulte

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
24 D ites- m o i un peu ...

<=0

Etat d'âme en cuisine


Les experts du comportement s'interrogent sur une perte de savoir-faire
culinaire chez les femmes de 20-35 ans, en particulier lorsqu'elles sont actives et
qu'elles résident dans les grandes villes. Dans le couple, l'homme n'assure encore
la préparation des repas que de façon marginale, sauf peut-être le week-end, pour
épater la galerie...
« Faire la cuisine, c'est une angoisse. J'adore reste de la semaine (faire les courses, se casser la
recevoir et l'aime bien manger, mais devant les tête après le travail pour préparer quelque chose
fourneaux, je suis désemparée. Alors, je dépense qui convienne à chacun). La généralisation de
des fortunes en plats cuisinés ou livrés à domicile. l'emploi féminin, l'évolution des modes de vie
Désolée, mais je n'aime pas faire le marché, et urbains et la non redistribution des tâches
passer trois heures en cuisine est une perspective domestiques entre les sexes ont accru les
que je refuse avec énergie » confirme Mathilde, contraintes pesant sur les femmes. Pour les repas
32 ans. en semaine, dont la durée de préparation est
Pareil constat surprend un peu, surtout lorsque passée de 42 à 36 minutes entre 1988 et 2000,
l'on constate également la vitalité du rituel dîner les plats surgelés ou les préparations rapides ont
du samedi soir ou du sacro-saint repas dominical, la vedette.
ainsi que la multiplication des cours de cuisine, En France, une longue étude indique qu'un tiers
des magazines spécialisés, des produits du terroir des adultes, surtout les femmes et les jeunes,
et des produits bio. Pourtant ceux et celles qui estiment que faire la cuisine est une corvée ou
versent les nouilles dans l'eau froide avant de la une obligation. Ces états d'âme en cuisine
faire chauffer sont peut-être plus nombreux que inquiètent un peu les industriels de l'agroalimen­
l'on ne pense. Celles que la cuisine ennuie sem­ taire. Après les produits dont la préparation
blent assez nombreuses... A l'origine, il y a une réclamait l'exécution d'un geste symbolique
non-transmission d'une génération à l'autré: (ajouter un ingrédient, donner trois coups de
certaines jeunes femmes culpabilisent et d'autres cuillère), ils privilégient désormais le super
admettent, parfois de façon provocatrice, que leur pratique (avec des couverts en plastique intégrés
mère ne leur a rien appris. En prenant de l'âge, dans l'emballage). La responsabilité des repas
elles se sont forgées un savoir hétérogène mais incombe toujours à la femme, mais le temps
réel, souvent influencé par les cuisines exotiques. passé ou le mal que l'on s'est donné n'est plus
En France, semble-t-il, le rapport à la « bouffe » est valorisant, en tout cas les soirs de la semaine. Il
devenu complexe, contradictoire, même. Hormis faut continuer de déculpabiliser les mamans qui
chez les seniors, il existe un divorce croissant entre ne se sentent plus jugées sur leurs qualités de
le « faire à manger » et le « faire la cuisine ». Il cuisinière mais sur leur capacité à réussir la
semble également y avoir une contradiction entre convivialité du moment repas.
le temps choisi du week-end (confectionner Et ça se réchauffe au four à micro-ondes, la
tranquillement un bon petit plat) et le temps subi du convivialité du moment repas?

Le Monde, 2 9 janvier 2003.

Quel est le sujet de cet article ?


Observe-t-on le même phénomène dans votre pays ?
La gastronomie 25

Les Français tels qu’ils sont par Eugène ( M ilie u x

'T - ê t ENCotte, c e s e r p e n t ; c 'e s T Per l a v ia n o ê ,’ sa n e M AH &e ç u e iç u e


aa F e u r e e u r.ë T R e gc>N, J/ PARf EN AFfHÇOe.. ■
/Vous X [ P O ceouonva > £H tue*,
^A »-7 (.E S V É R S , J b N £ SA IS PLL>$ o ù , f /
LA <3-<?DT(L* c'E S T PAS A U T R E CAO s e
vou<7 s a v c z , t e s p r o s v e r s p ia n c s ca ' tO H N r ttte Z \ V ^N C O R
ê APPCeN p n e f?U'UMRAT- . • y
^ oRictés • *■------------ t-'_ fri'ABOUTI ) ------ S. — ON «3-ROS
\^ kat. iaa
' £T ' C
TArî.T<7l '
■TAI+.TOI
6FMRK.

f A UNO TEZPoe SANS A


f R S i LOIN, p PAN P 1
' o u i , OUI,ON A R R É T e X
o h -s a i t a v e c
$?u o i o n I PARUE <PU 'OH VA FIN IR /
PAR s e COUPER y
pes SAUTEReoes^ T A R T IN É ce. c a n a p é ' /
^ MAINTENANT/' p e CA f & c A ï s e /
> l'a p p é t i t -

RENDEZ-vous COMfTP.'
er fOpRpuo» pas RÂAM* —^ qola!
^ON,N0l,X~~-\
! POURCOMMENCER/'
AERÊT€2!t ! J'AUCAIS- PLUTOT i
Pbuâh feuMu \FNVTEP'MMTWïÇ ■jEfi , / \pum o o n
u e u t!
pes huîtres ~ V h n m ... V PCAlSfc- P </e CE5
&E N VIVANTES .«*, Anü.iai>ONT
HJKfie-oeQgça!
^ON
fRACONlPIc’
NCHeM ÊAX
E NP
pas... y

7^rcinç^^
Que représente ce document?
26 D ites-moi un peu ...

La nourriture et les habitudes alimentaires

Vous avez la parole...

1. Q uel est votre plat préféré ?

2. Présentez les repas de votre pays: composition des menus, façon


de se tenir à table, horaires, différences avec la France...

3. Q ue peut-on apprendre d'un pays à travers sa cuisine?

4 . O ù achetez-vous vos aliments (supermarché, m arché...)?


Quels sont vos critères de choix?

5. La préparation des repas tient-elle une grande place dans votre


em ploi du temps ?

6 . Les aliments génétiquement modifiés, les colorants dans les produits


alim entaires, les pesticides sur les fruits et les légumes, etc. :
en avez-vous peur? Peut-on agir?

7. Les aliments et le goût vont-ils se standardiser? M angera-t-on la


même chose à M adrid qu'à Tokyo? Pourquoi?

8 . La santé: si dem ain on découvrait que, pour vivre très vieux, il


fa lla it uniquem ent m anger des vers de terre, le feriez-vous?
Le plaisir de la nourriture est-il contraire à la diététique?

9. Les prix très élevés des grands restaurants sont-ils justifiés?

10. Quels produits (anim al, végétal...) que l'on m ange dans d'autres
pays, ne voudriez-vous jamais goûter?
La gastronomie Tl

<=0
<=0

VOIX EXPRESS
Pour vous, qu ’est-ce qu ’un bon repas ?

F ra n c k Lievel W a lte r R en oux D avid M o llie n s L in a M o rin S y lv ie P a llu e t


38 ANS 47 ANS 21 ANS 30 ANS 40 a n s
Ingénieur M écanicien É t u d ia n t HÔTESSE D ’ACCUEIL BOULANGÈRE
viriville (38) Paris xx“ Rennes (35) Saint N azaire (44) BORDEAUX (33)

« C’est d’abord un « La nourriture doit « C’est surtout quelque « C’est déjà un repas « Un bon repas, on le
repas équilibré avec évidemment être bien chose de consistant qui qui fait grossir. Des partage avec des
des produits sains, préparée. L’endroit où cale bien. Cela peut plat lourds, arrosés de convives. Le reste,
dont on connaît la l’on mange importe être un simple sand­ vin blanc ou de rosé c’est plus matérialiste.
provenance, qui ne peu, pourvu qu’on soit wich. S’il faut un et un dessert sucré, L’essentiel, c’est de
soient pas en bonne compagnie. minimum de recherche comme les gâteaux prendre du plaisir,
génétiquement modi­ Je peux aussi bien culinaire, je ne vois pas dont je raffole. Quand entre amis ou chez soi,
fiés, et garantis sans apprécier une simple d’intérêt à un repas je cuisine, j'aime bien en famille, autour
pesticides. Il n’y a, non assiette de pâtes qu’un gastronomique dans proposer des plat exo­ d’une discussion
plus, rien de tel qu’une plat exotique. un cadre trop bour­ tiques à des amis, chez agréable. Cela peut
réunion avec des Mon meilleur souvenir geois. Pour moi, le moi dans un cadre être aussi le moyen de
Le Parisien, 21 décembre 1999.

copains, autour de reste un repas mieux, c’est un croque- convivial. Mais il est couper avec le monde
plats préparés avec extrêmement simple monsieur et une bière également agréable de du travail. Il peut être
soin, comme un bon fait de riz et de galette, dans un bar au milieu ne pas être trop prise constitué de plats très
bœuf bourguignon. en Inde, avec un d’amis ou même de aux fourneaux. L’idéal simples, ou, au
Mais les bons repas conducteur de pousse- gens que l’on a reste d’être invité, de contraire, très raffinés.
sont aussi ceux que je pousse dans un croisés dans la rue. » ne rien faire et que cela Je n’ai pas de préféren­
peux faire le dimanche garage. » soit bon. » ce, c’est fonction des
après avoir fait mon circonstances. »
marché. »

4 Lequel de ces témoignages est le plus proche de la réponse que


vous auriez donnée?
28 D ites-moi un peu ...

Citations

« Il faut m anger pour vivre et non vivre pour manger. »


M olière

« L'homme est la proie de trois maladies chroniques et inguérissables:


le besoin de nourriture, le besoin de sommeil et le besoin d'égards. »
M ontherlant

« M anger est bon, avoir mangé est meilleur. »


A. France

« Q uand il y a à m anger pour huit, il y en a bien pour dix. »


M olière

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. »


A . B rillat-Savarin

« Il vaut mieux être invité avec affection à m anger des herbes, qu'à
m anger le veau gras lorsqu'on est haï. »
La B ible

« M anger de la viande, c'est commettre un hom icide involontaire. »


B. F ranklin

« La découverte d'un mets nouveau fait plus pour le genre hum ain que
la découverte d'une étoile. »
B. F ranklin

« La gourm andise commence quand on n'a plus faim . »


A . D audet

« M on mari m'a dit qu'il voulait passer ses vacances dans un endroit où
il n'était jamais allé. J'ai répondu: "Et pourquoi pas la cuisine?" »
N a n T ucket
La gastronomie 29

Pour vous La boulimie Un aliment


La carte Un apéritif
aider La chair Un banquet
La consommation Un buffet
La cuisson Un chef cuisinier
Absorber
La diète Un coquillage
Appétissant
La fam ine Un crustacé
Appétit
La gastronomie Un cuisinier
Avaler
La graisse Un dessert
Avoir faim
La maîtresse de maison Un digestif
Becqueter*
La nourriture Un festin
Boire
La nutrition Un fruit
Bouffer*
La saveur Un fru it de mer
Bourratif*
La viande Un gastronome
Buvable A Imbuvable
Le café Un ingrédient
Consommer
Le déjeuner Un légume
Copieux
Le dîner Un lunch
Croquer
Le fromage Un pique-nique
Cru A Cuit
Le goût Un plat
Cuire
Le goûter Un potage
Dégoûtant
Le jeûne / jeûner Un produit surgelé
Déguster
Le menu Un réfectoire
Délicieux
Le petit-déjeuner Un régime
Dévorer
Le plat du jour Un repas
Digérer/La digestion
Le thé Un restaurant
Engloutir
Léger ^ Lourd Un serveur
Être affamé
Les denrées Une boisson
Être rond*
Les vivres Une brasserie
Être soûl*
Mâcher Une cantine
Exquis
Maigre Une collation
Faire bombance
Mangeable A Immangeable Une conserve
Frugal
Manger Une crudité
Gourmand
Mastiquer Une entrée
Gourmet
Nourrir Une formule
Goûter
N utritif Une friandise
Gras
Picoler* Une indigestion
Grignoter
Savourer Une recette
Ingurgiter
Se rassasier Une soupe
Ivre
Se régaler Végétarien
L'alcool
Tartiner Vorace
L'alimentation
Un « cordon bleu »
L'anorexie
La bouffe*
30 D ites-moi un peu ...

Des couverts Acide


La salière Âcre
La vaisselle Aigre
Le poivrier Amer
Un batteur Épicé
Un bol Fade
Un couteau Fort
Un couvercle Insipide
Un dessous-de-plat Pimenté
Un fouet Piquant
Un four Salé
Un frigidaire Sucré
Un grille-pain
Un mixeur
Un moule à gâteau
Un moulin à café
Un ouvre-boîte Avoir l'estomac dans les talons
Un plat Avoir la gueule de bois*
Un plateau Avoir les yeux plus gros que le ventre
Un plateau à fromages Avoir mal aux cheveux
Un rouleau à pâtisserie Avoir un appétit d'oiseau
Un saladier Avoir une faim de loup
Un tire-bouchon Boire comme un trou*
Une assiette à dessert C'est un bec fin
Une assiette (plate ou creuse) C ’est une bonne fourchette
Une bouilloire Casser la croûte*
Une cafetière Faire bonne chère
Une casserole Manger comme quatre
Une cocotte-minute Manger comme un ogre
Une corbeille à pain Manger sur le pouce
Une cuillère Manger tout son saoul
Une fourchette Mettre les petits plats dans les grands
Une louche Prendre une cuite*
Une nappe Se bourrer la gueule*
Une passoire Se taper la cloche*
Une planche à découper Se taper un gueideton*
Une poêle
Une serviette
Une soucoupe
Une soupière
Une tasse Choisissez trois mots dans la liste,
Une théière dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
32 D ites-moi un peu ...

Leur luxe, c'est la petite folie

Discret com m e un héritier, épanoui com m e un bobo (bourgeois-bohèm e) ou


prudent com m e un entrepreneur: zoom sur trois façons de vivre en France
quand on a de l'argent.
Ah ! Si j'étais riche, dit la chanson. Et justement, que feriez-vous si vous l'étiez?
Q uel délire vous offririez-vous? Disons-le tout de suite: contrairem ent aux
riches étrangers, le riche français n'a pas basculé dans le luxe trop visible.
A ffaire de retenue, dans un pays réticent à tout étalage d'argent.
Les plus discrets sont les héritiers. Nés fortunés, ils ont pour destin de faire
fructifier le patrim oine qu'ils ont reçu, notam m ent l'inévitable château v ig n o ­
ble. Au pire s'offriront-ils une collection d'objets d'art. Indépendante de leurs
efforts ou de leur talent, leur richesse est considérée com m e la plus illégitim e
aux yeux de l'opinion publique. Puisqu'elle est mal vue, autant la cacher.
À l'opposé de cet univers, le riche bobo ultra libéré, à la m anière de Richard
Branson, patron de V irgin, qui a fa it le tour du m onde en m ontgolfière. Dans
le même genre, l'exploration des fonds m arins avec m ontre de plongée en
diam ants est devenue très à la m ode chez les bobos.
Reste la catégorie interm édiaire, l'entrepreneur, plutôt à l'aise avec une fortune
issue de sa propre sueur. Son principal problèm e c'est qu'il n'a guère le temps
de la dépenser et que, mêm e quand il s'offre un caprice, il ne peut s'empêcher
de le rentabiliser. Ces derniers temps, nos riches entrepreneurs investissent
volontiers dans le culturel et s'offrent des théâtres ou des salles de concert. Plus
raisonnables, d'autres entrepreneurs n'hésitent pas à inviter des virtuoses chez
eux à l'occasion d'une petite fête entre amis.
Voici, en quelques clichés, ce que les riches consom m ent.

Challenges, juillet 2001.


Pas mal et vous (t Qulno,

L'argent
33
34 D ites-moi un peu ...

=3

Tout s'achète ?

Reliez les bulles deux par deux et com m entez les phrases
que vous au rez obtenues (exemple: b l )

i: y-. ER...

• W • ■ « K .. .M A IS O N N E PEUT PAS ACHETER

a. Une maison . 1. Le sommeil

b. Un lit 2. Le temps

c. Une montre 3. La santé

d. De la nourriture 4. Un foyer

e. Des médicaments 5. Le respect

f. Un certain rang 6. L'amour

g. Des aventures 7. Le savoir

h. Des livres [8 . L'appétit


L'argent 35

L'argent...

Vous avez la parole...

1. L’argent est-il un sujet tabou dans votre culture? Savez-vous combien


gagnent vos parents, vos frères et sœurs, vos amis?

2. Quels sont les signes extérieurs de richesse dans votre pays?

3. Dans un couple, est-il souhaitable d ’avoir un seul com pte?

4 . Etes-vous plutôt cigale (dépensier) ou plutôt fourm i (économe) ?


Etes-vous satisfait ou aimeriez-vous changer?

5. Prêtez-vous facilem ent de l’argent à votre fam ille, à vos am is?


Q uelle est votre attitude lorsque l’on « oublie » de vous rendre
l’argent que vous avez prêté?

6 . Aimez-vous discuter les prix, marchander? Aimeriez-vous participer


à une vente aux enchères?

7. Pour les enfants, l’argent de poche doit-il être systématique ou


plutôt lié aux résultats scolaires ou à la conduite, par exemple?

8 . L’argent gagné au jeu (au loto par exemple) a-t-il la même valeur
que celui gagné par son travail?

9. Donnez-vous de l’argent aux gens qui m endient?

10. Donnez-vous des pourboires? Est-ce la coutume chez vous?

11. Préférez-vous payer par chèque, carte bleue ou en espèces?

12. Et enfin... Aimeriez-vous être m ultim illionnaire? Enviez-vous la vie de


ceux qui ont beaucoup d’argent? Que feriez-vous de votre fortune?
36 D ites-moi un peu ...

Citations et proverbes

« L'argent est un bon serviteur et un mauvais maître. »


A lexandre D umas fils

« La richesse est comme l'eau salée, plus on en boit, plus on a soif. »


SCHOPENHAUER

« Il y a tellem ent de choses plus importantes dans la vie que l'a rg e nt!
Mais elles sont si chères! »
G r o u c h o M arx

« Le chien qui a de l'argent on l'appelle M onsieur le chien. »


Proverbe arabe

« L'argent s'obtient avec du travail, se garde avec angoisse, se perd


avec douleur. »
C a s io d o r o

« Si vous voulez connaître la valeur de l'argent, essayez d'en emprunter. »


Proverbe cité par B. Franklin

« Tous ceux qui gagnent de l'argent, suivent avec patience et attention,


ceux qui le perdent. »
Benito Perez G aldos

« Le dédain de l'argent est fréquent, surtout chez ceux qui n'en ont pas. »
G . COURTELINE

« O n se lasse de tout, sauf de l'argent. »


T. DE M égare

« L'argent ne fait pas le bonheur de celui qui n'en a pas. »


Boris V ian

Quelle est la citation que vous préférez ?

doc. .5
L'argent 37

Pour vous L'abondance


L'addition
aider L'appauvrissement
L'opulence
L'oseille*
Accumuler La Bourse
Acheter / Un achat La mendicité
Aisé La misère
Amasser de l'argent La nécessité
Argenté La note
Avancer de l'argent La prospérité
Avare / L'avarice La ruine
Avoir de l'argent La thune*
De la fausse-monnaie / Un faux-monnayeur Le capital
Débourser Le luxe
Demander l'aumône Le pognon *
Dépenser / Une dépense Le troc
Déposer de l'argent Les espèces
Des sous* Les pépètes*
Devoir de l'argent Les richards*
Du liquide Mendier
Économiser / Économe Pauvre / La pauvreté
Emprunter A Prêter Payer / Un paiement
Entasser Placer de l'argent
Épargner / L'épargne Posséder
Être Aisé Prospérer
Être cossu Radin*
Être démuni Rembourser
Être dépensier Rendre la monnaie
Être dépourvu Retirer de l’argent / Un retrait
Être pingre Riche / La richesse
Être richissime S'enrichir
Être ruiné Solvable Insolvable
Faire des économies Spéculer / La spéculation
Faire fortune Toucher de l'argent
Faire fructifier son bien Troquer
Faire l'appoint Un bénéfice
Gagner de l'argent Un bien
Hériter / Un héritage Un billet de banque / Une liasse de billets
Indigent Un chèque/ Un carnet de chèques
Investir / Un investissement
38 D ites-moi un peu ...

Un coffre
Un coffre-fort Quelques
Un compte expressions...
Un coût
Un crédit -*■ Un débit
Avoir du mal à joindre les deux bouts*
Un distributeur de billets
Avoir un bas de laine
Un emprunt Un prêt
En vouloir pour son argent
Un enrichissement
En avoir pour son argent
Un flambeur*
Être bourré de fric*
Un fonds
Un héritier Être à court d'argent
Un impôt Être dans la dèche*
Un magot* Être sur la paille
Un mendiant Être fauché*
Un parvenu Être plein aux as*
Un placement Être près de ses sous*
Un porte-monnaie Être un grippe-sous
Un portefeuille Être un panier percé
Un prix Être sans le sou*
Un revenu Faire des folies
Un salaire Faire la manche
Un ticket de caisse Jeter l'argent par les fenêtres
Un trésor « L'argent me file entre les doigts »
Un versement Ne pas avoir un radis*
Une banque/U n banquier Un chèque en blanc / en bois
Une bourse d'études Vivre au-dessus de ses moyens
Une carte bancaire Vivre sur un grand pied
Une facture Rouler sur l'or
Une fortune / Fortuné
Mener grand train
Une pièce
Une recette
Une rente / Un rentier
Une somme d'argent
Une subvention
Une taxe
Une tirelire
Vendre/Une vente

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
40 D ites-moi un peu ...

Profession: menteur

Dès l'enfance, j'ai eu le goût du mensonge. Depuis toujours, je racontais des histoires. Je
ne mentais par intérêt: je mentais par plaisir. Je vivais dans un monde embelli par mon
imagination. Alors, plus tard, je suis devenu comédien, un métier d'adulte pour un rêve
d'enfant.

A l'origine de ma carrière de menteur, il y a ma grand-mère maternelle. La pauvre avait


complètement perdu la mémoire et puisqu'elle ne se souvenait absolument de rien, je
pouvais lui dire n'importe quoi: j'ai pris ainsi mes premières leçons de théâtre. Mes
séjours chez ma grand-mère étaient de véritables vacances pour l'esprit car sa gentillesse
était sans limites. Elle pouvait entendre une chose à cinq heures, son contraire à six
heures, et une autre version encore à huit heures; elle écoutait toujours avec la même
attention.

A l'école, j'ai continué à mentir. J'avais un grand ami, un compagnon de jeu parfait, un
confident idéal, fidèle, discret, qui me suivait comme mon ombre ; forcément, puisque je
l'avais inventé. Je l'appelai Désiré. Je rentrais chaque jour de l'école avec lui et je lui
racontais tout. Mais assez vite il me créa des difficultés. Il devenait proche. Nous étions de
si grands amis, nous faisions tant de choses ensemble que ma mère voulut absolument
connaître ce camarade de classe. Elle insista pour qu 'il vienne jouer chez moi un jeudi.
Alors, à mon grand regret, j'ai dû me résoudre à me séparer de lui. J'ai choisi la solution
la plus radicale: je l'ai tué. J'ai fa it disparaître toute la fam ille de mon ami dans un
accident de la route! J ’en ai eu un chagrin immense et totalement sincère.

D'après François Perrier,


Profession : menteur.

Quelle anecdote François Perrier raconte-t-il ?


Qu'en pensez-vous ?
Le mensonge 41

Mensonge et vérité

^ Vous avez la parole...

1. Mentez-vous souvent? Pourriez-vous vous qualifier de menteur?

2. Q uel est votre plus gros mensonge d'enfant?

3. Doit-on toujours dire la vérité aux enfants? Sinon, dans quel cas
doit-on leur mentir?

4. Est-il possible de se mentir à soi-m êm e? C om m ent?

5. Préférez-vous ne pas savoir que l'on vous ment? Q uelle est votre
réaction lorsque vous apprenez que l'on vous a m enti?

6 . Quels mensonges pardonnez-vous le plus facilem ent?

7. Le fait de ne rien dire, de ne pas dévoiler la vérité, est-il un


mensonge? Pourquoi?

