Vous êtes sur la page 1sur 36

Introduction IEEE 802.

11

Wireless LANs "  L'IEEE (Institute of Electrical and


Electronics Engineers) a normalisé
plusieurs catégories de réseaux
2. IEEE 802.11 locaux
!  Introduction
!  Architecture –  Ethernet(IEEE 802.3)
!  Couche physique –  Token Bus (IEEE 802.4)
!  Couche liaison de données –  Token Ring (IEEE 802.5)

2
MI 021

Introduction IEEE 802.11 Introduction IEEE 802.11

"  1990 : lancement du projet de création d'un "  Fréquences choisies dans la gamme des 2,4 GHz
réseau local sans fil ou WLAN (Wireless Local (comme pour Bluetooth)
Pas de licence d'exploitation
Area Network) – 
–  Bande pas complètement libre dans de nombreux pays

–  But : offrir une connectivité sans fil à des stations fixes "  Communications
ou mobiles qui demandent un déploiement rapide au –  Directes : de terminal à terminal (impossible pour un terminal de
sein d'une zone locale en utilisant différentes bandes relayer les trames)
de fréquences –  En passant par une station de base

–  2001 : le premier standard international pour les "  Débits variables selon la technique de codage utilisée et
réseaux locaux sans fil, l'IEEE 802.11, est publié la bande spectrale du réseau

3 4
MI 021 MI 021
Introduction IEEE 802.11 La norme IEEE 802.11

"  Technique d'accès au support physique "  802.11 - Standard d’origine (juin 1997)
(protocole MAC ou Medium Access Control) –  Le groupe de travail concentre maintenant ses efforts pour
produire des standards pour des WLAN à grande vitesse
–  Assez complexe, mais s'adapte à tous les supports
physiques des Ethernet hertziens "  802.11x - Amendements
–  802.11b - Vitesse de 11 Mbits/s (bande ISM)
–  Nombreuses options disponibles sur l'interface radio –  802.11a - Vitesse de 54 Mbits/s (bande UN-II)
–  Technique d'accès provenant du CSMA/CD –  802.11g - Vitesse de 54 Mbits/s (bande ISM)
"  Carrier Sense Multiple Access/Collision Detection, utilisée –  802.11h – sélection dynamique des fréquences et contrôle de
pour l'accès au support physique dans les réseaux Ethernet puissance (bande UN-II)
"  Détection de collision impossible en environnement hertzien:
–  802.11e - Qualité de service
algorithme CSMA/CA (Carrier Sense Multiple Access/ –  802.11f - Roaming
Collision Avoidance) –  802.11i - Amélioration de la sécurité
–  802.11n – MIMO
–  802.11v - but : créer une interface de couche supérieure
5 permettant de gérer les équipements sans fil. 6
MI 021 –  802.11ac - 1 Gbit/s MI 021

MI 021

Mode infrastructure vs. ad-hoc

Wireless LANs Mode


infrastructure
AP: Point d‘accès
AP

2. IEEE 802.11 AP Réseau filaire


AP
!  Introduction
!  Architecture
!  Couche physique
Mode ad-hoc
!  Couche liaison de données

8
MI 021
Architecture Architecture

–  Architecture d’un réseau d’infrastructure "  Mode peer-to-peer (ou mode ad-hoc)
802.11 LAN
802.x LAN "  Station (STA) –  Groupe de terminaux formant un IBSS (Independent Basic Set
–  terminal ayant des mécanismes Service)
d’accès au support sans fil et un –  Rôle : permettre aux stations de communiquer sans l'aide d'une
STA1 accès radio au point d’accès
BSS1 quelconque infrastructure telle qu'un point d'accès ou qu’une
"  Basic Service Set (BSS)
Access Portail connexion au système de distribution
–  Groupe de stations utilisant la même
Point fréquence radio –  Chaque station peut établir une communication avec n'importe
Distribution System "  Access Point quelle autre station dans l'IBSS
Access –  station intégré au WLAN et au –  Pas de point d'accès : les stations n'intègrent qu'un certain
ESS Point système de distribition nombre de fonctionnalités
"  Portail –  Mode très utile pour mettre en place facilement un réseau sans fil
BSS2 –  Pont vers un autre réseau filaire lorsqu'une infrastructure sans fil ou fixe fait défaut
"  Système de distribution
–  Réseau d’interconnexion pour former
un réseau logique (EES: Extended
STA2 STA3
802.11 LAN Service Set) basé sur plusieurs9BSS 10
MI 021 MI 021

Architecture Architecture

"  Réseau Ad hoc vs. Mode ad hoc


802.11 LAN "  Architecture en mode Ad hoc

STA1
IBSS1 STA3
Communication directe dans
un domaine limité
Station B

STA2 –  Station (STA)


"  terminal ayant des mécanismes
d’accès au support sans fil et un Station A Station C
accès radio au point d’accès
IBSS2
–  Independant Basic Service Set
STA5 (IBSS)
"  Groupe de stations utilisant la
STA4 802.11 LAN même fréquence radio
11 12
MI 021 MI 021
Architecture en couches Architecture en couches

Terminal fixe "  Couche liaison de données


terminal mobile "  Couche physique –  MAC : Mécanismes d’accès
–  PLCP Physical Layer Convergence –  Gestion MAC : déplacement,
serveur Protocol
"  clear channel assessment
synchronisation, MIB,
Réseau d’infrastructure signal (détection de porteuse) contrôle de puissance
–  PMD Physical Medium Dependent "  Gestion de la station
Point d’accès
"  modulation, codage –  coordination de toutes les
–  Gestion PHY fonctions de gestion
application application "  Sélection du canal, MIB
TCP TCP

Gestion de la station
IP IP LLC

DLC
LLC LLC LLC MAC gestion MAC
802.11 MAC 802.11 MAC 802.3 MAC 802.3 MAC
PLCP

PHY
802.11 PHY 802.11 PHY 802.3 PHY 802.3 PHY Gestion PHY
13 PMD 14
MI 021 MI 021

Architecture en couches Architecture en couches

802.11 Logical Link Control CSMA / CA RTS / CTS


OSI Layer 2 (LLC)
Data Link Layer 802.11 Medium Access Control
(MAC) 802.11 802.11b 802.11a 802.11 802.11b 802.11a
OSI Layer 1 Wi-Fi Wi-Fi5
Physical Layer FHSS DSSS IR … FHSS DSSS HRDSSS OFDM FHSS DSSS HRDSSS OFDM
(PHY)
802.11b 802.11a

6Mbps 6Mbps
1Mbps 1Mbps 5,5Mbps 12Mbps 1Mbps 1Mbps 5,5Mbps 12Mbps
2Mbps 2Mbps 11Mbps 24Mbps 2Mbps 2Mbps 11Mbps 24Mbps
54Mbps 54Mbps

15 16
MI 021 MI 021
MI 021

Bandes de fréquences dans 802.11x

Wireless LANs "  Pour 802.11, Wi-Fi (802.11b) et 802.11g


–  Bande sans licence ISM (Instrumentation, Scientific,
Medical) dans les 2,4 GHz
–  Largeur de bande : 83 MHz
2. IEEE 802.11
!  Introduction
"  Pour Wi-Fi5 (802.11a)
!  Architecture
–  Bande sans licence UN-II dans les 5,2 GHz
!  Couche physique
–  Largeur de bande : 300 MHz aux US
!  Couche liaison de données

18
MI 021

Réglementation de la bande ISM Réglementation de la bande ISM

1) 2412 6) 2437 11) 2462


Pays Bandes de fréquences
2) 2417 7) 2442 12) 2467
Etats-Unis
FCC
2,400 – 2,485 GHz 3) 2422 8) 2447 13) 2472

