Vous êtes sur la page 1sur 14

Conférence Internationale en Economie-Gestion & Commerce International (EGCI-2017)

International Journal of Economics & Strategic Management of Business Process-ESMB


Vol.9 pp.1-14

La normalisation comptable au
Maroc : actualités, enjeux et
perspectives

BAGHAR Nezha

Enseignante Universitaire
Ecole Nationale de Commerce et de
Gestion, Université Hassan 1er-Settat.

Introduction
Résumé
L’évolution des pratiques au niveau
Dans le cadre du processus de international en matière de normalisation
normalisation comptable internationale et comptable et l’adoption des normes
européenne, le Conseil National de comptables internationales en Europe
Comptabilité a choisi de faire converger affecte le contexte financier au Maroc à
les normes comptables marocaines vers les plus d’un titre. Ainsi, plusieurs entreprises
normes IFRS. Pour éviter toute ambiguïté marocaines sont concernées par la
sur l’évolution de la normalisation présentation des états de synthèse en
comptable au Maroc, Il y a lieu de normes IFRS. Le Maroc est engagé dans
présenter le processus de convergence du un processus de modernisation de son
référentiel national vers le référentiel IFRS paysage économique et financier. Pour ce
et de déduire les potentielles pistes de son dernier, ce n’est ni un choix ni une option
amélioration tout en préservant la parmi d’autres, c’est une obligation qui
nécessaire simplification des règles s’impose dans le contexte actuel de
applicables aux TPE et aux PME. globalisation et de libre échange des
produits, services et des capitaux. Ce pays
se trouve entre, d’un côté la normalisation
comptable à travers le Code Général de
Mots clés Normalisation Comptable (CGNC) avec le
Plan comptable général 1992 et ses
CGNC, IFRS, Droit, Processus de multiples adaptations professionnelles, et
convergence d’un autre côté, les IFRS qui sont adoptés
pour les comptes consolidés établis par les
établissements de crédit et les sociétés
cotées. Dans le cadre de cet article, il s’agit
de montrer l’intérêt de l’amélioration de la
normalisation comptable au Maroc en
apportant des réponses aux questions
suivantes :
 Le cadre comptable actuel
est-il suffisamment adapté

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
aux besoins des I- Le contexte et l’évolution
entreprises ? de la normalisation
 Ce système a-t-il profité
comptable internationale
d’une consolidation et d’une
Nous allons préciser la situation au niveau
mise à jour depuis son
de l’Europe avant d’étudier le cas du
élaboration ?
Maroc.
 Faut-il se limiter à
I-1 : Le contexte de la
l’adoption des normes IFRS
normalisation comptable
ou de procéder à la
internationale
modernisation et à
Jacques chevalier1 distingue deux grandes
l’adaptation du référentiel
périodes au niveau de l’évolution récente
comptable national ?
du droit dans toutes ses branches, y
 En quoi consiste le projet de
compris le droit comptable depuis la
convergence et quelles sont
révolution industrielle :
les principales divergences
- L’état et le droit «modernes» du
entre les normes comptables
XIX siècle aux années 1970-
marocaines et les normes
1980
IFRS ?
- L’état et le droit «post-
Ce travail de recherche s’articule autour de modernes» des années 1970-
trois points, chacun essayant de répondre à 1980 à nos jours
une question. Le premier porte sur le
contexte de l’évolution de la normalisation 1- Le modernisme :
comptable en Europe et au Maroc; le l’époque du
second présente le projet de convergence capitalisme industriel
du CGNC vers les normes IFRS, et le Le modernisme ou la modernité est
troisième tente de clarifier les principales marquée par :
divergences entre les deux référentiels en - Des éléments techniques
proposant les choix à adopter pour (développement des services et
améliorer le processus de normalisation techniques) ;
comptable. - Des éléments économiques
(concentration des moyens de
production) ;
- Des éléments administratifs
(développement des
technologies).
L’Etat est chargé de « réaliser un
compromis entre le primat accordé à
l’individu et la nécessité de création d’un
ordre collectif »2. Dans ce cadre, l’unicité
de la source du droit conduit à la notion de
« droit jupitérien » ou à la conception

