Vous êtes sur la page 1sur 8

ETUDE D'UN SYSTEME DE POMPAGE

PHOTOVOLTAÏQUE SUR LE SITE DE


CHICHAOUA
Filière : LP Energies Renouvelables et Développement Durable

Réalisé par :
ACHIDA HASSAN

Encadré par :
Mr.BOUKHRISS ALI

Année universitaire : 2018/2019


1
CHAPITRE IV : Étude d’une installation sur le site de
Chichauoa

I. Introduction:
Pour cette étude pratique, j’ai travaillé à Chichaoua qu’est une ville située dans la province du
même nom et dans la région Marrakech-Safi. La ville se trouve à 90 km de Marrakech, à 100
km d’Essaouira. Elle possède une énergie d’ensoleillement de plus de 5,61 kWh/m2 par jour
et des ressources importantes d’eau souterraine. Dans ce travail, j’étudie le dimensionnement
d’un système de pompage photovoltaïque fonctionnant par la méthode dite «au fil de soleil».
Le stockage de l’eau est réalisé par le bais d’un réservoir.

 La problématique :
À 90 km de la ville de Marrakech (Maroc), dans Chichaoua , on utilisait du gazole et
du butane subventionné pour alimenter ses pompes d’irrigation. A cause de la hausse
des coûts énergétiques et des problèmes de disponibilité, il était nécessaire de trouver
une source énergétique alternative. Les prix de gazole et de butane augmentent à cause
des prix du marché et des réductions des subventions.

 La solution :
Après une analyse des usages et des coûts, la décision a été prise de remplacer les
pompes alimentées en combustibles fossiles par des pompes solaires.

 Alors mon cahier de charge sera comme suit :

Lieu d’installation Region Marrakech

La ville Chichaoua

Le Debit Q 30 m3/h
HMT 60 m

Tableau 1 : cahier de charge.

II. Données de base :


Les données suivantes seront nécessaires pour dimensionner la pompe solaire et ses
composants. Ce chapitre donne une définition des données utilisées en pompage en
général et explique les particularités du pompage photovoltaïque.
2
a) Débit :

Le débit (Q) est la quantité d’eau que la pompe peut fournir durant un intervalle de
temps donné. En pompage, le débit est habituellement donné en litres par heure
(l/h). En pompage solaire, le débit (ou le besoin en eau) est souvent exprimé en m3
par jour.

b) Hauteur manométrique totale :

La hauteur manométrique totale (HMT) d’une pompe est la différence de pression


en mètres de colonne d’eau entre les orifices d’aspiration et de refoulement. Cette
hauteur peut être calculée comme suit :

𝑯𝑴𝑻 = 𝑯𝒈 + 𝑷𝒄
Avec : Pc = 10 % Hg → Pc = 0,1 Hg
Hg : hauteur géométrique entre la nappe d’eau pompée (niveau dynamique) et le
plan d’utilisation (Hr+Nd). Pour une pompe de surface sur un plan d’eau, Hg sera
choisi en fonction de la hauteur de la pompe à son niveau le plus bas.

Pc : pertes de charge produites par le frottement de l’eau sur les parois des conduites.
Ces pertes sont fonction de la distance des conduites (D), de leur diamètre (dc) et du
débit de la pompe (Q) et s’expriment en mètres d’eau. Le diamètre des conduites doit
être calculé afin que ces pertes de charge correspondent au plus à 10 % de la hauteur
géométrique totale.

b.1.)Niveau statique :
Le niveau statique (Ns) d’un puits ou d’un forage est la distance du sol à la surface
de l’eau avant pompage.

b.2.)Niveau dynamique :
Le niveau dynamique (Nd) d’un puits ou d’un forage est la distance du sol à la surface
de l’eau pour un pompage à un débit donné. Pour le calcul de la HMT, le niveau
dynamique est calculé pour un débit moyen. La différence entre le niveau dynamique
et le niveau statique est appelée rabattement.

Rm est le rabattement maximal acceptable avant de stopper la pompe.

3
Figure 1 : Données de base d’une pompe

Le but est de calculer la puissance du panneau solaire qu’il faut utiliser et le nombre
des modules nécessaires.

Pour cela il faut calculer :

L’énergie électrique requise par la pompe


 La puissance crête, pour connaitre le nombre des modules.

 Définition des conditions du site


 En sol, l’irradiation journalière = 5,61 kWh/m2 : Données climatiques acquis à
l’aide de Photovoltaic Geographical Information System (PVGIS).
L’ensoleillement est calculé pendant la période de fonctionnement ; optimisé
pour les mois les plus sèches.
 Inclinaison,  = 30 °, est l’inclinaison optimale du module.
(Inclinaison = 90° correspond à un panneau perpendiculaire au sol)

4
III. Dimensionnement d’une installation de pompage solaire (sans
stockage) :

III.1 Calcul des puissances :

 Calcul de la Puissance hydraulique :