Europe
4) 2427 9) 2452 14) 2484
ETSI
2,400 – 2,4835 GHz
5) 2432 10) 2457
Japon
MKK
2,471 – 2,497 GHz

France
ART 2,400 – 2,4835 GHz USA (1-11) Europe (1-13)

Japon (1-14)
19 Chaque canal a une bande passante de 22MHz, espacés de 5MHz 20
MI 021 MI 021
Réglementation de la bande ISM Affectation des canaux

"  Bande ISM


"  Bande divisée en 14 canaux de 20 MHz
"  La transmission ne se fait que sur un seul canal
13 1
"  Co-localisation de 3 réseaux au sein d’un même
espace
1 7 13

13 1
Canal 1 Canal 7 Canal 13

2,4 GHz 83 MHz 2,4835 GHz


21 22
MI 021 MI 021

La réglementation française La réglementation française

"  Cette bande de fréquence est utilisée par des technologies WiFi
comme le 802.11a, 802.11n et les technologies dites “HiperLan”. "  UNI-2 et UNI-2e ont deux
contraintes :
–  Intégration d’une
notion de DFS,
(système capable de
repérer les radars
dans les zones
environnantes)
–  Diminution de la
puissance d’émission
"  UNI-1 : 5,15 – 5,25 GHz : 4 canaux de 20Mhz, 2 de 40MHz par 2 à travers un
"  UNI-2 : 5,25 – 5,35 GHz : 4 canaux de 20Mhz, 2 de 40MHz mécanisme logiciel
"  UNI-2e : 5,470 – 5,725 GHz : 11 canaux de 20Mhz, 5 de 40MHz (TPC).
"  UNI-3 : 5,725 – 5,825 GHz : 4 canaux de 20Mhz, 2 de 40MHz
23 24
MI 021 MI 021
802.11 – couche physique 802.11 – couche physique

"  Opérations de la couche physique : –  Historique


–  Carrier sense : pour déterminer l’état du support "  3 versions: 2 radio (typ. 2.4 GHz), 1 IR
"  La PMD vérifie si le support est libre ou occupé par l’une des 3 –  Débits de 1 à 2 Mbit/s
méthodes suivante et en informe la PLCP: "  FHSS (Frequency Hopping Spread Spectrum)
–  Mesure de l’énergie sur le support (supérieure à un seuil) –  Étalement du spectre, puissance du signal, typ. 1 Mbit/s
–  Détection d’un signal DSSS
–  min. 2.5 sauts de fréquences /s (USA), modulation GFSK 2 niveaux
–  Détection d’un signal DSSS dont le niveau est supérieur à un seuil
"  La PLCP fournie les opérations de détection :
"  DSSS (Direct Sequence Spread Spectrum)
–  Détection de signaux entrants : La PLCP écoute continuellement sur –  modulation DBPSK pour 1 Mbit/s (Differential Binary Phase Shift
le support. Quand celui-ci devient occupé la PLCP lit le préambule Keying), DQPSK pour 2 Mbit/s (Differential Quadrature PSK)
PLCP et l’entête de trame pour synchroniser le récepteur sur le débit –  préambule et entête de trame toujours transmis à 1 Mbit/s, le reste à
des données entrantes. 1 ou 2 Mbit/s
–  Transmission de l’information sur l’état du support (libre ou occupé) –  séquence de “chips” : +1 -1 1 1 -1 1 1 1 -1 -1 -1 (code de Barker )
à la couche MAC.
–  Puissance max. 1 W (USA), 100 mW (EU), min. 1mW
–  Transmission : pour envoyer les octets des trames de
données "  Infrarouge
–  850-950 nm, lumière diffuse, typ. Couverture 10 m
–  Réception : pour recevoir les octets de trames de données. 5
2 –  Détection de porteuse, synchonisation 26
MI 021 MI 021

802.11 – couche physique 802.11b – couche physique

"  FHSS Format des paquets PHY "  Bande ISM


80 16 12 4 16 variable bits
synchronisation SFD longueur signal HEC données
"  Basé sur le DSSS
"  DSSSPLCP
PHYpréambule
packet format PLCP entête étalement de spectre à séquence directe
–  Synchronisation avec 010101...
128 16 8 8 16 16 variable bits
synchronisation SFD signal service longueur HEC données "  Débits compris entre 1 et 11 Mbits/s

PLCP préambule long PLCP entête


–  SFD (Start Frame Delimiter) 0000110010111101
"  Mécanisme de variation de débit selon la qualité
–  Longueur de la trame de l’environnement radio
–  Signal : débit des données (1 or 2 Mbit/s)
–  Service : utilisation future 00: 802.11 compliant
–  HEC (Header Error Check) : CRC x16+x12+x5+1
27 28
MI 021 MI 021
802.11b – couche physique 802.11b – couche physique

Spécifications du débit 802.11HR


Préambule PLCB Entête PLCB

Débit Nbre de bits/ Préambule SYNC SDF signal Service longueur CRC
Débit Longueur du code Modulation MPDU
(symboles) symbole long 128-bits 16-bits 8-bits 8-bits 16-bits 16-bits
(Scrambled 1s)
DBPSK : 1 Mbit/s DBPSK : 1 Mbit/s
11 bits (Barker DQPSK : 2 Mbit/s
1 Mbps PSK 1 1 MSps 1 5,5 à 11 Mbit/s
Sequence)
PPDU
11 bits (Barker
2 Mbps QPSK 1 MSps 2
Sequence) Préambule PLCB Entête PLCB

5,5 Mbps 8 bits (CCK) QPSK 1,375 MSps 4 Préambule SYNC SDF signal Service longueur CRC
MPDU
court 56-bits 16-bits 8-bits 8-bits 16-bits 16-bits
11 Mbps 8 bits (CCK) QPSK 1,375 MSps 8 (Scrambled 0s)
DBPSK : 1 Mbit/s DQPSK à 2 Mbit/s DQPSK : 2 Mbit/s
5,5 à 11 Mbit/s

PPDU
PSK QPSK 29 30
MI 021 MI 021

IEEE 802.11a – couche physique IEEE 802.11a – couche physique

–  Modulation OFDM
Contient la définition du support physique ainsi que des
couches qui se trouvent au-dessus "  Orthogonal Frequency Division Multiplexing
–  Partie physique "  52 porteuses
"  Aux Etats unis : Fréquence de 5 GHz dans la bande UNII "  Excellentes performances en cas de chemins multiples
–  Unlicensed National Information Infrastructure : pas de licence
d'utilisation –  8 vitesses de 6 à 54 Mbit/s
–  8 canaux dans les fréquences basses - 4 pour les plus hautes.
Domaines
d’applications Intérieur Extérieur –  Devrait permettre à de très nombreuses stations de
Puissance 50 mW 250 mW 1W travail et portables de se connecter automatiquement
Bande U-NII Low Middle High dans les entreprises
Fréquences 5,15 GHz 5,20 GHz 5,25 GHz 5,30 GHz 5,35 GHz 5,725 GHz 5,775 GHz 5,825 GHz
"  En Europe : "  Couches supérieures : correspondent à celles des réseaux
–  Bande de 5,15 à 5,35 GHz : 8 canaux possibles Ethernet
–  Bande de 5,47 à 5,735 GHz : 11 canaux possibles
–  En pratique pas autorisé en Europe, sans une demande de licence
d’utilisation auprès de l’ART car :
"  La bande de fréquence est utilisée pour l’armée, les radars
météorologiques et aéronautiques
1
"  Il utilise une méthode de sélection dynamique des fréquences3qui 32
n’est pas autorisée en France/Europe.
MI 021 MI 021
OFDM OFDM

