Vous êtes sur la page 1sur 27

Détection et mesure des rayonnements

Abdeslem Rrhioua1
1 Département de physique, faculté des sciences

SMP S6, année 2015-2016

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 1 / 26
Plan du cours

1 Interaction rayonnement matière

2 Détecteurs des rayonnements


Détecteurs à gaz

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 2 / 26
https : //drive.google.com/f olderview?
id = 0Bx0Qk2xIhF 8DT 0dkdF ZmW EN OSG8&usp = sharing
&tid = 0Bx0Qk2xIhF 8DT 0dkdF ZmW EN OSG8 ⇒ Trop longue

Lien plus court ⇒ https ://goo.gl/e6I0mO

 Travaux dirigés
 Présentation orale
 Polycopié

Inscription ⇒ http ://goo.gl/8u1uJG

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 3 / 26
Les différents types de détecteurs

Types de détecteurs
1 Détecteur à ionisation gazeuse
2 Détecteur à scintillation
3 Détecteur à semi-conducteur

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 4 / 26
Plan

1 Interaction rayonnement matière

2 Détecteurs des rayonnements


Détecteurs à gaz

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 5 / 26
Région chambre d’ionisation
Pour une différence de potentiel inférieure à 100 V, les ions se
recombinent totalement ou partiellement avant d’atteindre l’électrode
et l’amplitude de l’impulsion est nulle ou faible. Aucun détecteur ne
fonctionne dans cette région.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 6 / 26
Chambre d’ionisation [100 V; 300 V]

Au dessus de 100 V, la recombinaison est négligeable et tous les


électrons sont collectés. Pour une particule donnée,
l’amplitude de l’impulsion est constante et indépendante de la
différence de potentiel appliquée entre les électrodes, mais elle
dépend de l’énergie de la particule. Les détecteurs qui fonctionnent
dans cette région sont les chambres d’ionisation.
• Les rayonnements incidents vont produire des ionisations le long
de leurs parcours.
• L’énergie est répartie sous forme d’énergie de masse et cinétique.

• Les ions positifs créés migrent vers la cathode à cause du champ


électrique.
• Les électrons créés vont migrer vers l’anode.
• Production d’un courant électrique qui peut être mesuré

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 7 / 26
Géométrie d’une chambre d’ionisation

• Les rayonnements incidents • L’énergie est répartie sous


vont produire des ionisations forme d’énergie de masse et
le long de leur parcours. cinétique.

F IGURE: Principe d’une chambre d’ionisation

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 8 / 26
Chambre d’ionisation à électrodes planes parallèles

F IGURE: Chambre d’ionisation à électrodes planes

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 9 / 26
Chambre d’ionisation à électrodes planes parallèles

Considérons une chambre d’ionisation à électrodes planes d’aire S et


séparées par une distance L.
1 L’axe OX est orienté de l’électrode négative vers l’électrode
positive. La cathode (+) est en x = 0 et l’anode (−) en x = L.
2 Le champ électrique produit par les ions est négligeable (1re
approximation) par rapport au champ appliqué E0 .
3 Puisque E0 est uniforme, les vitesses de migration des ions
positifs (v + ) et négatifs (v − ) sont constantes.
Er
4 Soit npaire = , le nombre de paire. Er : l’énergie du
w
rayonnement incident, w : l’énergie moyenne pour produire une
paire.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 9 / 26
Chambre d’ionisation à électrodes planes parallèles

Électrodes Planes

Électrodes planes d’aire S séparées


par une distance L. entre les élec-
trodes le champ est uniforme et per-
pendiculaire aux électrodes

U0 S
E= et C = ǫ
L L
F IGURE: Chambre d’ionisation
(avec ǫ la permittivité du gaz). à électrodes planes

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 10 / 26
Condensateur plan (Ex)

Un condensateur plan est constitué de deux armatures planes,


parallèles, de même forme, de surface S et espacées d’une distance
L. Nous supposons que L est très faible devant les dimensions des
plaques ce qui nous permet de les considérer comme infinies.
Le champ électrostatique créé par un plan infini vaut : 2ǫσ0 d’un côté du
plan et 2ǫ
−σ
0
de l’autre côté du plan. Pour savoir s’il faut mettre le signe
±, il suffit de se rappeler que le champ électrostatique diverge à partir
des charges positives et converge vers les charges négative. On
applique le théorème de superposition pour calculer le champ créé par
les deux armatures qui sont assimilées à des plans infinis.

Théorème
Le champ électrique est nul à l’extérieur du condensateur. Dans le
condensateur, le champ vaut ǫσ0 .u~x .

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 11 / 26
Chambre d’ionisation à électrodes planes parallèles

On calcule la différence de potentiel V2 − V1 entre les deux armatures,


dV = −E. ~ avec E
~ dl ~ = dx.~ux
~ = σ .~ux et dl
ǫ0
On obtient : dV = − ǫ0 .dx −→ V2 − V1 = − ǫσ0 .L
σ

On en déduit : U0 = V1 − V2 = ǫσ0 .L. Comme Q = σS, on en déduit :

Q Q ǫ0 S
U0 = .L −→ C = = et E = U0
L
ǫ0 S U0 L

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 12 / 26
Géométrie d’une chambre d’ionisation
Cylindriques (voir TD)
Électrodes cylindriques de longueur L avec la cathode (rayon b)
comme électrode extérieure et l’anode (rayon a < b) comme électrode
intérieure. le champ électrique est non uniforme. E est radial
dépendant uniquement de la distance r à l’axe du détecteur.