1
J. Chevalier, L’Etat postmoderne, LGDJ, 2014
2
J. Chevalier, op cit. p 12

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
moniste du droit. La normalisation 3- L’utilisation des
comptable répond ici aux « intérêts normes IFRS dans
généraux de la nation ». Elle concerne l’Union Européenne
d’ailleurs l’ensemble des partenaires de Dans ce contexte, le règlement européen
l’entreprise : administration fiscale, 1606/2002 du 19 juillet 2002, introduisant
propriétaires, créanciers, salariés… l’application des normes comptables
internationales est adopté. L’objectif
2- Le post-modernisme : principal est d’accroitre l’efficacité du
l’époque du marché communautaire des capitaux et du
capitalisme financier marché intérieur à travers un degré plus
Il est né de la mondialisation des années élevé de transparence et de comparabilité
1970-1980. Il ne s’agit pas d’un simple des états financiers.
développement du commerce international D’autres raisons justifient l’utilisation des
mais d’une transformation en profondeur normes IFRS en Europe :
de l’équilibre hérité de la révolution - faire face à la parcellisation des
industrielle. Sa caractéristique essentielle droits comptables nationaux orientés vers
réside dans la prise en compte par l’Etat de la production des informations nécessaires
l’accroissement de la complexité et de aux administrations fiscales ;
l’incertitude. La souveraineté étatique est - répondre à la demande des
fortement limitée par la mondialisation. A intermédiaires financiers sur les marchés
titre d’exemple, « un tiers des lois adoptées financiers Américains ;
par le parlement français seraient des lois - éviter, pour les sociétés
de transposition et la majorité des lois européennes cotées à wall street, l’absence
seraient des autorisations de ratifications de lisibilité dans les normes américaines de
de traités internationaux »3 . Il s’agit plus leurs comptes libellés dans une autre
de réguler que de légiférer. Le droit norme. Ce qui constitue une barrière à
comptable illustre parfaitement ce nouveau l’entrée et un obstacle pour disposer des
droit de la mondialisation. Il est construit à agréments des régulateurs américains
l’initiative des opérateurs économiques engendrant un coût financier de traduction.
(l’IASB4). La comptabilité ne vise plus la -faciliter la cotation des entreprises
traduction du capital économique de européennes dans les bourses étrangères
l’entreprise mais son capital financier
représentant l’investissement réalisé par les Ainsi, on assiste à l’adhésion aux normes
actionnaires. Le système comptable en IFRS en Europe après une longue
vigueur, partout dans le monde, est résistance à l’influence américaine et après
bouleversé par le capitalisme financier. avoir essayé de créer son propre référentiel
comptable. « les autorités politiques ont
sans doute vite compris qu’elle pouvait
s’éviter un toujours douloureux exercice
d’harmonisation du droit, cet objectif

3
J. Chevalier, op cit. p 110
4
International Accounting Standards Board

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
atteint à moindre coût grâce à un standard Cet organe avait pour mission la
préexistant »5. préparation d’un projet de Plan Comptable.
On distingue alors deux systèmes au Toutefois, les travaux de ce comité n’ont
niveau de la normalisation comptable en démarré véritablement qu’à compter du 19
Europe : Août 1986. A cette date, Le Ministre des
- Pour les comptes sociaux, la finances a institué au sein du comité, une
normalisation étatique guidée commission technique appelée
par les directives européennes « Commission de Normalisation
réalisée sous la forme juridique Comptable » qui a élaboré le projet du
de la régulation confiée à Code Général de Normalisation Comptable
l’autorité des normes (CGNC). Le CGNC est mis en application
comptables ; par le décret n° 2.89.61 du 10 Novembre
- Pour les comptes consolidés des 1989 fixant les règles applicables à la
sociétés cotées, la normalisation comptabilité des établissements publics et
internationale qui profite de par les avis n°1 et 2 du Conseil National de
l’échec de la normalisation par Comptabilité6 adoptés par assemblée
l’Europe et qui produit des plénière réunie le 26 Juillet 1993 et suite à
normes en s’affranchissant du la publication de la loi n°9.88 du 30
droit Décembre 1992 relative aux obligations
Après avoir précisé la situation au niveau comptables des commerçants. On assiste,
de l’Europe, nous allons présenter la avec le CGNC, au passage d’un système
naissance du CGNC au Maroc avant « simpliste » à un système jugé compliqué
d’étudier le contexte de l’évolution de la et évolué. Il ne s’agit pas simplement d’un
normalisation comptable au Maroc changement de numéros de comptes mais
d’une nouvelle philosophie et de nouveaux
I-2 : Contexte et origines de la principes dont l’objectif est de traduire,
normalisation comptable au Maroc dans la limite du possible, une image fidèle
de l’entreprise.
1 : La naissance du Code
Général de Normalisation Le CGNC est un document qui comporte
Comptable (CGNC) au deux parties : la première consacrée à la
Maroc
Norme Générale Comptable7(NGC), qui
En l’absence d’un plan comptable
englobe les bases de la normalisation
officiel au Maroc avant 1992 et en raison
applicable à toute entité économique, et la
de la pauvreté de l’information
seconde, concerne le Plan Comptable
économique et financière générée par la
Général des entreprises (PCGE)
comptabilité des entreprises et son
inadaptation aux réalités économiques et
sociales du pays, un « Comité National du
Plan Comptable » a été créé par le 1er 6
Cet organe a été institué par le décret n° 2.88.19
Ministre (circulaire du 10 octobre 1983). du 16 Novembre 1989
7
Cette partie du CGNC présente le champ
d’application, les caractères fondamentaux,
5
Picavet E, « Evolutions La normalisation, l’organisation de la comptabilité, les
Occasion de critique ou de consolidation des caractéristiques des états de synthèse, et les
postulats » p12 méthodes d’évaluation.