"  8 canaux de 20 MHz


"  Co-localisation de 8 réseaux au sein du même
espace

5,18 GHz 5,2 GHz 5,22 GHz 5,24 GHz 5,26 GHz 5,28 GHz 5,3 GHz 5,32 GHz
5,35 GHz
5,15 GHz 200 MHz

Un canal dans OFDM 4 sous canaux


utilisés pour la
correction
48 sous canaux de données d’erreur


300 KHz

33 34
20 MHz
MI 021 MI 021

OFDM (2/2) 802.11g

Avantages
"  Similitudes et différences avec 802.11b
"  Transmission en parallèle sur des sous-canaux de –  Simulitudes
faible largeur de bande et à un faible débit > obtention "  opère dans la bande des 2.4GHz
d’un seul et unique canal à haut débit "  le signal transmis occupe environ 20MHz
–  Différences :
"  Pas recouvrement des 8 canaux disjoints
"  Modulation OFDM en plus des modulations du 802.11b
>  8 réseaux 802.11a (au lieu des 3 réseaux 802.11b) "  il doit y avoir 20MHz d’espacement entre les différents canaux
(versus 5MHz pour 802.11b) pour pouvoir fonctionner sans trop
d’interférences
Inconvénients "  Problème :
"  OFDM réclame plus de puissance que les techniques –  Limitation du nombre de canaux 802.11g
d’étalement "  Solution :
–  diminuer la puissance de chaque AP, ce qui permet d’avoir des
"  Débit élevé > probabilité de perte élevée AP plus proches les uns des autres.
35 36
MI 021 MI 021
802.11g IEEE 802.11e

"  Débits et modulations "  Amélioration de 802.11a en introduisant


–  De la qualité de service
–  Des fonctionnalités de sécurité et d'authentification

"  But : faire transiter la parole téléphonique et les


données multimédias sur ces réseaux partagés
–  Définition de classes de service
–  Les terminaux choisissent la bonne priorité en fonction
de la nature de l'application transportée

37 38
MI 021 MI 021

MI 021

802.11a vs. 802.11b

"  La bande ISM devient de plus en plus saturée Wireless LANs


(802.11b, 802.11g, Bluetooth, etc.)
"  Co-localisation plus importante dans 802.11a
"  Débits plus importants pour 802.11a mais zone ❍  2. IEEE 802.11
de couverture plus petite !  Introduction
"  En France, les produits 802.11a sont disponibles !  Architecture
!  Couche physique
mais chers
!  Couche liaison de données
#  Couche MAC & protocoles
#  Format des trames
#  Gestion MAC

39
MI 021
Couche liaison de données de 802.11 Sous-couche Mac 802.11

"  Composée de 2 sous-couches "  DFWMAC DCF : Distributed Coordination Function


–  obligatoire
–  LLC : Logical Link Control –  Assez similaire au réseau traditionnel supportant le Best Effort
"  Utilise les mêmes propriétés que la couche LLC 802.2 –  Possibilité broadcast et multicast
–  délivre de manière fiable les données entre les couches MAC et –  Conçue pour prendre en charge le transport de données
réseau asynchrones
–  assure la compatibilité avec d’autres standards du comité 802 –  Tous les utilisateurs qui veulent transmettre ont une chance
"  Possible de relier un WLAN à tout autre réseau local égale d'accéder au support
appartenant à un standard de l'IEEE
"  DFWMAC PCF : Point Coordination Function
–  MAC : Medium Access Control –  facultative
"  Spécifique à l'IEEE 802.11 –  Interrogation à tour de rôle des terminaux (polling)
"  Assez similaire à la couche MAC 802.3 du réseau Ethernet –  Contrôle par le point d'accès
terrestre –  Conçue pour la transmission de données sensibles
"  Gestion du délai
"  Applications de type temps réel : voix, vidéo
41 42
MI 021 MI 021

Sous-couche Mac 802.11 DFWMAC DCF

"  Utilisations : "  Repose sur le protocole CSMA/CA


Mode ad-hoc uniquement DCF
– 
"  Principe :
–  Mode infrastructure à la fois DCF et PCF
–  utilisation
d’acquittements positifs
"  Distributed Coordination Function (DCF)
–  méthode d’accès avec contention –  temporisateurs IFS
"  Point Coordination Function (PCF) –  écoute du support
–  méthode d’accès sans contention
–  algorithme de Backoff
CFP CP CFP CP

Balise PCF DCF Balise PCF DCF

43 44
MI 021 MI 021
DFWMAC DCF DFWMAC DCF
"  Évite les pertes de données en utilisant des trames
"  Temporisateurs
d'acquittement –  Permettent d’instaurer un système de priorités
–  ACK envoyé par la station destination pour confirmer que les –  Pas de garanties fortes
données sont reçues de manière intacte "  SIFS (Short Inter Frame Spacing)
–  La plus haute priorité, ACK, CTS, Response polling
"  Accès au support contrôlé par l'utilisation d'espace inter- "  DIFS (DCF, Distributed Coordination Function IFS)
trame ou IFS (Inter-Frame Spacing) –  La plus basse priorité, services de données asynchrones
"  PIFS (PCF IFS)
–  Intervalle de temps entre la transmission de 2 trames –  Priorité moyenne pour service à délai borné PCF
–  Intervalles IFS = périodes d'inactivité sur le support de "  EIFS
transmission –  Mode DCF
EIFS
–  Il existe différents types d'IFS DIFS DIFS
PIFS SIFS PIFS

Transmissions de données ACK Backoff

45 46
Accès différé pour les autres stations
MI 021 MI 021

DFWMAC DCF DFWMAC DCF

"  Écoute du support "  La station voulant émettre écoute le support


–  Les terminaux d'un même BSS peuvent écouter –  Si aucune activité n'est détectée pendant un DIFS, transmission
immédiate des données
l'activité de toutes les stations se trouvant dans le
–  Si le support est occupé, la station écoute jusqu'à ce qu'il soit
même BSS libre
"  Quand le support est disponible, la station retarde sa transmission
en utilisant l'algorithme de retrait (backoff) avant de transmettre
–  Afin de limiter les risques de collisions, lorsqu'une
station envoie une trame
"  les autres stations mettent à jour un temporisateur appelée
"  Si les données ont été reçues de manière intacte
NAV (Network Allocation Vector) (vérification du CRC de la trame), la station destination
"  Le NAV permet de retarder toutes les transmissions prévues attend pendant un SIFS et émet un ACK
"  NAV est calculé par rapport à l'information située dans le –  Si l'ACK n'est pas détecté par la source ou si les données ne
champ durée de vie ou TTL contenu dans les trames sont pas reçues correctement, on suppose qu'une collision s'est
envoyées produite et la trame est retransmise

47 48
MI 021 MI 021
DFWMAC DCF DFWMAC DCF

"  Exemple de transmission "  Algorithme de retrait:


–  But : Réduire les risques de contention
DIFS –  Principe:
Données "  Lorsqu’une station entend une transmission et qu’elle veut
Station source transmettre, :
SIFS
1.  elle attend que le support soit libre pendant DIFS
ACK 2.  Elle calcule aléatoirement la valeur de son temporisateur (si
Station destination elle n’en a pas déjà un)
3.  elle décrémente son temporisateur jusqu’à ce que :
DIFS
Backoff -  celui-ci soit nul puis elle transmet sa trame
Autres stations -  ou qu’une station transmette, alors elle arrête son
décompte et stocke la valeur de son temporisateur et
Délai aléatoire
NAV repasse à l’étape 1

49 50
MI 021 MI 021

DFWMAC DCF DFWMAC DCF

"  Calcul du temporisateur "  Algorithme du retrait (Backoff)