8 . Est-ce qu'il y a des professions où il faut savoir m entir (avocat,


hom me politique, commerçant)?

9. Les femmes et les hommes mentent-ils de la même façon?


Pour les mêmes raisons?

10. Est-il parfois nécessaire de m entir? Dans quelles situations (travail,


fam ille, couple, a m is...)? Pourrions-nous vivre en société sans
mentir? Pourquoi ?
42 D ites-moi un peu ...

Citations et proverbes
« Trois sortes de gens disent la vérité: les sots, les enfants et les ivrognes. »
Proverbe allemand

« Dis quelquefois la vérité, afin qu'on te croie quand tu mentiras. »


J. Renard

« Le mensonge qui fait du bien vaut mieux que la vérité qui fait du mal. »
Proverbe persan

« La vérité et les roses ont des épines. »


Proverbe ang lais

« La vérité est une dam e que l'on replonge volontiers dans son puits,
après l'en avoir tirée. »
Proverbe français

« Les vérités qu'on aim e le moins à apprendre sont celles qu'on a le plus
d'intérêt à savoir. »
Proverbe c h in o is

« Un mensonge en entraîne un autre. »


Proverbe latin

« Le plaisir de mentir, c'est une des grandes voluptés de la vie. »


S. G uitry

« Si tout hom m e m ent... Toute fem m e ment aussi, mais beaucoup


mieux. »
J. Barbey d 'A urevilly

« Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits. »


Proverbe espagnol
Le mensonge 43

*=0
<=0

Tromperie

Paul N athalie

N a th a lie , votre m eilleure a m ie , est m a rié e à Paul.


Vous la connaissez depuis votre enfance. Un jour, p a r hasard,
vous surprenez Paul avec une autre fe m m e, Sophie. Il trom pe
votre am ie. N a th a lie , qui a des doutes, vous dem an d e si vous
savez q u elque chose.

Q u e faites-vous?

- Vous ne dites rien.


- Vous dites la vérité à N a th a lie .
- Vous allez d'abord p a rle r à Paul.
- Avez-vous une autre solution?
44 D ites-moi un peu ...

Mensonge d'enfant

Mon premier am i avait un an de plus que moi. Nous n’étions pas au même
collège. Nous nous étions rencontrés en été, à Ifrane, où ma tante avait sa
résidence secondaire (l’été à Fès est insupportable). Il avait les cheveux blonds, il était
mince et élégant. [...].
Si je me souviens aujourd’hui de cette amitié, c’est quelle fu t construite sur un mensonge.
D ’un an plus âgé, il paraissait plus jeune que moi. Je venais d ’entrer en sixième. Quand
je lui demandai en quelle classe il était, il me répondit « en cinquième » avec l’air de dire
« évidem m ent ». Et moi, sans réfléchir, je répondis « moi aussi ». J’ai entretenu ce
mensonge toute une année. Nous nous écrivions des lettres. Il me parlait des auteurs qu’il
lisait en classe et je me précipitais à la bibliothèque française pour emprunter leurs livres,
essayant de les lire à mon tour pour soutenir la discussion. Deux étés plus tard, je lui
écrivis une longue lettre où j ’avouais la vérité. Je n’arrivais plus à supporter les effets de
mon mensonge. Je préférais m ’en débarrasser. Ce fu t la fin de cette amitié. Je ne reçus plus
aucune lettre de lui, je compris que l’amitié ne souffrait aucune dérogation, même pas un
petit mensonge d ’orgueil. La leçon se résumait ainsi: j ’ai perdu un ami parce que je lui ai
menti.
Ce petit mensonge d’un enfant de treize ans allait me poursuivre longtemps, au point que
la vérité deviendrait pour moi une véritable religion aux conséquences graves. Pourtant,
dire systématiquement la vérité n’est pas toujours souhaitable: toutes les vérités ne sont
pas bonnes à dire.

La soudure fraternelle, Tahar Ben Jelloun.

Commentez la dernière phrase.

Comparez avec le texte de François Perrier (page 4 0); Quel


mensonge vous paraît le plus grave? Pourquoi?
Le mensonge 45

Pour vous Leurrer / Un leurre


Mensonger
aider M entir / Un mensonge
Mystifier
Nier
Reconnaître un fait
Abuser Révéler / Une révélation
Amplifier S'avérer
Avoir confiance en quelqu’un S'enferrer dans un mensonge
Avouer / Un aveu Se confier à I La confiance
Broder Se contredire / Une contradiction
Cacher / Une cachotterie Se méfier de / La méfiance
Confesser / Une confession Se trahir
Confiant Sincère
Déguiser / Un déguisement Trahir / Une trahison
Démentir / Un démenti Tromper / Une tromperie
Désavouer / Un désaveu Un artifice
Dévoiler Un bluffeur*
Dissimuler / Une dissimulation Un bobard*
Divulguer / Une divulgation Un cachottier
Enjoliver Un charlatan
Exact ^ Inexact Un imposteur
Exagérer / Une exagération Un menteur
Faire confiance à quelqu’un Un mystificateur
Faire semblant Un secret
Faux Un simulateur/ Une simulation
Feindre / Une feinte Un confident
Fictif Un mythomane
Fourbe Une blague
Franc Une contrevérité
Honnête ï Malhonnête Une fiction
Hypocrite Une illusion
Induire en erreur Une imposture
Inventer Une supercherie
Jouer la comédie Véridique
L ' hypocrisie Véritable
L'honnêteté Vrai ï Faux
La franchise Vraisemblable ï Invraisemblable
La sincérité
La vérité
Le bluff*
46 D ites-moi un peu ...

Pour VOUS
Quelques expressions,,. aider
Dire ses quatre vérités à quelqu'un
Jouer la comédie
Mener quelqu’un en bateau*
M entir comme un arracheur de dents
Monter un bateau à quelqu'un*
Promettre monts et merveilles
Raconter des salades*
Raconter des bobards*
Raconter des sornettes
Tirer quelque chose au clair
Une histoire à dormir debout

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
.'amitié
48 D ites-moi un peu ...

<0

L’amitié en question
• Est-il vrai que ceux • Est-ce de l’amour • Peut-on vivre
qui se ressemblent sans sexe? sans amis?
s’assemblent? Les rapports amicaux sont très De nombreuses personnes
À priori oui. Certaines études différents des rapports amou­ avouent ne pas posséder
confirmeraient qu’avant 25 ans, reux. En dehors des amitiés où d'amis soit ils considèrent que
7 0 % des meilleurs amis l’un des partenaires attend parmi leurs connaissances per­
appartiennent à la même son heure (« on ne sait jamais, sonne ne mérite ce titre, soit ils
tranche d’âge. Plus de 50 % des peut-être un jour deviendrons- vivent dans la solitude (par
amis ont un statut social iden­ nous amants? »), les amis ne choix ou fait). Les associations
tique. Et les hommes sont franchissent jamais certaines comme SOS Amitié confirment
m ajoritairem ent amis avec limites. Ils peuvent se toucher, toutefois que la majorité des
d’autres hommes, de même s’enlacer, dorm ir ensemble... personnes vraiment seules
que les femmes entre elles. Sans aucun sous-entendu souffrent de cet isolement. ■
Plus généralement, et aux érotique. Faire l’amour est une
dires de tous les psychologues, question qui ne se pose même
un ami aime aussi se retrouver pas. Les adolescents sont
dans la personnalité de l’autre. généralement moins sûrs que
C’est là que se trouve toute la leurs aînés. Hugues Lagrange,
subtilité d’une relation sociologue au CNRS (Centre
amicale: les amis se distin­ National de la Recherche
guent par leurs différences Scientifique), et auteur du livre
(d’où leur complémentarité) « Adolescents, le sexe et
mais ils se ressemblent aussi l'amour » affirme que certains
sur de nombreux points. Ainsi jeunes n’éprouvent aucune
s’entraident-ils à mieux se contradiction à faire l’amour
connaître et à mieux compren­ avec un ou une ami(e).
dre le monde qui les entoure.
Les amis échangent leurs
points de vue, partagent les
peines et les bonheurs...

Claude Faber, Les clés de l'actualité, 2000.


V/n£ a/ m t : L'amitié 49

.pe la cox?.\&'i.'5 t>£ Cécoute P& UA JA LOU Si £

... Mais puisque ' ■t u C o rr\Ÿ ^ C \iiS?, A . OU/AiicS...!


tu vas Ken faire, maintenant que
pourquoi tu viens .
pas ? tàs un copain tu
" -— Pour \
y.m'appellesjamais'
__ 11 ■Lfeire quofë
( Hen... )nv^ Js^
fautqueh
Jf raccroche;
A va j

P t LA H A Î N é

Je te jure vas pas le


que allais ' Pourquoi ? ' a o ire ....
3e m’éclate qu'esf-
ce qui t'est
. encore. .
Vsmve^y

t'étais obligé ' ^ tû veux bien ^


tiens, s p p * . d'acheter la même être la mai-raineÿ
toi, on va voir qui
décroche ...fi

PE LA TE N D R esse

tu veux g c e sf pour
je vienne moi ? mais
pourquoi

Que représente
ce document?
Quelles idées
vous inspire-t-il ?
Maïtena.
50 Dites-moi un peu...

L'amitié
Vous avez la parole...

1. Donnez une définition de l'amitié.

2. Les sentiments d'am itié et d'am our se ressemblent-ils ou sont-ils


très différents? Pourquoi?

3. La notion d'am itié est-elle différente selon les cultures? Donnez des
exemples.

4 . Quelles sont les qualités qui sont importantes chez vos amis?
Les défauts que vous ne supporteriez pas?

5. En quoi les amis sont-ils différents des copains?

6 . Peut-on avoir plusieurs vrais amis? Faites-vous une différence entre


vos amis?

7. Que seriez-vous capable de faire par am itié? Mentir, voler, être


complice d'un meurtre? Dans quelles circonstances?

8 . Dans quels cas seriez-vous capable de dénoncer un am i?

9. Prêtez-vous facilem ent de l'argent à vos am is? Pourquoi?

10. Faut-il voir régulièrem ent ses amis pour les garder?
L'amitié 51

Citations et proverbes

« Q ui cesse d'être un am i ne l'a jamais été. »


H iéron

« L'ami véritable est l'ami des heures difficiles. »


Latin

« Le seul moyen d'avoir un am i, c'est d'en être un. »


R.W. Em er so n .

« Un ami [...] c'est quelqu'un avec qui on serait heureux de faire un mauvais
coup. »
G ide

« Plus l'ami est ancien, m eilleur il est. »


Plaute

« Un vieil ami est le plus fidèle des m iroirs. »


Proverbe espagnol

« J'ai renoncé à l'amitié de deux hommes : l'un parce qu'il ne m'a jamais
parlé de lu i; l'autre parce qu'il ne m'a jamais parlé de moi. »
C hamfort

« Quelque rare que soit l'amour, il l'est encore moins que la véritable
amitié. »
La Ro c h e f o u c a u ld

« La moitié d'un am i, c'est la moitié d'un traître. »


V. H u g o

« L'ami de tout le monde n'est l'ami de personne. »


Proverbe français

Quelle est la citation que vous préférez ?


52 Dites-moi un peu...

Admirer / L'admiration
Aider / Une aide
La convivialité
La cordialité
Pour vous
Amical La disponibilité aider
Apprécier quelqu’un La fidélité
Avoir confiance en quelqu’un La franchise
Avoir des liens avec quelqu’un La fraternité Un coéquipier
Avoir des points communs La tendresse Un copain / Une copine
avec quelqu’un La tolérance Un pote*
Bavarder Les bons et les mauvais Un secret
Compréhensif moments Un allié
Consoler Nouer une amitié Un ami A Un ennemi
Cultiver l'amitié Partager / Un partage Un collègue
Discuter / Une discussion Prendre un p o t * Un complice
Éprouver de l'amitié pour Réconforter Un confident
quelqu’un Remonter le moral Un camarade
Être bien avec quelqu’un Rencontrer / Une rencontre Une brouille
Être disponible Renouer avec quelqu’un Une connaissance
Être en bons termes avec Rompre / Une rupture Une entente
'
quelqu’un S 'allier / Une alliance Un loisir
Être fidèle S'associer / Une association Une relation
Être franc S'attacher à quelqu’un
Être honnête S'entendre bien / mal avec
Être lié à quelqu’un quelqu’un Quelques
Être présent Se brouiller avec quelqu’un expressions...
Être proche de quelqu’un Se confier à quelqu’un
Faire confiance à quelqu’un Se distraire / Une distraction Être comme les deux doigts de
Fréquenter / Une fréquentation Se fâcher avec quelqu’un la main
L'affection Se méfier de quelqu’un Être copains comme cochons
L'amitié ^ L'inimitié Se réconcilier avec quelqu’un
L ’entourage Se séparer / Une séparation
L'honnêteté Se voir
L'intimité Soutenir quelqu’un
La camaraderie Trahir / Une trahison
La complicité Un accord
La compréhension A Un ami d'enfance
L'incompréhension Un attachement
La confiance ï La méfiance Un centre d'intérêt
Alors pourquoi ne pas continuer à trier aujourd’hui ?
54 Dites-moi un peu...

<^0

L'hypermarcnê^fe caddie et le congelafeur


En fin de semaine, les hypermarchés de collecte du verre usagé se fait désormais de
banlieue connaissent une forte affluence. façon volontaire dans des conteneurs mis à la
Venus pour la plupart en automobile, les disposition du public. Mais les poids lourds
consommateurs y font leurs courses de la qui livrent les boissons aux points de vente
semaine. Des coffres des voitures, les ali­ repartent à vide sans reprendre de consignes,
ments sont stockés dans les réfrigérateurs, tandis que les camions qui récupèrent le verre
congélateurs et autres lieux de rangement. recyclé arrivent à vide pour repartir chargés.
Derrière cette pratique fort répandue, un C'est deux fois plus de véhicules pour une
mode de consommation très énergivore s'est récupération bien moins efficace.
mis en place. Ainsi, faire ses achats dans un Dans notre société occidentale, les
hypermarché de périphérie engendre quatre consommateurs se sont habitués à trouver
fois plus de pollution et de nuisances qu'a­ toute l'année des fruits et légumes qui n'étaient
cheter les mêmes provisions à 500 mètres de auparavant disponibles qu'à certaines périodes
chez soi dans un supermarché de centre ville. de l'année. Cette profusion de produits fait
Cela pour la simple raison que 85 % des oublier qu'en hiver une salade de serre pro­
consommateurs s'y rendent en auto. duite en Europe contient 1 litre d'équivalent
Un consommateur revient d'un hypermar­ pétrole, et que 20 à 25 % du coût des tomates
ché plus chargé que lorsqu'il rentre d'un petit françaises (produites dans des serres chauffées)
supermarché: 25kg contre 4,16kg. Bien sûr, il est imputable à l'énergie. Des fruits et légumes
se rend moins souvent à l'hypermarché qu'à la de saison produits dans le sud de l'Espagne
moyenne surface. Mais les très grandes struc­ ou au Maroc ne nécessitent l'emploi d'aucune
tures commerciales incitent au stockage: serre chauffée, mais leur acheminement par
savons offerts par trois, lait «longue conserva­ camions consomme aussi de l'énergie.
tion» proposé par pack de six, éternels barils En zone rurale, les consommateurs parcou­
de lessive vendus par deux, conditionnement rent parfois jusqu'à 50 kilomètres pour faire
par lots, entraînent un «suremballage» par leurs courses. Le bilan énergétique est alors
films plastiques. Acheter en grosse quantité des plus mauvais. En fait, rien ne vaut un tissu
dans le but de réaliser des économies entraîne urbain riche en petits commerces et en super­
une surconsommation du congélateur qui doit marchés de proximité, où seulement 9 % des
tourner à plein. L'économie faite au moment de consommateurs viennent en voiture.
l'achat est alors remise en cause par la note L'idéal est bien sûr de faire ses courses à
d'électricité ! pied. Ce qui permet d'avoir un minimum
Pour augmenter ses marges, la grande d'activité physique, de retrouver le plaisir de
distribution a fait le choix d'abandonner la se promener dans les rues commerçantes, de
consigne des bouteilles vides, mesure suivie regarder les étalages, de saluer ses voisins...
par l'ensemble des fabricants de boissons. La et de faire vivre un quartier.

D'après Philippe Bovet, Le M onde Diplomatique, mars 2001.

Quelles sont les différentes informations


» -ù v* contenues dans ce texte ?
L' écologie 55

Les 10 commandements

1. Tes déchets tu trieras

2. Sur du papier recyclé tu écriras

3. Les piles au magasin tu rapporteras

4. Ta consom m ation d'électricité tu réduiras

5. Ta voiture tu oublieras

6. Ton jardin avec des produits naturels tu cultiveras

7. Ton bricolage avec des produits non polluants tu feras

8. La tem pérature de ton chauffage tu dim inueras

9. L'eau de javel plus jamais tu n'utiliseras

10. Ta consom m ation d'eau tu surveilleras

D'après Elle - juin 2000

Classez ces commandements par ordre décroissant :


du plus au moins important pour vous et justifiez votre classement.
56 D ites- m o i un peu ...

e— / f s m / f • § / M À" ' m M / m / m /

Pollution, déchets, écologie

Vous avez la parole...

1. Donnez une définition de l'écologie.

2. Vous sentez-vous personnellem ent concerné par la défense de


l'environnement ?

3. Quelles mesures ont été prises dans votre pays? Q ue faites-vous


personnellem ent pour préserver la nature?
X
4. Seriez-vous prêt à lim iter votre consom m ation d'électricité ou d'eau
pour économiser les ressources naturelles?

5. Q uelle est votre réaction quand quelqu'un jette quelque chose par
terre dans la rue?

6 . Quels moyens faut-il utiliser pour que les gens prennent conscience
de la nécessité de protéger la nature?

7. Quelles mesures faut-il adopter pour réduire la pollution due à la


circulation a utom obile: interdire le centre ville aux voitures,
augm enter le prix de l'essence, développer le covoiturage?
Avez-vous d'autres solutions?

8 . Q uelle pollution vous paraît la plus grave: celle de la mer, de l'air,


de la terre ?

9. Existe-t-il un parti écologiste dans votre pays? Est-il populaire?

10. Q uel est le plus facile des gestes écologiques?


L' écologie 57

*=0
<=3

Citations

« Il faut bien que la nature existe, pour pouvoir la violer. »


Pablo Picasso

« Nature peut tout et fait tout. »


M o n ta ig n e

« La nature est une œuvre d'art, mais l'hom m e n'est qu'un a rra n ge u r de
mauvais goût. »
G eorges Sa n d

« L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environ­


nement passe par un grand nombre de changements comportementaux. »
N icolas H ulot

« A la limite, le seul écologiste irréprochable est celui qui met tout en œuvre
pour m ourir sans laisser la m oindre trace de son passage sur Terre. »
D idier N o r d o n
M
« Les arbres sont responsables de plus de pollution aérienne que les usines. »
Ro n a ld Reagan

« J'ai connu un temps où la principale pollution venait de ce que les gens


secouaient leur tapis par la fenêtre. »
G ilbert C esbron

« Lutte antip o llu tion : détournem ent d'ordures sur les régions voisines. »
G eorges Elg o zy

« Le déchet le plus facile à élim iner est celui que l'on n'a pas produit. »
A nonyme

« Chaque civilisation a les ordures qu'elle mérite. »


G eorges D uhamel
58 D ites- m o i un peu ...

<<°)

La s e c o n d e d e s o^Jlfts
Trouvez quels objets de la colonne de gauche p erm etten t
d'obtenir, une fois recyclés, les objets de la colonne de droite:

Q. Un pneu 1 . Un crayon

b. Des bouteilles 2. Une veste polaire

C. Un bidon 3 . Des chaussures


de lessive de randonnée

d. Des téléphones 4. Des couverts


usagés

e . Une boîte 5 . De la peinture


de sardines de sol
L'écologie 59

Pour vous L'industrie


L'ozone
aider La chimie / Chimique
La déforestation
La fumée
La nature
Abîmer
La planète
Améliorer / Une amélioration
La pollution
Analyser / Une analyse
La pureté
Baisser / Une baisse
La qualité de vie
Biodégradable
La radioactivité
Causer / Une cause
La recherche scientifique
Consommer/La consommation
La responsabilité A L'irresponsabilité
Contaminer / La contamination
La saleté A La propreté
Décontaminer / La décontamination
La santé
Découvrir / Une découverte
La science
Défendre / La défense
La température
Dégrader / Une dégradation
La Terre
Détruire / La destruction
Le bois
Diminuer / Une diminution
Le climat
Écologique
Le dégazage
Économique
Le mazout
Économiser / L'économie
Le milieu
Encombrer / L'encombrement
Le nucléaire / Nucléaire
Endommager
Le patrimoine
Enfumer
Le plastique
Épuisable A Inépuisable
Le progrès
Épuiser / L'épuisement
Le réchauffement de la planète
Épurer
Le sol
Étudier / Une étude
Le taux de pollution
Excessif
Le territoire
Exploiter / L'exploitation
Le trou dans la couche d'ozone
Gaspiller / Le gaspillage
Le verre
Gérer / La gestion
Légal A Illégal
Jeter quelque chose
Légiférer / Une loi
L'air
Les ordures ménagères
L'atmosphère
Limiter / Une limitation
L'écosystème
Menacer / Une menace
L'effet de serre
Mortel
L'énergie
Mourir / La mort
L'environnement
L'essence sans plomb
60 Dites-moi un peu...

Nocif Un engrais
Nuire / Une nuisance Un espace vert
Nuisible Un être vivant
Obliger quelqu’un à faire quelque chose Un excès
/U ne obligation
Un filtre
Planter
Un gaz
Pollué / Polluant
Un gaz d'échappement
Polluer ^ Dépolluer
Un industriel
Préserver / La préservation
Un insecticide
Produire / La production Un minéral
Projeter / Un projet
Un organisme
Protéger / Une protection
Un papier
Pur
Un parc naturel
Récupérer / Une récupération Un pesticide
Recycler / Le recyclage Un pétrolier
Réduire / Une réduction
Un phénomène naturel
Réglementer / Un règlement
Un polluant
Rejeter
Un pollueur
Remédier / Un remède
Un produit
Renouvelable (l'énergie) Un végétal
Respecter / Le respect
Une bactérie
Responsable ^ Irresponsable Une boîte de conserve
Risquer / Un risque
Une catastrophe écologique
Sale ^ propre
Une décharge
Salir
Une déchetterie
Sauvegarder / La sauvegarde Une forêt
Sauver
Une industrie
Souiller
Une marée noire
Trier / Le tri
Une matière première
Un animal en voie
Une nappe (de mazout)
de disparition
Une norme
Un carburant
Une poubelle
Un conteneur
Une raffinerie
Un danger / Dangereux
Une réserve
Un déchet dégradable
Une ressource naturelle
Un déchet organique
Une usine d'incinération
Un déchet radioactif
Une usine de traitement
Un déchet toxique
Utiliser / Une utilisation
Un dégât
Vivre / La vie
Un détritus
Un écologiste
Un emballage
Choisissez trois mots dans la liste,
dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
62 Dites-moi un peu...