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
Au niveau de la seconde partie, on Les dispositions diverses portent sur cinq
distingue quatre titres : le premier concerne chapitres :
les états de synthèse, le deuxième les - Les opérations particulières ;
modalités d’application des règles - La comptabilité analytique ;
d’évaluation, le troisième le contenu et les - Les comptes spéciaux ;
modalités de fonctionnement des comptes, - La consolidation ;
et le quatrième les dispositions diverses. - La terminologie comptable.

Les états de synthèse sont présentés selon Ce référentiel comptable, inspiré de la


deux modèles : 4éme et 7éme directive européennes a
constitué un moyen d’arrimage au
- Le « modèle normal », qui mouvement de normalisation comptable
comprend cinq états : Bilan, internationale et notamment en Europe. Il
Comptes de Produits et s’est enrichi depuis par plusieurs plans
Charges, Etat des Soldes de comptables sectoriels. Toutefois, depuis
Gestion, Tableau de son élaboration, il n’a pas fait l’objet
financement, et Etat des d’aucun travail ni de mise à jour ni de
Informations Complémentaires révision ou de consolidation.
(ETIC) et qui est destiné aux
entreprises dont le chiffre I-2 : Contexte de l’évolution de la
d’affaires dépasse 10 millions normalisation comptable au Maroc
de dirhams8 ;
- Le « modèle simplifié », qui ne Les professionnels et les pouvoirs publics
comporte que le bilan et marocains manifestent toujours leur intérêt
Comptes de Produits et pour faire évoluer le référentiel comptable
Charges pour les entreprises national. D’ailleurs, ils estiment nécessaire
dont le chiffre d’affaires est de rénover en continu les référentiels
inférieur ou égale à 10 millions comptables pour répondre aux nouvelles
de dirhams. exigences révélées après leur mise en
application. Par ailleurs, dans un contexte
Les modalités d’application des méthodes caractérisé par l’ouverture des économies à
d’évaluation concernent l’échelle internationale et par la
- L’actif immobilisé ; prolifération des échanges internationaux,
- L’actif circulant ;
le référentiel comptable national n’est plus
- Les dettes du financement
adapté pour répondre aux besoins de
permanent et du passif
l’ensemble des partenaires (nationaux et
circulant ;
étrangers). Le maintien de son adoption
- Les éléments dont la valeur
peut être un frein au développement des
dépend des fluctuations des
entreprises.
monnaies étrangères.
En outre, en 2002, des recommandations
d’amélioration du référentiel comptable
8
adopté furent formulées par les experts de
Loi 44/03 modifiant et complétant la Loi 9/88
relative aux obligations comptables de la banque mondiale dans le cadre d’un
commerçants