–  Initialement, une station calcule la valeur d'un temporisateur =
timer backoff, compris entre 0 et 7 timeslots –  Les stations ont la même probabilité d'accéder
–  Lorsque le support est libre, les stations décrémentent leur au support car chaque station doit, après
temporisateur jusqu'à ce que le support soit occupé ou que le
temporisateur atteigne la valeur 0
chaque retransmission, réutiliser le même
–  Si 2 ou plusieurs stations atteignent la valeur 0 au même instant, algorithme
une collision se produit et chaque station doit régénérer un –  Inconvénient : pas de garantie de délai
nouveau temporisateur, compris entre 0 et 15
–  Pour chaque tentative de retransmission, la taille de la fenêtre de
minimal
contention double. "  Complique la prise en charge d'applications temps
réel telles que la voix ou la vidéo

51 52
MI 021 MI 021
DFWMAC DCF DFWMAC DCF

"  Algorithme de Backoff "  Exemple de transmission


DIFS DIFS DIFS DIFS

Transmission CW DIFS
Station A
Données
Transmission Station source
Station B SIFS

Transmission ACK
Station C
Station destination

Transmission DIFS
Station D Backoff
Autres stations
Transmission
Station E Support utilisé Délai aléatoire
La station accède au Taille de la fenêtre
Légende : Timeslot expiré CW
support et l’écoute de contention
Timeslot restant Temps d’attente du à l’occupation 53 54
du support par une autre station
MI 021 MI 021

DFWMAC DCF DFWMAC DCF

"  Que se passe-t-il en cas de mauvaise réception ? "  Exemple de transmission mal reçue par une
autre station
SIFS
Station destination ACK

DIFS DIFS
Station source Données
"  EIFS est défini comme tel dans le standard
– «L’EIFS doit être utilisé par le mode DCF à chaque fois que la Délai aléatoire
couche PHY indique à la couche MAC qu’une transmission a EIFS
commencé et qu’elle ne résulte pas en une réception correcte de Autre station Backoff
la trame MAC avec une valeur FCS correcte »

55 56
MI 021 MI 021
DFWMAC DCF avec réservation DFWMAC DCF avec réservation

"  Ecoute du support "  Transmission avec mécanisme de réservation


–  Couche physique avec PCS (Physical Carrier Sense)
"  détecte la présence d'autres stations 802.11
–  en analysant toutes les trames passant sur le support hertzien DIFS SIFS
–  en détectant l'activité sur le support grâce à la puissance relative du
signal des autres stations
RTS Données
–  Couche MAC avec VCS (Virtual Carrier Sense) Station source
"  Mécanisme de réservation SIFS SIFS
–  envoi de trames RTS/CTS (Request To Send/Clear To Send) entre une
station source et une station destination avant tout envoi de données CTS ACK
–  Station qui veut émettre envoie un RTS Station destination
"  Toutes les stations du BSS entendent le RTS, lisent le champ de DIFS
durée du RTS et mettent à jour leur NAV
–  Station destination répond après un SIFS, en envoyant un CTS Backoff
"  Les autres stations lisent le champ de durée du CTS et mettent de Autres stations
nouveau à jour leur NAV NAV
–  Après réception du CTS par la source, celle-ci est assurée que le
support est stable et réservé pour la transmission de données NAV mis à jour

Support réservé
57 58
MI 021 MI 021

DFWMAC DCF avec réservation DFWMAC DCF avec réservation

"  RTS/CTS "  Problème de la station cachée


–  Transmission des données et réception de l'ACK sans –  2 stations situées chacune à l'opposé d'un point
collision d'accès (AP) ou d'une autre station
–  Trames RTS / CTS réservent le support pour la "  peuvent entendre l'activité de cet AP
transmission d'une station "  ne peuvent pas s'entendre l'une l'autre du fait que la distance
"  Mécanisme habituellement utilisé pour envoyer de grosses entre les 2 est trop grande ou qu'un obstacle les empêche de
trames pour lesquelles une retransmission serait trop communiquer entre elles
coûteuse en terme de bande passante
–  Les stations peuvent choisir –  Le mécanisme de RTS / CTS permet de résoudre ce
"  D'utiliser le mécanisme RTS / CTS problème
"  De ne l'utiliser que lorsque la trame à envoyer excède une
variable RTS_Threshold
"  De ne jamais l'utiliser

59 60
MI 021 MI 021
DFWMAC DCF avec réservation DFWMAC DCF avec réservation

"  Permet de partager l'accès "  Fragmentation - réassemblage


–  La fragmentation accroît la fiabilité de la transmission en
"  Mécanisme d'acquittement supporte les permettant à des trames de taille importante d'être divisées en
problèmes liés aux interférences et à tous les petits fragments
problèmes de l'environnement radio "  Réduit le besoin de retransmettre des données dans de nombreux
cas
"  Mécanisme de réservation RTS / CTS évite les "  Augmente les performances globales du réseau
problèmes de la station cachée –  Fragmentation utilisée dans les liaisons radio, dans lesquelles le
taux d'erreur est important
"  Inconvénient : ajout d'en-têtes aux trames 802.11 "  + la taille de la trame est grande et + elle a de chances d'être
corrompue
–  Performances + faibles que les réseaux locaux
"  Lorsqu'une trame est corrompue, + sa taille est petite, + la durée
Ethernet nécessaire à sa retransmission est faible

61 62
MI 021 MI 021

DFWMAC DCF avec réservation DFWMAC DCF avec réservation

"  Fragmentation - réassemblage "  Schéma avec fragmentation


–  Pour savoir si une trame doit être fragmentée, on compare sa
taille à une valeur seuil
–  Quand une trame est fragmentée, tous les fragments sont DIFS
transmis de manière séquentielle RTS frag1 frag2
émetteur
"  Le support n'est libéré qu'une fois tous les fragments transmis avec SIFS SIFS SIFS
succès CTS SIFS ACK1 SIFS ACK2
récepteur
"  Si un ACK n'est pas correctement reçu, la station arrête de
transmettre et essaie d'accéder de nouveau au support et NAV (RTS)
commence à transmettre à partir du dernier fragment non acquitté NAV (CTS)
"  Si les stations utilisent le mécanisme RTS / CTS, seul le premier NAV (frag1) DIFS
autres NAV (ACK1) data
fragment envoyé utilise les trames RTS / CTS
stations t
"  Le temporisateur associé au RTS/CTS correspond au premier contention
fragment et est mis à jour dans chaque fragment "  Néanmoins cette approche ne permet pas de
$ meilleures performances en cas de mobilité des nœuds ou quand
le lien disparait
garantir de délais.
63 64
MI 021 MI 021
Méthodes d’accès dans 802.11 DFWMAC PCF avec polling

"  DFWMAC DCF (Distributed Coordination "  PCF permet le transfert de données isochrones
Function) "  Méthode d’accès basée sur le « polling »
–  méthode d’accès avec collision "  Inconvénients :
–  Méthode jamais implémentée au niveau des points
"  DFWMAC PCF (Point Coordination Function) d’accès
–  méthode d’accès sans collision

CFP CP CFP CP

Balise PCF DCF Balise PCF DCF

65 66
MI 021 MI 021

DFWMAC-PCF avec polling DFWMAC-PCF avec polling

t0 t1 t2 t3 t4
Super trame
PIFS SIFS
Canal occupé PIFS D3 D4 CFend
SIFS SIFS AP
D1 D2 SIFS
AP
SIFS SIFS U4
wireless
U1 U2 stations
wireless
stations stations‘ NAV
stations‘ NAV NAV Période sans contention t
Période de
NAV contention

67 68
MI 021 MI 021
DFWMAC-PCF avec « polling » DFWMAC-PCF avec « polling »

"  Durée de la période sans collision "  Le « polling »