L'univers des cartes


n Europe, les cartes et donc les joueurs
E de cartes font leur apparition dans le
dernier tiers du XIV* siècle. Au début du xv*
généralisation du papier qui en a permis,
dès la première moitié du XV* siècle, une
production accrue.
siècle, les cartes n'ont pas encore cette Les premières preuves de l'existence
réputation d'immoralité qu'elles auront des cartes à jouer en Europe sont des
par la suite. Pourtant, dès la fin du siècle, règlements municipaux qui tentent d'en
l'engouement est tel que déjà il suscite un prohiber l'usage, à la fin du XIV* siècle.
certain nombre de critiques. Il faut préciser
Les jeux de cartes font alors l'objet
que les jeux pratiqués alors sont essentiel­
d'une pénalisation sévère. Du point de vue
lement fondés sur le pari et l'argent.
des autorités religieuses, les cartes, jugées
Une distinction est aujourd'hui opérée « diaboliques », sont l'objet d'un combat
entre jeux de loisirs et jeux d'argent. Il n'en incessant. En fait, très tôt, le pouvoir hésite
a pas toujours été ainsi. L'observation des entre la répression et le désir de contrôler
joueurs français de l'Ancien Régime met cette activité pour en tirer quelques avan­
en évidence des comportements particu­ tages financiers. Ainsi, à partir du XV* siècle,
liers, indissociables de leur mode de vie. la plupart des souverains étrangers choi­
Si le jeu occupe une place privilégiée dans sissent de prélever un impôt sur les cartes
la vie quotidienne d'alors, c'est qu'il est un à jouer. En France, il faut attendre la
des moyens les plus rapides de faire Révolution puis l'Empire, pour favoriser
fortune. A la Cour de Versailles, le roi, ses une évolution des comportements. Les
proches et les courtisans se retrouvent jeux, pris dans leur ensemble, ne font plus
quotidiennement attablés en train de l'objet d'une prohibition radicale et l'on
jouer aux cartes et de miser des sommes institue désormais des lieux spécialisés et
parfois considérables (l'équivalent de contrôlés.
plusieurs milliers d'euros). Ni les pouvoirs
Aujourd'hui encore, interdits ou tolérés,
publics, ni les représentants de l'Église ne
ce ne sont pas tant les jeux eux-mêmes
parviendront à freiner cette passion
que les maisons de jeux qui tombent sous
généralisée pour l'appât du gain.
le coup de la loi. Si aucun jeu n'est vrai­
Les toutes premières cartes à jouer ment interdit, la pratique de ceux
ont été vraisemblablement dessinées et faisant la plus large part au hasard est
coloriées à la main. C'est néanmoins la très réglementée.

Le Musée français de la carte


Les jeux 63

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?

doc.
64 Dites-moi un peu...

Jeux de hasard - Jeux d'argent

Vous avez la parole...

1. Jouez-vous à des jeux d'argent?

2. C om m ent devient-on « accro » au jeu?

3. L'argent est-il la seule m otivation des vrais joueurs?

4 . Etes-vous déjà allé dans un casino?

5. Q ue feriez-vous d'une grosse somme d'argent gagnée au jeu?

Jeux de cartes - Jeux de société

6 . À quels jeux jouiez-vous quand vous étiez enfant?

7. Q uel est votre jeu de société préféré ?

8 . Jouez-vous pour le plaisir ou pour gag n er? Etes-vous un bon


perdant ?

9. Q u'apportent les jeux de société à un enfant?

10. Les jeux vidéo prennent-ils la place des jeux de société?


Les jeux 65

Citations et proverbes
« L'étemel enfant. - Nous croyons que les contes et les jeux appartiennent
à l'enfance, myopes que nous sommes! C om m ent pourrions-nous vivre, à
n'im porte quel âge de la vie, sans contes et sans jeux! »
F riedrich N ietzsche

« O n n'est pas sur la terre pour s'amuser. » ... « Pardon, voudriez-vous me


dire pourquoi on y est, si ce n'est pas pour s amuser. Serait-ce pour
souffrir? »
Léo n B loy

« Le jeu est l'occupation la plus sérieuse de l'enfant; la plus frivole étant


l'éducation. »
A lbert B rie

« Le jeu permet de tout oublier, y compris qu'on n'a pas les moyens de jouer. »
Philippe Bouvard

« Dans le jeu on n'est pas libre, pour le joueur le jeu est un piège. »
M ilan K undera

« Si on ne peut plus tricher avec ses amis, ce n'est plus la peine de jouer
aux cartes. »
M arcel Pa g n o l

« O n ne joue pas en assistant à un jeu. »


Proverbe baoulé

« Aucun jeu ne peut se jouer sans règles. »


V aclav H avel

« Les enfants tém oignent par leurs jeux de leur grande faculté d'abstraction
et de leur haute puissance im aginative. Ils jouent sans joujoux. »
C harles Baudelaire

« O n ne doit pas jouer franc jeu quand les autres trichent. »


G il B luteau
66 Dites-moi un peu...

Avoir de la veine*
Avoir du bol* Quelques Pour vous
Battre les cartes jeux et jouets aider
C'est de la triche*
Couper les cartes Cache-cache
Être accro au jeu* Chat perché Une dînette
Être mauvais joueur Colin-Maillard Une machine à sous
Faire la belle Des quilles Une marionnette
Faire sauter la banque Jouer à l'élastique Une poupée
Gagner/Un gain / Un gagnant Jouer à la marelle
Jouer à saute-mouton
La chance / chanceux
La face d'un dé La pâte à modeler
Quelques
La règle d'un jeu La roulette expressions...
Lancer les dés Le jeu des sept familles
Le tapis Le loto
Abattre ses cartes, son jeu
Marquer un point Les billes
Brouiller les cartes
Miser / Une mise Les petits chevaux
C'est un jeu d'enfant
Montrer / Cacher ses cartes Les dames
Cacher son jeu
Pair / Impair Les dés
Calmer le jeu
Parier / Un pari / Un parieur Les dominos
Connaître le dessous des cartes
Passer son tour Les échecs
Être habillé comme Vas de
Pile ou face Les mots croisés
pique*
Piocher Un ballon
Être plein aux as*
Piper les dés Un billard
Être un as de quelque chose
Quitte ou double Un cerf-volant
Jouer cartes sur table
Tirer au sort Un déguisement
Jouerfranc jeu ± Jouer double jeu
Tirer une carte Un jeu d'adresse
Jouer le jeu
Tricher Un jeu d'argent
Jouer sa dernière carte, son va-tout
Un gage Un jeu de cartes
Lire dans le jeu de quelqu’un
Un jeton Un jeu de construction
Passer quelque chose à Vas*
Un lot Un jeu de hasard
S'écrouler comme un château
Un partenaire Un jeu de société
de cartes
Un pion Un jeu vidéo
Tirer son épingle du jeu
Un tricheur Un ours en peluche
Un tripot Un puzzle
Une attraction Un ticket à gratter
Une case Un train électrique
Une occupation Une balle
Une revanche Une charade
Une table de jeu Une corde à sauter

Choisissez trois mots dans la liste,dites ce qu'ils vous


évoquent et justifiez votre choix.

L doc. £5
_e savoir-vivre
68 Dites-moi un peu...

Le nouveau savoir-vivre
Sachez garder Respectez l’espace
vos distances des autres B is o u , b is o u
Mauvaise vue, désir de convaincre ou Apprenez à respecter l’espace vital des Embrasser ses amis e t les
légère surdité font que certains ont passants. Si vous bousculez quelqu’un personnes que l'on rencontre
tendance à trop s’approcher de leur inter­ involontairement, excusez-vous d'un bref pour la première fois était
locuteur. Si celui-ci fait un pas en arrière, «pardon, monsieur» ou «madame». inimaginable il y a vingt ans.
c'est qu’il est gêné. Gardez vos distances ! Laissez le passage à une personne Aujourd'hui, cette façon de
Ne saisissez pas le bras de celui à qui handicapée, âgée, chargée de paquet ou se saluer est devenue pra­
vous parlez pour mieux retenir son tique courante à tous les
poussant une voiture d’enfant. Avant
attention. Évitez aussi les tapes dans le âges. Embrassons-nous donc,
d’ interpeller une personne pour lui
dos ou les bourrades « amicales ». mais sans trop de b ruit ni
demander un renseignement un «bon­
d'effusions, deux fois, cela
Regardez droit jour» est toujours le bienvenu. Pensez suffit. Evitez les trois bises à
dans les yeux aussi à proposer votre aide à des étran­ la bretonne, et les quatre à la
Le premier contact est déterminant. Ayez gers plongés dans un plan de la ville et picarde.
un regard franc. Ne détournez pas les visiblement perdus. Enfin, ne bloquez pas
yeux, même si le sujet vous embarrasse: le passage en bavardant à plusieurs sur le n’oubliez pas d’en commander à nouveau
un regard fuyant peut donner le sentiment trottoir, obligeant ceux qui vous croisent à si les bouteilles sont vides et le repas non
que vous mijotez une fourberie. La descendre du trottoir pour continuer leur terminé. Enfin, arrangez-vous pour régler
poignée de main est aussi révélatrice. chemin. discrètement la note au moment du café
Elle doit être ferme. Pas question de Éteignez (ne vérifiez pas son montant à table).
broyer les doigts; pas question non plus Entre amis, il n’est pas question de
votre portable
de tendre une main molle. demander des additions séparées. La note
Dans les lieux publics (restaurants, théâtres,
Saluez sans transports en commun), éteignez votre
est divisée par le nombre de convives.
i importuner Alors, veillez à prendre des plats dans la
portable en entrant. Rien n’est plus
On salue d’un signe de tête et d’un sourire même gamme de prix que tout le monde.
désagréable que de subir les conversa­
discrets une personne en compagnie de tions de ses voisins. Au restaurant, si vous Choisissez
quelqu’un qu’on ne connaît pas. C’est à attendez un appel urgent, soyez bref et la bonne tenue
la personne ainsi saluée de s’arrêter ou parlez doucement. Quand vous devez sortir, évitez les
non. La pire maladresse, c’est de se ruer décolletés ultra-plongeants, la minijupe
sur elle avant qu’elle ne vous ait signifié
Des déjeuners ou un pantalon terriblement moulant si
clairement son désir d’être reconnue et,
sans excès votre silhouette ne s’y prête pas ou que
éventuellement, de bavarder. Si elle Ce rituel très français ne doit pas rimer l’assistance est essentiellement consti­
détourne le regard, c ’est qu'elle a ses avec bombance: on déjeune ensemble tuée de personnes d’un âge certain.
raisons. Ne le prenez pas mal, soyez pour le plaisir, mais surtout pour parler Solution de sauvetage: la petite robe
discret. affaire. Si vous êtes l’invitée, soyez ponc­ noire, passe-partout qui vous sauve la
tuelle et restez mesurée dans votre mise à tout coup. Les hommes, eux, ont le
consommation: de nos jours, on prend choix entre une veste croisée ou droite,
Détails qui tuent rarement apéritif, entrée, plat, dessert, mais toujours fermée. Si elle est droite,
•Les chaussures crottées café et liqueur... ils n’attacheront pas le dernier bouton. Ils
Femme actuelle, décembre 1998.

• Les pellicules sur votre veste Réglez l’addition à porteront leur chemise à même la peau,
l’abri des regards sans oublier qu’une chemise à manches
• Une pilosité disgracieuse
Si vous êtes invitée, ne choisissez pas courtes est absolument « interdite » sous
(aisselles ou jambes non épilées) une veste ! La cravate (jamais en cuir) doit
les plats les plus onéreux. En revanche,
• Les cheveux gras mouillés arriver à la ceinture, et l’ourlet du pantalon
lorsque c’est vous qui invitez, évitez de
• Le vernis à ongles écaillé au niveau de la chaussure. A bannir: les
commander les plats les moins chers;
• Les mauvaises odeurs chaussettes blanches, les chaussettes de
vos convives se croiraient obligés de
sport ou trop courtes.
vous imiter. Le choix du vin vous revient ;
Le savoir-vivre 69

Testez votre savoir-vivre


V in g t-c in q q u e s tio n s d e bo n n e é d u c a tio n
Simple comme bonjour, la politesse? Histoires de petits riens qui peuvent tout changer.

H □ Vous rencontrez votre voisine de H © o Lorsque l’on trinque ou porte H D o Invité(e) chez des amis, vous
palier. Pour la saluer, dites-vous? un toast, faut-il choquer les verres? décidez d’offrir des fleurs à votre
□ A Bonjour, madame Guinet. □ A Impossible, surtout s’ils sont en hôtesse. Comment procédez-vous?
□ B Bonjour madame. cristal. □ A Vous vous renseignez au préalable
□ B Oui, mais délicatement. et arrivez avec ses fleurs préférées.
I L Dans la rue, un homme marche □ B Vous envoyez un bouquet le jour
aux cotés d’une femme... H D o A quel moment doit-on déplier de l’invitation.
□ A Du côté de la chaussée. sa serviette?
□ A A l’arrivée du premier plat. m Vous êtes enrhumé(e). En
□ B En restant à sa gauche, légèrement
□ B Dès que l’on s’assied à table. public, devez-vous?
en retrait.
□ A Sortir votre mouchoir et vous
S a C’est l’hiver. Vous vous promenez ■fl I L A table, comment placez-vous moucher discrètement.
avec quelqu’un qui rencontre un ami vos mains? □ B Vous retenir jusqu'à ce que vous
et entame une conversation. Quelle □ A De part et d’autre de l’assiette, les puissiez vous isoler.
est votre attitude ? poignets appuyés sur le bord de la
table. g ® „ Quand votre supérieur hiérar­
□ A Vous retirez le gant de votre main chique entre dans la pièce où vous
droite et tendez la main vers □ B Sur les genoux, entre deux plats.
l’inconnu. travaillez, vous êtes censé(e) :
11 d a A table, faut-il? □ A Vous lever pour le saluer.
□ B Vous restez en retrait et saluez
l’inconnu en inclinant la tête. □ A Rompre le pain avec les doigts. □ B Hocher simplement la tête s’il ne
□ B Couper des tranches d’épaisseur s'adresse pas à vous.
4 L Que dire à quelqu'un qui vient de égale.
vous être présenté(e)? o Votre voisin de bureau, gêné
□ A Très heureux (se) de vous Il 4L Lors du dîner, on sert des par le rhume des foins, éternue:
rencontrer. crevettes non décortiquées. Vous les □ A Vous dites «à vos souhaits».
□ B Enchanté(e) mangez: □ B Vous l’ignorez.
□ A Avec vos couverts. Au risque
S „ Un homme peut-il embrasser une d’éclabousser vos voisins. Ü S L Vous écrivez au directeur. A la
femme à qui il a été présenté sans la fin, vous le priez d'agréer:
□ B Avec vos doigts.
connaître? □ A L’asurance de votre considération.
□ A Non. H d o On vous sert une salade lourde­ □ B L’expression de vos sentiments
□ B Oui. ment assaisonnée. Pour la manger respectueux.
sans risquer d'éclabousser:
d o En descendant un escalier un H d o Vous écrivez à une adminis­
□ A Vous coupez les feuilles en
homme doit: morceaux plus petits. tration sans vous adresser à une
□ A Suivre la femme. □ B Vous tentez un savant pliage avec personne en particulier. Votre lettre
un bout de pain. commence par:
□ B La précéder.
□ A Messieurs.
Un En entrant dans un lieu public, un H ( f □ Quand vous avez terminé votre □ B Cher monsieur.
restaurant par exemple, l’homme repas, comment posez-vous vos cou­
doit: verts? !4L Que répondre à quelqu’un qui
□ A Tenir la porte et s’effacer devant la O A Parallèles dans l’assiette. vous remercie?
femme □ B Croisés dans l’assiette. □ A De rien.
□ B Entrer le premier. □ B Je vous en prie.
‘O'sL Une femme invite un homme à
d o Invité(e) à dîner à 20 heures, un déjeuner d’affaires: D I L Peut-on écrire sur sa carte de
vous trouvez une place plus vite que □ A Elle se lève de table pour régler visite?
prévu. Il est 19h45. Que faire? discrètement la note. □ A Oui.
□ A Sonner chez vos hôtes c’est le □ B Elle se fait apporter l’addition à la □ B Non, il faut rédiger une lettre.
Ça m'intéresse, avril 2003.

quart d’heure de politesse. fin du repas.


□ B Attendre 20 heures.
i)o A quel moment souhaite-t-on
« bon appétit »?
□ A Quand on s’assied à table.
□ B Quand le repas commence.
70 Dites-moi un peu...

Y a-t-il encore des hommes galants ?

Y a -t-il e n c o re des h o m m es g a la n ts

Non, e t je le regrette. instinct, que nous soyons jeunes ou


Nous sommes victimes des fem ­ moins jeunes. Ce n'est pas parce que
mes qui avaient 30 ans en to u t va plus vite que la correction a
1968, et qui ont tellement réclamé l'é­ disparu. Mais les femmes doivent aussi
galité des droits qu'elles ont brouillé les être prêtes à accepter la galanterie.
repères hommes-femmes. Résultat: les Samuel Le Merrer, agence matrimoniale
-
hommes n'osent plus avoir d'égards Uni Inter, Le Mans.
pour nous. Ils ont peur qu'on se fiche
d'eux, et nous, nous sommes malheu­ Les hom m es n 'o sen t
reuses. La galanterie reviendra un jour, pas car ils o n t peur. Très
j'en suis sûre, car nous éduquons nos souvent, les hommes fo n t
enfants dans cet esprit. Elle sera plus preuve d'une certaine rudesse de peur
sincère, et témoignera d'un respect plus de passer pour des flagorneurs. De plus,
profond de l'autre. dans les affaires, la galanterie et le
Dominique Martin, rédactrice publicitaire, savoir-vivre sont très présents pour ne
Paris. pas dire indispensables. Or, cette cour­
toisie spécifique doit être naturelle. Les
La correction n'a pas hommes mal à l'aise avec la galanterie
disparu. Il suffit de regarder répondent à un portrait-type: âgés
autour de soi. Bien sûr, certains d'environ 40 ans, après une brillante
gestes ne se fo n t plus. Nous ne portons vie professionnelle, ils regardent « en
plus les valises sur les quais... Mais nous arrière » et constatent qu'ils n'ont pas
continuons à faire des cadeaux, à des­ eu le temps de s'occuper d'eux et donc
cendre l'escalier devant les femmes des femmes.
pour les protéger d'une chute, à leur Élyane Lhermitte, directrice de l'institut
sourire. Et pas forcément pour les du savoir-vivre, Paris.
séduire ou par machisme, non, juste par

Quo, août 1997

Quels sont les avis des personnes interrogées?


Duquel vous sentez-vous le plus proche?
Le savoir-vivre 71

Le savoir-vivre

Vous avez la parole...

1. Dans votre société, les bonnes manières sont-elles im portantes?

2. Quelles sont, dans votre pays, les différentes manières de se saluer?

3. A quelle heure dîne-t-on (en France et dans votre pays) ?

4 . Si vous êtes invité à 20 heures, à quelle heure arrivez-vous?


Q u'apportez-vous ?

5. Quelles sont les différentes règles à observer au restaurant


(en France et dans votre pays)?

6 . Lorsque vous êtes invité à un dîner très chic (invitation form elle, par
écrit), quelle tenue vestimentaire choisissez-vous?

7. Quels sont les sujets à ne pas aborder à table?

8 . Lors d 'u n dîner, est-il possible de refuser un plat? Pour quelles


raisons ?

9. A quoi reconnaît-on un hom me galant?

10. Quels conseils donneriez-vous à une Française, un Français ou un


étranger qui ne connaît pas votre culture, votre société?

(M W W -
doc. 4
72 Dites-moi un peu...

Les 10 com m andem ents

1 - Tu ne mangeras pas avec tes doigts!

2 - Tu ne cracheras pas par terre!

3 - Tu n'oublieras pas de mettre ta main devant la bouche quand tu


bâilles ou quand tu tousses!

4 - Tu ne mangeras pas la bouche ouverte!

5 - Tu ne te cureras pas les dents pendant le repas!

6 - Tu ne couperas ni ta salade, ni tes spaghetti avec un couteau!

7 - Tu ne mettras pas tes doigts dans le nez!

8 - Tu ne porteras pas ton couteau à la bouche!

9 - Tu ne sauceras pas ton assiette!

10 - Au restaurant avec une fem me, tu ne détailleras pas l'a d d itio n !

4 Classez ces commandements par ordre décroissant:


du plus au moins important pour vous et justifiez
votre classement.
Le savoir-vivre 73

Citations et proverbes
« "A p rè s vous" » : cette form ule de politesse devrait être la plus belle
définition de notre civilisation. »
Em m an u el Lévinas

« Félicitations. Politesse de la jalousie. »


A mbrose B ierce

« Habit somptueux ne donne pas les bonnes manières. »


Proverbe ang lais

« La galanterie, c'est l'art de mettre une fem m e en valeur. »


A nonyme

« Il n'y a que la gloire qui dispense de la politesse. »


J ules Barbey d 'A urevilly

« Plus les sentiments sont distants, plus les politesses sont nombreuses. »
Proverbe c h in o is

« Politesse. La plus acceptable des hypocrisies. »


A mbrose B ierce

« Servir les vieillards est un devoir, servir ses égaux est une politesse,
servir les jeunes est une hum iliation. »
Proverbe serbe

« La politesse fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être


intérieurement. »
J ean de La B ruyère

« La seule chose que la politesse peut nous faire perdre c'est, de temps
en temps, un siège dans un autobus bondé. »
O scar W ilde

Quelle est la citation que vous préférez ?


74 Dites-moi un peu...

Aimable L'éducation
Avoir des égards pour L'étiquette
quelqu’un L'honneur/ Honorer
Avoir du tact
L'honorabilité/Honorable
Avoir honte de quelqu’un L'hospitalité
B ien/m al éduqué L'insolence Se tenir bien /m a l
Bien/ mal élevé La bienséance Serrer la main à quelqu’un
Chaleureux La civilité Un « homme du monde »
Conforme aux usages La courtoisie Un code
Considérer/La considération La décence Un convive
Contraire aux usages La déférence Un égard
Convier quelqu’un à La délicatesse * L'indélicatesse Un gros mot
Correct ± Incorrect La dignité/ Digne Un hôte
Courtois La distinction Un invité
Déjeuner/ Le déjeuner La galanterie/Galant Un principe
D îner/Le dîner La honte/honteux Un usage
Distingué La politesse ï L'impolitesse Une attitude
Éduquer/L'éducation La ponctualité Une cérémonie
Embarrasser quelqu’un / La respectabilité Une convenance
L'embarras
La sociabilité / Sociable Une coutume
Être attentionné
La tradition / Traditionnel Une culture
Être diplomate
La vulgarité/ Vulgaire Une façon
Être embarrassé
Le protocole Une formalité
Être en avance ^ en retard
Le tact Une grossièreté
Être gêné
Les bonnes manières Une habitude
Être mal à l'aise
Les mœurs Une manière
Être raffiné
Les us et coutumes Une personne «comme il faut»
Être un mufle
Mettre quelqu’un dans Une poignée de main
Être vieux jeu l'embarras
Faire la bise à quelqu’un Poli ^ Impoli
Faire la révérence Ponctuel
Faire le baise-main Pratiquer/La pratique
Quelques
Faire un impair
Gêner quelqu’un/L a gêne
Respecter/Le respect expressions...
Respectueux
Grossier S'incliner Faire une gaffe
Inconvenant Saluer/Les salutations Jurer comme un charretier*
Inculquer des règles Se comporter/ Mettre les pieds dans le plat
Insolent Un comportement
Insulter/ Une insulte Se conduire/Une conduite
Inviter/U ne invitation
Jurer/ Un juron
L'amabilité Choisissez trois mots dans la liste,
dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
Le bonheur
Dites-moi un peu...

Nos grands-parents étaient-ils plus


heureux ?

mmmmmmmmuummmmmmmmmnmuîmmmmmvémmmmmumii ?WÊÊÊIÊÊÊItlÊÊÊÊÊÊÊ
Nos grands-parents
é ta ie n t-ils plus heureux?
Leur vie était beaucoup plus faire croire que l'on a plus pour être

O dure. Je ne sais pas si tous


étaient heureux, mais par rap­
port aux miens, je suis plus heureux . Je
n'ai pas fait la guerre. Mes grands-
heureux. D'un autre côté, le stress, la
crise et le chômage pourraient faire
penser le contraire. Je crois que le
bonheur est une affaire personnelle
parents, eux, n'y ont pas coupé. Je suis et que l'environnement ne suffit pas.
célibataire, j'occupe un appartement Jean-Louis Bernou, Fresnes (94).
confortable, j'ai une voiture, un travail
correctement payé avec parking, Ils étaient plus heureux. La
prime. Sécurité sociale. Mes grands- société hypermatérialiste
parents, eux, faisaient de longues heu­ dans laquelle nous vivons
res de marche à pied pour aller tra­ s'évertue à créer de nouveaux besoins
vailler dans une usine-bagne. Quant
superflus qui provoquent l'envie. De
aux enfants, ils les assumaient seuls, l'impossibilité à satisfaire celle-ci naît le
sans Sécu, ni allocations familiales. sentiment de se sentir plus ou moins
Christophe Poinson, Vergongheon(43). malheureux. Nos grands-parents, qui
n'étaient pas sollicités comme nous le
Le bonheur est une affaire sommes, se contentaient du nécessaire,
personnelle. Je pense qu'être savaient patienter pour s'offrir le
heureux est un état d'esprit « superflu » et étaient à mon sens plus
qui a peu de rapport avec les condi­ heureux. Notre société a fait de nom­
tions matérielles dont dispose un indi­ bre d'entre nous des « drogués de la
vidu. Bien sûr, l'espérance de vie, plus consommation » ou des « stressés de la
grande aujourd'hui, et les nombreux vitesse ».
loisirs à notre disposition pourraient Philippe Daussin, Bucy-le-Long (02).