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
rapport9 d’évaluation du respect des informations doivent être accessibles et
normes et codes, notamment en matière facilement interprétables pour aider les
d’audit et de comptabilité. Le rapport investisseurs et les actionnaires dans leur
considère que le référentiel comptable processus de décision. Ainsi, parmi les
marocain ne permet pas de refléter la recommandations émises dans le code,
situation économique réelle des l’information financière doit obéir à des
entreprises. Il précise que, largement normes comptables reconnues et
inspiré de la 4éme directive, et de sa l’entreprise doit élaborer et publier des
transcription en droit français, le cadre comptes consolidés quand elle contrôle
marocain pour la préparation et la d’autres entités. Ces comptes consolidés
présentation des états financiers présente doivent être établis selon les normes IFRS.
une différence fondamentale par rapport au D’autres recommandations sont formulées
cadre approuvé par l’IASC. La en matière d’amélioration de l’information
comptabilité sociale marocaine ne financière :
traduisant pas l’image la plus réaliste
possible de la situation économique des - Respecter les normes
entreprises. comptables pour accroitre la
qualité et la comparabilité des
De même, dans le cadre du « Code données et renforcer la
Marocain de Bonnes Pratiques de confiance des actionnaires, des
Gouvernance d’entreprises »10, dans le associés et des investisseurs ;
volet relatif à « la transparence et la - S’assurer du respect des normes
diffusion de l’information », l’accent est et des pratiques comptables en
mis sur la nécessité de fournir aux vigueur et adopter les
actionnaires ou associés la possibilité meilleures pratiques
d’accéder, sans coût et en temps opportun, internationales ;
à des informations exactes précises, fiables - Justifier aux parties prenantes
et complètes sur tous les aspects les retraitements et les
significatifs concernant l’entreprise. Ces changements de méthodes
comptables.
9
RAPPORT SUR LE RESPECT DES NORMES
ET CODES (RRNC) Royaume du Maroc (Maroc) C’est dans ce contexte que la
Comptabilité et Audit 25 juillet 2002. Ce rapport
modernisation du CGNC est décidée à
a été préparé par une équipe de la Banque
Mondiale sur la base des diligences mises en travers la voie de la convergence des
œuvre au Maroc au mois de mai 2002. L’équipe normes marocaines vers les normes IFRS
de la Banque Mondiale était composée de M.
Zubaidur Rahman and Frédéric Gielen (OPCFM),
et de Meryem Benchemsi (MNACS). La revue a II- Le projet de convergence
été réalisée avec la participation active des des normes marocaines
opérateurs économiques concernés et sous la
direction des autorités gouvernementales.
vers les normes IFRS
10
Le Code Marocain de Bonnes Pratiques de
Gouvernance d’Entreprise, 2008, résulte d’un
La révision du CGNC et de la loi 9/88,
consensus très large entre les secteurs privé et relative aux obligations comptables des
public. Il a été élaboré par une Commission commerçants, devient une priorité. Ainsi,
nationale présidée par la CGEM et le Ministère « la relecture des dispositions du CGNC et
des Affaires Economiques et Générales en a la mise à jour qui peut en découler
assuré la coordination et le secrétariat.
constituent une priorité eu égard aux

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
engagements internationaux du Maroc. s’agit d’un outil au service de
C’est en effet une exigence notamment des l’information des dirigeants, des
partenaires internationaux, comme l’Union actionnaires et des tiers, à la fois pour
Européenne, dans le cadre du statut prendre des décisions et pour permettre la
avancé. Notre institution a fait le choix de comparaison des performances. De même,
se mobiliser au sein du Conseil National de il s’agit de tenir compte des besoins des
Comptabilité pour que ce projet puisse voir opérateurs et de l’évolution des actes
le jour le plus rapidement possible »11 économiques. Par ailleurs l’analyse du
précise M Hdid l’ex président de l’Ordre CGNC permet de faire ressortir les points
des Experts Comptables (OEC). suivants :
Les principaux chantiers du projet de - L’insuffisance des règles de
convergence12 concernent constitution des provisions et
des informations qui s’y
- La révision du CGNC ; rapportent au niveau de
- La mise à niveau des différents l’ETIC ;
plans et normes comptables - L’absence d’obligation de
sectoriels ; comptabilisation des
- L’amendement de la loi 9/88 engagements de retraite
relative aux obligations - L’absence de règles de
comptables des commerçants ; comptabilisation et
- L’élaboration de nouvelles d’information concernant les
normes comptables sectorielles instruments financiers et risques
adaptées à l’évolution de marché
internationale. - L’inadoption de nouveaux
traitements comptables des
Il parait donc nécessaire de présenter les
incorporels et des goodwills
limites du CGNC et les objectifs visés par
- L’insuffisance du contenu de
l’amélioration du processus de
l’ETIC
normalisation comptable à travers ce
- L’importance des divergences
projet de convergence avant de préciser la
par rapport aux normes
méthodologie adoptée
comptables internationales
II-1 : Les limites du CGNC - La remise en cause des états de
synthèse par les investisseurs
Compte tenu du rythme d’évolution de la
réglementation comptable internationale, le II-2 : Objectifs du processus
système comptable marocain est largement d’amélioration
dépassé. A l’heure actuelle, la comptabilité
n’est plus seulement un système de preuve Pour dépasser les limites du CGNC, le
ou un système pour le calcul de l’impôt. Il Conseil National de Comptabilité et la
profession comptable doivent se mobiliser
11
autour de deux principaux objectifs :
Extrait d’une interview réalisée par l’Economiste - Intégration des nouveautés
avec le Président de l’Ordre des Experts
normatives introduites dans le
Comptables du Maroc. Economiste N° 4038, Le
24/05/2013
référentiel comptable
12
D’après la présentation de « L’expérience du international pour un cadre
Maroc dans le processus d’adoption des normes moderne de l’information
comptables internationales IAS/IFRS » au Forum comptable et financière basé sur
Exchange « Le renforcement des institutions de des principes clairs, adaptés à
gestion financière de la région MENA » Abu
l’évolution de l’économie ;
Dhabi, 11 Juin 2014.