–  Le début de la période CF n’est pas exactement –  Les stations sont ajoutées dans la listes des stations à
périodique car elle démarre quand on détecte que le interroger lorsqu’elles sont actives dans la BSS.
médium est libre $ certains membres de la liste de –  Elles sont toujours interrogées dans le même ordre en
polling ne sont pas interrogés fonction de leur Identifiant.
–  Toutes les stations connaissent le CFP max (durée –  Des données peuvent être ajoutées aux messages de
« Poll » (de l’AP vers la STA), les ACKs seront joints
max de la période sans contention). alors dans les données de la STA vers l’AP
–  Le point d’accès peut terminer la période CFP à –  Les stations reçoivent des données seulement
n’importe quel moment en envoyant un paquet CF- lorsqu’elles sont «interrogées » par l’AP
end ce qui arrive souvent si les stations n’ont rien à
émettre

69 70
MI 021 MI 021

DFWMAC-PCF avec « polling » Format des trames MAC

"  Inconvénients du mode PCF 802.11 – format de trame MAC


–  certains membres de la liste de polling peuvent ne pas être "  Types : Trame de contrôle, de gestion, de données
interrogés
"  Numéro de séquence : important contre les trames
–  La fréquence des CFP n’est pas variable dynamiquement, or
dupliquées (ACK perdus..)
différentes applications ont des contraintes temporelles
différentes "  Adresses: Adresse physique émetteur/récepteur,
"  NB cela peut être résolu en introduisant des priorités et des polling identificateur de la BSS, émetteur logique
multiples "  Divers : Temporisateur (NAV), checksum, contrôle de trames,
–  Toutes les stations de la liste doivent être interrogées même si données
elles n’ont rien à transmettre
$ diminution des performances octets 2 2 6 6 6 2 6 0-2312 4
–  La durée de transmission est bornée pour chaque station Frame Duration Address Address Address Sequence Address
Données CRC
Control ID 1 2 3 Control 4
–  Pas « scalable » car seul l’AP contrôle l’accès au support, s’il y a
trop de stations
$ très inefficace (d’autant que tout le trafic doit passer par l’AP) 2 bits DS (Distribution system), version, type, fragmentation, sécurité, ...

71 72
MI 021 MI 021
Format des trames MAC Format des trames MAC Contrôle
01 0000-1001 Réservés
Gestion
01 1010 PS-Poll
Vers° type Sous-type To From More Retry Pwr More wep Order 01 1011 RTS
protocole DS DS Frag Mngt data 01 1100 CTS
type sous-type Description du sous type
01 1101 ACK
"  Version : 2 bits permettant de connaître la version 802.11 00 0000 Requête d'association
01 1110 CF End
"  Type/sous-type : 6 bits qui définissent le type de trames :
00 0001 Réponse d'association 01 1111 CF End et CF-ACK
–  00 Gestion : échange d’info de gestion tel que requête/réponse de (ré)association, Balise,
ATIM, Authentification…. 00 0010 Requête de ré-association
–  01 Contrôle : pour le contrôle d’accès au support (RTS, CTS, ACK,PS 10 0000 Données
–  10 données : transfert des données avec ou sans ACK 00 0011 Réponse de ré-association 10 0001 Données et CF-ACK
"  To (From) DS : mis à 1 quand une trame est adressée à (provient de) l’AP 00 0100 Demande de sonde 10 0010 Données et CF-Poll
"  More Fragment : mis à 1 quand 1 trame est suivie d’un autre fragment 00 0101 Réponse de sonde 10 0011 Données, CF-ACK
et CF-Poll
"  Retry : Mis à 1 si la trame a déjà été transmise (le récepteur peut savoir si un ACK 00 0110-0111 Réservés
s’est perdu) 10 0100 Fonction nulle (sans données)
00 100 Balise (BEACON)
"  More Data (gestion d'énergie) : ce bit permet à l’AP de spécifier à une station que des 10 0101 CF-ACK (sans données)
trames supplémentaires sont stockées en attente. 00 1001 ATIM 10 0110 CF-Poll (dans données)
"  WEP : ce bit indique que l'algorithme de chiffrement WEP a été utilisé pour chiffrer le 00 1010 Désassociation 10 0111 CF-ACK et CF-Poll (sans données)
corps de la trame. 00 1011 Authentification
"  Order (ordre) : indique que la trame a été envoyée en utilisant la classe de service 10 1000-1111 Réservés
strictement ordonnée (Strictly-Ordered service class)
73 00 1100 Désauthentification 74
11 0000-1111 Réservés
00 1101-1111 Réservés
MI 021 Données MI 021

Format des trames MAC Trames de gestion

–  Les trames peuvent être envoyées : "  Les trames de gestion 802.11 permettent à des stations
"  Entre stations mobiles d'établir et de maintenir des communications.
"  Entre une station mobile et un AP –  Les principales trames de gestion 802.11 sont les suivantes :
"  Trame de “Beacon”
"  Entre deux AP au travers d’un système de distribution
–  Un point d'accès envoie périodiquement des trames “BEACON FRAME”
pour annoncer sa présence et relayer des informations, telles que
l'estampille (compteur), le SSID et d'autres paramètres.
scenario vers De Adresse 1 Adresse 2 Adresse 3 Adresse 4 –  Les mobiles écoutent “continuellement” tous les canaux et donc
DS DS entendent les trames BEACON qui sont à la base du choix du canal.
Mode ad -hoc 0 0 DA SA BSSID - "  Trame de requête de sonde :
Mode infrastructure 0 1 DA BSSID SA - –  Une station envoie une trame de demande de sonde quand elle a
de l’AP besoin d’obtenir des informations d'une autre station.
Mode infrastructure 1 0 BSSID SA DA - –  Par exemple : un mobile envoie une demande de sonde pour
vers l’AP déterminer quels sont les points d'accès à sa portée.
Mode infrastructure 1 1 RA TA DA SA "  Trame de réponse de sonde
au travers d’un DS –  Une station répond avec une trame de réponse de sonde, contenant
DS: Distribution System AP: Access Point DA: Destination Address des informations de capacités, débits supportés, etc., après avoir reçu
SA: Source Address BSSID: Basic Service Set Identifier une trame de demande de sonde.
RA: Receiver Address TA: Transmitter Address 75 76
MI 021 MI 021
Trames de gestion Trames de gestion
"  Trame d’authentification : processus par lequel le point d'accès –  Trames d’association
accepte ou rejette l'identité d'un mobile. "  permet à l’AP d'allouer des ressources pour un mobile et de les
–  système ouvert (par défaut) : synchroniser avec lui.
"  le mobile envoie une trame d'authentification –  Un mobile envoie une demande d'association à un AP, qui contient les
informations du mobile (par exemple, débits supportés) et le SSID
"  L’AP répond avec une trame d'authentification indiquant
du réseau avec qui il souhaite s’associer.
l'acceptation.
–  L’AP considère s'associer au mobile et (si admis) réserve l'espace
–  facultative clé partagée : envoi de 4 trames d’authentification : mémoire et établit une identification d'association pour le mobile et
"  le mobile envoie une première trame, répond en notifiant le mobile d’informations telles que l'identification
"  L’AP répond en joignant son texte de défi
d'association et les débits supportés.
"  Le mobile renvoie une version chiffrée du texte de défi –  Trames de réassociation (requête et réponse)
"  Le point d'accès informe le mobile du résultat de l'authentification. "  Servent lorsqu’un mobile trouve un autre AP ayant un signal plus
fort, le mobile enverra une trame de réassociation au nouveau point
"  Trame de désauthentification
d'accès.
–  Une station envoie une trame de désauthentification à une autre station
si elle souhaite terminer ses communications. –  Trame de désassociation
"  Sert à une station à informer une autre station qu’elle souhaite
terminer l'association. Le point d'accès peut alors abandonner les
allocations de mémoire et enlever le mobile de la table
d'association.
77 8 7
MI 021 MI 021