U0 2πL
E(r) = b
et C = ǫ b
r ln( a ) ln( a )

C/L U0
E(r) = et
2πǫ r
!
ln( ar )
V (r) = U0 1−
ln( ab )
Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 13 / 26
Géométrie d’une chambre d’ionisation

Sphériques
Électrodes sphériques avec la cathode (rayon b) comme électrode
extérieure et l’anode (rayon a < b) comme électrode intérieure. le
champ électrique est non uniforme. E est radial dépendant
uniquement de la distance r à l’axe du détecteur.

ab 4πab
E(r) = U0 et C = ǫ
r 2 (b − a) b−a

C U0
E(r) = et
4πǫ r 2
 
1 − a/r
V (r) = U0 1 −
1 − a/b

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 14 / 26
Modes de fonctionnement

1 Le mode courant : utilisé quand le taux d’événements est très


élevé et que les impulsions se superposent.
2 Le mode impulsion : utilisé le plus souvent.
3 Le mode fluctuation (« Mean square voltage mode » - MSV) :
utilisé quand les charges sont produites par 2 types de
rayonnements différents que l’on veut différencier.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 15 / 26
Mode courant
Par définition, l’ensemble des charges générées dans le capteur sont
collectées (à l’issue d’un temps plus ou moins long correspondant à la
dérive des charges). Un appareillage permettant la mesure du courant
est connecté au détecteur. On obtient un courant moyen I0 = ni Q,
avec ni : le taux d’interaction et Q : la charge produite par interaction

Er
I0 = n i e
w

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 16 / 26
Mesure du courant

Théorème de Shockley Ramo


Le théorème de Shockley Ramo permet de calculer facilement le
courant instantané induit par une charge en mouvement entre 2
électrodes. Il est basé sur la notion suivante :
Théorème
Le courant induit sur l’électrode est dû au mouvement des charges.

Ce théorème établit que le courant instantané i induit sur une


électrode dû au mouvement d’une charge est donné par :

dx0 dQL Q dx0 Q


dQL = Q ⇒ = ⇒ i(t) = v (1)
L dt L Ldt L

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 17 / 26
Mesure du courant

F IGURE: Chambre d’ionisation à électrodes parallèles

I et QL : courant et charge induits dans le circuit extérieur.


Q : charge en mouvement.
L : distance entre les électrodes.
dx0 : distance parcourue par la charge.
v : vitesse de la charge.
Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 18 / 26
Mesure du courant : exemple de calcul

I : courant moyen ( A)
ni : taux de comptage ( coups/s)
Q : charge produite par un événement ( C)
Er : énergie moyenne déposée par événement ( eV)
w : énergie moyenne nécessaire pour produire une paire de charge
( eV/paire)
qe : 1, 6 × 10−19 eV
Exemple : Pour ni = 1000 particules par seconde de Er = 200 keV
avec w = 30 eV/paire
I = 1000 × 200000
30 × 1, 6 × 10−19 = 10−12 A =⇒ un courant faible.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 19 / 26
Mesure du courant

Remarque :
En mode courant moyen, on mesure un courant qui intègre l’énergie
de toutes les particules qui interagissent dans le détecteur.
 Comment faire un comptage ?
 Comment faire de la spectrométrie ?
Solution : mode impulsion
on mesure la tension instantanée aux bornes
1 d’une résistance R
2 d’une capacité C

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 20 / 26
Mode impulsion

1 Le détecteur est fait pour enregistrer individuellement chaque


rayonnement qui interagit dans son volume actif
2 La nature d’un signal impulsionnel dépend des caractéristiques
d’entrée du circuit auquel le détecteur est connecté (généralement
un préamplificateur).

R représente la résistance d’entrée du circuit et C représente la


capacité équivalente du détecteur lui-même et du circuit. Trois cas
extrêmes peuvent être discuter selon la valeur du temps (τ = RC)
caractéristique du circuit RC.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 21 / 26
R et C sont la résistance et la capacité de la chambre.
x est la position de production de paire ion/électron et d la distance
entre électrodes.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 22 / 26
RC = ∞

Soit t− le temps de collecte des électrons et t+ le temps de collecte


des ions. (t− est environ 1000 fois plus faible que t+ )
Après le temps t− la charge des électrons est donnée par.
x n0 qe
Shockley Ramo ⇒ Qe = n0 qe et VRe = x (2)
d d.C
Après le temps t+ la charge des ions est.

d−x n0 qe
Qions = n0 qe et VRions = (d − x) (3)
d d.C

n0 qe
Qtotal = Qe + Qions = (4)
C

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 23 / 26
RC = ∞

si RC = ∞, alors on a le mouvement des électrons et des ions.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 24 / 26
t− << RC << t+

La réponse est rapide mais la tension maximale fluctue en fonction de


x pour des particules d’énergie identique ⇒ comptage.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 25 / 26
t+ << RC

La tension maximale sera proportionnelle à la charge collectée et donc


à l’énergie déposée par la particule ionisante dans le détecteur ⇒
spectrométrie.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 28 avril 2016 26 / 26