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
- Instauration d’un climat de - La mise en place d’un comité
confiance et de visibilité scientifique (cohérence globale
économique dans le milieu des de projet) ;
affaires, à travers une bonne - L’identification et l’analyse des
mesure de la performance et insuffisances actuelles du
une transparence pour toutes les CGNC nécessitant une mise à
parties prenantes. Ce qui jour au regard des
favorise le développement considérations économiques et
économique. financières ;
- L’étude du contenu des normes
En effet, il est très difficile d’instaurer une IFRS et la détermination des
culture de transparence financière dans le domaines de révision et de
tissu économique marocain avec convergence possible
l’existence de l’informel, y compris dans
les structures dites organisées. Les Au stade d’avancement des travaux, les
opérateurs économiques doivent être réalisations dans le cadre de ce projet sont
incités à souscrire aux réformes entreprises relatives à :
sur le plan national avant d’aller vers un
référentiel international. - La désignation d’un comité
scientifique pour assurer le
Eu égard aux spécificités du tissu suivi de la supervision des
économique marocain et aux expériences travaux et la cohérence globale
étrangères, l’application des normes IFRS du projet ;
doit être obligatoire pour les comptes des - L’organisation des assises de la
entités d’intérêt public. Par contre, une profession comptable autour du
convergence sélective doit être adoptée thème de la convergence
pour les comptes sociaux des PME, et un (OEC/CNC) ;
nouveau modèle très simplifié peut être - La synthèse des écarts et des
envisagé pour les TPE. Il est nécessaire divergences entre les normes
d’éviter l’unicité du référentiel comptable comptables marocaines et les
applicable aux entreprises de grande taille normes IFRS ;
au même titre que les PME et TPE. - Les résultats du benchmark
avec les expériences
II-3 : Méthodologie du processus étrangères ;
de convergence - Vision du modèle de
convergence au Maroc.
Le projet est lancé en 2013 selon une
méthodologie dont les grandes lignes III- Vers une amélioration du
consistent dans :
processus de
- La constitution de cinq groupes normalisation comptable
de travail qui procèdera chacun
à la réflexion sur des normes La volonté de faire évoluer les règles
comptables homogènes : comptables nationales doit se traduire par
o Actifs ; une synthèse des textes existants comme
o Passifs et résultats ; base de départ pour l’intégration de
o Etats de synthèse ; compléments ou de nouvelles règles pour
o Instruments financiers ; répondre à des sujets nouveaux. Le CGNC
o Fiscalité et impôt doit être un document évolutif.
différé. Actuellement, le passage d’un droit
constant à une modernisation claire et
simplifiée des dispositions est nécessaire.
8

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
III-1 : Consolidation et synthèse Il y a lieu d’envisager également un
de l’existant Recueil relatif aux dispositions sur les
comptes consolidés pour les entreprises
Pour faciliter l’accès au droit comptable et industrielles et commerciales et un autre
améliorer la lisibilité des textes comptables pour les normes comptables sectorielles
pour les utilisateurs (praticiens, (dispositions applicables aux banques,
enseignants, étudiants, préparateurs des assurance, associations, secteur
comptes…), une première étape doit être immobilier…). D’ailleurs, depuis sa
franchie dans la normalisation comptable création en 1989, le CNC a enregistré à son
au Maroc. Il s’agit de regrouper dans un actif l’adoption d’une trentaine de plans
document unique et consolidé l’ensemble comptables et de normes sectorielles qui
des dispositions comptables réglementaires ont fait l’objet d’un arrêté afin de prendre
et non réglementaires. Cela donnera lieu à en compte les particularités de certains
une nouvelle référence comptable qui doit secteurs professionnels. A l’heure actuelle,
être applicable pour l’élaboration des quatre projets de plans comptables sont en
comptes annuels de toute entreprise cours de préparation et de finalisation
soumise à l’obligation d’établir des concernant les collectivités locales, les
comptes annuels. Ce document que l’on organismes de placement en capital
peut nommer « Recueil des Normes risque(OPCR), le secteur hôtelier et le
Comptables Marocaines » doit comporter : fonds Hassan II pour le développement
- Les dispositions du code de économique et social
commerce relatives à la
comptabilité ; L’intégralité des références et l’essentiel
- Les dispositions de la loi 9/88 des dispositions concernant la comptabilité
relative aux obligations figure dans un outil unique lisible et
comptables des commerçants ; accessible à tous. Si bien que la mise en
- Les dispositions de la loi 44/03 place du Recueil des Normes Comptables
modifiant et complétant la loi Marocaines permettra de répondre à
9/88 ; l’objectif d’amélioration d’accès et de
- Les dispositions non lisibilité des textes comptables
réglementaires issues du CNC
III-2 : Analyse des principales
- Les Avis Techniques sur les
divergences et nécessité
diligences du commissaire aux
d’adaptation
comptes (CAC) émis par l’OEC
précisant les implications
L’application du référentiel IFRS
comptables de la loi 32/1013
dans le contexte marocain engendre
- l’avis du Conseil National de
des difficultés liées aux divergences
l’Ordre des experts Comptables
des principes fondamentaux sur
N°1/2012 relatif à la
lesquels se basent les deux
comptabilisation de la
systèmes comptables. Le tableau
Contribution pour l’Appui à la
suivant permet de faire ressortir les
Cohésion Sociale.
principales divergences de fond :