Trames de gestion Format des trames MAC

Station Point "  Trames 802.11b


d’accès
–  RTS (160 bits)
Probe Request
Ecoute Frame Duration
Probe Response Rcv Address Transm. Address CRC
Control ID

–  CTS (112 bits)


Mécanisme
Authentification
Frame Duration
d’authenfication Rcv Address CRC
Control ID

–  ACK (112 bits)


Association Request
Association
Frame Duration
Association Response Rcv Address CRC
Control ID
79 80
MI 021 MI 021
Echange de trames Gestion MAC

"  Support de débits différents "  La gestion MAC joue un rôle central pour une
–  La couche physique offre des débits différents station IEEE 802.11.
–  Le critère de choix du débit n’est pas défini dans la –  Contrôle toutes les fonctions relatives à l’intégration
norme, mais certaines règles sont fixées notamment: du système : intégration d’une station mobile dans un
"  Le débit des trames de contrôle est un de ceux supporté par BSS, formation d’un ESS, synchronisation des
toutes les stations de la BSS, ou un des débits «mandatory » stations, …
de la couche PHY
–  Les fonctionnalités à mettre en oeuvre :
"  Toute trame en broadcast ou multicast est envoyée à un des
débits supportés par toutes les stations de la BSS "  Synchronisation : trouver LAN, synchro des horloges,…
"  Gestion des batteries : mode veille, repos périodique,
"  Les trames de données ou de gestion (mode DCF) sont
envoyées au débit supporté par le récepteur stockage de trames, mesure du trafic
(MacCurrentRate : entre dans le calcul de la durée de la "  Association/Reassociation : intégration d’un LAN,
trame) handover, recherche d’AP
"  MIB - Management Information Base : gestion

81 82
MI 021 MI 021

Gestion MAC - synchronisation Gestion MAC - synchronisation

"  Chaque nœud maintient une horloge interne de "  Mode infrastructure :
synchronisation, nécessaire pour : –  fait par l’AP.
–  le gestion des batteries
–  Le « target beacon transmission time » est respecté
–  le mode PCF (début de la super trame)
–  les synchro des sauts de fréquences si FHSS). autant que possible.

"  Pour synchroniser ces horloges : IEEE 802 .11 spécifie


une fonction de synchronisation du temps (TSF). beacon interval

"  Synchronisation des stations grâce à des transmissions


périodiques (si canal libre, sinon différées) de trames access
B B B B
de balise (beacon) contenant : point
–  une estampille, busy busy busy busy
medium
–  le BSSID,…. t
value of the timestamp B beacon frame
"  Ceci permet au nœud de réajuster leur horloge interne
83 84
MI 021 MI 021
Gestion MAC - synchronisation Gestion MAC - Gestion des batteries

"  Mode ad hoc : (plus compliqué) "  Dans les environnements mobiles les batteries
"  chaque station maintient sa propre horloge de sont une ressource rare.
synchronisation. Au final seule une balise gagne. –  Portable toujours prêt à recevoir des données coûte
"  Sur réception d’une balise les stations suppriment leur propre cher en termes de batteries.
balise et se mettent à jour.
–  Idée : Mettre en veille de manière transparente
"  Si collision la balise est perdue l’émetteur/récepteur quand possible.
"  2 modes de travail pour le terminal
beacon interval
–  Continuous Aware Mode
B1 B1
station1 "  Fonctionnement par défaut
B2 B2 "  La station est tout le temps allumée et écoute constamment le
station2 support
busy busy busy busy –  Power Save Polling Mode
medium
t
value of the timestamp B beacon frame 85
random delay 86
MI 021 MI 021

Gestion MAC - Gestion des batteries Consommation d’énergie

"  Principe : "  Globalement dans un portable :


–  Carte wifi 10 % + 20% pour le traitement et l’activité du
–  Les stations sont forcément éveillées pour les phases processeur pour les communications sans fil
de synchronisation –  70 % restant fonctions d’affichage et autres traitements
–  Utilisation de la Timing Synchronization Function non liés au sans fil.
(TSF) et des balises pour envoyer des informations
sur les stations qui vont être destinataires de trames. "  Cartes WIFI :
–  Consommation des cartes similaires, mais les drivers
–  Celles-ci restent alors éveillées. font la différence :
"  La manière dont les données sont transférées de la carte à
la machine : entrées/sorties programmées requièrent une
grande activité du processeur alors que l’accès direct en
mémoire (DMA) d’autres cartes permet de limiter les
dépenses énergétiques.
"  Moins de dépense si la carte est mise en repos.

87 88
MI 021 MI 021
Gestion MAC - Gestion des batteries Gestion MAC - Gestion des batteries

"  2 mécanismes suivant le mode :

–  Mode Infrastructure
"  Traffic Indication Map (TIM)
–  Liste des récepteurs de trames unicast stockées par l’AP
"  Delivery Traffic Indication Map (DTIM)
–  Listes des récepteurs de trames broadcast/multicast transmises par l’AP

–  Mode Ad-hoc
"  Ad-hoc Traffic Indication Map (ATIM)
–  informe les destinataires de trames de rester éveillés
–  Plus compliqué car distribué
–  collision possible d’ATIMs (Impact sur le nombre de noeuds en mode
économie d’énergie)

89 90
MI 021 MI 021

Gestion MAC - Gestion des batteries Gestion MAC - Gestion des batteries

"  Mode infrastructure "  Mode ad hoc

TIM interval DTIM interval ATIM


window beacon interval

D B T T d D B
access
B1 A D B1
point station1
busy busy busy busy
medium
B2 B2 a d
p d station2
station
t
T TIM D DTIM awake t
B beacon frame random delay A transmit ATIM D transmit data
B broadcast/multicast p PS poll d data transmission
to/from the station awake a acknowledge ATIM d acknowledge data
91 92
MI 021 MI 021
Gestion MAC - 802.11 - handover Gestion MAC - 802.11 - handover

"  En fonction de l’environnement (murs,…) et dûes "  Handover


aux limitations de la portée radio, ou pour couvrir –  passage d'une cellule à une autre sans interruption de
toute une zone, il peut être nécessaire de mettre la communication
plusieurs AP –  Handover non prévu dans les premières versions,
–  Portée limitée des AP env. 10-20m dans un introduit dans les nouvelles versions
environnement de bureaux.
–  Que faire si la connexion est mauvaise ou n’existe
pas/plus ? "  Sécurité renforcée pour éviter :
$ il faut balayer les fréquences pour découvrir son –  qu'un client ne prenne la place d'un autre
environnement.
"  IEEE 802.11 spécifie qu’une station peut écouter un canal
–  Qu'il n'écoute les communications d'autres utilisateurs
donné ou plusieurs canaux selon aussi ce que lui permet sa
couche PHY.
93 94
MI 021 MI 021

Gestion MAC - 802.11 - handover Gestion MAC - 802.11 - handover

"  Lorsqu'un terminal se déplace d'une cellule à une autre "  Handover et synchronisation
sans interrompre la communication –  Lorsque les terminaux se déplacent, ils doivent rester
–  À peu près de la même manière que dans la téléphonie mobile synchronisés pour pouvoir communiquer
–  Dans les réseaux sans fil, le handover se fait entre 2 –  Au niveau d'un BSS, les stations synchronisent leur
transmissions de données et non au milieu d'un dialogue horloge avec l'horloge du point d'accès
"  Pour garder la synchronisation, le point d'accès envoie
"  Le standard ne fournit pas un mécanisme de handover à périodiquement des trames balisées appelées Beacon
Frames, qui contiennent la valeur de l'horloge du point
part entière, mais définit quelques règles d'accès
–  Synchronisation "  Lors de la réception de ces trames, les stations mettent à jour
–  Écoute active et passive leurs horloges pour rester synchronisées avec le point
d'accès
–  Mécanismes d'association et de réassociation, qui permettent
aux stations de choisir l'AP auquel elles veulent s'associer

