Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 1

Systèmes à Événements
É discrets

Année Universitaire 2012 / 2013


Année Universitaire 2012 / 2013

1
Chapitre I

La Modélisation
1. Définition, formalismes et domaines d’application

Un modèle est une représentation simplifiée capable de reproduire


de façon pertinente le comportement partiel d’un système.
• Modèles mathématiques
⇒ équations aux dérivées partielles : mécanique des fluides, géologie, météorologie,
Océanographie

• Modèles fondés sur des méthodes d’apprentissage


pp g : réseaux de neurones artificiels
⇒traitement de signal, contrôle de processus, classification de données,…

• Modèles à la fois formels et semi-graphiques : réseaux de Petri (RdP)


⇒Systèmes à Evénements Discrets (SED)

M. F. Karoui 2
Chapitre I

La Modélisation
2. Objectifs

Pour un système réel :


• comprendre (comportement)
• évaluer les performances (vitesse, capacité, coût, rendement, …)
• optimiser (par exemple : déterminer le nombre minimum de ressources pour
q ’ ne charge de tra
qu’une travail
ail donnée soit accomplie en unn temps déterminé)
• prévoir les évolutions, notamment dans des situations extrêmes (processus très
lents, ruptures, accidents, …)

Pour un projet :
• valider (comportement,
(comportement performances)
• optimiser

M. F. Karoui 3
Chapitre I

Historique des SED


La théorie des systèmes et de leur commande, alias l'Automatique, s'est intéressée
dès ses origines à des systèmes physiques généralement décrits par les équations
différentielles ou aux dérivées partielles auxquelles obéissent les phénomènes
physiques correspondants.
correspondants

L'avènement des ordinateurs conduit à décrire parfois l'évolution de ces systèmes


par des équations dynamiques en temps discret,
discret ce qui ne remet pas en cause la
nature continue de cette évolution.
Par ailleurs,, la linéarité est une p
propriété
p mathématique
q intéressante q
qui simplifie
p
beaucoup la manipulation de modèles mathématiques.
Dans les années 70 et 80, l'Automatique non linéaire a commencé à se développer,
après que les années 60 aient été l'âge d'or de l'Automatique linéaire.
L'Automatique non linéaire s'adresse généralement à des équations dynamiques
"lisses" ou "différentiables".
M. F. Karoui 4
Chapitre I

Historique des SED


Avec les progrès de la technologie, l'Homme s'est mis à construire des systèmes
de plus en plus complexes et complètement artificiels, du moins en ce qui
concerne leur mode de fonctionnement considéré à un niveau de conceptualisation
adapté à leur gestion ou à leur commande.
commande
Citons les :
- réseaux de transport,
- réseaux de communications et d'ordinateurs,
- unités centrales d'ordinateurs elles-mêmes,
- ateliers de production manufacturière,
manufacturière notamment dans leur
version "ateliers flexibles" modernes

M. F. Karoui 5
Chapitre I

Historique des SED


Dans ces systèmes, l'essentiel de l'enchaînement dynamique des tâches provient
de phénomènes :

- de synchronisation - d'exclusion mutuelle ou compétition dans


l'utilisation de ressources communes, ce qui
nécessite une politique d'arbitrage ou de priorité,
questions g
q généralement désignées
g sous le terme
générique d'ordonnancement.

M. F. Karoui 6
Chapitre I

Historique des SED


Ce type de dynamique échappe totalement à la modélisation par équations
différentielles ou leurs équivalents en temps discret.

Ces systèmes dynamiques,


dynamiques ont été négligés par les automaticiens et ont plutôt été
étudiés par les spécialistes de Recherche Opérationnelle, de Productique,
d'Informatique, etc.,.

Au début des années 80, c'est la prise en compte de ces systèmes par le monde de
l'Automatique.
q On les a alors appelés
pp "Systèmes
y à Événements Discrets" ((SED).
)

M. F. Karoui 7
Chapitre I

Définition dd’un
un système
« Ensemble d'éléments en interaction mutuelle et en interaction avec l'environnement,
organisés en fonction d'un même but pour parvenir à une même fin » (Meinadier98)

M. F. Karoui 8
Chapitre I

Systèmes à événements discrets


• Dans un système continu, l'état du système change en permanence avec
l'évolution du temps.

• Dans un système à évènements discrets, l'état change seulement à certains


instants lors de l'occurrence d'évènements particuliers (état stable entre ces
instants).

• L'espace d'états d'un SED est discret.

• Il est stochastique si au moins une de ses sorties est aléatoire. Dans ce cas
le système est décrit par un processus stochastique.

M. F. Karoui 9
Chapitre I

Systèmes à événements discrets

M. F. Karoui 10
Chapitre I

Systèmes à événements discrets


Le mot "discret" ne signifie ni "temps discret", ni "état discret" mais ce mot réfère
au fait que la dynamique est composée d'événements qui peuvent d'ailleurs avoir
une évolution continue : ce qui nous intéresse, c'est le début et la fin de ces
événements, dans la mesure où les fins conditionnent de nouveaux débuts.