Quo, août 1997.

Présentez chacun des témoignages.


Partagez-vous l'avis des personnes interrogées ?
Le bonheur 77

Le bonheur

Vous avez la parole...

1. Q uelle est votre définition du bonheur?

2. Le bonheur ne dure-t-il qu'un mom ent ou peut-il durer toute la vie?

3. Notre bonheur dépend-il des gens qui nous entourent?

4 . La notion de bonheur dépend-elle de la nationalité? De l'éducation?


De la classe sociale? De l'époque?

5. Faut-il connaître le m alheur pour apprécier le bonheur?

6 . Que faites-vous lorsque vous êtes malheure


(Sortir? Rester enfermé dans la maison?
Voir vos amis? Acheter quelque chose?)

7 . Êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste?


Voudriez-vous changer?

8 . Quel est pour vous le plus grand bonheur


de la vie?

9. Quels sont vos souvenirs les plus heureux?

10 . L'am our, le travail, l'a rg e nt sont-ils des


conditions nécessaires au bonheur?
78 Dites-moi un peu...

pourquoi? mais pourquoi


FAUT-il TOUJOURS QUEU VIE
SoiT Si COMPLiûHtE?
/

«UTili! X fit j£ Aï RÉSOUDRAI JAVWiS


m \ 'M Ù P4S.' ce problème a JE UE.
/

«Bien chez soi » - Q uino © Éditions Glénat

/ftU R Q U O i ? POURQUOI
' CET EMNUi SOUPAiN?

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
Le bonheur 79

<=0
<=0

Les petits bonheurs de la vie


1 - Tom ber am oureux
2 - Rire jusqu'à en avoir mal au ventre
3 - Trouver un tas de courrier quand on rentre de vacances.
4 - C onduire dans un e ndroit où les paysages sont m agnifiques.
5 - Ecouter sa chanson favorite à la radio.
6 - Se coucher dans son lit en écoutant to m b er la pluie.
7 - Sortir de la douche et s'envelopper dans une serviette toute chaude.
8 - Réussir son dernier examen.
9 - Prendre part à une conversation intéressante.
10- Retrouver de l'argent dans un pantalon non utilisé depuis longtemps.
11 - Rire de soi-m êm e.
1 2 - Prendre un bon repas entre amis.
1 3 - Rire sans raison particulière.
14- Entendre accidentellement quelqu'un dire quelque chose de bien sur soi.
1 5 - Se réveiller en pleine nuit en se rendant com pte que l'o n peut encore d orm ir
quelques heures.
1 6 - O bserver un coucher de soleil.
1 7 - Écouter la chanson qui rappelle cette personne spéciale dans sa vie.
1 8 - Recevoir et donner le prem ier baiser.
19- Sentir des picotements dans le ventre quand on voit cette personne si spéciale.
2 0 - Passer un bon m om ent avec ses amis.
21 - V oir heureux les gens q u 'o n aim e.
22 - Porter le gilet de la personne aim ée et sentir encore son parfum .
2 3 - Rendre visite à un vieil am i et se rendre com pte que les choses n 'o n t pas
changé entre nous.
2 4 - Entendre que l'o n nous aim e.

Lesquels de vos « petits bonheurs personnels » se trouvent dans


cette liste?

cn /u m r /
oc
80 Dites-moi un peu...

Citations et proverbes

« Le bonheur des uns fait le m alheur des autres. »


Proverbe français

« Le bonheur est à votre foyer, ne le cherchez pas dans le jardin des


étrangers. »
D. W. J errold

« Le secret du bonheur crève les yeux. C'est pourquoi nul n'ose le


regarder en face: il faut aim er quelqu'un. »
J. de Bo u r b o n B usset

« Les gens ne connaissent pas leur bonheur, mais celui des autres ne
leur échappe jamais. »
P. D a n in o s

« Etre bête, égoïste et avoir une bonne santé, voilà les trois conditions
voulues pour être heureux; mais si la première vous manque, tout est
perdu. »
F laubert

« Pour vivre heureux, vivons caché. »


Florian

« L'am our ne fait pas le bonheur. »


E. Labiche

« Le bonheur a toujours été une injustice. »


J. Ro m a in s

« Heureux au jeu, malheureux en am our. »


Proverbe français

« Le bonheur n'est peut-être que le résultat d'une com paraison. »


E. Be au m o n t

4 Quelle est la citation que vous préférez ?


Le bonheur

Pour vous La béatitude


La chance
aider La joie / Joyeux
La satisfaction / satisfait
La sérénité
Le bien-être
Le bonheur
Le contentement

Bonheur Le plaisir
Le ravissement
Avoir le moral Profiter de quelque chose
Béat Ravi
Chanceux Réussir / La réussite
Content Rire / Le rire
Délicieux S 'épanouir
Éclater de rire Sauter de joie
Enivré Prendre du bon temps
Épanoui Se sentir bien
Épicurien serein
Être à l'aise Un délice
Être bienheureux Un éclat de rire
Être comblé Un fou-rire
Être favorisé Un heureux hasard
Être fou de joie Un succès
Être optimiste
Être privilégié
Être radieux
Être satisfait Affliger
Euphorique Consoler
Exalté Déçu / La déception / Décevoir
Heureux Désenchanter / Un désenchantement
Jouir de quelque chose/La jouissance
Être accablé
L'amour Être aigri
L'enivrement Être amer
L'épicurisme Être bouleversé
L'espoir Être déprimé
L'euphorie Être désemparé
L'exaltation Être désolé
L'ivresse Être triste
L'optimisme
82 Dites-moi un peu...

L'adversité
L'infortune
L'insatisfaction
La désillusion
La désolation Avoir des idées noires
La fatalité Avoir la main heureuse
La peine Avoir le bourdon*
La tristesse Avoir le cafard*
Le chagrin Broyer du noir
Le désappointement Être au septième ciel
Le désarroi Être aux anges
Le désespoir Être comme un coq en pâte
Le malheur Être gai comme un pinson
Le mécontentement Être heureux comme un poisson dans l'eau
Malchanceux Être malheureux comme les pierres
Malheureux Être né sous une bonne étoile
Mécontent
Pleurer / Des pleurs
Réconforter quelqu’un
Regretter / Le regret
Sangloter / Un sanglot
Se lamenter
Un drame / Dramatique
Un échec / Échouer
Un mauvais moment
Un souci
Un tracas / Se tracasser
Une difficulté
Une mésaventure
Une tragédie / Tragique
Verser une larme

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
84 Dites-moi un peu...

P a r le Dr J e a n C u v e lie r,
Animaux v é té r in a ir e

Bonheur; réconfort, santé ...


Quand les animaux
nous font du bien
Chiens, chats, oiseaux, poissons... partagent la vie de millions de
familles. Plus que de simples compagnons, ces animaux nous appor­
tent beaucoup et améliorent notre quotidien.
■ Ils participent à l’éveil de l’enfant: dès conversation. Les clubs d ’amateurs de
l'âge de 6 m ois, l'enfant est sensible à la chiens, de chats, d’aquariophilie rassem­
présence d ’un animal. Il admire la beauté blent des milliers de personnes.
de sa fourrure, son plumage, ses éca illes...
■ Ils soignent: l ’animal est un merveilleux
Il s ’émerveille de ses acrobaties. Il écoute
antistress. Le simple fait de le caresser, le
aboiem ents, m iaulements, chants... D es
regarder, lui parler, jouer avec lui, réduit
stimulations qui favorisent le développe­
notre tension artérielle. D es études prouvent
ment de ses sens.
qu’il augmente l ’espérance de vie des per­
■ Ils nous écoutent: Rien de tel que la sonnes cardiaques. Conscients de ses effets
parole pour évacuer nos contrariétés. bénéfiques, de plus en plus d’hôpitaux lui
Toujours disponible, l ’animal nous offre ouvrent leurs portes.
cette écoute qui manque si souvent à nos
■ Ils valorisent: l ’animal est dépendant de
contemporains. Et m êm e s ’il ne comprend
nous. Il faut le nourrir, lui changer sa litière,
pas les mots, il sait lire dans notre regard,
le promener... Ces activités permettent à
nos gestes et nos mimiques.
l ’enfant d ’accéder à ses premières responsa­
■ Ils nous sécurisent: l ’animal rassure bilités et à la personne seule de maintenir une
par sa présence. N os enfants se sentent activité régulière et de se sentir utile.
m oins seuls après l ’éco le, et les personnes
âgées m oins isolées.
■ Ils sont désintéressés: l ’animal nous
m anifeste de l ’attachem ent quels que
■ Ils nous Stabilisent: face aux aléas de la soient notre âge, notre physique ou notre
vie, l'animal est un socle sans faille. Fidèle statut social. Cet amour sans condition
jusqu’à sa mort, il nous aide à affronter les nous procure la sécurité affective dont nous
épreuves. avons tous besoin. •

■ Ils favorisent la communication: l ’ani­


mal attire instantaném ent les regards et
est une source inépuisable de sujets de

Télestar, 5 mai 2003.

D'après cet article, pourquoi certaines personnes


ont-elles besoin d'un animal ?
Les animaux 85

<^0
Boule e t Bill <0

V IE N S À L A M A IS O N .

PRIMO: JAPORE PAUSE PES AS-tU SEULEMENT SONSE AU DECHI­ ALLONS,ALLONS/Tout CA,
n ic h e s .l s e c u n p o : il v a p e s REMENT QUE Tu VAS PROVOQUER C'EST PE LA SENSIBLERIE/
MHWERS p e TOUTOUS QUI PANS LAME PE CETTE PETITE BETE. ETP U lS.E rP U lS .SI O'Al
PORMENTl A- Pé DANS BT NE , h e in jv p .. e t t o n f il s ?...t u s a is FAIT CETTE NICHE,CENËST
S'EN PORTENT PAS PLUS m a l ! s ie n o j ' il a im e a v o ir pill p a n s PAS POUR PES PRUNES,
SA CHAMBRE ; TOUT PE MEME, QUOI A "
Roba

Que représente ce document?

doc. 2
86 Dites-moi un peu...

Les animaux et nous

Vous avez la parole...

1. Q uel est votre anim al préféré? Pourquoi?

2. Pourquoi les citadins ressentent-ils le besoin d 'a vo ir un anim al de


com pagnie?

3. C om m ent résoudre le problèm e des chiens en ville?

4 . Les anim aux com m uniquent-ils, ont-ils un langage, éprouvent-ils


des sentiments, sont-ils intelligents?

5. Dans les rapports humains, peut-on parler de la « loi de la jungle »?


Y a-t-il des similitudes entre le com portem ent hum ain et celui des
anim aux?

6 . Aimez-vous assister à des courses de taureaux (ou corridas), aller


au cirque, au zoo ?

7. Q ue pensez-vous de la société protectrice des anim aux (S.P.A.)?


De l'expérim entation sur les anim aux pour des produits cosmé­
tiques ou des médicaments?

8 . S'il était possible de se réincarner en animal, lequel choisiriez-vous?


Pourquoi ?

9. Q ue pensez-vous des anim aux virtuels? (Tamagoshis, chiens-


robots, etc.)

10. « Q ui n'aim e pas les anim aux, ne peut pas aim er les humains »:
êtes-vous d'accord avec cette affirm ation?
Les animaux 87

Citations
« Les anim aux ont été créés par Dieu pour donner aux hommes une im pres­
sion de supériorité. »
Philippe Bouvard
« O n dirait que le singe n'a été fait que pour hum ilier l'hom m e et lui
rappeler qu'entre lui et les anim aux, il n'y a que des nuances. »
J.B. Say
« Les anim aux sont des amis tellem ent agréables - ils ne posent jamais de
questions, ils ne font aucune critique. »
G . Eliot
«Si l'hom m e civilisé devait tuer lui-même les animaux qu'il mange, le nombre de
végétariens augm enterait de façon astronom ique. »
C. M orgensen
« La cruauté envers les anim aux peut devenir violence envers les hommes. »
A . M c G raw
« Un hom me cruel avec les anim aux ne peut être un hom me bon. »
G andhi
« Les anim aux ont des droits: le droit d'être protégés par l'hom m e, le droit à
la vie et à la m ultiplication de l'espèce, le droit à la liberté et le droit de
n 'a voir aucune dette envers l'hom m e. »
Luther St a n d in g B ear
« Z o o : un endroit conçu pour que les anim aux puissent étudier les moeurs
humaines. »
A nonyme
« O n peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont
traités. »
G andhi
« De tous les anim aux qui s'élèvent dans l'a ir,
Q ui marchent sur la terre, ou nagent dans la mer,
De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome,
Le plus sot anim al, à mon avis, c'est l'hom m e. »
N. Boileau
88 Dites-moi un peu...

Aboyer / Un aboiement
Apprivoiser Pour vous
Aquatique
Attraper aider
Caresser / Une caresse
Carnassier Marquer son territoire
Carnivore Miauler / Un miaulement
Chasser/La chasse Mordre
Cruel M uer / La mue
Domestiquer Nourrir
Dompter / Un dompteur Observer / L'observation
Dresser / Le dressage Pêcher / La pêche
Élever / L'élevage Piéger / Un piège
Empailler Pondre / La ponte
En liberté Prendre soin de
Être enfermé Ronronner
Féroce S'occuper de
Frugivore Se reproduire / La reproduction
Grogner Sélectionner / Une sélection
Herbivore Tenir en laisse
L'expérimentation animale Torturer / La torture
L'histoire naturelle Un abattoir
L'ornithologie / Un ornithologue Un animal de compagnie
La chair Un animal domestique t- sauvage
La chasse à cour Un animal en voie de disparition
La cruauté Un bec
La faune Un chasseur
La fourrure Un combat
La gueule Un cri
La longévité Un crustacé
La souffrance Un éleveur
La SPA (société protectrice des animaux) Un félin
La vivisection Un gibier
La zoologie Un insecte
Le bétail Un jardin zoologique
La tauromachie Un maître
La taxidermie / Un taxidermiste Un mâle / Une femelle
Le comportement Un mammifère
Le milieu naturel Un mollusque
Le museau Un nid
Le poil Un numéro de cirque
Le règne animal Un œ u f
Le territoire Un parc naturel
déjections canines Un pêcheur
Un poisson
Un prédateur
Les animaux 89

Un rapace Un bouc / Une chèvre / Un chevreau


Un reptile Un cafard
Un ruminant Un canard
Un terrier Un cerf / Une biche / Un faon
Un toiletteur Un chameau
Un torero Un chat / Une chatte / Un chaton
Un troupeau Un cheval / Une jum ent / Un poulain
Un vétérinaire Un chevreuil
Un volatile Un chien / Une chienne / Un chiot
Une aile Un cochon
Une bête Un coq / Une poule / Un poussin
Une cage Un corbeau
Une carapace Un crapaud
Une compétition canine Un crocodile
Une corrida Un dauphin
Une course Un dromadaire
Une défense (d'éléphant) Un écureuil
Une écurie Un éléphant
Une espèce Un escargot
Une étable Un faucon
Une ferme Un furet
Une griffe Un guépard
Une laisse Un hérisson
Une muselière Un hibou
Une niche Un lapin / Une lapine / Un lapereau
Une nuisance Un léopard
Une patte Un lézard
Une plume Un lièvre
Une proie Un lion / Une lionne / Un lionceau
Une race de chien Un loup / Une louve / Un louveteau
Une serre Un moustique
Une volaille Un mouton / Une brebis / Un agneau
Une volière Un ours / Une ourse / Un ourson
Venimeux Un papillon
Vorace Un perroquet
Un pigeon

Quelques Un poulet
Un rat
animaux... Un renard
Un requin
Un aigle Un sanglier
Un âne Un scarabée
Un bison
Un bœ uf
90 Dites-moi un peu...

Un serpent
Un singe / Une guenon Quelques
Un taureau / Une vache / Un veau
Un tigre
expressions...
Un ver Avoir du chien*
Un zèhre Avoir mangé du lion*
Une abeille Avoir un appétit d'oiseau
Une baleine Avoir un caractère de cochon
Une belette Avoir un chat dans la gorge
Une chenille Avoir une faim de loup
Une chouette Avoir une fièvre de cheval
Une colombe Avoir une mémoire d'éléphant
Une dinde Chanter comme un rossignol
Une fourm i Courir comme une gazelle
Une gazelle Etre bavard comme une pie
Une girafe Être comme un poisson dans l'eau
Une grenouille Être doux comme un agneau
Une guêpe Être frisé comme un mouton
Une marmotte Être jaloux comme un tigre
Une mouche Être le dindon de la farce
Une mule Être malade comme un chien
Une oie Être m uet comme une carpe
Une souris Être myope comme une taupe
Une taupe Être rusé comme un renard
Une tortue Être têtu comme une mule
Être un ours
Être un pigeon
Être une langue de vipère
Être vache*
Il fa it un temps à ne pas mettre un chien
dehors
Manger comme un porc*
Reprendre du poil de la bête
S'entendre comme chien et chat
Un chaud lapin*
Un froid de canard
Un travail de fourm i
Une taille de guêpe
Une vie de chien
Verser des larmes de crocodile

• Choisissez trois mots dans la liste, dites ce qu'ils vous évoquent


et justifiez votre choix.
92 Dites-moi un peu...

Les professions créatives et artistiques


LE FIGARO - Peut-on parler globalement Peut-on devenir artiste?
des métiers de la création ? Une école d'art n'est pas une école de
Henri-C laude COUSSEAU - Excepté la génie ou d'artiste. C'est un lieu où on
musique ou la danse, les arts, tels qu'on trouve les conditions, si on a quelque chose
les entend, ce sont d'abord les « arts à dire, pour l'exprimer le mieux possible et
appliqués ». Ils nécessitent une formation le faire partager. La condition d'artiste au
très technique et aboutissent à des métiers sens psychologique, interne, intellectuel
précis, comme designer ou décorateur. n'est pas une chose que l'on décide. C'est
Les «arts plastiques», quant à eux, tels un état personnel.
qu'ils sont enseignés aux Beaux-arts, sont
de la création pure. Leur finalité est désin­ Les métiers ont-ils également évolué?
téressée. C'est un enjeu de création. Y a-t-il plus de débouchés?
La souplesse avec laquelle les jeunes
Y a-t-il eu des changements dans l'ensei­ réagissent aujourd'hui est très frappante.
gnement artistique en France ces dernières Un tiers des effectifs qui sortent des
années? Beaux-arts, par exemple, poursuivent
Les artistes contemporains utilisent tantôt dans le domaine proprement artistique de
la peinture ou la sculpture, tantôt le son, la création. Certains étudiants deviennent
la vidéo ou la photographie. Aujourd'hui, assistants dans des musées, des galeries
l'écran informatique sert à dessiner et à ou des centres d'art. D'autres se tournent
créer de nouvelles images. Les écoles sont vers la scène ou le théâtre. L'informatique
contraintes d'enseigner toutes ces tech­ donne des possibilités énormes, notam­
niques et c'est la principale évolution ment dans le graphisme... Les étudiants
contemporaine depuis trente ans. Les des écoles d'art, et surtout d'arts appli­
jeunes artistes sont d'ailleurs nombreux à qués ne sont pas démunis, comme on le
aimer ces allées et venues d'une technique croit. Cette formation ne mène pas à rien,
à l'autre. au contraire. Nous ne sommes pas isolés
Les associations de jeunes diplômés qui dans une sorte «d'artisticité» rêveuse ou
se constituent en collectif pour faire romantique. Les artistes d'aujourd'hui ont
connaître leurs travaux sont également les pieds dans le réel.
tout à fait nouvelles. Ce sentiment de
travailler à plusieurs est actuellement très Henri-Claude Cousseau est conservateur
dynamique. Autrefois, l'artiste était beau­ général du Patrimoine, spécialiste de l'art
contemporain, il a dirigé de nombreux
coup plus installé dans son individualité,
musées. Il est directeur de l'Ecole nationale
son indépendance, dans sa singularité.
supérieure des beaux-arts de Paris depuis
Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des
septembre 2000.
couples d'artistes, des amis, des artistes
qui s'associent, parfois temporairement, Le Figaro, 12 mars 2003
pour créer des oeuvres collectives.

Comment la profession d'artiste est-elle


présentée dans ce texte ?
L'art 93

«La Joconde» dans tous ses états

La Joconde, portrait de Mono Lisa, 1503 - 1505. Léonard de Vinci - Louvre

Depuis le XVIe siècle, elle avait envoûté les artistes et le public. Au XXe siècle, « la
Joconde » allait être l'objet de moqueries, de farces, de caricatures.
[...] En 1930, avec « la Joconde aux clés », Fernand Léger en fait un sujet parmi
d'autres, guère plus séduisant qu'un vulgaire trousseau de clés [...] tandis que la
presse sportive la fait jouer au football. En 1920, Marcel Duchamp invente une
Joconde moustachue, [...]. En 1981, Cadiou la fait surgir, telle une girl de music-hall,
d'un écran déchiré. Combaz lui donne un look fashionnista et Gainsbourg lui prête la

doc. 2 -
94 Dites-moi un peu
L'art 95

Quelle est votre version


préférée? Pourquoi ?
96 Dites-moi un peu...

Damien Hirst, artiste provocateur?

Damien Hirst, Away from the flock (Loin du troupeau), 1994.

LONDRES (Reuters) - Damien Hirst, un artiste britannique qui s'est fait connaître
notam m ent en conservant des anim aux morts dans du fo rm o l, a peint une
oeuvre destinée à s'envoler vers M ars à bord du vaisseau spatial Beagle 2.
« (La peinture) devait être aussi légère que possible, donc je n'y ai accroché
aucune vache m orte », a expliqué l'artiste britannique au D aily Telegraph
après avoir dévoilé sa peinture à la W hite C ube G a llery de Londres.
L'une des oeuvres les plus connues de Hirst est en effet composée d 'u ne vache
et du foetus m ort de son veau conservés dans une cuve de verre et d 'a cie r
rem plie de fo rm o l. news.yohoo.com

C 'est alors qu'en feuilletant un m agazine, j'a i découvert, dans un article


concernant les records des ventes aux enchères, une vitrine rem plie de bocaux
contenant des abats de bœ uf réalisée par D am ien Hirst. La façon dont cet
artiste m ettait à nu la réalité, brute, franche, dénuée de sensiblerie, ne pouvait
que m 'interpeller. Enthousiasmé par cette im age, j'a i commencé à m'intéresser
à son travail. [...] Je suis allé vo ir l'exposition « Sensation » à Berlin. Ce fut une
impression fo rm id a b le de passer entre les entrailles d 'u ne vache, de vo ir avec
une telle facilité toute cette « b iologie » présentée com m e un simple revers de
la peau. J'avais le sentim ent q u 'é ta it tom bée une partie de l'invisibilité du
corps. La frontière entre l'interne et l'externe n'a vait plus vraim ent de sens.
L'art 97

L'art

Vous avez la parole...

1. Q uelle est votre définition de l'a rt?

2. Qu'est-ce que «le beau»? Quels sont vos critères?

3. Une œuvre d 'art doit-elle provoquer un choc, une émotion, l'a d m i­


ration, une interrogation, une surprise?

4. Est-il préférable de détester une œuvre ou d 'y être indifférent?

5. Avez-vous déjà participé à des activités artistiques (cours de peinture,


sculpture, gravure, etc.)? Dans quel but?

6 . La form ation artistique q u'on propose à l'école vous paraît-elle


suffisante? Pourquoi?

7. Q ue pensez-vous des reproductions de tableaux? Aimeriez-vous


en avoir? Le peintre (le copiste) est-il un artiste?

8 . Allez-vous souvent visiter des musées, voir des expositions?


Quelles sont les expositions qui vous ont le plus m arqué?

9. Q ue pensez-vous des sculptures en beurre, en sable, en glace?


Est-ce de l'a rt?