95 96
MI 021 MI 021
Gestion MAC - 802.11 - handover Gestion MAC - 802.11 - handover
"  Selon des critères tels que les performances ou la consommation
"  Écoute passive et active d'énergie
–  Quand un terminal veut accéder à un BSS ou à un "  Écoute passive
–  La station attend de recevoir une trame balise provenant du point
ESS contrôlé par 1 ou plusieurs points d'accès d'accès
"  Après allumage, retour d'un mode veille ou d'un handover "  Écoute active
"  Choisit un point d'accès auquel il s'associe selon un certain –  Une fois que la station a trouvé le point d'accès fournissant les
meilleures performances, il lui envoie directement une requête
nombre de critères d'association par l'intermédiaire d'une trame Probe Request Frame et
–  Puissance du signal attend que l'AP lui réponde pour s'associer
–  Taux d'erreur des paquets "  Lorsque le terminal est accepté par le point d'accès, il se règle sur
son canal radio le + approprié
–  Charge du réseau
"  Périodiquement, le terminal surveille tous les canaux du réseau pour
"  Si la puissance d'émission du point d'accès est trop faible, la évaluer si un AP ne possède pas de meilleures performances
station cherche un autre point d'accès
"  2 manières différentes : écoute passive ou active

97 98
MI 021 MI 021

Gestion MAC - 802.11 - handover Conclusion et perspectives

"  Réassociations "  Version actuellement sur le marché : IEEE 802.11a et


–  Lorsqu'une station se déplace physiquement par rapport à son 802.11b et 802.11g
point d'accès d'origine –  Mise en place de réseaux locaux sans fil pouvant atteindre un
"  Diminution de la puissance du signal débit de 54 Mbit/s
–  Changement des caractéristiques de l'environnement radio –  Excellentes performances de IEEE 802.11a, dues à l'importante
bande passante disponible et à la réutilisation des fréquences
–  Trafic réseau trop élevé sur le point d'accès d'origine –  De nombreuses entreprises ont investi dans ce type de réseau
"  Fonction d'équilibrage de charge fournie par le standard : Répartition sans fil
de la charge de manière efficace au sein du BSS ou de l'ESS –  Sécurité globale assez faible
"  Le standard ne définit pas de handovers ni de roaming "  Facile d'écouter les porteuses depuis l'extérieur
dans les réseaux 802.11 "  Réseaux principalement utilisés dans les lieux publics, clients la
recherche d'information
"  Solution : –  Futures générations de réseaux IEEE 802.11 bien avancées
–  Il existe des solutions propriétaires "  Accès à l'interface réseau différent
–  802.11f en cours de développement "  Augmentation du débit (26 Mbit/s puis 52 Mbit/s, voire quelques
centaines de Mbit/s) 802.11g existe et remplacera 802.11b

99 100
MI 021 MI 021
Zone de couverture Zone de couverture

Vitesses (Mbits/s) Portée (Mètres)


"  IEEE 802.11b
–  A l’intérieur des bâtiments 11 50
milieu
débit (Mbit/s) intérieur
5 75 (en mètre)

2 100
54 10
48 17
1 150
36 25
Vitesses (Mbits/s) Portée (Mètres) 24 30
18 40
11 200
12 50
5 300
9 60
–  A l’extérieur des bâtiments 2 400 6 70
1 500
101 102
MI 021 MI 021

Différences de performances entre Performances du Wifi


un réseau avec et sans AP
25
Débit en Mbit/s

20
TCP adhoc Partage de la bande passante
15 TCP AP
12
10 UDP adhoc
UDP AP 10

Débit TCP en Mbit/s


5
0 8 Station 1
1 5 Station 2
6
Station 3
Distance en m
4 Débit entre deux portables

0
Toutes les stations a 1m

103 104
MI 021 MI 021
Performances du Wifib - Mode ad hoc Chute de débit lorsqu'une autre station
se connecte à 15m de l'AP

25

Multi saut
20
1,6
1,4

Débit TCP en Mbit/s


Débit en Mbit/s

1,2 15
1 Débit entre Station 1
0,8 station 1 et Station 2

0,6 Station 4 10
0,4
0,2
5
0

8- 113

9
16 .1
32 17
48 33
64 49
80 65

0. 96 81
0. 2- .97

12
0. 0-0
0. -0.
0. -0.
0. -0.
0. -0.
0. -0.
11 -0
12 0.
0.
0
0.

0. .1
14 .8

21 15

28 22

35 29

42 36

49 43

56 50

63 57

70 64

77 71

84 78

91 85

2
.9
0
0. 7-0

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.

0. -0.
0-

-0
0.
Temps en s 105 Temps en s
106
MI 021 MI 021

Configuration d’un point d’accès

NETGEAR WG602

107 108
MI 021 MI 021
http:// netgear10d4b5 /start.htm
Configuration d’un point d’accès

netgear
netgear10d4b5

109 110
MI 021 MI 021

Configuration d’un point d’accès Configuration d’un point d’accès

111 112
MI 021 MI 021
Configuration d’un point d’accès WLAN: IEEE 802.11a

"  Data rate "  Connection set-up time


–  6, 9, 12, 18, 24, 36, 48, 54 Mbit/s,
depending on SNR –  Connectionless/always on
–  User throughput (1500 byte packets): "  Quality of Service
5.3 (6), 18 (24), 24 (36), 32 (54)
–  Typ. best effort, no guarantees
–  6, 12, 24 Mbit/s mandatory
(same as all 802.11 products)
"  Transmission range
–  100m outdoor, 10m indoor "  Manageability
"  E.g., 54 Mbit/s up to 5 m, 48 up to 12 –  Limited (no automated key
m, 36 up to 25 m, 24 up to 30m, 18 up
to 40 m, 12 up to 60 m distribution, sym. Encryption)
"  Frequency "  Special Advantages/
–  Free 5.15-5.25, 5.25-5.35, Disadvantages
5.725-5.825 GHz ISM-band
–  Advantage: fits into 802.x
"  Security
standards, free ISM-band,
–  Limited, WEP insecure, SSID
available, simple system, uses
"  Cost
less crowded 5 GHz band
–  280€ adapter, 500€ base station
"  Availability –  Disadvantage: stronger shading
–  Some products, some vendors due to higher frequency, no QoS
113 114
MI 021 MI 021

WLAN: IEEE 802.11b WLAN : IEEE 802.11e

"  En juillet 1999 le groupe de travail de 802.11 met en


"  Data rate " Connection set-up time
–  1, 2, 5.5, 11 Mbit/s, depending –  Connectionless/always on
place le groupe SG11e pour améliorer les performances
on SNR " Quality of Service de la couche MAC.
User data rate max. approx. 6
– 
Mbit/s
–  Typ. Best effort, no guarantees "  Idée : support de la QoS tout en maintenant la
(unless polling is used, limited
"  Transmission range support in products) compatibilité avec le protocole existant.
–  300m outdoor, 30m indoor " Manageability –  Définition d’un mécanisme Hybrid Coordination Function (HCF)
–  Max. data rate ~10m indoor –  Limited (no automated key compatible avec le DCF/PCF de base.
"  Frequency distribution, sym. Encryption) "  Il permet de combiner le polling et les mécanismes d’accès avec
–  Free 2.4 GHz ISM-band " Special Advantages/Disadvantages contention.
"  Security –  Advantage: many installed "  Création de deux méthodes d’accès :
–  Limited, WEP insecure, SSID systems, lot of experience, –  EDCF (Enhaced version of DCF) : fonctionne en mode DCF
available worldwide, free ISM-
"  Cost band, many vendors, integrated –  HCCA (HCF Control Channel Access) peut être utilisé en mode DCF et
–  100€ adapter, 250€ base station, in laptops, simple system PCF (HCCA est obligatoire dans 802.11e)
dropping –  Disadvantage: heavy –  Une super-trame est composée d’un mode CFP et CP qui
"  Availability interference on ISM-band, no alternent continûment dans le temps.
–  Many products, many vendors service guarantees, slow relative
speed only 5
11 116
MI 021 MI 021
WLAN : 802.11e WLAN : 802.11e