13
Il s’agit de loi 32/10 complétant la loi 15/95(code
de commerce) portant sur les délais de paiement
publiée le 06 octobre 2011 applicable à partir du
8novembre 2012 date de publication du dernier
texte d’application de la dite loi

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
Normes Normes IFRS
comptables Par contre, les principales
marocaines divergences de forme peuvent être
Vision juridique Vision synthétisées ainsi :
de l’entreprise : économique : la
la comptabilité comptabilité est Normes Normes IFRS
est un un outil d’aide à comptables
instrument de la décision et de marocaines
contrôle et de mesure de la Plan de Absence de plan
régulation richesse créée compte des comptes
sociale pour les proposé dans
investisseurs et le CGNC
tous les tiers
intéressés Des tracés Pas de formats
normalisés normés pour les
Principe du coût Concept de pour les états états financiers
historique pour « juste valeur » de synthèse
l’évaluation des
actifs Non prise en Comptabilisation
compte de de l’impôt différé
Prééminence du Principe de l’impôt différé au niveau des
droit sur les « prééminence dans les comptes
faits de la réalité comptes individuels et des
économique sur individuels comptes
l’apparence consolidés
juridique »
Classification Classification des
Intangibilité du Primauté du des actifs selon actifs et passifs
bilan : le bilan bilan sur le une liquidité selon le critère
d’ouverture doit compte résultat : croissante et courant/non
correspondre au possibilité de les passifs courant
bilan de clôture modifier selon une
de l’exercice directement les exigibilité
précédent capitaux propres croissante

Pas de Destinataire Les Intégration


distinction entre privilégié de engagements comptable du
les utilisateurs l’information hors bilan Hors bilan
de l’information comptable et figurent au
comptable : financière : les niveau de
créanciers, investisseurs l’ETIC
administration
fiscale, L’actualisation Annexes Annexes plus
salariés… est un principe insuffisantes riches
de base pour
L’actualisation l’évaluation des La tenue de la Importance de
n’est pas prévue produits, des comptabilité tenue de la
provisions et du analytique est comptabilité
coût d’entrée des facultative analytique
immobilisations

10

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
L’analyse des principales divergences les comptes individuels, il est possible
permet de montrer la nécessité pour la d’inscrire les frais de constitution et de
comptabilité de refléter la réalité premier établissement à l’actif (méthode
économique d’aujourd’hui. L’économique, non admise en IFRS) ou en Compte de
au sens large, doit être traduit par la Produits et Charges. De même, il ya lieu de
comptabilité. A défaut la comptabilité n’est comptabiliser l’excédent de
qu’un exercice formel dépourvu de finalité l’amortissement fiscal sur l’amortissement
véritable. Pour cela, la transposition dans économique (amortissement dérogatoire)
le CGNC de certaines normes IFRS et de pour bénéficier de sa déduction fiscale.
nouvelles définitions s’avère nécessaire. Il Dans ce sens, lors des dernières assises14
s’agit des normes et définitions concernant organisées en 2013 par le Conseil National
des problèmes généraux et d’actualité : des Experts-Comptables, le président du
conseil à l’époque, M. Mohamed Hdid
- définition, comptabilisation et précise que « le souci fiscal prime encore
évaluation des actifs ; sur celui purement comptable chez les
- amortissement et dépréciation opérateurs ». La transparence souffre alors
des actifs ; de cette prédominance des considérations
- définition des passifs et des fiscales qui peut nuire à l’amélioration du
provisions ; processus de normalisation comptable.
- coût de création de sites
internet ; III-3 : Normalisation au niveau
- transactions internet ; des comptes consolidés15 :
- comptabilisation de nouveaux
instruments financiers… Au Maroc, les groupes soumis à
l’obligation de consolidation sont :
L’intégration de ces normes dans le - les établissements de crédit
référentiel comptable marocain permettra selon la loi 34/03 ;
d’améliorer le rapprochement et facilitera
les retraitements opérés pour l’obtention - les établissements publics
des comptes consolidés selon les normes d’après la loi 38/05 ;
IFRS. A cet égard, une grande place doit - les sociétés cotées sur le
être accordée à l’interprétation et à l’effort marché financier marocain
d’adaptation permettant de tenir compte de selon la loi 52/01 ;
la pratique et de l’évolution des - les sociétés cotées sur le
transactions.
marché financier européen
Toutefois, plusieurs difficultés peuvent selon le règlement européen CE
freiner le processus de convergence et n° 1606/2002 du 19 juillet
l’amélioration de la normalisation 2002 ;
comptable au Maroc. Il s’agit de la - les sociétés faisant appel public
connexion « comptabilité/fiscalité » et de
à l’épargne.
la stabilité des textes marocains par rapport
aux normes internationales.
La connexion « comptabilité/fiscalité »
14
engendre le maintien de nombreuses Des assises ont été organisées à Skhirat le 24 mai
options comptables permettant de 2013 pour débattre du sort de la normalisation
comptable marocaine. Thème des assises : « La
bénéficier des avantages fiscaux et la convergence vers les normes IAS/IFRS ».
comptabilisation de provisions 15
Les comptes consolidés visent à présenter le
réglementées incompatibles avec l’objectif patrimoine, la situation financière et le résultat
de convergence. A titre d’exemple, dans d’un groupe d’entreprises comme s’il s’agissait
d’une entité unique