Ph = CsteHydr*Q*HMT

Alors Ph = 0.002725*30*60 = 4.905 Kw

 Calcul de la Puissance mécanique : Pm= Ph/ℽP


Alors Pm = 4.905/0.55 = 8.91 Kw

 Calcul de la Puissance électrique : Pe = Pm/ℽm


Alors Pe = 8.91/0.85 = 10.48 Kw

 Calcul de l’énergie consommée :


L’énergie consommé par l’électropompe choisie dont le rendement est 68% est
donnée par :

Ec = (Ph/ℽp)* ∆t

Avec Pa la puissance absorbée par la pompe et ∆t le temps de fonctionnement de la


pompe

Alors Ec = (4.9/0.68)*6 = 43.23 Kwh

 Calcul de la puissance crête :

Cependant, l’énergie requête par la pompe pour soustraire une quantité d’eau vers une
hauteur pendant une journée est calculée a partir de débit eu la HMT. Le calcul est en
fonction d’une constante hydraulique et il est proportionnel au rendement du groupe
motopompe utilisé :

EC ∗ 1000
Pc = ∗ (1 − pertes)
E
ensolie

43.23 x 103 x 1000


Pc =
5.61 ∗ 1000 ∗ (1 − pertes)

Pc= 10275.76 Wc
5
Avec :

𝑷 : La puissance crête en (WC)


𝑬c : l’énergie consommée.
𝑬𝒆𝒏𝒔𝒐𝒍𝒊𝒆 = 5,61 : Ensoleillement du site d’installation en (KWh/m2.j).
𝑷𝒆𝒓𝒕𝒆𝒔 : 25%.

 Le nombre de module :

𝑃𝑐 10275.76
N= = = 38.77
265 265

Alors le nombre des panneaux nécessaire dans cette installation est : 𝐍 = 40 modules

III.2 Choix de la Pompe :

Le choix d’une pompe dépendra également de sa capacité à répondre aux conditions


variables du site. Le choix du type de pompe approprié aux performances souhaitées est
donc primordial.

Hauteur Débit journalier Model Puissance en Ch Puissance en Kw

158 -108 36 -78 LSZ A200 17 26 4.8K 20 15


181-265 36- 23 LSZ A100 30 07 9K 10 7.5
181-265 107 -73 LSZ A150 30 07 14K 15 11
315-425 28 -19 LSZ A075 46 03 7K 7.5 5.5
Tableau 2 : Extrait du catalogue de la marque Lubi

Alors d’après le catalogue LUBY, on dispose de plusieurs types de pompes; mon choix se
fera sur la pompe solaire immergée LSZ A150 30 07 14K qui répond au besoin de mon cahier
de charges dont ses caractéristiques

Tension nominale à la sortie du générateur de la pompe est Un=600V, dépend de


la caractéristique de l’onduleur. (LSZ A150 30 07 14K, Umax = 800 V et Vmp> 575V)

Caractéristiques de LSZ A150 30 07 14K:


 Installation simple et rapide
 Entretien minimal.
 Très grande fiabilité et longue durée de vie.
 Retour sur investissement rapide.
 Faibles coûts exploitation
6
Applications ;
 Alimentation en eau potable
 Abreuvoir
 Régulation des nappes d’étang
 Irrigation
Composants :
 Moteur à courant alternatif
 Tête de la pompe
 Equipement de sécurité
Les pompes à courant alternatif sont équipées d’un « boîtier onduleur » servant également de
boîte de commande.

III.3.3Dimensionnement du champ :

Comme le système fonctionne en toute raison, on incline le champ à un angle égal à la


latitude, soit 30°.

Intensité du champ :

𝑃𝑐 10275.76
I= =
𝑈𝑛 600

Donc I = 17.12 A

Le choix du type de module détermine le nombre de modules en série et parallèle


Nous avons opté, pour notre installation, pour des panneaux photovoltaïques polycristallin de
marque IBC PolySol 265 VL4 de 265 Wc .(Ces panneaux sont caractérisés par une puissance
de 365 WC, une tension à la puissance maximale de 31,4 V, un courant à la puissance
maximale de 8,44 A et une efficacité de 16,3%.

Figure 11 : Panneau photovoltaïque polycristallin de marque IBC PolySol 265 VL4 de 265 Wc.

7
Alors pour les panneaux photovoltaïques que nous avons choisis, on a besoins de 40
panneaux. Pour l’installation, les panneaux seront installé en rangés contenant chacun un
nombre Ns de panneaux en série. Ces rangés, qui sont de nombre Np, seront installés en
parallèle entre eux. Le nombre de panneaux en série est donné par :

600
 Nserie = 𝑈 = = 20
𝑈𝑚𝑎𝑥 31.4

17.12
 Nparalléle = 𝐼
= =2
𝐼𝑚𝑎𝑥 8.44

Donc le nombre total de panneaux est : 20×2 = 40 Panneaux. Nous avons donc pour chaque
rangé 20 panneaux branchés en série. Ceci donne 2 rangés qui sont branchés en parallèle. On
note que le branchement en série permet d'additionner les tensions mais l'intensité ne change
pas. En revanche, le branchement en parallèle permet d'additionner les intensités mais la
tension ne change pas