"  Mode EDCF prévoit un contrôle d’accès "  Mode EDCF


différentié au support. –  Les priorités relatives sont obtenues en faisant varier :
–  But : étendre le mode DCF pour supporter la "  Le temps d’accès au canal : création d’une nouvelle durée
intertrame appelée AIFS (Arbitration IFS)
différenciation de service –  AIFS = DIFS + x Timeslots
–  Les mécanismes d’accès avec ou sans contention –  Les classes les plus prioritaires ont un plus petit AIFS
"  La taille de la fenêtre de contention : plus la priorité est grande
sont mis en œuvre par le HC. plus la taille de la fenêtre de contention sera restreinte,
–  Jusqu’à 8 catégories de trafic peuvent être définies augmentant ainsi la probabilité de transmettre rapidement le trafic
plus prioritaire.
dans chaque station mobile.
AIFS [j]
–  L’AP doit supporter au moins 4 catégories d’accès.
AIFS [i]
–  Chaque station définit ainsi la priorité de son trafic
DIFS Backoff TRAME

117 118
Fenêtre de contention
MI 021 MI 021

IEEE 802.11n

"  Novembre 2008

119 120
MI 021 MI 021
802.11n 802.11n

"  Principe : Multiple Input - Multiple output (MIMO) "  Mécanisme d’agrégation des trames
–  Aggregate-MAC Service Data Unit (A-MSDU) englobe
de multiples trames 2thernet dans une trames 802.11
(jusqu’à 8Koctets)
–  Aggregate-MAC Protocol Data Unit (A-MPDU) permet
des rafales de trames 802.11 (jusqu’à 64 Koctets)
–  A-MPDU est mis en place au niveau logiciel tandis
que A-MSDU est mis en place au niveau matériel
"  Acquittement par blocs
–  Block ACK élimine la nécessité d’initier un nouveau
transfert pour chaque MPDU
121 122
MI 021 MI 021

802.11n 802.11n

"  A-MSDU "  A-MPDU


–  Plus efficace que A-MPDU car seuls un entête radio et –  Des trames Ethernet vers une même destination sont
MAC sont envoyés traduites en trames 802.11 et envoyées en rafale
–  En cas d’erreur toute la trame est renvoyée –  Les éléments d’une rafale A-MPDU peuvent être
envoyées individuellement avec un seul block d’ACK
–  Seules les trames non acquittées sont renvoyées

123 124
MI 021 MI 021
802.11n 802.11…

"  Mécanisme d’acquittement par bloc


–  802.11n introduit une technique d’ACK par rafale avec
un simple bloc BA (Block ACK)
–  Un Block ACK acquitte chaque trame individuellement

125 126
MI 021 MI 021

802.11n WLAN : IEEE 802.11i

"  Mode compatible "  2001 : faiblesses du protocole WEP démontrées


–  802.11n envoie des CTS pour être entendu de tous
"  2003 : spécification de la Wi-Fi Alliance - en
interim - appelée Wireless Protected Access

"  Mode Mixed "  2004 : 802.11i (WPA2) a été ratifié et utilise
l’Advanced Encryption Standard, au lieu du RC4,
utilisé dans le WEP et le WPA.

"  Greenfield mode

127 128
MI 021 MI 021
IEEE 802.11ac Gigabit Wi-Fi IEEE 802.11ad Microwave Wi-Fi / WiGig

"  Data throughput speeds of up to 7 Gbps


"  60 GHz ISM band
"  very short range (across a room) high volume
data transfers such as HD video transfers.
"  WiGig MAC/PHY specification aligns exactly with
the 802.11ad standard
"  Standard MAC layer shared with current 802.11
standards to enable session switching

129 130
MI 021 MI 021

IEEE 802.11af White-Fi Technology 802.11 WG & the Wi-Fi Alliance


Andrew Miles - CISCO
"  Using the TV White
–  Propagation characteristics: would use frequencies Standards development Product certification
below 1 GHz
–  Additional bandwidth: unused frequencies can be
accessed
"  IEEE 802.1af white-fi technologies
–  Cognitive radio
–  Geographical sensing

131 132
MI 021 MI 021
Wi-Fi Direct Architecture

"  Connectivité directe de terminal à terminal "  Le groupe P2P est établi, les clients P2P
"  Les terminaux Wi-Fi Direct, P2P Devices, rejoignent le groupe comme dans un réseau
communiquent après l’établissement d’un groupe classique.
P2P.
–  P2P Group Owner : équipement agissant comme "  Tant que les équipements ne sont pas 802.11b
point d’accès pour le groupe. et que les mécanismes de sécurité sont
–  P2P Clients : station dans le groupe supportés.
"  Le rôle de chacun est défini après une phase de
négociation
"  Les équipements plus anciens ne font pas partie
à proprement parlé du groupe mais il voient le
P2P GO comme un AP classique.

Architecture Wi-Fi Direct

"  Le P2P GO envoie des trames de balise


"  Supporte le mode économie d'ėnergie
"  a un serveur DHCP

"  seul le P2P GO peut se connecter à un autre


rėseau externe (pas de "bridging" possible),
nécessite souvent un NAT
Etablissement d'un groupe P2P Mode standard

"  L’établissement d'un groupe P2P dėpend : "  4 phases sont nécessaires avant la mise en
–  du rôle des équipements : préétabli ou non, place de transferts de données
–  des informations de sécurité préétablies ou non.

"  3 Modes : standard, autonome, persistant.

Mode standard Mode standard

"  Phase découverte "  "GO négociation" se fait en 3 temps :


–  mode recherche : envoi de Probe Request sur tous les –  Request/Response/confirmation pour déterminer
canaux "sociaux" (1, 6, ou 11) "  qui sera le p2p GO,
–  mode écoute : réponse avec des Probe Response "  sur quel canal se fera la communication (2,4 ou 5GHz).

–  Chaque équipement envoie une valeur "GO intend"


"  la valeur la plus grande devient P2P GO
"  Le temps passé dans chaque mode est distribué "  1 bit tie breaker
aléatoirement (entrée 100 et 300ms)
Mode standard Mode Autonome

"  Établissement d’un canal sécurisé (WiFi "  un équipement crée un groupe de manière
Protected Setup - WPS) autonome et devient le P2P GO.
–  WPS établit une connexion sécurisée –  il transmet ses balises, les autres équipements
"  Introduction d’un PIN chez le client P2P peuvent rejoindre le groupe.
"  Pousser un bouton dans les clients P2P

Registrar (by GO) is in The Enrollee disassociates


charge of generating and and reconnects using its
issuing the network new authentication
credentials to the Enrollee credentials.
(by clients).

Mode persistant

"  Pendant la formation d'un groupe, les equipements peuvent


déclarer le groupe persistant : activation d’un flag.
"  Si durant la phase de découverte un équipement reconnaît
avoir déjà formé un groupe persistant avec un pair :
utilisation d’une procédure d'invitation pour réinstancier le
groupe.