10. En 1957, Yves Klein avait fait une exposition intitulée Le Vide.
La salle d'exposition, toute blanche, était com plètem ent vide.
Seriez-vous allé à cette exposition? C om m ent auriez-vous réagi?
Y seriez-vous resté? Q u'en auriez-vous pensé?
98 Dites-moi un peu...

Citations

« Le vrai but de l'a rt n'est pas de créer de beaux objets: c'est une
véritable méthode de réflexion, un moyen d'appréhender l'univers et
d 'y trouver sa place. »
Paul A uster

«L'art est la recherche de l'inutile.»


G. Flaubert

«Le sujet d'une œuvre d 'a rt importe peu.»


O. W ilde

«L'art est le plus beau des mensonges.»


C . D ebussy

«On peut écrire et peindre n'im porte quoi puisqu'il y aura toujours des
gens pour le comprendre.»
Picasso

«L'Art est fait pour troubler, la Science rassure.»


G. Braque

«Au moment où l'artiste pense à l'argent, il perd le sentiment du beau.»


D. D iderot

«L'art est une façon très simple de dire des choses compliquées.»
J ean C octeau

«Une œuvre d 'a rt n'est lisible que par approfondissements successifs.»


N ietzsche

«Seuls les fous considèrent que l'art est supérieur à la nature.»


G ao X ing jiang

Quelle est la citation que vous préférez ?


L'art

La laideur / Laid
La manière
La technique
Le beau
Abstrait Le bronze
Admirer / L'admiration Le marbre
Aimer ^ Détester Le talent
Analyser / Une analyse Observer / L'observation
Apprécier / Une appréciation Pâle
Avoir du talent Peindre / Une peinture
Avoir un don pour Photographier / La photographie
Clair-obscur Poser pour quelqu’un / Une pose
Coller / Un collage Présenter / Une présentation
Copier / Une copie Provoquer / Une provocation
Créer / Une création Réaliste
Critiquer / Une critique Recevoir un prix
Décrire / Une description Représenter / Une représentation
Des connaissances Reproduire / Une reproduction
Dessiner / Un dessin Ressembler à
Encadrer / Un cadre Restaurer / La restauration
Être admiratif Sculpter / Une sculpture
Être amateur de Sombre
Être choqué Talentueux
Être connu Un maître
Être doué en / pour Un amateur
Être inspiré / L'inspiration Un artiste / Artistique
Être passionné par Un atelier
Être reconnu Un carré
Exposer / Une exposition Un chef-d'œuvre
Figuratif Un chevalet
Graver / Une gravure Un concours
Inaugurer / Une inauguration Un crayon
Interpréter / Une interprétation Un critère
Juger / Un jugement esthétique Un critique d'art
L'authenticité Un croquis
L'encre Un dessin de nu (un nu)
L'esthétisme Un détail du tableau
L'histoire de l'art Un élève
La beauté / Beau Un fusain
La célébrité / Célèbre
00 Dites-moi un peu...

Un livre d'art Une galerie


Un losange Une gouache
Un mécène Une ligne
Un modèle Une lithographie
Un monument Une matière
Un mouvement artistique Une muse
Un musée Une nature morte
Un ovale Une notion
Un papier à dessin Une nuance
Un pastel Une œuvre d'art
Un paysage Une ombre
Un peintre Une palette
Un photographe Une peinture à l ’huile
Un pinceau Une perspective
Un portrait Une revue d ’art
Un provocateur Une signature
Un rectangle Une signification
Un rond Une statue / Une statuette
Un savoir-faire Une teinte
Un scandale Une toile
Un sculpteur Une vocation
Un sens
Un tableau
Un tube de peinture Quelques
Un vernissage expressions...
Une affiche
Une aquarelle En faire voir de toutes les couleurs
Une collection / S'emmêler les pinceaux*
Un collectionneur Ne pas pouvoir encadrer quelqu 'un*
Une couleur vive Se faire tirer le portrait*
Une couleur/coloré
Une eau-forte
Une ébauche
Une époque
Une esquisse
Une estampe
Une forme
Une fresque Choisissez trois mots dans la liste,
dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
102 Dites-moi un peu...

Retour vers le passé


En recherchant dans la m ém oire de l'o rd in a te u r central, XO Blup 724 a
trouvé un dossier nom m é « Rapport sur la vie sur Terre en l'an 2 0 0 0 ». Curieux
de connaître la vie de ses ancêtres, il a ouvert et a activé l'o p tio n « lecture ».

« En l'a n 2 0 0 0 , les Terriens étaient encore un peuple p rim itif: ils m angeaient
des produits qui venaient de la terre et même des anim aux qu'ils élevaient
pour les tuer. Ils vivaient m oins de cent ans et leur taux de m ortalité était très
élevé pour différentes raisons: ils étaient victimes de pannes qu'ils appelaient
m aladies (les techniciens q u'ils nom m aient médecins, ne savaient les réparer
qu'avec des potions étranges ou même en leur ouvrant le corps) ou de catas­
trophes naturelles qu'ils ne savaient ni prévoir ni contrôler. C om m e il y avait
plusieurs états, souvent en désaccord, ils m ourraient aussi lors des guerres
qu'ils se livraient entre eux.
A cette époque-là, les Terriens ne pouvaient choisir aucune des caractéristiques
physiques ou mentales de leur descendance. Les femelles portaient les petits
dans leur ventre pendant 9 mois et les mâles n'intervenaient que pour la p ro ­
création.
Ils utilisa ie nt différentes langues m ortes et a vaient des problèm es de c o m ­
m un ica tio n lors de leurs voyages dans les différents pays (il existait mêm e
des professeurs de langues, des traducteurs et des interprètes).
Les Terriens étaient payés pour trava ille r et se rendaient à leur travail dans un
véhicule qu'ils conduisaient eux-mêmes.
Pour se distraire, ils regardaient la télévision (mais ils étaient encore extérieurs
au program m e car la p lupart des gens ne vivaient que dans le réel et ne
connaissaient pas la réalité virtuelle) ou a lla ie n t au ciném a p ou r v o ir jouer
des acteurs en ch a ir et en os. La p lu p a rt des gens étaient m écontents de leur
vie et devaient, p ou r m o d ifie r leur h um eur, a vo ir recours à des substances
dangereuses à l'é p o q u e (alcool, ta ba c, d ro g u e s ...). Leurs perform ances
sportives étaient ridicules puisque le dopage était interdit.
C om m e ils n'utilisaient q u'un centième des capacités de leur cerveau, seuls
quelques spécimens, plus avancés, croyaient à l'astrologie, à la télépathie et à
la lévitation. Les voyages dans l'espace étaient exceptionnels et extrêm em ent
lents.
M algré ses retards technologiques et physiques évidents, ce peuple était d'une
telle arrogance q u 'il pensait être la seule form e de vie dans l'univers. »

Après la lecture de ce rapport, XO Blup 724 a pensé q u 'il avait bien de la


chance de vivre en 2 88 0.

D'après les informations contenues


dans cet article, imaginez la vie future.
Le progrès 103
Quino

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?

w Æ rliÊ Tâ.
doc. 2
104 Dites-moi un peu...

Le quotidien en Lan 2000


vu par nos aïeux
l'h a b it a t le c a fé le tr a n s p o r t

le tr a v a il l'é c o le

la té lé v is io n le re p as la d é t e n t e

Quelle illustration correspond le mieux


à ce que nous connaissons aujourd'hui?
Quelle est celle qui s'en éloigne le plus?

doc. 3
Le progrès 105

1. L'habitat
J'habite une maison tournante au centre de la capitale.
« La tour Eiffel au XXIe siècle» (A. Moreau)

2. Le café
C haque m atin, je vais prendre m on café au bistrot du coin.
« La station centrale des aéronefs à Notre-D am e» (A. Robida)

3. Le transport
Je prends le m étro aérien qui vient d'être inauguré par le Président du
m onde.
« M étro aérien» (A. Robida)

4. Le travail :
Je dicte m on courrier à une m achine qui le retranscrit sur papier.
« Nouvelle façon de dicter son courrier» (chromo Vieillemard)

5. Le téléphone
Je reço is un a p p e l in te rn e p a r le té lé p h o te et je vo is l'im a g e de m on
interlocuteur.
« Le téléphote ou télétroscope» (H. Lanos)

6. L'école
Nos enfants, munis d'écouteurs, reçoivent un enseignem ent intensif.
« Enseignement intensif» (chromo Vieillemard)

7. La télévision
Un écran relié à la radio nous retransm et en images les nouvelles du
m onde.
« Le journal téléphonoscopique» (A. Robida)

8. Le repas
Une domestique prépare le menu pour chacun d'entre nous ou le restaurant
nous livre notre com m ande grâce à un réseau de tuyaux.
« L'arrivée du repas chez un abonné de la Cie» (A. Robida)

9. La détente
Puisque nous avons désorm ais deux jours de repos par semaine, nous
allons souvent à l'o pé ra en taxi aérien.
« Sortie de l'o pé ra » (A. Robida)
106 Dites-moi un peu...

Le progrès

Vous avez la parole...

1. Donnez une définition du progrès.

2. Le p ro g rè s est-il g a r a n t d u b o n h e u r? Ju stifiez v o tre ré p o n s e .

3. Q u e ls sont les tro is o bjets de la vie q u o tid ie n n e q u i, à vo tre avis,


rep ré sen te nt un p ro g rè s p o u r l'ê tre h u m a in ?

4. Le p ro g rè s n 'a - t- il q u e des effets p o s itifs ? D o n n e z des e xe m p le s.

5. Est-il vra i q ue seule l'é lite m o n d ia le a accès au p ro g rè s ? P o u rq u o i?

6 . D an s q u e ls d o m a in e s le p ro g rè s fa c ilite -t-il v o tre v ie q u o tid ie n n e ?

7. Q u e ls s o n t les p ro g rè s q u e vo us a im e rie z v o ir d a n s v o tre m a is o n ?

8 . Le p ro g rè s est-il c o n tre n a tu re ? Ju stifiez v o tre ré p o n s e .

9. Les p ro g rè s e n tra în e n t-ils to u jo u rs la d is p a ritio n d 'a u tre s o b je ts ?


C ite z des e xe m p le s. Q u 'e n p e n se z-vo u s?

1 0 . F a u t-il, d a n s c e rta in s cas, m e ttre un fre in a u p ro g rè s ? D an s q ue ls


d o m a in e s ?
Le progrès 107

Je pourrais vivre san s...

Parmi les progrès suivants, choisissez-en cinq dont vous devrez vous passer
jusqu'à la fin de votre vie. Justifiez votre choix.

* L'eau chaude
* Un lave-linge
* Un frigidaire
* Une chaîne hi-fi
* Un téléphone (fixe et portable)
* Une télévision
* Les antibiotiques
* La carte bancaire
* Un ordinateur
* Une cuisinière et un four
* Le chauffage
* Un aspirateur
* Une voiture
M
M■!
108 Dites-moi un peu...

Citations
«Détruisez: c'est ainsi que tout fait des progrès.»
J oseph Berchoux

«Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un
respect profond du passé.»
J oseph Ernest Renan

«Le progrès consiste à détruire, grâce à des inventions de génie, ce que


le génie de l'hom m e a créé.»
A n o n ym e

«Après tout, la civilisation a pour but, non pas le progrès de la science et


des machines, mais celui de l'homme.»
A lexis C arre l

«Le progrès est l'injustice que chaque génération montante commet à


l'égard de celle qui l'a précédée.»
Emil M ichel C ioran

«Le progrès rapetisse la terre et grandit l'hom m e.»


V ictor H u g o

«Le progrès technologique n'abolit pas les obstacles; il en change sim­


plement la nature.»
A ldous H uxley

«Tous les progrès sont précaires et la solution d'un problème nous


confronte à un autre problème.»
M artin Luther K ing

«L'homme raisonnable s'adapte au monde; l'hom m e déraisonnable


s'obstine à essayer d'adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend
donc de l'hom m e déraisonnable.»
G eorge Bernard Shaw

«La tradition et le progrès sont deux grands ennemis du genre humain.»


Paul V aléry

Quelle est la citation que vous préférez ?


Le progrès 109

Objets: ces chers disparus

Ils étaient indispensables et on les croyait immortels. Mais, vaincus par le


progrès, ils n'ont pas résisté au temps. Retour sur ces objets familiers tombés
dans l'oubli.

Au revoir...

• Le télex a été terrassé par le fax!


• Le pin's est tombé dans l'oubli !
• Le téléphone à cadran a été remplacé par le téléphone à touches!
• Le moulin à café a été vaincu par le café moulu!
• Le franc a été balayé par l'euro!
• La machine à écrire a été enterrée par l'ordinateur!
• Le disque vinyle a été évincé par les cassettes et les CD!

A qui le tour?

• Le magnétoscope est aujourd'hui menacé par le lecteur de DVD...


• Le porte-monnaie est mis en danger par les puces électroniques...
• La clef va disparaître au profit de la carte...
• Le Minitel est écrasé par la vague Internet...

D'autres objets de notre vie quotidienne vont-ils disparaître?


Par quels objets seront-ils remplacés?

D'après Delphine Perreau, Réponse à tout, mai 2003.


no Dites-moi un peu...

F a u t-il in te rd ire le clo n a g e h u m a in ?


I ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ 5 7 % non, pas du tout
5 % non, pas vraiment
> ■ ■ ■ ■ 3 1 % oui, absolument
17 % oui, plutôt Nombre de votants: 2 043

Non, pas du tout. Son interdiction n'empêchera rien. Il faudrait plutôt le réglementer, car c'est
quand même quelque chose de fantastique. Arthur, 18 ans, Vélizy
Il faut seulement le contrôler. Si l'on est contre le clonage, on doit remettre en question la pilule,
la fécondation in vitro et tout ce qui va à l'encontre de la nature... Denis, 30 ans, Vaux-sur Seine

Non, pas vraiment. Des gens attendent le don d'un organe, ce serait bête de ne pas en
profiter. Mais attention aux dérapages. Pierre, 37 ans, La Varenne Saint-Hilaire

Oui, absolument. Le clonage humain est un acte sacrilège et dangereux! C'est un crime
contre la nature humaine. Philippe, 39 ans, Le Mesnil-le-Roi
C'est une question d'éthique, mais dans le cas des raéliens, il s'agit aussi d'une dangereuse
manière de promouvoir leurs intérêts fallacieux. Nansi, 25 ans, Versailles

Oui plutôt. Le tout est de trouver la limite entre le clonage humain proprement dit, à interdire,
et le clonage thérapeutique, qui peut être bénéfique. Clémence, 22 ans, Melun

2 0 minutes, Janvier 2003.

Et vous, que pensez-vous du clonage humain?

Cloner des lapins !


Il n ’y a q u ’un cinglé
com m e vous qui puisse
avoir l’idée de cloner des
lapins, sachant com m ent
sont les lapins !
Q uino
Le progrès 111

Pour vous L'hérédité


L'histoire
aider L'humanité
L'informatique
L'insémination artificielle
Accélérer / Une accélération L'univers
Accomplir La « bioéthique »
Améliorer / Une amélioration La civilisation
Ancien Nouveau La cybernétique
Artificiel La génétique / Un gène
Atteindre La maladie / Malade
Augmenter / Une augmentation La médecine
Avancer La mortalité ï L'immortalité
Cloner / Le clonage La natalité
Communiquer / La communication La perfection
Concevoir / Une conception La robotique
Conquérir / Une conquête La science / Un scientifique
Découvrir / Une découverte La technologie
Dépasser La télépathie
Développer / Le développement La transmission de pensée
Diminuer / Une diminution Le cerveau
Échouer / Un échec Le cosmos
Entreprendre / Une entreprise Le droit
Évoluer / L'évolution Le fu tu r ï Le passé
Expérimenter/ Une expérimentation Le progrès scientifique
Fonctionner / Le fonctionnement Le progrès social
Futuriste Le progrès technique
Gagner du terrain Le système solaire
Imaginer / L'imagination Légiférer / Une loi
Interdire / Une interdiction Les transports
Inventer / Une invention Marcher sur la Lune
L'astronomie / Un astronome Moderne
L'avenir Modifier / Une modification
L'espace Mortel ^ Immortel
L'espérance de vie Novateur
L'éternité Parfait ï Imparfait
L'éthique Parvenir
L'eugénisme / Un eugéniste
L'habitat
Perfectionner/ Le perfectionnement Une expérience
Possible A Impossible Une fusée
Prévoir / Une prévision Une gélule
Probable ^ Improbable Une génération
Prochainement Une machine
Programmer / Une programmation Une modification génétique
Progresser / Le progrès Une navette spaciale
Progressif Voyager dans le temps
Projeter / Un projet
Réglementer/
Une règlementation
Quelques
Régresser / Une régression expressions...
Réussir / Une réussite
Aller de l'avant
Se déplacer / Le déplacement
Arriver à grands pas
Surpasser
Avancer à pas de géant
Tactile
Faire un bond
Transformer / Une transformation
Un but
Un clavier
Un clone
Un comprimé
Un écran
Un laboratoire
Un monde meilleur
Un objectif
Un OGM ( organisme génétiquement
modifié)
Un ordinateur
Un organisme
Un pionnier
Un robot
Un véhicule
Une aptitude
Une ascension
Une avancée
Une capacité
Choisissez trois mots dans la liste,
Une disquette
dites ce qu'ils vous évoquent
et justifiez votre choix.
114 Dites-moi un peu...

La télévision tue-t-elle l’envie de lire?

La télévision tue su rto ut Dans qu e lq u e s années,


O le te m p s de lire. Les gens
établissent des priorités, et le temps qu’ils
la té lé se ra l’a lliée de
l’édition. La télé «prend» plus à la lec­
consacrent à regarder la télévision est du ture qu’elle ne lui apporte. Bien sûr, quand
temps retiré à la lecture. Le phénomène elle parle d’un livre, ses ventes explosent.
est renforcé par le fait que la télé ne coûte Mais il y a une donnée de base : les gens
presque rien : la redevance et c’est tout. passent trois heures par jour devant leur
Elle est surtout facile d ’accès : on pousse écran. Quel temps leur reste-t-il pour lire?
un bouton, on s’assoit et l’image défile. Certes, on parle de plus en plus de livres
Tandis qu’un livre, il faut aller l’acheter, le à la télé. Les chaînes multiplient les émis­
choisir dans une offre pléthorique, le sions littéraires, ces dernières sont de
payer, le lire, ce qui suppose une concen­ mieux én mieux faites, et la «couverture»
tration, du silence et de l’effort. cathodique du Salon du livre s’améliore.
Alain Noël, directeur éditorial aux Olivier Labbé, responsable de librairie,
presses de la Renaissance. Blois (41).

A ccu ser la télé, c ’est tro p


facile. Non, la télévision n’a pas
remplacé la lecture, elle est plutôt un com­
plément. Que je sache, le cinéma n’a pas
tué le théâtre, la photo n’a pas supprimé
la peinture! Si les gens lisent moins, c’est
pour de multiples raisons, et il est facile
d’accuser la télé. Je ne me risquerais pas
pour autant à dire que la télé stimule la
lecture. Car pourquoi lit-on? Parce que
quelqu’un vous l'a conseillé? Non. Lire,
comme aimer, ne se conjugue pas à
l’impératif. On lit pour des raisons aussi
mystérieuses que celles qui font vivre.
Frédéric Ferney, an im a te u r de Droits
d’auteurs sur La Cinquièm e.

Quo, juillet 1997


Quino
La télévision 115

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?

doc. 2
116 Dites-moi un peu...

La télévision

t> Vous avez la parole...

1. Avez-vous la télévision (dans votre pays et en France)?


O ù se trouve-t-elle? Dans la cham bre, le salon?

2. C om bien de temps restez-vous devant la télévision chaque jour?

3. Q ue préférez-vous regarder à la télévision?

4. Q uel est le rôle de la télévision: inform er, form er, distraire?

5. Quels sont les avantages et les inconvénients de la télévision?

6 . Est-il utile d 'a vo ir 300 chaînes?

7. Q uelle est l'influence de la télévision sur la vie fam iliale?

8 . Q ue pensez-vous de la violence à la télévision? S'y habitue-t-on?


Est-il bon de tout montrer?

9. Aimeriez-vous passer à la télé? Dans quel genre d'ém ission?

10. Pourriez-vous vivre sans télé ?


La télévision 117

Le principe de la télé-réalité consiste à créer de toutes pièces une fausse vie que l'on
fera passer pour la «vraie vie», dans un lieu clos livré nuit et jour à l'indiscrétion
d'une batterie de caméras filmant sans arrêt.
De témoins, les volontaires sont devenus des cobayes. Leur vie quotidienne est l'objet
d'une expérience, comme des rats de laboratoire. Rien de ce qu'ils disent, de ce qu'ils
font ne doit rester caché. Le seul refuge de leur vie privée est un « confessionnal » où,
à l'abri du regard des autres (mais pas de celui des millions de téléspectateurs), ils
peuvent (doivent) dire ce qu'ils pensent. Et, accessoirement, débiner leurs petits
camarades. Car cette expérience de laboratoire a un enjeu: il s'agit, chaque semaine,
d'éliminer l'un des concurrents, le vote des téléspectateurs tenant lieu de guillotine.
Au bout du feuilleton: l'argent, la gloire, la célébrité.
Alain Rémond, M a ria n n e , 7 au 13 juillet 2003.

Quel est le phénomène présenté dans cet article?


Citations
« S'il y a quelque chose qui porte bien son nom, c'est les dram atiques à la
télévision. C'est de la télé et c'est dram atique. Tellement c'est m auvais! »
C o lu che

« La vie n'im ite pas l'art, elle imite la mauvaise télévision. »


W o o d y A llen

« Je trouve que la télévision est très favorable à la culture. Chaque fois que
quelqu'un l'allum e chez m oi, je vais dans la pièce à côté et je lis. »
G r o u c h o M arx

« La télévision n'exige du spectateur qu'un acte de courage, mais il est


surhum ain, c'est de l'éteindre. »
Pascal B ruckner

« Lire le soir endort les yeux et détend l'esprit, regarder la télévision le soir
irrite les yeux et éteint l'esprit. »
Paul C arvel

« Le livre t'inspire, la télévision t'aspire. »


Paul C arvel

« Il existe une télévision pour passer le temps et une autre pour com pren­
dre le temps. »
A ndré M alraux

«J'adore la télévision. En ferm ant les yeux, c'est presque aussi bien que la
radio.»
P.J. V aillard

« La télévision n'est pas faite pour être regardée mais pour q u'on y passe. »
N oël C o w ard

« La télévision, on ne peut pas la regarder. Q uand on est debout, on ne


la regarde pas. Q uand on est assis, on s'endort. »
Francis B lanche

Quelle est la citation que vous préférez ?


La télévision 119

Interdire / Une interdiction


Pour vous International

aider L'audience
L'audimat
L'opinion
Abonner / Un abonnement La fiction
Actif A Inactif La météo
Annoncer / Une annonce La passivité / Passif
Attirer l'attention de quelqu’un La pornographie/ Pornographique
Autoriser / Une autorisation La réalité
Captivant La subjectivité A L'objectivité
Captiver La télé-réalité
Censurer / La censure La téloche*
Choisir / Un choix La violence / Violent
Choquant Le câble
Choquer / Un choc Le cinéma
Contrôler / Un contrôle Le journal télévisé
Critiquer / Une critique Le petit écran
Décevoir quelqu’un / Une déception Le sens critique
Diffuser / Une diffusion Le voyeurisme
Doubler / Un doublage Les actualités
Émouvant Les informations (infos)
Émouvoir Louer / Une location
En couleur / En noir et blanc Manipuler / La manipulation
Enregistrer / Un enregistrement Passer à la télévision
Éteindre A Allumer Passionnant
Être accro* Présenter / Une présentation
Être choqué Produire / Une production
Être déçu Réaliser / Une réalisation
Être dépendant de quelqu’u n / Regarder quelque chose à la télévision
de quelque chose Régional
Être ému Retransmettre/ Une retransmission
Être étonné S'enrichir / Un enrichissement
Être influençable Se distraire / Une distraction
Être influencé Sélectionner / Une sélection
Être manipulé Subjectifs Objectif
Être surpris Télévisuel
Influencer / Une influence
Informer
120 Dites-moi un peu...