11

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
- Selon l’article 5 de la règlement européen CRC 99/02 relatif aux
circulaire16 06/05, l’exigence de comptes consolidés. Dans l’absence de
consolidation est ensuite élargie législation nationale prescrivant des
normes en matière des comptes consolidés,
aux émetteurs d’obligation
cette méthodologie apparait comme un
Il apparait que le champ d’application de la référentiel de transition plutôt que comme
un référentiel appelé à pérenniser. En
consolidation doit être élargi pour
effet, si elle se base sur les méthodes et
concerner tous les groupes dépassant normes applicables au Maroc, elle se
certains seuils (par exemple, de chiffre traduit par la réduction des divergences
d’affaires, de total du bilan et/ou d’effectif avec les normes IFRS relatives à la
du personnel). consolidation. Toutefois, il s’agit de
s’aligner sur les pratiques internationales
Concernant la présentation des comptes tout en les adaptant aux besoins des acteurs
consolidés, la circulaire du Conseil économiques et à la réalité économique du
Déontologique des Valeurs Mobilières pays
(CDVM) en date de Janvier 2012, modifiée
le 08 avril et le 1er Octobre 2013, stipule L’obligation de présentation des comptes
dans son article III.2.12 que les comptes de groupe est une innovation comptable
consolidés doivent être présentés pour les entreprises commerciales et
conformément :
industrielles au Maroc, alors que seuls les
- à la méthodologie relative aux comptes
consolidés du Conseil National de établissements de crédit étaient concernés
Comptabilité pour les sociétés autres que par cette obligation.
les établissements de crédit (avis n°5) ou ;
- au modèle prévu par la circulaire du La normalisation à ce niveau doit
Gouverneur de Bank Al-Maghrib permettre de :
n°56/G/2007 relative aux conditions de
tenue, par les établissements de crédit de - mettre en place un cadre légal
leur comptabilité ou ; unifié en matière de consolidation
- au référentiel de l’IASB (International des comptes pour harmoniser les
Accounting Standards Board), qui pratiques comptables à l’échelle
comprend : les normes IFRS (International nationale
Financial Reporting Standards) et IAS
- obtenir une meilleure qualité de
(International Accounting Standards) ainsi
que leurs annexes et guides d’application l’information comptable et
et les interprétations de l’IFRIC financière sur le poids global des
(International Financial Reporting entités économiques soumises au
Interpretation Committee) et du SIC même centre de décision
(Standards Interpretation Committee). - faciliter la comparabilité de leurs
performances
Il faut noter que les normes nationales en
matière de consolidation, prescrites par la
méthodologie relative aux comptes
consolidés, s’inspirent fortement du

16
Circulaire n° 06 /05 relative à la publication et à
la diffusion d’informations financières par les
personnes morales faisant appel public à
l’épargne.