Un SED est un système dynamique à espace d’états discrets dont les transitions
entre les états sont effectuées suite à ll’occurrence
occurrence d
d’événements
événements.
L’occurrence d’un événement est instantanée dans le sens où elle n’a pas de durée.
Un SED demeure dans le même état en l’absence d’événements.

Le temps et les états du système réel évoluent de façon continue, mais on ne


s’intéresse qu’à des instants particuliers
Seuls les faits importants pour l’étude (certains événements) sont considérés :
- arrivée ou départ d’une ressource (objet, personne, …)
- début ou fin dd’une
une action (d
(d’un
un processus)
processus), …

M. F. Karoui 11
Chapitre I

Etapes de conception des systèmes

Cahier des charges Expression formelle des


spécifications

Modélisation RdP, Grafcet, Automates


Hybrides

Simulation  Connaissance
approfondie ,
P f
Performances
Analyse  validation

Réalisation, peer
Mise en œuvre reviewing, exploitation

M. F. Karoui 12
Chapitre I

Systèmes à événements discrets


Règle
g de conduite :
faire abstraction des détails qui ne contribuent pas à l’élaboration
des résultats attendus.
Exemple : une station d’essence
• Résultats attendus
Taille file d’attente, temps d’attente, …
• Aspects intéressants
- Pompes : libre, occupée, nombre
- Véhicules : type, arrivée, attente dans une file, service en cours, départ
• Aspects
A t inintéressants
i i té t
Véhicules : marque, couleur, …

M. F. Karoui 13
Chapitre I

Systèmes à événements discrets


• Le processus complet :

• Le processus simplifié:

• Paramètres
P è complémentaires
lé i pour rapprocherh lle modèle
dèl de
d la
l réalité
é li é
- Distribution statistique des arrivées de véhicules
- La durée globale du service

M. F. Karoui 14
Chapitre I

Les réseaux de Petri (RdP)


http://www informatik uni hamburg de/TGI/PetriNets/
http://www.informatik.uni-hamburg.de/TGI/PetriNets/

Carl Adam Petri (1926, Leipzig, Deutschland)


Thè de
Thèse d doctorat
d t t en 1962 (Kommunikation
(K ik ti mit
it Automaten)
A t t )

Idée de départ :
– Un ensemble d'automates a états finis qui communiquent
– Avoir a la fois la représentation des automates Et celle des communications.
• communications asynchrones par échange de messages
• communication synchrones
y par
p rendez-vous,, synchronisations,
y , ressources
partagées
=>
> Graphes avec 2 types de noeuds « places » et « transitions »

M. F. Karoui 15
Chapitre I

Les réseaux de Petri (RdP)


D
Domaines
i d’application
d’ li i

– Systèmes
S tè d production,
de d ti Autom.
A t P
Prog. I d Grafcet
Ind., G f t
⇒ Evaluation des performances, simulation a événements discrets
– Validation de protocoles de communication
– Systèmes temps réels, systèmes distribues, génie logiciel
– Systèmes d'information, gestion, interfaces homme machine
– Modèles de raisonnement, planification

M. F. Karoui 16
Chapitre I

Problème Réel 1 : Atelier flexible de production

• On veut construire un Atelier Flexible de


production comportant des Machines-Outils
à Commande Numérique.

• On doit répondre aux questions suivantes :


– Comment ll’organiser
organiser ?
– Combien de machines ?
– Quelle logistique entre les machines ?

• Chaque machine ne peut contenir qu'une


seule pièce.
pièce
• Les transferts sont assurés par le robot, il n'y
a pas de stock intermédiaire.

M. F. Karoui 17
Chapitre I

Problème Réel 2 : Organisation du


service clients d'une PME

• Comment décrire la
procédure q
p qui doit être
exécutée entre le moment ou
on reçoit une commande d’un
client et le moment ou on ll’aa
client,
traitée.

• Est-elle correcte ?

M. F. Karoui 18
Chapitre I

Problème Réel 3 : Conception dd'un


un processus
chimique

M. F. Karoui 19
Chapitre I

RdP = Outil de modélisation

" Outil de modélisation orienté vers la représentation des SED dont les
variables d'états évoluent brusquement d'une valeur à l'autre sans qu'il soit
nécessaire
i de
d représenter les
l phénomènes
h transitoires.
i i "

Exemplep d’un SED


Machine à trois états : arrêt, marche et panne.
On suppose qu’il peut y avoir l’occurrence de
quatre événements :
d : Début de travail
f : Fin de travail
t :Panne
r : Réparation

L’ensemble
L ensemble des états de ce système est présenté par ll’ensemble
ensemble E = {a,
{a m,
m p}.
p}

M. F. Karoui 20
Chapitre I

Présentation informelle
• Le formalisme des réseaux de Petri est un outil permettant l'étude de
systèmes dynamiques et discrets.

• Il s'agit d'une représentation mathématique permettant la modélisation


d'un système.

• L'analyse d'un réseau de Petri peut révéler des caractéristiques


importantes du système concernant sa structure et son comportement
d
dynamique.
i

• Les résultats de cette analyse sont utilisés pour évaluer le système et en


permettre la
l modification
difi i et/ou/ l'amélioration
l li i le
l cas échéant.
h

M. F. Karoui 21
Chapitre I

Présentation informelle
Démarche générale
g

M. F. Karoui 22