Un acteur Une cassette vidéo


Un animateur Une chaîne privée / publique
Un annonceur Une émission en direct
U11 danger / Dangereux Une émission enregistrée
Un débat / Débattre de quelque chose Une émotion
Un dessin animé Une enquête
Un divertissement / Se divertir Une image
Un documentaire Une information
Un écran Une opinion
Un envoyé spécial Une polémique
Un feuilleton Une publicité
Un film Une série
Un film en version originale (V.O.) Une télécommande
Un film sous-titré Une télévision = un poste de télévision
Un homme politique Zapper / Le zapping
Un lavage de cerveau
Un magnétoscope
Un média
Un navet*
Un plateau de télévision
Un présentateur
Un producteur
Un programme de télévision
Un réalisateur
Un récepteur
Un reportage
Un reporter
Un satellite
Un spectacle
Un studio
Un sujet
Un téléspectateur
Un téléviseur
Un journaliste
Une antenne
Une bande annonce

Choisissez trois mots dans la liste, dites ce qu'ils vous évoquent


et justifiez votre choix.
La mode
122 Dites-moi un peu...

<0

C h a sse r c(e tendance

professio
Chasse
Q u e p o r t e r e z - v o u s d a n s un ou d e u x a n s ?
Des jeans serrés aux chevilles, du rose et du vert
à la place du gris et du noir?

Avant de lancer une nouvelle ligne de professionnels du spectacle, architectes,


vêtements, les fabricants doivent déceler designers (stylistes), etc.-dans des séan­
les courants porteurs, bref imaginer l'avenir. ces de brainstorming (échange d'idées)
Ils font appel à des spécialistes, les trend pour connaître leur opinion. »
spotters, comme les appellent les anglo- A partir de toutes ces informations, sont
saxons, autrement dit les chasseurs de réalisés des « cahiers de tendances » qui
tendance. Leur mission : offrir une analyse seront ensuite vendus aux stylistes et aux
détaillée des orientations d'une saison. experts en marketing des fabricants de
Vincent, 35 ans, est l'un de ces chasseurs, vêtements.
il travaille pour l'agence Nelly Rodi, un des Le cahier présente une gamme de couleurs
principaux bureaux de style de Paris. « Le avec une déclinaison d'harmonies, des
job consiste à travailler très en amont, à échantillons de tissus et de fibres, des
récolter un maximum d'informations pour dessins de silhouettes. « Un outil précieux,
savoir ce qui va plaire aux jeunes. Nous ajoute Vincent, car il fournit au fabricant
sommes amenés à discuter avec des un premier éclairage, une tendance géné­
groupes de jeunes, on leur présente des rale. C'est un élément d'information qui lui
dessins, des formes et des couleurs, on permettra ensuite de lancer une gamme
leur demande d'exprimer leurs préféren­ de produits et d'adapter un marketing afin
ces. Nous faisons également intervenir que la ligne soit, un ou deux ans plus tard,
des leaders d'opinions journalistes, dans l'air du temps, à la mode. »
M ichel Heurteaux, Les clefs de l'actualité.

Présentez la profession décrite dans l'article.


La MODE 123

(/nüWjdJiM

/ ah! regarde comme ça \ J ^ s û rementO' S ' e \ comment qu'il est \


lui va !... il ven a beaucoup ) Cjç doute qu'on ( extra !.. même moi je m'en J
qui l'essaYent mais personne J t puisse la porter
v._la popfï comme O plus mal...
\

^ , ~7\ r heureusemerîft-,
/ Si vous hestez entre \ f du'eJfe venddes f c h e r , ce tailleurs \ A ,„
( le bleu et le vert,.. ) r Hinques et pas des \ éoo€ ? votons, c'estJ > ne f a ifau e la
y ^ p r e n e z lesdeu* ! ^ y N ^u n e a1 ' *'<LJC

trop grande ? non, pas \ _


du four! c'estcomme ç a ) r fC q u e ïq u e , choV"t
f profitéz-en„, c'est ) ry —v " ^ y
. qu'on la porteclbi<JK ° r me dit Sues'il lai A V j ^ derriicrc.. ' / ^ | , j , ^
ampl€_ Ç>-ç ^ en restait une deux
• • • » S ÏÏf h > / a V\ V\ te'tes endessous
Maïtena

doc.
124 Dites-moi un peu...

La mode, les vêtements, les marques

Vous avez la parole...

1. Q ue peut-on apprendre d'une personne en regardant ses vêtements?

2. La mode est-elle très suivie dans votre pays? Par tous? (hommes,
femmes, jeunes, personnes âgées...) La mode de votre pays est-elle
différente de celle que vous voyez en France?

3. Êtes-vous influencé par la mode (style, couleurs,...)?

4 . Certaines modes vous semblent-elles ridicules? Lesquelles?

5. Comment choisissez-vous les vêtements que vous achetez? (classiques,


qui vont avec tout, à la mode, chers, de marque, bon marché pour en
changer souvent, d'occasion... ?)

6 . Avez-vous déjà acheté des vêtements que vous n'avez jamais mis?
Pourquoi ?

7. Q ue faites-vous de vos vieux vêtements: vous les donnez, vous les


jetez sans regret ou vous avez du mal à vous en séparer et vous
gardez des vêtements que vous ne reporterez jam ais?

8 . Dépensez-vous beaucoup d'argent en vêtements? Quel est le vêtement


le plus cher que vous ayez acheté?

9. Aimez-vous «faire» les magasins? Y allez-vous seul(e) ou accom pagné(e)?


Q ui vous accom pagne? L'avis des autres est-il im portant dans le choix
d'un vêtement ?

10. Pour vous, que représentent les marques? En porte-t-on beaucoup dans
votre pays? Aimeriez-vous avoir des vêtements de m arque? Pourquoi?
La mode 125

CjUi DHL ûl A m t ï u J u n M m !!
Maïtena

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
26 Dites-moi un peu...

Citations
« La mode est avant tout un art du changem ent. »
J o h n G a llian o

« Ne pas être à la mode est la meilleure façon de ne pas se démoder. »


J ean D io n

« La mode c'est le goût des autres. »


Louis Scutenaire

« Chaque génération se moque des vieilles modes, mais suit religieu­


sement les nouvelles. »
H enry D avid T horeau

« Les hommes créent souvent des modes aberrantes pour se venger


des femmes. »
Ro la n d Barthes

« Les femmes suivent la mode pour que les hommes les suivent! »
A nonyme

« Les femmes chérissent la mode, parce que la nouveauté est toujours


un reflet de jeunesse. »
M adeleine de Scudéry

« S 'habiller est un mode de vie. »


Y ves Sa in t Laurent

« La mode se dém ode, le style jamais. »


Coco C hanel

« La mode domine les provinciales, mais les parisiennes dom inent la


mode. »
J ean -Ja c q u es Rousseau

Quelle est la citation que vous préférez ?


La mode 127

Pour vous Faire une folie


Foncé
Rayé
Repasser

aider Froissé
L'acrylique
Ressembler à
Resserrer A Élargir
L'apparence Retirer
À carreaux L'élégance Retoucher
À pois La confection S'habiller A Se déshabiller
À ras du cou La coupe Se changer
À rayures La couture Se vêtir
Ample La dégaine* Sembler
Assortir La doublure Serré & Large
Avoir l'air La fourrure Seyant
Banal La haute couture Soyeux
Bariolé La matière Tricoter
BCBG (bon chic bon genre) La mode Troué
Bizarre La pointure Un ceintre
Bon marché La qualité Un col cheminée
Broder La semelle Un col en V
Changer de (vêtements) La soie Un col roidé
Chausser La taille Un couturier
Cher Large Un décolleté
Chic Le coton Un défilé
Clair Le cuir Un fer à repasser
Classique Le goût Un habit
Coloré Le look* Un mannequin
Commun Le nylon Un modèle
Coudre Le prêt-à-porter Un ourlet
Court Le prix Un placard
Des franges Les fringues* Un revers
Écossais Les motifs Un salon d'essayage
Élégant Les soldes Un style
Enfiler Long Un talon
Enlever Mettre un vêtement Un textile
Essayer M oulant Un tissu imprimé
Être à la mode A Démodé Original Un tissu uni
Être décontracté Ôter Un uniforme
Etre en jupe, pantalon... Paraître Un vendeur
Excentrique Plissé Un vêtement
Extravagant Porter (un vêtement) Un vêtement bien / mal coupé
Faire du lèche-vitrines Raccourcir A Rallonger Un vêtement d'occasion
Faire les boutiques
Faire les magasins
128 Dites-moi un peu...

Une aiguille Un béret Un tricot


Une cabine d'essayage Un bermuda Une bague
Une étiquette Un blouson Une broche
Une jupe longue Un bonnet Une casquette
Une machine à coudre Un bracelet Une ceinture
Une manche Un caleçon Une chaîne
Une marque Un chapeau Une chemise
Une matière Un chemisier Une combinaison
Une mini-jupe Un collant Une cravate
Une penderie Un collier Une culotte
Une poche Un costume Une écharpe
Une retouche Un falzar* Une gourmette
Une styliste Un foulard Un guêpière
Une victime de la mode Un froc* Une jupe
Usé Un gilet Une jupe plissée
Un imperméable Une montre
Un jean Une perruque
Types de Un jogging Une pochette

vêtements et Un maillot de bains


Un maillot de corps
Une robe
Une robe à manches
accessoires... Un manteau longues/courtes
Un manteau de fourrure Une robe de chambre
Des bas
Un nœud papillon Une robe du soir
Des baskets
Un pantalon Une robe sans manches
Des bottes
Un parapluie Une salopette
Des boucles d'oreille
Un peignoir Une veste
Des bretelles
Des chaussettes Un pendentif
Un polo
Des chaussons
Des chaussures Un porte-jarretelles Quelques
Des escarpins Un pull ras du cou expressions...
Des gants Un pull-over
Être sapé comme l'as dépiqué*
Des godasses* Un pyjama
Être tiré à quatre épingles
Des grottes* Un sac à dos
Être sur son 31
Des lunettes Un sac à main
Des mocassins Un short
Des pantoufles Un slip
Des pompes* Un smoking
Des sandales Un soutien-gorge
Des socquettes Un string
Un survêtement Choisissez trois mots
Des sous-vêtements
Un tablier dans la liste,
Des tennis dites ce qu'ils vous
Un anorak Un tailleur
évoquent
Un tee-shirt
et justifiez votre choix.
Les Français
/
130 Dites-moi un peu...

<=CD

Quand on débarque à Paris

Où sont les toilettes? Le tour du monde... en un jour


« Ce qui est intéressant ici, c'est la « Ce qui est form idable ici, c'est que tu
diversité des nationalités. Ce n'est pas fais cinq ou six rencontres par jour. Tu
vraiment le cas dans mon pays. La manges avec un Allemand, tu bois ton
France dispose d'un vrai patrimoine café avec un Américain. Paris est un
historique, il y a plein de choses à voir. peu impressionnant au début, surtout
Je trouve que les Français parlent moins quand on vient d'un pays en voie de
fort que les Chinois, ils s'expriment développement comme le mien. Il y a
doucement. Ce qui m 'a vraiment frap ­ tout ici, c'est un vrai musée. D'accord,
pé? Il n'y a pas de toilettes dans le c'est un peu pollué et les gens vivent de
métro! » façon un peu individuelle, mais dans
V o n g , 23 ans , C hine . quelle grande ville n'y a-t-il pas d 'in d i­
vidualisme ? »
Ça swingue à Paname C hedle, 32 ans , T unisie.
« D'après ce que je peux voir, à Paris les
gens sont plus sociables qu'à Istanbul. French lovers
Les Français sont plus ouverts. En « Les Français sont plus ouverts, moins
Turquie, le mode de vie est fam ilial, on timides que les Finlandais. Mais un truc
habite tous ensemble. A Paris, quand tu qui ne me plaît pas, c'est qu'ici, les
sors le soir, les gens dansent beaucoup, mecs draguent tout le temps! Je trouve
contrairement aux Turcs qui boivent ça gênant. En Finlande, tout est plus
surtout. Je trouve la langue française discret. Au début, l'apprentissage de la
très belle, mais le principal obstacle langue était difficile. Je faisais des
pour nous, c'est que nous ne faisons efforts mais les gens me répondaient en
pas partie de l'Union européenne. Il est anglais, c'était décourageant... »
donc très difficile d'y travailler. » A n n a , 20 ans , Finlande .
Z eynep, 25 ans , T urquie .
Suivez le guide
Peur du froid... «Tout est plus grand ici, les rues, les
« Ce qui m 'a surprise en arrivant, c'est magasins. On est un peu perdu au
le temps. Il fait froid ici! En plus, il est début. Je me souviens que quand je suis
difficile de trouver un logement. arrivé, certains m'avaient dit que tout
J'habite avec d'autres Grecs, très loin était compliqué, comme prendre le
de mon école. J'imaginais Paris diffé­ métro. En fait, c'est tout simple, il suffit
rent, plus ouvert... Les Français ne don­ de se laisser guider.»
nent pas l'im pression de vouloir A rnaud , 22 ans , G abon.
connaître les étrangers. Mais c'est peut-
Magazine Cosmopolis.
être parce que je ne parle pas suffisam­
ment bien le français! »
Silvia, 21 ans , G rèce.
Lequel de ces témoignages
vous paraît le plus juste?
Pourquoi ?
Les français 131
132 Dites-moi un peu...

Les Français
Vous avez la parole...

1. Q uel est, dans votre pays, le cliché du Français?

2. Si un Martien vous dem andait de lui présenter la France et les


Français en quelques mots, que lui diriez-vous?

3. Si vous deviez choisir un anim al pour représenter le Français,


lequel choisiriez-vous?

4 . Vous sentez-vous très différent des Français? Pourquoi?

5. Quelles sont les choses qui vous ont le plus étonné à votre arrivée
en France?

6 . Quelles sont les choses que vous appréciez en France et celles qui
vous déplaisent?

7. Quels conseils donneriez-vous à un com patriote qui arrive en


France ?

8 . En quoi votre idée de la France et des Français a-t-elle changé


depuis que vous les connaissez mieux?

9. L'idée que les Français se font de votre pays et de vos compatriotes


vous satisfait-elle? Pourquoi?

10. Q uelle est la personnalité (vedette de la chanson, du cinéma,


hom m e politique, scientifique) qui représente le mieux la France?
Les français 133

LES FRANÇAIS COMME ILS SONT :


Eugène Collilieux.

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
134 Dites-moi un peu...

<^0

Activité complémentaire

VO IE EXPRESS
Pourquoi avoir choisi la France pour vos vacances ?

R e n a ta S c h a u b L é a n d ro B isso Z w o n k o M ila s k o v a D ia n a M ille r


20 ANS 40 ANS 43 ANS 44 ans
Étudiante M açon P rof de lettres A gent immobilier
S t G a l ie n (suisse) N ovara (Italie) Z agreb (C roatie) B righton (G.-B.)

« Avec mon amie, «J’aime la France car il y a «Cela fait la dixième fois que « Je suis venue régulièrement
nous avions envie de rencontrer une ambiance spéciale très je viens en France, J’aime tout en France depuis quinze ans,
les Français, qui sont des romantique mais pas tout à dans votre pays : la nourriture, à Cannes, Bordeaux ou en
gens ouverts aimant faire la fait comme en Italie. la culture. Je préfère voyager Bretagne. Cette fois, je suis
fête, boire du bon vin. C’est émouvant de se retrouver seul et j’essaie de voir un seule avec ma fille et nous
Et puis il y a la mer, de superbes à certains endroits comme maximum de choses, d'aller visitons les lieux artistiques
monuments à visiter à Paris et Notre-Dame, ou dans des à des spectacles. comme le musée d’Art moder­
de jolis garçons. Nous sommes quartiers tel Saint-Germain- Je suis descendu à un hôtel à ne. Ici, j’aime essentiellement
parties à l'aventure pour un des-Prés. C’est la deuxième Denfert-Rochereau où ont la nourriture, la culture, le
tour de France : Mulhouse, fois que je viens ici avec mon séjourné des écrivains croates shopping et aussi l’accent des
Nice, Narbonne, puis Bayonne, cousin. Nous sommes là avant la guerre. C’est très Français. J’essaie de parler
P a risie n , 3 0 ju ille t 1998.

La Rochelle et Brest avant de jusqu’à demain et en une touchant. Ensuite, je me votre langue mais ce n’est pas
terminer par Paris. semaine, nous avons visité rends en Bretagne puis facile car mes cours de français
Nous dormons dans des beaucoup d’endroits diflèrents : je pars en Irlande.» remontent tout de même à
campings, dans des auberges Fontainebleau, Chartres ou une vingtaine d’années.»
de jeunesse ou parfois même encore le château de Chantilly. »
dans le train. »
Le

Pour quelles raisons ces personnes ont-elles choisi la France pour


leurs vacances?
Que font-elles pendant leurs vacances en France?
Partagez-vous leur opinion sur la France et les Français?

doc.
Les FRANÇAIS 135

<0
<=0
<=0

Citations
« Sitôt qu'un Français a passé la frontière, il entre en pays étranger. »
Louis H avin
« Si Dieu descendait sur la Terre, tous les peuples se mettraient à
genoux, excepté les Français qui d ira ie nt: " Ah ! Vous êtes là ! C'est pas
trop tô t! O n va pouvoir discuter un peu !" »
M ichel Balfour

« Il est dans le caractère français d'exagérer, de se plaindre et de tout


défigurer dès q u'on est mécontent. »
N a po léo n Bonaparte

« Q uand un Français dit du mal de lui, ne le croyez pas, il se vante! »


Edo u ar d Pailleron

« La vanité et la crainte du ridicule sont les traits les plus saillants du


caractère français. C'est étrange, à coup sûr, la vanité étant neuf fois
sur dix la source du ridicule. »
Eue Faure

« Les Français sont des jeunes gens toute leur vie. »


J oseph J oubert

« Les Français qui croisent une étrangère lui regardent successivement


les jambes, les yeux et l'annulaire gauche. »
Sa n -A n t o n io

« Les Français peuvent être considérés comme les gens les plus hospi­
taliers du monde, pourvu que l'o n ne veuille pas entrer chez eux. »
Pierre D a n in o s

« Le patriotisme, c'est aim er son pays. Le nationalism e, c'est détester


celui des autres. »
C harles de G aulle

« Tous les Français aim ent la France, c'est vrai, mais jamais la même. »
A imée de C o ig n y

4 Quelle est la citation que vous préférez ?


136 Dites-moi un peu...

Accueillant
Accueillir quelqu’un / L'accueil
Les mœurs
Nationaliste
Pour vous
Chaleureux Froid
Charmeur
Ouvert
Patriotique
aider
Chauvin Raciste
Communautaire S'adapter à quelque chose
Comparer S'intégrer / L 'intégration
C ontenta mécontent Se comporter / Le comportement
Critiquer / Une critique Symbolique
Culturel Symboliser / Un symbole
Dépayser / Le dépaysement Typique
En comparaison avec Un béret
Être choqué par quelque chose Un citoyen / La citoyenneté
Être étonné par quelque chose Un cliché
Être fier de quelqu’un / de quelque chose Un comportement
Être nostalgique Un étranger
Être originaire de Un lieu commun
Être renfermé Un mode de vie
Être réservé Un monument
Être surpris par quelque chose Un point commun
Exagérer quelque chose / Une exagération Un réfugié
Généraliser / Une généralité Un sondage
Historique Un stéréotype
Immigrer / L'immigration Un touriste / touristique
Individualiste Un immigré
L'histoire Une attitude
L'Union européenne Une banalité
La culture Une caractéristique
La diversité Une caricature / Caricatural
La fierté Une communauté
La géographie Une comparaison
La mentalité Une coutume
La nation Une exception
La nostalgie Une frontière
La patrie Une habitude
Le « Français moyen » Une idée reçue
Le « mal du pays » Une idée toute faite
Le chauvinisme Une identité
Le climat Une nationalité
Le nationalisme Une origine
Le patrimoine Une particularité
Le patriotisme Une tradition / traditionnel
Le racisme Universel
Les habitants Xénophile Xénophobe

Choisissez trois mots dans la liste, dites ce qu'ils


vous évoquent et justifiez votre choix.
138 Dites-moi un peu...

La pub entre à l'école

LA P U B e n tre à l'école
Aux États-Unis, la publicité est utilisée dans les classes. Du moins pour 8
millions d'élèves, dont les cours sont hachés quotidiennement par des spots
publicitaires. Et pas question de «zapper»!
’ ur l'écran, s'affichent les logos la vente de ces sucreries augmenta de...
S «MacDo» et «Pepsi». Puis des phras-
)«MacDo» phras­
es: «J'aime le cheese-burger de chez
65 % ! Idem avec les tortues Ninja, ama­
teurs de pizza «Domino» qui virent leurs
Mac Donald. J'aime acheter et boire un ventes augmenter de près de 80 % en
Pepsi». Un élève de 8 ans lit les phrases à quelques semaines... Les nouveaux clients
haute voix! L'institutrice s'approche: de ces produits: les moins de 16 ans.
«Que signifie «acheter»?» Plusieurs éco­ Du coup, certains publicitaires américains
liers lèvent la main, prêts à répondre... ont estimé qu'il serait efficace d'habituer
les enfants dès leur plus jeune âge aux
La faute à "E.T." produits qu'ils sont chargés de vendre.
Dans la classe voisine, le cours de maths C'est ainsi que nombre d'écoles se sont
porte sur la notion de volume. Un film vu offrir du matériel informatique, des
vidéo montre (calculs à l'appui) que le magnétoscopes, TV... gratuitement, à
volume de la pizza «X» est supérieur à condition que certains spots publicitaires
celui de ses concurrentes, pour un prix soient diffusés chaque jour en classe !
inférieur. Toutes les deux phrases la pizza
«X» est citée. À l'étage supérieur, cours Depuis, les contrats liant les écoles aux
de français. Toute la classe suit un pro­ annonceurs ne cessent de se multiplier:
gramme à distance, accessible sur aujourd'hui, plus de 12000 établissements
Internet. Là, c'est une marque de jouets utilisent la pub en classe... Certains éta­
qui sert de support au cours. Fiction? blissements scolaires sont même tenus
Non. Il s'agit en effet de la réalité quoti­ par contrat, de punir (colles ou renvois)
dienne de 8 millions de collégiens et les élèves qui «zappent» les pubs !
Les clé s d e l ' a c tu a lité , f é v ie r 1 996.

lycéens américains !
En France, une telle situation est impossi­
La faute à qui? La faute à «F.T», le célèbre ble. Les écoles privées sous contrat d'État
film de Steven Spielberg réalisé en 1982. sont en effet tenues de respecter une
Sur l'écran, on voyait l'extra-terrestre se totale indépendance vis-à-vis de tout
gaver de bonbons «Rees's pièces». Dans produit qui n'est pas purement scolaire.
les semaines qui suivirent la sortie du film, J.-F. C.

Quel est le problème soulevé dans l'article?


La publicité 139

La publicité

Vous avez la parole...

1. Q uel est le rôle de la publicité (vendre, inform er, divertir, autre...)?

2. Quel type de publicité préférez-vous (radio, télévision, cinéma,


affichage, a utre...)? Pourquoi?

3. Décrivez une publicité que vous aimez particulièrement et expliquez


les raisons de votre choix.

4 . Quelles différences constatez-vous entre la publicité dans votre


pays et la publicité en France?

5. Etes-vous influencé par la publicité à l'heure de faire vos achats?


Justifiez votre réponse.

6 . Quelle est l'im age de la femme, de la fam ille, du couple, véhiculée


par la publicité ?

7. La nudité vous choque-t-elle sur les affiches publicitaires?

8 . Peut-on faire de la publicité pour tous les produits et services


(pompes funèbres, hôpitaux, etc.)?

9. En quoi la publicité peut-elle être dangereuse?

10. Pourriez-vous im aginer un m onde sans publicité? O ui / Non,


pourquoi ?
140 Dites-moi un peu...

