Vous êtes sur la page 1sur 3

Formulation des équations du Load Flow

Notre objectif est de calculer la puissance apparante injectée au noeud 3 en function de Vbus et de
Ybus et ceci pour un reseau de 04 noeuds ( On utilise le systeme PU )

La puissance au noeud 3 est :

S3 = V3 I 3* (1)

La puissance complexe S3 est definit positive lorsque elle est injectée au jeu de barre (cas des
generateurs) est negative lorque elle consommé du jeu de barre (cas des charges).
soit SG3 et SD3 les composantes injectée et consommés de S3, alors:

S3 = SG 3 − S D 3 (2)

La matrice Ybus est define par

 I 1  Y11 Y12 Y13 Y14  V1 


 I  Y Y24  V2 
 2  =  21 Y22 Y23
(3)
 I 3  Y31 Y32 Y33 Y34  V3 
    
 I 4  Y41 Y42 Y43 Y44  V4 

Le courant injecté au jeu de barre 3 :

I 3 = Y31V1 + Y32V2 + Y33V3 + Y34V4


4 (4)
= ∑ Y3 kVk
k =1

Le conjugué de I3 :
4
I 3* = ∑ Y3*kVk* (5)
k =1

En remplaçant (5) dans (1)


4
S3 = V3 ∑ Y3*kVk* (6)
k =1
4
S3 = ∑ Y3*kV3Vk* (7)
k =1

Exprimant les tension en coordonnées polaires


4
S3 = ∑ Y3*k V3 e jθ3 Vk e − jθ k (8)
k =1

1
4
S 3 = ∑ Y3*k V3 Vk e j (θ 3 −θ k ) (9)
k =1

L’element Y3k dans eq. (9). est un nombre complexe qui peut etre ecrit sous la forme rectangulaire ou
la forme polaire :

Y3 k = G3 k + jB3 k = Y3 k e jγ 3 k (10)

Avec

B3 k (11)
γ 3 k = tan
G3 k

Les equation de l’ecoulement de puissance peuvent etre ecrites sous deux formes differentes:

1- Les equations de l’écoulement de puissance sous leur forme polaire

En remplaçant Y3k par sa forme polaire dans (9), on obtient:


4
S 3 = ∑ Y3 k e − jγ 3 k V3 Vk e j (θ3 −θ k ) (12)
k =1

4
S 3 = ∑ Y3k V3 Vk e j (θ3 −θk −γ 3 k ) (13)
k =1

Selon la relation d’ Euler l’equation (13) devient :


4
S 3 = ∑ Y3 k V3 Vk (cos(θ 3 − θ k − γ 3 k ) + j sin(θ 3 − θ k − γ 3 k ) ) (14)
k =1

D’ou :

S3 = ∑ {Y3 k V3 Vk cos(θ 3 − θ k − γ 3 k )
4

k =1
(15)
+ j Y3 k V3 Vk sin(θ 3 − θ k − γ 3 k )}

Sachant que

S3 = P3 + jQ3 (16)

On peut deduire:
4
P3 = ∑ Y3 k V3 Vk cos(θ 3 − θ k − γ 3 k ) (17a)
k =1
4
Q3 = ∑ Y3 k V3 Vk sin(θ 3 − θ k − γ 3 k ) (17b)
k =1

2
D’une façon generale : Pour un réseau à n jeux de barres les puissances à n’importe quel jeu de
barres sont déterminées par les équations de l’écoulement de puissance sous leur forme générale :
n
Pi = ∑ Y3 i Vi Vk cos(θ i − θ k − γ ik ) (18a)
k =1
n
Qi = ∑ Y3 i V3 Vi sin(θ i − θ k − γ ik ) (18b)
k =1

2.2 Les Equations de l’écoulement de puissance sous leur forme Rectangulaire

En remplaçant Y3k par sa dans (9), on obtient:

4
S 3 = ∑ (G3 k − jB3k )V3 Vk e j (θ3 −θk ) (19)
k =1

4
S 3 = ∑ V3 Vk (G3 k − jB3 k )e j (θ 3 −θ k ) (20)
k =1

En appliquant la relation d’euler , l’equation (20) devient:


4
S 3 = ∑ V3 Vk (G3 k − jB3 k )(cos(θ 3 − θ k ) + j sin(θ 3 − θ k ) ) (21)
k =1

Il vient:

4
S 3 = ∑ V3 Vk {G3 k cos(θ 3 − θ k ) + B3 k sin(θ 3 − θ k )
k =1
(22)
+ j (G3 k sin(θ 3 − θ k ) − B3 k cos(θ 3 − θ k ) )}

Et on deduit :
4
P3 = ∑ V3 Vk (G3 k cos(θ 3 − θ k ) + B3 k sin(θ 3 − θ k ) ) (23a)
k =1
4
Q3 = ∑ V3 Vk (G3 k sin(θ 3 − θ k ) − B3 k cos(θ 3 − θ k ) ) (23b)
k =1

D’une façon generale Pour un réseau à n jeux de barres les puissances à n’importe quel jeu de
barres sont déterminées par les équations de l’écoulement de puissance sous leur forme
générale :
n
Pi = ∑ Vi Vk (Gik cos(θ i − θ k ) + Bik sin(θ i − θ k ) ) (24a)
k =1
n
Qi = ∑ Vi Vk (Gik sin(θ i − θ k ) − Bik cos(θ i − θ k ) ) (24b)
k =1