12

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
Conclusion Bibliographie :
La comptabilité au Maroc est dotée en1992 Revues :
d’un cadre législatif et réglementaire qui a Didelot L et Barbe O (Octobre 2014) « La
permis de la rehausser au rang d’une consultation de la commission européenne sur les
véritable discipline juridique. L’accent doit incidences de l’utilisation des normes IFRS dans
être mis sur les difficultés et les lacunes du l’Union Européenne : contexte et objectifs» Revue
Plan Comptable actuel. Il ressort que pour Française de comptabilité n°480, pp 28-32
les dépasser, la normalisation comptable
doit reposer sur trois piliers : des règles Didelot L et Barbe O (Juillet-Août 2016)
facilitant l’enregistrement des transactions, « Evolution du PCG depuis 1999 : réécriture à droit
une nomenclature des comptes permettant constant, réformes et adaptations» Revue Française
un classement structuré et des formats de comptabilité n°500, pp 36-39
d’états de synthèse normés. De ce fait, de
Gelard Gilbert. (Février 2014), « Les IFRS en voie
vieux principes doivent être abandonnés, de mondialisation» Revue Française de
un nouveau vocabulaire introduit et comptabilité n°473
certaines procédures retenues. Cela
constitue un enjeu majeur pour la gestion Viard Valérie. (Février 2016) « Les 5éme Etats
moderne des entreprises. De même, les généraux de la recherche comptable» Revue
normes IFRS doivent être considérées Française de comptabilité n°495, pp 18-19
comme une source d’inspiration pour la
modernisation des normes comptables Scheid J.C. (Mai 2009), « le rapport d’information :
les enjeux des nouvelles normes comptables »
marocaines et non comme un modèle à
Revue Française de comptabilité n°421
recopier tel quel.
De Cambourg P. (Juillet-Août 2016), « L’ANC en
Ainsi, pour réussir ce processus de
2016 : nos principaux axes de travail » Revue
convergence vers les normes IFRS, il est
Française de comptabilité n°500, pp 6-8
judicieux de tenir compte des spécificités
économiques et culturelles avec la mise en Blandin A.L. (Octobre 2014), « un nouveau PCG:
place de mécanismes et des structures ad quel changement pour les entreprises et les
hoc comme c’est le cas dans l’union professionnels du chiffre ?», Revue Française de
européenne. De même, des études d’impact comptabilité, n° 480, p 25.
sur l’économie marocaine et sur le système
fiscal marocain doivent être menées. Burlaud A et Niculexu M (Juillet-Août 2016), « Un
droit comptable ouvert au jugement professionnel:
Enfin, afin de répondre aux enjeux liés à la menace ou opportunité » Revue Française de
normalisation comptable internationale et comptabilité n°500, pp 62-64
européenne, le CGNC doit passer du stade
Cherel E-F (Septembre 2005), « Les adaptations
d’un document statique vers un document
sectorielles du plan comptable général :
évolutif. Des freins de nature juridique et
Présentation et validité au regard de l’évolution du
fiscale peuvent stopper son amélioration. droit comptable » Revue Française de comptabilité
La comparabilité et la cohérence des n°380, pp 54-57
comptes individuels ne peuvent être
améliorés qu’en surmontant ces obstacles. Didelot L et Dandon O (Janvier 2006), « La
Des réflexions dans ce sens peuvent être convergence du plan comptable général avec le
utilement menées. référentiel IFRS » Revue Française de comptabilité
n°384 pp 29-33

Obert R. (Juillet-Août 2016) « le Plan comptable


général de 1947 à nos jours » Revue Française de
comptabilité n°500, pp. 30-34

13

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608
Obert R. (Septembre 2014) « un nouveau plan
comptable général » Revue Française de
comptabilité n°479,p 4

Gérard Gil (Octobre 2014) « Point sur les travaux


de la commission des normes internationales de
l’ANC» Revue Française de comptabilité n°480, pp
27

Yvonnes Muller (Juillet 2013) « l’évolution des


relations de la comptabilité à l’économie et au droit
» Revue de Gestion et des Finances publiques
n°480, p 22-24

Lardenmois G-V (Octobre 2014) « les évolutions


de la normalisation comptable françaises» Revue
Française de comptabilité n°480, pp 41-43

Mezghani S-A « à propos du processus de


normalisation comptable et le lien comptabilité /
fiscalité » Revue Tunisienne de fiscalité n°5, 2006.

« Comptabilité : le Maroc s’arrime aux normes


IAS » l’Economiste N° 1462, Le 21/02/2003
« Il faut mettre fin à l’anarchie qui plombe la
comptabilité »Economiste N° 4038, Le 24/05/2013

Ouvrages et théses :
M. Abdeladim et A. Talbi (1993), Le plan
comptable marocain : Annoté et commenté, 1ere
édition
Obert R. (2013), Pratique des normes IFRS, Paris,
5e édition, Dunod.
Elatife, El Houssaïn, Thèse de doctorat : « Passage
aux normes comptables internationales IAS/IFRS :
Essai d'observation et de compréhension des choix
effectués par les sociétés cotées à la Bourse des
Valeurs de Casablanca. 2012

Textes de loi :
Loi 9/88 relative aux obligations comptables de
commerçants
Loi 44/03 modifiant et complétant la Loi 9/88
relative aux obligations comptables de
commerçants
Loi 38/05 relative aux comptes consolidés
Loi 52/01 relative à la bourse des valeurs
Loi 34/03 relative aux établissements de crédit et
organismes assimilés

14

Copyright IPCO-2017
ISSN 2356-5608