O n vous en fait voir


de toutes les couleurs!
k m m M in ÿ

d u c e u d k u x ô

La pub nous l’a déjà dit: la couleur, c’est la a in si le s y m b o le d e l ’e n v ie , d e la ja lo u s ie et d e


l ’in fid é lité . A tte n tio n , u n s im p le b o u q u e t d e
vie. On a une peur bleue, on est vert de
fleu rs ja u n e s p e u t faire n a ître la s u s p ic io n !
jalousie, rouge de honte, on rit jaune. Et
puis, les couleurs ont une symbolique très â £ e u v & -t est la c o u le u r d e l ’e sp é ra n ce , d u
forte, qui diffère selon les cultures; elles r e n o u v e a u et d e l’é te r n ité p u is q u ’il e st lié a u cy cle
d es sa iso n s. C ’e st a u ssi u n e c o u le u r m y stiq u e ;
révèlent notre personnalité, influencent
a in si, d a n s l ’Isla m , le p r o p h è te e n e st v ê tu . Les
nos comportements ou font qu’on est, ou c o m é d ie n s r e fu se n t s o u v e n t d e p o r te r d u vert.
pas tendance. L’o r ig in e d e c e tte s u p e r s titio n n ’e st p a s certa in e.

â£e bkm i r éféren ce a u c ie l e t à la m er.


/ fait
P e u t être e s t-c e p a rce q u ’a u tr efo is les te in tu r e s
v ertes c o n te n a ie n t d es su b sta n c es d a n g e r e u se s
C ’e st la c o u le u r d e l ’in fin i. Le b le u c a lm e , ap a ise,
p o u r la p e a u o u e n c o r e à c a u se d e s é c la ira g es d e
r e p o s e ; il e s t c o n te m p la tif. L a p sy c h a n a ly s e
th éâ tre, q u i, lo r sq u ’ils é ta ie n t v erts, d o n n a ie n t
l ’a s s o c ie à u n « m o d e d e v ie d o u x , lég er e t s u p é ­
m a u v a ise m in e a u x a cte u r s.
rieu r ». Il est u tilisé p o u r tra d u ire les id é e s d e
lib e r té , d e d é c o u v e r te , d e rêv erie r o m a n tiq u e
(« être fleu r b le u e »). E n E u ro p e cen tr a le , le b le u
u te k t / e st la c o u le u r d e la r e lig io n , d u
d o g m e . D a n s l ’É g lise c a th o liq u e , to u s les h a b its
e st s y n o n y m e d e fid é lité , m a is a u ssi d e m y stère,
s o n t v io le ts.
d ’illu s io n et d ’in c e r titu d e . La tr a d itio n c h in o is e
v e u t q u e les fleu rs, les r u b a n s e t le s y e u x b le u s
© m a g e e st la c o u le u r d e l ’é q u ilib r e
s o ie n t c o n sid é r é s c o m m e so u r c e d e m a lh e u r . Le
e n tre l ’e g o et la lib id o , le c o n s c ie n t et l’in c o n ­
b le u est la c o u le u r p référée d es F rançais.
sc ie n t, le p h y siq u e e t le m en ta l. Q u a n d l ’h a r m o n ie
se r o m p t, o n e n tre d a n s la s u b lim a tio n , la fid é lité
wmaz e st la c o u le u r d e la v ie e t d e
o u , a u co n tra ir e , d a n s le m e n s o n g e , la tr a h iso n
l ’e x c ita tio n . A s s o c ié à l ’h o m m e , le r o u g e m o b ili­
o u la r é b e llio n . C o m m e l’h o m m e e st lib re d e ses
se : c ’e st la c o u le u r d e la p r ise d e p o s itio n , d e la
c h o ix , le o r a n g e é v o q u e a u ssi la lib erté.
g u erre, d u c o m b a t. P o u r la fe m m e , le r o u g e est
secret ; il e st lié à l ’in te r d it, à la p a s s io n a rd e n te, à
la se x u a lité. E n C h in e , c ’e st la c o u le u r d e la jo ie ,
iwOi et k bdomc s o n t les
c o u le u r s d e l’a b so lu . E n E u ro p e, le n o ir e st u n e
À nous Paris, février 2000.

d e la fête et d o n c d e s r o b e s d e m a riées.
c o u le u r n é g a tiv e (c h a t n o ir, t é n è b r e s ...) , ta n d is
q u e le b la n c é v o q u e la p u r e té, l ’in n o c e n c e , la
i O u i t , a ssim ilé à l ’or, e st d a n s to u te s p a ix . M a is d a n s b e a u c o u p d ’a u tres c u ltu r e s, ce
le s c iv ilis a t io n s , la c o u le u r d e s d ie u x .
d e r n ier e st a s s o c ié à la m o r t. A in s i, e n C h in e , les
B iz a r re m e n t, q u o iq u e lu m in e u x , il c o n n a ît au ssi
v ê te m e n ts d e d e u il s o n t b la n cs.
b e a u c o u p d ’a s s o c ia tio n s n é g a tiv e s. Le ja u n e est
La publicité 141

<=0

Citations
« La publicité est comme le poison: elle n'est dangereuse qu'avalée. »
J oe Paterno

« La publicité, c'est l'a rt de vous rendre malheureux de ne pas pouvoir


vous acheter ce dont vous pouvez très bien vous passer. »
Patrick Sébastien

« Dans la presse, seules les publicités disent la vérité. »


T h o m a s J efferson

« La publicité pousse les gens à ne pas se fier à leur jugem ent; elle leur
apprend à être stupides. »
C arl Sa g a n

« La publicité, c'est la science de stopper l'intelligence hum aine assez


longtemps pour lui soutirer de l'argent. »
Stephen Leac oc k

« La publicité est la plus belle conquête des temps m odernes: celle des
imbéciles par les malins. »
C laude M ichel C luny

« La publicité, c'est l'art de faire des mensonges entiers avec des demi
vérités. »
Edgar A . Scho aff

« Plus d'une chose insignifiante a pris de l'a m p le u r grâce à une bonne


publicité. »
M ark T w a in

« La publicité est l'organisation du mensonge. »


D aniel Bo ulan g er

« La publicité, c'est la gloire du riche. »


A uguste D e Fœ u f

d o c . 4
142 DlTES-MOI UN PEU...

Le couple et le livre

Qui sont les personnages? (nom, prénom, nationalité, âge, profession,


caractère, goûts...)
Quel lien existe-t-il entre eux?
Où se passe la scène? Dans quelle ville?
A quel moment de la journée la photo a-t-elle été prise?
Quel genre de livre lisent-ils?
Que se disent-ils? Pourquoi rient-ils?
Imaginez ce que fera ce couple juste après la photo.
Que pensez-vous de cette photo? Qu'est-ce que cette photo évoque
pour vous?
Si ce document était une publicité, quel serait le produit présenté?
La publicité 143

Les deux jeunes filles au téléphone

Qui sont les personnages? (nom, prénom, nationalité, âge, profession,


caractère, goûts...)
Quel lien existe-t-il entre ces deux jeunes filles?
Où se passe la scène?
A quel moment de la journée la photo a-t-elle été prise?
A qui téléphonent-elles? Que disent-elles?
Imaginez ce que feront ces jeunes filles juste après la photo.
Que pensez-vous de cette photo? Qu'est-ce que cette photo évoque
pour vous?
Si ce document était une publicité, quel serait le produit présenté?
144 Dites-moi un peu...

Acheter / Un achat
Afficher / Un affichage
Le cinéma
Le commerce
Pour vous
Censurer / La censure Le marché aider
Choquant Le pouvoir d'achat
Choquer Le rapport qualité-prix
Cibler / Une cible Les nouveaux médias Un programme
Commercial Les relations publiques Un prospectus
Conseiller / Un conseil Manipuler / La manipulation Un publicitaire
Consommer / Mémoriser / La mémorisation Un slogan
La consommation Posséder / La possession Un sponsor
Coûter / Le coût Promouvoir / Une promotion Un spot publicitaire
Créatif Prouver / Une preuve Un supermarché
Créer / La création Répétitif Une affiche
Démontrer S'adresser à quelqu’un Une agence de publicité
Désirer / Un désir Se souvenir de / Le souvenir Une annonce
Diffuser une publicité Susciter une émotion Une campagne publicitaire
Émouvant Un achat d'espace Une catégorie
Émouvoir Un acheteur socio-professionnelle
Exposer Un annonceur Une cible
Faire une démonstration Un argument Une couleur
Fidéliser Un bénéfice Une émission
Influencer / Une influence Un besoin Une étude de marché
Insérer Un chef d'entreprise Une gamme de produits
Interrompre/ Une interruption Un chef de produit Une image subliminale
L'ambiance Un chiffre d'affaires Une marque
L ’audience Un comportement Une ménagère
L'efficacité / Efficace Un consommateur Une pancarte
L'internet Un espace publicitaire Une part de marché
La composition d'un produit Un jingle Une publicité mensongère
La concurrence Un logo Une réclame
La créativité Un magasin Une réduction
La notoriété Un média Une remise
La nudité Un message Une stratégie publicitaire
La presse Un objectif commercial Une tête de gondole
La publicité comparative Un objectif de communication Une tranche d'âge
La radio Un outil marketing Vanter un produit
La télévision Un prix Viser
Lancer un produit Un produit / Un service

Choisissez trois mots dans la liste,


dites ce qu'ils vous évoquent
justifiez votre choix.
146 Dites-moi un peu...

<=G) i je vous dis : «40 ans...»,


à quoi pensez-vous?
M arie, 42 ans Sylvie, 43 ans
Christel, 36 ans
«Un âge super. Nicole
«Je n ’y pense ' « Le seul anni­
L’affirmation de soi. («d’un âge où versaire que je n’ai pas
pas. l£s seules copines
L’envie de prendre des l’on ne dit plus son âge»): fêté, avec celui de mes 25
autour de moi qui y pen­
risques, d ’agir sur sa vie» «A rien du tout! Mon ans. D ’habitude, je fais
sent sont celles qui n’ont
seuil à moi, c’était 33 ans. toujours une fête, j ’adore
pas encore d ’enfant.»
C’est à cet âge-là que j ’ai ça. Mais là, j ’avais pas
Denis, 35 ans
I
«Rien de précis.
Yannick, 32 ans
I
vécu une remise en ques­
tion. A part ça, 40 ans, ça
me rappelle que je n’ai
envie. Pour moi, c’était
deux âges, la fin de la
jeunesse et le début de la
Rien de spécial. .Le plus bel âge l pas eu d ’enfant.»
fem m e mûre, difficiles à
Pas plus que ça.» pour une femme!»
passer, socialement parlant.
Taous, 42 ans
I Rien de glorieux, en tout
Aziz, 31 ans
«Négatif.
I Pascal, 40 ans
I
« Le big bang!
«Pour moi, c’est
un âge sans grand chan­
cas. Je n’étais pas contente
de les avoir; je n’avais
aucune envie de les
Le plus tard sera le mieux.» Une envie de changement gement. Je ne me sens pas \ fêter. »
radical. L’âge des urgen­ plus différente qu’à 20
ans, ou 35.. .Il n’y a que
I
ces. Celui où l’on se dit
Alain, 35 ans qu’il est urgent défaire les lorsque je réalise que mon Agathe, 31 ans
bons choix, de se débar­ fils a 20 ans que je me dis
' «C’est l’âge de la ' «Une période
rasser des nuisances quo­ parfois que, peut-être, je
raison, celui où l’on passe charnière pendant laquelle
tidiennes, des mesquine­ x suis vieille.»
du fic tif à la réalité. L’âge on n’est ni ado ni vraiment
où l’on commence à réflé­ ries et des pollueurs de
adulte, mais jeune.»
K vie en tout genre.»
chir vraiment.
Donc p lutôt p o sitif »
Philippe, 35 ans
I
François-Xavier, 30
-
« J’imagine ça
comme un âge de constat,
Omar, 27 ans
I
Sylvia, 37 ans / «Ça me fa it «La maturité. Être
un âge d ’adulte... même
d ’abord penser à une bien dans ses baskets.»
* «J’espère que si je ne suis pas sûr que
couverture de magazine j ’aurai, moi, l’impression
c’est l’âge où l’on sait
féminin, avec une fem m e
enfin ce que l’on veut
faire. Et où l’on a enfin
superbe, épanouie, sereine.
Pour les hommes en
d ’être adulte à 40 ans. En
tout cas, je ne vois pas ça
Henri, 55 ans
I
envie de tout mettre en comme un âge de vieillesse: f «Une génération
revanche, je pense plutôt à encore vingt ans mini­ dont je me demande si
oeuvre pour y parvenir. »
la politique, à ce fam eux m um à bosser! » elle sera capable de nous
Le figaro Magazine, samedi 4 mars 2000.

«m ouvem ent des remplacer, ou bien si, vic­


quadras», qui n’a rien time de notre longévité,
Jeanne, 56 ans
' «Un excellent
donné. Nettement moins
bien.»
Cyril, 29 ans
^ « Un point de
I elle ne sera pas directe­
m ent supplantée par celle
souvenir. Le top au < des 30 ans.»
niveau professionnel et le
moment où je me suis
François, 44 ans
i non-retour. Là où tu vois
si tu t ’es accompli ou pas.
sentie au mieux avec moi-
même. État dont les hom­
«Je préfère 40
que 20. En tout cas pour
moi. Je suis largement
Si oui, tant mieux. Si non,
tant pis pour toi !»
Serge, 39 ans
/ «Une mégateuf !
I
mes m ’ont hélas guérie
deux fois plus heureux. J’essaie de me rajeunir
au-delà de 50 ans.»
Moins timide. Tout est en parlant comme les
\ plus facile.» jeunes... »
\ i eh

Quels témoignages vous ont choqué,


amusé, surpris ?
Pourquoi ?
Quino.
Les AGES DE LA VIE 147

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
148 Dites-moi un peu...

Les âges de la vie


Vous avez la parole...

1. Êtes-vous satisfait d 'a v o ir votre âge? (Voudriez-vous être plus


jeune/vieux, pourquoi?)

2. Quel est l'âge le plus heureux?

3. Deux générations peuvent-elles vraim ent se com prendre? Le respect


des anciens est-il une valeur fondam entale dans votre pays?

4 . Dans un couple, la différence d 'âge peut-elle être un obstacle? Q uelle


est la différence d 'âge idéale?

5. Quelles sont les caractéristiques de la jeunesse? Q ui/Q u'adm ire-t-elle?


Q u i/q u e déteste-t-elle?

6 . S'am éliore-t-on en vieillissant?

7. Q uelle im age a-t-on des personnes âgées dans votre pays (qualités /
défauts) ?

8 . Les traits du visage (d'un enfant, d'un jeune, d'une personne âgée)
révèlent-ils le caractère?

9. Voudriez-vous rester éternellement jeune? C om m ent envisagez-vous


votre vieillesse ?

10. Q ue «doit»-on avoir fait avant d'être vieux?


Les AGES DE LA VIE 149

QadikU /pM/fcmh A ^ M iO M ü
M f l l a . Cm JUjJ U ^ j l

 20 ANS, C ES T A 3 0 ANS, O N NE  4-0 ANS, ON EN A


U N E HORREUR, LE F E R A iT PAS, MAl'S ENViE M A iS O N N'EN
ON N E FERA ON COMPREND CELLES A PAS LE C 0U R A 6E ..
JAMAIS ç a . Q U i LE FONT. PAS ENCORE.

 5 0 /4 N 5 , a 6o a n s , A 7 0 ANS,
O N 0 5 E F A iR E D É S E S P É R É E , ON O N RÉ A LiS E QUE TANT
(Q U ELQ U ES ESSAYE DE REFAIRE Q u 'À ÊTRE ViE iLLE O N
RETOUCHES. TOUT Â NEUF. ÉTAiT M IE U X AVANT.
M a ïte n a .

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
m
150 D ites- m o i u n peu ...

A quel âg e...|

indiquez, d'après vous, l'âge « idéal » pour réaliser chacune des p ro ­


positions suivantes. Justifiez votre réponse.

SITUATIO N ÂGE IDÉAL

Ne plus croire au Père Noël

Apprendre une langue

Se m arier

M ourir

Com m encer à boire de l'alcool,


à fum er

Devenir riche

Sortir le soir, aller en discothèque

Avoir un enfant

Q uitter ses parents

Com m encer l'école

Prendre sa retraite

Embrasser une fille /u n garçon

Acheter un appartem ent

Com m encer à travailler

Se m aquiller

doc. 5
Les AGES DE LA VIE 151

Citations
« Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses mœurs. »
Boileau

« A trente ans, tout est joué: œuvre, carrière, am our, destinée. Après, il
suffit de suivre les rails. Chemin de velours ou mauvaise glissade, peu importe,
on suit sa pente. »
P. DE BOISDEFFRE

« Chaque âge a ses problèmes. O n les résout à l'âge suivant. »


M. C hapelan

« Les gens de mon âge me paraissent plus âgés que moi. »


M. C hapelan

« A cinquante-deux ans, il n'y a que le bonheur et la bonne humeur en général


qui puissent rendre un hom me séduisant. »
J. D utourd

« Ne m'accusez pas, disait cette fem me, d'être une menteuse: tout ce que je
retranche de mon âge, je l'ajoute à l'âge de mes amies. »
E. H erriot

« A un certain âge, les deux bras d 'u n fauteuil vous attirent plus que les deux
bras d'une femme. »
G. F laubert

« Il y a l'âge qu'on a, celui que l'on paraît et celui qu'on se donne. L'âge qu'on
a est sans intérêt. Celui que l'on paraît me semble importer davantage, mais ce
qui doit compter le plus, c'est l'âge que l'on croit avoir, selon lequel on agit. »
M. JOUHANDEAU

« J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de
la vie. »
P. N izan

« Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir. »


R. Ra d ig u et
152 D ites- m o i u n peu ...

Aller sur ses trente ans


Atteindre l'âge de
La santé
La sénilité / Sénile
Pour vous
Avoir passé l'âge
Avoir peur de
La trentaine
Le corps
aider
Changer / Un changement Le premier âge
Enfantin Le quatrième âge Un quadragénaire (quadra)
Être à l'aise Le troisième âge Un quinquagénaire
Être angoissé Le visage Un sexagénaire
Être en bonne / mauvaise santé Maigre ^ Gros Un trentenaire
Être en forme Maigrir Grossir Un vieillard
Être épanoui Mince Une crème antirides
Être majeur Naître ï Mourir Une époque
Être mineur Paraître / L'apparence Une fem m e/ Une fem m e jeune
Être ridé Prendre * perdre du poids / Une jeune fem m e / Une fille
Faire attention à quelque chose Profiter de quelque chose Une fillette
Faire du sport Rajeunir Une génération
Faire un régime Regretter / Un regret Une intervention chirurgicale
Faire / Ne pas faire son âge Respecter / Le respect Une période
Fêter Se développer / Une personne âgée
Grandir Le développement Une ride
Infantile Se rajeunir Une transformation
Jeune ^ vieux Se sentir bien ^ mal Une vitamine
Juvénil Se souvenir / Un souvenir Vieillir / La vieillesse
L'adolescence Sembler
L'âge de raison Tôt ^ Tard
L'âge mûr Un «lifting» Quelques
L'aîné -A Le cadet
L'ancienneté
Un adolescent / Un ado*
Un adulte
expressions,..
L'espérance de vie Un anniversaire À la fleur de l'âge
La chirurgie esthétique Un bébé 30 / 40 balais* = 3 0 / 4 0 ans
La cinquantaine Un centenaire Être entre deux âges
La croissance Un chirurgien L'âge ingrat
La durée Un enfant Le bel âge
Lafontaine de jouvence Un état d'esprit Une personne qui n 'a pas d'âge
La jeunesse Un garçonnet
La longévité Un gosse*
La majorité Un homme/Un homme jeune/
La maladie / Malade Un jeune homme / Un garçon
La maturité / M ûr Un môme*
La naissance La mort Un nouveau né
La peau
La petite enfance
La puberté
La quarantaine
Choisissez trois mots dans la liste,
dites ce qu'ils vous évoquent et justifiez votre choix.
154 D ites- m o i u n peu ...

Histoire de la langue :
A propos du français

Le discours dominant tendrait à faire croire qu'une seule langue interna­


tionale s'imposerait actuellement sur la planète, mais certains contestent
cette analyse; en effet, la réalité est beaucoup plus complexe. On assiste
aujourd'hui à deux mouvements qui semblent contradictoires: l'un
conduisant à l'uniform isation, à la mondialisation, l'autre manifestant
des revendications identitaires.

Le développem ent des technologies de l'inform ation et de la


com m unication est-elle de nature à fa ire disparaître le p lu rilin ­
guism e ou au contraire peut-elle le favoriser?
Les nouvelles technologies sont les meilleures alliées du plurilinguisme. Le
DVD par exemple offre le même film en version originale sous-titrée, en
version doublée, avec des sous-titres, dans plusieurs langues... au choix.

Il n'est donc plus nécessaire d'apprendre les langues étrangères?


Bien sûr, la paresse guette mais la technologie offre des facilitateurs
d'apprentissage, elle met à la disposition de ceux qui veulent apprendre
des outils qui vont énormément les aider. Ces outils ne sont pas une
menace, ils offrent au contraire des possibilités intéressantes à exploiter
qui permettent d'apprendre avec moins d'efforts.

U n e culture d o m in a n te n 'e s t-e lle pas en tra in d 'é c ras e r les


cultures m in o rita ire s ?
L'idée généralement admise est que la massification de la culture détruit la
culture. O r cette massification, en fait, ne porte que sur quelques types de
produits.
Sur l'Internet par exemple, 95 % des échanges se faisaient, il y a peu, en
anglais. On tombera à moins de 50 % avant 2005. En revanche, jamais
L' apprentissage d ' un e lan g u e 155

la circulation des cultures n'a été si intense, jamais il n'y a eu une telle
diversité dans les propositions. On peut voir chaque semaine à Paris 400
films dans une vingtaine de langues différentes.

Dans bien des pays l'enseignem ent du français est en baisse. Est-
ce une situation réversible?
Le français comme langue enseignée est, tout comme sa culture, concur­
rencé. Aujourd'hui, les langues sont un marché, il y a des clients. Il
convient d'offrir les meilleurs produits et les meilleurs services. Le français
dispose pour cela d'un certain nombre d'atouts. C'est une langue trans­
nationale à travers l'espace francophone où elle est utilisée comme langue
d'enseignement. Dans les pays non francophones, il reste la seconde
langue étrangère enseignée après l'anglais. Q uoi qu'on en dise, le fra n ­
çais reste une langue mondiale grâce à son déploiement à travers une
série de réseaux et d'institutions. Il a par ailleurs une visibilité mondiale due
en partie à une série d'événements fortement médiatisés comme les grands
festivals ou les grandes manifestations sportives.

Pour un professeur de français hors de France com m ent se


présente l'aven ir?
Il n'y a aucune raison d'être pessimiste. Les outils existent, les atouts sont
nombreux. C'est de la capacité d'innovation des lieux de diffusion des
langues que dépend, demain, le sort de l'enseignement du français.

Le français dans le monde, n° 311, juillet/août 2001.

D'après l'auteur, comment les langues évoluent-elles?


156 D ites- m o i u n peu ...

/" a ie U r qu'Cue faQuèS


ê t Q u 'e u e eoHfVcMD
p ^ m -m e u rn o m e b AWUIK
langue e r QUE, PM*
ewSÉQtl£NX,Mpeur Anous M R f M UR.
EUE M ssi & £N ? f
LUi (WU6R UORtlA- '
LEHtjJTl
AKofESseiinye
a ml/TtNei, -a &£ ( w m ?
V£HAUte2 -Lai voue où e u e
p,F>ims nome langue
w « â
école ifJtORuMio-^
m e v E \m e 1
— w s .o

Les Bidochon. T. 6 - Binet.

Que représente ce document?


Quelles idées vous inspire-t-il?
L' apprentissage d ' une lang ue 157

L'apprentissage
du fra n ça is la n g u e é tra n g è re
Vous avez la parole...

1. Pourquoi apprenez-vous le français ?

2. C om m ent trouvez-vous la langue française ? Caractérisez la langue


française (3 adjectifs m inim um ).

3. Selon vous, qu'est-ce qui est le plus difficile à apprendre ? Le plus facile
à faire ?

4 . Quelles sont les différentes manières d'apprendre une langue ? D'après


vous, quelle est la meilleure ?

5. Q ue pensez-vous des différentes méthodes que vous avez utilisées au


cours de votre apprentissage (dans votre pays et en France) ?

6 . Dans l'apprentissage du français, vous accordez le plus d'im portance :


- aux travaux écrits individuels - à la conversation
- aux activités de groupe - à la gram m aire
- aux jeux de rôles

7. Quels sont les supports sur lesquels vous préférez travailler ? Les textes
littéraires, les articles de presse, les bandes dessinées, les publicités, les
photographies, les poèmes, les chansons ...

8 . Q ue pensez-vous des dictées ?

9. Quelle est la compétence pour laquelle vous vous sentez le/la plus fort(e) ?
La compréhension orale, la compréhension écrite, la production orale
ou la production écrite ?

10. Quelles sont les principales différences entre votre langue et la langue
française ?
- Phonétique (Sons qui n'existent pas ...)
- Structurale (Place des mots...)
- G ram m aticale (Articles, genres différents, temps des verbes...)
- L'alphabet
158 D ites- m o i u n peu ...

• Où se passe la scène?
• De quel cours s'agit-il?

• Qui sont les personnages?


• Pourquoi avoir choisi un chat et une souris?
• Quelle est l'attitude du chat et de la souris?
• Quel est le problème de la souris?

• Que pensez-vous des paroles du chat? Est-ce une vraie question? Pourquoi?

• Quelle critique Barberousse fait-il de l'enseignement des langues étrangères?


L'apprentissage d ' une lang ue 159

« Le génie de notre langue est la clarté. »


V oltaire

« La langue française est une femme. Et cette fem m e est si belle, si fière, si
modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, fam ilière, folle,
sage, q u'on l'aim e de toute son âme, et q u'on n'est jamais tenté de lui être
infidèle. »
A natole France

« Une langue que l'o n n'enseigne pas, est une langue q u 'o n tue. Tuer une
langue est un crime. »
J. J ULUAN

« Ce ne sont pas seulement les mots qui diffèrent d 'u ne langue à l'a u tre , ce
sont aussi les idées qu'ils traduisent, les façons de penser et de dire. »
François Bizot

« Apprendre une autre langue, c'est comme le commencement d'une autre vie. »
M ichel Bo u t h o t

« Une oeuvre de la langue traduite dans une autre langue: quelqu'un passe la
frontière en y laissant sa peau, pour revêtir le costume local. »
Karl K raus

« Toutes les langues sont belles pour ceux qui les parlent. »
J ean -M arie A diaffi

« Ce n'est point chose vicieuse, mais grandem ent louable, d'em prunter d'une
langue étrangère les sentences et les mots, et les approprier à la sienne. »
J. du B ellay

« La langue commune form e des liens plus forts que les liens du sang. »
A lice Parizeau

Quelle est la citation que vous préférez?


160 D ites- m o i u n peu ...

Accorder / Un accord
Apprendre par cœur
Maîtriser quelque chose/
La maîtrise Pour vous
Mémoriser / La mémorisation
Apprendre / L'apprentissage
Articuler / L'articulation Oublier quelque chose / aider
Balèze* Un oubli
Bavarder / Le bavardage Parler Une accentuation/Un accent
Bilingue Passer un examen Une appréciation
Bûcher* Polyglotte Une compétence
Complexe / La complexité Pomper* Une connaissance
Comprendre / Potasser* Une consonne
La compréhension Prononcer / La prononciation Une difficulté
Conjuguer / Une conjugaison Rabâcher Une épreuve
Connaître / La connaissance Rater Une exception
Couramment Réciter / Une récitation Une expérience
Définir / Une définition Redoubler Une expression idiomatique
Discuter / Une discussion Repasser Une expression imagée
Échanger Répéter / Une répétition Une faute d'orthographe
Échouer / Un échec Retenir Une langue étrangère
Écrire / L'écriture Réussir / Une réussite Une langue seconde
Enseigner quelque chose à Revoir / Une révision Une leçon
quelqu’un / Un enseignement S'exprimer/Une expression Une lettre
Étudier / Un étudiant S'inscrire / Une inscription Une lettre muette
Expliquer quelque chose à Savoir sur le bout des doigts Une liaison
quelqu’un / Une explication Savoir / Le savoir Une méthode
Facile -A Difficile Se rappeler quelque chose Une note
L'accent Se souvenir de Une production écrite/orale
L'alphabet Suivre un cours Une règle de grammaire
L'écriture Traduire / Une traduction Une terminaison
L'incompréhension Tricher Une transcription phonétique
L'intonation Trilingue Une voyelle
L'orthographe Un contre-sens
La grammaire
La graphie
Un cours
Un devoir
Quelques
La langue maternelle Un dictionnaire unilingue / expressions...
La mémoire visuelle / auditive bilingue
La pédagogie Un diplôme Avoir la langue bien pendue
La phonétique Un examen blanc Avoir un mot sur le bout de la
Un exercice langue
La ponctuation
Un faux-am i Avoir un cheveu sur la langue
La pratique
Un interprète Donner sa langue au chat
Le rythme
Un manuel Être une langue de vipère
Le sens
Un moyen mnémotechnique Être une mauvaise langue
Les genres (Masculin/Féminin)
Un niveau La langue de bois
Les nombres (Singulier/Pluriel)
Les temps verbaux Un QCM (questionnaire
Louper * à choix multiples) Choisissez trois mots
Un son dans la liste,
Un traducteur dites ce qu'ils vous
Un trou de mémoire évoquent
et justifiez votre choix.
162 D ites- m o i u n peu ...

Quel est ton métier?

Mais comm ent devient-on écrivain?


Qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire?
- Dans mon métier précédent, j'ai eu la chance de gagner une grosse
somme d'argent qui m'a permis de prendre ce que l'on appelle une année
sabbatique.C'est-à-dire que j'ai pu ne pas travailler pendant un an. Alors j'ai
décidé de reprendre des études de philosophie. Et ça m'a donné énormément
de plaisir. Alors je me suis mise à écrire. Je ne peux pas dire que j'avais la
vocation de devenir écrivain lorsque j'étais petite. Mais depuis que je fais ce
métier c'est une passion. J'ai bien aimé mes précédents métiers. Mais celui d'é­
crivain que j'ai commencé à 38 ans, il y a seulement 4 ans, j'espère pouvoir l'exercer
jusqu'à ma mort.
Écrivain, est-ce que c'est un métier difficile?
- Comme dans tous les métiers, des fois oui, des fois non. Certains de mes
livres ont été plus difficiles à écrire que les autres.
Est-ce que vous écrivez pour votre plaisir?
- J'écris avec plaisir et pour mon plaisir. Mais j'écris aussi pour gagner ma
vie. Ecrivain, c'est un métier.
Qu'est-ce que vous préférez dans le métier d'écrivain?
- Le moment où je m'assois devant mon ordinateur.
Brigitte Labbé, Les clés de l'actualité, 2002.

Pompier: un métier pour aider les autres...


L'été est-il une saison plus difficile pour les pompiers?
- L ieu tenant Laratta : Dans le sud-est de la France, les pompiers ont une
activité plus soutenue à cause des feux de forêt et de l'afflux des touristes. Cela
occasionne un trafic routier important, et donc plus d'accidents de la circula­
tion. Des feux de camps sont allumés n'importe où et n'importe quand.
Quels sont vos moyens pour éviter les incendies?
- Nous avons un avion de reconnaissance et des groupes d'intervention
composés de camions prêts à intervenir à la moindre fumée suspecte. Certains
départements disposent également de patrouilles à cheval ou à moto.
Comment faire pour devenir pompier?
- A partir de 18 ans, on peut être recruté comme pompier saisonnier pour
l'été, ou comme pompier volontaire, pour toute l'année.Cependant, dès l'âge
de 14 ans, on peut s'inscrire dans une «école de jeunes sapeurs-pompiers» pour
Les professions 163

préparer un «brevet de cadet», ce qui donne des points pour passer ensuite le
concours de pom pier professionnel.
Quelles sont les qualités d'un bon pompier ?
- Il faut avoir envie d 'a id e r les autres, a im er le sport, le travail en équipe, et
ne pas avoir peur de sacrifier une partie de ses loisirs.
Milan-Presse, 21 août 2003.

Les jeunes veulent un métier qui leur plaît


Les sondages proposent une photographie de l'o p in io n de certaines catégo­
ries de personnes à un m om ent donné. G râce aux sondages on peut mieux
com prendre les attentes et les craintes des personnes interrogées. En revanche,
ils ne reflètent pas nécessairement une opinion durable. Ainsi un récent son­
dage révèle que les jeunes âgés de 15 à 25 ans souhaitent avant tout pouvoir
exercer le m étier qui leur plaît. C 'est le cas de 8 d'entre eux sur 10. Mais ils
considèrent que réussir leur vie c'est aussi, pour 6 d'entre eux sur 10, fo nd er
une fam ille. La même proportion estime q u 'a v o ir de l'a rg e n t est im portant.
Pourtant, ils se préoccupent aussi de la société. Ainsi, 7 jeunes sur 10 jugent
que voter est un acte utile et le mêm e nom bre regrette que les médias donnent
trop souvent d'eux une im age négative.
* Sondage CSA/JOC/La Vie, commandé à l'occasion du rassemblement de la Jeunesse ouvrière chrétienne
aujourd'hui, à Paris.
Cécile Cousteaux, Les clés de l'actualité junior, 2003.

Les profilers se profilent


Au cinéma et aux Etats-Unis, on les appelle des « profilers ». Mais en France,
ce m étier n'est pas encore reconnu. Aux Etats-Unis, les « profilers » sont des
enquêteurs qui s'intéressent davantage à la personnalité des crim inels qu'au
déroulem ent des faits. Ils doivent avoir à la fois la perspicacité d 'u n détective et
les connaissances d'un psychologue. Lorsqu'un crime a été comm is, leur travail
consiste à établir le « profil » type de l'assassin: analyser sa façon de penser,
de réagir, ce qui l'a poussé à passer à l'acte... C'est pourquoi on les appelle
des « profilers ». En France, les « profilers » n'existent que dans les films. Mais
cela pourrait bientôt changer car le gouvernem ent a dem andé à un groupe de
spécialistes (médecins, policiers, juristes...) de réfléchir à ces nouvelles m étho­
des, dites de « profilage ». Si l'idée est acceptée par le gouvernem ent, l'Etat
pourrait faire appel à des « profilers » pour enquêter dans certaines affaires, et
leur profession serait alors reconnue par la justice française.
Sébastien Porte, Les clés de l'actualité junior, 2002.

Parmi les métiers présentés, lequel vous attire le plus?


Pourquoi?
164 D ites-moi un peu ...

Les professions
rï Vous avez la parole...

1. Q uelle est, selon vous, la profession la plus ennuyeuse? La plus


rom antique? La plus dure physiquement?

2. C om m ent avez-vous choisi votre profession? Quels ont été vos


critères?

3. Y a-t- il des professions que vous ne voudriez surtout pas exercer?


Pour quelles raisons?

4 . Auriez-vous aim é reprendre la profession de l'un de vos parents?


Pourquoi ?

5. Dans votre pays, quelles sont les professions les plus prestigieuses?
Sont-elles celles où l'on gagne le plus d'argent?

6 . Pourriez-vous faire, toute votre vie, un travail que vous n'aim ez pas
mais où vous gagnez beaucoup d 'a rg en t? Pourquoi?

7. La profession doit-elle être le centre de l'existence? Q uelle place


occupe votre profession dans votre vie?

8 . Pourriez-vous ne pas travailler? Dans quelles circonstances?


Pendant combien de temps? Pensez-vous que votre activité profes­
sionnelle vous manquerait? Pour quelles raisons?

9. Y a-t-il des professions que l'on ne peut exercer que si l'on a la


vocation? Lesquelles?

10. Aimeriez-vous travailler avec votre m ari/fem m e ou avec un membre


de votre fam ille? Pourquoi?
Les professions 165

<=0
<~ 0

C ita tio n s
« Je n'aim e pas travailler, mais j'adm ets que les autres travaillent. »
A rthur A d a m o v

« Il faut travailler, sinon par goût, au moins par désespoir, puisque, tout bien
vérifié, travailler est moins ennuyeux que s'amuser. »
C harles Baudelaire

« Ce qui fait le bonheur des hommes c'est d 'a im e r faire ce qu'ils ont à faire.
C'est un principe sur lequel la société n'est pas fondée. »
C laude A drien H elvétus

« Q uelqu'un disait à Alexandre Dumas : - Vous travaillez donc toujours ?


Il répondit: - Q ue voulez-vous? je n'ai pas autre chose à faire. »
V ictor H u g o

« Travail im m édiat, même mauvais, vaut mieux que la rêverie. »


C harles Baudelaire

« Le travail est bon à l'hom m e. Le travail nous donne l'illusion de la volonté,


de la force et de l'indépendance. »
A natole France

« Nous vivons dans une époque où les gens travaillent tant qu'ils deviennent
d'une bêtise absolue. »
O scar W ilde

« L'hom m e qui m ange n'est pas toujours beau, l'hom m e qui pleure est p a r­
fois laid, l'hom m e qui aime est souvent grotesque, l'hom m e qui meurt est
d 'o rd in a ire affreux, mais l'hom m e qui travaille n'est jamais ridicule. »
Sa c h a G uitry

« La première condition du bonheur est que l'hom m e puisse trouver joie au


travail. Il n'y a vraie joie dans le repos, le loisir, que si le travail joyeux le pré­
cède. »
A ndré G ide

Quelle est la citation que vous préférez ?

doc. 3
166 D ites-moi un peu ...

Acquérir Le directeur des ressources


Avoir des responsabilités humaines (DRH) Pour vous
Avoir la sécurité de l'emploi Le dynamisme / Dynamique
Avoir le sens du contact Le perfectionnisme / aider
Perfectionniste
Bâcler*
Le piston*
Bosser* Un contrat à durée déterminée
Le travail à domicile (CDD)
Collaborer / Une collaboration
Le travail à la chaîne Un contrat à durée indéterminée
Demander une augmentation
Le week-end (CDI)
Des honoraires
Les vacances Un curriculum vitae (CV)
Des horaires
Licencier quelqu’un Un diplôme
Diriger quelqu’un
Mettre quelqu’un à la porte Un directeur
Embaucher quelqu’un
Pénible Un emploi stable
Employer quelqu’un /
U11 emploi Perdre son emploi Un entretien d ’embauche
Engager quelqu’un / Postuler à quelque chose Un fonctionnaire
Un engagement Pratiquer Un intellectuel
Être à la (en) retraite Prendre une initiative Un intérimaire
Être compétent Promouvoir / Une promotion Un job*
Être diplômé Renvoyer quelqu’un Un jour férié
Être indépendant Répétitif Un magasin
Être licencié Réussir ^ Échouer Un ouvrier
Exercer une profession S'épanouir Un partenariat
Faire faillite Se rendre utile Un patron
Faire le pont Signer / Une signature Un plan de carrière
Gagner sa vie Solliciter Un point fort ï faible
Gérer / La gestion Supprimer / Une suppression Un poste
L'ambition / Ambitieux Travailler en équipe Un poste à pourvoir
L 'autorité / Autoritaire Travailler / Le travail Un président directeur général
L'organisation / Organisé Un agriculteur (PDG)
La crise économique Un appartement de fonction Un profil
La diplomatie Un apprenti Un projet
La formation Un artisan Un salaire
La graphologie / Un atelier Un salarié
Un graphologue Un avantage Un stage
La hiérarchie Un bureau Un stagiaire
La précarité / Précaire Un cachet Un travail à domicile
La réduction du temps de Un cadre Un travail à mi-temps
travail (RTT)
Un chantier Un travail à plein temps
La retraite
Un chômeur Un travail à temps partiel
La réussite ^ L'échec
Un commerçant Un travail intellectuel
Le boulot*
Un congé Un travail manuel
Le chômage Un assistant
Un congé de maladie
Un congé de maternité Un associé
Un collègue
Un employé
Les professions 167

Un retraité Un cordonnier Un notaire


Une année sabbatique Un cuisinier Un opticien
Une boîte * Un décorateur Un pêcheur
Une boutique Un dentiste Un peintre
Une candidature Un écrivain Un pharmacien
Une compétence Un éditeur Un plombier
Une difficulté Un électricien Un pompier
Une entreprise Un éleveur Un présentateur
Une expérience professionnelle Un employé de banque Un prestidigitateur
Une lettre de motivation Un épicier Un professeur
Une offre d'emploi Un fermier Un sculpteur
Une pause Un fleuriste Un serrurier
Une petite ou moyenne Un garagiste Un serveur
entreprise (PME) Un gardien Un taxidermiste
Une référence Un gendarme Un vendeur
Une rémunération Un graphiste Un vétérinaire
Une société Un horloger Un vigneron
Une usine Un huissier
Une voiture de fonction Un imprimeur
Virer quelqu’un * Un informaticien Quelques
Un ingénieur expressions...
Quelques Un instituteur
Un interprète Avoir deux mains gauches
professions... Un journaliste Avoir le bras long
Un juge Avoir les dents longues
Un acteur Avoir un poil dans la main
Un juriste
Un agent de police Etre le bras droit de quelqu’un
Un laborantin
Un ambassadeur Un requin de la finance
Un libraire
Un antiquaire
Un maçon
Un architecte
Un mannequin
Un avocat
Un mécanicien
Un boucher
Un médecin
Un boulanger
Un menuisier
Un bûcheron
Un militaire
Un charcutier
Un ministre
Un chasseur de tête
Un musicien
Un chauffeur de taxi
Un chef d ’entreprise Choisissez trois mots dans la liste,
Un chercheur dites ce qu'ils vous évoquent
Un chimiste et justifiez votre choix.
Un chirurgien
168 D ites-moi un peu ...

S o m m a ire

L'am our ............................................................................................ page 5


Les su p e rs titio n s ................................................................................ page 13
La g a s tro n o m ie ................................................................................ page 23
L'argent ............................................................................................ page 31
Le m e n s o n g e ..................................................................................... page 39
L'amitié ............................................................................................ page 47
L 'é c o lo g ie ...........................................................................................page 53
Les jeux ............................................................................................ page 61
Le s a v o ir-v iv re ...................................................................................page 67
Le b o n h e u r ........................................................................................ page 75
Les anim aux ......................................................... page 83
L 'a r t ..................................................................................................... page 91
Le p ro g rè s ...........................................................................................page 101
La télévision .................................................................................... page 113
La m o d e ............................................................................................. page 121
Les Français .................................................................................... page 129
La p u b lic ité ........................................................................................page 137
Les âges de la vie ..........................................................................page 145
L'apprentissage d'une la n g u e ......................................................page 153
Les professions ............................................................................... page 161
169

C rédits
L'amour - P.5: ©isa 04 74 20 48 65 - P.7: Chimilus - Tous droits réservés - P.8: © Cambon
Les superstitions - P.14: Grégory Magne, 20 minutes, 14 fév.2003 - P.15: Quino©Éditions Glénat
- P.17: Femme actuelle, oct.2002 - Tous droits réservés - P.18: Quino©Éditions Glénat
La gastronomie - P.24: J.M. Normand, Le Monde, 2003 - Tous droits réservés - P.25: Eugène Collilieux
- Tous droits réservés - P.27 : Le Parisien, 21 décembre 1999
L'argent - P.32: Challenges, juillet 2001 - P.33: Pas mal, et vous?- Quino©Éditions Glénat
Le mensonge - P.39: ©Disney - P.40: Profession: menteur - François Perrier - Tous droits réservés
- P.44: L'éloge de l'amitié, Ombre de la trahison - Tahar Ben Jelloun © Éditions du Seuil, 2003
L'amitié - P.47: wanadoo s. a - 48, rue Camille Desmoulins - 92791 Issy Les Moulineaux Cedex 9 - RCS
Nanterre B 403 088 867 - P.48: ©2000, Éditions Milan, Claude Faber, « L'amitié en question »,
Les clés de l'actualité senior. - P.49: © Maitena
L'écologie - P.54: Philippe Bovet, Le monde diplomatique, mars 2001 - P.15: Quino©Éditions Glénat
- P.17: Femme actuelle, oct.2002 - Tous droits réservés - P.18: Quino©Éditions Glénat
Les jeux - P.62: Avec l'accord du musée français de la ville d'Issy-les Moulineaux - P.63: Nicole Lambert
- Tous droits réservés
Le savoir-vivre - P.67: www.ladolcevita-berlin.de - Tous droits réservés - P.68: Femme actuelle, déc. 1998
- Tous droits réservés - P.69: © Ça m'intéresse, avril 2003 - P.70: Quo, août 1997
Le bonheur - P.75: ©Antecuir - P.76: Quo - P.78: Bien chez soi - Quino ©Éditions Glénat
- P.77 : © Cambon
Les animaux - P.83: ©isa - 04 74 20 48 65 - P.84: Téléstar, 5 mai 2003 - P.85: ©s.p.r.l. Jean Roba -
2004/©Dargaud Bénélux (n.v. Dargaud-Lombard s.a.) - Roba - 2004
L'art - P.91 : ©Michel Juan/isa - P.92: Propos recueillis par Justine Ducharne d'après Le Figaro, 12 mars 2003
- Tous droits réservés - P.93 et 94: La Joconde, portrait de Mona Lisa, 1503 - 1505, Léonard de Vinci, Louvre ©
photo RMN - Lewandowski/LeMage/Gattelet - Litho, 1919, Marcel Duchamp, Galleria Pictogramma,
Rome©Bridgeman Art Library/Alinary - Mona Lisa with Keys, 1930, Fernand Léger, Musée national Fernand
Léger, Biot, France©Giraudon/Bridgeman Art Library - Pour Gainsbourg ©Rue des Archives - Pour Cadiou,
Combaz et II mondiale ©SIPA PRESS - P.96: ©Damien Hirst, Away from the flock (Loin du troupeau), 1994 -
Pour les articles: www.yahoo.com - Steven Guemeur - www.artcom.tm.fr - Tous droits réservés
Le progrès - P.102: © « C'était comment Tan 2 000 ? », Christian Sorg, Télérama n°2607 du 1" janvier 2000
- P.103: Quino©Éditions Glénat - P.104: Groupe France Mutuelle Magazine - Groupe France Mutuelle®
- P.107: Bien chez soi - Quino©Éditions Glénat - P.110: 20 minutes, janvier 2003 - Quino©Éditions Glénat
La télévision - P.113 : Avec l'autorisation de Canal satellite - P.114: Quo, juillet 1997 - P.115: Quino©Éditions
Glénat - P.115 : ©David Sourdrille - Alain Rémond, Marianne du 7 au 13 juillet 2003
La mode - P.121 : « fashion » p160 © G. Sorensen/BIBA 277 - P.122 : © 2000, Milan Presse, Michel Heurteaux,
Profession « chasseur de tendances », Les clefs de l'actualité senior - P.123 : ©Maitena - P.125 : ©Maitena
Les Français - P.129: Remerciements à Thierry Glachant - P.122: © 2000, Milan Presse, Michel Heurteaux,
Profession « chasseur de tendances», Les clefs de l'actualité - P.130: Avec l'aimable autorisation de la Cité inter­
nationale universitaire de Paris - Magazine Cosmopolis, n° 1, 2002 - P.131 : ©Frapar - P.133: ©Eugène Collilieux
- P.134: Le Parisien, 30 juillet 1998
La publicité - P.137: Alphons Marie Mucha, 1998 © Swim/Ink/CORBIS - P.138: Les clefs de l'actualité, n°192,
février 1996 - P.140: À nous Paris du 7 au 15 février 2000 - R142: Avec l'aimable autorisation de KAMBLY S. A
Les âges de la vie - P.146: Tous droits réservés - P.147: Quino©Éditions Glénat - P.149:©Maitena
L'apprentissage d'une langue - P.154: Extrait d'un entretien avec J. Pécheur, rédacteur en chef du
« Français dans le monde » - Propos recueillis par Françoise Ploquin - Le français dans le monde, n° 311,
juillet/août 2001 - P.156: Les Bidochon - Tome 6 © BINET/FLUIDE GLACIAL - P.158: Barberousse - Tous droits
réservés
Les professions - P.162: « Comment devient-on écrivain » Brigitte Labbé, Les clés de l'actualité, 2002 - Tous
droits réservés - Milan-Presse, 21 août 2003 - Tous droits réservés - ©2003, Milan Presse, Cécile Cousteaux,
« Les jeunes veulent un métier qui leur plaît », Les clés de l'actualité junior - © 2002, Milan Presse, Sébastien
Porte, « Les profilers se profilent », Les clés de l'actualité junior
Autres photos: ©isa 04 74 20 48 65.